Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
Voir le deal
184.99 €

 

 Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19

Aller en bas 
AuteurMessage
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 511
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyMar 3 Déc 2019 - 13:52

Bonjour,

Si la grève ne continue pas, il serait alors dommage de ne pas se rendre à la philharmonie de Paris lundi prochain pour le programme suivant:

Franz Liszt
Concerto pour piano n° 1
Dmitri Chostakovitch
Symphonie n° 8
Orchestre National du Capitole de Toulouse
Tugan Sokhiev, direction
Lucas Debargue, piano

Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyMar 10 Déc 2019 - 12:02

Salle bien peu remplie, sûrement en raison des restrictions de circulation ! Ravi d'avoir pu m'y rendre, pour ma part, car j'ai vécu un magnifique concert !

Le programme était curieusement déséquilibré : un concerto d'à peine 20 minutes avant l'entracte, suivi d'une symphonie d'une heure et dix minutes. Le programme aurait mérité une petite ouverture, car finalement, ça n'a pas fini si tard, et commencer directement par le concerto, c'était un peu abrupt !

Première fois que je voyais Lucas Debargue, dont on dit tant de bien partout. J'étais assez impatient, en raison de plusieurs occasions manquées par le passé (concert annulé, concert auquel je n'ai pas pu me rendre...).

Par contre, en tant qu'ancien toulousain, j'adore l'ONCT et son chef actuel qui l'a hissé au rang d'orchestre international.

Liszt : trop entendu, trop joué ? Je n'ai rien noté de particulier dans l'interprétation de ce soir. Plusieurs pains au piano, ce qui m'a passablement déçu... Sinon, déçu également de l'orchestre : cordes en retrait, masse sonore faiblarde, peu voire pas de densité... Seuls les cuivres, un atout historique de l'ONCT, surnageaient dans cette version assez académique et sans grand intérêt. J'ai surtout eu l'impression que Tugan Sokhiev se désintéressait du morceau. Depuis de nombreuses années, sa seule motivation avec Toulouse semble être de réaliser son intégrale des symphonies de Chostakovitch, peut-être le concerto était-il juste là pour combler le programme et faire remplir avec ce pianiste à la notoriété montante ? Bref, un peu déçu, même si ça restait de bonne facture.

Rappels : au nombre de deux, et non identifiés. Le premier ressemblait à du Scarlatti, et le second, beaucoup plus moderne (à l'instinct, j'aurais dit du Szymanowski). J'ai utilisé les applications Shazam et SoundHound qui trouvent presque tout en général, et rien ce soir... En tous cas, très beau, très bien joué, vibrant... Un bien meilleur moment que le concerto finalement.

Chostakovitch : j'ai un rapport difficile avec les symphonies de Chostakovitch. Force est de constater qu'elles ne font pas du tout le même effet sur disque qu'en concert ! Et du coup, après plusieurs bonnes découvertes (la 5ème et la 6ème notamment) et malgré quelques mauvaises (une 15ème par Gergiev, lente, poussive, ennuyeuse...), je n'hésite plus à réserver quand bien même je ne connaîtrais pas du tout l’œuvre. Quelques écoutes de cette 8ème sur Youtube m'avaient un peu inquiété (un Mravinsky lent et ennuyeux et un Haitink un peu mieux, plus dense et moins lent, mais avec des cuivres très brouillons...).
Tugan Sokhiev a lancé sa symphonie plutôt lentement, travaillant la densité et la profondeur des cordes. Ce qui manquait justement dans le concerto ne manquait plus avec la symphonie. Peu à peu, le rythme s'est accéléré, jusqu'à atteindre des tempi assez fous, notamment dans le 3ème mouvement. Les cuivres, toujours excellents, ont des parties particulièrement sonores, complètement dingues. C'est grinçant, acéré, strident, suraigu, angoissant... Et en même temps, profond, frissonnant, , dense, large... Tugan Sokhiev s'éclate dans ce répertoire.
Souvent, ce chef suspend sa baguette pour laisser retomber les dernières notes dans quelques secondes de silence. Hier, j'ai compté presque 30 secondes de silence entre la fin de la dernière note et le début des applaudissements. Et il fallait bien ça pour laisser retomber toute cette tension, cette angoisse, ce suspens. Un climax, hors partition donc, de toute beauté.

Encore un concert où j'ai trouvé mon compte à côté de ce qui m'avait fait déplacer initialement.

Live déjà disponible : https://live.philharmoniedeparis.fr/concert/1106640/orchestre-national-du-capitole-de-toulouse-tugan-sokhiev-lucas.html
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyMer 11 Déc 2019 - 16:01

Rocktambule a écrit:
Rappels : au nombre de deux, et non identifiés. Le premier ressemblait à du Scarlatti, et le second, beaucoup plus moderne (à l'instinct, j'aurais dit du Szymanowski). J'ai utilisé les applications Shazam et SoundHound qui trouvent presque tout en général, et rien ce soir... En tous cas, très beau, très bien joué, vibrant... Un bien meilleur moment que le concerto finalement.

Trouvé sur une critique dithyrambique sur Resmusica :
- Scarlatti : Sonate en mi bémol majeur K. 253,
- Debargue : Toccata d'après un prélude de Bach en do mineur.

J'ignorais que Lucas Debargue était également compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84922
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyMer 11 Déc 2019 - 16:09

Merci de l'info!
J'avais reconnu Scarlatti mais pour le 2è bis justement je me disais que j'hésitais entre une composition et une improvisation. (mais ça aurait été une super improvisation!)
Le style était hétérogène, ça commençait presque comme du Bach et ça partait sur un style plus moderne et plus composite…

Sinon, superbe 8è de Chostakovitch, au début j'ai eu peur de la lenteur du premier mouvement, mais ça a été bien géré et l'engagement de l'orchestre était remarquable, même je persiste à préférer un tempo plus allant ici. (ça donne quand même beaucoup de moments un peu creux pendant la demi-heure de ce mouvement)
3è mouvement parfait et implacable, et 4è mouvement indicible.
Je continue de trouver le final un peu faible.
Mais globalement, superbe concert. Smile
C'était assez bien rempli mais pas complet évidemment avec les problèmes de transport, on pouvait se replacer.
Revenir en haut Aller en bas
ofrex
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 29/02/2012

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyMer 11 Déc 2019 - 17:11

Xavier a écrit:
Merci de l'info!
Sinon, superbe 8è de Chostakovitch, au début j'ai eu peur de la lenteur du premier mouvement, mais ça a été bien géré et l'engagement de l'orchestre était remarquable, même je persiste à préférer un tempo plus allant ici. (ça donne quand même beaucoup de moments un peu creux pendant la demi-heure de ce mouvement)
3è mouvement parfait et implacable, et 4è mouvement indicible.
Je continue de trouver le final un peu faible.
Mais globalement, superbe concert. Smile
C'était assez bien rempli mais pas complet évidemment avec les problèmes de transport, on pouvait se replacer.

Superbe 8è de Chostakovitch en effet, même si j'ai un peu décroché dans le dernier mouvement. Cela reste un excellent souvenir.

Je me suis bien ennuyé dans la première partie. J'ai trouvé Luca Debargue insignifiant. Déjà l'an dernier Sokhiev nous avait
infligé un Edgar Moreau pas du tout à la hauteur (dans le concerto pour violoncelle n° 2 de  Chosta).
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyJeu 12 Déc 2019 - 11:22

ofrex a écrit:
Je me suis bien ennuyé dans la première partie. J'ai trouvé Luca Debargue insignifiant.

Assez d'accord avec toi ! J'en avais lu tellement de bien que j'ai été déçu. Il m'a donné l'impression d'être plus un phénomène médiatique qu'un pianiste d'exception...
Après, il faut lui donner une autre chance, il a le droit de n'avoir pas été en forme lundi.
Revenir en haut Aller en bas
ofrex
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 29/02/2012

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyJeu 12 Déc 2019 - 11:33

Rocktambule a écrit:
ofrex a écrit:
Je me suis bien ennuyé dans la première partie. J'ai trouvé Luca Debargue insignifiant.

Assez d'accord avec toi ! J'en avais lu tellement de bien que j'ai été déçu. Il m'a donné l'impression d'être plus un phénomène médiatique qu'un pianiste d'exception...
Après, il faut lui donner une autre chance, il a le droit de n'avoir pas été en forme lundi.

Je n'ai déjà entendu un dimanche matin au TCE avec un programme
Liszt  Sonate en si mineur                                                      
Medtner  Sonate n° 1 op. 4
et c'était très bien.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88985
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyJeu 12 Déc 2019 - 12:11

Il a vraiment des qualités de pensée et de phrasé, mais je ne suis pas sûr que le son soit extraordinaire, alors dans une grande salle et un concerto assez physique, c'était potentiellement décevant.

(Je n'y étais pas.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 511
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyJeu 12 Déc 2019 - 13:25

Critique sur ResMusica: https://www.resmusica.com/2019/12/11/lucas-debargue-et-tugan-sokhiev-lheroisme-et-la-fureur/
Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 511
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyJeu 12 Déc 2019 - 21:29

Le Concerto pour piano n°1 en mi bémol majeur de Liszt a été composé entre 1832 et 1835 mais n'a connu sa version définitive, après moult révisions, qu'en 1855. En quatre mouvements qui s'enchaînent, il adopte une forme parfois cyclique qui met en scène une véritable confrontation entre le piano et l'orchestre. Une œuvre taillée pour Lucas Debargue, qui s'était illustré aux yeux du monde entier lors du concours Tchaikowski de 2015, où il avait fasciné certains membres du jury. A la philharmonie, son jeu étonne tout d'abord, notamment dans un emploi superflu de la pédale qui fait perdre en clarté son discours musical, dans les moments de bravoure en fortissimo, dévolus au soliste par le diabolique compositeur. Malgré sa technique assurée et sa puissance qui emplisent sans mal la grande salle Pierre Boulez, l'équilibre avec l'orchestre a du mal à être trouvé. L'un prenant souvent le pas sur l'autre. Mais au fur et à mesure que Liszt sollicite davantage la virtuosité du soliste que sa force, le discours de Debargue devient plus clair. Il se régale des dialogues avec les différents pupitres, notamment les bois. L'ambiance y devient merveilleusement espiègle dans le Scherzo avant de trouver une véritable méticulosité dans le Finale du côté du pianiste. Mais ce qui a réellement valu le déplacement, ce sont les deux bis donnés par Lucas Debargue. Avec tout d'abord une Sonate en Mi bémol Majeur, K253 de Scarlatti pleine de pêche et de couleurs mais surtout, une composition personnelle du pianiste dans la forme de la Toccata, inspirée de Bach. Une véritable ode au rythme et à la danse. De quoi agiter la philharmonie par l'audace de la proposition. Une belle ovation ponctue ce moment de grâce.

La Symphonie n°8 en do mineur de Chostakovitch est une œuvre qui rendait fier son auteur. Parfois en proie au doute, il s’enorgueillissait d'avoir produit une telle partition. Et comment lui donner tort lorsqu'on contemple cette merveille d'orchestration à l'impact émotionnel sans pareille. Composée en trois mois à l'été 1943, elle fait partie de ce qu'on a appelé les symphonies de guerre. Bien que l'URSS était en train de prendre l'avantage face à l'Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre mondiale, cette symphonie est étonnamment tourmentée et torturée, pleine de dissonances, de violence, avant un final apportant enfin un peu de détente et de réconfort. Composée de cinq mouvements, avec les trois derniers qui s'enchaînent, cette symphonie ne peut laisser indifférent celui qui l'écoute. Tugan Sokhiev, chef d'origine russe, connaît cette musique intimement. A entendre son interprétation, on sent aussi qu'il la chérit. Il laisse s'installer un long silence avant de se lancer dans cet ouvrage avec son orchestre. La première attaque aux violoncelles est bien moins brutale que ce que l'on peut attendre dans cette œuvre. Ce qui est perdu en mordant est gagné en solennité. Le premier mouvement est un Adagio et le tempo adopté le souligne, mettant en valeur les équilibres entre les pupitres et les différents plans sonores. Mais après cette entrée en matière pleine de sobriété, les chevaux sont lâchés dès l'Allegretto. Le chef obtient un gros son de son orchestre, le thème circule dans tout l'orchestre et les tuttis impressionnent par leur clarté, où chaque pupitre se démarque. Mention spéciale aux quatre flûtes dont deux picolos qui colorent l'ensemble. Le troisième mouvement reste dans le même ton avec des attaques encore plus franches et jubilatoire. Les dissonances sont de plus en plus pressentes, là un hautbois strident, là des cuivres saillants. La phalange toulousaine brille et le chef met une fois de plus merveilleusement bien en valeur l'orchestration avec des alliages de timbres d'une inventivité sans cesse renouvelée. Une intensité de tous les instants, un engagement sans faille des musiciens pour un moment de pure folie. Les mouvements s'enchaînent dans ce final de symphonie, le Largo qui suit directement, sans pause, est un long moment de contemplation, où un motif répétitif est seriné longuement aux cordes. Mais le fil conducteur ne se perd pas, au contraire, Sokhiev creuse le son et mène sa barque vers un dernier mouvement libérateur, où le do majeur fait son apparition. L'Allegretto conclusif est libérateur, il résout toutes les tensions qui jalonnent l’œuvre en apportant une lumière voilée. Une certaine gravité teinte cette conclusion douce amère avec ce thème tout d'abord tranquille puis véhément avant que, après tant d'agitation, la musique fasse place lentement au silence. Silence maintenu de longs instants après la dernière note. Tout cela suivi d'une encore plus longue ovation du public parisien, qui semble avoir apprécié cette soirée en compagnie de l'ONCT venu de si loin dans ce contexte particulier. En ce début décembre, il fallait peut-être beaucoup marcher pour assister au concert, mais l'effort a été amplement récompensé par une sublime interprétation de l'immense Symphonie n°8 de Chostakovtic par l'ONCT dirigé par Tugan Sokhiev.
Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 511
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyLun 16 Déc 2019 - 18:17

Une autre critique : https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-toulouse-le-7-dec-2019-f-liszt-d-chostakovitch-l-debargue-onct-t-sokhiev/
Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyMar 17 Déc 2019 - 10:29

andika a écrit:
Une autre critique : https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-toulouse-le-7-dec-2019-f-liszt-d-chostakovitch-l-debargue-onct-t-sokhiev/

Merci ! C'est une critique du concert donné à Toulouse deux jours plus tôt, et non celui de la Philharmonie, mais même interprètes et même programme.

Une bonne nouvelle : le concert était enregistré pour Warner ! Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 2648177732
Revenir en haut Aller en bas
ofrex
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 29/02/2012

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptySam 21 Déc 2019 - 16:06

Rocktambule a écrit:
andika a écrit:
Une autre critique : https://www.classiquenews.com/compte-rendu-concert-toulouse-le-7-dec-2019-f-liszt-d-chostakovitch-l-debargue-onct-t-sokhiev/

Merci ! C'est une critique du concert donné à Toulouse deux jours plus tôt, et non celui de la Philharmonie, mais même interprètes et même programme.

Une bonne nouvelle : le concert était enregistré pour Warner ! Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 2648177732
Comme cala on pourra comparer directement  cette version du concerto de Liszt avec par exemples celle de Claudio Abbado / Martha Argerich
ou celle de Seiji Ozawa / Krystian Zimerman.
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 EmptyMer 12 Fév 2020 - 14:55

CD de la 8ème symphonie de Chostakovitch, en précommande sur Amazon : sortie le 6 mars 2020.

cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19   Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Philharmonie - Liszt/Chostakovitch - Sokhiev/ONCT 09/12/19
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: