Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil intellectuel de ...
5.95 € 6.99 €
Voir le deal

 

 Lectures (6)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4076
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 5 Avr 2020 - 11:49

DavidLeMarrec a écrit:
Je crois aussi que j'ai lu ça alors que j'étais déjà trop vieux… J'aimais immodérément Hugo (quelle verve !) il y a quinze ans, mais ces dernières années, je trouve que son style comme son propos manquent de subtiité, j'aspire à des choses moins ostentatoires.

J'ai aussi eu cette impression en refermant le livre. Les Misérables m'avaient énormément plu il y a quelques années ; j'admirais sa verve, comme tu le dis, son style puissant. Je n'ai pas adhéré au concept de drame philosophique que Hugo cherchait avec L'Homme qui Rit ; plutôt que de réfléchir à chaque ligne, comme le souhaitait Hugo, je me suis agacé à chaque phrase. Et même le style m'a vite fatigué : ces phrases courtes et définitives, ces formules chocs, tout cela s'use assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6428
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 5 Avr 2020 - 13:46

L'homme qui rit est un roman qui m'accompagne depuis des années un de ceux qui reste toujours sur ma table de chevet, soit que je le relise intégralement, soit que j'en relise des passages je ne pense pas que ce style s'use si vite que ça. Je viens admettre que je ne suis pas un garçon trés subtile, j'aime bien ce qui fait du bruit, et j'ai découvert L'Homme qui rit a l'adolescence en même temps que les Carmina Burana sauf que je me suis effectivement lassé du langage efficace mais assez limité de Orff, alors que Hugo est resté un compagnon constant depuis. Oui les formules chocs et les phrases courtes et définitive font partie du style de ce roman, mais enfin ils sont très loin d'en constituer les seules ressources.

Un certains nombre de ces passages que tu juge risible sont parmi mes préférés, tout le périple de l'ourque dans la tempête (et oui même les dialogues des passagers, je voit bien ce qui peut agacer dans les répétition systématique de ces passages mais la cohérence stylistique de l'ensemble, et la réelle beauté de la langue avec un travail sur le rythme prime pour moi), les monologues d'Ursus qui sont de toute façon déjà bouffon a la base, assez proche de ceux de Grantaire dans Les Misérables (parmi mes passages préféré du roman) ou le personnage semble ivre de sa propre parole, emporté par une érudition a la dérive tellement fragmentaire qu'elle finit par ne plus renvoyé qu'a la sonorité des mots eux mêmes, Ursus est un peu plus structuré que Grantaire c'est manifestement un équivalent de Hugo lui même, le poète-philosophe a la fois bouffon et inspiré  (ou plutôt inspiré parce que bouffon et inversement), j'ai toujours trouvé que c'était l'une des plus belle création de Hugo. Chaos Vaincu témoigne d'une belle imagination théâtrale, évidemment il assez clair que le drame métaphysique est entièrement subordonné a la logique d'une numéros de foire, et pourtant c'est essentiel dans le parcours initiatique du roman. Alors que ça n'est pas subtile, que Hugo ne laisse pas une grande liberté a son lecteur dans l'interprétation du texte, et je comprend tout a fait qu'on puisse trouver ça étouffant et rebutant, mais ça n'est pas dépourvu d'art, ni de sens, et c'est cohérent avec la poétique mise en œuvre dans tout le roman.

La meilleur manière d’apprécier L'homme qui rit, c'est en tout cas la mienne, c'est vraiment de le lire comme un poème en prose plus que comme un roman, les personnages sont des monolithes données d'une pièce, ils font figure de symbole plus que de personnage c'est ce qui les rend fascinant pour moi. En fait même plus qu'au poème c'est a l’œuvre graphique de Hugo que me semble renvoyé L'homme qui rit, comme si son écriture était devenu dans ce roman l'équivalent de ses dessins. C'est la grande différence avec Les Misérables ou Notre Dame de Paris le mélodrame de Gwynplaine n'est pas la matrice d'une intrigue débordant occasionnellement de son lit pour nourrir des essais historico-politico-philosophique, mais qui reste néanmoins guidé par l'impératif romanesque, mais plutôt le prétexte a de grand tableaux dont Hugo va décrire et explorer chaque recoin en détail, ou l'on retrouve des motifs traditionnel de son œuvre l'ombre et la lumière, le ciel et l'océan, auquel vient s'ajouter le "rire" de Gwynplaine qui sert de miroir autant rire du peuple qu'a celui de l'aristocratie, traitement de ces motifs étant définitivement du côté de l'oxymore et non de l’antithèse.
Et sinon tout simplement je trouve que c'est profondément beau, sans doute aussi parce que Hugo s'y radicalise (ce qui sans doute géne les lecteurs déjà un peu moins amateur de ses autres romans, voir même de sa poésie ou de son théâtre).


Dernière édition par Parsifal le Dim 5 Avr 2020 - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 5 Avr 2020 - 16:05

Parsifal : mains

-----------

Zola : Le Docteur Pascal
Lectures (6) - Page 9 D67dNxoab-9OboYgxeKhq2A1KwwOkVoij0MPUd9tepMptKjAZa-hoAs1jGAcGCz3t0dp0Y5iF9go5uCXdxc6aY8S4ZNbT1gBYhDZG5oPj8UMH-uEJ-8cAiBNjJgVJI2D2dgHe0Zxm995uAJkeRB0QED36g
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4076
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 5 Avr 2020 - 19:22

Parsifal a écrit:
Spoiler:
 

Lorsque j'écris ce que je pense de ce roman, cela met en lumière ma propre relation à l'œuvre, mes propres attentes littéraires, ma propre échelle de valeurs. Lorsque j'écris que c'est risible, ou trop ostentatoire, c'est que j'en ai réellement ri, ou que j'ai réellement été agacé ; je parle de mon expérience de lecture avec le roman, j'oublie que je ne suis pas son seul lecteur, je n'ensevelis pas mon commentaire sous les précautions.
Donc loin de moi l'idée de traiter de garçon [pas] trés subtil, [qui] aime bien ce qui fait du bruit ceux qui aiment L'Homme qui Rit. Au contraire, tu viens d'en écrire une belle défense et j'aurai plaisir d'en discuter kiss .

Je ne rouvrirai sans doute pas ce roman, mais chez Hugo il me reste à découvrir les Contemplations, les Châtiments, la Fin de Satan, Quatrevingt-Treize et les Travailleurs de la Mer. Si je peux me donner d'autres approches de son œuvre, c'est tout bénèf' pour moi Mr.Red .

Je ne vais pas revenir sur ce que j'ai écrit du roman, je le pense vraiment. Mais je me rends compte que les passages qui me plaisent sont toujours ceux où les personnages d'Hugo interagissent entre eux, où l'humain se confronte directement à l'humain. Hugo fait alors preuve de beaucoup de subtilité et d'invention. Ce qui m'étonne et m'agace, ce sont les confrontations entre l'humain et les éléments, entre l'humain et la société ; la vision devient manichéenne et rigide.
En somme, il me semble que Hugo aspire toujours à décrire le combat de l'humain avec quelque chose qui le dépasse en force, et à placer ce combat hors du temps, sur un plan d'absolu et d'éternité. Or il me convainc bien plus lorsqu'il n'écrit pas en regardant les étoiles, et je suis incapable de tisser un lien entre ces deux modes.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6428
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyLun 6 Avr 2020 - 1:15

Horatio a écrit:


Lorsque j'écris ce que je pense de ce roman, cela met en lumière ma propre relation à l'œuvre, mes propres attentes littéraires, ma propre échelle de valeurs. Lorsque j'écris que c'est risible, ou trop ostentatoire, c'est que j'en ai réellement ri, ou que j'ai réellement été agacé ; je parle de mon expérience de lecture avec le roman, j'oublie que je ne suis pas son seul lecteur, je n'ensevelis pas mon commentaire sous les précautions.
Donc loin de moi l'idée de traiter de garçon [pas] trés subtil, [qui] aime bien ce qui fait du bruit ceux qui aiment L'Homme qui Rit. Au contraire, tu viens d'en écrire une belle défense et j'aurai plaisir d'en discuter kiss .

Ne te sens pas obliger de te justifier, j'ai une relation assez intense a ce texte, mais le sarcasme auto-dépréciatif c'est aussi un moyen d'amorcer ma réponse ^^


Horatio a écrit:
Je ne vais pas revenir sur ce que j'ai écrit du roman, je le pense vraiment. Mais je me rends compte que les passages qui me plaisent sont toujours ceux où les personnages d'Hugo interagissent entre eux, où l'humain se confronte directement à l'humain. Hugo fait alors preuve de beaucoup de subtilité et d'invention. Ce qui m'étonne et m'agace, ce sont les confrontations entre l'humain et les éléments, entre l'humain et la société ; la vision devient manichéenne et rigide.

C'est manichéen que je contesterais là dedans, l'usage que tu fait du terme que tu l'entend dans son sens dépréciatif le plus courant, c'est un reproche facile a faire a Hugo mais plus je le lis, moins je suis convaincu de son 'manichéisme'. Ou alors il faut revoir le terme manichéisme . Il me semble qu'il n'y a pas tellement chez Hugo une lutte des principes contraire du bien et du mal, de l'obscur et de la lumière, que le sentiment profond de l'unité ontologique de toute chose, c'est que je veux dire par un traitement plus oxymorique qu'antithétique (alors qu'il est toujours ramené a l’antithèse)Josiane et Déa par exemple sont les deux faces d'une même pièce pour Gwynplaine, certes Josiane est explicitement identifié a la tentatrice satanique et Déa a la pureté diaphane, mais justement Déa est pratiquement une âme sans corps tellement diaphane et fragile qu'elle ne peut que s'évaporer et disparaitre (et justement son union avec Gwynplaine ne peut être que chaste puisqu'elle est physiquement trop fragile) , Josiane elle est d'une certaine manière un corps sans âme qui ne voit dans Gwynplaine qu'un divertissement inédit. Dans les deux cas l'amour est voué a l’échec parce que la relation ne peut être qu’incomplète et Gwynplaine ne pourras achever son parcours initiatique qu'en retournant vers l'âme après la découverte de la chair (si je peux m'exprimer ainsi) et les deux peuvent disparaitre dans l'infini incarné ici par le ciel et l'océan (avec cette ambiguïté toujours présente chez Hugo que l'absolu divin c'est aussi possiblement le néant)
Le Dieu hugolien ne peut qu'être guidé par le bien, mais le mal est une nécessité qui ne prend pas sa source en lui, mais qui fait partie de ses plans et sans lequel l'univers lui même serait impossible (c'est pratiquement ce qui est exposé dans La Bouche d'ombre des contemplations). C'est une métaphysique qu'on n'a pas forcément a prendre au sérieux, mais elle est aussi cohérente que les moyens utilisés par Hugo (la poésie, les romans) pour l'exprimer le permettent, je la crois un peu plus complexe qu'une simple opposition des bons et des méchants, du bien et du mal.


Horatio a écrit:
En somme, il me semble que Hugo aspire toujours à décrire le combat de l'humain avec quelque chose qui le dépasse en force, et à placer ce combat hors du temps, sur un plan d'absolu et d'éternité. Or il me convainc bien plus lorsqu'il n'écrit pas en regardant les étoiles, et je suis incapable de tisser un lien entre ces deux modes.

Ça je peux comprendre, moi personnellement je ne vois pas ces deux mondes séparés dans la fiction hugolienne, et je trouve que L'Homme qui rit est le roman ou le versant poético-essayiste est le plus indissociable du versant plus purement romanesque de l'intrigue, mais c'est peut être justement ce qui t'a posé problème alors que dans Les Misérables (qui est un roman inspiré de bout en bout) les tourments des personnages intéressent en leur propre chef entre deux parenthèses (le meilleur du livre, même si j'aime inconditionnellement tout dans Les Misérables) sur des couvents imaginaires, et les égouts de Paris, les personnages restent quand même le cœur battant du livre.


Horatio a écrit:
Je ne rouvrirai sans doute pas ce roman, mais chez Hugo il me reste à découvrir les Contemplations, les Châtiments, la Fin de Satan, Quatrevingt-Treize et les Travailleurs de la Mer. Si je peux me donner d'autres approches de son œuvre, c'est tout bénèf' pour moi Mr.Red .

Pas encore lu Quatrevingt-treize et Les Travailleurs, j'imagine que tu connais déjà Notre Dame de Paris, Le Dernier Jour d'un condamné et dans la poésie La Légende des siècles? En tout cas si ce n'est pas déjà fait je conseille Le Dernier jour d'un condamné, qu'on réduit souvent a sa dimension militante, mais c'est aussi un texte avec une portée plus vaste, l'angoisse du condamné c'est aussi celle de tout homme face a sa fin. La grande sobriété (pour du Hugo en tout cas) du style, la narration a la première personne anonyme en fait un texte assez moderne (une influence directe de l'étranger de Camus) et pour le coup totalement humain sans allusions aux étoiles, a la marche de l'histoire et à la main de Dieu, bref sans les débordements de ses grands romans historiques.
Les contemplations c'est surtout la partie finale epico-métaphysique qui est remarquable puisque Hugo y déploie toute sa verve, je ne suis pas forcément fan des poèmes sur sa fille (un peu niais quand même comme le poème sur l'araignée...)  par contre il y a deux de mes poésies préférées de Hugo dans ce recueil: La fête chez Thérèse et Le Rouet d'Omphale.
Les Châtiments c'est une plume en acier trempée qu'il enfonce jusqu'au sang avec une rage jouissive dans la chaire de Napoléon III, c'est souvent trés brillant mais aussi parfois un peu lassant. Le chef d’œuvre du recueil c'est L'Expiation ou l'on trouve le fameux "Waterloo! Waterloo! Waterloo! morne plaine", je conseille aussi Ultima Verba, parce qu'un culot pareil, une tel absence de pudeur dans la mégalomanie ça force l'admiration.
La Fin de Satan, c'est le sommet de sa poésie, plus beau même que La Légende des siècle, bon ça ne présente pas trop de risque en ce moment, mais livre a éviter absolument dans les lieux public, risque de faire peur aux passagers du bus, métro, tramway lorsqu'on ne peut plus résister a l'envie de déclamer a voix haute, les imprécations/supplications de Satan ou de Barrabas.


Dernière édition par Parsifal le Lun 6 Avr 2020 - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31405
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyLun 6 Avr 2020 - 7:54

Puisque tu parles du manichéisme … il y a fort à parier qu'en réalité cette religion était en fait fort complexe et profonde … que l'Eglise avait tout intérêt (comme institution essayant de perdurer) à la juger sévèrement.
Quand nous employons ce terme … il m'est difficile de ne pas croire que nous racontons (une fois de plus) l'histoire des vainqueurs.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88937
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyLun 6 Avr 2020 - 9:58

Merci Parsifal pour ce vibrant plaidoyer ! Je ne suis pas en désaccord avec ce que tu en dis, au demeurant, qui me paraît très juste ; en revanche pour mon usage personnel, ces gigantesques aplats monothématiques me lassent… Il n'y a pas la puissance des traits combinés qu'on peut trouver dans ses dialogues théâtraux ou poétiques, et cette veine oxymorique un peu prévisible me lasse.

Sur le fond, c'est bien sûr toi qui as raison sur le projet et le sens de tout cela. mains
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88937
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyLun 6 Avr 2020 - 10:04

Cololi a écrit:
Puisque tu parles du manichéisme … il y a fort à parier qu'en réalité cette religion était en fait fort complexe et profonde … que l'Eglise avait tout intérêt (comme institution essayant de perdurer) à la juger sévèrement.
Quand nous employons ce terme … il m'est difficile de ne pas croire que nous racontons (une fois de plus) l'histoire des vainqueurs.

Le manichéisme n'était de toute façon pas une concurrence pour les chrétiens, en tout cas pas pour l'Église ; ce sont les courants subséquents et occidentaux (bogomiles, lombards, cathares) qui ont été blâmés et/ou pourchassés.

Ensuite, l'adjectif resté dans le vocabulaire est terriblement réducteur, oui ; il se limite à ce que l'Église reprochait à ces écoles (l'existence de deux divinités égales en puissance – même si selon les religions, le démon émanait de Dieu ou coexistait dès le Commencement).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31405
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyLun 6 Avr 2020 - 10:40

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Puisque tu parles du manichéisme … il y a fort à parier qu'en réalité cette religion était en fait fort complexe et profonde … que l'Eglise avait tout intérêt (comme institution essayant de perdurer) à la juger sévèrement.
Quand nous employons ce terme … il m'est difficile de ne pas croire que nous racontons (une fois de plus) l'histoire des vainqueurs.

Le manichéisme n'était de toute façon pas une concurrence pour les chrétiens, en tout cas pas pour l'Église ; ce sont les courants subséquents et occidentaux (bogomiles, lombards, cathares) qui ont été blâmés et/ou pourchassés.

Ensuite, l'adjectif resté dans le vocabulaire est terriblement réducteur, oui ; il se limite à ce que l'Église reprochait à ces écoles (l'existence de deux divinités égales en puissance – même si selon les religions, le démon émanait de Dieu ou coexistait dès le Commencement).

Oui enfin bien avant les cathares, les bogomiles and co … tu sais bien qu'Augustin parle du manichéisme. C'est la mauvaise voie … celle à ne pas suivre … celle que l'on suit durant sa jeunesse, dans l'égarement propre à cette période de la vie … mais qui peut rester si la foi ne nous touche pas.
Au temps d'Augustin, le christianisme est déjà très puissant (par les institutions évidemment), même s'il n'a pas encore conquis tous les esprits.

C'est peut-être même vrai du temps des martyrs, où les Pères prennent déjà le contrepied des théories dualistes.

M'enfin, je n'ai pas envie de m'aventurer dans une domaine que je ne connais pas. C'était juste pour dire que comme Parsifal discutait de l'abjection ou non dans laquelle on doit tenir le manichéisme … qu'effectivement c'est une question à se poser … et non une vérité à avaler.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6428
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyLun 6 Avr 2020 - 10:53

Cololi a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Puisque tu parles du manichéisme … il y a fort à parier qu'en réalité cette religion était en fait fort complexe et profonde … que l'Eglise avait tout intérêt (comme institution essayant de perdurer) à la juger sévèrement.
Quand nous employons ce terme … il m'est difficile de ne pas croire que nous racontons (une fois de plus) l'histoire des vainqueurs.

Le manichéisme n'était de toute façon pas une concurrence pour les chrétiens, en tout cas pas pour l'Église ; ce sont les courants subséquents et occidentaux (bogomiles, lombards, cathares) qui ont été blâmés et/ou pourchassés.

Ensuite, l'adjectif resté dans le vocabulaire est terriblement réducteur, oui ; il se limite à ce que l'Église reprochait à ces écoles (l'existence de deux divinités égales en puissance – même si selon les religions, le démon émanait de Dieu ou coexistait dès le Commencement).

Oui enfin bien avant les cathares, les bogomiles and co … tu sais bien qu'Augustin parle du manichéisme. C'est la mauvaise voie … celle à ne pas suivre … celle que l'on suit durant sa jeunesse, dans l'égarement propre à cette période de la vie … mais qui peut rester si la foi ne nous touche pas.
Au temps d'Augustin, le christianisme est déjà très puissant (par les institutions évidemment), même s'il n'a pas encore conquis tous les esprits.

C'est peut-être même vrai du temps des martyrs, où les Pères prennent déjà le contrepied des théories dualistes.

M'enfin, je n'ai pas envie de m'aventurer dans une domaine que je ne connais pas. C'était juste pour dire que comme Parsifal discutait de l'abjection ou non dans laquelle on doit tenir le manichéisme … qu'effectivement c'est une question à se poser … et non une vérité à avaler.

Oui tu as raison, je contestais le terme manichéisme dans son usage courant, et qui ait sans doute une réduction un peu simpliste de la doctrine religieuse et philosophique qu'il désignait a l'origine, une dérive de sens sans doute influencé par l'histoire des vainqueurs comme tu dit.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4076
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyLun 6 Avr 2020 - 16:35

Parsifal, merci pour ces explications Very Happy !

Parsifal a écrit:
Pas encore lu Quatrevingt-treize et Les Travailleurs, j'imagine que tu connais déjà Notre Dame de Paris, Le Dernier Jour d'un condamné et dans la poésie La Légende des siècles? En tout cas si ce n'est pas déjà fait je conseille Le Dernier jour d'un condamné, qu'on réduit souvent a sa dimension militante, mais c'est aussi un texte avec une portée plus vaste, l'angoisse du condamné c'est aussi celle de tout homme face a sa fin. La grande sobriété (pour du Hugo en tout cas) du style, la narration a la première personne anonyme en fait un texte assez moderne (une influence directe de l'étranger de Camus) et pour le coup totalement humain sans allusions aux étoiles, a la marche de l'histoire et à la main de Dieu, bref sans les débordements de ses grands romans historiques.
Les contemplations c'est surtout la partie finale epico-métaphysique qui est remarquable puisque Hugo y déploie toute sa verve, je ne suis pas forcément fan des poèmes sur sa fille (un peu niais quand même comme le poème sur l'araignée...)  par contre il y a deux de mes poésies préférées de Hugo dans ce recueil: La fête chez Thérèse et Le Rouet d'Omphale.
Les Châtiments c'est une plume en acier trempée qu'il enfonce jusqu'au sang avec une rage jouissive dans la chaire de Napoléon III, c'est souvent trés brillant mais aussi parfois un peu lassant. Le chef d’œuvre du recueil c'est L'Expiation ou l'on trouve le fameux "Waterloo! Waterloo! Waterloo! morne plaine", je conseille aussi Ultima Verba, parce qu'un culot pareil, une tel absence de pudeur dans la mégalomanie ça force l'admiration.
La Fin de Satan, c'est le sommet de sa poésie, plus beau même que La Légende des siècle, bon ça ne présente pas trop de risque en ce moment, mais livre a éviter absolument dans les lieux public, risque de faire peur aux passagers du bus, métro, tramway lorsqu'on ne peut plus résister a l'envie de déclamer a voix haute, les imprécations/supplications de Satan ou de Barrabas.

Ma liste était incomplète, je ne connais pas les Derniers jours et n'ai pas lu Notre-Dame Embarassed .
Merci également pour ces précisions sur les œuvres. J'irai sans doute vers les Derniers jours et les Châtiments pour mes prochaines aventures avec Hugo bounce

Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31405
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 7 Avr 2020 - 8:08

Lectures (6) - Page 9 10616_medium

Lectures (6) - Page 9 2283717_medium

Lectures (6) - Page 9 2387156_medium

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9927
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 7 Avr 2020 - 16:57

Valéry Larbaud : Les poésies de A. O. Barnabooth
Lectures (6) - Page 9 416KMuMnotL
Very Happy Very Happy Very Happy
La première moitié (Borborygmes avant Europe) est vraiment assez quelconque et donc décevante ; la suite est pas mal, avec parfois quelques pointes d'humour (le poème à son éditeur, celui à Larbaud) mais ce n'est pas non plus à tomber. C'est globalement une décéption, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1761
Age : 29
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 8 Avr 2020 - 14:48

La ballade d'Iza de Magda Szabo est un chef-d'œuvre, un roman dense et subtil de bout en bout, où chaque ligne éclaire un peu plus ce qui se joue entre les personnages. La fin, glaçante, semble rétrospectivement avoir été inéluctable. On ne peut s'empêcher de s'interroger sur sa portée politique, dans cette Hongrie où se succèdent les régimes totalitaires.

Mais je n'en dis pas plus. C'est vraiment un livre à lire, un livre important, comme du reste tout ce que j'ai lu de Magda Szabó. Je sais que je prêche dans le désert, mais il est bon de s'ouvrir à ce que ces auteurs et autrices de langues peu parlées ont à nous offrir : parmi les plus grandes œuvres du siècle dernier. En tout cas, La ballade d'Iza est assurément l'une de mes plus belles émotions littéraires (dans un top 10 de mes livres favoris, peut-être ? Je hais les classements).
Revenir en haut Aller en bas
Mohirei
Mélomane averti
Mohirei

Nombre de messages : 472
Date d'inscription : 06/04/2007

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 8 Avr 2020 - 16:35

Oriane a écrit:
Je sais que je prêche dans le désert […]

Absolument pas ! Grâce à ta première présentation, je me suis plongé dans "La Porte" et je vais continuer à explorer son oeuvre.

Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 12 Avr 2020 - 0:01

Après l'écoute de l'incroyable poème symphonique de Henze Heliogabalus Imperator (voir ici):
- Antonin Artaud: Héliogabale ou l'anarchiste couronné, Gallimard / L'Imaginaire.
Je redécouvre avec beaucoup de plaisir... Je suis sans doute devenu beaucoup plus réceptif à cette façon totalement sauvage d'utiliser les sources historiques et de les mettre en récit - et littérairement, c'est bien sûr assez spécial, mais je trouve que ce style convulsif fonctionne vraiment bien, tant avec son sujet qu'avec l'économie générale de l'ouvrage (alors que d'habitude, j'accroche très peu à Artaud.)
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1761
Age : 29
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 12 Avr 2020 - 22:16

Mohirei a écrit:
Oriane a écrit:
Je sais que je prêche dans le désert […]

Absolument pas ! Grâce à ta première présentation, je me suis plongé dans "La Porte" et je vais continuer à explorer son oeuvre.



J'en suis ravie. Very Happy

Ces jours-ci, des nouvelles de Maupassant et de Jean Stafford, puis La maison dans l'impasse, de Maria Messina, très beau, mais désespérant (surtout en ces temps de confinement : c'est une prison, un piège, cette maison dans l'impasse). Je retrouve, après Szabo, le thème du meurtre psychologique des proches par une étroite surveillance et une réclusion forcée (ici accompagnées d'abus : mensonges, viols ...).

Je me laisse le temps de choisir un livre plus léger pour les jours qui viennent.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 12 Avr 2020 - 23:38

Balzac : La Bourse
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1761
Age : 29
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyLun 13 Avr 2020 - 14:46

Finalement, du pas drôle :

Sous le soleil de Satan, de Georges Bernanos.
Revenir en haut Aller en bas
SherlockEdoga
Mélomane du dimanche
SherlockEdoga

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 02/03/2019

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 14 Avr 2020 - 0:04

-La Cerisaie d'Anton Tchekhov   (Beaucoup aimé!)
-Les Trois Sœurs  (Pas mal même si on s'y perd un peu avec les noms des personnages. J'ai également vu le film il y a quelques heures et c'était bof)

(Et demain matin la Mouette - Je me rappelle des dix premières minutes sur France 2 à minuit! Et on avait envie de dormir... I don't want that )

Le tout en écoutant les trois premières symphonies de Tchaïkovski...
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 14 Avr 2020 - 10:23

L'Arioste : Roland Furieux tome I
Lectures (6) - Page 9 51QS5JE6SJL._SX284_BO1,204,203,200_

Je viens de commencer. viking


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Jeu 16 Avr 2020 - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roderick
Mélomane chevronné
Roderick

Nombre de messages : 3427
Age : 45
Date d'inscription : 10/06/2013

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 14 Avr 2020 - 10:38

Je n'ai pas lu cette traduction (assez ancienne et en prose), j'aime beaucoup ma version billingue de Michel Orcel (avec une traduction en décasyllabes).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88937
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 14 Avr 2020 - 11:30

arnaud bellemontagne a écrit:
L'Arioste : Roland Furieux tome I
Lectures (6) - Page 9 MUqW97vOObRJvtUSZoAA54dRVsp9JGI_GDbNskij0z_Yo8Q5Or7w3-PtT2EejtIked6XoxftcKIdiazuHQipw2S9tUxh9kNMwmVoo0ILsr3sPrxUWR2M6zt9yrAg-R30NUuiKQoWJmCG_tiuPA1k6A

Je viens de commencer. viking

Je suis curieux de ton avis, ça me semble a priori moins calibré pour toi que les élans du Tasse. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9927
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 14 Avr 2020 - 12:17

Quant à moi, je viens de commencer :

Claude Simon : La route des Flandres
Lectures (6) - Page 9 41CS14ZXBDL._SX210_

Lectures (6) - Page 9 173236763 I love you colors drunken
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 14 Avr 2020 - 12:19

DavidLeMarrec a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
L'Arioste : Roland Furieux tome I
Lectures (6) - Page 9 MUqW97vOObRJvtUSZoAA54dRVsp9JGI_GDbNskij0z_Yo8Q5Or7w3-PtT2EejtIked6XoxftcKIdiazuHQipw2S9tUxh9kNMwmVoo0ILsr3sPrxUWR2M6zt9yrAg-R30NUuiKQoWJmCG_tiuPA1k6A

Je viens de commencer. viking

Je suis curieux de ton avis, ça me semble a priori moins calibré pour toi que les élans du Tasse. bounce

Pour l'instant ça me plaît beaucoup.Je te dirai. Wink

@Emeryck : thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1761
Age : 29
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyJeu 16 Avr 2020 - 21:41

Eléni, ou personne, de Rhéa Galanaki.


Dernière édition par Oriane le Sam 2 Mai 2020 - 20:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
SherlockEdoga
Mélomane du dimanche
SherlockEdoga

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 02/03/2019

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyVen 17 Avr 2020 - 13:27

La Mouette d'Anton Tchekhov.

Pièce de théâtre la plus subtile de Tchekhov que j'ai lue. Elle tombe à l'agreg de russe si j'ai bien lu mon fil Twitter.  hehe


Oncle Vania (Lundi 20 avril par la Comédie-Française).

Ma pièce préférée du dramaturge russe. Un peu compliqué au début à comprendre les relations entre les différents personnages, mais après ça se lit bien et très vite.
J'aime beaucoup le personnage du médecin !

Quelques passages :
1] "ELÈNA ANDRÉÏEVNA. – Quel beau temps aujourd’hui. Il ne fait pas chaud…
Un silence.
VOÏNITSKI. – Par un temps pareil, il ferait bon se pendre."


2] OÏNITSKI. – Ma vie est perdue ! J’ai du talent, je suis intelligent, hardi… Si j’avais vécu normalement, j’aurais pu être un Schopenhauer ou un Dostoïevski !… je divague !… Maman, je suis désespéré ! Maman !  pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1401
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptySam 18 Avr 2020 - 0:03

Emeryck a écrit:
Quant à moi, je viens de commencer :

Claude Simon : La route des Flandres
Lectures (6) - Page 9 41CS14ZXBDL._SX210_

Lectures (6) - Page 9 173236763 I love you colors drunken

Ah oui, une de mes très très grandes expériences de lecture! J'ai aimé d'autres Simon, mais pas à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptySam 18 Avr 2020 - 0:07

Ah, moi, je crois que j'ai encore plus aimé L'Acacia. (Mais de toute façon, à ce niveau-là...)
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1401
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptySam 18 Avr 2020 - 16:30

Benedictus a écrit:
Ah, moi, je crois que j'ai encore plus aimé L'Acacia. (Mais de toute façon, à ce niveau-là...)

Je le mettrai juste après.
Je considère un peu les deux comme deux versions de la même histoire: la version autobiographique et référentielle, dans L'acacia, la version fantasmatique et romanesque dans La route des Flandres.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptySam 18 Avr 2020 - 16:50

J'aime beaucoup Les Géorgiques. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptySam 18 Avr 2020 - 17:01

Eusèbe a écrit:
Benedictus a écrit:
Ah, moi, je crois que j'ai encore plus aimé L'Acacia. (Mais de toute façon, à ce niveau-là...)
Je le mettrai juste après.
Je considère un peu les deux comme deux versions de la même histoire: la version autobiographique et référentielle, dans L'acacia, la version fantasmatique et romanesque dans La route des Flandres.
Oui, c'est exactement ça - et c'est sans doute justement la dimension référentielle qui me fait préférer L'Acacia (ou en tout cas le trouver encore plus près de ma sensibilité ou de mes préoccupations)...

C'est d'ailleurs aussi pour cette raison (le goût de l'archive jusque dans sa matérialité) que, comme Arnaud, j'aime également beaucoup Les Géorgiques.

Et puis aussi Le Jardin des Plantes et Le Tramway. Et je garde aussi un excellent souvenir du Vent et de L'Herbe (que je n'ai pas relus, cela dit.)
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1401
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptySam 18 Avr 2020 - 19:43

Benedictus a écrit:
Eusèbe a écrit:
Benedictus a écrit:
Ah, moi, je crois que j'ai encore plus aimé L'Acacia. (Mais de toute façon, à ce niveau-là...)
Je le mettrai juste après.
Je considère un peu les deux comme deux versions de la même histoire: la version autobiographique et référentielle, dans L'acacia, la version fantasmatique et romanesque dans La route des Flandres.
Oui, c'est exactement ça - et c'est sans doute justement la dimension référentielle qui me fait préférer L'Acacia (ou en tout cas le trouver encore plus près de ma sensibilité ou de mes préoccupations)...

Ca ne m'étonne pas, te connaissant un peu... Pour ma part, la dimension obsessionnelle de la quête de sens de la Route, qui confine au délire, continue à me fasciner
A  ma grande honte, je n'ai jamais franchi le pas des Géorgiques. Si je l'avais sous la main, le confinement serait un bon moment  pour lire cela.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9927
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptySam 18 Avr 2020 - 19:58

Eusèbe a écrit:
Pour ma part, la dimension obsessionnelle de la quête de sens de la Route, qui confine au délire, continue à me fasciner.
mains Oui, c'est vraiment de l'ordre de l'obsessionnelle, et j'ai l'impression qu'il y a une sorte de volonté de tout saisir à la fois, de façon plurisensorielle et simultanée - notamment renforcée par la ponctuation lacunaire, cet aspect me fait un peu penser à Faulkner, d'ailleurs. Je n'en suis qu'à un peu plus d'un quart mais il figurera déjà parmi mes romans préférés. 
J'avais lu Le tramway il y a quelques années, j'avais bien aimé mais ça me semblait assez différent.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptySam 18 Avr 2020 - 22:03

Oui, Faulkner est (avec Proust) une des influences revendiquées de Claude Simon. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1401
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 19 Avr 2020 - 12:08

J'avais d'ailleurs lu Absalon, absalon peu après La route des Flandres, et la proximité m'avait frappé  (jusque dans le dispositif de ces deux personnages qui cherchent à éclairer une énigme d'un passé familial).

Mais dans l'ensemble, je suis personnellement beaucoup plus sensible à l'univers de Simon (la guerre, la fin de l'aristocratie militaire, la mésalliance entre le père et la mère, le roman des ancêtres) qu'au sud profond, fût-il imaginaire, de Faulkner.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 19 Avr 2020 - 13:28

Idem, je confesse avoir toujours eu du mal à accrocher à Faulkner (Lumière d'août, Sanctuaire).
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 19 Avr 2020 - 14:01

Bizarrement, le livre auquel j'ai le plus accroché, c'est justement Absalon! Absalon!, alors qu'il est réputé le plus difficile. (Arnaud, tu as essayé ses nouvelles?)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 19 Avr 2020 - 14:33

Non, je n'ai pas essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1401
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 19 Avr 2020 - 15:28

Benedictus a écrit:
Bizarrement, le livre auquel j'ai le plus accroché, c'est justement Absalon! Absalon!, alors qu'il est réputé le plus difficile. (Arnaud, tu as essayé ses nouvelles?)

Je crois en effet que ce sont les nouvelles que je préfère chez Faulkner (et ensuite les romans qui sont des collages de nouvelles comme Le Hameau)
Treize histoires, les nouvelles recueillies dans le volume Une idylle au désert, et Les invaincus (souvent considéré comme mineur, mais que j'aime énormément), c'est une bonne porte d'entrée. Un de ces jours, j'investirai dans la Pléaide consacrée aux nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9927
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 19 Avr 2020 - 15:40

Et Le bruit et la fureur ?  Sad
Revenir en haut Aller en bas
SherlockEdoga
Mélomane du dimanche
SherlockEdoga

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 02/03/2019

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyDim 26 Avr 2020 - 18:44

Un héros de notre temps de Mikhaïl Lermontov

J'en suis à la moitié. La première partie sur Béla est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9927
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMar 28 Avr 2020 - 18:47

J'ai terminé La route des Flandres hier, c'est vraiment superbe.  colors

Et aujourd'hui : 
Marivaux : Le jeu de l'amour et du hasard
Lectures (6) - Page 9 QCh0LGKD1mVVwbJ1S3t29lnewkj3fsS-wFho3K3UFNn1GaXMv2DJA2LmKYFLQin8amMcwjAIgzK9Jx9Rcf8Vtg1TmlibhUMAZPjWX6uLE2a8wAJ6JXilV-b6DAANnK211PL4uyc69bzNY_w5EJVYZ5t2mA

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy hehe sunny
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2020 - 16:57

Terminé le premier tome de Roland Furieux de l'Arioste.
La beauté de la langue, le foisonnement des intrigues (agencées façon puzzle), le souffle épique...pour tout dire j'ai trouvé ça merveilleux. colors

J'espère que le second tome (que je commence tout juste) sera tout aussi somptueux :
Lectures (6) - Page 9 Tj64TIICEssl7frVhbLUG0qsHkMB-YfO1xboPIz53lI33ZtM9JU0jnc3VTYeindDF_qTby__kqfBxjrG6w2ggEJIqHDyED6O9j0m0nvZVuNPnSfjF9s4_Al8BfV9MZ0TqYgrKthhyQo3Df4dG5_kj37c7Q
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2020 - 17:07

cheers Et tu avais déjà lu le Tasse?
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2020 - 17:45

J'ai La Jerusalem Delivrée mais je ne l'ai pas encore lu.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2020 - 18:12

En tout cas, d'ores et déjà, tu vas enfin pouvoir commencer à écouter
ceci:
 
ou cela:
 
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20178
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2020 - 18:18

Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit de ne pas trop me presser. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10490
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2020 - 18:34

Fais gaffe: y'en a un qui se fait traiter de cololullyste depuis pas loin de douze ans pour moins que ça.

coucou luisa!
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31405
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2020 - 18:37

arnaud bellemontagne a écrit:
Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit de ne pas trop me presser. Mr.Red

Ah non !!

Si tu veux expérimenter l'insipide pour en arriver au sommeil, il faut découvrir !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




Lectures (6) - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures (6)
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: