Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -17%
Disque SSD Interne – 860 QVO – 1To ...
Voir le deal
99.66 €

 

 Beethoven Sonates pour piano

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 8:37

Scherzian a écrit:
charles a écrit:
[...] [D]ans ce message on pourrait remplacer russe et soviétique par tout autre nationalité, où les critères seraient grosso modo les mêmes.
Non, justement, et c'est ça qui est un peu dommage : aucune autre « école » ne me semble capable de former des individualités aussi puissantes et différentes les unes des autres (pour ne rien dire des différences de chaque individualité avec elle-même au fil du temps), tout en exigeant et en maintenant un tel degré d'excellence technique, à tel point qu'il n'est presque pas possible d'en détecter à l'aveugle la provenance -- sauf peut-être, encore une fois, sur la base d'aspects vraiment secondaires du jeu, comme par exemple le toucher, la plénitude et le délié de l'accentuation, éventuellement le naturel chantant de certains phrasés (et encore, j'en doute).

Pour le dire de façon plus courte que dans le message précédent : la meilleure façon de repérer l'école russe, c'est de remarquer qu'elle ne semble exercer aucune empreinte sur ses meilleurs représentants. On ne la remarque que par son absence apparente. Bien sûr, comme à toute règle, il y a des exceptions, mais je ne pense pas qu'aucune autre formation ait cette qualité à ce niveau.

Citation :
Ex. ceci (qui ressemble furieusement à un lieu commun) : les professeurs russes « respectent et cultivent la sensibilité artistique de leurs élèves ». Pas ailleurs (partout ailleurs) ? Allons donc !...
Je n'ai pas dit que ce n'était pas professé ailleurs et peut-être partout. Mais ce qui importe, c'est ce qui transparaît ou non dans le jeu des instrumentistes. Dans le cas de l'école de Saint-Pétersbourg, par exemple, ce respect quasi sacré était même jugé presque trop envahissant par les meilleurs élèves eux-mêmes. Il transparaît dans le jeu des musiciens, c'est la seule chose qui compte ; ce qui s'est passé en coulisses, pendant les années d'études, est immatériel, de ce point de vue.

D'un autre côté, même si on affirme respecter la sensibilité d'un élève, je ne vois pas comment ça peut être compatible avec la gestuelle alambiquée et les contorsions qu'on essaie par ailleurs d'imprimer. On peut ne pas aimer certains pianistes russes, bien sûr, mais il est difficile de nier que les meilleurs d'entre eux ont une attitude et une gestuelle très naturelles devant leurs instruments. L'esprit ne peut pas être à l'aise si une partie du corps est disloquée ou contrainte.

Citation :
Au passage : je ne trouve pas que la Russie (l'URSS) produise davantage de "grands artistes" que les autres pays, compte tenu du critère démographique...
Je ne le pense pas non plus, si on tient compte de ce critère. Tant mieux : le critère démographique ne vient rien faire dans l'histoire. Sinon, à ce tarif-là, c'est la Suisse qui émerge, avec Alfred Cortot, Edwin Fischer et Ernst Levy. Ces trois-là sont d'incomparables génies, mais si on couvre la même période en Russie on n'en trouve pas trois mais trente. Je me fiche bien de savoir que le « taux de réussite » est de 10^-7 en Russie (rapporté au critère démographique) et de 10^-6 en Suisse (idem), c'est un critère dénué de pertinence.
Seul le résultat compte. A l'écoute, et au regard du répertoire, il n'existe pas plus de pianistes talentueux d'origine russe (ou soviétique) qu'ailleurs. C'est seulement une croyance. C'est l'instrument qui dicte la technique appropriée pour tout humain de quelque nationalité afin d'en extraire le maximum de nuances, p.ex. Ce qui fait la différence entre deux pianistes (russes ou pas), hormis le "son", toujours personnel, unique, c'est le talent, qui ne s'apprend pas. Le talent transparaît à tout âge. Déjà au travers d'une technique très frustre, à l'issue d'un premier trimestre de conservatoire, p.ex. C'est ainsi. Loi générale : ce sont les élèves peu doués qui ont le plus besoin de leur professeur.
(Plus bel l'avis !)
Revenir en haut Aller en bas
néthou
JazzAuNeth
néthou

Nombre de messages : 1793
Date d'inscription : 04/03/2011

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 9:21

Petite forme, Charles, ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 10:47

Percy Bysshe a écrit:
Si, c'est vraiment pas mal, quoique pas tout en haut du panier. Bon rapport qualité-prix. Smile

Diablotin a écrit:
Cello a écrit:
Il me semble qu'on n'a pas beaucoup parlé de celle de Barenboïm. C'est... mal? En tout cas, c'est une des moins chères parmi les plus connues Embarassed .
Il en a enregistré 2 pour le disque (et une autre en DVD).
• La première, chez EMI, est peu chère et plutôt intéressante. Enregistrée rapidement dans la prime jeunesse du pianiste, elle est très ample et cohérente et mérite un coup d'oreille;
• la deuxième au début des années 80, chez DGG, alors que le pianiste s'est engagé depuis plusieurs années dans une carrière parallèle de chef d'orchestre. Belle plastiquement, sans parti-pris interprétatifs prononcés, dans des tempi larges. Un peu plus chère, bien enregistrée, ce fut la première intégrale enregistrée en numérique chez DGG.

Merci pour ces réponses. Entre les deux intégrales, laquelle conseillerais-tu Diablotin?

Vous ne trouvez pas que pour les sujets-fleuves comme celui-ci ou ceux sur les opéras de Mozart, de Wagner et de Strauss il serait bon d'avoir d'office un sondage en haut de page qui permettrait d'avoir une vue d'ensemble des versions les plus appréciées? Parce que se taper 18 pages de commentaires, il faut avoir temps et comme ils sont par nature contradictoires ça devient difficile de se faire une idée Confused .
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 10:54

Cello a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Si, c'est vraiment pas mal, quoique pas tout en haut du panier. Bon rapport qualité-prix. Smile

Diablotin a écrit:
Cello a écrit:
Il me semble qu'on n'a pas beaucoup parlé de celle de Barenboïm. C'est... mal? En tout cas, c'est une des moins chères parmi les plus connues Embarassed .
Il en a enregistré 2 pour le disque (et une autre en DVD).
• La première, chez EMI, est peu chère et plutôt intéressante. Enregistrée rapidement dans la prime jeunesse du pianiste, elle est très ample et cohérente et mérite un coup d'oreille;
• la deuxième au début des années 80, chez DGG, alors que le pianiste s'est engagé depuis plusieurs années dans une carrière parallèle de chef d'orchestre. Belle plastiquement, sans parti-pris interprétatifs prononcés, dans des tempi larges. Un peu plus chère, bien enregistrée, ce fut la première intégrale enregistrée en numérique chez DGG.

Merci pour ces réponses. Entre les deux intégrales, laquelle conseillerais-tu Diablotin?

Vous ne trouvez pas que pour les sujets-fleuves comme celui-ci ou ceux sur les opéras de Mozart, de Wagner et de Strauss il serait bon d'avoir d'office un sondage en haut de page qui permettrait d'avoir une vue d'ensemble des versions les plus appréciées? Parce que se taper 18 pages de commentaires, il faut avoir temps et comme ils sont par nature contradictoires ça devient difficile de se faire une idée Confused .

Je suis bien d'accord : 18 pages franchement, faut vouloir. Mais celà dit il y a des sujets disco bien plus fleuve que lui là Neutral

Je dois pouvoir rajouter un sondage logiquement en éditant le 1° message. Encore faut il que vous vous entendiez sur les réponses au sonsage hehe (mais une fois que c'est fait je veux bien vous faire ça)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin

Nombre de messages : 1071
Age : 53
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 11:01

Cello a écrit:

Merci pour ces réponses. Entre les deux intégrales, laquelle conseillerais-tu Diablotin?
La deuxième, chez DGG.
Et tu pourras utilement la compléter par les concertos pour piano Barenboim / Klemperer chez Emi Very Happy !!!
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 12:53

Cololi a écrit:
Je dois pouvoir rajouter un sondage logiquement en éditant le 1° message. Encore faut il que vous vous entendiez sur les réponses au sonsage hehe (mais une fois que c'est fait je veux bien vous faire ça)

Ce serait super, ce genre de fil y gagnerait énormément en clarté.

Après, pour ce qui est du sondage, on retient 10-15 versions parmi les plus citées puis chacun vote pour celle(s) qu'il préfère comme pour les sujets où le sondage est là depuis le début. Idéalement, on pourrait voter pour plusieurs. Tiens sur ce fil-ci, il y a certainement Arrau, Ashkenazy, Barenboïm, Brautigam, Brendel, Grinberg, Guilels, Gulda, Kempff, Kovacevich, Pollini, Richter, Serkin ou Yudina qui ont fait couler pas mal d'encre de pixels.

En tout cas, merci beaucoup de le proposer Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 13:03

Il faudrait d'abord savoir combien on peut mettre d'options au maximum. Et il faut pouvoir sélectionner plusieurs réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 13:06

Oui, et il faut diviser Brendel, Gulda, Kempff et Barenboim en 3, Ashkenazy en 2,... hehe

Guilels, Pollini, Serkin, Richter, Yudina n'ont pas fait d'intégrale.


Aujourd'hui je mettrais en premier choix à quasi égalité Grinberg, A. Fischer et Schnabel (le mieux c'est d'avoir les trois, ce sont réellement des intégrales complémentaires). Ensuite Backhaus (là c'est pareil il y a en a 2).
Et puis il faut connaître tout (live et studios) ce qu'on fait Guilels, Richter, Serkin, Michelangeli, Sokolov, Yudina, Sofronitsky (surtout la Pastorale, exceptionnelle), Solomon, éventuellement Gieseking.

Mais c'est très difficile de raisonner par intégrale tant le corpus est énorme, et les réussites sont très très nombreuses chez eux qui justement ne les ont pas toutes jouées. Par exemple je trouve que Michelangeli est au niveau de n'importe-quelle intégraliste (voire mieux) pour toutes les sonates qu'il a joué (op.2/3, op.7, op.22, op.26, op.111), mais il n'en a joué que 5.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 13:19

50 noms maxi.
Possibilité de choix multiples (mais est ce bien nécessaire, vu qu'on ne peut pas mettre d'ordre ?).

A vous de voir.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 13:43

alexandre. a écrit:
Oui, et il faut diviser Brendel, Gulda, Kempff et Barenboim en 3, Ashkenazy en 2,... hehe

Guilels, Pollini, Serkin, Richter, Yudina n'ont pas fait d'intégrale.


Aujourd'hui je mettrais en premier choix à quasi égalité Grinberg, A. Fischer et Schnabel (le mieux c'est d'avoir les trois, ce sont réellement des intégrales complémentaires). Ensuite Backhaus (là c'est pareil il y a en a 2).
Et puis il faut connaître tout (live et studios) ce qu'on fait Guilels, Richter, Serkin, Michelangeli, Sokolov, Yudina, Sofronitsky (surtout la Pastorale, exceptionnelle), Solomon, éventuellement Gieseking.

Mais c'est très difficile de raisonner par intégrale tant le corpus est énorme, et les réussites sont très très nombreuses chez eux qui justement ne les ont pas toutes jouées. Par exemple je trouve que Michelangeli est au niveau de n'importe-quelle intégraliste (voire mieux) pour toutes les sonates qu'il a joué (op.2/3, op.7, op.22, op.26, op.111), mais il n'en a joué que 5.

Diviser par interprète, je ne suis pas sûr que ça se justifie. D'abord cela rendra le sondage lourd. D'autre part, l'idée n'est pas de dispenser de la lecture du fil, évidemment, mais de permettre une vue rapide des interprètes les plus appréciés. A charge du forumeur ensuite de creuser afin de voir, pour les interprètes ayant fait plusieurs enregistrements, lesquels sont recommandés en priorité.

Pour ce qui est de la question de l'intégrale, il doit y avoir moyen de trouver un juste milieu. Réserver le sondage aux intégrales fait courir le risque d'exclure des interprétations grandioses, ce qui serait dommage. Guilels par exemple n'a pas fait d'intégrale je crois et pourtant, il est souvent recommandé. Après, inclure quelqu'un qui n'a enregistré que 6 sonates sur un corpus pareil, ça me semble exagéré, aussi remarquable que soit l'enregistrement en question.


Dernière édition par Cello le Mer 2 Mai 2012 - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 14:07

Je trouve quand même que ce serait dommage de limiter à ceux qui ont enregistré une intégrale (c'est-à-dire en ont eu le temps et/ou le désir). Nul ne retirera ce quasi-statut aux enregistrements d'Emil Gilels, à qui il ne manque qu'une poignée de sonates, en raison de sa patience d'arriver au « terme ». Mais que dire de ceux d'Edwin Fischer (seule une dizaine de sonates enregistrées), de Rudolf Serkin (dix-sept, sauf erreur de ma part), de Sviatoslav Richter (vingt-deux, sauf erreur), d'Ernst Levy (une dizaine), de Vladimir Sofronitsky (quatre seulement, mais un des plus à même d'ébranler le musée tacite), d'Arturo Benedetti Michelangeli (cinq) ? Les intégralistes ne sont pas forcément des intégristes -- et en aucun cas Maria Grinberg, Annie Fischer, Artur Schnabel, Yves Nat et Wilhelm Backhaus, qui varient du tout au tout en fonction de l'œuvre jouée --, mais on y trouvera aussi pas mal de lectures qui appliquent la même grille à des pièces dont la nature est pour le moins hétérogène. Il ne doit pas y avoir beaucoup de corpus qui traitent l'exposition thématique dans la forme sonate avec autant de variété et de liberté que Beethoven, par exemple. Écouter le même interprète partout, sauf dans les rares cas très heureux cités dans les messages précédents, c'est aussi le danger de former et de creuser des sillons dont il peut être difficile de sortir, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 14:19

Concernant les intégrales, j'ai relevé les noms suivants :
Wilhelm Backhaus
Annie Fischer
Wilhelm Kempff
Friedrich Gulda
Daniel Barenboim
Paul Lewis
Louis Lortie
Maria Grinberg
Andras Schiff
Ronald Brautigam
Yves Nat
Alfred Brendel
Tatiana Nikolaïeva
Stephen Kovacevich
Artur Schnabel
Claudio Arrau
Aldo Ciccolini
Richard Goode
Muriel Chemin
Eric Heidsieck
Claude Frank
Idil Biret
Georges Pludermacher
Jeno Jando
Paul Badura-Skoda
John Lill
John O'Connor
André de Groote
Vladimir Ashkenazy
Bruno-Leonardo Gelber
Jean-Bernard Pommier
Anton Kuerti
Andrea Lucchesini


Auxquels il faut ajouter Pollini qui finira très probablement son intégrale et qui est quasiment au bout, les intégrales de FF Guy et de Bavouzet qui sont très vite enregistrées et qui sont jouées de façon à être très vite écoutées, Tchetuev qui en a enregistré une bonne partie, Hewitt qui finira forcément son intégrale Hyperion puisqu'elle enregistre tout ce qu'elle peut pour Hyperion.
Dans les inachevées inachevables à plus de 20 sonates, il doit y avoir Richter, Guilels, Gieseking, Solomon.
Revenir en haut Aller en bas
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 19/06/2011

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 16:16

ce qui serait également envisageable ce serait de faire un tableau (un grand tableau) à double entrée interprète / forumeur avec des étoiles (ou autre smailleulet) pour noter les goûts de chacun.

mais la question se pose telle une mouche sur le crâne de balladur est-ce bien raisonnable ?

(alexandre dans les inachevées inachevables tu as oublié gould)
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 751
Date d'inscription : 03/04/2010

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 18:34

Les intégrales

Schnabel
Backhaus (1950-1954)
Nat
Kempff (1951-1956)
Gulda (1951-1958)
Brendel (1961-1964)
Kempff (1964)
Claudio Arrau 1962 - 1966
Wilhelm Backhaus 1958 - 1969
Maria Grinberg
Friedrich Gulda 1967
Dieter Zechlin
Daniel Barenboim 1965 - 1969
Robert Riefling
Claude Frank
Paul Badura-Skoda 1969 - 1970
Dino Ciani
Eric Heidiseck
Anton Kuerti
Alfred Brendel 1970 - 1977
Malcolm Binns
Annie Fischer
John Lill
Vladimir Ashkenazy
Rudolf Buchbinder
Daniel Barenboim 1981 - 1984
Tatiana Nikolayeva
Bernard Roberts
Paul Badura Skoda 1978 - 1989
Jenő Jandó
Claudio Arrau 1984 - 1990
Michaël Lévinas
Abdel Rahman El Bacha
John O'Conor
Robert Benz
Richard Goode
Ian Hobson
Alfredo Perl
Alfred Brendel 1992 - 1996
Malcom Bilson et étudiants
Michael Houstoun
Jean-Bernard Pommier
Russell Sherman
Robert Taub
Georges Pludermacher
Aldo Ciccolini
Gotthard Kladetzky
André DeGroote
Robert Silverman
Gerard Willems
Anne Øland
Stephen Kovacevich
David Allen Wehr
Andrea Lucchesini
Seymour Lipkin
Craig Sheppard
Daniel Barenboim 2005 (DVD)
Andras Schiff
Gulda (Orfeo)
Paul Lewis
Peter Takacs
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 2 Mai 2012 - 23:39

J'essaie de tenir à jour une liste la plus exhaustive possible des intégrales des sonates de Beethoven, terminées, abandonnées ou en cours.
Voilà ce que ça donne, dans l'ordre alphabétique:

Citation :
* intégrale rassemblée en coffret unique

Claudio ARRAU [0] (1947-1960, EMI, incomplète)
1. * Claudio ARRAU [I] (1962-66, Philips)
2. * Claudio ARRAU [II] (1984-90, Philips, légèrement incomplète cause mort)
3. * Vladimir ASHKENAZY (1971-81, Decca)
4. * Wilhelm BACKHAUS [I] (1950-54, Decca, mono)
5. * Wilhelm BACKHAUS [II] (1958-69, Decca)
6. * Paul BADURA-SKODA [I] (1969/70, Gramola)
7. * Paul BADURA-SKODA [II] (Astrée) sur pianoforte
8. * Daniel BARENBOIM [I] (1965-69, EMI)
9. * Daniel BARENBOIM [II] (1981-84, DGG)
10. Daniel BARENBOIM [III] (EMI DVD, live) 4 DVDs séparés
Giovanni BELLUCCI (Lontano, en cours)
11. Robert BENZ (Thorofon)
12. * Malcolm BILSON & students (1996, Claves) sur pianoforte
13. Malcolm BINNS (1977, L’Oiseau-Lyre) 1ère sur pianoforte, à rééditer en CD
14. * Idil BIRET (IBA/Naxos)
15. Ronald BRAUTIGAM (Bis) sur pianoforte
16. * Alfred BRENDEL [I] (1961-64, Vox)
17. * Alfred BRENDEL [II] (1970-77, Philips)
18. * Alfred BRENDEL [III] (1992-96, Philips)
19. * Rudolf BUCHBINDER (1979-81, Teldec)
20. * Rudolf BUCHBINDER (2011, live, RCA)
Muriel CHEMIN (2000, Solstice, incomplète cause abandon) 3 double-CDs
21. * Dino CIANI (1970, live, Dynamic)
22. * Aldo CICCOLINI (1995-99, Bongiovanni > Cascavelle)
23. Sequeira COSTA (VMF Records)
24. * André DE GROOTE (1998, Naxos Benelux > Solal)
Timothy EHLEN (Azica, en cours)
25. * Abdel Rahman EL BACHA (Forlane)
26. * Annie FISCHER (Hungaroton)
27. Edith FISCHER (Olympia) ?
28. * Claude FRANK (1967-69, RCA > Music & Arts)
Bruno Leonardo GELBER (Denon, incomplète cause abandon) 6 CDs séparés
29. * Walter GIESEKING (1949-50, radio, mono, légèrement incomplète cause destruction bandes, Tahra)
Walter GIESEKING (1951-56, EMI, mono, incomplète cause mort)
30. * Richard GOODE (Nonesuch)
Stewart GOODYEAR (Marquis, en cours)
Glenn GOULD (Sony, incomplète par choix)
31. Maria GRINBERG (1964-67, Melodiya) 9 CDs séparés
32. * Friedrich GULDA [0] (1953/54, radio, Orfeo, mono)
33. * Friedrich GULDA [I] (1951-58, Decca, mono/stéréo)
34. * Friedrich GULDA [II] (1967, Amadeo > Brilliant)
35. * Emil GUILELS (DGG, légèrement incomplète cause mort)
François-Frédéric GUY (Zig Zag, en cours)
36. * Eric HEIDSIECK [I] (1967-73, EMI)
Eric HEIDSIECK [II] (Ogam, en cours ou abandonnée ?)
Angela HEWITT (Hyperion, en cours)
37. * Ian HOBSON (Zephyr)
38. Michael HOUSTON ()
Bruce HUNGERFORD (1967-77?, Vanguard, très incomplète cause mort)
39. Jenő JANDÓ (1987-89, Naxos)
Wilhelm KEMPFF [0] (1930s, DGG > Dante, mono, incomplète cause guerre ?)
40. * Wilhelm KEMPFF [I] (1951/56, DGG, mono)
41. * Wilhelm KEMPFF [II] (1964/65, DGG)
42. Gotthard KLADETZKY (Koch Schwann)
Mari KODAMA (Pentatone, en cours)
Paul KOMEN (Globe, en cours) sur pianoforte
43. Michael KORSTICK (Oehms)
44. * Stephen KOVACEVICH (EMI)
45. * Anton KUERTI (1974/75, Aquitaine > Analekta)
Christian LEOTTA (Atma, en cours)
46. * Michaël LEVINAS (Adès/Accord)
47. * Paul LEWIS (Harmonia Mundi)
48. * John LILL (1975-80, ASV)
49. * Hyun Jung LIM (2012, EMI)
50. Seymour LIPKIN (2002-04, Newport)
51. * Louis LORTIE (Chandos)
52. * Andrea LUCCHESINI (Stradivarius, live)
53. * Irina MEJOUEVA ()
54. Ikuyo NAKAMICHI (BMG Japan)
55. * Yves NAT (1951-55, Discophiles Français > EMI, mono)
56. * Tatiana NIKOLAÏEVA (1984, live, Olympia > Scribendum)
57. * John O’CONOR (Telarc)
58. Garrick OHLSSON (Bridge)
59. * Anne ØLAND (Membran)
60. * Gerhard OPPITZ (Hänssler)
61. * Kun-Woo PAIK (2005, Decca)
Marios PAPADOPOULOS (en cours ?)
Murray PERAHIA (Sony, en cours ?)
62. * Alfredo PERL (Arte Nova > Oehms)
63. * Georges PLUDERMACHER (1998, live, Transart)
Maurizio POLLINI (1975-2007, DGG, en cours)
64. * Jean-Bernard POMMIER (Erato)
Sviatoslav RICHTER (Philips, anthologie)
Hans RICHTER-HAASER (Philips puis EMI, incomplète)
65. Robert RIEFLING (Valois) à rééditer en CD
66. * Bernard ROBERTS (1981-84, Nimbus)
67. Peter RÖSEL (King Record Japan)
68. Akiyoshi SAKO (Camerata)
69. * Artur SCHNABEL (1932-38, HMV > Naxos, mono)
70. András SCHIFF (live, ECM)
Rudolf SERKIN (Sony, anthologie)
71. * Craig SHEPPARD (2003-04, live, Romeo Records)
72. Russell SHERMAN (1993-97, GM Recordings)
73. * Robert SILVERMAN (1999-2000, OrpheumMasters)
SOLOMON (EMI > Testament, très incomplète cause mort)
74. Michael STEINBERG (Elysium)
75. Shoko SUGITANI (IDC)
76. * Peter TAKACS (Cambria)
77. Sonoda TAKAHIRO ()
* Melvyn TAN (EMI/Virgin, incomplète) sur pianoforte
78. Robert TAUB (1994-97, Vox)
Igor TCHETUEV (Caro Mitis, en cours)
Per TENGSTRAND (Mindfeel, en cours)
79. David Allen WEHR (1998-2004, Connoisseur Society)
80. * Gerard WILLEMS (ABC Classics)
81. * Yukio YOKOYAMA (1998/99, Sony)
82. * Dieter ZECHLIN (Berlin Classics)


Dernière édition par adriaticoboy le Ven 4 Mai 2012 - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyJeu 3 Mai 2012 - 1:03

Personne n'a dit qu'il fallait s'en tenir aux intégrales. Par ailleurs citer deux fois certains n'a aucun intérêt. L'idéal serait un sondage du type « Quel(s) interprète(s) préférez-vous dans les sonates de Beethoven » et essayer de caser tous ceux dont les noms ont été positivement cités dans ce sujet.
Ensuite, si quelqu'un veut voter pour un interprète absent du sondage, il n'aurait qu'à demander son ajout, ce qui serait possible dans la limite de 50 (qu'on est à mon avis loin d'atteindre).
Revenir en haut Aller en bas
néthou
JazzAuNeth
néthou

Nombre de messages : 1793
Date d'inscription : 04/03/2011

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyJeu 3 Mai 2012 - 9:13

Juste une question: Selon la liste d'Adriaticoboy, Richter (Sviatoslav) aurait enregistré toutes les sonates ? D'après sa discographie il me semblait qu'il en manquait.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyJeu 3 Mai 2012 - 10:09

discobole a écrit:
Personne n'a dit qu'il fallait s'en tenir aux intégrales. Par ailleurs citer deux fois certains n'a aucun intérêt. L'idéal serait un sondage du type « Quel(s) interprète(s) préférez-vous dans les sonates de Beethoven » et essayer de caser tous ceux dont les noms ont été positivement cités dans ce sujet.
Ensuite, si quelqu'un veut voter pour un interprète absent du sondage, il n'aurait qu'à demander son ajout, ce qui serait possible dans la limite de 50 (qu'on est à mon avis loin d'atteindre).

Je suis de cet avis.

Ne s'en tenir qu'aux intégrales ferait perdre trop d'interprétations remarquables. Il faudrait peut-être juste le mentionner à côté du nom de l'interprète, style "X. (pas une intégrale)".

D'autre part, vu l'ampleur de la discographie et les limites du sondage, il vaudrait mieux n'inclure qu'un nom à la fois même en cas d'intégrales multiples. A charge au forumeur(euse) intéressé(e) de faire les recherches une fois qu'il (elle) aura repéré les noms les plus cotés.

Pour les interprétations remarquables d'un nombre limité de sonates, on pourrait avoir une case "Autres".

Et enfin, il me semble essentiel d'avoir la possibilité de voter pour plusieurs noms.
Revenir en haut Aller en bas
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 19/06/2011

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyJeu 3 Mai 2012 - 12:42

néthou a écrit:
Juste une question: Selon la liste d'Adriaticoboy, Richter (Sviatoslav) aurait enregistré toutes les sonates ? D'après sa discographie il me semblait qu'il en manquait.

non et c'est pour cela qu'il n'y a pas de numéro devant la ligne richter
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyVen 4 Mai 2012 - 0:32

adriaticoboy a écrit:

31. Maria GRINBERG (1964-67, Melodiya) 9 CDs séparés

Il y a eu depuis une édition en un coffret unique par le label Venezia (Moscou, 2006)
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyVen 4 Mai 2012 - 18:18

808 a écrit:
néthou a écrit:
Juste une question: Selon la liste d'Adriaticoboy, Richter (Sviatoslav) aurait enregistré toutes les sonates ? D'après sa discographie il me semblait qu'il en manquait.

non et c'est pour cela qu'il n'y a pas de numéro devant la ligne richter
Bien, tu as compris la logique de cette liste qui peut certes paraître un peu confuse au premier abord. mains
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyVen 4 Mai 2012 - 18:20

Hippolyte a écrit:
adriaticoboy a écrit:

31. Maria GRINBERG (1964-67, Melodiya) 9 CDs séparés

Il y a eu depuis une édition en un coffret unique par le label Venezia (Moscou, 2006)
C'est vrai, mais à moins de le commander sur HMV Japon, ce coffret Venezia reste quand même peu accessible chez nous comparé aux rééditions Melodiya.




Sinon, je viens d'éditer ma liste par quelques ajouts et modifications. En particulier pour Michael Korstick et Peter Rösel dont les intégrales semblent achevées depuis peu. (Vu la qualité de ce pianiste, celle de Rösel, pour l'instant réservée au marché nippon, mériterait vraiment une diffusion plus large. Espérons qu'un éditeur européen s'en apercevra.)

En tout cas, il existe à ce jour au moins 82 intégrales. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyVen 4 Mai 2012 - 18:38

adriaticoboy a écrit:
Sinon, je viens d'éditer ma liste par quelques ajouts et modifications. En particulier pour Michael Korstick et Peter Rösel dont les intégrales semblent achevées depuis peu. (Vu la qualité de ce pianiste, celle de Rösel, pour l'instant réservée au marché nippon, mériterait vraiment une diffusion plus large. Espérons qu'un éditeur européen s'en apercevra.)
Celle de Rösel m'intéresse également (surtout que son jeu est très loin de s'être dégradé), mais même sur HMV Japon, les cd de cette intégrale sont à 30€ pièce. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyVen 4 Mai 2012 - 19:21

C'est clair que ça calme...

Je viens de réaliser cependant qu'il y a quelques sonates (dont la Hammerklavier) par Rösel chez Berlin Classics:
http://www.amazon.fr/dp/B000DZ7VWW
Tu connais ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyVen 4 Mai 2012 - 20:25

J'ai ça dans le coffret edel : op.31/2, op.31/3, op.78, op.106.
Ce n'est pas au niveau des Brahms mais ça reste très bien, une approche assez directe. C'est probablement l'op.78 qui est le plus marquant, sa très grande clarté d'articulation rend l'op.106 assez recommandable également.

L'intégrale japonaise peut-être intéressante, il a beaucoup joué l'intégrale en concert dans sa carrière. Une des rares intégrales récentes, avec peut-être Tchetuev, qui est susceptible de m'intéresser. FF Guy, Bavouzet et HJ Lim (qui a fait une intégrale sans l'op.49 parce-que Beethoven ne voulait pas les publier Rolling Eyes Rolling Eyes ) ça ne me fait pas franchement rêver.
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyVen 4 Mai 2012 - 23:00

alexandre. a écrit:
HJ Lim (qui a fait une intégrale sans l'op.49 parce-que Beethoven ne voulait pas les publier Rolling Eyes Rolling Eyes )
Tiens, j'avais référencé cette intégrale mais sans me rendre compte de cette particularité. C'est vraiment un truc pour faire son intéressant(e), en effet...
D'ailleurs, je ne voudrais pas dire de mal de cette HJ Lim dont je ne sais rien, mais au lieu de sortir cette nouvelle intégrale pas forcément attendue par les foules, EMI aurait été plus inspiré de rééditer celle de Kovacevich...

Je suis d'accord pour Tchetuev, ça peut être très intéressant, on a pas tant l'occasion que ça d'entendre les Russes de la jeune génération dans Beethoven.

En ce qui concerne les Français, il ne fait guère de doute que FF Guy est un véritable beethovénien, et je comprends qu'à un moment donné il veuille laisser sa trace au disque. Maintenant, au petit jeu des comparaison, son intégrale risque d'avoir du mal à trouver sa place.
Bavouzet c'est plus inattendu, faut voir.

En fait s'il y a une une intégrale en cours qui me fait vraiment envie et dont j'espère qu'elle sera menée à terme, c'est celle de Giovanni Bellucci, qui couple sur chaque volume des sonates et une transcription des symphonies par Liszt. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 27 Juin 2012 - 16:26

Réédition à venir des Beethoven de Serkin :
http://www.amazon.fr/Rudolf-Beethoven-Concertos-Sonatas-Variations/dp/B008CG1HPQ

cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 27 Juin 2012 - 21:12

Excellente nouvelle ! Very Happy
Cela dit, vu que ses Schubert, Brahms etc. sont tout aussi indispensables, j'aurais préféré que Sony mette carrément tout son legs Columbia en boîte (ça doit représenter une trentaine de CDs maximum).
Il y a à coup sûr autant de clients potentiels que pour le coffret Toscanini et ses 85 CDs...
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2047
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyVen 27 Juil 2012 - 17:45

Je réécoute l'opus 31 par Gould. C'est stupéfiant de mécanique, d'agilité. Moins évidemment séduisant au niveau des phrasés, des intentions mélodiques. L'agogique reste passionnante: beaucoup de partis pris, pas mal de risques.

Il y a parfois, aussi, une austérité dans le jeu très étrange: on croirait entendre autre chose que du Beethoven. Notamment dans les mouvements lents, très contrastés, un peu fantomatiques et inquiétants.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMar 31 Juil 2012 - 2:23

Apparemment le succès critique de la seconde intégrale de Rudolf Buchbinder sortie récemment chez RCA a incité Teldec/Warner à rééditer son premier cycle, enregistré il y a une trentaine d'années:

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 0825646607457

Intégrale très complète de tout le piano beethovénien semble-t-il (15 CDs).

C'est potentiellement tentant mais on dirait bien que ça ne sera disponible qu'auprès des site des vente en ligne allemands ou japonais, genre JPC ou HMV...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMar 31 Juil 2012 - 23:26

Ludwig van Beethoven : Große Sonate für das Hammerklavier en si bémol majeur, opus 106 -- Maurizio Pollini (7/12/2009).

[Ce sont des notes prises sur le vif, sans plus, mais si je poste ça en Playlist je sens qu'on va encore m'engueuler...]

Spoiler:
 


Un I qui respire fort peu ; la gestion des silences est, à mon avis, insuffisante, et en tout cas on n'entend pas assez plusieurs d'entre eux, grignotés qu'ils sont par les tenues. Un éventail dynamique plutôt restreint, un peu alla Wilhelm Backhaus en studio (et même en public), si on veut, mais sans son ascendant formel écrasant. Quand même beaucoup de scories, de notes perdues, de traits qui vacillent, au point où le flux lui-même est parfois mis en danger. En revanche, toute la trame fuguée du développement, juste après la reprise, et les deux dernières pages, qui lorgnent parfois aussi vers la fugue, sont fascinantes, hypnotisantes même.

Dans le II, les lignes lyriques semplice sur des arpèges qui passent comme un fluide d'une main à l'autre (et la fabuleuse transition vers elles !) et le presto qui les suit sont fascinants. Ce sont plutôt les ailes latérales du scherzo qui me convainquent moins : encore à cause d'une respiration courte, de la gestion des silences, etc. Tout m'y semble comme pressé, mais j'ai peut-être trop à l'oreille l'espace sonore que Richter (et lui seul) y déploie, avec ses tempos plus modérés, son jeu de nuances à tomber à la renverse (précision, pertinence, dosage, délié), je ne sais pas. (Je n'en ai pas l'impression, pourtant.)

Dès le début du III, on est comme aspiré dans un espace sonore immense, étale, hiératique, malgré un tempo de base plutôt vif, disons aussi sostenuto qu'il est adagio (ce qui est très bien). Je crois que l'explication vient du soutien immaculé des lignes de l'écriture : on a, de concert, plusieurs lignes mélodiques toutes magnifiques, incorruptibles, unies et égales, dont la gerbe est tressée en une harmonie qui ne fléchit jamais, sans cesse conduite vers l'avant. Belle gestion de textures pour les très nombreux passages una corda-tutte le corde et en sens inverse, ce qui n'est pas facile à rendre sur un instrument moderne. On reste quand même loin de l'hypnose réalisée par Wilhelm Backhaus de ce point de vue, mais c'est un des sommets de son interprétation et je ne pense pas que qui que ce soit l'approche ici, dans le mouvement lent, sous ce rapport. C'est la nature de ce mouvement que toute percée d'autant plus intense vers la lumière du lyrisme des phrases dans l'aigu du clavier est inflexiblement suivie d'un anéantissement d'autant plus profond des couleurs dans le ténébreux et des textures dans le pesant et le gourd. Au sommet de ce double mouvement, très beau délié des phrases, quasi sfogato si on voit ce à quoi je fais allusion. On en sort dans un superbe hiératisme tout en mezza di voce. Après l'acmé très bien amenée et réalisée, dans un temps musical de plus en plus panique et serré, l'avant-dernier retour du thème, presque entièrement una corda (sauf cinq mesures vers la fin), me prend à la gorge, sorte de no man's land traversé tous feux éteints, exsangue, blafard. Dernier déploiement lyrique bien vite éteint, que dire du dernier retour lui-même ? On dirait que rien de plus simple et dénué et désolé n'a jamais été composé. L'interprétation est très noble et probe, mais elle ne me fait pas oublier Backhaus ici, complètement extatique et éteint.

Réveil au largo introductif un peu trop anguleux quand même, sans doute pas piano dolce, en tout cas au début. Dans ce dédale ou ce labyrinthe de formes anciennes ou inventées mais toutes bien vite rejetées, je ne trouve pas qu'on ressente assez de surprise, de survol de contrées familières ou étranges, refermées sitôt qu'elles sont entr'aperçues. Peut-être un peu trop de préméditation ? Plusieurs petits défauts d'attaque aussi vers le prestissimo qui précède la fugue, ce qui oblitère une bonne partie de cette extrême fin du largo.

Une fugue bien tenue, sans doute pas écrasante, extrémiste, jusqu'au-boutiste, enragée, conduite et domptée comme celle jouée par Richter, mais très bonne. J'ai remarqué une gestion très originale et pertinente du temps : comme si le temps musical inspirait et s'assouplissait chaque fois que la structure fuguée connaît une détente relative (normalement, il n'y a pas de chute de tension harmonique dans une fugue, mais dans le clash beethovénien de la forme fugue et de la forme sonate, avec la polarité harmonique induite par cette dernière, c'est pourtant le cas et c'est ça qui rend ses fugues cataclysmiques). Fugato « central » (una corda, sempre dolce, cantabile) hiératique à souhait, avec un soutien à nouveau quasi immaculé des lignes, à l'image du thème « stratifié » (hymnique) du mouvement lent. Fascinant soulignement de la ligne de soprano au retour pianissimo de tutte le corde, dans un legato admirable, aérien, souverain, immense, de sorte que cette dernière transition du mouvement final en devient parfaite à un degré troublant -- comme si le lieu où la résultante nulle de toutes les forces en présence, l'œil du cyclone, ce fugato fantomatique purgé de tout aspect sonate, était progressivement rongé par de nouvelles forces centrifuges qui finiront par tout submerger et que l'auditeur en est rendu conscient de façon nesciente. Carrément génial. À la fin de la fugue, en revanche, quand même une ou deux petites chutes d'énergie, où on sent que le flux fléchit.

Au total, une très, très belle interprétation, même si je suis sans doute un petit peu moins enthousiaste que Mariefran.
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 751
Date d'inscription : 03/04/2010

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyJeu 2 Aoû 2012 - 11:47

Est-ce que tu ne penses pas que Pollini corresponde mieux aux intentions de Beethoven dans le 1e mouvement, puisqu’il est plus dynamique? Je pense à l’enregistrement mono (en studio) de Backhaus.

Merci pour ce que tu as écrit sur le 3e mouvement, et sur Richter. C’est très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 751
Date d'inscription : 03/04/2010

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyJeu 2 Aoû 2012 - 11:53

J’ai récemment acheté ce coffret, qui contient une Hammerklavier magnifique, et l’op 2/2 est pas mal non plus !



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 51LaPdLOleL._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyJeu 2 Aoû 2012 - 13:43

On y trouve aussi de belles variations Diabelli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyJeu 2 Aoû 2012 - 14:46

Mandryka a écrit:
Est-ce que tu ne penses pas que Pollini corresponde mieux aux intentions de Beethoven dans le 1e mouvement, puisqu’il est plus dynamique? Je pense à l’enregistrement mono (en studio) de Backhaus.
Dans cet enregistrement en public de Maurizio Pollini, je ne trouve pas qu'il soit beaucoup plus dynamique que Wilhelm Backhaus dans le I ; de nombreuses indications diminuendo et piano de la partition, par exemple, ne sont guère observées (parfois pas du tout), en particulier pendant l'exposition et la reprise. De même pour le respect des silences (dès l'exposé du thème), qui sont souvent grignotés par les tenues des notes ou accords qui précèdent. En plus, à la période classique, une note ou un accord suivi d'un silence et non accompagné d'une indication contraire explicite sur la partition (par exemple, un tenuto) devrait être relâché à la moitié de sa valeur. Tout ça donne un certain empressement, ou compression panique du temps, qui est très impressionnant, mais aussi quelque peu univoque. Connais-tu l'enregistrement de l'opus 106 par Mariya Yudina en 1954 ? Elle n'est pas sensiblement plus ample de tempo dans le I (10'10'', de mémoire), mais les silences y sont respectés de façon beaucoup plus tranchante, de même que les nuances dynamiques. En revanche, les tempos et les rapports de tempos de Maurizio Pollini me semblent excellents ; dix minutes, pour le I, c'est idéal. On peut certes le prendre plus vite, et Charles Rosen donne des arguments sacrément convaincants en ce sens dans ses livres, mais... je n'ai pas encore entendu d'interprétation qui soit convaincante en dessous de ce timing approximatif. Les interprétations suprêmement dynamiques du I, ce sont plutôt, à mon sens, celles de Sviatoslav Richter, celle en studio de Rudolf Serkin (moins vive de tempo, mais tellement dominatrice qu'on ne le remarque plus) et celles d'Emil Gilels.

Au total, c'est possible que je préfère Pollini en 2009 à Backhaus en studio dans le I, mais pas de façon très marquée. Dans le II et surtout le III, en revanche, c'est nettement Backhaus qui l'emporte, pour moi. Le jury délibère encore pour le IV (hehe)...
Revenir en haut Aller en bas
sergio
Mélomane averti
sergio

Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 19/07/2010

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 13:12

Ces 18 pages au sujet des sonates de Beethoven m'ont surtout donné envie d'entendre Maria Grinberg et Annie Fischer...

Me suis procuré 3 volumes de Maria Grinberg (15 à 17 et 28 à 32) et je dois remercier MarieFran de s'être autant investie pour faire connaitre cette pianiste !!!

Tout ce qui a été dit sur le sujet s'est avéré exact. Puisque personne n'en a parlé, je signale la 16 et particulièrement l'adagio qui est un moment d'éternité assez magique.

Formidable opus 28 où elle peut rejoindre le panthéon avec Gilels.

Je me permets de signaler une version de l'opus 28 que personne n'a évoquée : Bruno Leonardo Gelber 1964 (rarissimes EMI) infiniment supérieur à son remake Denon. Un allant, un naturel et une poésie incroyables comme si Beethoven avait déjà inventé les grandes sonates de Schubert.

Par contre j'ai trouvé Annie Fischer assez rude dans les extraits que j'ai pu entendre dans cette sonate.

J'ai commandé le volume 5 avec l'opus 101.

Suis assez tenté par le volume 1 avec opus 26 et volume 7 avec opus 109...
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 13:48

Merci, ça me fait vraiment plaisir chaque fois que quelqu'un écoute les Beethoven de Grinberg Very Happy Il faut absolument que tu te procures le premier volume de l'intégrale avec l'opus 2, et aussi celui des opus 22 à 27-2 : ce sont parmi ses plus beaux, tout est génial !
Revenir en haut Aller en bas
sergio
Mélomane averti
sergio

Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 19/07/2010

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 13:58

Merci, je vais suivre ton conseil sans hésitation ( en plus c'est en stock chez Amazon) !!



Pour Annie Fischer, tu as des favoris ?


Et Yudina dans l'opus 101 chez Vista Vera ca donne quoi??? ca a l'air assez costaud..
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 14:04

Yudina, c'est toujours superlatif, je suis inconditionnelle Razz
Pour Annie Fischer, j'avoue connaître moins bien l'intégrale mais j'ai un très bon souvenir des sonates du "milieu", les opus 54 à 90 en particulier Wink Ce qui est plus problématique pour Annie Fischer, c'est que Hungaroton a tout mélangé…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 15:37

Il faudrait vérifier que c'est bien le même enregistrement (il y a peut-être plusieurs enregistrements de l'opus 101 de Beethoven par Mariya Yudina ?), mais si c'est bien le cas je recommande plutôt le disque Yudina chez Appian (APR). Avec une Sonate opus 26 (1958) à tomber raide, une exceptionnelle Hammerklavier (1954) et donc un opus 101 (1958) complètement off the charts. Un disque de piano prodigieux. Cet Appian-là filtre encore un peu trop les aigus à mon goût, mais rien à voir avec l'assourdissement souvent présent chez Vista Vera.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 15:43

J'ai vérifié, c'est le même… Je peux tout mettre sur musique ouverte si vous voulez. Je pense que pour la Hammerklavier le meilleur report est le CD arlecchino. Il n'y a aucun filtrage Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 17:31

Mariefran a écrit:
Yudina, c'est toujours superlatif, je suis inconditionnelle Razz
Pour Annie Fischer, j'avoue connaître moins bien l'intégrale mais j'ai un très bon souvenir des sonates du "milieu", les opus 54 à 90 en particulier Wink Ce qui est plus problématique pour Annie Fischer, c'est que Hungaroton a tout mélangé…
Je crois qu'Hungaroton n'a pas mélangé, il me semble qu'ils ont conservé l'ordre dans lequel ça a été enregistré. Les sonates du milieu sont bien, mais l'op.10 et l'op.111 et l'op.53 sont indispensables donc en fait il faut tout prendre Mr. Green (mais ça vaut aussi pour Grinberg).
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 17:40

Elle est vachement chère et dure à trouver aujourd'hui… L'opus 10-1, par exemple, n'est plus sur amazon…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 17:43

Je l'ai achetée au fur et à mesure, on trouve de temps en temps des volumes à moins de 10€ sur les différents amazon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyDim 5 Aoû 2012 - 17:59

Pour Annie Fischer chez Hungaroton, on trouve encore les neuf volumes séparés à 20,5€/CD, et d'ailleurs aussi le boîtier intégral de sept CD à 143,5€, sur un site très fiable dont je révélerai volontiers l'adresse par MP contre la promesse solennelle qu'on ne va pas venir me chiper sous le pif le disque de Maryla Jonas qui s'y trouve peut-être et un boîtier de Vladimir Sofronitsky que je n'ai pas encore mais qui y est renseigné. vador
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23377
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyLun 6 Aoû 2012 - 16:38

J'ai écouté la sonate "Pathétique" par Serkin (studio Sony) et par Gilels (studio Deutsche Grammophon). Serkin et son tempérament bouillonnant ne m'ont pas passionné ou vraiment ému. Gilels dans l'allegro m'a embêté par un jeu sec et brutal, en revanche adagio cantabile avec de la sensibilité, de l'inspiration, quelque chose de vraiment cantabile et un bon rondo. Dur pour moi d'en dire plus vu la pauvreté de mes connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
charles
Mélomane averti


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 13/07/2011

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMar 7 Aoû 2012 - 9:37

aurele a écrit:
J'ai écouté la sonate "Pathétique" par Serkin (studio Sony) et par Gilels (studio Deutsche Grammophon). Serkin et son tempérament bouillonnant ne m'ont pas passionné ou vraiment ému. Gilels dans l'allegro m'a embêté par un jeu sec et brutal, en revanche adagio cantabile avec de la sensibilité, de l'inspiration, quelque chose de vraiment cantabile et un bon rondo. Dur pour moi d'en dire plus vu la pauvreté de mes connaissances.
Malgré la "pauvreté de vos connaissances", pourriez-vous dire si le caractère "pathétique" de l'œuvre est respecté par ces interprètes — au moins l'indication Grave fournie au début du premier mouvement (ce qui serait en passant un "embryon" d'analyse formelle) par l'auteur lui-même ?
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23377
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMar 7 Aoû 2012 - 12:15

Gilels selon moi respecte mieux cette indication bien que j'ai trouvé ses coups sur le piano exagérés.
Revenir en haut Aller en bas
808
Mélomaniaque


Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 19/06/2011

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptyMer 8 Aoû 2012 - 18:50

ma pathétique préférée c'est brendel II, en tous cas pour le 1e mvt. une des rares versions que je connaisse (il y a aussi gulda mais que je trouve trop rapide) qui ne brise jamais la pulsation et qui ne soit jamais brutale.
Revenir en haut Aller en bas
teissedre
Néophyte


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 15/10/2011

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: sonates piano Beethoven   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 EmptySam 1 Sep 2012 - 16:08

Bonjour.
Ayant acquis un coffret écrit exclusivement en russe (à ce que je crois) ,ce sont les sonates pour piano de Beethoven (ça j'en suis sûr) j'aimerai bien connaitre l'interprète.
Aucune traduction ne figure sur les pochettes, donc si un membre de ce forum comprends le russe ,peut-être pourrait'il me fournir des indications.
Je trouve l'interprétation vraiment extraordinaire,bien que je n'ai pas beaucoup d'éléments de comparaison;donc même si personne ne peut me donner le nom de l'interprète ce n'est quand même pas très grave.
Cordialement
Teissedre

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Maria12

Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Maria210
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonates pour piano   Beethoven Sonates pour piano - Page 18 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Beethoven Sonates pour piano
Revenir en haut 
Page 18 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: