Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Playlist (141)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20  Suivant
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20618
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 15:50

Haydn : Quatuor n°6 op .50 "La Grenouille" (Hanson)
Playlist (141) - Page 14 Ap213-3000-475x475

Très impressionnant!

J'en parlerai plus en détail une fois que j'aurai tout écouté. bounce

Revenir en haut Aller en bas
charles.ogier
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1870
Age : 61
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 17:36

Richard Wagner
Die Walküre
Transcription de August Stradal
- Acte I-Scène III-Siegmund: Winterstürme wichen dem Wonnemond
- Acte III-Scène I-La chevauchée des Walkyries
- Acte III-Final ( partir de "Leb wohl, du kühnes, heerliches Kind'' ? )

Juan Guillermo Vizcarra

Label Toccata classics

Le piano n'est pas très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10950
Date d'inscription : 21/01/2007

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 18:28

Je ne posterai plus en "playlist".

Ce "sujet" est en train de "bouffer" les rubriques "général " et "discographique". Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31524
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 18:34

Rubato a écrit:
Je ne posterai plus en "playlist".

Ce "sujet" est en train de "bouffer" les rubriques "général " et "discographique". Neutral

Ce n'est pas nouveau comme débat ça Wink

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 18:34

Ca fait au moins 12 ans. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 18:41

Duparc: 6 mélodies/Dreisig

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5925
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 18:56

Félix Mendelssohn
* Concerto no. 2 op. 64
Josef Suk, violon
Orchestre philharmonique tchèque
Karel Ancerl

Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore

Nombre de messages : 2428
Age : 55
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 19:56

Playlist (141) - Page 14 9k=

Wagner: Tristan und Isolde (Nilsson, Windgassen, Ludwig, Waechter, Talvela, Chor und Orchester der Bayreuther Festspiele, Böhm). Playlist (141) - Page 14 173236763
Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore

Nombre de messages : 2428
Age : 55
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 20:08

Playlist (141) - Page 14 9k=

Debussy: Khamma (Jean-Efflam Bavouzet: piano).

Playlist (141) - Page 14 Z

Debussy: Khamma (Orchestre National de l'ORTF, Martinon).

C'est vraiment une oeuvre trop peu jouée, au niveau des meilleures compositions de Debussy ... Et l'orchestration de Koechlin est remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20618
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 20:50

Anaxagore a écrit:
Playlist (141) - Page 14 9k=

Wagner: Tristan und Isolde (Nilsson, Windgassen, Ludwig, Waechter, Talvela, Chor und Orchester der Bayreuther Festspiele, Böhm). Playlist (141) - Page 14 173236763

Je dirais même plus Playlist (141) - Page 14 173236763 Playlist (141) - Page 14 173236763 Playlist (141) - Page 14 173236763
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 750
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 22:00

Cololi a écrit:
Rubato a écrit:
Je ne posterai plus en "playlist".

Ce "sujet" est en train de "bouffer" les rubriques "général " et "discographique". Neutral

Ce n'est pas nouveau comme débat ça Wink

Ils ont tous leur utilité, pour le lecteur comme le contributeur ? Playlist pour des notes jetées en vitesse, et donner des idées de choses à écouter (pour le coup, ça m'en donne trop ! hehe ), Général et Discographie pour les coups de projecteur, coups de cœur ou notices d'écoute approfondie ?
Au vu de ma consommation (je ne donne que des échantillons, je pense être dans la catégorie clinique DLMélo version douce), je n'ai hélas ni le temps, ni la plume (que j'envie à Mélo), ni la légimité ou la connaissance (comme Benedictus ou Lulu) pour alimenter systématiquement et de façon enrichissante les fils plus pérennes. Mais en cas de pièces marquantes, ou pour alimenter les fils esseulés, pourquoi ne pas laisser quelques mots et plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11219
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 22:24

arnaud bellemontagne a écrit:
Haydn : Quatuor n°6 op .50 "La Grenouille" (Hanson)
Très impressionnant!
J'en parlerai plus en détail une fois que j'aurai tout écouté.  bounce
N'est-ce pas? D'ailleurs, cet après-midi:

• Haydn: Quatuors en fa mineur, op. 20 nº5 (Hob.III:35) et en fa majeur, op. 77 nº2 (Hob.III:82):
 
Quatuor Hanson: Anton Hanson, Jules Dussap (violon), Gabrielle Lafait (alto), Simon Dechambre (violoncelle)
Arras, XI.2018 & IV.2019
Aparté


Et le second disque de cette anthologie est au niveau du premier - c'est-à-dire une réussite absolument exaltant, avec telle compréhension de l'esprit haydnien, et de l'art chambriste de l'échange... Ça se confirme ici aussi avec ces deux quatuors d'une écriture formelle plus serrée (la fugue finale du fa mineur!), d'une expressivité plus pré-romantique.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11219
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 22:38

Anaxagore a écrit:
Debussy: Khamma (Orchestre National de l'ORTF, Martinon).
C'est vraiment une oeuvre trop peu jouée, au niveau des meilleures compositions de Debussy ... Et l'orchestration de Koechlin est remarquable.
Oui: une œuvre à la fois singulière et très aboutie - je ne comprends vraiment pas pourquoi elle est si rarement jouée et enregistrée (probablement de n'être pas complètement un «vrai Debussy»; mais d'un autre côté, l'orchestration de Koechlin est une telle réussite...)

Mefistofele a écrit:
ni la légimité ou la connaissance (comme Benedictus ou Lulu) pour alimenter systématiquement et de façon enrichissante les fils plus pérennes.
C'est gentil, mais je tiens à m'inscrire en faux: à la différence de lulu (et de tant d'autres ici) je n'ai pas de connaissances particulières, ou alors très superficielles et empiriques (tout au plus de la familiarité avec certaines œuvres, certains langages, certaines époques - mais tout ce que je parviens à faire c'est à relier des impressions d'écoute à des choses que je connais déjà) - quant à la légitimité, c'est justement ce qui fait pour moi tout le prix de ce forum: indépendamment du degré de savoir de chacun, nul ne fait de procès en légitimité à qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28451
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 22:49

Mefistofele a écrit:

je pense être dans la catégorie clinique DLMélo version douce), je n'ai hélas ni le temps, ni la plume (que j'envie à Mélo),
ni la légimité ou la connaissance (comme Benedictus ou Lulu)



carton rouge Une flatterie pour dire cinq mots avant que je relève de la même clinique que DLM !
Néanmoins c'est bien la première fois qu'on admire ma plume coruscante, du moins hors de la ch... sur ce Forum  cool-blue
Quant à la légitimité et la connaissance, j'essaie d'oublier que je n'en ai aucune, ça m'ôte tout scrupule pour écrire en ces lieux érudits hehe
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 750
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptySam 18 Jan 2020 - 23:45

Mélomaniac a écrit:


Néanmoins c'est bien la première fois qu'on admire ma plume coruscante, du moins hors de la ch... sur ce Forum  cool-blue
Quant à la légitimité et la connaissance, j'essaie d'oublier que je n'en ai aucune, ça m'ôte tout scrupule pour écrire en ces lieux érudits hehe

J'admire votre puissante verVe et m'incline (prudemment) devant tant de science, fut-elle acquise dans le secret de vos boudoirs. Me demandant toutefois avec quoi ce Pierrot taille sa plume..

D'ailleurs, avec guide de lecture :

Overtures - Ludwig van Beethoven (Paavo Järvi)
Magistral ! Un disque récent décoré par Mélo, cela attise encore plus la curiosité. Bien m'en a pris, quel dépoussiérage !

String Quartets (and more) - York Höller (Minguett Quartett, Markus Bellheim)
Encore une bonne pioche ! Si les quatuors m'ont parlé, le "quintette pour piano" a été une révélation ! J'essaierai d'en dire deux mots ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28451
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 0:40

4) Frederick Delius (1862-1934) :
 
Sonata for string orchestra
 
= Eric Fenby, Bournemouth Sinfonietta
 
(Emi, septembre 1978)
 
Playlist (141) - Page 14 Delius13
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 5:31

Playlist (141) - Page 14 81we5x10

Très beau coffret,avec le fameux triptyque de Puccini, dont sûrement le plus connu des opéras ,en 1 actes qui ,datent d'ailleurs tous de 1918,est Gianni Schichi,oeuvre ou beaucoup de célèbres barytons italiens ,se sont déjà illustrés, là c'est Walter Berry, vieux serviteur de l'opéra allemand,qui s'y colle et comme la merveilleuse Pilar Lorengar dans Suor Angelica,, ils s'en sortent formidablement bien tous les deux,dans un répertoire qui ne leur est pas vraiment habituel je pense,.Bref, c'est superbe, en live et on sent l'enthousiasme général ,que ce soit à la baguette ou de la part des chanteurs ,que ce soit Bruson ou tous les autres interprètes de ces 3 belles oeuvres, il y a une osmose et une certaine vision de l'oeuvre et c'est ce qui pour moi, compte le plus avant tout , dans un opéra.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 6:01

Petit hommage à Françoise Thinat ( 1934 ),qui pour moi n'est pas assez connue .,grande pianiste qui a défendu , le répertoire français,avec une qualité de jeu et un intèrêt permanents.Ses disques sont désormais ,hors de prix sur Amazon, et c'est dommage, car cela prive,certains de pouvoir se les procurer mais bon ,avec YT , tout se trouve maintenant et devient accessible.

Playlist (141) - Page 14 Zarbi10

Playlist (141) - Page 14 512p4y10
Très beau double album, avec la très belle sonate de Dukas qui dure ses 44 minutes et là aussi , une reprise d'un concert, sur France-Musique ,de la sonate de Barraqué .Si en 1972, ça semblait difficile d'accès et mystèrieux,près de 50 ans après, elle n'a pas perdu de son mystère et de sa beauté ,surtout qu'elle a été aidé par le compositeur lui-même.Bref , la sonate de Dukas, transmise par Yvonne Lefèbure qui a été l 'élève de Dukas, et la sonate de Barraqué sous l 'égide de Barraqué lui-même ,que demander de plus, merci Françoise Thinat,
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17834
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 8:58

Je marque mon approbation.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 9:27

Zbignew Penherski : Music for the end of the century pour flûte à bec, orgue et percussion        1999 / Yan, Marosek, Szulinska, Siwak
Very Happy Very Happy Very Happy
Zbigniew Bagiński : A few pictures pour orchestre        2001 / Sinfonia Varsovia (Rivolta)
Very Happy Very Happy Very Happy + hehe


Dernière édition par Emeryck le Dim 19 Jan 2020 - 10:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 9:39

Cololi a écrit:
Rubato a écrit:
Je ne posterai plus en "playlist".

Ce "sujet" est en train de "bouffer" les rubriques "général " et "discographique". Neutral

Ce n'est pas nouveau comme débat ça Wink

Et donc, ça le disqualifie ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31524
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 9:57

Golisande a écrit:
Cololi a écrit:
Rubato a écrit:
Je ne posterai plus en "playlist".

Ce "sujet" est en train de "bouffer" les rubriques "général " et "discographique". Neutral

Ce n'est pas nouveau comme débat ça Wink

Et donc, ça le disqualifie ? scratch

Non.

Simplement de multiples arguments ont été échangés … régulièrement qui plus est … sur ce sujet.
Donc on remet le couvert si on veut … mais ça sera sans moi hehe car je ne vois pas bien ce qu'il y a de neuf, car en général ceux qui développent leur impression soit font un copier/coller vers les sujets idoines … soit ils font un lien depuis la playlist vers le sujet où ils ont rédigé. Je ne vois pas le problème.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89682
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 10:07

Mélomaniac a écrit:
Quant à la légitimité et la connaissance, j'essaie d'oublier que je n'en ai aucune, ça m'ôte tout scrupule pour écrire en ces lieux érudits hehe

De toute façon, les membres les plus « légitimes » qu'on ait eus (J. Rouillard, Ph. Aïche, O. Chauzu…) ont aussi été les moins constructifs. hehe

Sur un forum de mélomanes, la légitimité n'a rien à voir… Ce serait « autour du juste coup de poignet pour réussir votre concours de timbalier solo », ok, on attend des gens un peu formés, mais pour échanger autour de la musique qu'on écoute, deux oreilles vaguement fonctionnelles et des doigts médiocrement agiles suffisent. I love you

(J'adore Mélo qui se plaint qu'on ne le complimente jamais sur sa plume, alors qu'on le fait tous les deux jours. Garnement que vous êtes. kiss )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20618
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 10:45

Dutilleux : Tout un Monde Lointain (Tortelier)
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3185
Localisation :
Date d'inscription : 11/10/2011

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 11:18

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
Cantate
• BWV 13, " Meine Seufzer, meine Tränen "
Gustav Leonhardt / Leonhardt-Consort, King´s College Choir Cambridge


Dernière édition par xoph le Dim 19 Jan 2020 - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28451
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 11:29

Playlist (141) - Page 14 Mzolom10
Catégorie orchestrale -rang 157°/250



Playlist (141) - Page 14 Svetla10
Ievgueni Svetlanov (1928-2002)


5) Piotr I. Tchaikovsky (1840-1893) :

Sérénade pour cordes en ut majeur, Op. 48

= Ievgueni Svetlanov, Orchestre symphonique d'État d'URSS

(Melodiya, 1970)

Smile Cette Sérénade reste une des plus appréciées du répertoire, avec celle d'Antonín Dvořák, dont elle partage le même charme mélodique. Les emprunts au folklore se circonscrivent ici au Finale, et signent un compromis entre influence occidentale (en l'occurrence, austro-allemande, principalement Mozart) et racines slaves. Elle fut rapidement écrite, en octobre 1880, sans sollicitation externe. Comme Tchaikovsky l'avoua à sa mécène Nadejda von Meck, elle fut entreprise de son propre chef, par besoin personnel, et il aima terriblement le résultat, espérant une prompte publication, qui advint en janvier de l'année suivante.
Je l'avais découverte voilà longtemps, parmi mes premiers achats de vinyle, avec Karajan et son robuste Berliner Philharmoniker (DG). De toutes les versions entendues depuis, je n'ai jamais trouvé mieux qu'Eugene Ormandy et ses pulpeux archets de Philadelphie (CBS, avril 1960), aussi virtuose que somptueux, en pleine pâte. Pour me disculper d'apprécier une matière aussi grasse (mais suprêmement agile !), rappelons que le compositeur se défiait des lectures chambristes et souhaitait un effectif aussi large que possible. Même des enregistrements typiquement russes, comme celui de Iouri Bachmet (RCA), se plient à cette invitation d'ampleur, tout en préservant une diction idiomatique (mais hélas parfois imprécise). La version que j'ai choisie, je la situe au sommet avec celle du chef hongrois. On peut s'avérer surpris d'une approche ouvertement romantique, aux tempi fort mesurés, d'une consistance certes épaisse mais dont la viscosité se coule avec une parfaite malléabilité dans le fin calibrage de la partition. Surtout, Svetlanov ne joue pas comme un exercice néoclassique, ou comme une abstraction graphique (deux écueils, à mon sens) mais ose exploiter tout le potentiel expressif, ne négligeant aucun affect. Sous sa baguette, les notes rayonnent du noyau, l'ancrage émotionnel transcende la polyphonie. De quoi saturer le pathos de l'Élégie, d'exacerber la moindre inflexion de lyrisme. Mais le maestro sait aussi déchainer des orages aussi réglés qu'impressionnants, comme on peut le vérifier dans le Finale. Certes la trame est parfois large, le ton souvent bourru, le grain toujours dilaté, -on n'est pas là pour ciseler les bonnes manières (Svetlanov n'est pas Marriner, on s'en doute), mais partition en main, cette interprétation ne laisse rien dans l'ombre, et surtout maximise le charisme de cet opus. Le massif relief de la captation est à l'avenant de cette roborative prestation, face à laquelle la plupart des autres paraissent fades et chétives.

La Pezzo in forma di sonatina répond à une forme-sonate simplifiée (sans développement), bi-thématique, et bouclée en symétrie (précédée et conclue d'une introduction lente). Andante con moto, des accords solennels mais émus s'étalent en polyphonie, émancipant une poignante mélodie qui, après une ascension (0'31), s'épanche aux violoncelles et contrebasses et culmine sur un trait arraché fff (1'03). Nouvelle escalade liminaire, cette fois aux violons (1'06), qui réinstaure la même mélodie ff (tandis que les basses se taisent) puis amenuisée f à l'octave inférieure (1'31). Le flux s'éteint (1'54) par spasmes.
S'élance alors le premier thème principal, épitritique (valeur faible sur le second pied) de l'allegro moderato (2'33, répété à 2'49) qui devient plus inquiet (3'06) sur une anxieuse broderie de double-croches aux violoncelles, instillant des zébrures et des tourments très schumanniens. La séquence se décline à 3'21 et 3'36, puis l'épitrite alterne aux violoncelles (3'50) et premiers violons, alors que les seconds et les altos assurent les broderies en double-croches. Violons et altos stimulent des influx en escalier (4'05) qui concluent vigoureusement cette section en saturant la tessiture médiane.
S'enclenche alors le second thème (4'17), en sol majeur, qui évoque cette fois Mendelssohn par son caractère vif et léger, reconnaissable à son staccato égrené par violons et altos sur pizzicati des cordes graves, qui se fluidifie ensuite (4'32) dans une veine plus lyrique. Une plainte surnage aux violons (4'52) puis en écho aux violoncelles (4'56), dont la coupe rappelle l'épitrite du premier thème. La tension monte par des pizzicati resserrés (5'06) puis de puissantes scansions arco (5'21). Les violons pincent des motifs descendants (5'42), en crescendo, avant une péroraison empesée (5'49) qui signale la fin de cette section.
La réexposition ramène le premier thème (6'14) exploitant les mêmes procédés, puis le second (7'56) mais désormais dans la tonalité princeps d'ut majeur, et à l'octave inférieure, ce qui contraste d'autant avec la plainte (8'31), qui elle sonne à la quarte supérieure de son précédent énoncé (à 4'52) : l'ambitus écartelé creuse l'expressivité. Après avoir mené à terme le second thème, Tchaikovsky réinvite l'Andante initial (9'51) qui au lieu de s'étioler à la fin, évolue majestueusement vers un large accord fortississimo (11'07), auquel Svetlanov, après un silence, rajoute un plancher de cadence (11'01) étranger à la partition !

Sans introduction, la succincte mais charmante Valse s'inscrit dans un moderato où le compositeur déroule d'emblée une suave mélodie dont il a le secret, au grave des premiers violons, en sol majeur. Soudain l'accompagnement s'interrompt (0'20), les violons à la tierce semblent un moment tétanisés, enrayés, ressassant une guirlande ivre de son tournoiement initial. Les altos s'agitent opiniâtrement (0'35) comme pour relancer l'air aux violons qui au gré d'une exquise figuration (0'52) se figent sur un trémolo tel une soprano colorature. La mélodie surgit alors aux violoncelles.
En si mineur, la section centrale (1'13) confronte des séquences de gammes descendantes aux violons et des trépignements de violoncelles et basses, nourries de contrechant, avant une reprise de la première section (1'53) dont la trame s'enrichit de broderies d'altos. Nouvel épisode d'extase aux violons seuls (2'10), d'opiniâtretés d'altos (2'25), envolée (2'43), reprise aux violoncelles (2'46). L'incipit du thème se décante successivement aux altos, premiers et seconds violons (3'09). Conclusion aux grâces sinueuses (3'24) paraphée par des pizzicati (3'35).

De structure tripartite (A-B-A), l'Élégie s'installe dans un larghetto fervent, qui énonce trois séquences (0'18, 0'38, 0'57) initiées par une ascension des violons et altos et chacune construite comme une variation du même thème, articulée en soufflet autour d'un crescendo-decrescendo, et s'achevant dans une tonalité irrésolue. Une cinquième section (1'18) culmine enfin sur un accord de ré majeur ff (1'30). Durant cette première partie, on a l'impression d'assister à une cérémonie religieuse, comme une prière qui résonne du chœur des fidèles. Mais on quitte alors l'église pour le théâtre : le poco più animato (1'40) organise des pizzicati en triolets où les violons (1'47) viennent chanter un air éminemment lyrique, comme importé d'une scène d'opéra, et qui se transfère aux altos et violoncelles (2'10) en enflant, surligné par un éloquent trille des violons (2'30). Cet air revient minorisé aux violoncelles seuls (2'47), suivis en canon par les premiers violons, sur un hachurage des seconds et altos et sur pédale des basses qui attise la tension harmonique. Même procédé à 3'08 mais la strette débouche sur une bouffée passionnelle ff (3'27) qui va se résorber par une récession des altos largamente (3'45), -ceux-ci reprennent l'air lyrique (4'00), en majeur, creusé par les violoncelles et guilloché par les violons en doubles-croches, comme un trio vocal. C'est au tour des violons en tutti de reprendre la cantilène (4'24) qu'ils vont porter à son paroxysme, l'étirant en crescendo vers l'aigu (jusque contre-si !, 4'43). Après ce sommet de l'arioso digne d'une diva belcantiste, les violoncelles assurent le ressac (5'05), puis les violons (5'26) qui se précipitent dans une broderie (5'41) à découvert, laquelle s'alentit et s'éteint dans un pianissimo.
Retour à la partie introductive, qui semble répéter les quatre cycles ascendants (6'07, 6'24, 6'44) mais le quatrième (7'01) se distingue au contraire par sa courbe dépressionnaire, suivie de douloureux accords césurés, qui ensuite s'affaisse (7'32) successivement à chaque pupitre, des violons jusqu'aux cordes graves. Cette morbidité rappelle l'Adagio lamentoso de la Symphonie pathétique, surtout quand les contrebasses émettent une sourde cavitation en triolets (8'11), supportant le passage le plus audacieux et accablé de toute cette élégie, et la polyphonie la plus complexe : une litanie transparaît mezza-voce aux altos et violoncelles, torturée par les deux groupes de violons, qui expirent trois spasmes (8'51) dont le dernier s'affaiblissant. Trois sereins accords en tutti (9'11) clairsèment altos et violons, jusqu'à une lévitation éthérée (9'38) où l'accord de ré décline au firmament et s'éteint sur un quadruple pianissimo (10'00).

Pour le Finale, Tchaikovsky utilise deux airs traditionnels, qu'il avait employés dans ses Cinquante chansons populaires russes TH. 176, respectivement les 28° et 42°.
Aucun hiatus avec l'élégie précédente, puisque l'Andante débute sur une tenue dans la même tonalité de ré perchée à l'aigu des violons. La première chanson, Sur la verte prairie, se dégage (0'10), se répète dans la tessiture medium (0'43). L'épanalepse de la section centrale de cette chanson (0'30) se trouve inversé à 1'16, et décomposé à 1'27 (réduction par noires devenues croches). Répétition en anaphore de ce court motif à 1'38 et 1'45. Après un silence, les violons le reprennent pour lancer l'Allegro con spirito en ut majeur (1'53), et il se trouve que l'accroche procéleusmatique (quatre brèves) de cette mélodie constitue l'attaque de la seconde chanson, Sous le pommier vert (on admire ici l'habileté transitionnelle à créer un pont en métamorphosant une fraction de la première chanson !) La mélodie se revigore à l'unisson des violons (2'06) et culmine sur une véhémente désinence (2'13) qui s'effiloche en pizzicati (2'16) tandis que les cordes graves vont résonner de la seconde section (arquée) de la chanson. Le second thème de l'Allegro, en mi bémol, se déploie aux violoncelles (2'26) puis à l'aigu des violons (2'46) sur une divagation des altos et violoncelles. Mais la contagieuse chanson du pommier dissipe le lyrisme et se reforme à 2'59 (dans un passage conflictuel électrocuté par des accords vertement arrachés aux différents pupitres) puis 3'34 aux violoncelles, en contrepoint avec le second thème aux violons, qui le font circuler par bribes (3'47) tandis que l'influx de la chanson du pommier tressaute aux cordes graves, comme un feu qui couve sous la braise. La chanson jaillit aux violons (4'13) et se réplique aux cordes graves, par deux fois. Suit un fugato bouillant d'ardeur (4'27) d'une extrême virtuosité, qui précède une réexposition de l'Allegro : chanson aux violons et altos (4'46), pizzicati de transition (5'08), thème lyrique aux violoncelles (5'17), aux violons (5'37), passage conflictuel qui aboutit à un treillage en doubles-croches entrecroisées (6'22) puis une série d'accords minorisés.
Après un silence s'exhume l'Andante (6'33) qui introduisait la Sérénade ! Une ascension en triolets et trémolo (7'01, il n'y a que Tchaikovsky pour oser un effet aussi sirupeux...) duplique la série d'accords mais le rythme s'accélère et la fougueuse chanson du pommier resurgit (7'21) -on s'aperçoit a posteriori que le thème qui ouvrait l'œuvre (les trois notes descendantes) était une agrégation de l'incipit de cette chanson ! Bien conscient de la plastique de cette entêtante rengaine, le compositeur en épuise les virtualités et lui laisse le soin de conclure, en la triturant encore jusqu'à la fin (7'47), dans une liesse échevelée.


Playlist (141) - Page 14 Tchaik21
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5925
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 18:20

P. I. Tchaïkovski
* Symphonie no. 6 'Pathétique'
Philharmonia Orchestra
Carlo Maria Giulini
2 CD Seraphim EMI, 1995

C'est beau, une belle lecture, excellente capture sonore dans son ensemble, la dynamique: éclatante et puissante.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17834
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 21:31

York Höller : Quatuor à cordes nº2 (1997)
Minguet Quartett
Wolfgang Rihm : Quatuor à cordes nº10 (1993/97)
Minguet Quartett
Karlheinz Stockhausen : Helikopter-Streichquartett (1992/93)
Arditti Quartet


Dernière édition par lulu le Dim 19 Jan 2020 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89682
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 21:33

Outre Rondò Veneziano et le R. Strauss de collaboration, pas mal de nouveautés ces derniers jours.

ŒUVRES

Mayr: Piano Concertos Nos. 1 & 2 - Haydn: Symphony No. 25 in C Major, Hob.I:25 - (Live) Edna Stern, Georgisches Kammerorchester Ingolstadt (Ars) Very Happy Very Happy Very Happy
→ Bonne surprise, concertos dans un goût mozartien (assez lyrique, sans surprise pour ce compositeur de - mauvais - opéras) même si peu de surprises harmoniques comparables. Interprétation sur instruments modernes assez traditionnelle, mais raisonnablement vive.

Nielsen, Ibert & Arnold: Flute Concertos Clara Andrada, Radio de Francfort, Jaime Martín (Ondine) Very Happy Very Happy Very Happy
→ Pièces qui ne sont pas les plus profondes de leurs auteurs, interprétées avec conviction (pas forcément l'orchestre le plus coloré du monde, mais le Nielsen est remarquablement vif et élancé, très belle référence !). J'aime bien, mais l'univers des concertos pour flûte est si loin de moi… Andrada a beau être ma chouchoute du Chamber Orchestra of Europe, ce n'a pas transfiguré les œuvres d'Ibert et Arnold (de compositeurs que j'estime pourtant énormément dans le reste de leur catalogue).

Rota : Piano Vol. 1 : Préludes, Fantaisie, Pièces Difficiles pour enfant – Eleanor Hodgkinson (Grand Piano) Very Happy Very Happy Very Happy
→ D'une tonalité parfaitement stable, qui sent à peine son XXe siècle, des pièces ravissantes, culminant dans une ambitieuse Fantaisie post-chopinienne. Cependant non sans personnalité ni charme très réel. <3 Rota en ses œuvres.

Francesco Bottigliero, Portraits ; Christian Danowicz, Giovanni Punzi (DUX) Very Happy Very Happy
→ Musique de chambre contemporaine qui emprunte totalement à une tradition franchement paisible (et y adjoint parfois un peu de klezmer). Clarinette et piano. Pas du tout neuf, mais écrit avec cohérence, très agréable.

C.P.E. Bach: The Solo Keyboard Music, Vol. 39 Miklós Spányi (BIS) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
→ Suite de la somme immense de Spányi, avec des pièces pour clavecin d'une très grande qualité (le Concerto en ut, quoique coulé dans le style classique, conserve la densité harmonique du paternel).

Granados, Extraits Libro de horas, Valses intimos, Valses poéticos, Escenas poéticas, Allegro de concierto, Danzas españolas… Myriam Barbaux-Cohen (Ars) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
→ Poésie délicate d'une grande sobriété, servie par une interprète aux qualités similaires, un beau son doux qui s'épanouit sans chercher l'éclat ni le contour sophistiqué. Un régal que je me suis immédiatement bissé.

NMB : 3 Songs from Ethiopia Boy (Live), Roderick Williams (NML) Very Happy Very Happy
→ Sur des textes évoquant la vie quotidienne. Très accessible et tout à fait sympathique, dans l'anglais miraculeux de R. Williams. (Juste un single)

Moniuszko: Cantates Milda & Nijoła ; Poznan PO, (DUX) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
(en cours)


INTERPRÉTATIONS (cotation sur l'interprétation)

Schumann ccto violon & Brahms double ccto. Weithaas, Hanovre, Manze (CPO) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
→ Lectures claires et nerveuses.

Rodion Shchedrin: Carmen Suite – Respighi: Pini di Roma (Live) Symphonieorchester Des Bayerischen Rundfunks, Jansons (BayRSO) Very Happy Very Happy Very Happy Smile
→ Une œuvre qui se caractérise par son insolence tourmentée était difficile à se figurer dans les mains de ces paisibles compères-là… Mais grande beauté plastique et de grain, qui apporte une certaine atmosphère et réussit l'ambiance incantatoire !

Beethoven: Symphonies Nos. 5 & 7 Radio de Hanovre, Manze (Pentatone) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
→ Ardent et net, avec un véritable orchestre allemand. Miam. La Septième est même assez neuve et ravivée : beaucoup de détachés et de respiration dans les trois derniers mouvements qui s'envolent avec un emportement réjouissant ! Très grandes versions.

Beethoven: String Quintets Op. 29 and 104, Fugue Op. 137, solistes WDR (Alpha) Very Happy Very Happy Very Happy
→ Très belles œuvres à redécouvrir, écrites très différemment des quatuors. (Prise de son étrangement vaporeuse, comme si ancienne.)

Fauré et ses poètes, Mauillon, Le Bozec (HM) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
→ Diction miraculeuse par la meilleure technique vocale du marché. Lignes simples qui lui correspondent bien mieux que les contours plus sophistiqués de Poulenc. Accompagné par la souplesse et l'élégance personnifiées.

Saint-Saëns: Piano Concertos Nos. 3, 5 & Rhapsodie d'Auvergne ; Lortie, BBCPO, Gardner (Chandos) Very Happy Very Happy Very Happy Smile
→ Très vif, presque précipité, grande aisance et ampleur générales. Très beau second volume d'intégrale !

Romance (tubes de Mozart, Rusalka…) ; Naforniță, Münchner Rundfunkorchester, Keri-Lynn Wilson (OMF) Very Happy Smile
→ Rôles de lyrique-léger par une voix plus dense (et un peu empâtée, quoique dynamique). Ce n'est pas un problème pour la caractérisation, mais la diction en souffre à mon gré. (Et déjà beaucoup de sons émis en arrière et en force.)

Widor: Organ Symphonies 1 & 2, Rübsam (Naxos) Very Happy Very Happy Very Happy
→ À peine survolé. Captation et registration ont l'air chouettes. (Et l'organiste est une valeur sûre.)

Mahler: Symphony No. 8 ; Wall, Meade, Fujimura, Griffey, Werba, Relyea ; Philadelphia, Yannick Nézet-Séguin (DGG) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
→ Grande fluidité très naturelle où l'on retrouve les qualités d'évidence de Nézet-Séguin, solistes formidables (Wall, Meade, Griffey), chœur limpide et élancé (Westminster Symphonic), et le tissu chaleureux et lumineux très singulier de Philadelphia. Splendide version d'une symphonie où tous les paramètres sont difficiles à réunir.

Beethoven: Complete Piano Sonatas ; Fazil Say (Warner) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
(pour l'instant écouté les 1-2-29-30-31)
→ Outre l'aisance de Say dans les plus redoutables défi techniques, on bénéficie aussi d'une riche palette harmonique, où la résonance remplit réellement les interstices de la musique, tout en restant d'une limpidité exemplaire (à laquelle la prise de son rend justice).
Une grande intégrale moderne (sur un instrument peut-être un peu froid), à comparer aux sobres accomplissements de Kovacevich.

Duparc, R. Strauss (Vier Letzte Lieder), mélodies russes : « Morgen » Elsa Dreisig, Jonathan Ware (Erato) Very Happy Very Happy Very Happy
→ Dreisig dans son meilleur répertoire, où la couverture s'est cependant accentuée (en chantant des rôles plus lourds), et où l'abattage visuel manque pour compenser un petit flou de diction dans le haut de tessiture. Mais elle demeure une grande naturelle de l'exercice ! Piano pas particulièrement charismatique dans ces pages luxuriantes.

Granados, Goyescas ; J.Ph. Collard (La Dolce Volta) Very Happy Very Happy Smile
→ Beaucoup de douceur, sans le relief habituel de Collard – sans doute l'effet d'avoir écouté juste avant l'excellent disque de Barbaux-Cohen.
(Je trouve aussi Goyescas moins intéressant que les autres cycles.)

A Schubertiade with Arpeggione ; L'Amoroso : Pelon, Moscardo, Balestracci (Ricercar) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
→ Album schubertien de pièces et arrangements pour guitare & arpeggione (outre la Sonate, avec piano d'époque). Délicieux !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28451
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 22:49

6) Michael Tippett (1905-1998) :

Concerto for double string orchestra
Fantasia concertante on a theme of Corelli


= Michael Tippett, Orchestre de Chambre d'Écosse

(Virgin, juillet 1987)

Smile Le compositeur octogénaire néglige la fougue nécessaire pour animer ces deux opus, qui demeurent parmi ses plus appréciés.
Interprétations plantureuses mais qui manquent de nerf, de mordant, -elles se situent comme les plus lentes de la discographie.
Aux férus d'histoire discophilique : à noter que ce fut le tout premier disque enregistré par le label Virgin Classics !


Playlist (141) - Page 14 Tippet10
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3185
Localisation :
Date d'inscription : 11/10/2011

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 23:01

DavidLeMarrec a écrit:

C.P.E. Bach: The Solo Keyboard Music, Vol. 39 Miklós Spányi (BIS) Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
→ Suite de la somme immense de Spányi [...].
mains
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20618
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 23:03

Dutilleux : Métaboles (Tortelier)

Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 750
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 23:21

Et pour finir le weekend, un peu de douceur...

Trio pour piano - Hermann Goetz (Trio Abegg)
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28451
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyDim 19 Jan 2020 - 23:59

Playlist (141) - Page 14 Padova12
Collège universitaire don Nicola Mazza de Padoue (Italie, -Vénétie),
dont l'église Sant'Antonio Abate sert de chapelle.



Wilhelm Friedemann Bach (1710-1784) :

Nun komm der Heiden Heiland
Christe, der du bist Tag und Licht
Jesu, meine Freude
Durch Adams Fall ist ganz verderbt
Wir danken dir, Herr Jesu Christ
Wir Christenleut ha'n jetzund Freud
Was mein Gott will, das g'scheh allzeit


= Filippo Turri, orgue Zanin de l'église Saint-Antoine-le-Grand de Padoue

(Brilliant, avril 2017)

Smile Attention, ne pas confondre ces deux lieux de culte situés à Padoue : cet enregistrement a été réalisé à la petite église Sant'Antonio Abate (sise au 176 de la Via Savonarola,
également connue comme chiesa di Sant'Antonio di Vienna et servant de chapelle au Collège don Nicola Mazza) dédiée à Antoine-le-Grand (ca A.D. 251-356, moine considéré comme le père
du monachisme chrétien) et non à la célèbre Basilique di Sant'Antonio (sise Piazza del Santo, à 1 km de là) et dédiée à Antoine de Padoue (Fernando Martins de Bulhões, 1195-1231).
D'esthétique baroque allemande, cet orgue de 2007 à traction mécanique, accordé au tempérament Werckmeister III, compte 25 jeux sur deux claviers et pédalier.


Playlist (141) - Page 14 Padova10
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 7:32

Playlist (141) - Page 14 81jimh10

Ce qu'il y a de bien avec la musique, c'est que si vous avez du retard, ou bien pas pris le train en marche, vous pouvez toujours grâce au disque , tout récupérer et se mettre au diapason, des années plus tard, ainsi avec ce coffret des quatuors dédiés à Haydn, par le quatuor Esterhazy sur instruments d'époque, paru chez l'Oiseau-lyre en 1982 .J'avoue que je n'y avais pas prêté attention à l'époque et vient seulement de passer un week-end avec ce coffret.A lire les avis sur ce coffret, on est  très partagé entre les absolutistes,  pour et les contre, chacun défendant mordicus jusqu'au bout les avantages ou les inconvénients de cette version. Moi perso, après m'avoir abreuvé tout un week-end avec ces oeuvres géniales, j'avoue ne pas y avoir retrouvé mon compte ,le génie de Mozart, et certaines versions de ces quatuors me restant en mémoire, les Prague, les Smétana et d'autres,je suis obligé de constater très modestement, que si tout y est chez les Esterhazy, c'est sûr, il me manque une certaine dramaturgie,même une violence ou tout simplement un manque de contrastes,bref il me manque quelque chose de vital,que je ne trouve pas dans ces versions .Je reconnais à cette version, beaucoup de qualités, les instruments sont très beaux,mais ce qui fait le principal pour moi manque , une certaine virilité,beaucoup d'émotion (on devrait presque pleurer ,sur certains mouvements des 2 premiers quatuors?) bref, je vais pas m 'étaler , une version a écouter de temps en temps pour se rappeler comment c'était avant? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17834
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 11:19

Brian Ferneyhough : Quatuor à cordes nº5 (2006)
Arditti Quartet
Wolfgang Rihm : Quatuor à cordes nº12 (2000/1)
Arditti Quartet
Helmut Lachenmann : Quatuor à cordes nº3 Grido (2001)
Arditti Quartet
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1410
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 11:29

Écoutes du week-end :

Mefistofele a écrit:

Anaxagore a écrit:


Höller: Sphären (WDR Sinfonieorchester Köln, Bychkov).

J'ai écouté ça suite au commentaire enthousiaste de Benedictus et j'ai moi aussi adoré. (...) Benedictus en parle très bien dans le fil dédié ...

J'ai adoré Sphären. Le reste du catalogue est l'avenant ?

J'ai écouté Sphären à mon tour. J'ai beaucoup aimé. Une musique atonale qui sait se montrer séduisante, avec une orchestration aérée.

et sinon :

Berlioz : Tristia - Monteverdi choir, Orchestre révolutionnaire et romantique, J.E.Gardiner
-> J'adore ce triptyque, j'y reviens régulièrement.
Kaipainen : Sysiphus dreams - Finnish radio symphony orchestra, S.Oramo
Salonen : Nyx - Finnish radio symphony orchestra, E.P.Salonen
-> Moins enthousiasmant que des pièces comme Helix ou Gambit.
Jolivet : Cinq danses rituelles - Orchestre de l'ORTF, A.Jolivet
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 16:05

Strauss: 4 derniers lieder/Dreisig

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20618
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 16:22

Bernstein : Symphonie n°1 (Bernstein Sony)

Toujours aussi prenant.  Smile


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Lun 20 Jan 2020 - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 17:39

Fauré: Mélodies/Mauillon

Very Happy Very Happy Very Happy à Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 17:53

Delage: 4 poèmes hindous/Stotijn

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5925
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 18:36

Maurice Ravel
* Boléro
* La Valse
* Rapsodie espagnole
Alborado Del Gracioso
Orchestre National de France
Lorin Maazel
1 K7 CBS Masterworks, 1984

Playlist (141) - Page 14 Rav-ma10
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89682
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 19:04

Xavier a écrit:
Delage: 4 poèmes hindous/Stotijn

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Oh. Quel est le couplage ? Le français est bon ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 19:13

Oui, tout à fait bon!
Couplé avec du Marx, Caplet, Ravel, Moussorgsky, Bridge… (album "If the owl calls again")
Ca me fait un peu penser à ce que fait Otter dans ce répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89682
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 19:14

Mazette, j'ai laissé passer ce récital ! Il faut absolument que j'écoute ça (j'aime beaucoup Stotijn).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 19:43

Nikolaus Brass : The structures of echo - Lindauer Beweinung pour choeur et orchestre        2002 / SWR Vokalensemble Stuttgart, SWR Sinfonieorchester Stuttgart (R. Huber)
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Nikolaus Brass : VOID II pour solistes et orchestre        2001 / Pons, Kobler, Armbruster, Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin (Kluttig)
Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 5925
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 20:05

Alexandre Glazounov
* L'Automne (tiré du ballet 'Les Saisons')
Angèle Dubeau, violon et direction
La Pietà
1 CD Analekta, 1998

Playlist (141) - Page 14 An_2_811


Ce mouvement de ballet est célébrissime au Québec, ayant servi de thème musical au télé-roman 'Les Belles Histoires des Pays d'en-haut'.
Ça fait du bien d'entendre cette musique dans un arrangement différent de la version originale.


Dernière édition par Ravélavélo le Mar 21 Jan 2020 - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11219
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 22:50

Deux choses qui m’ont captivé mais aussi un peu désorienté - il faudra que je réécoute pour pouvoir en dire quelque chose de pertinent:

• Pettersson: Concerto pour violon et quatuor à cordes (Concerto pour violon nº1) (1949):
 
Ulf Hoelscher (violon), Quatuor Mandelring
Berlin, XII.1993
CPO


Assez éloigné du Pettersson qu’on connaît le mieux (celui des Symphonies à partir de la 5) - c’est certes tendu et méchant mais ça brasse aussi beaucoup de langages, de climats et de textures hétéroclites (y compris des choses assez folklorisantes.)


• Tichtchenko: Symphonie nº3, op. 36 (1967):
 
Igor Blazhkov / Orchestre de Chambre du Théâtre Kirov d’Opéra et de Ballet
Leningrad, 1972
Northern Flowers


À la réécoute, j’ai l’impression de commencer à m’y repérer un peu: en fait, j’ai l’intuition que cette symphonie chambriste fonctionne davantage comme certaines sonates pour piano; c’est à la fois assez épuré (et très beau), mais avec des parties expérimentales assez surprenantes.
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1789
Age : 29
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyLun 20 Jan 2020 - 23:32

Playlist (141) - Page 14 61xjbu10
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 EmptyMar 21 Jan 2020 - 4:06

Playlist (141) - Page 14 R-130510

Frank BRIDGE (1879-1941)
Piano Sonata (1921-24) [31:15]
Constant LAMBERT (1905-1951)
Piano Sonata (1928-29) [20:43]
Franz REIZENSTEIN (1911-1968)
Piano Sonata No. 2, Op.40 (1964) [25:49]
Peter Jacobs (Bridge), John McCabe (Lambert), Philip Martin (Reizenstein) (piano)
rec. 1989-91
CONTINUUM CCD 1040 [78:46]

3 belles sonates pour piano anglaises ,de 3 compositeurs assez différents, la belle sonate de Bridge ( 1921- 1925 ), en hommage à un jeune musicien Ernest Farrar,mort à la guerre, c'est une oeuvre impressionnante et complexe qui ne laisse pas indifférent,je pense n'importe quel auditeur.Elle a ce que j'aime dans toute musique, une vision très intérieure personnelle et très étrange.Je laisse aux spécialistes le soin d'en parler plus savamment.La sonate de Lambert ( 1928-1929 )entre les deux autres ,fait figure de hors d'oeuvre,même si le premier mouvement semble un tourbillon ininterrompu, le second mouvement se veut plus lugubre et vers une fin plus menaçante.La vraie surprise pour moi ,reste Franz REIZENSTEIN (1911-1968),un musicien allemand qui a émigré en Angleterre avant la guerre,et pas vraiment connu,sinon qu'on répète partout que c'était un élève d'Hindemith et qu'il compose dans la tradition d'Hindemith,en attendant cette sonate ( 1964 )que je trouve  magnifique et donne envie d'en savoir  plus sur ce compositeur.J'aime pas trop en général quand on résume un compositeur à un suiveur d'un autre compositeur,pour moi, cette sonate à une forte intériorité et en surprendra plus d'un je pense?Pour ceux qui veulent en savoir plus.
Best of British Piano - musicweb-international.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Playlist (141) - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (141)   Playlist (141) - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Playlist (141)
Revenir en haut 
Page 14 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: