Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
Jeu Mille Bornes – Version Luxe à 12,45 €
12.45 € 19.90 €
Voir le deal

 

 Elsa Dreisig

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1156
Age : 1001
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 EmptyMer 6 Nov 2019 - 17:24

H.S. : Il n'existe pas de plateforme gratuite, si ?
Au mieux, on ne paye pas d'abonnement et il y a de la publicité.
Ça rentabilise – sans doute moins – mais quand on voit tous les CD qui sortent toutes les semaines, on a du mal à croire que l'industrie du disque (et pas seulement les grands labels) soit à l'agonie...
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20357
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 EmptyMer 6 Nov 2019 - 17:27

Adalbéron a écrit:
H.S. : Il n'existe pas de plateforme gratuite, si ?
Au mieux, on ne paye pas d'abonnement et il y a de la publicité.
Ça rentabilise – sans doute moins – mais quand on voit tous les CD qui sortent toutes les semaines, on a du mal à croire que l'industrie du disque (et pas seulement les grands labels) soit à l'agonie...

Non, pas de gratuité totale, mais bon, depuis que j'ai un abonnement, clairement je dépense moins en disque et j'écoute beaucoup plus de choses. Donc au final ça rapporte moins aux maisons de disque je pense...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1156
Age : 1001
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 EmptyMer 6 Nov 2019 - 17:33

Polyeucte a écrit:
Lemieux, c'est surtout parce qu'il y a une peu de rareté dedans et que c'était pas si mal (David, pas taper!).

kiss

Polyeucte a écrit:
Autant le premier Dreisig, le côté rare du répertoire abordé m'a fait l'acheter directement. Autant là, je vais l'écouter d'abord. Donc j'ai comme un doute sur la rentabilité et même le fait que ce disque marche bien.

Oui, pareil. Smile
(Mais je l'achèterai sans doute, parce que Dreisig. Embarassed)
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11193
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 EmptyJeu 7 Nov 2019 - 15:57

Tiens, la modération a modéré? Dommage, c'était assez rigolo: on ouvrait le fil «Elsa Dreisig» et on tombait sur une discussion sur l'évolution de la voix d'une basse russe dans Verdi.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89647
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 EmptyJeu 7 Nov 2019 - 16:26

Adalbéron a écrit:
Ça rentabilise – sans doute moins – mais quand on voit tous les CD qui sortent toutes les semaines, on a du mal à croire que l'industrie du disque (et pas seulement les grands labels) soit à l'agonie...

Ça dépend de quel point de vue.

Si on parle de sa vivacité, elle n'a jamais autant publié, et des flots de nouveautés (dont beaucoup ambitieuses / de niche) chaque semaine. En revanche le disque n'est pas du tout un produit rentable (l'a-t-il déjà été ?  Philips avait investi dans son label pour faire la promotion de ses équipements techniques), plutôt une carte de visite pour les artistes (qui sont souvent autoproduits). Sans les subventions de tutelles, les bourses et autres afflux d'argent extérieur, il serait simplement impossible de publier des disques classiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11193
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 EmptySam 22 Fév 2020 - 23:30

Elsa Dreisig  - Page 2 Morgen10
Morgen
STRAUSS: Vier letzte Lieder. Malven. Klavierstück, op. 3 nº1. Morgen, op. 27 nº4. / RACHMANINOV: Six Romances op. 38. Étude-Tableau op.33 nº2 / DUPARC: L’Invitation au voyage. Phidylé. Sérénade florentine. Aux étoiles (arr. pour piano). Chanson triste. Extase. La Vie antérieure.
Elsa Dreisig (soprano), Jonathan Ware (piano)
Paris, VII.2019
Erato


Si j’en crois ce qu’en disent habituellement David, Adalbéron et Polyeucte (et même les glottophiles que hérisse la personnalité publique de la chanteuse), le lied et la mélodie seraient le meilleur répertoire d’Elsa Dreisig: peut-être avais-je du coup trop attendu ce disque - qui, je dois l’avouer, m’a assez nettement déçu.  

Côté répertoire, que du connu, voire du très, très connu (même si la version piano des Vier letzte Lieder n’est pas si souvent enregistrée.) La composition du récital est un peu bizarre - la notice d’intention des deux artistes est assez peu claire sur ce point: autant l’univers à la fois poétique et musical de Duparc, Strauss et Rachmaninov (un langage postromantique expansif et luxuriant, des atmosphères crépusculaires et nostalgiques) justifie de manière assez évidente leur rapprochement, autant la nécessité de mélanger les recueils, et même d’éclater un cycle aussi profondément concerté que les Vier letzte Lieder, ne saute pas aux yeux.

Côté chant, c’est très bien, mais pas exactement ma tasse de thé. Le timbre est très beau, lumineux, un peu rond et homogène (mais sans doute pas assez typé pour m’électriser.) En revanche, j’ai été assez déçu par la diction et l’interprétation.

Certes, la diction reste globalement plus que très correcte: on a clairement à faire à une vraie liedersängerin - mais à une liedersängerin qui couvre déjà un petit peu trop pour mon goût, ce qui produit de beaux effets de squillo mais amoindrit la focalisation et rend la diction un peu moins franche que je ne l’attendais; le résultat, c’est que souvent on n’entend de façon vraiment nette qu’une partie du poème, la proportion intelligible variant en fonction de la sollicitation des aigus et de la dynamique. Dans les Duparc et les Strauss, on se sent du coup dans une espèce d’entre-deux esthétique - ce n’est pas assez net et verbal pour satisfaire pleinement mon goût pour les chanteuses-diseuses, mais aussi trop articulé et pas assez capiteux vocalement pour une lecture ouvertement «instrumentale.» (Par ailleurs, toujours à propos de diction, dans les Strauss, l’aperture des sons vocaliques semble souvent un peu exotique - ce qui confirme l’impression que j’avais eue en entendant l’allemand de la chanteuse dans le 2ᵉ Quatuor de Schoenberg sur le disque des Arod.)

Quant à l’interprétation, elle m’a surtout paru très appliquée, au détriment du relief: on sent une sorte de volonté d’articuler chaque syllabe (ce qui explique probablement les tempi globalement lents) tout en préservant la continuité de la ligne mélodique - peu de détachés, des phrasés assez liés et homogènes, peu accidentés, bridant un peu l’intensité verbale. Le résultat est beau, et convient particulièrement bien à l’écriture de Strauss (probablement aussi de Rachmaninov, mais je manque de repères dans la mélodie russe); je trouve ça en revanche assez frustrant dans Duparc: j’avais encore dans l’oreille l’interprétation de L’Invitation au voyage par Véronique Gens (dans le récital Néère, intensément éloquente) et, par comparaison, la lecture d’Elsa Dreisig semble vraiment trop précautionneuse.

Par ailleurs, je suis un peu décontenancé par la prestation du pianiste Jonathan Ware: celui-ci semble avoir été partie prenante dans l’élaboration du récital, dans le texte de présentation il parle éloquemment de l’écriture pianistique des trois compositeurs, il s’est réservé trois plages de piano solo (dont la rare version pour piano d’Aux étoiles de Duparc); pourtant, ce que l’on entend manque singulièrement de couleurs, de relief, d’intensité pour des compositions où l’écriture pianistique est si foisonnante: on a vraiment l’impression d’entendre un pianiste-accompagnateur à la Moore-Parsons (alors que, sur la scène française, enregistrant pour des labels indépendants, on trouve des gens comme Alain Jacquon, François Kerdoncuff, Jeff Cohen, Susan Manoff, Tristan Raës, Anne Le Bozec...)

Au total, donc, un beau disque, mais qui reste très en-deçà de ce que j’attendais d’Elsa Dreisig dans ce répertoire-là après ce que j’avais pu lire d’elle ici.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85329
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 EmptySam 22 Fév 2020 - 23:46

Un peu pareil que toi globalement: joli disque, que j'ai écouté avec plaisir (parce que ce ne sont que des œuvres que j'aime, et parce que la voix est belle), mais en fait, sans plus.
Je pense que je le réécouterai quand même avec plaisir un de ces quatre, mais je ne trouve pas ça marquant.
En ce qui concerne l'ordre un peu fantaisiste des pistes, j'avoue les avoir remises dans l'ordre immédiatement dans mon lecteur avant même de commencer l'écoute…
(et la pédale très très floue de Ware dans l'Invitation, quand même… )
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20357
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 EmptyDim 23 Fév 2020 - 1:08

Le disque est en effet un peu décevant. J'ai eu le même ressenti.
Le concert était autrement convaincant j'ai trouvé.

Et du coup j'écoute le disque maintenant avec plus de plaisir.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Elsa Dreisig  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Elsa Dreisig    Elsa Dreisig  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elsa Dreisig
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: