Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
Bose QuietComfort 20 – Écouteurs Intra-auriculaires
159 € 250 €
Voir le deal

 

 Playlist (139)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 16 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Actéon
Mélomane averti
Actéon

Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 14/11/2014

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyVen 20 Sep 2019 - 20:01

Schumann

Symphonie No.4

Dvorák

Symphonie No. 8

Wiener Philharmoniker & Herbert von Karajan

Playlist (139) - Page 13 71cdKAFqwqL._SS500_

Enregistrements viennois (1985 et 1987) tardifs et assez peu connus de Karajan, cette 4ème de Schumann n'est pas citée dans le fil de 9 pages sur les symphonies. Aucune emphase, aucun passage à vide, la 8ème de Dvorák est une des plus belles de la discographie (les couleurs des vents sont fabuleuses, prise de son superlative).
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9748
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyVen 20 Sep 2019 - 20:25

François Francoeur & François Rebel : Pirame et Thisbé        1726 / Cuiller
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Je crois que c'est la tragédie que je préfère avec Castor et Pollux.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19806
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyVen 20 Sep 2019 - 21:24

Milhaud :Concerto pour piano n°4 (Korstick/Francis)

Début surprenant avec une embardée proche du registre Bartok/Prokofiev.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9815
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyVen 20 Sep 2019 - 22:14

Emeryck a écrit:
François Francoeur & François Rebel : Pirame et Thisbé        1726 / Cuiller
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Je crois que c'est la tragédie que je préfère avec Castor et Pollux.
cheers La réécoutant pour affiner mes recommandations, je l'avais moi-même très sensiblement réévaluée ici.

Iskender a écrit:
Benedictus a écrit:
Rubbra : Symphonie nº7 en ut majeur, op. 88
Sir Adrian Boult / London Philharmonic Orchestra
Londres, X.1968
Lyrita

drunken Il faudra vraiment que j’en parle quand j’aurai du temps...
À te lire, j'ai fait plusieurs tentatives sur Rubbra. Je ne suis pas du tout rentré dedans Embarassed . Ça me fait le même effet que la majorité des œuvres symphoniques de Bax que j'ai écoutées : l'esthétique a tout pour me plaire, mais je perds très vite le fil du discours. Je me demande à quoi cela mène et n'y décèle pas une inspiration susceptible de me toucher.
Je t'ai répondu ici.


Ce soir:
• Bach: Herr Jesu Christ, dich zu uns wend, BWV 726. Fantasia con imitazione en si mineur, BWV 563. Ein feste Burg ist unser Gott, BWV 720. Christ lag in Todes Banden, BWV 718. Erbarm dich mein, o Herre Gott, BWV 721. Vater unser im Himmelreich, BWV 737. Von Himmel hoch, da komm ich her, BWV 738. Toccata et fugue en ré mineur, BWV 565:
 
Kay Johannsen (orgue Arp-Schnitger de l’Église évangélique luthérienne de Cappel)
Cappel, III.1999
Hänssler «Bachakademie»


C’est très bien, mais j’ai sensiblement moins aimé ce volume que celui de Zerer à Leens dont je parlais jeudi soir (des compositions qui ne sont pas mes préférées, et une acoustique un peu problématique.) Voir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231

Nombre de messages : 12968
Age : 26
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyVen 20 Sep 2019 - 23:58

Depuis plusieurs jours la Seconde École de Vienne.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9815
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 7:41

Анастасия231 a écrit:
Depuis plusieurs jours la Seconde École de Vienne.
Tss... musique formaliste de bourgeois cosmopolites, suppôts de l'impérialisme!
Playlist (139) - Page 13 220px-Khrennikov
Revenir en haut Aller en bas
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 06/08/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 7:45

richard Wetz   Concerto pour violon   Ulf Wallin/Staatsphiharmonie Rheinland-Pfalz/Werner Andreas Albert

très beau concerto germanique entre le Brahms et le Bruch  zen . Pour changer la musique de chambre que j'ingurgite à hautes doses pour la préparation du BT .
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231

Nombre de messages : 12968
Age : 26
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 9:20

Benedictus a écrit:
Анастасия231 a écrit:
Depuis plusieurs jours la Seconde École de Vienne.
Tss... musique formaliste de bourgeois cosmopolites, suppôts de l'impérialisme!
Playlist (139) - Page 13 220px-Khrennikov

pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1370
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 9:41

Playlist (139) - Page 13 2Q==

Une merveille de miniature lyrique !
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19806
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 9:47

Milhaud : Concerto pour piano n°5 (Korstick/Francis)
Playlist (139) - Page 13 61f0ofPUnoL._SY355_


Vraiment une remarquable série de concertos (pour ne pas dire plus).

Revenir en haut Aller en bas
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 06/08/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 10:40

Messiaen  Quatuor pour la fin du temps   gil Shaham/jian wang/paulmeyer myung_whun chang

Scoop !  pas de Messiaen dans le BT musique de chambre  , normalement Benectidus concocte une écoute comparée  de cette oeuvre !
Revenir en haut Aller en bas
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1784
Age : 61
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 17:21

Richard Wagner
5 Gedichte für eine Frauenstimme
. der engel
. stehe still
. im treibhaus
. schermzen
. traume


Nina Stemme & Jozef van Beenhouwer (piano)

Label Phaedra
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1298
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 17:41

Bax : Symphonie n°6 - David Lloyd-Jones, Royal scottish national orchestra

Benedictus a écrit:

Je t'ai répondu ici.

Merci beaucoup pour ta réponse complète et intéressante Cool Avant même ta suggestion, c'est en effet les symphonies de Bax plutôt que celles de Rubbra que je remets sur le métier ces jours-ci. C'est sur cette 6ème que je commence à accrocher le plus (écoutée plusieurs fois sur ces derniers jours). Je développerai sur le sujet idoine un de ces jours.

Et je vais m'attaquer à The trees so high d'Hadley, c'était prévu. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9748
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 18:22

Benedictus a écrit:
Emeryck a écrit:
François Francoeur & François Rebel : Pirame et Thisbé        1726 / Cuiller
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Je crois que c'est la tragédie que je préfère avec Castor et Pollux.
cheers La réécoutant pour affiner mes recommandations, je l'avais moi-même très sensiblement réévaluée ici.
Je souscris tout-à-fait à ce que tu dis sur l'oeuvre, la fin est remarquable ; la fin de l'acte 4 (plus sûr que ce soit celui-ci) très instrumentale avec des dialogues entre instruments est assez surprenant et très beau.
Bon, maintenant, je me mets aux autres Rameau car je n'ai pas trouvé sur Spotify certaines recommandations que tu donnais  (je n'ai pas eu le temps d'aller en médiathèque). Si tu as encore d'autres choses, je suis preneur.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5749
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 18:45

Iskender a écrit:
Bax : Symphonie n°6 - David Lloyd-Jones, Royal scottish national orchestra

Benedictus a écrit:

Je t'ai répondu ici.

Merci beaucoup pour ta réponse complète et intéressante Cool Avant même ta suggestion, c'est en effet les symphonies de Bax plutôt que celles de Rubbra que je remets sur le métier ces jours-ci. C'est sur cette 6ème que je commence à accrocher le plus (écoutée plusieurs fois sur ces derniers jours). Je développerai sur le sujet idoine un de ces jours.

Et je vais m'attaquer à The trees so high d'Hadley, c'était prévu. Wink

Patrick Hadley
* The trees so high (Ballade symphonique)
David Wilson-Johnson, bariton
Philharmonia Chorus
Philharmonia Orchestra
Matthias Bamert


/watch?v=zlC4ZMKDwpc

Merci Iskender de l'avoir mentionner. Smile
Le titre a piqué ma curiosité... En plein le genre de musique que je recherche ces jours-ci.
C'est vraiment magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84603
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 18:48

Mozart: Symphonie n°41/Mackerras

Very Happy Very Happy Very Happy +
Revenir en haut Aller en bas
Actéon
Mélomane averti
Actéon

Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 14/11/2014

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 20:55

Gabriel Fauré

Intégrale de l'œuvre pour violon et piano

Gérard Poulet
Noël Lee

Playlist (139) - Page 13 41P9MJQPQQL
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19806
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 21:06

Milhaud : Quatuor n°1 (Parisii)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9815
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 23:05

Emeryck a écrit:
Si tu as encore d'autres choses, je suis preneur.  Very Happy
Je t'ai répondu ici.

Ravélavélo a écrit:
Iskender a écrit:
Et je vais m'attaquer à The trees so high d'Hadley, c'était prévu. Wink
Patrick Hadley
* The trees so high (Ballade symphonique)
David Wilson-Johnson, bariton
Philharmonia Chorus
Philharmonia Orchestra
Matthias Bamert
/watch?v=zlC4ZMKDwpc
Merci Iskender de l'avoir mentionner.  Smile
Le titre a piqué ma curiosité...  En plein le genre de musique que je recherche ces jours-ci.
C'est vraiment magnifique.
cheers Ne manquez pas d'en dire un mot ici!

*

Régulièrement, je refais des tentatives pour entrer dans la musique de Prokofiev, donc aujourd’hui:

• Symphonie nº5 en si bémol majeur, op. 100 :
 
Dmitri Kitaenko / Gürzenich-Orchester Köln
Cologne, 2005-2007?
Capriccio

• Sonates pour piano nº2 en ré mineur, op. 14, nº7 en si bémol majeur, op. 83 et nº8 en si bémol majeur, op. 84:
 
Mikhail Pletnev (piano)
Hambourg, III.1997
DG


Malheureusement, c’est toujours peu concluant... Playlist (139) - Page 13 2661413304 Et ce n’est pas la faute des interprètes. (Voir ici pour la symphonie et pour les sonates.)
Revenir en haut Aller en bas
mabuse
Mélomaniaque
mabuse

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 15/11/2016

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptySam 21 Sep 2019 - 23:51

Je me répète, mais il est vraiment dommage de limiter le corpus pianistique de Prokofiev uniquement à ses sonates.
...
Je signale d'ailleurs cette nouveauté ... Peut-être une bonne surprise.
Au moins je trouve le programme bien pensé :
Playlist (139) - Page 13 71pn%2BVXm1JL._SL1200__
Florian Noack - Prokofiev : Tales of an old grandmother / Etudes op.2 / Visions fugitives / Sonates n°6
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 2863
Localisation :
Date d'inscription : 11/10/2011

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyDim 22 Sep 2019 - 13:17

Terry Riley (b.1935)
The Palmian Chord Ryddle (2011), pour orchestre et violon électrique* I love you
At the Royal Majestic (2013), pour orgue** et orchestre  Neutral   

Nashville Symphony / Giancarlo Guerrero
* Tracy Silverman, violon électrique
** Todd Wilson, orgue

Playlist (139) - Page 13 63694311 Playlist (139) - Page 13 63694312
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9748
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyDim 22 Sep 2019 - 13:21

Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto n°20 pour piano et orchestre        1785 / Haskil, Philharmonia Orchestra (Klemperer)
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Revenir en haut Aller en bas
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 06/08/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyDim 22 Sep 2019 - 14:52

Vaughan Williams Symphonie n°3 Hickox    
I love you
Playlist (139) - Page 13 515NIpxphjL._SY355_
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 2863
Localisation :
Date d'inscription : 11/10/2011

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyDim 22 Sep 2019 - 16:21

Morton Feldman (1026-1987)
Crippled Symmetry
Région 1, 2, 3 _ Région 1, 2, 3

Dorothy Stone, flûtes
Arthur Jarvinen, vibraphone et glockenspiel
Vicky Ray, piano et célesta

study "2 discs for the cost of 1" Voilà une symétrie pas très crippled, à moins que l'éditeur veuille rassurer ses auditeurs sur la bonne affaire au vu de la longueur des œuvres de Feldman.

J'aime beaucoup
Playlist (139) - Page 13 41pjb010
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1076
Date d'inscription : 07/08/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyDim 22 Sep 2019 - 16:49

Playlist (139) - Page 13 51qmop10

Concertos pour violon de Tchaikovsky et Beethoven
Vanessa Mae
LSO, Kees Bakels

J'ai cliqué sur la pochette et attends le pire, et bah non c'est tout à fait respectable (!!!)
Enregistré lorsqu'elle avait 12-13 ans (!).

!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 16112
Date d'inscription : 29/01/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyDim 22 Sep 2019 - 21:41

Playlist (139) - Page 13 Kara_k11

www.deezer.com/fr/album/61073572
Revenir en haut Aller en bas
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 06/08/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 6:25

Playlist (139) - Page 13 91hWE3i3-xL._AC_UY327_FMwebp_QL65_
Opus 1   Le Consort

Dernier album de l'ensemble Le Consort , Justin Taylor au clavecin et orgue , moins attractif que "Venez Chère Ombre"
car purement instrumental .  Dandrieu et Corelli sont au programme , beaux moments le consort investit ces sonates avec verve et élégance , bonne prise de son .
ps : pas de Corelli et Dandrieu dans le BT musique de chambre . siffle
Revenir en haut Aller en bas
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 06/08/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 8:34

J'écoute sur deezer :

Playlist (139) - Page 13 A1XJLOC4-mL._AC_AA180_
Joncières  La Mer Marie-Nicole Lemieux  Paul Daniel/Bordeaux  et choeur
On dirait des extraits d'un opéra français comme Massenet ou Gounod (et les Nuits d'Eté de Berlioz ) ! couplé Chausson et Elgar .
"Fuyons , Fuyons la tempète .... "  C'est trop court : 14 minutes  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88512
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 14:21

greg skywalker a écrit:
Joncières  La Mer Marie-Nicole Lemieux  Paul Daniel/Bordeaux  et choeur
On dirait des extraits d'un opéra français comme Massenet ou Gounod (et les Nuits d'Eté de Berlioz ) ! couplé Chausson et Elgar .

Mélangez tous ces compositeurs (pas dans un très bon jour) et vous obtenez en effet ce poème de Joncières. Pas très séduit (en revanche l'ONBA est superbe).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28333
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 16:18

Playlist (139) - Page 13 Baguet11
Les Maestros de la Nuit...






Au programme ce soir :   J. Haydn – W.A. Mozart – L. Cherubini – F. Mendelssohn – B. Zweers




Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28333
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 16:52

1) Joseph Haydn (1732-1809) :

Symphonie n°85, en si bémol majeur

= Leonard Bernstein, Orchestre philharmonique de New York

(CBS, mai 1966)

Playlist (139) - Page 13 Haydn_21
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 9748
Age : 21
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 17:34

Marc-Antoine Charpentier : La descente d'Orphée aux enfers        1686 / Ensemble Correspondances (Daucé)
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28333
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 18:14

Playlist (139) - Page 13 Blech_10
Harry Blech (1910-1999)


2) Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) :

Symphonie n°41 en ut majeur, K. 551

= Harry Blech, London Mozart Players

(HMV, août 1956)

Playlist (139) - Page 13 Mozart20


Dernière édition par Mélomaniac le Lun 23 Sep 2019 - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1370
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 18:22

Emeryck a écrit:
Marc-Antoine Charpentier : La descente d'Orphée aux enfers        1686 / Ensemble Correspondances (Daucé)
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +

Si tu veux délaisser un moment la tragédie lyrique, essaie cet ensemble dans les motets pour la Maison de Guise, également de Charpentier, d'une grande ferveur.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 640
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 18:43

Destouches : Callirhoé, Le Concert spirituel/Hervé Niquet

Je continue moi aussi mon exploration de la tragédie lyrique, même si j'avoue que pour l'instant je n'y ai découvert aucune oeuvre qui m'ait vraiment enthousiasmé. Mention honorable quand même pour Destouches, dont la Callirhoé a le mérite d'une certaine concision : pas de prologue pompeux, une intrigue réduite à sa plus simple expres​sion(en gros trois personnages et demi), et un dernier acte carrément expédié en moins de 10 minutes (bon là pour le coup c'est quand même un peu frustrant, il n'y a presque plus de contenu). Et de belles choses niveau musical, même si le format "tragédie lyrique" et ses imposés nous imposent encore une fois d'en passer par les sempiternelles invocations des dieux et autres pastorales qui confinent trop souvent au remplissage sans intérêt. Parmi les autres tragédies écoutées, j'ai déjà signalé un relatif intérêt pour la Médée de Charpentier, et l'Idoménée de Campra se laisse aussi écouter. Moins convaincu par Sémélé de Marais, qui commence bien mais s'enlise très vite. Au programme des prochaines semaines : je vais tenter Pirame et Thisbé puis me (re)plonger dans Rameau et me lancer dans Salieri (non Benedictus, je n'ai pas oublié tes conseils !).

Berg : Lulu, Teresa Stratas et compagnie, Orchestre de l'Opéra de Paris/Pierre Boulez

Un autre genre de tragédie lyrique, tout compte fait (entre Lully et Lulu, il y a peu d'écart... du moins dans le dictionnaire). Je me suis un peu replongé dans la deuxième école de Vienne récemment (période sérielle pour ceux qui ont fait autre chose) et, même si Berg reste celui qui me plait le plus des trois (Moïse et Aaron, non franchement, je peux pas pale ), j'avoue que je continue à préférer nettement Wozzeck à Lulu. J'ai beau trouver la musique de cette dernière remarquablement fichue, ça ne prend pas vraiment. Je reste toutefois fasciné par ce que Berg peut faire dans le cadre du sérialisme, comme s'il arrivait à plier le modèle théorique à son lyrisme naturel quand à l'inverse ses deux comparses ont semblé devoir plier leur musique aux contraintes formelles (quel monde entre les oeuvres pré-sérielles de Schönberg et ce qu'il a produit ensuite , quand même Crying or Very sad ).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28333
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 19:11

3) Luigi Cherubini (1760-1842) :

L'Hôtellerie portugaise, -Ouverture
Les Deux journées, -Ouverture
Anacréon, -Ouverture

= Neville Marriner, Academy of St Martin in the Fields

(Emi, mars 1991)

Playlist (139) - Page 13 Cherub11
Revenir en haut Aller en bas
mabuse
Mélomaniaque
mabuse

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 15/11/2016

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 20:21

Mélomaniac a écrit:
1) Joseph Haydn (1732-1809) :

Symphonie n°85, en si bémol majeur

= Leonard Bernstein, Orchestre philharmonique de New York

(CBS, mai 1966)

Playlist (139) - Page 13 Haydn_21

Bravo Mélo ! C'est un vrai disque CBS !

Mais personnellement, je préfère quand même les véritables éditions Columbia siffle
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1150
Age : 1001
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 20:32

Playlist (139) - Page 13 00225110
Massenet, Le Roi de Lahore (studio Bonynge) – acte I

Je ne peux pas m'aventurer plus loin pour le moment, mais : wow.
Un peu frustré par la prise de son (une histoire de pressage peut-être ? J'ai une réédition Decca sans livret) qui fait hurler les hommes et presque pépier Sutherland, mais l'orchestre est somptueux et la musique est d'un ensorcelant continu !
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28333
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 20:38

Adalbéron a écrit:

Massenet, Le Roi de Lahore (studio Bonynge)


J'avais inclus le Finale dans mon Blind Test des têtes couronnées king
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9815
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 21:11

Tombé là-dessus par hasard:

• Vivaldi: Juditha triumphans devicta Holofernis barbarie, RV 644:
 
Magdalena Kožená (Juditha), Maria José Trullu (Holofernes), Marina Comparato (Vagaus), Anke Hermann (Abra), Alessandro De Marchi / Academia Monte Regalis, Coro Giovanile dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia di Roma / Martino Faggiani
Mondovi, X.2000
Naïve


Punaise, quelle purge! Mais comment fait-on pour supporter ça sur près de trois heures? Personnellement, je n’ai pas pu tenir au-delà du premier disque... (Et après, on dira que LULLY, Reger ou Magnard sont ch***ts...) En plus, même la jeune Kožená paraît ici totalement transparente.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19806
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 21:38

Roupoil a écrit:

(Moïse et Aaron, non franchement, je peux pas pale )

Qu'est ce qui t'insupporte dans Moise et Aron ?  Smile
(question subsidiaire : tu as écouté quelle version?)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28333
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 21:57

Playlist (139) - Page 13 Mzolom10
Catégorie orchestrale -rang 052°/250



Playlist (139) - Page 13 Maag_p10
Peter Maag (1919-2001)


4) Felix Mendelssohn (1809-1847) :

Symphonie n°3 en la mineur, Op. 56
Les Hébrides, ouverture Op. 26

= Peter Maag, Orchestre symphonique de Londres

(Philips, avril 1960)

Smile Mon premier contact avec Mendelssohn remonte à L'Italienne, découverte en vinyle avec Claudio Abbado et le Symphonique de Londres (Decca). Délaissant les quatre autres symphonies, je m'en tins là pendant quelques années, avant de racheter cette version en CD, couplée avec L'Écossaise, toujours par les mêmes interprètes.
Ma première intégrale du corpus orchestral fut celle du chef italien chez DG, somptueux mais où je ne retrouvai pas la légèreté de sa première mouture de 1968.
Parmi les enregistrements renommés et que je vous recommande figurent Dimitri Mitropoulos, Wolfgang Sawallisch (Philips), Otto Klemperer (Columbia) et Kurt Masur (Eurodisc).
Ainsi que Peter Maag dont le microsillon fut salué comme un « grand disque » par le musicographe Robert Layton en 1967.
Le Guide Fayard de Kaminski et Hoffelé (éd. 1996) décernait un Indispensable : « la meilleure version jamais gravée en studio, venteuse, tourmentée, incroyablement dramatique. Les Hébrides atteignent au même degré de puissance naturaliste. »
Voici un guide d'écoute que Kegue et moi avions concocté et que j'ai ici adapté et transposé avec les minutages de l'interprétation du maestro helvète :

Bien que structuré selon une conventionnelle forme-sonate, le premier mouvement ne confronte pas deux thèmes distincts mais organise une logique descriptive relancée par des procédés narratifs.
Surnageant de A, B introduira une brèche diégétique qui éveille la conscience du tableau. Tandis que C nous sensibilise à une dolente réminiscence.
Le pont entre les thèmes A et B activera une véhémence qui va croître dans chaque section, jusqu'à l'orageuse Coda : un tel processus avait déjà été utilisé dans l'Ouverture Les Hébrides.
Dans une lande brumeuse, un ANDANTE à 3/4 en la mineur plante un décor vaguement maussade, peut-être celui de cette « église en ruine où poussent l'herbe et le lierre », à côté du Palais d'Holyrood, là où Mendelssohn puisa l'inspiration de sa symphonie, comme il l'écrit dans une lettre du 30 juillet 1829.
Altos, clarinettes, hautbois, bassons immiscent une phrase arquée (motif 1), de profil ouvert/clos, répétée (0'28) avec l'appoint de flûtes & cordes graves.
À découvert, les violons font leur entrée par un émouvant récitatif (motif 2, 0'57), prolongé par un lugubre maquis qu'entrecoupent les soupirs des bois et des archets (1'29).
Majorisée, la tête du motif 1 s'enfle par deux élans successifs (1'48, 2'01), en marche d'harmonie : aux violoncelles suivis d'une imitation aux hautbois, puis flûtes & clarinettes, pendant que broderies de violons et roulements de timbales excitent la tension. Cet incipit pérore fortissimo aux violons & bois (2'24) jusqu'à un fa aigu tenu aux violons 1, qui s'effiloche ensuite solennellement sur presque trois octaves, en berne vers un plancher de tonique (2'45).
Le motif introductif revient soliloquer aux mêmes instruments qu'au début, se mêle gravement au récitatif des violons qui mènent leur chant vers une série de quatre arpèges ascendants (3'26) lardés par des appels de flûte.
Un silence précède l'EXPOSITION : dans la plaine pénombragée, violons et clarinettes entraînent le thème principal [-A-] (motif 3, 3'43) sur un lancinant rythme ternaire.
Pétrie de nostalgie, cette mélodie se répète (4'13) amplifiée par flûtes, altos & violoncelles tandis que bassons, cors et contrebasses se relaient pour en propulser l'élan anapestique, qu'un crescendo généralisé transforme en galop Assaï animato (motif 4, 4'31) affirmant un caractère pugnace.
Au grave du registre, les violons 1 ruminent [-A-] pendant que la clarinette contrepointe un sujet [-B-] (motif 5, 5'01) détaché par son mètre trochaïque comme une voix en surplomb du tableau, tel un personnage métadiégétique qui en fait partie tout en le commentant. Contrairement à un plan-sonate conventionnel, on n'observe pas une ferme opposition de caractère entre [-A-] et [-B-], à tel point que le second apparaîtra toujours lié au premier.
Le fil descriptif de [-A-] persévère au basson, où se superpose la narration de [-B-] aux flûtes & clarinettes (5'20) puis prend le dessus, amorcé par un trémolo qui gonfle avec véhémence.
Caressée par violons, flûtes et clarinettes, une dolente formule lyrique ([-C-], motif 6, 6'05) fait office de dernier thème principal et résilie les velléités conflictuelles de l'Exposition en la menant à terme, figée aux bois sur un accord de septième de dominante qui vient colorer la ligne des cordes.
La partition prévoit une reprise intégrale de l'Exposition, toutefois éludée par cet enregistrement.
Une pédale endolorie par un lugubre ut# mineur des bois annonce le DÉVELOPPEMENT (6'40). À la tierce inférieure, [-A-] sombre dans l'incapacité à se réaffirmer et frise l'écume d'un étiage chargé de menace, canalisée par des vagues de double-croches qui achoppent sur un tutti sforzando (7'14).
[-B-] s'inquiète de cette humeur dépressionnaire, entendu aux flûtes & hautbois, à la clarinette puis aux cordes graves quand les bois viendront de citer [-A-]. Le belliqueux Assaï animato caracole et précipite les événements (8'02), réfrénés par l'irénique mélopée [-C-] aux violons (9'15). Émerge une cantilène aux violoncelles (8'40), qui transige sans se taire vers la RÉEXPOSITION où elle se joint à la réapparition de [-A-] (9'05), puis de [-B-] aux clarinettes & bassons (9'32) et aux violons.
Les trémolos régénèrent le turbulent Assaï animato, galvanisé par l'éclat des cuivres, puis cette fois encore rasséréné par le baume pacificateur qu'oint [-C-] (10'21).
Une pédale de tonique installe la CODA (10'49) qui constitue le cœur dramatique, pôle d'attraction de tout le premier mouvement : des paliers modulants réitèrent les grondements d'orage dont présageait le Développement.
Ponctué par les bois, un roulis de double-croches à l'ensemble des archets (11'28) active de terrifiantes ondes chromatiques, répliquées par les cordes graves (11'46). La tempête s'exaspère par le retour de l'Assaï animato (12'00) malmené de bourrasques.
Au-delà d'un scolaire plan-sonate, on s'aperçoit rétrospectivement que se fomentait un processus organique tendant vers ce tardif acmé : scène d'intempéries qui barycentre l'architecture formelle et donne un sens descriptif presque réaliste à ce qui n'aurait représenté qu'une statique « peinture sans histoire ».
Dégagés du tumulte, les bois éclaircissent un ciel de traîne (12'16) sous lequel réapparaît intact le paysage mélancolique (12'33-13'13) que Mendelssohn avait esquissé au tout début de ce mouvement.

VIVACE NON TROPPO à 2/4 : après le paysagisme du vaste premier mouvement, voilà maintenant une tranche de vie, une scène concise, dense et frétillante. En quatre minutes se condense un plan-sonate en bonne et due forme !
Une de ces pages virevoltantes dont Mendelssohn avait le secret, déjà employé dans le fantasmagorique Scherzo du Songe d'une Nuit d'Été, et qui évoque selon ses mots un concours de musiciens : « avec leurs longues barbes rousses, leur plaid de tartan, leur bonnet, leurs plumes, genoux nus, cornemuse à la main, ils défilent sagement sur la prairie devant le pâle château délabré. »
Dans la douce nuance pianissimo, une frénétique batterie de double-croches aux violons polarise la tonalité de fa majeur. D'espiègles accords exclamés aux bois se mobilisent vers l'assurante cadence de dominante ut sur un vif trémolo d'archets, d'où s’échappe une prompte envolée [-A1-] de clarinette (0'06) qui exploite une échelle pentatonique typique du folklore des Highlands. Ce « pìobaireachd » est formé de deux motifs en arche, apparentés à ceux de l'introduction de l'Andante : le motif 1 en double-croches, le trochaïque motif 2 en rythme pointé.
L'air « pibroch » se répète, piqué par les pizzicati de violoncelles, puis pérore par deux autres gammes ascendantes [-A2-] (motif 3, 0'21) qui s'élèvent sur les véloces broderies des cordes, et se figent à l'aigu, perchées sur la tonique.
[-A1-] se réplique mezzo-forte aux flûtes & hautbois (0'28), bientôt rejoints par la clarinette, puis voilà [-A2-] (0'35) dont l'accord final tuile encore le retour de [-A1-] : cette fois aux violons 1 épaulés par les cors (0'42), tandis que violoncelles, contrebasses et bassons inversent concomitamment le motif.
Cette polyphonie se poursuit jusqu'à des gammes qui descendent par paliers échangés aux cordes (0'59).
Survient le discret [-B-] (1'03, motif 4), saccadé aux cordes staccato, que viennent éclaircir quelques guirlandes aux bois entremêlés (1'14), rythmées par des impulsions iambiques aux cordes (1'22) en guise de procédé conclusif de l'Exposition.
Dans le DÉVELOPPEMENT, le compositeur va surtout traiter les motifs 1, 2 et 4. Altos, violoncelles et bassons abordent [-A1-] en crescendo (1'33), repris par les bois au milieu du tumulte, puis fortissimo par les violons à l'unisson, puis minorisé piano par le hautbois (1'50), avant que ce thème ne s'érode par vagues (2'01) qui se relaient des cordes graves à l'aigu, sous le pépiement des bois.
Les trépidations de B reviennent en staccato d'archet (2'16), entraînant encore une polyphonie touffue où s'immisce [-A1-] en rivalité à divers pupitres.
Pour la RÉEXPOSITION, [-A1-] s'instille par la douce voix de la flûte (2'38) puis des violons qui achoppent ensuite furtivement sur les secousses trochaïques de [-A2-] réduit à un tracé rythmique dépourvu de sa courbe mélodique initiale.
L'impétueux [-B-] (2'53) enrôle tout l'orchestre en de complexes circonvolutions qui activent cette danse jusqu'au vertige.
La CODA aussi semble étourdie jusqu'à en avoir perdu la tête !
Car elle se fonde directement sur le motif 2 de [-A1-] (3'28) aux hautbois & basson puis à l'ensemble des bois, tandis que les cordes zézaient. Le liminaire motif 1 s'élime en lambeaux à divers pupitres (3'39) puis se concatène en s'évanouissant diminuendo aux violons 1 (3'47). Quelques fugaces traits d'archets (3'53) éteignent ce kaléidoscope, conclu sur trois frêles pizzicati.

L'introduction de l'ADAGIO expose deux motifs principaux qui fertiliseront tout le mouvement. Sur un tapis de cordes en pizzicato, une plainte des violons s'entretoise à un pâle écho des cors qui semblent vouloir engendrer une marche funèbre. La musique s'étoffe, et la dominante s'instaure.
Après une majestueuse levée de violons (0'22) qui inaugure l'EXPOSITION, le très tranquille thème A fait son entrée. Sa première incise (0'37) rappelle la plainte de l'introduction. Une belle arche des violons, que commentent violons 2 et altos (1'55) conclut sereinement ce passage en la majeur.
C'est un changement d'éclairage que propose soudain le thème B (2'19), avec son rythme pointé qui fait monter la tension. Le hautbois rejoint ce triste cortège (2'34) et tout l'orchestre s'empare du rythme obsédant, dans une phrase pleine de force et de tension (2'52). La section s'achève malgré tout dans le calme, sur une dernière évocation des motifs désinentiels de [-A-] (3'29).
Sur un grondement grave des cordes et le rythme pointé des cors (4'15), le DÉVELOPPEMENT nous replonge dans le deuil initial (4'20). Mais c'est le début de [-B-], sa procession lugubre, qui s'installe dans une douloureuse plainte de l'orchestre (4'45), progressivement rassérénée par clarinette et bassons (5'02).
Pour la RÉEXPOSITION, une ample levée (cor et violoncelles) ramène [-A-] pétri de lyrisme (5'34), logiquement conclu par l'arche des cordes (6'33). [-B-] revient lanciner (7'01), en la mineur. Son orchestration épaissie lui offre plus d'intensité. Après une sonnerie de trompette sur le rythme pointé (8'08), [-A-] prend la parole et se fond à l'arche des cordes (9'37) dans un climat apaisé. Clarinettes et timbale rappellent une dernière fois les motifs principaux (10'12).

Après une abrupte levée qui nous réveille de la torpeur de l'Adagio et élance l'ALLEGRO VIVACISSIMO en la mineur, un haletant ostinato propulse le thème A. De tournure heurtée, sa première incise (motif 1) possède un profil globalement descendant d'influx trochaïque (0'02). Son conséquent ascendant (motif 2), tressaute avec un caractère plus volontaire (0'14).
Un premier commentaire tiré du motif 1 (0'22) suscite un crescendo. Le passage de transition (motif 3) arrive en pleine puissance et se déploie dans un fébrile entremêlement de courts motifs (0'35).
Le thème B possède deux éclairages qui vont alterner pendant l'EXPOSITION. D'abord cette ritournelle (motif 4) en mi mineur, enjointe par le hautbois (1'05), qui redonne un peu de souffle à l'orchestre. Vient ensuite une variante, plutôt héroïque sur une pédale de dominante d'ut majeur (1'21). Un jeu d'échos et de modulations diffracte alors le motif 1 (1'49), dont la levée (2'14) retentit convulsivement.
Le DÉVELOPPEMENT reprend chaque évènement dans l'ordre chronologique, contrefaisant ainsi la conventionnelle reprise : une fausse relance de l'exposition et des échos du motif 1, émergeant de l’ostinato (2'29), puis ce dernier s'affaiblit sur des figurations du fringant motif 2 (2'44).
Un passage contrapuntique s'ébauche alors timidement sur le motif 3 (3'01) avant que [-B-] ne fasse une nouvelle apparition sur des roulements de timbales (3'46) et se disperse au registre grave. Mais le motif 1 reprend le contrôle du tempo pour clore cette section (4'06). Les deux thèmes font l'objet d'une succincte RÉEXPOSITION, s'enchaînant sans transition. D'abord les motifs de [-A-], ensuite [-B-], frémissant (4'31). Un dernier soubresaut du motif 1 (4'53) replonge l'orchestre dans ses angoisses (5'15). Puis sur une quinte à vide (6'06), comme pourrait l'exhaler un bourdon de cornemuse, clarinette et bassons dialoguent plaintivement autour de [-B-] qui semble prendre congés à regret.
Cette symphonie pouvait-elle se conclure sur une résignation reconduite à la morne lande qui l'initiait ? Mendelssohn choisit plutôt de parachever son œuvre avec un hymne en l'honneur de la reine Victoria : un souvenir heureux de son voyage en Grande Bretagne et de l'accueil qui lui fut réservé (rappelons que le compositeur commença à s'atteler à L'Écossaise pendant ce voyage, ainsi qu'aux esquisses de l'Ouverture Les Hébrides). Échauffé dans le duvet des contrebasses, cet hymne aux bassons et cors (6'57) s'affilie au chant de l'introduction. Sa mesure est aussi à 6/8, mais ce dernier utilise le motif de quarte et tricorde ascendant présent déjà dans deux thèmes du premier mouvement en mineur, puis dans le début du Scherzo en majeur. L'acclamation se répète en enflant chaque fois, se hissant pompeusement vers l'éclat (7'17, 7'38). Les cornistes mugissent triomphalement (8'17), puis l'hymne reprend (8'50) pour conclure dans une solennité empreinte de grandeur.


LES HÉBRIDES brossent un autre tableau de l'Écosse, et s'inspirent d'un site bien réel : la Grotte de Fingal, dont Mendelssohn tira une fresque marine partagée entre ondoiements et fulgurances. La discographie comparée (écoute en aveugle) menée à l'été 2019 sur ce Forum a distingué haut la main le témoignage de Fritz Reiner (RCA) qui effectivement s'avère d'une autorité, d'une virtuosité insurpassables.
Pour autant, Maag propose une superbe alternative, qui comme dans la Symphonie équilibre le romantisme du tempérament et la lisibilité des strates, dans une facture idéalement dosée.
Saegel s'enthousiasmait : « il y a de l'ampleur, du drive, une attention aux phrasés, une gestion du tempo qui me captive de bout en bout. Du grand art ».
Benedictus aussi : « l'orchestre est assez superbe : des couleurs, un grain formidable (ces coups d'archets percutants!), de l'amplitude sonore (l'introduction!) et des soli vraiment magnifiques (et la captation est superbe, ample mais très détaillée). [...]  entre la beauté de l'orchestre et la vie foisonnante qu'elle insuffle à la partition, c'est décidément une des versions que j'ai préférées ». Pohjola, qui comme Benedictus avait auditionné les 18 versions en lice, confirmait : « ce chef a réalisé la version parfaite. »


Playlist (139) - Page 13 Mendel41
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28333
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 23:28

5) Bernard Zweers (1854-1924) :

Symphonie n°2 en mi bémol majeur

= Antoni Wit, Orchestre de la Radio néerlandaise

(Sterling, juin 2001)

Playlist (139) - Page 13 Zweers10
Revenir en haut Aller en bas
Adalbéron
Mélomaniaque
Adalbéron

Nombre de messages : 1150
Age : 1001
Localisation : Rue de la Grande Truanderie
Date d'inscription : 21/08/2015

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyLun 23 Sep 2019 - 23:35

J'écoute la captation de La Prise de Troie par Roth et Les Siècles - ça se tient vocalement et ce que déploie l'orchestre est absolument inouï ! Friction de timbres crus, cavalcades de cordes débridées, cuivres lugubres, ça crépite et beugle de tous côtés ! Même chez Gardiner il n'y a pas un tel feu et une telle exhibition du grain des instruments d'époque.
Revenir en haut Aller en bas
https://pezzocapriccioso.wordpress.com
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5749
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyMar 24 Sep 2019 - 2:53

Gustav Mahler
* Symphonie no.1 en ré majeur
* Lieder eines fahrenden Gesellen
Dietrich-Fischer-Dieskau, baryton
Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise
Rafael Kubelik (1968)

Playlist (139) - Page 13 Mahl1-11

Kubelik tout entier dans son élément dans ce type de répertoire.
Je connais Kubelik dans l'interprétation du Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn, du même calibre.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 640
Age : 38
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyMar 24 Sep 2019 - 5:55

arnaud bellemontagne a écrit:
Qu'est ce qui t'insupporte dans Moise et Aron ?  Smile
(question subsidiaire : tu as écouté quelle version?)

Je trouve ça d'une aridité totale, et surtout, c'est très bête parce que je n'aime pas dire ça et qu'il y a vraiment peu de musiques qui me font cet effet, mais je trouve ça simplement moche Neutral . J'ai écouté Solti.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88512
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyMar 24 Sep 2019 - 7:05

Benedictus a écrit:
Tombé là-dessus par hasard:

• Vivaldi:
 
Magdalena Kožená (Juditha), Maria José Trullu (Holofernes), Marina Comparato (Vagaus), Anke Hermann (Abra), Alessandro De Marchi / Academia Monte Regalis, Coro Giovanile dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia di Roma / Martino Faggiani
Mondovi, X.2000
Naïve


Punaise, quelle purge! Mais comment fait-on pour supporter ça sur près de trois heures? Personnellement, je n’ai pas pu tenir au-delà du premier disque... (Et après, on dira que LULLY, Reger ou Magnard sont ch***ts...) En plus, même la jeune Kožená paraît ici totalement transparente.

Ce n'est clairement pas le meilleur Vivaldi. Et la structure du latin rend les récitatifs et les prosodie des vers encore plus abstraits…

Ça avait eu beaucoup de succès à sa sortie. (Bon, il y a quand même Trullu qui justifie un minimum l'écoute.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88512
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyMar 24 Sep 2019 - 7:25

Mélomaniac a écrit:
5) Bernard Zweers (1854-1924) :

Symphonie n°2 en mi bémol majeur

= Antoni Wit, Orchestre de la Radio néerlandaise

(Sterling, juin 2001)

Playlist (139) - Page 13 Zweers10

Ah, j'écoute souvent la fameuse (enfin, à l'échelle du compositeur) n°7, du postromantisme très sobre et lyrique, absolument délicieux. Plus sûr des autres que j'ai écoutées (toutes n'ont pas été publiées).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 19806
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyMar 24 Sep 2019 - 8:56

Roupoil a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Qu'est ce qui t'insupporte dans Moise et Aron ?  Smile
(question subsidiaire : tu as écouté quelle version?)

Je trouve ça d'une aridité totale, et surtout, c'est très bête parce que je n'aime pas dire ça et qu'il y a vraiment peu de musiques qui me font cet effet, mais je trouve ça simplement moche Neutral . J'ai écouté Solti.

Même la danse du veau d'or de l'acte II ? farao
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20306
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 EmptyMar 24 Sep 2019 - 11:27

Roupoil a écrit:
Destouches : Callirhoé, Le Concert spirituel/Hervé Niquet

Je continue moi aussi mon exploration de la tragédie lyrique, même si j'avoue que pour l'instant je n'y ai découvert aucune oeuvre qui m'ait vraiment enthousiasmé. Mention honorable quand même pour Destouches, dont la Callirhoé a le mérite d'une certaine concision : pas de prologue pompeux, une intrigue réduite à sa plus simple expres​sion(en gros trois personnages et demi), et un dernier acte carrément expédié en moins de 10 minutes (bon là pour le coup c'est quand même un peu frustrant, il n'y a presque plus de contenu). Et de belles choses niveau musical, même si le format "tragédie lyrique" et ses imposés nous imposent encore une fois d'en passer par les sempiternelles invocations des dieux et autres pastorales qui confinent trop souvent au remplissage sans intérêt. Parmi les autres tragédies écoutées, j'ai déjà signalé un relatif intérêt pour la Médée de Charpentier, et l'Idoménée de Campra se laisse aussi écouter. Moins convaincu par Sémélé de Marais, qui commence bien mais s'enlise très vite. Au programme des prochaines semaines : je vais tenter Pirame et Thisbé puis me (re)plonger dans Rameau et me lancer dans Salieri (non Benedictus, je n'ai pas oublié tes conseils !).

Niveau expédition de la partition, il y a aussi des coupures opérées par Niquet...
Après dans un genre un peu plus moderne tu peux tenter Andromaque de Grétry peut-etre...

Adalbéron a écrit:
Playlist (139) - Page 13 00225110
Massenet, Le Roi de Lahore (studio Bonynge) – acte I

Je ne peux pas m'aventurer plus loin pour le moment, mais : wow.
Un peu frustré par la prise de son (une histoire de pressage peut-être ? J'ai une réédition Decca sans livret) qui fait hurler les hommes et presque pépier Sutherland, mais l'orchestre est somptueux et la musique est d'un ensorcelant continu !

Oui, c'est assez génial!
Dans le même genre, je te conseille Esclarmonde bien sûr!!
En effet dans mon souvenir la prise de son n'est pas géniale...

Adalbéron a écrit:
J'écoute la captation de La Prise de Troie par Roth et Les Siècles - ça se tient vocalement et ce que déploie l'orchestre est absolument inouï ! Friction de timbres crus, cavalcades de cordes débridées, cuivres lugubres, ça crépite et beugle de tous côtés ! Même chez Gardiner il n'y a pas un tel feu et une telle exhibition du grain des instruments d'époque.

Ah? J'ai écouté le début et j'ai vraiment pas été impressionné par un son particulier... un peu déçu d'ailleurs et du coup je suis passé à autre chose :

Playlist (139) - Page 13 41cvaYOH11L

Tchaikovsky : Iolanta (Vladimir Fedosseyev - Orchestre Tchaikovsky de la Radio de Moscou, 2002 : Olga Mykytenko, Benno Schollum, Andrey Grigoryev, Piotr Beczala, Vladimir Krassov, Roman Muravitsky, Nikolai Didenko, Nina Romanova, Bella Kabanova)


J'en gardais un meilleur souvenir vocalement... C'est bien mais un peu terne en dehors d'Olga Mykytenko et Piotr Beczala qui sont splendides et plein de lumière.
Par contre, l'orchestre est vraiment superbe!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Playlist (139) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (139)   Playlist (139) - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Playlist (139)
Revenir en haut 
Page 13 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 16 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: