Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

 

 Lectures (6)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
SherlockEdoga
Mélomane du dimanche
SherlockEdoga

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/03/2019

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyMer 4 Mar 2020 - 21:35

Oriane a écrit:
SherlockEdoga a écrit:

(Je tiens de source sûre que certaines personnes de ce forum adorent ce livre)

L'éducation sentimentale est l'un de mes romans préférés héhé. Je l'ai relu plusieurs fois avec un délice renouvelé. !

Vous me direz si c'est bien ou mal mais j'ai la faiblesse de choisir mes livres de manière assez bizarre !
-> Livres croisés dans le métro
-> Les tweets (et parfois en utilisant "Personne que vous suivez", on voit la liste des livres préférés de certaines personnes ! Cool )

En ce moment je lis :

- Ecrits sur la danse de Théophile Gautier (avec la méthode des tweets...), très belle plume.
Une petite idée de ce qu'il pense sur la danse : ""La première condition qu'on doive exiger d'une danseuse, c'est la beauté ; elle n'a aucune excuse de ne pas être belle, et l'on peut reprocher sa laideur, comme on reprocherait à une actrice sa mauvaise prononciation".

Il pense aussi qu'un Opéra est facile à faire, contrairement à un ballet !

-La Sonate à Kreutzer (il me reste 20 pages mais j'ai fini cette nouvelle), on y parle beaucoup des rapports homme-femme. Je trouve que la mentalité des hommes n'a pas beaucoup changé depuis l'écriture de ce livre.


=> Prochain livre A Rebours (A cause de l'exposition au Musée d'Orsay et aussi parce que Eva Bester de Remède à la Mélancolie en parle tout le temps... Mr. Green )





Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9749
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 11:52

Georges Perec : La disparition
Lectures (6) - Page 8 31Pkk0OHPIL._SX328_BO1,204,203,200_

Very Happy Very Happy Very Happy Smile hehe


Et aussi... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9816
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 13:38

Emeryck a écrit:
Georges Perec : La disparition
Lectures (6) - Page 8 31Pkk0OHPIL._SX328_BO1,204,203,200_

Very Happy Very Happy Very Happy Smile hehe
Ah oui, Ryryck, un vrai joyau, ça, un bouquin fou, un roman tout à fait ahurissant: à tout instant fascinant, tour à tour incongru, rigolo, paradoxal - mais toujours si jouissif, d'un art du mot si brillant (Maniac dirait coruscant.) Pour ma part, j’ai lu ça dans un plaisir constant, sans cafard ni souci (à l'occasion: parfait pour garnir nos loisirs aussi fortuits qu'inopportuns, contraints par un coronavirus.) Arnaud, David, Cololi l’ont-ils lu?
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19807
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 15:50

Tout à fait. J'l'ai lu. T'as vu ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31339
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 15:54

Non. Un jour sûrement !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9816
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 16:02

Patatras! Trop nul, Cololi. «Un jour, pour sûr» aurais-tu dit si tu l'avais lu (ou pas: on sait tous qui a disparu dans La Disparition, non? - toi aussi, à tout coup.)
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 642
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 16:09

Roupoil non plus l'a point lu, nonobstant l'attrait flagrant du bouquin !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9816
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 16:26

Damnation! J'ai omis ton nom: pardon, car Roupoil non plus n'inclut point «un rond pas tout à fait clos finissant par un trait horizontal...»
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19807
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 16:42

Virtuoz' Lectures (6) - Page 8 173236763 Lectures (6) - Page 8 173236763
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88516
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 16:53

Benedictus a écrit:
Emeryck a écrit:
Georges Perec : La disparition
Lectures (6) - Page 8 31Pkk0OHPIL._SX328_BO1,204,203,200_

Very Happy Very Happy Very Happy Smile hehe
Ah oui, Ryryck, un vrai joyau, ça, un bouquin fou, un roman tout à fait ahurissant: à tout instant fascinant, tour à tour incongru, rigolo, paradoxal - mais toujours si jouissif, d'un art du mot si brillant (Maniac dirait coruscant.) Pour ma part, j’ai lu ça dans un plaisir constant, sans cafard ni souci (à l'occasion: parfait pour garnir nos loisirs aussi fortuits qu'inopportuns, contraints par un coronavirus.) Arnaud, David, Cololi l’ont-ils lu?

Nous n'avons pas lu plus qu'un trop court bout : pas mon goût principal, mais G.P. rulz his wor(l)d, voilà un fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9816
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 17:00

arnaud bellemontagne a écrit:
Virtuoz' Lectures (6) - Page 8 173236763 Lectures (6) - Page 8 173236763
Bah, du flan, par rapport à G.P.: ardu, pour sûr, mais lui fait ça sur 300 folios narratifs (au bas mot), non sans moult digressions!
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31339
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 17:43

Minuit bruit au loin !
Point la distraction ainsi durant la nuit !
Gamins !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1371
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 17:56

De Perec, je (Esebe) prefere les Revenentes!
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19807
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 14 Mar 2020 - 23:17

Balzac : Le Bal de Sceaux
Revenir en haut Aller en bas
SherlockEdoga
Mélomane du dimanche
SherlockEdoga

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/03/2019

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 8:17

Après avoir vu la Pièce la Ménagerie de verre à l'Odeon, je me suis mis à lire 4 pièces de Tennesse Williams :

-La Ménagerie de verre
-La Chatte sur un toit brûlant
-Un Tramway nommé Désir (Et il existe un opéra... Twisted Evil) [Et un passage m'a surpris : "My Rosenkavalier" Mr. Green]
-Soudain l'été dernier

Je mets la Chatte sur un toit brûlant bien au-dessus des autres !

Il y a des thèmes qui reviennent très souvent : La vérité, l'argent, l'alcool, la famille.

A lire, pendant, ou après le confinement. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1741
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 9:37

Je progresse doucement dans L'échelle de Jacob de Ludmila Oulistskaïa. Ce n'est pas mal du tout, on y apprend beaucoup sur l'histoire russe.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19807
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 23:25

Zola : La Débâcle
Lectures (6) - Page 8 51s5fLbPc3L._SX301_BO1,204,203,200_
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1741
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyVen 20 Mar 2020 - 15:55

Oriane a écrit:
Je progresse doucement dans L'échelle de Jacob de Ludmila Oulistskaïa. Ce n'est pas mal du tout, on y apprend beaucoup sur l'histoire russe.


Je l'ai fini aujourd'hui. La frénésie, les incompréhensions, la bassesse des relations familiales, et une réflexion sur ce que l'on doit à ses aïeux et aïeules. Intéressant et instructif va-et-vient dans la Russie du XXe siècle.

Je reste en Russie en enchaînant avec mon premier Dostoïevski, Les carnets de la maison morte.
Revenir en haut Aller en bas
David Rolland
Mélomane averti
David Rolland

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 24/03/2018

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyVen 20 Mar 2020 - 15:56

SherlockEdoga a écrit:


Vous me direz si c'est bien ou mal mais j'ai la faiblesse de choisir mes livres de manière assez bizarre !
-> Livres croisés dans le métro
-> Les tweets (et parfois en utilisant "Personne que vous suivez", on voit la liste des livres préférés de certaines personnes !  Cool )


Le principe de la cueillette, de la passivité attentive aussi, très littéraire. 😉👍🏼
Revenir en haut Aller en bas
http://www.princepsavogador.com
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31339
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyVen 20 Mar 2020 - 16:12

Oriane a écrit:


Je reste en Russie en enchaînant avec mon premier Dostoïevski, Les carnets de la maison morte.

cheers

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
SherlockEdoga
Mélomane du dimanche
SherlockEdoga

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/03/2019

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyDim 22 Mar 2020 - 13:12

Lectures (6) - Page 8 514qF9Uu7rL._SX210_

Mort d'un commis voyageur - Arthur Miller.

Un livre qui doit se lire d'une traite. J'ai fait l'erreur de le lire en presque 3 jours.
C'est une pièce de théâtre sur le rêve américain, un peu le même univers que les Tennessee Williams que je viens de lire.
Les principaux thèmes : Argent (!!!) / Famille / Mémoire / Mort / Réussite (!!!) / Jalousie (!!)

Il y a énormément de flashback, ça rend compliqué la lecture de l'oeuvre si on est un peu assoupi, il faut peut-être lire à voix haute certains passages...
La pièce a gagné le Prix Pulitzer de l'œuvre théâtrale / le New York Drama Critics' Circle Award 1949 de la meilleure pièce / Tony Awards 1949 de la Meilleure pièce
(la seule à avoir gagné les trois selon Wikipedia Mr. Green )

Je pense que cette pièce de théâtre se vit uniquement en salle et ça peut être un bonheur pour les metteurs en scène tant le personnage principal (Willy) est malade de la non-réussite de ses deux fils (et de lui-même), il se met à soliloquer, à parler à des gens qui sont morts, à se demander ce qui a cloché dans sa vie.

Il y a le film en VO sur Youtube (bon ce n'est pas très moral ! carton rouge ), cela restitue bien l'ambiance de la pièce.

(J'enchaîne avec les sorcières de Salem  Cool )
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9749
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyMar 24 Mar 2020 - 18:39

Jean-François Lyotard : Pourquoi philosopher ?
Lectures (6) - Page 8 61skEvgh1zL

Very Happy Very Happy Very Happy

Ce n'est pas complètement mauvais mais j'ai trouvé ça vraiment scolaire - et pas toujours très bien écrit ; enfin, peut-être que c'est parce qu'il s'agit de compte(-rendus de conférence (je ne sais pas à qui c'était destiné.) À quoi ressemble le reste de son oeuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9816
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyMar 24 Mar 2020 - 19:17

Je n'ai pas lu grand-chose de lui - juste Le Différend, je ne l'ai même pas lu en entier et je n'en ai pas gardé un grand souvenir. Je me souviens que ça m'avait paru sérieux et honnête (en tout cas pour du post-structuralisme ou de la philosophie postmoderne), mais comme tu dis: scolaire (par exemple, sa première partie, sur le négationnisme, est quasi une paraphrase de Primo Levi et le début de la seconde, sur le langage, ressemble à un cours de vulgarisation des concepts de Wittgenstein - et je m'étais arrêté là.)

J'ai lu et entendu beaucoup de commentaires sur La Condition postmoderne, mais je ne l'ai pas lu.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9749
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyMar 24 Mar 2020 - 19:29

Benedictus a écrit:
Je n'ai pas lu grand-chose de lui - juste Le Différend, je ne l'ai même pas lu en entier et je n'en ai pas gardé un grand souvenir. Je me souviens que ça m'avait paru sérieux et honnête (en tout cas pour du post-structuralisme ou de la philosophie postmoderne), mais comme tu dis: scolaire (par exemple, sa première partie, sur le négationnisme, est quasi une paraphrase de Primo Levi et le début de la seconde, sur le langage, ressemble à un cours de vulgarisation des concepts de Wittgenstein - et je m'étais arrêté là.)

J'ai lu et entendu beaucoup de commentaires sur La Condition postmoderne, mais je ne l'ai pas lu.
Ça ne fait pas très envie.  Confused
Bon, j'essayerai quand même.
Revenir en haut Aller en bas
SherlockEdoga
Mélomane du dimanche
SherlockEdoga

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/03/2019

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyVen 27 Mar 2020 - 3:37

Lectures (6) - Page 8 51%2B4dZ32MQL._SX325_BO1,204,203,200_

Les Sorcières de Salem - Arthur Miller

Belle pièce de théâtre. Seul défaut, l'acte IV qui est à mon goût trop éloigné des trois autres (sorte de conclusion de 30 pages), mais qui doit être super à voir en salle avec des grands comédiens.

Le rythme de la pièce est excellent malgré les nombreux personnages.

Je ne connaissais que vaguement la vraie histoire des Sorcières de Salem, ça remonte peut-être à la 4ème ! Mr. Green

Salem évoque plus pour moi le chat, si vous voyez mes références... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31339
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyVen 27 Mar 2020 - 7:15

L'adaptation cinématographique est à voir Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6398
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyVen 27 Mar 2020 - 10:13

SherlockEdoga a écrit:


Salem évoque plus pour moi le chat, si vous voyez mes références... hehe

Le meilleur personnage de toute l'histoire de la télévision! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 9823
Date d'inscription : 21/01/2007

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyVen 27 Mar 2020 - 10:23

À propos des "Sorcières de Salem"

Cololi a écrit:
L'adaptation cinématographique est à voir Smile

Il y a aussi l'opéra de Robert Ward "The crucible" de 1962.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19807
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 28 Mar 2020 - 22:22

Balzac : Mémoires de Deux Jeunes Mariées
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 642
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyLun 30 Mar 2020 - 18:29

J'ai achevé Les Demons de Dostoievski, c'est très bien mais je ne serais pas aussi fanatique que certains autres membres du forum, il y a quand mêmes des choses qui continuent à me gêner dans l'écriture de Dostoievski. Déjà le style que j'avais très vaguement évoqué dans mon précédent message continue à me sembler assez étrange, avec ces grands passages dialogués qui alternent tirades interminables assez peu crédibles et passages "flous" (je ne sais pas comment décrire ça mais on a l'impression par moments que les personnages élucubrent des choses à la limite de l'incohérence dont l'intérêt est assez limité) de façon parfois étrange (le pire de ce point de vue étant de loin le personnage de Stépane Trofimovitch, dont je reparlerai un peu plus loin). Bon, on s'y fait, mais il y a quand même des trucs qui sont à la limite des tics de langage (les "On sait quel" et autre "En général" qui ponctuent quasi systématiquement les ajouts dans les descriptions, ça tient peut-être aussi à la traduction mais ça je ne peux pas en juger).

Par ailleurs, la narration globale du bouquin est quand même assez suprenante, avec une bonne partie de la première partie qui s'éternise sur la relation entre Barbara Pétrovna et Stépane Trofimovitch alors qu'ils ne sont pas franchement centraux pour l'intrigue principale, puis à l'opposé la troisième partie qui enchaine de façon complètement délirante les morts violentes jusqu'à faire disparaitre la moitié des personnages (parfois sans aucune raison) c'est assez extrême. En fait la partie qui m'a semblé de loin la plus réussie et la deuxième.

Dernier point gênant pour moi, les personnages sont quand même hyper caricaturaux, pour l'analyse psychologique fine on repassera (certes ce n'est pas forcément le principal intérêt du bouquin, qui a une portée politique beaucoup plus claire, mais quand même). Piotr Stépanovitch est un personnage principal absolument fascinant, mais à force d'être aussi systématiquement dans la manipulation et le mensonge les plus grossiers, il finit par en devenir prévisible et finalement beaucoup moins "méchant" que s'il avait été un peu plus nuancé.  Et je reparle quand même de Stépane Trofimovitch, car pour le coup le personnage m'exaspère franchement. Caricature absolue de soi-disant intellectuel qui se croit d'une importance capitale alors qu'il est totalement insignifiant, et qui passe son temps (quand il a le malheur de parler) à ne rien dire dans un mélange de français et de russe qui est là aussi d'un systématisme pénible, je le trouve pour le coup vraiment insupportable, ce qui explique d'ailleurs sûrement que j'apprécie beaucoup moins la première partie du bouquin que la deuxième (la troisième c'est juste l'accumulation de la fin qui me gène). D'autant plus d'ailleurs qu'il ne sert à peu près à rien, le bouquin tiendrait très bien sans lui. J'avoue que les dernières pages où il apparait, j'étais très tenté de ne même plus lire ses délires en intégralité...

Mais bon, je ne voudrais pas paraitre trop négatif non plus Mr. Green , dans l'ensemble c'est quand même une fresque qui laisse particulièrement songeur quand on pense à ce qu'est devenue la Russie quelques décennies après son écriture (je pense d'ailleurs que ça parlera encore beaucoup plus à ceux qui ont une connaissance plus fine que moi de l'histoire russe, ce qui n'est pas difficile), et qui est la plupart du temps palpitante.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31339
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyLun 30 Mar 2020 - 18:49

Mais c'est vrai que c'est très dialogué, parfois très étrange … et qu'il y a peu de chances que des personnes réelles tiennent de pareils discours !
Et en fait, tu vois ça comme un problème … alors que, de mon point de vue, c'est justement la force de Dostoïevski.

Les dialogues permettent de faire ressortir la fièvre, la vie des personnages. Ils sont parfois peu réalistes (par leur longueur par exemple) … mais c'est pour mieux raconter le réel. C'est à dire les contradictions psychologiques, la pensée en train de s'élaborer à l'oral (et progressant au fil du livre). Et le flou ne fait-il pas partie de notre vie psychique ? C'est peut-être dur à avaler pour un mathématicien, certes ! Le lecteur est parfois lui aussi dans le flou, c'est vrai, mais en général cela finit par s'éclairer (peut être jamais complètement).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1741
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyMar 31 Mar 2020 - 16:13

Fini La chronique de Travnik d'Ivo Andric, fin et drôle, mais franchement long (j'ai honteusement sauté des pages pour atteindre la fin) ; puis Middlemarch de George Eliot (dont j'avais déjà beaucoup aimé Adam Bede et Le moulin de la Floss), un régal.

Je vais sûrement enchaîner avec La ballade d'Iza de Magda Szabo.
Revenir en haut Aller en bas
SherlockEdoga
Mélomane du dimanche
SherlockEdoga

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 02/03/2019

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyMer 1 Avr 2020 - 20:32

Lectures (6) - Page 8 000817853

Macbeth de William Shakespeare

J'ai trouvé la lecture de cette tragédie assez compliquée. Peut-être que ça passe mieux avec une autre traduction. J'avais l'impression de lire le Bâteau ivre de Rimbaud et être obligé de relire certains passages pour bien comprendre... Même atmosphère que le Roi Lear, mais moins bien intéressant, la fin est pas mal.
Normalement, on est censé croiser "Racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, Et qui ne signifie rien."  
Et bien j'ai eu le droit au "bruit et la chaleur"  Mr. Green
(Pour la peine, je lirai Faulkner après le confinement... carton rouge )




Lectures (6) - Page 8 Z
Roméo et Juliette de William Shakespeare

Un classique mais que je n'avais pas osé lire car "tout le monde connaît l'histoire".  

Je préfère les traductions de Yves Bonnefoy. Mr. Green
Les trente dernières pages se lisent à une vitesse !
Le thème du "rêve" semble être omniprésent dans l'oeuvre de Shakespeare. (Je vais lire Le Songe d'une nuit d'été dès demain pour le vérifier... Cool )
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4071
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 2:04

Hugo : L'Homme qui Rit

Grosse déception. Ses thèses philosophiques et sociales sont d'une rare lourdeur -- rabâchées encore et encore, à grand renfort d'infini, d'abîme, de néant, de tempête, de gouffre, de chaos, d'absolu, d'éternité, etc. Les quelques pépites (le trouble de Gwynplaine adolescent, la fausse représentation après son arrestation, sa rencontre avec son demi-frère) sont expédiés entre deux tirades philosophiques redondantes et des passages carrément risibles (les dialogues entre les passagers de l'ourque, le Chaos vaincu, les monologues d'Ursus). Hugo n'offre pas de matière pour supporter son discours ; tout occupé à développer son manichéisme, il esquisse à peine ses personnages, et gâche dans une conclusion bâclée les effets dramatiques préparés tout au long du roman.

Broch : Les Irresponsables

Comme avec les Somnambules, je me suis senti bête en lisant ce livre, incapable de déceler entre les lignes la signification profonde du discours, m'arrêtant aux sens les plus immédiats. Dans le chapitre central (la rencontre de A. et de Miletta), l'auteur a apparemment voulu dépeindre une expérience de vide absolu -- et j'y ai vu une métaphore de l'aliénation qu'impose la ville et de tout ce qu'elle représente par opposition à une vie rustique (comme celle du grand-père) scratch .
Broch est, lui aussi, très friand d'interludes psycho-philosophiques. De ce point de vue, les chapitres présentent une grande disparité : plusieurs d'entre eux sont des nouvelles remaniées datant de diverses époques de sa vie, et la qualité de ces interludes m'a semblé corrélée avec l'âge de l'auteur. Certaines d'entre elles sont limpides -- tandis que je suis incapable de donner un sens aux réflexions sur la condensation de l'espace et du temps, qui jalonnent les pérégrinations d'A. en ville.
L'auteur était très occupé par la question de dégradation des valeurs dans la société européenne d'avant la seconde guerre ; de sorte que l'on perçoit sans cesse un jugement négatif latent envers les choix des personnages. Pourtant, avec une perspective moderne, ceux-ci semblent forcés de naviguer entre leurs habitudes bourgeoises et les excitations addictives de la transgression morale, entre leurs œillères de leur milieu social et le relativisme moral ; la religion joue un rôle discret. Difficile de déterminer si Broch regrette un certain état de société, ou s'il constate une dégringolade inévitable vers le nazisme.

Cortazar : Le Livre de Manuel

Un immense plaisir, une belle expérience littéraire. Pourtant l'éclatement des procédés narratifs n'aide pas à la lecture. Mais cette profusion de points de vue, cet aller-retour incessants entre les personnages, ces dialogues cinématographiques, participent à une sensation de vie fertile, non réductible au train-train quotidien, qui cherche sans cesse à se dépasser elle-même. Dans cette évocation d'un groupe d'expatriés latins à Paris, on lit un éloge de l'effort de l'être humain vers la dignité, l'individualité et la fraternité ; on se voit à leur table, buvant maté sur maté, échafauder les plans les plus rocambolesques entre un coup de téléphone et un coup de sonnette au milieu de la nuit. D'une certaine manière, on réalise l'incarnation du sublime à échelle humaine, dont rêvait Hugo avec l'Homme qui Rit.

Boulgakov : Le Maître et Marguerite

(Pas encore terminé). Un côté futurisme soviétique acerbe qui me plaît beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4071
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 14:17

Emeryck a écrit:

Et aussi... :
 

Que de sujets enthousiasmants Very Happy  !

C'est passionnant -- mais je contiens mon enthousiasme quelques secondes pour y répondre là Arrow  : https://classik.forumactif.com/t7861p300-etudes-non-musicales
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9816
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 14:32

Lecture pour des vacances confinées:
Lectures (6) - Page 8 Montai10
Après avoir sérieusement ramé sur le texte en moyen français, j'ai finalement opté pour cette traduction en français moderne, par le grand philologue André Lanly.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4071
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 15:02

Benedictus a écrit:
Lecture pour des vacances confinées:
Lectures (6) - Page 8 Montai10
Après avoir sérieusement ramé sur le texte en moyen français, j'ai finalement opté pour cette traduction en français moderne, par le grand philologue André Lanly.

Lorsque j'ai voulu découvrir les Essais, j'ai distraitement pris la version en français moyen (édition du Livre de Poche)... quelle erreur de ma part hehe . L'aller-retour constant entre le texte et les notes interrompt la pensée -- mais est indispensable, peu de tournures de l'époque étant encore compréhensibles. Plus difficile encore, l'absence de paragraphes (qui est conforme à l'édition originale) : il est étrange comme la pensée se met alors à glisser, à effectuer des bonds. Je dois fournir un effort de compréhension et de synthèse qui met fait refermer le bouquin après une quinzaine de pages Laughing .

Les éditeurs justifient leurs choix dans une postface ; je suis encore heureux qu'ils aient consenti à accompagner les citations latines de traductions !
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31339
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 15:15

De quelle version Livre de poche parlez-vous ?

Car la version que j'ai (Livre de poche), un peu ancienne certes (je veux dire que ce n'est pas la dernière), évite justement tous les écueils. Les notes sont au bas de page et non à la fin (sinon effectivement … ça devient très pénible). Le mot "commerce" par exemple hehe .
Donc, on peut le lire et le comprendre dans son français d'origine, je trouve, avec cette édition. Si la syntaxe (et le lexique) est conservée, la graphie (les "s") est modernisée (contrairement à la Pléiade qui conserve la graphie … et là je trouve que ça devient vraiment difficile).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1741
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 15:24

Cololi a écrit:
De quelle version Livre de poche parlez-vous ?

Car la version que j'ai (Livre de poche), un peu ancienne certes (je veux dire que ce n'est pas la dernière), évite justement tous les écueils. Les notes sont au bas de page et non à la fin (sinon effectivement … ça devient très pénible). Le mot "commerce" par exemple hehe .
Donc, on peut le lire et le comprendre dans son français d'origine, je trouve, avec cette édition. Si la syntaxe (et le lexique) est conservée, la graphie (les "s") est modernisée (contrairement à la Pléiade qui conserve la graphie … et là je trouve que ça devient vraiment difficile).

Pareil ! Chaque essai est par ailleurs précédé d'un résumé en français moderne.

J'ai réussi à lire le texte d'origine avec un plaisir fou, mais j'avais déjà de l'entraînement (connaissance de la poésie de la fin du Moyen Âge et du XVIe ; ça aide).
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4071
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 15:27

Le Livre de Poche, collection Pochothèque, paru en 2002. Les notes sont effectivement en bas de page, non en fin d'ouvrage (sinon ce serait bien pénible, oui !), et la graphie est modernisée.

Reste que les notes sont nombreuses, et sans familiarité avec les textes de l'époque elles sont rarement dispensables : je suis peu souvent étonné du sens des expressions, mais rarement sûr que ma compréhension seule ne commet pas d'anachronismes ou de contre-sens.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9816
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 15:39

Oriane a écrit:
J'ai réussi à lire le texte d'origine avec un plaisir fou, mais j'avais déjà de l'entraînement (connaissance de la poésie de la fin du Moyen Âge et du XVIe ; ça aide).
Voilà, tout de suite, le snobisme de l'agrégée... Wink kiss

Eh bien, j'avais cet entraînement-là quand j'étais en prépa (j'ai d'abord essayé avec mon édition GF qui date de cette époque-là), mais là, j'ai eu beaucoup de mal à m'y remettre. Ou plus exactement: pas «beaucoup de mal», mais je ne pourrais lire avec la certitude de ne pas me tromper sans devoir faire l'effort que vient de décrire Horatio. Et du coup, ça ne cadrait pas du tout avec ce que je visais (une «lecture du soir», c'est-à-dire une relecture cursive pour le plaisir.)
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1741
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 15:49

Embarassed Je ne voulais pas me vanter. Au contraire, je pense qu'il faut vraiment pratiquer la langue (qui n'est pas la nôtre, en tous cas pas plus que ne l'est l'italien, langue proche mais étrangère) pour arriver à l'apprécier ... Ce qui peut prendre beaucoup de temps.

Curieusement, je me souviens que ma lecture de Rabelais a été encore plus difficile. Je n'arrivais pas à avancer dans Pantagruel et Gargantua, et ça m'a un peu gâché mon plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31339
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 16:01

Horatio a écrit:
Le Livre de Poche, collection Pochothèque, paru en 2002. Les notes sont effectivement en bas de page, non en fin d'ouvrage (sinon ce serait bien pénible, oui !), et la graphie est modernisée.

Reste que les notes sont nombreuses, et sans familiarité avec les textes de l'époque elles sont rarement dispensables : je suis peu souvent étonné du sens des expressions, mais rarement sûr que ma compréhension seule ne commet pas d'anachronismes ou de contre-sens.

Oh mais je te rassure … je n'ai pas évité tous les anachronismes ou autres erreurs possibles (sinon je ne me serais pas lancé dans une telle lecture hehe ).

Et puis … même si je suis un lecteur lent … là … il a fallu réduire le rythme (sous peine de ne rien comprendre du tout ^^) et se concentrer. Après je trouve qu'il y a une familiarité (très relative bien sûr) qui s'installe.

Rabelais je crois que c'est bien plus dur sans version moderne.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9816
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 16:23

Oriane a écrit:
Embarassed Je ne voulais pas me vanter.
Mais Oriane, si j'avais pu penser une mirco-seconde que c'était le cas, crois-tu que je l'aurais écrit? (En revanche, comme je savais que tu risquais de le prendre au sérieux, j'ai biffé et rajouté des souriards; et même comme ça...)
kiss

Oriane a écrit:
Curieusement, je me souviens que ma lecture de Rabelais a été encore plus difficile. Je n'arrivais pas à avancer dans Pantagruel et Gargantua, et ça m'a un peu gâché mon plaisir.
Cololi a écrit:
Rabelais je crois que c'est bien plus dur sans version moderne.
Rabelais, de toute manière, que ce soit en moyen français ou en texte modernisé, j'ai toujours trouvé ça très, très pénible. (C'est probablement avec Céline le Grand Écrivain Français qui m'emm***e le plus.)
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1741
Age : 28
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 17:25

Benedictus a écrit:

Oriane a écrit:
Curieusement, je me souviens que ma lecture de Rabelais a été encore plus difficile. Je n'arrivais pas à avancer dans Pantagruel et Gargantua, et ça m'a un peu gâché mon plaisir.
Cololi a écrit:
Rabelais je crois que c'est bien plus dur sans version moderne.
Rabelais, de toute manière, que ce soit en moyen français ou en texte modernisé, j'ai toujours trouvé ça très, très pénible. (C'est probablement avec Céline le Grand Écrivain Français qui m'emm***e le plus.)


Exactement pareil. Surprised Rabelais et Céline, précisément, me tombent des mains, et ce n'est pas faute d'avoir essayé de les aimer.


Dernière édition par Oriane le Sam 4 Avr 2020 - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31339
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 17:35

Pourtant Sollers a dit que ceux qui n'aimaient pas Céline … bon … n'avaient pas compris grand chose à la littérature Mr.Red

Mais comme c'est rassurant de ne pas être de l'avis de Sollers … Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19807
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 18:40

Cololi a écrit:
Pourtant Sollers a dit que ceux qui n'aimaient pas Céline … bon … n'avaient pas compris grand chose à la littérature Mr.Red


Encore heureux, vu qu'il a complètement pompé son style pour écrire la trilogie Femmes/Portrait du Joueur/Le Coeur Absolu. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 2869
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 22:01

Horatio a écrit:

Cortazar : Le Livre de Manuel
Un immense plaisir, une belle expérience littéraire. Pourtant l'éclatement des procédés narratifs n'aide pas à la lecture. Mais cette profusion de points de vue, cet aller-retour incessants entre les personnages, ces dialogues cinématographiques, participent à une sensation de vie fertile, non réductible au train-train quotidien, qui cherche sans cesse à se dépasser elle-même. [/i].
cheers J'imagine que tu connais Marelle (et ses procédés narratifs fameux). De grands livres !
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4071
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptySam 4 Avr 2020 - 22:11

xoph a écrit:
Horatio a écrit:

Cortazar : Le Livre de Manuel
Un immense plaisir, une belle expérience littéraire. Pourtant l'éclatement des procédés narratifs n'aide pas à la lecture. Mais cette profusion de points de vue, cet aller-retour incessants entre les personnages, ces dialogues cinématographiques, participent à une sensation de vie fertile, non réductible au train-train quotidien, qui cherche sans cesse à se dépasser elle-même. [/i].
cheers J'imagine que tu connais Marelle (et ses procédés narratifs fameux). De grands livres !

Je le connais seulement de réputation ! Mais je compte m'y atteler un jour, mon expérience avec Cortazar ayant été jusqu'ici extrêmement nourrissante (quelques nouvelles, Le Livre de Manuel) Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88516
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 EmptyDim 5 Avr 2020 - 10:28

Horatio a écrit:
Hugo : L'Homme qui Rit

Grosse déception. Ses thèses philosophiques et sociales sont d'une rare lourdeur -- rabâchées encore et encore, à grand renfort d'infini, d'abîme, de néant, de tempête, de gouffre, de chaos, d'absolu, d'éternité, etc. Les quelques pépites (le trouble de Gwynplaine adolescent, la fausse représentation après son arrestation, sa rencontre avec son demi-frère) sont expédiés entre deux tirades philosophiques redondantes et des passages carrément risibles (les dialogues entre les passagers de l'ourque, le Chaos vaincu, les monologues d'Ursus). Hugo n'offre pas de matière pour supporter son discours ; tout occupé à développer son manichéisme, il esquisse à peine ses personnages, et gâche dans une conclusion bâclée les effets dramatiques préparés tout au long du roman.

J'admire la virtuosité de la démonstration (stylistique), mais j'ai un peu le même problème : ce sont de grands aplats monothématiques (le naufrage, le gibet, etc.) à base de grands contrastes, mais l'histoire, les personnages, la finesse du propos en souffrent.

Je crois aussi que j'ai lu ça alors que j'étais déjà trop vieux… J'aimais immodérément Hugo (quelle verve !) il y a quinze ans, mais ces dernières années, je trouve que son style comme son propos manquent de subtiité, j'aspire à des choses moins ostentatoires.

Dans le domaine du roman, je trouve que Quatrevingt-treize a l'avantage de raconter davantage de choses, avec des personnages plus touchants, des délibérations plus fondamentales, et des moments de fulgurance qui n'ont pas le même aspect téléologique.  (Étrangement, je ne suis pas fanatique des Misérables non plus, qui a ses moments d'inspiration incomparables à quoi que ce soit d'autre – Waterloo –, mais dont la progression globale reste un peu laborieuse.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Lectures (6) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures (6)
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: