Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 

 Haendel : la musique sacrée

Aller en bas 
+5
DavidLeMarrec
Diablotin
Iskender
Rubato
Mélomaniac
9 participants
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 24 Mar 2019 - 20:03


Smile Un topic consacré aux motets, psaumes, anthems, cantates sacrées, et à toute la musique religieuse de Georg Friedrich Haendel.

Pour les cantates profanes, voir ici : https://classik.forumactif.com/t4394-handel-cantates

Pour le Messie, voir : https://classik.forumactif.com/t3829-le-messie-de-haendel

Pour La Resurrezione, voir : https://classik.forumactif.com/t3373-la-resurrezione-de-handel




Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28835
Date d'inscription : 21/09/2012

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 24 Mar 2019 - 20:03

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Georg Friedrich Haendel (1685-1759) :

Zadok the Priest, HWV. 258
My Heart is inditing, HWV. 259
Let Thy hand be strengthened, HWV. 260
The King shall rejoice, HWV. 261

Chœur du King's College de Cambridge
Thurston Dart, clavecin
John Langdon, orgue
David Willcocks, English Chamber Orchestra

(Argo, août 1963)


colors Interprétation sucrée et chaleureuse des quatre Coronation Anthems écrits pour le Roi Georges II et la Reine Caroline.
Un charme vintage, mais pour l'enthousiasme et l'apparat, on n'a jamais fait mieux au disque.
La partition avait été préparée par Thurston Dart d'après les manuscrits de Haendel conservés à la British Library.


Haendel : la musique sacrée 20161013
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 9:02

[Playlist]

Haendel : la musique sacrée 81p4kh10
Spoiler:

BROCKES-PASSION

J'aime beaucoup cette passion, légèrement dépouillée (dans le bon sens du terme), d'une belle limpidité.
Et avec une interprétation de haute volée. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender


Nombre de messages : 1983
Age : 54
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 12:08

@Rubato : C'est une œuvre originale, déjà jouée, retrouvée, ou une sorte de reconstitution façon Tobit ? Parce que j'en ignorais l'existence avant de voir cette parution.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin


Nombre de messages : 1119
Age : 55
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 12:29

C'est une oeuvre originale, composée en 1719, et qui a déjà été enregistrée, j'en ai une version de 1986 -Mc Gegan, parue chez Hungaroton-. Le livret est de Barthold Heinrich Brockes, très fortement inspiré de l'évangile de St. Matthieu ; il fit fureur au début du 18ème siècle, et inspira de nombreux compositeurs, dont les plus connus sont Handel et Telemann.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 13:22

L'œuvre a été créée en 1719, mais composée sans doute vers 1716.

Donc pour répondre à Iskender, ce n'est pas une reconstruction. Haendel s'est inspiré de l'édition de 1713 du livret de Brockes.
Les origines de la commande de cette passion sont inconnues.

Des éléments de cette passion ont été "repris" par différents compositeurs; JS Bach et ...Schumann!

Premier enregistrement en 1967 par la Schola Cantorum Basiliensis dirigér par August Wenzinger.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 13:37

J. Cohen a été, il me semble, sur la short list pour succéder à Christie avant qu'Agnew ne s'impose ! Très bon chef baroque en effet.

(Je n'ai pas écouté cette version, n'adorant pas spécialement l'œuvre – dans les Passions, j'ai des goûts assez spécifiques, chez Bach selon Jean mais Matthieu, les chœurs travaillés de Keiser, l'italianité de certaines parmi la presque trentaine de Telemann…)


Iskender a écrit:
@Rubato : C'est une œuvre originale, déjà jouée, retrouvée, ou une sorte de reconstitution façon Tobit ? Parce que j'en ignorais l'existence avant de voir cette parution.

Oui, c'est une œuvre originale, comme souligné par Diablotin, le traficotage est contemporain de l'œuvre, avec cette narration syncrétique faite par Brockes. (Je trouve toujours divertissant qu'on parle de « Passion selon Brockes », comme si notre bidouilleur lettré s'était transformé en témoin authentique de la Passion. hehe )

Et il en existe pas mal de versions (une œuvre originale de Haendel qu'on peut vendre aux amateurs de Bach, tu penses bien !). Il y a surtout un engouement depuis 2015, avec 4 nouvelles versions. (Il me semblait que Jacobs l'avait aussi donné en concert, mais c'est étonnant, il enregistre tout pourtant !)

Ça commence avec le très traditionnellement conforme de Wenzinger (1967, avec Stader, Moser, Esswood, Haefliger, Adam ! Shocked ), puis arrivent dans les années récentes les versions HIP, McGegan (1985 avec Guy de Mey), et tout le reste après 2000, Hage (à Aix-la-Chapelle), P. Neumann (avec Brutscher à ses débuts, en Pierre !), Cummings (avec Zomer, Labin, Kohlepp et Charlesworth !), Mortensen (avec J. Lunn, Ed Lyon, P. Harvey), Egarr (avec E. Watts et Mead), et encfin ce J. Cohen (avec Piau).


Pour ma part, j'avoue être bien davantage touché, dans sa musique religieuse, par The Ways of Zio Do Mourn ou le Te Deum d'Utrecht… Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 13:38

Ah, Rubato m'a devancé ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 13:45

DavidLeMarrec a écrit:
Ah, Rubato m'a devancé !  hehe

...mais ton commentaire est plus détaillé. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32237
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 13:45

Je ne connais pas celle de Haendel, mais niveau Brockes Passion, il y a celle de Keiser qui est très réussie.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Rubato
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 12408
Date d'inscription : 21/01/2007

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 13:47

Cololi a écrit:
Je ne connais pas celle de Haendel, mais niveau Brockes Passion, il y a celle de Keiser qui est très réussie.

Ah, celle là je ne la connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 14:20

Oui, dans cet exercice, Keiser >> Haendel. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4264
Age : 63
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 14:37

DavidLeMarrec a écrit:
[…] (Je trouve toujours divertissant qu'on parle de « Passion selon Brockes », comme si notre bidouilleur lettré s'était transformé en témoin authentique de la Passion. hehe )[…]  
Les passions ne sont-elles pas toutes des récits (les évangiles) ; la notion de "témoin authentique" restant sujette à interrogations ? Je précise, s'il est besoin, que ma question n'a pas pas pour finalité de provoquer (mais en tant qu'athée, c'est bien ce récit - et non la foi ou le témoignage -  qui me rapproche de certaines passions, ou de certaines œuvres dont le caractère fervent est indissociable). Si cette question vous semble hs, ou relevant de questionnements trop généraux, il va de soi qu'elle n'appelle pas forcément de réponse.


Dernière édition par xoph le Dim 9 Jan 2022 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 14:42

C'est juste un amusement lexical pour moi : Brockes-Passion le place sur le même plan que Johannes-Passion – ce n'est pas une question de foi, mais plutôt de présentation du « document », par contamination lexicale l'arrangeur du XVIIIe s. atteint la même dignité que le témoin privilégié de temps immémoriaux. 

Ça n'a pas d'implication théologique, morale ni même dramatique. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32237
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 14:45

xoph a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
[…] (Je trouve toujours divertissant qu'on parle de « Passion selon Brockes », comme si notre bidouilleur lettré s'était transformé en témoin authentique de la Passion. hehe )[…]  
Les passions ne sont-elles pas toutes des récits (les évangiles) ; la notion de "témoin authentique" restant sujette à interrogations ? Je précise, s'il est besoin, que ma question n'a pas pas pour finalité de provoquer (mais en tant qu'athée, c'est bien ce récit - et non la foi ou le témoignage -  qui me rapproche de certaines passions, ou de certaines œuvres dont le caractère fervent est indissociable). Si cette question vous semble hs, ou relevant de questionnement trop généraux, il va de soi qu'elle n'appelle pas forcément de réponse.

Oui je crois qu'aucun exégète ne s'aventure à affirmer que l'on soit sûr que les évangélistes aient été personnellement témoins des faits (même Marc). On ne peut que le supputer, il me semble.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4264
Age : 63
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyDim 9 Jan 2022 - 14:49

DavidLeMarrec a écrit:
C'est juste un amusement lexical pour moi : Brockes-Passion le place sur le même plan que Johannes-Passion – ce n'est pas une question de foi, mais plutôt de présentation du « document », par contamination lexicale l'arrangeur du XVIIIe s. atteint la même dignité que le témoin privilégié de temps immémoriaux

Ça n'a pas d'implication théologique, morale ni même dramatique. Smile

Mis à part la contamination du "témoin", je crois que je comprends ce que tu veux dire, dans le montage (historique et lexical) faisant accéder à une valeur immémoriale du récit.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyLun 10 Jan 2022 - 22:38

Par 'contamination lexicale', je voulais juste dire qu'on a commodément utilisé la même formulation pour désigner deux rédacteurs aux statuts très différents. Smile


Cololi a écrit:
Oui je crois qu'aucun exégète ne s'aventure à affirmer que l'on soit sûr que les évangélistes aient été personnellement témoins des faits (même Marc). On ne peut que le supputer, il me semble.

Ce n'est pas ce que j'ai dit. Smile Je mentionnais mon amusement en voyant Brockes mis (par la présentation syntaxique) sur le même plan que les auteurs du canon (et sensiblement contemporains). Brockes n'est pas un disciple ni un disciple de Jésus, et en tout cas certainement pas un contemporain.

Ce n'est pas plus que cela. (Quand on me parle de Brockes-Passion, je m'imagine avec un Pentamorphe à caser sur les pendentifs d'une coupole, vous voyez le niveau plus terre-à-terre de mes préoccupations.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4264
Age : 63
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyMar 11 Jan 2022 - 0:45

Pour info, lors de mon écoute de cette passion au printemps dernier (que j'avais aimée, comme d'autres ici, pour en revenir au plus important), j'avais trouvé cet article et l'avais passé à la moulinette d'un traducteur automatique connu :
https://seenandheard-international.com/2019/10/300th-anniversary-of-the-first-performance-of-handels-brockes-passion-is-celebrated-at-the-wigmore-hall/ par Agnes Kory
Les infos recoupent et complètent ce qui a été dit par plusieurs plus haut, et donne un avis sur cette version (Arcangelo/Cohen, en concert) par ailleurs (notamment sur son effectif chambriste).

extraits en français brut:
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol


Nombre de messages : 436
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyLun 18 Avr 2022 - 9:30

Salut tout le monde ! coucou

J'ai une petite question: auriez-vous des recommandations discographiques pour Israël en Egypte? J'ai lu qu'il y avait plusieurs versions, l'intégrale étant rarement enregistrée.

Je serais allé vers Gardiner naturellement avec son choeur extraordinaire, mais si vous avez d'autres idées...merci!

Et très bon week-end de Pâques ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32237
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyLun 18 Avr 2022 - 9:40

Haendel : la musique sacrée 500x500bf

Cette version. Très belle version où tu auras la 1° partie de l'oeuvre (contrairement à Gardiner) ... qui est la plus belle partie ... mais qu'Haendel a été contraint de supprimer par rapport aux goûts des uns et des autres (c'est une partie chorale).

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
jpwol
Mélomane averti
jpwol


Nombre de messages : 436
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyLun 18 Avr 2022 - 10:05

Je ne connais pas du tout cette version ni même les interprètes... mais du coup je vais peut-être me laisser tenter ! J'avais vu Gardiner, Christophers et les Sixteen, mais ces enregistrements semblent incomplets...
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14358
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyLun 18 Avr 2022 - 11:13

Cololi a écrit:
Très belle version où tu auras la 1° partie de l'oeuvre (contrairement à Gardiner)
Oui mais non, si tu parles de l'enregistrement Gardiner chez Erato, puisque, en complément de la «version courte» d'Israel in Egypt, on trouve The ways of Zion do mourn qui est en fait... cette fameuse première partie supprimée.

Cololi a écrit:
mais qu'Haendel a été contraint de supprimer par rapport aux goûts des uns et des autres (c'est une partie chorale).
Alors, je n'ai plus exactement en tête le détail de l'histoire, mais ce n'est pas pour une histoire de «partie chorale» qui n'aurait pas été «aux goûts des uns et des autres» (de toute manière, c'est une œuvre essentiellement chorale, pas du tout un oratorio dramatique: le nombre d'arias se compte sur les doigts d'une main, et s'il avait fallu supprimer toutes les parties chorales de Israel in Egypt, il n'en serait pas resté grand-chose!)

Je crois me souvenir que cette fameuse «première partie» (The ways of Zion) avait d'abord été composée comme hymne (anthem) pour les funérailles de la reine Caroline à Westminster et que, quelques années plus tard, lorsque Haendel avait sollicité l'autorisation de réutiliser The ways of Zion comme première partie de son oratorio Israel in Egypt, le roi George la lui avait refusée.

Sinon, la version «complète» que je possède et que je réécoute toujours avec plaisir est celle d'Andrew Parrott:
Haendel : la musique sacrée Haende15
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94083
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyMer 27 Avr 2022 - 15:12

jpwol a écrit:
Salut tout le monde ! coucou

J'ai une petite question: auriez-vous des recommandations discographiques pour Israël en Egypte? J'ai lu qu'il y avait plusieurs versions, l'intégrale étant rarement enregistrée.

Je serais allé vers Gardiner naturellement avec son choeur extraordinaire, mais si vous avez d'autres idées...merci!

Et très bon week-end de Pâques ! Smile

jpwol a écrit:
Salut tout le monde ! coucou

J'ai une petite question: auriez-vous des recommandations discographiques pour Israël en Egypte? J'ai lu qu'il y avait plusieurs versions, l'intégrale étant rarement enregistrée.

Je serais allé vers Gardiner naturellement avec son choeur extraordinaire, mais si vous avez d'autres idées...merci!

Et très bon week-end de Pâques ! Smile

Comme ça a été souligné, il existe trois états de la partition. Haendel a progressivement ajouté des airs plus seriapour complaire au goût (déviant) du public. Mais dans la deuxième version, il a supprimé la première partie, la cantate funèbre qu'il avait intégrée, The Ways of Zion Do Mourn, et qui est clairement le sommet de la partition.

Il faut donc prendre la version d'origine ou la version définitive (de mémoire, Christophers enregistre la version n°2, par exemple). Gariner, il y a deux enregistrements, je ne suis plus sûr qu'il enregistre la première partie.

Parmi ceux qui le font, deux conseils :
Parrott, chœur en petit nombre, sons très droits, on est vraiment dans la déploration amère, c'est très impressionnant ;
Mallon, beaucoup plus rond et avenant, avec de très beaux phrasés musicaux.

J'aime énormément Dijkstra aussi.

Mais très abouti également, Wachner a le mérite de présenter en parallèle les différentes versions, ce qui permet de choisir soi-même ce que l'on veut entendre.

Évite les soupes spirituelles mal articulées comme Cleobury ou Hauschild (évidemment).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Iskender
Mélomaniaque
Iskender


Nombre de messages : 1983
Age : 54
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyJeu 28 Avr 2022 - 9:22

L'évolution de cette partition que David nous fait déjà exposée est en effet à rappeler lorsqu'on évoque l'œuvre et qu'on veut choisir une version. Je sais l'importance qu'il accorde à juste titre The Ways of Zion Do Mourn. J'aime la version Parrott d'Israël en Egypte qui a en effet le mérite d'être complète, mais en version isolée de The Ways of Zion Do Mourn, je trouve que la version relativement récente de William Christie renouvèle le propos et surpasse ce que j'ai entendu d'autre. Se prendre ça + Gardiner II pour avoir la totale, c'est certes moins économique, mais le plaisir est garanti. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
jpwol
Mélomane averti
jpwol


Nombre de messages : 436
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée EmptyVen 13 Mai 2022 - 7:08

Bonjour!

Merci pour vos suggestions ! Smile

Alors finalement j'ai acheté Parrott à petit prix, et il s'est avéré que toute la collection Naxos est à -50% sur Qobuz.. du coup j'ai également pris Mallon !

Les deux sont très impressionnants, mais je préfère légèrement Mallon, plus fluide et moins sévère que Parrott. Les deux enregistrements sont très beaux cependant, je trouve juste qu'il est plus facile de pénétrer dans l'oeuvre avec le disque Mallon.

Sinon effectivement je seconde Iskender, la première partie enregistrée par Christie est extraordinaire ! La lisibilité des voix est sans pareille et les timbres très riches. J'avais déjà ce disque avant de m'enquérir de vos avis et c'est sublime. Le Te Deum et The King shall rejoice qui complètent le disque sont superbes également. Mon côté geek rabbit m'oblige à vous préciser que cet enregistrement a été réalisé avec des cuivres totalement naturels (même si le phénomène évolue, c'est assez rare dans la production baroque pour le préciser !).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Haendel : la musique sacrée Empty
MessageSujet: Re: Haendel : la musique sacrée   Haendel : la musique sacrée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Haendel : la musique sacrée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dvorak - Musique sacrée
» Bruckner - Musique sacrée
» Poulenc - Musique sacrée et chorale
» festival de musique sacrée Rocamadour 2021
» Schubert: musique sacrée (messes et magnificat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: