Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi MI Band 4 bracelet connecté – Unisexe
25.99 € 39.99 €
Voir le deal

 

 Lectures (6)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4474
Age : 920
Date d'inscription : 27/11/2008

Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 EmptyLun 9 Nov 2020 - 19:50

Le dernier Enard : Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31571
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 EmptyLun 9 Nov 2020 - 21:25

Lectures (6) - Page 14 492169_medium

Lectures (6) - Page 14 209805_medium

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 797
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 EmptyMer 11 Nov 2020 - 9:38

J'avance tranquillement dans mon intégrale Rougon-Macquart : puisque je fais un petit point tous les quatre romans, cette troisième étape me voit dépasser le milieu du cycle. Zola est maintenant très maître de ses effets et de son style dans tous les volumes, il n'y vraiment pas grand chose à jeter dans tout ça.

Nana représente pour le mélomane l'intérêt de donner un aperçu du milieu du théâtre parisien sous le Second Empire des conditions de création des opérettes d'Offenbach (jamais cité bien entendu, mais qui transparaît de façon plus qu'évidente), c'est amusant, même s'il ne s'agit que du décor de cette fresque pour le moins foisonnante. Dès le premier chapitre, Zola n'hésite pas à nous concentrer en quelques dizaines de pages la présentation d'un nombre effrayant de personnages, mais tous sont suffisamment précisément caractérisés pour qu'il n'y ait pas la moindre confusion, quelle virtuosité ! Mon petit reproche irait plutôt pour ce roman sur la relative faiblesse de la trame narrative dans la deuxième moitié du livre : le passage où Nana quitte le théâtre pour aller s'installer avec Fontan n'est pas bien palpitant, et surtout sa "deuxième ascension" fait vraiment l'effet de "on reprend le même principe et on en rajoute encore jusqu'à la caricature", c'est un peu dommage. Mais l'ensemble est largement sauvé par les nombreuses scènes chorales merveilleusement dépeintes par Zola (les courses !) et la fin, qui certes n'hésite pas à en faire à nouveau beaucoup, est très forte.

Les deux romans suivants du cycle se passent également à Paris et suivent l'ascension irrésistible d'Octave Mouret, seul membre de famille qui a le privilège d'être le personnage principal de deux romans successifs du cycle. Je dois dire que j'ai énormément aimé Pot-Bouille, étude de cas de la bourgeoisie parisienne à travers les occupants d'un immeuble "bien sous tous rapports" mais pourri de l'intérieur par les vices de ses occupants. C'est sans surprise assez féroce (y a-t-il un seul personnage dans ce bouquin pour lequel on puisse éprouver une réelle sympathie ?), et c'est l'un des aspects de Zola que j'adore. Petit bémol : la séparation entre maîtres et domestiques n'est peut-être pas suffisamment approfondie, les maîtres faisant vraiment l'objet de l'étude détaillée quand les divers domestiques quasi interchangeables ne font qu'office de toile de fond indispensable à la description de certains épisodes. Une scène pourtant marquante comme l'accouchement du dernier chapitre y perd en force (on a vraiment l'impression qu'elle a été ajoutée là pour frapper un gros coup en fin de bouquin, mais sans lien très évident avec le reste du roman).

On retrouve donc Mouret en dirigeant de grand magasin dans Au bonheur des Dames. Devenu l'un des classiques les plus lus de Zola, il s'agit de fait d'un roman à l'équilibre assez parfait, où l'on retrouve quelques caractéristiques zoliennes déjà aperçues dans des romans antérieurs du cycle : les grandes descriptions avec listes de termes techniques (ici appliquées aux différents tissus notamment, on avait eu droit aux espèces végétales dans La Faute de l'abbé Mouret par exemple), la trajectoire de Denise rappelle celle de Nana (ascension-rupture-deuxième ascension, avec toutefois une fin nettement moins tragique !), et on retrouve le principe de quelques personnages clés disséminés dans dans un environnement gigantesque (ici quelques vendeurs du grand magasin) pour servir de points d'ancrages à la description de l'ensemble. Le roman fournit en outre une formidable documentation à l'apparition des grands magasins dans le Paris du Second Empire, c'est vraiment un classique qui mérite son statut. Mais, tout à fait personnellement, je le trouve presque "trop parfait", Zola se lâche moins ici que dans d'autres romans du cycle et y perd un peu en force.

La force incroyable de la prose zolienne, on la retrouve dans l'injustement méconnue Joie de vivre. Il abandonne ici Paris et même le cadre historique du Second Empire (jamais évoqué dans cet épisode), pour se recentrer sur une intrigue familiale (à peine quelques personnages, le village environnant étant peuplé de créatures plus symboliques que vraiment développées, un peu à la façon du village des Artaud dans La Faute de l'abbé Mouret) en bord de mer en Normandie (mais le cadre n'est pas franchement bucolique !). Bon, que dire à part que Zola est au summum de son art, c'est un roman pessimiste, extrêmement dur qui culmine dans une scène d'accouchement d'une force absolument sidérante, je suis reste scotché à mon bouquin tout le long et ne comprend pas que cette oeuvre ne soit pas plus souvent citée au sein du cycle !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4474
Age : 920
Date d'inscription : 27/11/2008

Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 EmptyMer 11 Nov 2020 - 19:08

Commandé Ceux de 14 (Maurice Genevoix) via https://www.librairiesindependantes.com/ . Si le confinement devait se poursuivre, entre le dernier Enard et Ce bouquin, j'aurais de la lecture sous le coude
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4474
Age : 920
Date d'inscription : 27/11/2008

Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 EmptyVen 20 Nov 2020 - 21:11

luisa miller a écrit:
Commandé Ceux de 14 (Maurice Genevoix) via https://www.librairiesindependantes.com/ . Si le confinement devait se poursuivre, entre le dernier Enard et Ce bouquin, j'aurais de la lecture sous le coude

Je l'ai reçu ce matin et commencé ce soir. Avec pas loin de 1 000 pages, je vais en avoir pour un bon moment. Je crois que j'alternerai avec les deux autres histoire de ne pas devenir chèvre
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20797
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 EmptyHier à 11:40

Gunter Grass : Les Années de Chien
Lectures (6) - Page 14 41AF17YJGSL._SX210_

Je viens de commencer. bounce


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Mar 24 Nov 2020 - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20797
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 EmptyAujourd'hui à 9:58

Des amateurs de Gunter Grass ici ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Barbajuan
Mélomaniaque
Barbajuan

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 20/01/2009

Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 EmptyAujourd'hui à 10:47

arnaud bellemontagne a écrit:
Des amateurs de Gunter Grass ici ? Smile

Excellent souvenir du Tambour (et du film de Schlöndorff qui en a été tiré) mais c'est tellement lointain que je serai bien incapable de tenir une conversation sur le sujet hehe

Curieux de savoir sur que tu as pensé de ces Années de chien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lectures (6) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures (6)
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: