Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

 

 Lectures (6)

Aller en bas 
+46
Mariefran
Thomasl47
Golisande
Cricri
Iskender
frgirard
Francesco
mabuse
LeKap
gluckhand
Thelonious
Gregori
Barbajuan
Rubato
Xavier
Mefistofele
Roderick
Alifie
xoph
David Rolland
Horatio
charles.ogier
Ben.
anaëlle
Actéon
Belcore
SherlockEdoga
Quasimodo
Eusèbe
Mohirei
Cello
Ravélavélo
Roupoil
luisa miller
Prosopopus
Rav–phaël
Oriane
Parsifal
néthou
DavidLeMarrec
Emeryck
Cololi
arnaud bellemontagne
Stefano P
Adalbéron
Benedictus
50 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck


Nombre de messages : 11851
Age : 24
Localisation : Karl-Marx-Stadt.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 21 Juil 2021 - 18:45

Francesco a écrit:
Emeryck a écrit:
Emmanuèle Bernheim : Tout s'est bien passé        2013
Lectures (6) - Page 18 Z
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Quelle belle fin.  I love you
Quel étrange rapport (après coup au cinéma) : dans le livre, Bernheim raconte qu'Alain Cavalier lui avait prêté une caméra pour filmer les déclarations de son père, sur son souhait d'être accompagné dans sa mort ; et ceci est le point de départ du film Être vivant et le savoir de Cavalier - qui se transformera d'ailleurs en hommage à Emmanuèle Bernheim qui est morte prématurément il y a quatre ans ; le prochain film de François Ozon (également en hommage à Bernheim qui fut sa collaboratrice pour certains de ces scénarios) sera une adaptation de ce livre.

Je crois qu'on peut dire "est" parce que le film a déjà été projeté à Cannes, en fait.
Oui, mais lorsque j'ai écrit le post, ce n'était pas encore le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck


Nombre de messages : 11851
Age : 24
Localisation : Karl-Marx-Stadt.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 21 Juil 2021 - 18:49

William Faulkner : As I lay dying        1930
Lectures (6) - Page 18 71L5ZRaHVbL
Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Je ne pensais pas que la lecture en anglais serait si périlleuse... J'ai été un peu déçu par celui-ci (cela dit, mon point de référence était The sound and the fury donc bon...) mais je l'ai tout de même aimé : il y a de très beaux passages, tout cet enchevêtrement de voix (et le chapitre où Addie intervient après sa mort, très étonnant !) est assez envoûtant - même si ça ne vaut pas les italiques de The sound and the fury...
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck


Nombre de messages : 11851
Age : 24
Localisation : Karl-Marx-Stadt.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 11:44

Andreï Makine : La musique d'une vie        2001
Lectures (6) - Page 18 51rCiEbWpcL._SX210_
Very Happy Very Happy Smile
On m'avait offert ce livre il y a plusieurs années, j'ai trouvé ça vraiment fade, presque de l'écriture pour faire beau qui ne raconte pas grand-chose de neuf.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 12:04

C'est amusant: Makine, on m'en avait offert un à sa sortie (celui qui avait eu plein de prix au milieu des années 90), et ça m'avait fait exactement la même impression.
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 689
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 14:07

Le testament français
(n'hésitez pas à demander pour les auteurs de littérature tiède je suis votre homme)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 14:46

Prosopopus a écrit:
Le testament français
C'est ça!
(Je me souviens quand même avoir trouvé à l'époque que ça cernait remarquablement bien les attentes d'un certain grand public cultivé français - à la fois en termes de beau style et de lieux communs, tant sur la Russie soviétique que sur la France d'antan.)

Prosopopus a écrit:
(n'hésitez pas à demander pour les auteurs de littérature tiède je suis votre homme)
Ah bon? Par goût personnel?


Dernière édition par Benedictus le Lun 26 Juil 2021 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo


Nombre de messages : 7389
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 16:04

Pour ma part, à propos de Makine, son roman 'Au temps du fleuve Amour' m'a laissé une excellente impression.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal


Nombre de messages : 6692
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 16:21

Trois cercueils se refermeront, John Dickson Carr
Énigme en chambre de close (la spécialité de l'auteur) a la complexité hallucinante et invraisemblable (mais ça on s'en fout un peu, ça fait partie de l’intérêt): Un homme est tué par balle dans une chambre fermé de l'intérieur mais dont la porte était surveillé, et dont il est impossible qu'il ait pu s'échapper par la chambre ou par la cheminé, un peu plus tard dans la même soirée un autre homme est tué en pleine de rue devant témoin par la même arme mais le meurtrier reste invisible. C'est un très bon whodunit, le détective le Dr Gideon Fell inspiré (tant pour le physique que pour la personnalité) de G.K. Chesterton possède ce qu'il faut d'excentricité, l'ensemble convoque une imagerie gothique tout a fait appréciable et l'atmosphère est très réussit. Et comme le genre aime bien cultiver une certaine réflexivité on a droit a tout un chapitre génial ou Fell avoue être un personnage de roman policier et se met a disserter sur les énigmes de chambres closes, les différentes combinaisons possibles avec des exemples de roman (dont bien sur le célèbre mystère de la chambre jaune, qualifié ici de meilleur roman policier de tous les temps). Bref une grande réussite qui s'amuse beaucoup des possibilités illusionnistes du genre!
Seul petite (très petite) déception si l'imagerie gothique est omniprésente le fantastique ou quasi-fantastique que certains en parlant de ce roman reste plutôt lettre morte tant le ton de l'ensemble ne semble jamais laissé aucun doute quand au fait que tout ça finira bien par trouver une explication rationnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 16:37

Very Happy Si tu veux une énigme de chambre close de J.D. Carr, mais où l'interprétation fantastique des faits reste vraiment ouverte jusqu'à la fin, je te recommande vivement La Chambre ardente, si tu ne l'as pas déjà lu.
Dans un esprit très proche, je garde aussi un excellent souvenir du roman Au seuil de l'abîme de Hake Talbot.



(Sinon, à propos de Makine: il a aussi un nom très pratique pour les contrepèteries.)
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 689
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 17:32

Benedictus a écrit:

Prosopopus a écrit:
(n'hésitez pas à demander pour les auteurs de littérature tiède je suis votre homme)
Ah bon? Par goût personnel?

Non, non, c'est le hasard qui m'amusait, faire deux références coup sur coup à un romancier académicien bon ton, Makine après Rouart.
Je vais vérifier si un livre de d'Ormesson ne se serait pas glissé dans mon sac...
Ça pourrait être une makination...


Benedictus a écrit:
Very Happy Si tu veux une énigme de chambre close de J.D. Carr, mais où l'interprétation fantastique des faits reste vraiment ouverte jusqu'à la fin, je te recommande vivement La Chambre ardente, si tu ne l'as pas déjà lu.

Je l'ai lu deux fois et je n'ai (il me semble) toujours pas compris la fin...
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal


Nombre de messages : 6692
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 26 Juil 2021 - 19:46

Benedictus a écrit:
Very Happy Si tu veux une énigme de chambre close de J.D. Carr, mais où l'interprétation fantastique des faits reste vraiment ouverte jusqu'à la fin, je te recommande vivement La Chambre ardente, si tu ne l'as pas déjà lu.

Ah oui c'est un très grand classique celui là! je l'ai mais je ne l'ai pas encore lu. Je n'ai lu que deux romans de Carr: Les trois cercueils et il y a quelques années Le fantôme du cavalier avec le churchillien - drôle mais parfois épuisant - Henri Merrivale.
Je suis plongé dedans en ce moment parce que j'ai récupérer d'occasion quelques volumes de l'intégrale de ses œuvres au Masque.

Benedictus a écrit:
Dans un esprit très proche, je garde aussi un excellent souvenir du roman Au seuil de l'abîme de Hake Talbot.

Je note!
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 3970
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 27 Juil 2021 - 1:16

Totalement sidéré en lisant La maison du Docteur Edwardes (Spellbounds). Du roman, les scénaristes n'ont gardé que la trame du tout début et le nom des personnages.

Spoilers : dans le roman, le personnage joué par Gregory Peck est bien un fou maniaque de l'homicide qui prend la place du docteur ... et il prend en main la clinique, influençant chacun des patients (dans une ambiance Agatha Christie au carré : on a la vieille fille MAIS mystique exaltée, le colonel à la retraite MAIS mythomane, l'homme d'affaire ruiné MAIS schizophrène etc.) pour ... leur faire remonter un rituel satanique sanglant. On se demande comment et pourquoi le droits ont été achetés par Selznick, on dirait plutôt un sujet pour Val Newton/Jacques Tourneur. C'est un bon roman horrifique, qui crée très bien une ambiance de paranoïa et on est à la lisière du fantastique (on pense même au bébé de Rosemery).

Lu dans l'anthologie Hitchcock 2 (omnibus) qui compile la vieille traduction de Rebecca, L'Auberge de la Jamaïque, Le Grand Alibi et l'excellent (et, pour le coup, adapté très fidèlement) Procès Paradine.


Dernière édition par Francesco le Mar 27 Juil 2021 - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal


Nombre de messages : 6692
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 27 Juil 2021 - 10:12

Francesco a écrit:
Totalement sidéré en lisant La maison du Docteur Edwards (Spellbounds). Du roman, les scénaristes n'ont gardé que la trame du tout début et le nom des personnages.

Spoilers : dans le roman, le personnage joué par Gregory Peck est bien un fou maniaque de l'homicide qui prend la place du docteur ... et il prend en main la clinique, influençant chacun des patients (dans une ambiance Agatha Christie au carré : on a la vieille fille MAIS mystique exaltée, le colonel à la retraite MAIS mythomane, l'homme d'affaire ruiné MAIS schizophrène etc.) pour ... leur faire remonter un rituel satanique sanglant. On se demande comment et pourquoi le droits ont été achetés par Selznick, on dirait plutôt un sujet pour Val Newton/Jacques Tourneur. C'est un bon roman horrifique, qui crée très bien une ambiance de paranoïa et on est à la lisière du fantastique (on pense même au bébé de Rosemery).

Shocked
Je doit lire ça!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 27 Juil 2021 - 10:31

Je te recommande aussi deux autres romans de Francis Beeding: La Mort qui rôde et Un dîner d'anniversaire (publiés en français, tout comme La Maison du docteur Edwardes, en Rivages poche.) Là aussi, un jeu assez brillant sur les codes agathachristiens.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 28 Juil 2021 - 13:47

Petite questions pour les connaisseurs de la tétralogie d'Albert Cohen : je viens de terminer Mangeclous (après avoir lu Solal). Je dois enchaîner sur Les Valeureux ou sur Belle du Seigneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 28 Juil 2021 - 15:24

Je ne saurais trop te dire: j'avais plutôt bien aimé Mangeclous et Les Valeureux, malgré les redites, alors que Belle du Seigneur et Solal m'étaient tombé des mains.
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 689
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 28 Juil 2021 - 15:27

L'ordre n'aura pas forcément d'importance mais tu retrouveras plus le ton de Mangeclous dans les Valeureux, je dirais plutôt Belle du Seigneur pour essayer après de te rendre compte de ce qui a été enlevé pour construire les Valeureux.
(mais il est possible aussi que tu satures un peu après Belle du Seigneur)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 28 Juil 2021 - 20:21

Merci pour vos éclaircissements.  Smile
Le volume Quarto semble privilégier l'ordre Solal - Mangeclous - Valeureux - Belle du Seigneur (je précise que j'ai les 4 romans en livre de poche) alors que la parution des Valeureux est postérieure à celle de Belle du Seigneur. Etrange...  scratch
Lectures (6) - Page 18 Solal-et-les-Solal
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 3970
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyJeu 29 Juil 2021 - 0:03

Ah je n'avais pas lu la discussion sur La Chambre ardente. Je plussoie. C'est un chef d'œuvre d'une enivrante ambiguïté.
Le film de Duvivier, qui n'ose pas le basculement dans le fantastique (au sens de Todorov) est une cependant une belle réussite aussi, cultivant le gothique (dans la Forêt Noire) avec élégance et noirceur.
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo


Nombre de messages : 7389
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyVen 30 Juil 2021 - 13:27

J'ai repris la lecture hier soir dur roman ' L'Ignorance ' (2003) de Milan Kundera et j'aime beaucoup son côté analytique et son ambiance 'pays de l'Est', quoiqu'une partie de l'histoire se passe à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptySam 7 Aoû 2021 - 13:13

Albert Cohen : Les Valeureux
Lectures (6) - Page 18 9782070377404_1_75

J'ai décidé de suivre l'ordre du Quarto en lisant Les Valeureux avant Belle du Seigneur.
Pas forcément une mauvaise idée puisque l'auteur précise dans Les Valeureux que l'ouvrage relate des événements antérieurs à Belle du Seigneur.
Sinon, c'est toujours aussi lyrique et truculent. Cool
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyJeu 12 Aoû 2021 - 11:59

Terminé Les Valeureux d'Albert Cohen. Si les redites par rapport à Mangeclous sont un peu pesantes, la verve lyrico-bouffonne de Cohen n'a rien perdu de sa force. Smile

------------

Barbey d'Aurevilly : L'Ensorcelée
Lectures (6) - Page 18 514pkR08bcL._SX210_
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal


Nombre de messages : 6692
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyJeu 12 Aoû 2021 - 20:28

Benedictus a écrit:
Very Happy Si tu veux une énigme de chambre close de J.D. Carr, mais où l'interprétation fantastique des faits reste vraiment ouverte jusqu'à la fin, je te recommande vivement La Chambre ardente, si tu ne l'as pas déjà lu.

Francesco a écrit:
Ah je n'avais pas lu la discussion sur La Chambre ardente. Je plussoie. C'est un chef d'œuvre d'une enivrante ambiguïté.
Le film de Duvivier, qui n'ose pas le basculement dans le fantastique (au sens de Todorov) est une cependant une belle réussite aussi, cultivant le gothique (dans la Forêt Noire) avec élégance et noirceur.

Eh bien c'était également formidable, le livre est a la hauteur de sa réputation (l'excentricité de Gideon Fell ou de Merrivale manque un peu par moment, mais elle est largement compensé par le formidable Gaudan Cross) mais on retrouve le caractère illusionniste de l'énigme policière (dimension plus poussé chez Carr que dans la moyenne du genre il me semble) et l’ambiguïté finale est tout a fait bienvenu!
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck


Nombre de messages : 11851
Age : 24
Localisation : Karl-Marx-Stadt.
Date d'inscription : 27/07/2012

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyDim 29 Aoû 2021 - 12:00

James Baldwin : Another country        1962
Lectures (6) - Page 18 SfbXOvlKu5Oi8JrhRD0Gt-qx3plqeaXG9-S9KYJ9dyHPit8jfiMx9W9hVP3E1u_PCca1Drpa7gsVYtL8sv-5Km1VFYRJnVGSn8H0xsbt2eTOwQ1fLceQco_-zA
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 689
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 15:38

Parsifal a écrit:
Trois cercueils se refermeront, John Dickson Carr
(...) on a droit a tout un chapitre génial ou Fell avoue être un personnage de roman policier et se met a disserter sur les énigmes de chambres closes, les différentes combinaisons possibles avec des exemples de roman (dont bien sur le célèbre mystère de la chambre jaune, qualifié ici de meilleur roman policier de tous les temps). Bref une grande réussite qui s'amuse beaucoup des possibilités illusionnistes du genre!

C'est amusant j'ai lu justement Le démon de Sainte-Croix de S.A. Steeman pendant mes vacances et il y a un passage un peu dans cette veine où l'enquêteur se met à raisonner  sur la résolution probable de l'énigme s'il était dans un roman policier. Il y a du coup un jeu sur les attentes du lecteur et sur les pistes laissées jusque là par l'auteur. Très bien d'ailleurs, je n'avais jamais lu de Steeman et on retrouve bien le ton un peu ironique des adaptations en films.

(vacances sous le signe de la (re)lecture de classiques français du polar ou de la littérature jeunesse)

Les quatre vipères de Pierre Véry, j'ai adoré le style teinté d'humour et le côté un peu canaille des personnages, je n'avais pas d'aussi bon souvenir des plus connus de Véry mais clairement ça m'a donné l'envie de m'y replonger.
Pietr le Letton, Le charretier de la providence, La tête d'un homme, Le chien jaune de Simenon, soit quatre romans parmi les premiers Maigret, écrits entre 30 et 31, et c'est tout de même très très bon, malgré l'aspect plus classique et parfois empesé (et ça prouve qu'on peut faire du bon travail de police même en s'enfilant 4 demis pendant le déjeuner !)
L'aiguille creuse de Maurice Leblanc, pour le coup difficile de ne pas voir l'aspect un peu vieillot du style et de l'enquête mais la réussite du personnage un peu anar et pas trop encore gentleman emporte tout de même l'adhésion (je me suis rendu compte que j'étais persuadé de l'avoir lu alors que non, impossible du coup de me rappeler lesquels Lupin j'ai lus)
L'homme au sang bleu de Léo Malet, troisième roman de la série des Nestor Burma, le style beaucoup plus populaire, nerveux et argotique ne rend pas forcément toujours très bien, surtout au service d'un procédé de roman policier classique avec des résolutions et énigmes alambiquées classiques.
Niourk de Stefan Wul, plus grand chose à voir puisqu'on est là dans la science-fiction mais ça reste vraiment une belle lecture, j'avais oublié à quel point le livre est cauchemardesque et violent, assez étonné à la relecture que ce livre m'ait été proposé au collège à l'époque. Par contre j'ai relu dans la foulée La peur géante qui lui n'a pas trop d'intérêt, je me demande si Niourk n'est pas un coup de maître isolé.
Martians go home de Frederic Brown, légère déception de relecture face à ce Mars Attack, parodie de roman de SF, j'avais le souvenir de quelque chose de beaucoup plus jubilatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 16:13

Alors, pour ce qui est de Léo Malet, tu as choisi un de ceux que j’aime le moins, je vais essayer de te préparer un petit topo si tu as envie de persévérer. (Et oui, Pierre Véry, c’est super, et les Maigret que tu as lus aussi.)
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 689
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 16:19

J'ai la chance d'avoir un papa féru de polar qui m'a déjà indiqué que ce n'était clairement pas le meilleur Burma mais j'avais envie de les faire (un peu) dans l'ordre, j'ai Nestor Burma contre CQFD qui m'attend déjà.
Tu préfères la série plus tardive des Nouveaux mystères de Paris ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 17:26

En effet, j’ai un très, très gros faible pour certains volumes des Nouveaux Mystères de Paris (d’autant que, quand j’avais 16-17 ans, j’en ai utilisé quelques-uns comme guides touristiques de mes pérégrinations dans la capitale); s’agissant des autres Nestor Burma, je suis en effet dans l’ensemble un peu moins fan mais j’aime beaucoup ceux qui se déroulent pendant l’Occupation (Burma contre CQFD et surtout le tout premier Burma, 120, rue de la Gare, peut-être mon préféré - un vrai coup d’essai-coup de maître!)

Un autre Léo Malet «d’Occupation» (mais sans Burma) dont je garde un très bon souvenir, c’est Le Dernier Train d’Austerlitz. Et puis la Trilogie noire est vraiment à connaître, mais c’est tout à fait autre chose (une sorte de tentative expérimentale pour créer un roman noir français qui soit autre chose qu’une simple décalque du modèle américain.)
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 689
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 17:49

120 rue de la Gare j'avais peur d'être trop biaisé par la bande-dessinée de Tardi que j'ai lue plusieurs fois.
(oui on sent beaucoup l'inspiration américaine chez Malet, dans celui que je viens de lire en tous cas)
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal


Nombre de messages : 6692
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 19:35

J'adore la BD de Tardi, mais je n'ai jamais lu Léo Malet (j'essayerais le roman du coup)

Moi j'ai continué dans le polar britannique ou britannicisant avec Trop de témoin pour Lord Peter de Dorothy L. Sayers, l’intérêt est un peu moins dans la résolution de l'intrigue elle même que dans la peinture très caustique des personnages et surtout du milieu aristocratique, ça ne tend pas au burlesque comme Dickson Carr, mais tous les chapitres finaux sur le procès a la chambre des lords sont a la fois remarquable sur le plan dramatique, mais aussi plein de commentaire amusés et très amusant sur les rituels assez vains déployés pour l'occasion. Lord Peter est beaucoup moins fatiguant que dans le précédent Sayers que j'avais lu (Lord Peter et l'inconnu), sa relation avec son valet Bunter y est cela dit moins un peu moins fouillé (d'une manière générale les deux personnages m'ont parut plus effacés)
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe


Nombre de messages : 1554
Age : 45
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyLun 30 Aoû 2021 - 23:27

J'ai eu une grande période Lupin au début de l'adolescence, mais j'ai beaucoup de mal aujourd'hui, surtout avec les romans tardifs où le cabotinage dragueur du personnage est insupportable (et le discours patriotique vraiment pénible parfois). Mais L'aiguille creuse, comme Le bouchon de cristal, et les nouvelles, ça passe encore très bien.

J'ai lu aussi les premiers Maigret pendant les vacances. Beaucoup aimé les atmosphères du Chien jaune et du Charretier de la providence[i], (et aussi [i]Monsieur Gallet, décédé, qui est le premier Maigret paru) un peu moins Pietr le letton, où la traque m'a paru un peu artificielle.

Burma, c'est vraiment autre chose. Mallet a voulu créer un roman noir à la française, il écrivait sans trop savoir où ça allait aboutir. En général, il y a plusieurs fils qui finissent par se croiser, pas mal de morts, des coups sur la tête, des gueules de bois, et des bons mots argotiques assez jubilatoires. Le principe par arrondissement des Nouveaux mystères permet en outre de faire ressortir l'identité des quartiers. Je crois qu'il en manque trois ou quatre (le 7ème, entre autres, j'avais essayé un moment un pastiche, mais ça ne valait pas un clou)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 1:12

Terminé l'Ensorcelée de Barbey d'Aurevilly. Après le brillant Un Prêtre Marié, encore un excellent livre de cet écrivain que j'apprécie de plus en plus (quelle plume et quel sens de l'atmosphère!).

J'enchaîne avec le magnum opus de la tétralogie des Solal :

Albert Cohen : Belle du Seigneur
Lectures (6) - Page 18 Belle_du_seigneur-1712-264-432
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 3:08

Prosopopus a écrit:
120 rue de la Gare j'avais peur d'être trop biaisé par la bande-dessinée de Tardi que j'ai lue plusieurs fois.
La BD est à la hauteur du roman, et réciproquement!

Prosopopus a écrit:
(oui on sent beaucoup l'inspiration américaine chez Malet, dans celui que je viens de lire en tous cas)
Eusèbe a écrit:
Burma, c'est vraiment autre chose. Mallet a voulu créer un roman noir à la française, il écrivait sans trop savoir où ça allait aboutir. En général, il y a plusieurs fils qui finissent par se croiser, pas mal de morts, des coups sur la tête, des gueules de bois, et des bons mots argotiques assez jubilatoires.
La description d'Eusèbe est rigoureusement exacte!

Les Burma, d'une manière générale, traduisent en effet une inspiration américaine sensible - ça fait en particulier beaucoup penser au Raymond Chandler des Marlowe, justement pour ce que tu disais: le curieux mélange d'un ton argotique et d'un esprit anar «hard boiled» avec des intrigues tortueuses structurellement plus proches du roman à énigmes classique (où la résolution des crimes passe essentiellement par la mise à jour de secrets anciens via un réseau d'indices matériels et une forme d'analyse «psychologique») que du roman noir proprement dit.

Même si, dans certains romans, un contexte social poisseux et les atmosphères qui vont avec (par exemple dans Les Eaux troubles de Javel ou Brouillard au pont de Tolbiac des Nouveaux Mystères de Paris, ou Les Paletots sans manches) permettent à Malet de pousser beaucoup plus le curseur du côté roman noir.

Cela dit, il faut quand même ajouter que la langue de Malet est un argot où l'on sait utiliser quand il le faut d'imparfaits du subjonctif, citer Baudelaire ou Mallarmé, et que c'est un univers où les clins-d'oeil au surréalisme sont légion (je pense par exemple, dans Les Rats de Montsouris, au buste recouvert de coquillages, cité comme exemple de «l'objet bouleversant surréaliste» et découvert chez Anatole Jakovsky; ou à cette projection privée d'une vieille copie des Chasses du comte Zaroff qui sert de toile de fond à la fin dantesque de La Nuit de Saint-Germain-des-Prés.) Je veux dire: ce n'est pas San Antonio, quoi.

En revanche, la «trilogie noire» dont je parlais est un ensemble de «vrais» romans noirs (La vie est dégueulasse, Le soleil n'est pas pour nous, Sueur aux tripes), c'est-à-dire où, si l'on reste dans un univers «criminel», la dimension du whodunit s'efface complètement au profit de la peinture destins désespérés et violents, d'atmosphères poisseuses teintées de critique sociale radicale - le tout très ancré dans l'histoire de l'anarchisme français quant au référent, et dans l'expérimentation surréaliste quant à l'écriture. Ce n'est pas forcément ce que je préfère chez Malet, mais ce sont vraiment des textes d'une très forte singularité (on a souvent dit que ces romans, écrits à la fin des années 40, préfiguraient le néo-polar des années 70.)

Eusèbe a écrit:
Le principe par arrondissement des Nouveaux mystères permet en outre de faire ressortir l'identité des quartiers. Je crois qu'il en manque trois ou quatre
Plutôt quatre ou cinq en fait (7ᵉ, 11ᵉ et les 18-19-20ᵉ - mais Malet a publié sous la forme d'une nouvelle intitulée Les Neiges de Montmartre le premier chapitre du roman - inachevé, donc - consacré au 18ᵉ.)

En effet, la qualité de Malet à créer des atmosphères est particulièrement stimulée par le principe de fonctionnement des Nouveaux Mystères de Paris - d'ailleurs, de ces romans, je me souviens plus de certains lieux (l'échoppe du prêteur sur gage ou la fonderie dans Fièvre au Marais) ou de certaines scènes très typée (l'élection de Miss Poubelle dans une cave de Saint-Germain-des-Prés dans La Nuit...) que des intrigues proprement dites. (A fortiori quand il s'agit de lieux que je suis allé découvrir après lecture, et qui ont aujourd'hui disparu - comme les anciens entrepôts de vins de Bercy de Casse-pipe à la Nation - ou au contraire qui subsistent comme des espèces de «buttes témoin» dans un Paris complètement transformé.)

D'une manière générale, je dirais qu'à l'exception de L'Envahissant Cadavre de la plaine Monceau et de Corrida aux Champs-Élysées que je trouve vraiment plus faibles, il n'y a pas de mauvais romans dans les Nouveaux Mystères de Paris: il y a même quelques vrais chefs-d'œuvre du genre (pour moi Brouillard au pont de Tolbiac, Fièvre au Marais, La Nuit de Saint-Germain-des-Prés, Les Rats de Montsouris voire Des kilomètres de linceuls), et même dans certains romans plus inégaux, il y a des moments vraiment frappants (par exemple la scène de crime dans une murisserie de bananes au cœur des Halles et les hallucinations dans une boutique du quai de la Mégisserie dans Le soleil se lève derrière le Louvre...)

(Oui, je suis un vrai fan, en fait.)


Dernière édition par Benedictus le Mar 31 Aoû 2021 - 3:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 3:26

Eusèbe a écrit:
J'ai eu une grande période Lupin au début de l'adolescence, mais j'ai beaucoup de mal aujourd'hui, surtout avec les romans tardifs où le cabotinage dragueur du personnage est insupportable (et le discours patriotique vraiment pénible parfois). Mais L'aiguille creuse, comme Le bouchon de cristal, et les nouvelles, ça passe encore très bien.
Tout pareil!
Mais je garde aussi un bon souvenir de L'Île au trente cercueils - qui n'est à vrai dire un Lupin que par raccroc; d'ailleurs dans le feuilleton télévisé qui en avait été tiré dans mon enfance (à l'époque, on ne parlait encore de séries), le personnage avait été purement et simplement escamoté sans trahison majeure de l'intrigue. (Formidable feuilleton, au demeurant, avec une incroyable qualité d'atmosphère, des moments vraiment flippants, et la délicieuse Claude Jade. Pour ceux qui ne connaîtraient pas: /watch?v=HEzrorvn6dQ&ab_channel=Séries )


Dernière édition par Benedictus le Mar 31 Aoû 2021 - 3:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 3:33

arnaud bellemontagne a écrit:
Terminé l'Ensorcelée de Barbey d'Aurevilly. Après le brillant Un Prêtre Marié, encore un excellent livre de cet écrivain que j'apprécie de plus en plus (quelle plume et quel sens de l'atmosphère!).
mains

arnaud bellemontagne a écrit:
J'enchaîne avec le magnum opus de la tétralogie des Solal :

Albert Cohen : Belle du Seigneur
Lectures (6) - Page 18 Belle_du_seigneur-1712-264-432
Comme L'Homme sans qualités ou les romans de Nabokov, ça fait partie de ces grands chefs d'œuvre qui me sont toujours tombés des mains avant la fin (alors que je connais des tas de gens qui adorent.)
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe


Nombre de messages : 1554
Age : 45
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 9:40

Benedictus a écrit:


(Oui, je suis un vrai fan, en fait.)

mains

Il y a aussi les plans de l'arrondissement avec une légende sur les lieux importants de l'intrigue. Je en peux par exemple pas passer rue de la Perle sans penser: "des fondeurs fondaient".

Le personnage de Burma est tout autre chose que l'espèce de dandy de la médiocre série avec Guy Marchand : c'est un ancien anarchiste, qui a connu les surréalistes (un peu comme Mallet), ce qui donne une consistance à son récit à la première personne.

J'aime aussi particulièrement Les eaux troubles de Javel et son ambiance guerre d'Algérie, Du Rebecca rue des Rosiers et la mémoire proche de la Shoa, Boulevard...ossements et la communauté des Russes blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 12:42

Eusèbe a écrit:
mains

Il y a aussi les plans de l'arrondissement avec une légende sur les lieux importants de l'intrigue. Je en peux par exemple pas passer rue de la Perle sans penser: "des fondeurs fondaient".
Very Happy Ah oui, là, on reconnaît les vrais fans!

Eusèbe a écrit:
Le personnage de Burma est tout autre chose que l'espèce de dandy de la médiocre série avec Guy Marchand
Oui - dommage, d'ailleurs, parce que, dans un autre contexte de production, Guy Marchand aurait vraiment pu faire un Burma idéal (je crois que c'était aussi plus ou moins l'avis de Léo Malet.)
Il y a cependant une exception dans cette série: le Brouillard au pont de Tolbiac réalisé par Jean Marbœuf, où, pour une fois, la transposition fonctionne vraiment bien (les anars du Foyer végétalien des années 30 reconvertis en bourgeois grâce à leur magot y sont devenus d'ex-soixante-huitards spéculant sur la réhabilitation des quartiers de Bercy et Tolbiac dans les années 90.)

Eusèbe a écrit:
J'aime aussi particulièrement Les eaux troubles de Javel et son ambiance guerre d'Algérie, Du Rebecca rue des Rosiers et la mémoire proche de la Shoa, Boulevard...ossements et la communauté des Russes blancs.
Oui, d'accord aussi pour l'ambiance; en revanche, si Du Rebecca... et Boulevards... ossements contiennent leur lot de moments étonnants (c'est d'ailleurs très surréaliste, cette façon de mener le récit de façon presque aléatoire, en allant de scène frappante en scène frappante - et je ne parle pas des traditionnels coups sur la calebasse qui servent souvent de cheville), je trouve que leurs intrigues intrigues tirent vraiment beaucoup sur la ficelle du nawak narratif; à l'inverse, dans Les Eaux troubles..., j'ai le souvenir d'un récit beaucoup plus simple et linéaire qu'à l'ordinaire, presque prévisible, en fait (et l'image de cette fille qui descend l'escalier en hors-d'œuvre d'un HLM du 15ᵉ pré-Beaugrenelle pour aller dans un bal antillais.)
Revenir en haut Aller en bas
Resigned
Mélomaniaque
Resigned


Nombre de messages : 1296
Age : 39
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 27/08/2008

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 17:40

Cet été:
Zola - La Bête Humaine (mon premier Zola)
Le Tellier - L'Anomalie
Hugo - Les Misérables (ma première lecture)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 18:41

Resigned a écrit:

Hugo - Les Misérables (ma première lecture)

Veinard. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94336
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 19:18

Resigned a écrit:
Cet été:
Zola - La Bête Humaine (mon premier Zola)
Le Tellier - L'Anomalie
Hugo - Les Misérables (ma première lecture)

… et pour nous, plaisir de te relire ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1454
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 1 Sep 2021 - 1:09

J'ai essayé des polars, alléché par vos recommandations !

The Three Coffins de Carr, hors le fabuleux chapitre méta, m'a été particulièrement pénible : intrigue invraisemblable, personnages irritants et à peine esquissés (Holmes est un parangon de modestie en comparaison), style désagréable basé principalement sur des dialogues et beaucoup d'intuitions assez folles.
À l'inverse, Death Walks in Eastrepps, malgré ses coincidences parfois délirantes, m'a bien plus intéressé, pour le rythme, les jeux de mensonges, le rôle de la presse et de la notoriété... Je l'ai trouvé plaisant à lire, assez captivant et riche en fin de compte. Surtout, il conjurait des images mentales là où Carr ne m'offrait des monologues desséchés. Je me demande si la traduction française des Cercueils n'a pas rendu le style plus digeste, pour le coup, puisque jamais mes réserves ne sont évoquées ?

Me reste The Burning Court avant de revenir à des choses plus habituelles dans mon régime. J'ai plus d'espoirs que dans le précédent roman de Carr...

Dans un genre proche, j'ai envie de vanter Maurice Level, plus connu dans les pays anglo-saxons et au Japon qu'en France... Ses nouvelles — tantôt pathétiques, tantôt terrifiantes — sont un modèle de concision, avec un travail d'orfèvre dans la gestion du rythme. Comme le prouve la comparaison entre deux versions du Baiser dans la nuit, c'est le travail de la ponctuation et l'économie du verbe pour un maximum d'effet qui caractérise ses retouches. Beaucoup d'histoires courtes sont à tendance criminelle, je recommande tout ce que vous trouverez (Les Portes de l'Enfer et Les Oiseaux de Nuit !). Son roman L'Épouvante, plus proche du polar, est à la croisée des chemins. Un journaliste tombe par hasard sur un crime avant la police, il décide de le faire sien pour publier le reportage du siècle. Certes, les développements sont datés et l'on en ferait autre chose aujourd'hui, mais la dimension psychologique, la spirale obsessionnelle sont typiques de l'auteur. A cela se rajoutent l'intéressant remontage du crime à l'envers ou la réflexion sur la notoriété et la presse, similaire au Beedings cité ci-dessus I love you
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal


Nombre de messages : 6692
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 1 Sep 2021 - 9:49

Mefistofele a écrit:
intrigue invraisemblable

Argument largement démonté dans le chapitre méta cela dit Mr. Green (et par Hitchcock dans ses entretiens avec Truffaut mais ça n'a rien a voir)

Le style de Carr est particulier, je ne trouve pas qu'il soit plus basé sur les dialogues qu'il n'est habituel dans le genre, je trouve personnellement qu'il y a une vraie qualité d'atmosphère dans ses description avec un sens pour les détails bizarre, et les mise en scènes illusionnistes, et j'aime énormément l'extravagance baroque de tout cela, c'est vrai que les personnages ne sont pas vraiment développés, mais l’intérêt n'est pas là justement mais dans la construction hyper-ludique de l'intrigue toute en trompe l’œil, en fait au delà de l'exposé sur les chambres closes c'est tout le livre qui a presque des allures de manifeste pour ce type de littérature, c'est sur que si on arrive pas a rentré dans cette atmosphère et que l'on préfère une psychologie plus fouillé aux vertiges des fausses pistes ça doit être assez pénible.
Persos je peux apprécier les deux, mais j'avoue préférer quand même les auteurs ( dans le genre policier je précise) qui privilégient l'intrigue et l'énigme. De toute façon quitte a paraitre banal, ma référence principale restera toujours Agatha Christie et elle aussi prend souvent le risque dans le puzzle un peu dessécher (mais dans ses meilleurs livres c'est formidable, et contrairement a ce qu'on pourrait croire ça se relit plutôt bien)

The Burning Court de Carr est effectivement beaucoup plus sobre!
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1454
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 1 Sep 2021 - 13:01

Parsifal a écrit:

Le style de Carr est particulier, je ne trouve pas qu'il soit plus basé sur les dialogues qu'il n'est habituel dans le genre, je trouve personnellement qu'il y a une vraie qualité d'atmosphère dans ses description avec un sens pour les détails bizarre, et les mise en scènes illusionnistes, et j'aime énormément l'extravagance baroque de tout cela, c'est vrai que les personnages ne sont pas vraiment développés, mais l’intérêt n'est pas là justement mais dans la construction hyper-ludique de l'intrigue toute en trompe l’œil, en fait au delà de l'exposé sur les chambres closes c'est tout le livre qui a presque des allures de manifeste pour ce type de littérature, c'est sur que si on arrive pas a rentré dans cette atmosphère et que l'on préfère une psychologie plus fouillé aux vertiges des fausses pistes ça doit être assez pénible.

Outre une appétence modérée pour le genre, je confesse volontiers que la psychologie est essentielle dans mon appréciation, et je te remercie de m'aider à le pointer du doigt. Ou du moins, des interactions si ce n'est pas de l'action. Sur pellicule, je goûte volontiers un Columbo (le chat et la souris s'amusent) ou Knives Out et sa galerie de personnages détestables, ce que je retrouvais dans les Agatha Christie (également ma référence du peu que j'ai lu). Pour The Three Coffins, l'argument surnaturel ne tient pas la route très longtemps, et si tout est construit comme une grande illusion, le manque d'enjeu, la faiblesse des coups de théâtre, la minceur des personnages et la fatuité de Fell ("J'ai commis une fausse déduction impardonnable !" => mais de quoi parle-t-il ? Y a-t-il eu un impact sur la narration ou les actions ? Non, donc cesse de te faire mousser !) m'étaient spécialement indigestes.

À vrai dire, je trouve ce roman plus intéressant a posteriori, à mesure que j'en parle, pour son côté méta et théâtral (et pas seulement le fameux chapitre), la lecture en elle-même ne m'ayant pas apporté beaucoup de satisfactions (alors que j'ai dévoré le Beedings). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal


Nombre de messages : 6692
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 1 Sep 2021 - 19:45

Un peu l'inverse pour moi, autant je goute assez des drames plus psychologiques avec une trame de thriller a l'écran, autant c'est quelque chose qui souvent m’ennuie, voir me consterne en littérature (il y a des exceptions quand même, les romans de Patricia Highsmith dans mon souvenir sont plutôt des thrillers, avec une dose de tension purement psychologique - pas dépourvu de clichés cela dit - et j'aime beaucoup). A l'inverse j'adore des romans a énigmes sur le modèle Agatha Christie, les personnages brossés a grand traits (qui n'exclut pas toujours cependant des portraits un peu plus fin) et rattaché a des stéréotypes fait partie du genre, créant de grand jeu de masque ou finalement l’intérêt finit par se porter sur le récit lui même. Les films fait sur ce modèle sans me déplaire nullement (j'aime bien regarder les adaptations tv ou ciné de Conan Doyle, Christie, Simenon) me paraisse quand même (souvent) moins intéressant que leur équivalent écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe


Nombre de messages : 1554
Age : 45
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyMer 1 Sep 2021 - 22:47

[quote="Benedictus"]
Eusèbe a écrit:


Eusèbe a écrit:
Le personnage de Burma est tout autre chose que l'espèce de dandy de la médiocre série avec Guy Marchand
Oui - dommage, d'ailleurs, parce que, dans un autre contexte de production, Guy Marchand aurait vraiment pu faire un Burma idéal (je crois que c'était aussi plus ou moins l'avis de Léo Malet.)
Il y a cependant une exception dans cette série: le Brouillard au pont de Tolbiac réalisé par Jean Marbœuf, où, pour une fois, la transposition fonctionne vraiment bien (les anars du Foyer végétalien des années 30 reconvertis en bourgeois grâce à leur magot y sont devenus d'ex-soixante-huitards spéculant sur la réhabilitation des quartiers de Bercy et Tolbiac dans les années 90.)


En fait, cette série me fait le même effet que les Petits meurtres d'Agatha Christie: l'intrigue initiale y devient un prétexte pour développer les codes de la série
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23372
Date d'inscription : 22/01/2010

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyDim 5 Sep 2021 - 13:15

Paul Valéry : Introduction à la méthode de Leonard de Vinci
Lectures (6) - Page 18 41C29JCDZBL._SX195_
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1454
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyVen 10 Sep 2021 - 1:07

Veuillez excuser la mise en page, je ne suis pas sur P.C.

Juste un mot sur The Burning Court. C'est toujours dans un style aussi imbuvable que le précédent Carr... Mais l'histoire est elle, par contre, magistrale. Les coups de théâtre, la fin à tiroirs, le fantastique omniprésent, les manipulations psychologiques, je suis complètement enthousiasmé et brûle de voir les adaptations pour petit et grand écran. Un chef d'oeuvre du genre, trouvé-je...

Et pour revenir à The Three Coffins, je viens de voir Les Traducteurs d'Alain Attal. Le célèbre chapitre sur les mystères en chambre close m'avait permis de deviner une bonne moitié du mystère qui occupe le film. Je ne regrette donc pas mon temps sur ce cours magistral.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal


Nombre de messages : 6692
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2011

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyVen 10 Sep 2021 - 9:00

Le style est pourtant l'un des intérêts de Carr, je le trouve plus immédiatement travaillé que beaucoup de romancier du genre...
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14498
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyVen 10 Sep 2021 - 9:40

Je crois que c'est précisément ça que Mefistofele trouve «imbuvable»...
(De fait, je le trouve pour ma part assez inutilement tarabiscoté - c'est bien pour ça, d'ailleurs que je ne relis presque jamais J.D. Carr, alors que je relis souvent Agatha Christie.)
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1454
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 EmptyVen 10 Sep 2021 - 11:16

Benedictus met le doigt en effet sur ce qui me gêne : des tournures alambiquées et un soulignement incongru dont la finalité m'échappe ; ce n'est ni artiste (ou sonore), ni évocateur, et encore moins efficace. J'ai même lu parfois en dépit de l'écriture...
Car cette réserve (importante) faite, l'histoire, notamment de The Burning Court, est tout à fait passionnante, et connaître le dénouement (pas tant le ou les coupables que la méthode et la nature du mystère et de certains personnages) m'a fait dévorer le roman en peu de temps. Quelle incroyable oeuvre pour le genre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Lectures (6) - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Lectures (6)   Lectures (6) - Page 18 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lectures (6)
Revenir en haut 
Page 18 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lectures (6)
» Lectures
» Lectures (2)
» Lectures (3)
» Lectures (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: