Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Apple AirPods Pro à 221 € (livraison ...
Voir le deal
221 €

 

 Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyLun 27 Jan 2020 - 15:46

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 61qibw11
Sommersneige

Markus Schäfer: ténor
Siegfried Mauser: piano

Programme:
Spoiler:
 

Découverte de Killmayer et de ses Lieder.

Des poèmes d'Eichendorff (9), de Hölderlin (4) et de Trakl (14).

Dans l'ensemble, c'est assez épuré, avec un accompagnement au piano d'une certaine sobriété. Je pense que l'on a ici plusieurs techniques de composition...mais je ne m'aventurerai pas sur ce "terrain".
J'ai trouvé que les "Eichendorff" étaient les plus accessibles avec des compositions "classiques", mélodieuses pour certaines.

J'ai trouvé aussi que c'était très "aéré", avec parfois de longs silences, ou un chant qui se retrouvait a capella pendant plusieurs mesures; des "breaks" au piano aussi.

L'interprétation est vraiment excellente et j'ai beaucoup apprécié le chant du ténor, voix claire, avec une certaine douceur parfois.

Belle découverte pour moi. Smile

EDIT:
Malheureusement, aucun texte dans le livret ! Confused...mais on peut les trouver !! Very Happy


Dernière édition par Rubato le Mer 29 Jan 2020 - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMar 28 Jan 2020 - 17:48

[Playlist]

J'en reviens à cet album de Lieder dont j'ai parlé juste au-dessus.

je l'ai réécouté (au casque pour une meilleure immersion), et je le trouve superbe.

Comme je l'ai dit, c'est très épuré, mais il s'y dégage quelque chose de très fort, une gravité du début à la fin du cycle.
Je pense que ça tient aussi beaucoup au chant de Markus Schäfer, très beau, délicat, nuancé qui me plaît beaucoup.

Je peux pratiquement parler d'un "coup de cœur" ! I love you

Je me demandais si tout son corpus de Lieder avait été enregistré ? bounce

EDIT:
Finalement j'ai trouvé les textes avec presque toutes les traductions françaises cheers
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyDim 2 Fév 2020 - 10:03

[Playlist]

Nouvelle écoute des Lieder, et avec les textes et leur traduction cette fois ! Smile
C'est mieux quand on sait "de quoi ça cause" Very Happy

J'adore cet album !
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyDim 29 Mar 2020 - 9:30

[Playlist]

Sommersneige

Markus Schäfer: ténor
Siegfried Mauser: piano


Voir ci-dessus.

Je ne m'en lasse pas! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 21 Mai 2020 - 15:55

Dans Quizz \"Paroles et Musique" Benedictus a écrit:
Rubato a écrit:
Oui, très bonne idée, j'étais justement en train de chercher quels compositeurs l'avaient mis en musique...je sais que j'ai du Hölderlin "en stock"!
En gros cycle intégral, j'ai les Hölderlin-Lieder de Killmayer
.

Et ça se trouve où? Tu as une référence? bounce

Ça m'intéresse fortement!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 21 Mai 2020 - 16:22

La version que j'ai sous la main, c'est la version orchestrale du cycle par Peter Schreier avec la Radio-Philharmonie Hannover des NDR dirigée par Bernhard Klee, chez Wergo.

La version piano me tente beaucoup - ne serait-ce que c'est avec Christoph Prégardien (et Siegfried Mauser au piano) - mais c'est un double CD EMI qui est épuisé, ou assez cher en occase.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 21 Mai 2020 - 16:33

Benedictus a écrit:
La version que j'ai sous la main, c'est la version orchestrale du cycle par Peter Schreier avec la Radio-Philharmonie Hannover des NDR dirigée par Bernhard Klee, chez Wergo.

La version piano me tente beaucoup - ne serait-ce que c'est avec Christoph Prégardien (et Siegfried Mauser au piano) - mais c'est un double CD EMI qui est épuisé, ou assez cher en occase.

Bon, Peter Schreier ça ne me tente pas trop.

Sinon, oui, j'avais fait quelques recherches mais n'avais rien trouvé. killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 2661413304

Dommage car ses Lieder sont vraiment excellents!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyLun 22 Juin 2020 - 18:09

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Killma13
Eichendorff-Lieder pour ténor et piano
Markus Schäfer (ténor), Siegfried Mauser (piano)
Munich, X.2016
Wergo


Ce recueil rassemble des lieder de toutes les périodes créatrices de Killmayer (dommage que la notice ne précise pas les dates de chacun), ce qui permet de saisir les continuités de son esthétique - en fait assez retorse.

Esthétique retorse, parce que l’on a ici à faire à une sorte de fausse simplicité ou de fausse naïveté. L’harmonie est complètement tonale, mais l’écriture est singulièrement a-thématique ou a-mélodique. Ainsi, on entend fréquemment émerger des débuts de mélodies d’un fraîcheur toute schubertienne, mais  tout semble fait pour les empêcher de «cristalliser», de se développer ou de conclure: soit la mélodie se transforme en une espèce de boucle répétitive, soit elle est comme suspendue par un ralentissement extrême du rythme (tantôt abrupt, tantôt progressif et «cinétique»), soit elle bifurque soudain par une modulation, unique mais inattendue, quasiment un changement de registre. (Le plus spectaculaire étant lorsque les lieder semblent vraiment commencer à la manière d’un lied «à l’ancienne» comme Im Walde.)

Dans son écriture vocale, Killmayer semble ici accorder un primat à la déclamation, ce qui donne l’impression souvent l’impression d’une sorte de monodie aux confins du Sprechgesang ou de la psalmodie (il y a même des passages parlés dans Vom heiligen Eremiten Wilhelm) - c’est certes encore plus systématiquement le cas dans les Hölderlin-Lieder, mais la poésie de Hölderlin appelle assez naturellement un tel traitement, alors que la prosodie de Eichendorff semble ici comme «hiératisée» par ce traitement - et ce d’autant plus qu’elle est fréquemment accompagnée par ces battements d’ostinatos, ces boucles mélodiques sans résolutions. Le tout dans une atmosphère lumineuse (à l’exception du plus sombre Nachtlied) et suspendue qui semble vraiment la marque de Killmayer.

Vraiment une œuvre très singulière, où semble se résoudre cette double aspiration: faire, au premier degré, du lied «dans la tradition» et en dire l’impossibilité.

Interprétation idéale - la beau timbre clair et franc, la diction nette de Schäfer et le piano de Mauser, inlassable défenseur de la musique de Killmayer.


Dernière édition par Benedictus le Mar 23 Juin 2020 - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyLun 22 Juin 2020 - 19:16

J'adore cet album!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 703
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyLun 22 Juin 2020 - 23:57

Bon, avec beaucoup de retard, j'ai moi aussi écouté cet album et si j'ai énormément aimé, je ne suis pas amoureux transi comme mes estimés collègues.
La raison en est simple, et similaire à ses poèmes symphoniques : 2 sommets côtoient 2 cycles franchement longuets. À savoir Eichendorf et Hölderlin, absolument renversants, et Trakl plus son cycle Schweigen und Kindheit, dont je n'ai pas de louanges à faire.

Eichendorff : discrets pépiements de Morgenlied, bifurcations de Im Walde, accompagnement désolé, lunaire de Mondnacht, triste ritournelle obstinée de Nachtlied, l'économie de moyens au service d'un maximum d'expressivité qui me plaît tant chez Killmayer se déploie ici dans le cadre du Lied.

Hölderlin : plus de détours, de surprises, d'incertitudes harmoniques, par exemple dans Der Winter (wenn ungesehen) ou Der Zeitgeist.  I love you

Trakl : j'ai l'impression d'un mélange des recettes, accompagnement réduit à sa plus simple expression, dissonances et inquiétudes au piano ou dans la voix. Hélas, je n'y suis plus réceptif. Sommersneige avec ses notes suraigues m'a particulièrement agacé de ce point de vue.

Quant à Schweigen und Kindheit, tout m'a semblé d'une seule pièce, ou construit sur le même patron, que je ne trouve pas très agréable à l'écoute (Am Hügel me fut là spécialement pénible).

Bref, un verre à moitié plein en ce qui me concerne.


Dernière édition par Mefistofele le Mar 23 Juin 2020 - 1:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMar 23 Juin 2020 - 0:08

Mefistofele a écrit:
Bon, avec beaucoup de retard, j'ai moi aussi écouté cet album et si j'ai énormément aimé, je ne suis pas amoureux transi comme mes estimés collègues.
En fait, je n'ai pas encore écouté les deux cycles d'après Trakl (mais d'après ce que tu en dis, ça me fait un peu peur...)

Mefistofele a écrit:
Eichendorf : discrets pépiements de Morgenlied, bifurcations de Im Walde, accompagnement désolé, lunaire de Mondnacht, triste ritournelle obstinée de Nachtlied, l'économie de moyens au service d'un maximum d'expressivité qui me plaît tant chez Killmayer se déploie ici dans le cadre du Lieder.
mains
Cuistrerie inside:
 

Mefistofele a écrit:
Hölderlin : plus de détours, de surprises, d'incertitudes harmoniques, par exemple dans Der Winter (wenn ungesehen) ou Der Zeitgeist.  I love you
Pas encore écouté (ou plutôt: en train d'écouter le 3ᵉ cycle dont sont extraits ceux-là, mais en entier, dans la version intégrale de Prégardien.)
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 703
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMar 23 Juin 2020 - 0:12

Benedictus a écrit:

Cuistrerie inside:
 

Merci, c'est corrigé ! Je ne sais pas ce qui m'a pris, je le sais bien, pourtant... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMar 23 Juin 2020 - 10:40

Mefistofele a écrit:

Trakl : j'ai l'impression d'un mélange des recettes, accompagnement réduit à sa plus simple expression, dissonances et inquiétudes au piano ou dans la voix. Hélas, je n'y suis plus réceptif. Sommersneige avec ses notes suraiguës m'a particulièrement agacé de ce point de vue.

Bref, un verre à moitié plein en ce qui me concerne.

Je l'ai déjà dit, j'aime beaucoup.

Et c'est justement ce dépouillement qui me plaît; ces pauses, ces silences, les passages a capella , la lenteur du "récit"...tout cela colle très bien au texte en plus.

Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu cela chez un autre compositeur...d'où l'intérêt.

Quant aux suraiguës, pour ma part je dirais plutôt aiguës, ils ne m'ont absolument pas gênés, la voix de Schäfer n'étant jamais agressive.

Et puis ce dépouillement ne s'applique pas uniquement aux textes de Trackl; il me semble que c'est l'ambiance générale de cet ce très bel album. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 703
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMar 23 Juin 2020 - 11:48

Certes, l'ambiance de l'album est au dépouillement, et j'ai d'ailleurs apprécié cela dans sa première moitié, mais les deux cycles de Trakl m'ont assommé. Maintenant, cela en dit sûrement plus sur mes idiosyncrasies et contradictions internes que sur la qualité de l'album (que je ne remets pas en cause). Mais en terme de langage que je prise, et parce qu'il y a malgré tout des différences, j'aurais préféré plus de Hölderlin et pas du tout moins de Trakl.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 2 Juil 2020 - 16:19

Benedictus a écrit:
En ce moment, je suis dans Yolimba de Killmayer - un Killmayer très inattendu (livret franchement loufoque, écriture polystylistique qui juxtapose toutes sortes de parodies très soignées - hautement réjouissant!)

Tu nous feras un petit commentaire!! Smile

Je suis tenté par les Heine Lieder. Pas facile à trouver (pour un prix correct).
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 9 Juil 2020 - 13:30

Je viens de recevoir les Heine-Lieder Very Happy

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 41zsmp10
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17826
Date d'inscription : 25/11/2012

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 9 Juil 2020 - 15:21

Écoutés récemment, et bien que c’est fort éloigné de ce qui me transporte en musique contemporaine, je trouve ça remarquable. Une telle liberté dans un genre de tonalité parfois franchement plus proche de la berceuse ou de la comptine que de Schumann, c’est assez grisant, surtout avec cette écriture extrêmement directe qui rend cette musique presque brutale tellement on passe sans cesse d’un registre à l’autre. Rihm fait ça aussi dans son genre, mais Killmayer c’est le maitre (je préfère les lieder de Rihm quand même).
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17826
Date d'inscription : 25/11/2012

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 9 Juil 2020 - 15:38

ou dit plus brièvement hehe :

Benedictus a écrit:
Esthétique retorse, parce que l’on a ici à faire à une sorte de fausse simplicité ou de fausse naïveté. L’harmonie est complètement tonale, mais l’écriture est singulièrement a-thématique ou a-mélodique. Ainsi, on entend fréquemment émerger des débuts de mélodies d’un fraîcheur toute schubertienne, mais tout semble fait pour les empêcher de «cristalliser», de se développer ou de conclure: soit la mélodie se transforme en une espèce de boucle répétitive, soit elle est comme suspendue par un ralentissement extrême du rythme (tantôt abrupt, tantôt progressif et «cinétique»), soit elle bifurque soudain par une modulation, unique mais inattendue, quasiment un changement de registre. (Le plus spectaculaire étant lorsque les lieder semblent vraiment commencer à la manière d’un lied «à l’ancienne» comme Im Walde.)

Dans son écriture vocale, Killmayer semble ici accorder un primat à la déclamation, ce qui donne l’impression souvent l’impression d’une sorte de monodie aux confins du Sprechgesang ou de la psalmodie (il y a même des passages parlés dans Vom heiligen Eremiten Wilhelm) - c’est certes encore plus systématiquement le cas dans les Hölderlin-Lieder, mais la poésie de Hölderlin appelle assez naturellement un tel traitement, alors que la prosodie de Eichendorff semble ici comme «hiératisée» par ce traitement - et ce d’autant plus qu’elle est fréquemment accompagnée par ces battements d’ostinatos, ces boucles mélodiques sans résolutions. Le tout dans une atmosphère lumineuse (à l’exception du plus sombre Nachtlied) et suspendue qui semble vraiment la marque de Killmayer.

Vraiment une œuvre très singulière, où semble se résoudre cette double aspiration: faire, au premier degré, du lied «dans la tradition» et en dire l’impossibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 9 Juil 2020 - 18:44

lulu a écrit:
Écoutés récemment, et bien que c’est fort éloigné de ce qui me transporte en musique contemporaine, je trouve ça remarquable. Une telle liberté dans un genre de tonalité parfois franchement plus proche de la berceuse ou de la comptine que de Schumann, c’est assez grisant, surtout avec cette écriture extrêmement directe qui rend cette musique presque brutale tellement on passe sans cesse d’un registre à l’autre. Rihm fait ça aussi dans son genre, mais Killmayer c’est le maitre (je préfère les lieder de Rihm quand même).

[HS]Un conseil discographique![/HS]
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 9 Juil 2020 - 19:23

lulu a écrit:
ou dit plus brièvement hehe
Gnégnégné.

@Rubato: Shocked Où as-tu trouvé les Heine à prix décents?
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyVen 10 Juil 2020 - 11:41

Benedictus a écrit:
lulu a écrit:
ou dit plus brièvement hehe
Gnégnégné.

hehe
Citation :

@Rubato:  Shocked Où as-tu trouvé les Heine à prix décents?

Chez un vendeur "marketplace" d'Amz (reBuy reCommerce GmbH FR). Je l'ai payé moins de 7€, port compris...gros coup de bol!!
Occasion, mais il est en excellent état.

Tu as "momox" qui le propose d'occasion à prix très correct, mais bon, momox...très déçu!
ici
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyVen 10 Juil 2020 - 19:10

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Killma15     killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Killma16
Rundgesänge und Morgenlieder (1993), Ein Klavierzyklus¹
Klavieralbum mit Sphinxen (1999)²

Siegfried Mauser (piano)
Munich, XI.1996¹; IV & XI.2001
Wergo


L’autre jour (trop brièvement Wink ) à propos des lieder de Killmayer,
lulu a écrit:
Écoutés récemment, et bien que c’est fort éloigné de ce qui me transporte en musique contemporaine, je trouve ça remarquable. Une telle liberté dans un genre de tonalité parfois franchement plus proche de la berceuse ou de la comptine que de Schumann, c’est assez grisant, surtout avec cette écriture extrêmement directe qui rend cette musique presque brutale tellement on passe sans cesse d’un registre à l’autre.

En fait, c’est peut-être encore plus vrai dans ces cycles de pièces pour piano: le matériau musical de base y est quelque part du côté de la berceuse ou de la comptine (de Schubert, au maximum) - et les ruptures de ton, les brusques modulations, les suspensions inexpliquées, les battements qui partent en boucle, encore plus incroyables.

Ce qui est encore assez insinuant dans les Rundgesänge und Morgenlieder explose littéralement dans le Klavieralbum mit Sphinxen, on retrouve tout à fait cette impression de brutalité dont parle lulu: les sautes ne sont pas du tout extrêmes, harmoniquement parlant, mais leur caractère impondérable et direct, dans ce contexte quasi naïf, a quelque chose de presque brutal - et de grisant.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89559
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMer 15 Juil 2020 - 17:48

Killmayer – Yolimba – Peter Schneider (Orfeo)

→ Mélange improbable de thèmes d'opérette très entraînants façon Misraki (le thème principal évoque beaucoup la loterie de Normandie…) et de véritable sprechgesang, ensemble assez étrange, riche et réjouissant !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMer 15 Juil 2020 - 18:15

Ah oui, ça aussi il faudrait que j'en parle de façon détaillée... J'avais en effet beaucoup aimé, à la première écoute.

Et puis outre le vrai Sprechgesang et ce côté «opérette années 20-30» que tu signales très justement (l'écriture des rôles des Trois Messieurs s'inspire très directement du style des Comedian Harmonists), il y a aussi tout un réseau de références à Offenbach (le personnage et le nom même de Yolimba renvoient explicitement à l'Olympia des Contes d'Hoffmann), mais musicalement enrichies par un langage postromantique - comme du Offenbach arrangé par Graener ou d'Albert. Et puis la parodie d'opéra italien à vocalises est assez savoureuse!

(Dans sa notice d'intentions, Killmayer parle assez longuement de l'opéra-bouffe français, citant non seulement Offenbach, donc, mais aussi le Bizet de Don Procopio et du Docteur Miracle, Auber, Reynaldo Hahn... Étonnant bonhomme, décidément!)
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMer 15 Juil 2020 - 18:50

DavidLeMarrec a écrit:
Killmayer – Yolimba – Peter Schneider (Orfeo)

→ Mélange improbable de thèmes d'opérette très entraînants façon Misraki (le thème principal évoque beaucoup la loterie de Normandie…)

Aie!

Citation :
et de véritable sprechgesang, ensemble assez étrange, riche et réjouissant !

Là, j'dis pas!
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 703
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMer 15 Juil 2020 - 21:04

Je rajoute séance tenante à ma liste !
(Opérette, Offenbach, hybridations, que des choses pour me plaire !)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyMer 15 Juil 2020 - 21:12

Je pense que ça pourrait te plaire, en effet!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89559
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 1:11

J'écoute la musique de chambre, ça ne me passionne pas beaucoup. (Tout est gentiment tendu dans l'aigu, des aplats plus que du discours.)

En revanche j'ai écouté les Heine-Lieder et je souscris complètement à vos descriptions :

Killmayer – Heine-Lieder – Prégardien
→ Grande nudité, très proche des textes, avec un langage très tonal-naïf et des sorties de route assez marquantes. Très bel exercice de poésie musicale, chanté divinement.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 1:24

DavidLeMarrec a écrit:
J'écoute la musique de chambre, ça ne me passionne pas beaucoup. (Tout est gentiment tendu dans l'aigu, des aplats plus que du discours.)
Même le quatuor?
Sinon, tente quand même les Symphonies, on ne sait jamais...
(Cela dit, pas sûr du tout que ça marche pour toi, cette espèce de fausse naïveté élusive.)

DavidLeMarrec a écrit:
En revanche j'ai écouté les Heine-Lieder et je souscris complètement à vos descriptions :

Killmayer – Heine-Lieder – Prégardien
→ Grande nudité, très proche des textes, avec un langage très tonal-naïf et des sorties de route assez marquantes. Très bel exercice de poésie musicale, chanté divinement.
Essaye aussi les Hölderlin par Prégardien et Mauser (si tu arrives à les trouver) et les Eichendorff par Schäfer et Mauser - c'est la même esthétique (prévisblement plus déclamatoire dans les Hölderlin.)
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17826
Date d'inscription : 25/11/2012

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 11:36

Je réécoute les nocturnes An John Field (1975), et je me fais encore cette même réflexion. En fait, j’ai l’impression d’être face à cette musique comme l’anti-sériel qui dans un geste mais ça j’aime bien trouverait ponctuellement tel compositeur ou telle œuvre qui bien qu’atonale le serait avec tant de liberté et de malice qu’il ne pourrait qu’en être admiratif... mais dans l’autre sens. Assez fascinant en fait comme Killmayer arrive à être tonal, référentiel, et situé dans une tradition (et même plusieurs vu les références françaises que Benedictus a citées), tout en ayant un langage qui est un total hapax.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89559
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 12:11

Benedictus a écrit:
Même le quatuor?

J'ai écouté les deux quatuors (cordes, piano-cordes) et le trio à cordes (un peu mieux). Pas passionné, ça reste assez immobile en termes de discours, sorte d'atonalité gentille.

Pas déplaisant non plus. Pas beaucoup d'effet sur moi.


Citation :
Sinon, tente quand même les Symphonies, on ne sait jamais...
(Cela dit, pas sûr du tout que ça marche pour toi, cette espèce de fausse naïveté élusive.)

Contre toute attente, ça a bien fonctionné pour le lied. On va voir (là tout de suite je ne les vois pas sur Deezer, je vais chercher sur d'autres plates-formes).


Citation :
Essaye aussi les Hölderlin par Prégardien et Mauser (si tu arrives à les trouver) et les Eichendorff par Schäfer et Mauser - c'est la même esthétique (prévisblement plus déclamatoire dans les Hölderlin.)

J'ai les Eichendorff, pas encore vu les Hölderlin. Ça m'intéresse, oui, ça change vraiment des lieder très enrobés musicalement, où il faut vraiment s'arrêter livret en main pour comprendre (parfois) le sens de la mise en musique. Ici, ça s'écoute vraiment comme une lecture de poésie. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptyJeu 16 Juil 2020 - 12:46

DavidLeMarrec a écrit:


Contre toute attente, ça a bien fonctionné pour le lied. On va voir (là tout de suite je ne les vois pas sur Deezer, je vais chercher sur d'autres plates-formes).


Citation :
Essaye aussi les Hölderlin par Prégardien et Mauser (si tu arrives à les trouver) et les Eichendorff par Schäfer et Mauser - c'est la même esthétique (prévisblement plus déclamatoire dans les Hölderlin.)

J'ai les Eichendorff, pas encore vu les Hölderlin. Ça m'intéresse, oui, ça change vraiment des lieder très enrobés musicalement, où il faut vraiment s'arrêter livret en main pour comprendre (parfois) le sens de la mise en musique. Ici, ça s'écoute vraiment comme une lecture de poésie. I love you

Oui, une grande aération pour tous les Lieder...la musique "prend son temps", c'est souvent dépouillé, avec parfois ces longues pauses.

Dès la première écoute de Lieder de Killmayer, j'ai été conquis.  I love you
Revenir en haut Aller en bas
frgirard
Mélomane averti


Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 18/03/2007

killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 EmptySam 18 Juil 2020 - 11:14

vous trouvez dans les deux liens ci-dessous des oeuvres de Killmayer.

https://archive.org/details/agp60

https://archive.org/details/agp61


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel   killmayer - Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel - Page 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilhelm Killmayer ( 1927-2017 )un parcours très personnel
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: