Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

 

 Playlist (140)

Aller en bas 
+33
Prosopopus
Mefistofele
albatros
Anaxagore
Roupoil
Horatio
Roderick
Thelonious
Bruno Luong
Iskender
mabuse
Ravélavélo
Mohirei
charles.ogier
Stefano P
anaëlle
DavidLeMarrec
Polyeucte
/
Actéon
Alifie
aurele
Emeryck
Adalbéron
Ben.
Анастасия231
Cololi
Benedictus
arnaud bellemontagne
Mélomaniac
Xavier
xoph
greg skywalker
37 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14207
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyMer 20 Nov 2019 - 16:59

Benedictus a écrit:
Анастасия231 a écrit:
Kant à moi
Tu l'écris comme ça à cause de Zauberforst?

Possible.

Benedictus a écrit:
Анастасия231 a écrit:
ça m'attriste qu'on ne s'intéresse pas plus que ça à la musique de Liana Alexandra. Sad
Confused Je n'en vois que sur le tube...

Et alors ? Il ne faut pas s'en priver tant qu'on trouve quelque chose quelque part, surtout un filon pareil.

Et des disques existent mais extrêmement difficile à mettre la main dessus.


Dernière édition par Анастасия231 le Mer 20 Nov 2019 - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyMer 20 Nov 2019 - 17:01

Playlist (140) - Page 14 Clavie12
Les Pianos du mercredi...
Playlist (140) - Page 14 Clavie13





Au programme :    F. Hiller – W.A. Mozart – J. Brahms – J.S. Bach – C.M. Weber – M. Ravel




Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 877
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyMer 20 Nov 2019 - 17:08

DavidLeMarrec a écrit:
Prosopopus a écrit:
David lui intente un peu un mauvais procès je trouve, sa cote de notoriété étant tout de même assez basse, son propos était vraiment la base de sa musique, l'utilisation de l'électronique pour proposer des feed-backs comme oeuvres musicales.

Je ne lui fais aucun procès, je ne sais absolument pas qui c'est, si ça a un fondement d'intentions un peu solide. J'ai juste assisté à sa musique brute, et pour le coup, c'est littéralement, pardon, ce que ma nièce de cinq ans aurait pu faire, tenir une touche unique en jouant avec les tirettes. Surprised
(C'est pas grave en soi, mais je ne vois pas trop ce que ça produit d'intéressant ni à l'oreille – c'était dans l'aigu, un sifflement pénible –, ni dans le principe – Cage a déjà fait ça –, peut-être que ça prend du sens en se penchant sur sa démarche.)

C'est juste un aspect de stase qui peut être provoqué par la réverbération du son (libre tu entends ! libre !), ça ne va pas plus loin je pense.
C'est assez proche du bruit blanc finalement, c'est plus de la performance que de la composition peut-être.
Mais j'aime bien tout de même.
(après il y a évidemment des choses bien plus nourrissantes dans le contemporain)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyMer 20 Nov 2019 - 17:13

1) Ferdinand Hiller (1811-1885) :

Concerto n°2 en fa dièse mineur, Op. 69

= Michael Ponti, piano ; Louis de Froment, Orchestre de la Radio luxembourgeoise

(Vox, 1974)

Playlist (140) - Page 14 Cd_03_11
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyMer 20 Nov 2019 - 21:50

2) Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) :

Concerto n°23 en la majeur, K. 488
Concerto n°24 en ut mineur, K. 491

= Clifford Curzon, piano ; Joseph Krips, Orchestre symphonique de Londres

(Decca, octobre 1953)

Smile Le perfectionnisme de Curzon mène ici à des phrasés solipsistes voire une dynamique un peu rabougrie (les micros favorisent certes l'orchestre),
même si en communion intime avec l'esprit des partitions.
Les drames du 24° s'en trouvent escamotés, mais quelle géniale gracilité dans le finale à variations, ou dans le divin Adagio du 23° !
Évidemment, Krips dirige son Mozart avec élégance, aisance et sensibilité.
Pour ces deux opus par le pianiste anglais, on privilégiera les enregistrements postérieurement réalisés en 1967 avec Istvan Kertesz, également à Londres.


Playlist (140) - Page 14 Mozart53
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 5679
Age : 65
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyMer 20 Nov 2019 - 22:13

Salvatore Lanzetti (1710-1780)
quelques sonates pour violoncelle de l'intégrale

L'Arte dell'Arco
Francesco Galligioni

Embarassed J'avoue n'avoir pudiquement soulevé qu'un coin du voile. I love you
Playlist (140) - Page 14 71etnt10 Playlist (140) - Page 14 714ogi10
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyMer 20 Nov 2019 - 22:42

3) Johannes Brahms (1833-1897) :

Concerto n°1 en ré mineur, Op. 15

= Gary Graffman, piano ; Charles Munch, Orchestre symphonique de Boston

(RCA, avril 1958)

bounce Le premier Concerto de Brahms est assez vampirisant pour le soliste, qui doit s'y faire une place.
Après une dantesque introduction qui crache feu et lave, dont la démiurgie ébranle ciel et terre, le soliste doit entrer sur la pointe des pieds, trainant son vague à l'âme.
Autant dire que quand c'est Munch qui tient la baguette, le pianiste peinera à lui voler la vedette.
La claire facture de l'orchestre de Boston s'avère peut-être moins tellurique que des phalanges allemandes, mais la stratification n'en apparait que plus lisiblement :
les timbales en fusion, le croustillant des bois, les virils accents de cors, les cordes éblouissantes, les pupitres de Boston offrent un effervescent spectacle,
que le chef soutient jusqu'au bout de ce Maestoso d'anthologie -un des plus exaltés jamais capté par des micros.
Munch soutient l'attention dans l'Adagio, enrichi par de superbes échanges (ces bois, ces bois : entendre ça aujourd'hui en concert, on monterait debout sur le siège !)
Graffman parvient enfin à briller dans le fougueux Rondo où il ne ménage aucun effort pour ébrouer son clavier, et bien évidemment Munch n'est pas en reste.
Magnifique interprétation de bout en bout, toujours un des sommets de la discographie !


Playlist (140) - Page 14 20161130
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyMer 20 Nov 2019 - 23:43

4) Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Wachet auf, ruft uns die Stimme, BWV 645
Nun komm der Heiden Heiland, BWV 659
Nun freut euch, lieben Christen g'mein, BWV 734
Ich ruf zu Dir, Herr Jesu Christ, BWV 639

= Murray Perahia, piano

(Sony, novembre-décembre 1998)

Smile Quatre des plus beaux chorals de Bach, arrangés par Busoni. Pris à un tempo d'enfer, le réjouissant et intrépide Nun freut euch reste peut-être la plus stupéfiante
leçon de virtuosité que Perahia nous ait jamais donnée !
Mais que de ferveur dans la prière Ich ruf zu dir, de sobre recueillement dans le Wachet auf et le Nun komm. Magistral.


Playlist (140) - Page 14 20150311
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 0:47

5) Carl Maria von Weber (1786-1826) :

Sonate n°2 en la bémol majeur, op. 39

= Alfred Brendel, piano

(Philips, novembre 1989)

Playlist (140) - Page 14 Brahms35
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 1:20

6) Maurice Ravel (1875-1937) :

Sonatine

= Clara Haskil, piano

(Philips, octobre 1951)

Playlist (140) - Page 14 Ravel_14
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 11:46

Playlist (140) - Page 14 190295417307

Berlioz : La Damnation de Faust (John Nelson - Orchestre philharmonique de Strasbourg, 2019 : Joyce DiDonato, Michael Spyres, Nicolas Courjal, Alexandre Duhamel)

Très différent de Roth et ses Siècles (Vidal, Antonacci, Courjal), plus lyrique sans atteindre ce que proposait Dutoit en début d'année. En fait, ça semble un entre deux vraiment valable! Lyrique mais aussi qui claque bien.
Et quel boulot de tous les chanteurs... Enfin on a Spyres dans ce grand rôle (il y est totalement magnifique!), DiDonato beaucoup plus impliquée qu'à Berlin avec Rattle qui trouve de superbes couleurs, Courjal moins grinçant qu'avec Roth (où ça s'y prêtait très bien!) mais toujours aussi attentif au texte, Duhamel parfait! Reste de choeurs un peu opaques niveau diction, mais sinon c'est magnifique!!! Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 15:06

DavidLeMarrec a écrit:

Triendl est décidément partout. I love you  Dès que CPO publie un disque de raretés allemandes avec du piano, en fait (deux disques par semaine ??).

Je me posais la question : à quoi ressemble le planning de cet artiste ? Sont-ce des enregistrements étalés sur de multiples années et publiés seulement maintenant ? Ou est-ce le Superman du clavier et il enregistre à tour de bras avec à peine une ou deux répétitions ?

Également, qu'est-ce qui décide CPO de faire sortir tel ou tel compositeur de l'oubli ? Ont-ils un cochon-truffier archiviste hors-pair ? Ou publient-ils des tombereaux de disques et j'ai la chance de n'écouter que les bons ? Récemment, je pense à Labor, Kahn, Gernsheim, Röntgen, Reizenstein, Goldmark et tout est excellent (trouvé-je) !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 17:29

Je te réponds peut-être dans « label et politique ? »

https://classik.forumactif.com/t258p600-label-et-politique?highlight=label#1156008
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 25346
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 17:52

Bach : Le clavier bien tempéré Livre II (Richter)
Playlist (140) - Page 14 61ospOLu6jL._SX355_



Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo


Nombre de messages : 8816
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 21:49

P. I. Tchaïkovski
* Symphonie no. 6 'Pathétique'
Orchestre Philharmonique de Léningrad
Evgueni Mravinski (LP DG, 1961, mono)
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 21:56

Mozart, concerto pour piano n°15, Alfred Brendel / Sir Neville Marriner, Academy of St. Martins in the Fields
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2075
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 0:12

arnaud bellemontagne a écrit:
Bach : Le clavier bien tempéré Livre II (Richter)
Playlist (140) - Page 14 61ospOLu6jL._SX355_


Décidément, je suis justement en train d’écouter le livre I !
Je crois que malgré tout l’amour que j’ai pour le reste de sa discographie, Richter n’a jamais rien enregistré de plus abouti et parfaitement tenu dans l’intention, le son et le discours.
La dernière fugue, par exemple, même si la réverbération de la prise de son joue, on a l’impression d’entendre quelque chose d’intelligent et pur dans chaque note.
Contrairement à l’acception courante, je ne trouve pas cette version romantique pour un sou, mais juste d’un parfait équilibre entre mise en relief du contrepoint et expressivité.
Sauf à considérer que marquer les phrasés revient à citer Chopin...
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15552
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 0:27

• Tippett: Symphonie nº2 (1956-57):
Martyn Brabbins / BBC Scottish Symphony Orchestra
Glasgow, II.2017
Hyperion


Hélas, une fois de plus, je dois m’avouer réfractaire à la musique instrumentale de Tippett. Pour tout dire, j’ai trouvé cette symphonie assez superficielle. Voir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14207
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 0:38

En même temps, Brabbins...
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 5679
Age : 65
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 8:54

arnaud bellemontagne a écrit:
Bach : Le clavier bien tempéré Livre II (Richter)
cheers pour moi, encore plus beau que le livre I
Ben. a écrit:

Décidément, je suis justement en train d’écouter le livre I !
... je ne trouve pas cette version romantique pour un sou, mais juste d’un parfait équilibre entre mise en relief du contrepoint et expressivité.
...
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomane chevronné
Iskender


Nombre de messages : 2467
Age : 56
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 10:11

Mendelssohn : Quatuor op.44 n°2 - Talich
Mendelssohn : Quatuor op.80 - Ébène

avec la partition Urtext. Quels chefs d'œuvre...

Messiaen : Le tombeau resplendissant / L'ascension - Paavo Järvi, Tonhalle de Zürich
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie


Nombre de messages : 19900
Date d'inscription : 29/01/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 12:45

Pour célébrer la fin du BT Playlist (140) - Page 14 Violon10 de greg :

Playlist (140) - Page 14 71htjl10

www.deezer.com/fr/album/97824582 ou /playlist?list=OLAK5uy_nMPWs_PX8PqobNh_9pFEc6XQdiliVU-zs
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/@Eifila
Alifie
Googlemaniac
Alifie


Nombre de messages : 19900
Date d'inscription : 29/01/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 13:43

Playlist (140) - Page 14 Rachma10

www.deezer.com/fr/album/96555452 ou /playlist?list=OLAK5uy_mvUu7_rDPAoWM9k1XLnU72SdITDbFiD4c
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/@Eifila
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 14:17

Playlist (140) - Page 14 Baguet11
Les Maestros du vendredi...





Au programme :    L. Beethoven – A. Dvořák – F. Schubert – R. Wagner – A. Zemlinsky




Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 14:46

1) Ludwig van Beethoven (1770-1827) :

Symphonie n°1 en ut majeur, Op. 21

= Osmo Vänskä, Orchestre du Minnesota

(Bis, juin 2007)

Playlist (140) - Page 14 Beetho35
Revenir en haut Aller en bas
mabuse
Mélomaniaque
mabuse


Nombre de messages : 1464
Date d'inscription : 15/11/2016

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 14:55

J'ai vu Osmo Vänskä jouer de la clarinette en concert le mois dernier Cool
Arrow  https://classik.forumactif.com/t8973-la-loingtaine-seine-et-marne#1156395
C'était très bien.

Et comme chef d'orchestre, il se débrouille comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo


Nombre de messages : 8816
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 15:13

P. I. Tchaïkovski
* Symphonie no.5
London Symphony Orchestra
Igor Markevitch
1 LP Philips 'Festivo Series', 1966

Playlist (140) - Page 14 Tchaik17

Version explosive, une référence de grande valeur toujours agréable à écouter à ce temps-ci de l'année.
Revenir en haut Aller en bas
/
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 20537
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 15:31

pendant que vous écoutez des romantiques de troisième zone chez CPO, voici un disque dont je suis le cœur de cible... Darmstadt, mais attention, des AUSSENSEITER (outsiders) de Darmstadt ! hehe

Karel Goeyvaerts (1923–1993) : Sonate pour deux pianos (1950–51)
Jacques Guyonnet (1933–2018) : Polyphonie I-III pour alto, flute et deux pianos (1959/60)
Geneviève Calame (1946–1993) : Mantiq-al-Tayr pour flute, flute contrebasse et quatre sources électroniques (1973)
Bo Nilsson (1937–2018) : Stunde eines Blocks pour soprano et ensemble (1958)
Ensemble Phoenix Basel

Playlist (140) - Page 14 40504810
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo


Nombre de messages : 8816
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 16:09

P. I. Tchaïkovski
* Casse-Noisette (Suite)
Cleveland Orchestra
Lorin Maazel
1 LP Telarc, 1981

Playlist (140) - Page 14 Romeo-10

Avec cette belle neige qui tombe à plein ciel et entre deux séances de pelletage je m'offre ce plaisir, le temps s'y prête à merveille.


Dernière édition par Ravélavélo le Ven 22 Nov 2019 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14207
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 17:13

lulu a écrit:
pendant que vous écoutez des romantiques de troisième zone chez CPO, voici un disque dont je suis le cœur de cible... Darmstadt, mais attention, des AUSSENSEITER (outsiders) de Darmstadt ! hehe

Playlist (140) - Page 14 40504810

Shocked Surprised

La pochette est trop coul ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33046
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 17:15

lulu a écrit:
pendant que vous écoutez des romantiques de troisième zone chez CPO, voici un disque dont je suis le cœur de cible... Darmstadt, mais attention, des AUSSENSEITER (outsiders) de Darmstadt ! hehe

Beh oui, les leaders de Darmstadt c'est trop mainstream hehe

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo


Nombre de messages : 8816
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 17:46

G. F. Haendel
* Concerti Grossi op.3 nos 4, 5 & 6
Cappella Coloniensis
August Wenzinger
1 LP Archiv 'Resonance', 1960

Playlist (140) - Page 14 Haende10
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo


Nombre de messages : 8816
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 18:46

Franz Schubert
* Quintette D. 956 (op. 163)
Quatuor Amadeus & William Pleeth (2e violoncelle)
1 LP DG, 1966

Playlist (140) - Page 14 Schub910
Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore


Nombre de messages : 3094
Age : 59
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 19:24

Playlist (140) - Page 14 2Q==

Rihm: Jagden und Formen (Ensemble Modern, Dominique My) compress compress compress .

Je continue ma découverte de l’oeuvre de Rihm et c’est une nouvelle surprise. Wolfgang est vraiment le compositeur aux mille visages Surprised . Jagden und Formen ne cherche plus à renouer avec la tradition teutonne ou viennoise, mais, dès les premières notes, m’a fait penser à Boulez. Work in progress (de nouvelles versions ont vu le jour depuis cet enregistrement de 2002), il met en oeuvre une manière de développement par prolifération qui, par principe, peut donner lieu à d’incessantes croissances nouvelles : un peu à la manière d’un végétal qui chercherait au hasard à élargir son espace vital là où il le peut. Exaltant la virtuosité (un coup chapeau aux bois de l’Ensemble Modern), l’oeuvre est dynamique, chatoyante, très colorée et finalement d’une évidence assez immédiate. J’aime énormément. Conquis je suis cheers  …

Cela dit, même si c’est sans doute prématuré, je peine, pour le moment, à reconnaître une signature musicale spécifique de Rihm. J’ai l’impression d’un caméléon qui se conforme, certes avec un talent incroyable, aux styles les plus divers. Stravinsky jadis pratiquait le même pluralisme stylistique, mais il imposait une signature inimitable à tout ce qu’il touchait. Peut-être est-ce aussi le cas de Rihm, mais je ne l’ai pas encore identifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 20:26

2) Antonín Dvořák (1841-1904) :

L'Ondin, poème symphonique Op. 107
La Sorcière de midi, poème symphonique Op. 108

= Václav Neumann, Orchestre philharmonique tchèque

(Supraphon, février-août 1977)

Smile Des interprétations frémissantes, remarquables de finesse et d'une poésie très subtile.

Playlist (140) - Page 14 Dvorak16
Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore


Nombre de messages : 3094
Age : 59
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 21:00

Mélomaniac a écrit:


Smile Des interprétations frémissantes, remarquables de finesse et d'une poésie très subtile.


Très bel enregistrement en effet ... ; ça me donne envie de le réécouter Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
/
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 20537
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 21:23

François Bayle : Morceaux de ciel (1996)

Neutral
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 5679
Age : 65
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 21:51

Johannes Brahms (1833-1897), trio pour cor, violon et piano Op. 40  compress  
Kalevi Aho (b.1949), solo pour cor Very Happy
György Ligeti (1923-2006), trio pour cor, violon et piano, Hommage à Brahms bom

Marie-Luise Neunecker, cor
Antje Weithaas, violon
Silke Avenhaus, piano

Playlist (140) - Page 14 71wc-z10 Playlist (140) - Page 14 41clhk10
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 22:06

Playlist (140) - Page 14 Mzolom10
Catégorie orchestrale -rang 042°/250



Playlist (140) - Page 14 Krips_12
Josef Krips (1902-1974)


3) Franz Schubert (1797-1828) :

Symphonie n°9 en ut majeur, D. 944

= Josef Krips, Orchestre symphonique de Londres

(Decca, mai 1958)

Smile J'ai longtemps hésité quant au classement de « La Grande », qui me renvoie douloureusement à mon principe de hiérarchisation, que je n'ai pas encore explicité. Il tient compte de l'ensemble de l'œuvre. Ainsi une dont tous les parties me plaisent pourra se trouver mieux classée qu'une autre dont l'attrait est inégal, même si isolément certaines sections m'enchantent. Cruelle docimologie qui relève d'une sorte d'arithmétique de l'intérêt. Et rares sont les symphonies dont tous les mouvements me comblent, particulièrement à l'époque romantique où le menuet/scherzo peut s'avérer un point faible. Par exemple pour Beethoven, la dont les deux derniers mouvements me satisfont bien moins que l'étreignant allegretto : mon appétence pour la (plus égale à mon goût) la hissera plus haut dans les Mélomaniac d'or.
Concernant Schubert, il fut tenaillé entre son aspiration vers des formes de plus en plus larges (cf les ultimes sonates pour piano, quatuors, le quintette à cordes) et une difficulté à concevoir des architectures en phase avec son ambition artistique, tributaire de l'époque et peut-être d'un jeune âge qui ne lui a pas offert la maturité, lui qui disparut à trente-et-un ans. Je dois admettre que les deux derniers mouvements de la se relèguent derrière les deux premiers qui, s'ils étaient dignement parachevés par une suite de leur niveau, trôneraient dans mon TOP 10. Difficile d'écrire un scherzo novateur quand on reste prisonnier d'un gabarit classique. Dans l'obédience austro-allemande, il faudra attendre Mahler (ceux de Bruckner me laissent circonspect) pour que des formes enrichies contrebalancent la profusion des premiers mouvements. Même si le trio en la majeur se montre délicat et enchanteur, le rustique matériau de Ländler qui l'encadre s'avère assez prosaïque, à l'instar de celui (encore hérité de la tradition viennoise) de la mahlérienne Titan. Quant à la course véhémente et triomphale du Finale, malgré les quelques contrastes dynamiques, la recherche harmonique et le labeur de relance, sa magnitude (1150 mesures !) ne m'empêche hélas pas de l'estimer pompeux et creux, comme enclos sur sa rhétorique (alors que le Finale de la de Beethoven sait ménager une progression héroïque). Une sorte de rallye étouffant de candeur. Lors de l'exécution (posthume) en mars 1839 au Gewandhaus de Lepizig, la revue Allgemeine musikalische Zeitung observait déjà : « les deux premiers mouvements méritent la préférence sur les suivants, puisque le Scherzo fut beaucoup trop répétitif, et le dernier ressemble à un final d'opéra sans paroles ».
Au panthéon de mes fictions, quel bonheur si cette symphonie substituait au Scherzo un simple intermède (comme le Nicht Schnell de la Rhénane de Schumann) et offrait un final visionnaire. À cette échelle, il faudrait une structure à variations, un exercice fugué (alla Reger), une forme lied avec un chanteur, une fresque chorale, ou l'horizon d'un nuovo mondo comme la de Brahms ou la de Bruckner.

Reste le meilleur : l'Andante - Allegro ma non troppo, son vestibule de cor solo, sa propulsion savamment distillée (la transition mesure 70 génère un admirable effet d'accélération, obtenu par le seul resserrement métrique sans besoin de presser le tempo !), son parcours vers la lumière. Et surtout l'Andante con moto, une des plus attendrissantes ballades orchestrales du romantisme, de coupe rondo (ABABA), baigné de lyrisme et d'une émotion à nu. Quoi de plus bouleversant que la transfiguration (mesure 250) quand, après un fortissimo anéantissant (sur un accord de septième diminuée), l'orchestre se relève de son deuil, à travers l'élégie en si bémol émanée des violoncelles, envers et contre tout, vers la récapitulation dans la tonalité initiale mais majorisée ? La gestion des silences, la dialectique des émotions atteignent un sommet sans doute inégalé dans toute l'histoire de la musique, et recèle certainement le credo intime de Schubert : se remobiliser malgré l'adversité, se condamner à chanter, comme le rossignol d'Oscar Wilde la gorge percée d'épines, pour que resplendisse la rose. Ceci dit la « longueur divine », dont Schumann s'était fait l'avocat, préserve cet opus comme l'un des plus remarquables monuments de l'époque (nous sommes en 1825) et s'imposa durablement au répertoire.

En témoigne l'abondante discographie, dont les émérites réalisations se trouvent en-dehors des intégrales. Karl Böhm à Berlin (DG), Neville Marriner et ses Academycians (Philips), Wolfgang Sawallisch à Dresde (Philips), Zubin Mehta et la Philharmonie d'Israël (Decca), Daniel Barenboim (CBS), Herbert Blomstedt (Eterna), Karajan (Emi), Yehudi Menuhin (Emi), Riccardo Muti (Emi), Frans Brüggen (Philips) : aucune de ces versions n'a établi de référence marquante.
Parmi les témoignages les plus révérés, Böhm en live à Dresde (DG) « obtient de son orchestre deux perfection rares : un jeu d'une intériorité parfois douloureuse, un rubato et des contrastes de tempos qui nous touchent par leur naturel et dont le meilleur exemple reste le début du dernier crescendo dans le Finale » écrivait René Huynh, dans Diapason. Mais j'avoue que je trouve le résultat un peu sec. Idem pour Günter Wand (RCA, live mars 1995), que je trouve plutôt froid et sentencieux malgré une presse dithyrambique. « C'est rare, c'est bouleversant ! [...] une véritable une véritable ivresse de la relecture des équilibres (le 1er mouvement, sidérant !) et des jeux entre les timbres. » clamait Christophe Huss à l'appui d'un 10/10 de Répertoire. Justifiant son Diapason d'or, Jean-Claude Hulot évoquait « une plénitude d'équilibre qui, par la sobriété de son approche, la clarté de la polyphonie, la netteté des rythmes, la justesse des phrasés, fait resplendir le chef-d'œuvre, sans chercher à insister sur les anticipations de Bruckner ou de Mahler ». Autre version de concert qui me plaît davantage, avec rien moins que le Wiener Philharmoniker, en août 1985 au Festival de Salzbourg (Orfeo), « Mehta trouve le chemin de cette course à l'abîme, vertigineuse et sans espoir, qui chez l'interprète doit réunir des qualités paradoxales : énergie la plus folle (qui entend surpasser Beethoven sur son propre terrain), mêlée à un sentiment de solitude absolue, celle du Wanderer » selon Thierry Soveaux (Diapason d'or).
Parmi les jalons historiques, en pleine guerre, Furtwängler et le Berliner Philharmoniker (DG, décembre 1942) « se singularisent par une tension survoltée et des contrastes poussés au paroxysme [...] Une version délibérément tragique [...]. » (Francis Dresel dans Diapason). Quelques années plus tard, Hermann Abendroth à Leipzig (Eterna) livrait une contribution austère, noire, d'une ascèse verrouillée à double-tour, terriblement éprouvante, d'un pessimisme sans secours, -à connaître pour se confronter aux tourments de l'âme schubertienne. Tout aussi captivant et révélateur, quoique moins radical : Eugen Jochum (Radio bavaroise pour DG en 1958) s'aventure dans une exégèse démiurgique qui confine au mysticisme, exorbité vers le post-romantisme.
À l'opposé, on saluera la vitalité d'Ataulfo Argenta et ses gouleyants Cento Soli, qui glorifient la santé, la vigueur, la latinité, avec les timbres d'une incroyable gourmandise typiques de l'orchestre parisien. Tout aussi revigorant et encore plus roboratif, Rudolf Kempe à Munich (mai 1968) arbore une ardeur massive et néanmoins irrésistible. Si cette opulence vous indispose, voyez plutôt (au rayon qu'on dit historiquement informé) Charles Mackerras (Virgin, 1987) : « cette vision décapante affiche une verdeur de rythme et de couleurs qui contraste avec les grandes versions romantiques » selon Serge Martin (Diapason).

J'ai opté pour une version inlassablement vénérée depuis sa parution, celle que Diapason avait choisie parmi ses Indispensables, celle que le Guide Fayard de Kaminski et Hoffelé recommande prioritairement, et celle qui me procure l'admiration la plus indéfectible, réussissant même à gommer les réserves que j'exprimais plus haut quant à l'inégalité de cet opus. Dans le magazine Répertoire qui attribuait un 9/10, Jean Hamon saluait « l'évidence saisissante d'un équilibre suprême auquel on ne saurait résister [...] une cohésion lyrique une lisibilité de chaque dessin au milieu de l'ensemble, un soucis de dégagement des nuances, un travail d'orchestre dans la perspective sonore, un style, proprement exaltants ».
« Le dosage entre les pupitres, si délicat à réussir dans cette œuvre, est parfait, les contrechants, les voix secondaires sont d'une lisibilité absolue » renchérissait Gregory Thomas dans Le Monde de la Musique qui avait accordé un Choc à la réédition en CD. Pour le magazine Compact, Jean Gallois vantait une lecture « fine, sensible, qui charme par son élan intérieur, la franchise de son discours, nerveux, éloquent, nuancé à l'extrême et toujours poétique ; par sa rythmique subtile, sa souplesse, sa légèreté, sa constante poésie et par son merveilleux lyrisme ».

Josef Krips n'en était pas à son coup d'essai, puisqu'il avait déjà enregistré cet opus en mai 1952 avec le Concertgebouwokest : à eux-seuls les timbres amstellodamois captivaient, courtisaient, notamment cette petite harmonie si importante pour exprimer la tendresse schubertienne. Dans l'Andante con moto, on pouvait se délecter des ravissantes interventions des hautbois, clarinettes, flûtes et bassons comme on écoute un conteur d'histoire. D'autant que la battue narrative et câline n'hésitait pas à souligner la grâce fragile de ce voyage intimiste dans une pénombre digne de Waldszenen. L'extrême soin du détail (les pizzicati vers 11'30), le peaufinage du trait et de la couleur étaient capables de révéler l'émouvante beauté de la partition aux mélomanes qui l'ont déjà entendue jouer tant de fois. Cette agogique si habile dans les inflexions rythmiques est intégrée à une continuité lyrique qui sait toujours où elle doit aller, comme le prouve l'architecture lucide et orientée de l'Andante-Allegro, conclu par une péroraison alentie du plus saisissant effet. Qui d'autre que Krips saurait concrétiser cette intuition avec autant de naturel ?

Néanmoins, cette première mouture se trouva surpassée par celle de 1958 avec le London Symphony : parés d'une superbe stéréophonie (merci aux micros de Kenneth Wilkinson), les pupitres anglais se gorgent de sève ! Dès le portique initial chanté au cor, bientôt rejoint par des violoncellistes éblouissants de cantabile, l'oreille est conquise. Le chef lance l'Allegro à vive allure (4'11) dont la vitalité ne sacrifie rien de la précision du dessin mélodique ni des voix médianes. Après ces 492 mesures menées grand train (globalement, blanche =124 ; 115 pour Karl Böhm en comparaison), on peinerait à accélérer pour le piu moto (12'05-) qui se contente alors de conclure sur cette diligente lancée. Oserait-on souhaiter que le chef ne relâche un peu la bride, ne s'émeuve davantage pour les épisodes nostalgiques, tels la plaintive intervention hautbois-basson mesure 134 (5'04) ?
Nonobstant l'idée que l'on se ferait du style viennois, on ne trouvera nulle trace d'affabilité, de Gemutlichkeit dans cette exécution de l'Andante. La marche initiale est strictement déroulée, pourtant susurrée sotto voce par le hautboïste. L'accalmie en fa majeur ne subit aucune effusion sentimentale malgré ses sinuosités lancinantes. Quand reprend la marche, les sonneries de cors et trompettes (mesures 232-249, 8'06-8'42) résonnent avec intensité mais sobriété. L'envolée poétique (9'32) se voit traitée avec une assurance fière et aristocratique, jusqu'à une coda où le relent tragique n'est en rien apaisé, mais apparaît subsumé.
Sous cette baguette, l'énergique Scherzo s'épanouit sans la moindre crispation. Cette souplesse dissipe mes préventions ! Notons qu'aucune des deux reprises du Trio médian n'est ici pratiquée entre 4'00-6'25. Quant au vrombissant Finale, Krips veille aux équilibres dynamiques en évitant de faire mugir ses cuivres. Il assure ainsi une propulsion qui enivre sans jamais lasser, et désarme mes réticences quant à la partition elle-même.
Tout répertoire confondu, rares sont les interprétations qui peuvent prétendre à pareil statut de modèle, et s'imposent avec un tel charisme !


Playlist (140) - Page 14 Schube33


Dernière édition par Mélomaniac le Ven 22 Nov 2019 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
/
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 20537
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 22:10

Leonid Sabaneyev : Sonate pour piano (1915)
Jonathan Powell
Vsevolod Zaderatski : Sonate pour piano nº1 (1928)
Vsevolod Zaderatski : Sonate pour piano nº2 (1928)
Vsevolod Zaderatski : Sonate pour piano en fa dièse mineur (1939)
Jascha Nemtsov


Dernière édition par lulu le Ven 22 Nov 2019 - 22:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7210
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 22:11

lulu a écrit:
François Bayle : Morceaux de ciel (1996)

Neutral

Ben voilà. albino  

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
/
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 20537
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 22:24

Je ne mords pas du tout. J’entends un collage de sons juxtaposés, dont des voix transformées péniblement, sans habiter l’espace sonore (c’est si maigre) comme peuvent le faire certaines musiques électroniques, je sais pas si ça a mal vieilli (c’est pourtant pas très vieux), mais ça me fait presque de la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7210
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 23:08

Rhinocéros


Dernière édition par Golisande le Ven 22 Nov 2019 - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7210
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 23:09

Du coup je réécoute... Je reconnais que ça ne me procure pas le même enthousiasme qu'à l'époque, j'ai même un peu de mal mal à "voir" les ciels qu'il veut décrire; les voix transformées, oui on s'en passerait, et je comprends que ça puisse paraître maigre (bandes de fréquence étroites, quasi pas de graves, ni d'ailleurs de suraigus).

Non, je ne trouve plus ça très intéressant – je dirais même que ça m'ennuie un peu... Sad  Cela dit je crois que c'est principalement une question de références, de juxtaposition avec ce que l'on écoute le plus : à l'époque où j'ai découvert ça je n'écoutais pour ainsi dire pas/plus de classique, encore moins de contemporain, mais en revanche beaucoup d'électro et de free jazz (sans parler du reggae) : ça me faisait du bien d'entendre quelque chose d'aussi  oxygéné...
Et il y a tout de même des moments que j'aime toujours (la fin).


Dernière édition par Golisande le Ven 22 Nov 2019 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie


Nombre de messages : 19900
Date d'inscription : 29/01/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 23:09

Playlist (140) - Page 14 Miasko10

 /watch?v=ncC40ggK8Wg                 /watch?v=sL59WjU_i8w
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/@Eifila
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91055
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 23:11

Tu as réécouté 3 fois et ça t'a fait 3 fois le même effet? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91055
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 23:12

Schubert: Symphonie n°8/Dausgaard

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 23:24

4) Richard Wagner (1813-1883) :

Siegfried Idyll

= Neville Marriner, Academy of St Martin in the Fields

(Argo, janvier 1969)

Playlist (140) - Page 14 20180212
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 25346
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptyVen 22 Nov 2019 - 23:32

Anaxagore a écrit:
Playlist (140) - Page 14 2Q==

Rihm: Jagden und Formen (Ensemble Modern, Dominique My) compress compress compress .

Je continue ma découverte de l’oeuvre de Rihm et c’est une nouvelle surprise. Wolfgang est vraiment le compositeur aux mille visages Surprised . Jagden und Formen ne cherche plus à renouer avec la tradition teutonne ou viennoise, mais, dès les premières notes, m’a fait penser à Boulez. Work in progress (de nouvelles versions ont vu le jour depuis cet enregistrement de 2002), il met en oeuvre une manière de développement par prolifération qui, par principe, peut donner lieu à d’incessantes croissances nouvelles : un peu à la manière d’un végétal qui chercherait au hasard à élargir son espace vital là où il le peut. Exaltant la virtuosité (un coup chapeau aux bois de l’Ensemble Modern), l’oeuvre est dynamique, chatoyante, très colorée et finalement d’une évidence assez immédiate. J’aime énormément. Conquis je suis cheers  …


Un de mes plus grands chocs côté musique dite "contemporaine". Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 EmptySam 23 Nov 2019 - 0:07

arnaud bellemontagne a écrit:

Un de mes plus grands chocs côté musique dite "contemporaine"


J'avais beaucoup aimé aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Playlist (140) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (140)   Playlist (140) - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Playlist (140)
Revenir en haut 
Page 14 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Playlist (9)
» Playlist (23)
» Playlist (41)
» Playlist (70)
» Playlist (100)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: