Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Logitech Souris Gamer G502 Hero + Tapis de souris G240
Voir le deal
39.99 €

 

 Nouveaux chemins à explorer

Aller en bas 
+6
Mélomaniac
arnaud bellemontagne
Benedictus
lulu
Xavier
Cololi
10 participants
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32478
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 16:05

Je n'ai pas trouvé de fil correspondant à ce que je voulais demander, donc je crée ... en espérant que je ne serais pas le seul à poser une telle question Smile
Voilà ma question : je n'ai pas de perspectives d'exploration musicale, avez-vous des propositions ? Je précise les choses : j'ai bien sûr des oeuvres à découvrir parmi les compositeurs que je connais, ou de compositeurs esthétiquement très proches. Mais ... j'aimerai découvrir d'autres horizons. Et j'ai l'impression d'avoir fait le tour de ce qui pourrait me plaire (non pas en terme d'oeuvres ... j'en ai plein à découvrir ... mais ça sera dans des sentiers que j'ai déjà battu).
Attention David n'a pas le droit de répondre Meyerbeer, Lucien n'a pas le droit de répondre "tout après 1950", et Mélomaniac ... le concerto pour piano de Brahms ... Mr.Red

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89361
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 16:18

(Pourquoi pas le sujet "si j'aime"?)

Tiens, j'ai pourtant l'impression que tu te plains toujours au contraire du manque de temps pour écouter tout ce que tu voudrais??

Moi je t'aurais bien proposé de fouiller vers Schulhoff (au moins Flammen, le concerto pour piano n°2, le sextuor...) et Szymanowski. (Symphonie n°3, Déméter, Le Roi Roger, les mélodies...)
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19583
Date d'inscription : 25/11/2012

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 17:07

Xavier a écrit:
(Pourquoi pas le sujet "si j'aime"?)

parce que précisément Cololi cherche de nouvelles voies, pas des choses qui ressemblent.

Cololi a écrit:
Lucien n'a pas le droit de répondre "tout après 1950",

si ! Mr.Red

Rihm : Quatuor à cordes nº3 (oui, j’insiste hehe)
/watch?v=2ZvveJnfuKA
(les minutages des mouvements sont en commentaire)

Tishchenko : Quatuor à cordes nº4
http://www.deezer.com/album/4776981
(c’est le troisième cd)

Schnittke : Concerto grosso nº2
http://www.deezer.com/album/9348678

Rotaru : Concerto pour saxophone nº1
http://www.deezer.com/album/991872

Murail : Le Lac
http://www.deezer.com/album/251045
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14741
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 17:39

1. Tu aimes déjà Rameau et tu es sensible à une musique essentiellement fondée sur la prosodie (Pelléas!), tu devrais donc «remonter» chronologiquement vers les sources déclamatoires de la tragéde lyrique - à savoir Lully. En plus si tu commençais à admettre que Lully, c'est bien, ça forcerait Calbo à se renouveler un peu.

2. Compte tenu de tes conviction politico-religieuses et environnementales, abandonne les orgues de dimension inhumaine réalisés aux XIX-XXᵉ avec des matériaux non-recyclables et polluants (le plomb!), grâce au travail non-réglementé des mineurs, et destinés à l'autocélébration hypocritement bigote de la bourgeoisie capitaliste, louis-philiparde (la Madeleine) ou bonapartiste (la Trinité), et parfois sur les lieux même de la répression des insurrections populaires (le Sacré Cœur). Remplace-les par de vrais instruments de facture artisanale, construits avec plus de 50% de matériaux recyclables (le bois!), et destinés à de petites communautés ferventes et émancipées du joug romain (comme les premières Eglises protestantes d’Europe du Nord). Bien sûr, ça t’imposera de t’adapter à un autre répertoire: Sweelinck, Praetorius, Weckmann, Scheidemann plutôt que Tournemire ou Messiaen...

3. Toujours compte tenu de tes convictions politiques, penche-toi sur de vraies œuvres de combat, voire d’agit-prop, qui dénoncent toutes les formes d’oppression, capitalistes et/ou fascisantes, et célèbrent la résistance des peuples et l’idée révolutionnaire: je te recommande en particulier le corpus de Luigi Nono, avec des œuvres comme Intoleranza 1960, Al gran sole carico d’amore, Guai ai gelidi mostri, ou Caminantes… Ayacucho.

Nouveaux chemins à explorer 3462777202
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19583
Date d'inscription : 25/11/2012

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 18:10

il faut aussi abandonner l’orchestre, symbole de la société féodale d’ancien régime. bom
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14741
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 18:41

tutut C’est bourgeois, l'orchestre, pas d’ancien régime.

Plus sérieusement, comme tu postes peu en playlist, on ne connaît guère que tes goûts les mieux répertoriés, voire les plus proverbiaux (Bruckner, Messiaen, Villa-Lobos, Tournemire...); du coup, on ne sait pas trop ce que tu connais un peu sans plus, et ce qui serait vraiment pour toi une terra incognita. Par exemple, qu’as-tu déjà écouté de l’ars subtilior? des polyphonies franco-flamandes de la Renaissance? du clavecin français XVIIᵉ? dans le lied? dans la madrigal et l’opéra du premier baroque italien? dans l’air de cour et la musique spirituelle Louis XIII?...

Cela dit, je suis d’accord avec Lucien: compte tenu de tes goûts mais aussi de ton questionnement, je pense que du côté de Rihm, des spectraux et des Russes aux styles un peu composites, il y a vraiment des pans entiers du répertoire contemporain que tu pourrais t’approprier.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32478
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 21:07

Pour ce qui est du sujet, Xavier, Lucien a répondu Smile

Benedictus : c'est parce que tu es trop nouveau !
Je ne suis pas du tout un fanatique de l'orchestre ... L'orchestre pour moi, c'est surtout en fosse à l'opéra.
(au passage, dans me micro-liste, tu oublies quand même Wagner, Debussy et Haendel (puis Mozart et Strauss), que je place encore un tout petit poil au-dessus - et non Villa-Lobos ne peut pas jouer dans cette cour).

Qu'est ce qui est terra incognita ? Voilà la bonne question sûrement.

->l’ars subtilior ? Non vraiment ... rien du tout !
->polyphonies franco-flamandes de la Renaissance ? Seulement une messe de Dufay (la Messe l'homme armé ... que j'aime beaucoup d'ailleurs).
->du clavecin français XVIIᵉ ? Rien ... mais là franchement, je ne m'y vois pas une seule seconde => du clavier seul ... contrepoint ... contrepoint ... encore du contrepoint ... sans la moindre dynamique ... avec toujours le même timbre ...
->dans le lied ? Je ne suis pas un grand connaisseur ... (je connais bien mieux, et préfère la mélodie français, il est révélateur que tu me poses la question du lied et non de la mélodie d'ailleurs hehe ), mais je connais assez bien ceux de Schubert, et un peu ceux de Schumann ... un peu Mahler, très peu Strauss, un peu Schoenberg/Berg. Vraiment pas une terra incognita
->dans le madrigal et l’opéra du premier baroque italien ? Ca, c'est peut-être à creuser. Je ne connais que les livres 6/7/8 de Montevedi ... et l'Orfeo ! (et je vénère)
->dans l’air de cour et la musique spirituelle Louis XIII ? Kezako ? Mr.Red

Pour ce qui est du contemporain, j'aimerais partager votre optimisme pour ce qui est de m'approprier ... ne serait-ce que pour quelques pièces (et sans prétention de "pans entiers"). Mais peut-être ... dans le lot ... allez savoir Nouveaux chemins à explorer 2661413304

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14741
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 22:08

Cololi a écrit:
Je ne suis pas du tout un fanatique de l'orchestre ...
J'ai dit le contraire?  scratch

Cololi a écrit:
->l’ars subtilior ? Non vraiment ... rien du tout !
C’est du médiéval tardif, complexe, à la fois spéculatif et sensuel:
Codex Chantilly. En l’amoureux vergier - De Cælis / Laurence Brisset. Æon
(Restitution sous forme de polyphonies féminines: absolument sublume; c’est un de mes disques pour l’île déserte. Mais il y a aussi d’autres restitutions, par La Reverdie, le Ferrara Ensemble ou Mala Punica qui sont magnifiques aussi.)

Cololi a écrit:
->polyphonies franco-flamandes de la Renaissance ? Seulement une messe de Dufay (la Messe l'homme armé ... que j'aime beaucoup d'ailleurs).
Tu pourrais essayer de creuser - peut-être des compositeurs plus tardifs, souvent plus expressifs:
Lassus: Lagrime di San Pietro - Herreweghe / Ensemble Vocal Européen. HM ou Paul Van Nevel / Huelgas Ensemble. Sony Vivarte
(Sinon, tu peux aussi tenter une belle anthologie récente de chants sacrés et profanes, par Lionel Meunier et Vox Luminis chez Musique en Wallonie.)
Brumel: Messe Et ecce terrae motus - Paul Van Nevel / Huelgas Ensemble. Sony Vivarte
(Saisissant!)
A propos de L’Homme armé, il y a aussi deux belles messes de Josquin et surtout:
La Dissection d’un homme armé - Paul Van Nevel / Huelgas Ensemble. Sony Vivarte
(Plus ancien, en revanche, mais très dense; j’en ai causé en playlist cet été.)

Cololi a écrit:
->du clavecin français XVIIᵉ ? Rien ... mais là franchement, je ne m'y vois pas une seule seconde => du clavier seul ... contrepoint ... contrepoint ... encore du contrepoint ... sans la moindre dynamique ... avec toujours le même timbre ...
Non, ce n’est pas du tout du gros contrepoint à l’allemande, c’est au contraire surtout linéaire et harmonique, très français; en revanche, oui, c’est du clavecin, donc limité côté timbre et dynamique... Mais essaye au moins:
Couperin: Pièces de clavecin - Blandine Verlet. Aparté
(Probablement ce qui t’irait le mieux, côté timbre et dynamique.)
Rameau: Pièces de clavecin - Bertrand Cuiller. Mirare ou Christophe Rousset. L’Oiseau-Lyre
(Et si tu veux Rameau au piano, le disque de Tharaud chez HM est très chouette.)

Cololi a écrit:
->dans le lied ? [...] il est révélateur que tu me poses la question du lied et non de la mélodie d'ailleurs hehe )
Ben oui, entre Armand Silvestre et Eichendorff, y’a pas photo.

Cololi a écrit:
mais je connais assez bien ceux de Schubert, et un peu ceux de Schumann ... un peu Mahler, très peu Strauss, un peu Schoenberg/Berg. Vraiment pas une terra incognita
Schumann, je m’y replonge en ce moment, ça foisonne de merveilles. Et avec Brigitte Fassbaender, Olaf Bär, Mitsuko Shirai ou Christian Gerhaher, tu peux tout essayer. (David m’a fait découvrir les enregistrements de Genz et de Bauer, c’est épatant aussi.)
J’aime aussi beaucoup Hugo Wolf, Max Reger et Othmar Schoeck, mais c’est déjà un peu plus particulier (mais si tu aimes Mahler et les Viennois, ça pourrait marcher.)

Cololi a écrit:
->dans le madrigal et l’opéra du premier baroque italien ? Ca, c'est peut-être à creuser. Je ne connais que les livres 6/7/8 de Montevedi ... et l'Orfeo ! (et je vénère)
cheers

Cololi a écrit:
->dans l’air de cour et la musique spirituelle Louis XIII ? Kezako ? Mr.Red
C’est superbe! La charnière entre la Renaissance tardive (Du Caurroy...) et le Grand Siècle (Charpentier...) Pour le répertoire sacré:
Moulinié: Cantique de Moÿse - William Christie / Les Arts Florissants. HM
Moulinié: Meslanges pour la chapelle d’un prince - Sébastien Daucé / Ensemble Correspondances. HM
(Il y a aussi un beau disque Bouzignac par Christie chez HM.)
Pour l’air de cour:
Cœur. Airs de cour français de la fin du XVIIe siècle - Vincent Dumestre / Le Poème Harmonique. Alpha
(Si tu aimes, tu peux continuer avec les monographies Moulinié, Guédron et Boësset des mêmes - avec en particulier de chouettes chansons paillardes dans des arrangements d’un raffinement inouï.)

Cololi a écrit:
Pour ce qui est du contemporain, j'aimerais partager votre optimisme pour ce qui est de m'approprier ... ne serait-ce que pour quelques pièces (et sans prétention de "pans entiers"). Mais peut-être ... dans le lot ... allez savoir Nouveaux chemins à explorer 2661413304
Comme Lucien t'a dit: le versant néoromantique ou expressionniste de Rihm (certains quatuors, Jagden und Formen, les Sieben Passionstexte...), les spectraux (Murail, donc, mais aussi certaines œuvres de Dufourt, comme La Gondole sur la lagune, du cycle des Hivers), des Russes à l'esthétique plus composite (la 6ᵉ de Tichtchenko, certains concertos ou certaines symphonies de Schnittke, des Goubaïdoulina un peu planants...) Certains Ligeti devraient marcher aussi.


Ah, sinon, pour ce qui est du sujet de ce fil, j'ai décidé d'essayer ou de réessayer des trucs qui sont un peu des dadas du forum, mais à côté desquels j'étais passé ou qui ne m'avaient pas spécialement marqué - là, par exemple, j'ai des Koechlin et L'Orgue mystique sous le coude.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23764
Date d'inscription : 22/01/2010

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 19 Sep 2016 - 23:36

Cololi a écrit:
Je n'ai pas trouvé de fil correspondant à ce que je voulais demander, donc je crée ... en espérant que je ne serais pas le seul à poser une telle question Smile
Voilà ma question : je n'ai pas de perspectives d'exploration musicale, avez-vous des propositions ? Je précise les choses : j'ai bien sûr des oeuvres à découvrir parmi les compositeurs que je connais, ou de compositeurs esthétiquement très proches. Mais ... j'aimerai découvrir d'autres horizons. Et j'ai l'impression d'avoir fait le tour de ce qui pourrait me plaire (non pas en terme d'oeuvres ... j'en ai plein à découvrir ... mais ça sera dans des sentiers que j'ai déjà battu).
Attention David n'a pas le droit de répondre Meyerbeer, Lucien n'a pas le droit de répondre "tout après 1950", et Mélomaniac ... le concerto pour piano de Brahms ...  Mr.Red

SI tu veux découvrir d'autres horizons rien de mieux que le "hors classique", non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyMar 20 Sep 2016 - 0:29

Cololi a écrit:

Mélomaniac ... le concerto pour piano de Brahms ...


fleurs Cololi apprendra bientôt que Brahms a composé deux concertos pour piano. Mais à ce stade c'est un peu prématuré de se pencher sur les arcanes du romantisme.

J'avais bien envie de répondre mais Benedictus m'a confisqué quelques saillies  Mr.Red

Je souscris à la virgule près à son message de 17h39 (du moins les deux premiers points, le troisième me voit beaucoup plus circonspect  Mr. Green ).

Heureusement que tu es venu nous rappeler quelques uns de tes landmarks, car pour ceux qui ne te connaissent pas (et même pour ceux qui fréquentent régulièrement ce Forum), tu es beaucoup trop discret sur tes goûts pour que l'on puisse en induire des conseils avisés.
Tracer une ligne entre Villa-Lobos et Tournemire, on ne voit pas où ça mène...

Et puis détester le contrepoint et Bach, ça fait quand même deux sérieux obstacles pour se dire mélomane, non ?
D'ailleurs, ça te rapproche de David, ce qui devrait te faire réfléchir.
 Basketball


arnaud bellemontagne a écrit:

Si tu veux découvrir d'autres horizons rien de mieux que le "hors classique", non ?


Cololi est déjà fan de bossa-nova, on peut creuser des pistes Very Happy

Plus sérieusement : sur la méthode, peut-être faudrait-il picorer dans divers répertoires, l'afficher en playlist en précisant systématiquement ce que tu en penses ?
Ce serait une bonne base pour tracer des routes et dégager ces fameux nouveaux horizons.
Quand j'ai découvert de nouveaux pans (opéra, jazz, rock...), j'avais investi dans quelques guides qui permettent au moins d'avoir une vision d'ensemble sur la doxa.
En orchestre, piano, lied, musique sacrée, ça se trouve comme tu sais chez Fayard, Larousse...
A mon avis, la balle est dans ton camp, lance-toi à l'eau dans ces divers bassins, sans préjugé, la fine fleur du Forum sera là pour t'aiguiller.
J'ai finalement l'impression que mon message ne sert à rien, mais bon on ne se refait pas  cool-blue

Smile Allons au chapitre clavecin que tu peux aimer (plus harmonique et mélodique que contrapuntique), essaie Frescobaldi (Hantaï), Bull (idem), Louis et François Couperin (excellente anthologie de Leonhardt chez Philips), Rameau (comme l'indique Benedictus ; avec Cuiller ou d'autres comme Spieth). Tu pourras t'arrêter là, après l'apocalypse révolutionnaire il n'est rien advenu de bon.

Au rayon vocal entre Renaissance et Baroque, et pour compléter les axes de Benedictus, essaie les Requiem de Victoria et Morales (par McCreesh et ses Gabrieli chez Archiv, idéal pour s'initier, et irrésistible). Le disque Bouzignac par Christie est aussi un must.
De Haendel, tu connais les Vêpres des Carmélites dans la reconstitution de Parrott chez Emi ?


Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava


Nombre de messages : 1528
Age : 36
Date d'inscription : 09/12/2007

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyJeu 22 Sep 2016 - 21:14

Le concerto pour clarinette de Kimmo Hakola... Ça fait longtemps que je ne m'étais plus autant amusé en découvrant une œuvre. Merci David...
Revenir en haut Aller en bas
B&mol
Mélomaniaque
B&mol


Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 26 Sep 2016 - 14:38

Plutôt que de te donner de creux conseils, ce dont je ne soupçonne personne ici, je te dirai comme je fais quand l'envie me prend de changer de perspective.

Nulle radicalité dans le geste, la musique n'est pas un sport extrême, et comme se surprendre soi est chose malaisée, il n'est guère question à mon sens de penser en termes paradigmatiques. Soyons simple, explorons, l'important est d'être obstiné.
Me posé-je la question de ce que j'aime ? pas le moins du monde, et je m’interroge seulement sur ce qui m'intéresse, ce qui a pour vertu de laisser champ libre à la musique des siècles. Je n'ai pas d'a priori mais des désirs.

Quelques mois auparavant, je ne ménageais pas d'efforts grossiers en lançant un sujet sur les pizzicati qui me semblait être suffisamment utile au plus grand nombre pour que j'y trouve des choses à écouter en n'étant pas conduit à une recherche ici sans partage. Se concentrer sur un technique instrumentale particulière, c'est un travail d'oreille musicienne — qui ne veut certainement pas dire oreille de musicien — c'est une façon de porter l'attention à des détails, de déployer le pavillon.
Autrement, je pratique une forme de tâtonnement dont la seule ambition est le goût de la rencontre impromptue. Tel instrument m'intéresse-t-il ? il me faut entendre, quelle que soit la période, ce qu'on a écrit pour lui, sans l'investir de quelque mystique que ce fut. Peu m'importe si rien ne me séduit, je n'investis pas le compositeur, le musicien ou l'instrument de la moindre pensée magique et par là doxique. Rien, j'ai suffisamment de préjugés auxquels je suis soumis sans les connaître pour vouloir en remettre sciemment.

Pour revenir au point de départ, je voudrais redire cette idée d'intérêt porté à la chose musicale. Par là j'entends non pas ce qui me plaît, mais ce qui m'intrigue. Un latiniste saurait-il formuler cela en langue ancienne de façon à en faire une maxime que ce serait du plus bel effet.

Il n'y a pas de « il faut avoir entendu ceci », de « nul n'est mélomane qui n'a écouté (aimé) cela ». Chez Sartre il est un type qui nous guette et vers quoi l'on lorgne par goût triste de la satisfaction, c'est l'autodidacte de La nausée. Mais il en est un autre, pathétique aussi, et il est celui que l'autodidacte aspire à être, l'érudit, et chez lui tout est égal.
On sait que d'autres ont l'érudition joyeuse dont certains errent en ce forum ou en sont déjà partis. Et ils ne sont pas en quête du meilleur enregistrement, de la version historique de telle symphonie ; ils n'explorent pas avec manie des répertoires dont ils pourront se dire les seuls experts et avec cela pour seule visée. Non, ils vont leur rythme, avec la détermination tremblante de ceux qui veulent la joie, comment qu'ils l'appellent.

Il n'y a pas de chemins de traverse sans les sentiers battus. Bifurquer, dériver, aller et venir.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyLun 26 Sep 2016 - 23:42

Nouveaux chemins à explorer 2661413304 En fait c'est très difficile de répondre à la quête de Cololi, ou du moins de se prononcer en son nom.

Ce n'est pas une question comme : si j'aime ça quelle oeuvre voisine pouvez-vous me conseiller ?

Ça résonne plutôt comme un désir vers l'inconnu, un besoin de renouveau, une tentation de larguer les amarres.

Sans forcément renier les pans de répertoire qui nous nourrissent habituellement, on souhaite les mettre entre parenthèse pour se plonger dans le grand bain de ce qu'on ignore et qui nous attire plus ou moins secrètement.

J'avais ressenti cette impression quand je me suis initié à l'opéra, au jazz, au rock, pour prendre des exemples vécus depuis mon inscription sur ce Forum.

Le problème c'est que, même en connaissant (un peu) les goûts de notre ami, on voit mal quelle légitimité présenterait tel aspect du répertoire plutôt que tel autre.

Si Cololi nous désigne un corpus musical qui l'attire, nul doute que les personnes-ressources qui fleurissent ici pourront l'aiguiller.
A lui, a minima, de nous indiquer au moins quelques appétences et réticences.
A défaut, ça me semble ardu et prétentieux (voire vain) de notre part.

De toute façon, après avoir lancé son appel au secours, Cololi ne réagit plus à nos messages. C'est une lubie qui a dû lui passer cool-blue


Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32478
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyMar 27 Sep 2016 - 8:16

Benedictus a écrit:
Cololi a écrit:
Je ne suis pas du tout un fanatique de l'orchestre ...
J'ai dit le contraire?  scratch

Cololi a écrit:
->l’ars subtilior ? Non vraiment ... rien du tout !
C’est du médiéval tardif, complexe, à la fois spéculatif et sensuel:
Codex Chantilly. En l’amoureux vergier - De Cælis / Laurence Brisset. Æon
(Restitution sous forme de polyphonies féminines: absolument sublume; c’est un de mes disques pour l’île déserte. Mais il y a aussi d’autres restitutions, par La Reverdie, le Ferrara Ensemble ou Mala Punica qui sont magnifiques aussi.)

Cololi a écrit:
->polyphonies franco-flamandes de la Renaissance ? Seulement une messe de Dufay (la Messe l'homme armé ... que j'aime beaucoup d'ailleurs).
Tu pourrais essayer de creuser - peut-être des compositeurs plus tardifs, souvent plus expressifs:
Lassus: Lagrime di San Pietro - Herreweghe / Ensemble Vocal Européen. HM ou Paul Van Nevel / Huelgas Ensemble. Sony Vivarte
(Sinon, tu peux aussi tenter une belle anthologie récente de chants sacrés et profanes, par Lionel Meunier et Vox Luminis chez Musique en Wallonie.)
Brumel: Messe Et ecce terrae motus - Paul Van Nevel / Huelgas Ensemble. Sony Vivarte
(Saisissant!)
A propos de L’Homme armé, il y a aussi deux belles messes de Josquin et surtout:
La Dissection d’un homme armé - Paul Van Nevel / Huelgas Ensemble. Sony Vivarte
(Plus ancien, en revanche, mais très dense; j’en ai causé en playlist cet été.)

Cololi a écrit:
->du clavecin français XVIIᵉ ? Rien ... mais là franchement, je ne m'y vois pas une seule seconde => du clavier seul ... contrepoint ... contrepoint ... encore du contrepoint ... sans la moindre dynamique ... avec toujours le même timbre ...
Non, ce n’est pas du tout du gros contrepoint à l’allemande, c’est au contraire surtout linéaire et harmonique, très français; en revanche, oui, c’est du clavecin, donc limité côté timbre et dynamique... Mais essaye au moins:
Couperin: Pièces de clavecin - Blandine Verlet. Aparté
(Probablement ce qui t’irait le mieux, côté timbre et dynamique.)
Rameau: Pièces de clavecin - Bertrand Cuiller. Mirare ou Christophe Rousset. L’Oiseau-Lyre
(Et si tu veux Rameau au piano, le disque de Tharaud chez HM est très chouette.)

Cololi a écrit:
->dans le lied ? [...] il est révélateur que tu me poses la question du lied et non de la mélodie d'ailleurs hehe )
Ben oui, entre Armand Silvestre et Eichendorff, y’a pas photo.

Cololi a écrit:
mais je connais assez bien ceux de Schubert, et un peu ceux de Schumann ... un peu Mahler, très peu Strauss, un peu Schoenberg/Berg. Vraiment pas une terra incognita
Schumann, je m’y replonge en ce moment, ça foisonne de merveilles. Et avec Brigitte Fassbaender, Olaf Bär, Mitsuko Shirai ou Christian Gerhaher, tu peux tout essayer. (David m’a fait découvrir les enregistrements de Genz et de Bauer, c’est épatant aussi.)
J’aime aussi beaucoup Hugo Wolf, Max Reger et Othmar Schoeck, mais c’est déjà un peu plus particulier (mais si tu aimes Mahler et les Viennois, ça pourrait marcher.)

Cololi a écrit:
->dans le madrigal et l’opéra du premier baroque italien ? Ca, c'est peut-être à creuser. Je ne connais que les livres 6/7/8 de Montevedi ... et l'Orfeo ! (et je vénère)
cheers

Cololi a écrit:
->dans l’air de cour et la musique spirituelle Louis XIII ? Kezako ? Mr.Red
C’est superbe! La charnière entre la Renaissance tardive (Du Caurroy...) et le Grand Siècle (Charpentier...) Pour le répertoire sacré:
Moulinié: Cantique de Moÿse - William Christie / Les Arts Florissants. HM
Moulinié: Meslanges pour la chapelle d’un prince - Sébastien Daucé / Ensemble Correspondances. HM
(Il y a aussi un beau disque Bouzignac par Christie chez HM.)
Pour l’air de cour:
Cœur. Airs de cour français de la fin du XVIIe siècle - Vincent Dumestre / Le Poème Harmonique. Alpha
(Si tu aimes, tu peux continuer avec les monographies Moulinié, Guédron et Boësset des mêmes - avec en particulier de chouettes chansons paillardes dans des arrangements d’un raffinement inouï.)

Cololi a écrit:
Pour ce qui est du contemporain, j'aimerais partager votre optimisme pour ce qui est de m'approprier ... ne serait-ce que pour quelques pièces (et sans prétention de "pans entiers"). Mais peut-être ... dans le lot ... allez savoir Nouveaux chemins à explorer 2661413304
Comme Lucien t'a dit: le versant néoromantique ou expressionniste de Rihm (certains quatuors, Jagden und Formen, les Sieben Passionstexte...), les spectraux (Murail, donc, mais aussi certaines œuvres de Dufourt, comme La Gondole sur la lagune, du cycle des Hivers), des Russes à l'esthétique plus composite (la 6ᵉ de Tichtchenko, certains concertos ou certaines symphonies de Schnittke, des Goubaïdoulina un peu planants...) Certains Ligeti devraient marcher aussi.


Ah, sinon, pour ce qui est du sujet de ce fil, j'ai décidé d'essayer ou de réessayer des trucs qui sont un peu des dadas du forum, mais à côté desquels j'étais passé ou qui ne m'avaient pas spécialement marqué - là, par exemple, j'ai des Koechlin et L'Orgue mystique sous le coude.

Je vais te répondre, mais laisse moi le temps Smile

Bémol a écrit:
Plutôt que de te donner de creux conseils, ce dont je ne soupçonne personne ici, je te dirai comme je fais quand l'envie me prend de changer de perspective.

Nulle radicalité dans le geste, la musique n'est pas un sport extrême, et comme se surprendre soi est chose malaisée, il n'est guère question à mon sens de penser en termes paradigmatiques. Soyons simple, explorons, l'important est d'être obstiné.
Me posé-je la question de ce que j'aime ? pas le moins du monde, et je m’interroge seulement sur ce qui m'intéresse, ce qui a pour vertu de laisser champ libre à la musique des siècles. Je n'ai pas d'a priori mais des désirs.

Quelques mois auparavant, je ne ménageais pas d'efforts grossiers en lançant un sujet sur les pizzicati qui me semblait être suffisamment utile au plus grand nombre pour que j'y trouve des choses à écouter en n'étant pas conduit à une recherche ici sans partage. Se concentrer sur un technique instrumentale particulière, c'est un travail d'oreille musicienne — qui ne veut certainement pas dire oreille de musicien — c'est une façon de porter l'attention à des détails, de déployer le pavillon.
Autrement, je pratique une forme de tâtonnement dont la seule ambition est le goût de la rencontre impromptue. Tel instrument m'intéresse-t-il ? il me faut entendre, quelle que soit la période, ce qu'on a écrit pour lui, sans l'investir de quelque mystique que ce fut. Peu m'importe si rien ne me séduit, je n'investis pas le compositeur, le musicien ou l'instrument de la moindre pensée magique et par là doxique. Rien, j'ai suffisamment de préjugés auxquels je suis soumis sans les connaître pour vouloir en remettre sciemment.

Pour revenir au point de départ, je voudrais redire cette idée d'intérêt porté à la chose musicale. Par là j'entends non pas ce qui me plaît, mais ce qui m'intrigue. Un latiniste saurait-il formuler cela en langue ancienne de façon à en faire une maxime que ce serait du plus bel effet.

Il n'y a pas de « il faut avoir entendu ceci », de « nul n'est mélomane qui n'a écouté (aimé) cela ». Chez Sartre il est un type qui nous guette et vers quoi l'on lorgne par goût triste de la satisfaction, c'est l'autodidacte de La nausée. Mais il en est un autre, pathétique aussi, et il est celui que l'autodidacte aspire à être, l'érudit, et chez lui tout est égal.
On sait que d'autres ont l'érudition joyeuse dont certains errent en ce forum ou en sont déjà partis. Et ils ne sont pas en quête du meilleur enregistrement, de la version historique de telle symphonie ; ils n'explorent pas avec manie des répertoires dont ils pourront se dire les seuls experts et avec cela pour seule visée. Non, ils vont leur rythme, avec la détermination tremblante de ceux qui veulent la joie, comment qu'ils l'appellent.

Il n'y a pas de chemins de traverse sans les sentiers battus. Bifurquer, dériver, aller et venir.

Ne te trompe pas ... chez moi aucune prétention à l'expertise ... ni à l'érudition ... (j'en sais assez pour savoir que je n'en ai pas les aptitudes) ... mais c'est plutôt l'envie d'être honnête homme (oui, celle là je ne peux la nier).
Mais dans mon post ... ce n'est même pas dans cette perspective que je parle. Non, c'était juste pour briser un peu le train train des habitudes d'écoutes.

Mélomaniac a écrit:
Nouveaux chemins à explorer 2661413304 En fait c'est très difficile de répondre à la quête de Cololi, ou du moins de se prononcer en son nom.

Ce n'est pas une question comme : si j'aime ça quelle oeuvre voisine pouvez-vous me conseiller ?

Ça résonne plutôt comme un désir vers l'inconnu, un besoin de renouveau, une tentation de larguer les amarres.

Sans forcément renier les pans de répertoire qui nous nourrissent habituellement, on souhaite les mettre entre parenthèse pour se plonger dans le grand bain de ce qu'on ignore et qui nous attire plus ou moins secrètement.

J'avais ressenti cette impression quand je me suis initié à l'opéra, au jazz, au rock, pour prendre des exemples vécus depuis mon inscription sur ce Forum.

Le problème c'est que, même en connaissant (un peu) les goûts de notre ami, on voit mal quelle légitimité présenterait tel aspect du répertoire plutôt que tel autre.

Si Cololi nous désigne un corpus musical qui l'attire, nul doute que les personnes-ressources qui fleurissent ici pourront l'aiguiller.
A lui, a minima, de nous indiquer au moins quelques appétences et réticences.
A défaut, ça me semble ardu et prétentieux (voire vain) de notre part.

De toute façon, après avoir lancé son appel au secours, Cololi ne réagit plus à nos messages. C'est une lubie qui a dû lui passer cool-blue



Pas du tout, simplement, je vais déjà prendre le temps de répondre au post de Benedictus. Ayant 1000 choses sur le feu, ce n'est pas facile.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
B&mol
Mélomaniaque
B&mol


Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 26/12/2013

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyMer 28 Sep 2016 - 1:23

Cololi a écrit:
Ne te trompe pas ... chez moi aucune prétention à l'expertise ... ni à l'érudition ... (j'en sais assez pour savoir que je n'en ai pas les aptitudes) ... mais c'est plutôt l'envie d'être honnête homme (oui, celle là je ne peux la nier).
Mais dans mon post ... ce n'est même pas dans cette perspective que je parle. Non, c'était juste pour briser un peu le train train des habitudes d'écoutes.

Désolé d'avoir trop mal écrit pour être entendu. Les considérations auxquelles tu t'es attaché, je les voulais secondaires, ou du moins peu à même de couvrir les idées ou pistes que je te suggérais.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyVen 30 Sep 2016 - 9:40

Essaye de mettre France Musique, tu découvriras des choses ou alors quand tu tomberas sur quelque chose que tu connais déjà il t'apparaitra avec une saveur nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyVen 30 Sep 2016 - 9:54

J'ajoute que France Musique en plus de diffuser du classique peut aussi explorer des trucs bizarres comme la chanson française de l'entre deux guerre ou le free jazz.
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4693
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptySam 1 Oct 2016 - 10:36

Benedictus a écrit:

Cololi a écrit:
->du clavecin français XVIIᵉ ? Rien ... mais là franchement, je ne m'y vois pas une seule seconde => du clavier seul ... contrepoint ... contrepoint ... encore du contrepoint ... sans la moindre dynamique ... avec toujours le même timbre ...
Non, ce n’est pas du tout du gros contrepoint à l’allemande, c’est au contraire surtout linéaire et harmonique, très français; en revanche, oui, c’est du clavecin, donc limité côté timbre et dynamique... Mais essaye au moins:
Couperin: Pièces de clavecin - Blandine Verlet. Aparté
(Probablement ce qui t’irait le mieux, côté timbre et dynamique.)
Rameau: Pièces de clavecin - Bertrand Cuiller. Mirare ou Christophe Rousset. L’Oiseau-Lyre
(Et si tu veux Rameau au piano, le disque de Tharaud chez HM est très chouette.)

Nouveaux chemins à explorer 2749678541 XVIII° plutôt, mais je suis bien d'accord cheers , à quelques détails près Wink .
@Cololi « j’aime mieux ce qui me touche que ce qui me surprend », c'est une bonne porte d'entrée pour Couperin (le grand)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14741
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptySam 1 Oct 2016 - 10:57

Oui, XVIIᵉ c'était ma première suggestion parce que j'avais surtout Louis Couperin en tête.
Mais vu le retour, je me suis dit que ça risquait d'être un peu trop contrapuntique pour Cololi, et j'ai donc dévié vers le XVIIIᵉ.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32478
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyVen 4 Nov 2016 - 16:15

J'ai écouté (plusieurs fois) le 1° CD de Couperin (fils) par Verlet Smile

Bon j'aime beaucoup Smile Assez surpris d'aimer d'ailleurs ... En tout cas, choix judicieux Smile

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4693
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer EmptyVen 4 Nov 2016 - 22:34

cheers
Les interprètes peuvent aussi être à la fois les meilleurs vecteurs d'émotion et les plus grands découvreurs

Verlet > Froberger
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Nouveaux chemins à explorer Empty
MessageSujet: Re: Nouveaux chemins à explorer   Nouveaux chemins à explorer Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveaux chemins à explorer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les nouveaux styles musicaux....
» Si j'aime... (2)
» Votre dernière partition achetée ou lue
» Les plus beaux livres qui traitent de musique selon vous ?
» Dutilleux-Oeuvres orchestrales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: