Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Votre dernier film visionné

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyJeu 14 Mai 2020 - 2:09

Ce qui m'a embêté c'est que j'aurais aimé avoir un peu plus d'empathie pour le personnage principal, mais c'est difficile, il finit par devenir presqu'aussi irritant que celui d'Ophélia.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyJeu 14 Mai 2020 - 17:46

The Prodigy

Very Happy Very Happy Very Happy +
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyJeu 14 Mai 2020 - 23:07

Christian Petzold : Barbara        2012
Votre dernier film visionné - Page 4 20074920
Very Happy Very Happy Smile + /  Very Happy Very Happy Very Happy
Un film assez curieux dans lequel je n'ai jamais véritablement pu entrer, d'une froideur extrême ; le film se passe en Allemagne de l'est dans les années 80 et Barbara est une pédiatre venant de l'Allemagne de l'ouest. Le climat délateur et d'espionnage ambiant est très bien rendu - si bien que l'on pourrait croire que le réalisateur se méfie du spectateur car le film est extrêmement peu loquace. J'ai trouvé que le film était cependant un peu lassant dans son procédé systématique d'utilisation duelle de l'aller-retour : outre les nombreuses scènes de trajets à vélo, en voiture ou en train ; il y a également des allers-retours affectifs ou sentimentaux (imposés par le climat ambiant, bien sûr puisque ça soulève la question de la confiance). Concernant la mise en scène, elle est extrêmement dépouillé, la photo est sans aucune fioriture, très neutre - avec toutefois une belle scène finale à laquelle on arrive à arracher tant bien que mal un peu de chaleur -, c'est en fait un film particulièrement austère mais qui a un scénario intéressant sans toutefois être une réussite totale. J'ai bien aimé la performance de Nina Hoss. Je ne connaissais que Petzold de nom et ça m'intrigue un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 5:08

L'Homme qui aimait les femmes

Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gregori
Mélomane du dimanche
Gregori

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 10/05/2020

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 16:37

Emeryck a écrit:
Pour en revenir aux palmes d'or, bon courage pour 2015, 2003 (une année vraiment étrange quand on voit ce qu'il y avait en compétition  hehe ) et 1999 qui ne sont pas terribles.

Tu fais donc référence à Rosetta, Elephant et Dheepan.

J'ai vu ces trois films et je ne les trouve pas dénués de qualité, en particulier Rosetta (je l'avais vu lors de sa sortie en salle) qui réinvente à mon sens les codes et l'esthétique du film social - beaucoup s'en sont inspirés depuis et le triptyque "caméra à l'épaule-comédiens non professionnels-ambiance glauque du Nord de la France" est presque devenu banal alors que si mes souvenirs sont bons le film avait choqué à l'époque. Les frères Dardenne ont presque inventé un genre et le film vaut comme acte fondateur. Ils ont fait école me semble-t-il, quoi qu'on en pense par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 17:22

Gregori a écrit:
Emeryck a écrit:
Pour en revenir aux palmes d'or, bon courage pour 2015, 2003 (une année vraiment étrange quand on voit ce qu'il y avait en compétition  hehe ) et 1999 qui ne sont pas terribles.

Tu fais donc référence à Rosetta, Elephant et Dheepan.

J'ai vu ces trois films et je ne les trouve pas dénués de qualité, en particulier Rosetta (je l'avais vu lors de sa sortie en salle) qui réinvente à mon sens les codes et l'esthétique du film social - beaucoup s'en sont inspirés depuis et le triptyque "caméra à l'épaule-comédiens non professionnels-ambiance glauque du Nord de la France" est presque devenu banal alors que si mes souvenirs sont bons le film avait choqué à l'époque. Les frères Dardenne ont presque inventé un genre et le film vaut comme acte fondateur. Ils ont fait école me semble-t-il, quoi qu'on en pense par ailleurs.
C'était un peu hyperbolique, bien sûr ; mais je dois avouer que ce sont pour moi des palmes particulièrement décevantes.
Oui, ils ont influencé beaucoup de gens, tu as tout à fait raison ; je vais préciser ma pensée : il s'agit plutôt d'un problème esthétique que j'ai avec ce film, la caméra portée à l'épaule, quasiment nauséeuse me semble être d'une littéralité parfois agaçante (ils ont d'ailleurs abandonné cela par la suite) ; en fait, c'est une question que je me pose toujours sur les frères Dardenne (et d'autres comme Cantet pour Entre les murs) et notamment à propos de la légitimité dont ils bénéficient : je ne peux pas m'empêcher d'y voir de l'hypocrisie (pas tant de la part des frères mais plutôt des jurys) mais c'est personnel bien sûr.
Après, dire qu'ils ont inventé un genre, ça me semble assez excessif : il y a eu Loach, il y a eu un peu avant eux Guédiguian, il y a eu Pialat qui est peut-être un peu moins ouvertement social et puis il y a eu Brisseau avant qu'il fasse n'importe quoi ; dans un versant plus documentaire il y a eu Wiseman et sans oublier tout le courant néo-réaliste italien ; bien sûr, ils ont leur truc à eux mais ce n'est pas colossal.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6500
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 21:34

Emeryck a écrit:

Après, dire qu'ils ont inventé un genre, ça me semble assez excessif : il y a eu Loach, il y a eu un peu avant eux Guédiguian, il y a eu Pialat qui est peut-être un peu moins ouvertement social et puis il y a eu Brisseau avant qu'il fasse n'importe quoi ; dans un versant plus documentaire il y a eu Wiseman et sans oublier tout le courant néo-réaliste italien ; bien sûr, ils ont leur truc à eux mais ce n'est pas colossal.

Merci de le rappeler et même si j'aime bien le peu que j'ai vu des Dardenne et j'ajoute que Loach, Pialat (et je dirais aussi Cantet, a mon avis un cinéaste vraiment important), et bien entendu Wiseman et les néo-réaliste me paraissent des cinéastes d'une toute autre envergure que les Dardenne.

je connais mal Guédiguian et pas du tout Brisseau.

J'ai du mal a voir en quoi les Dardenne ont inventé un genre, le cinéma social qui interpelle directement le spectateur sur des problèmes concrets ça existe depuis longtemps, les acteurs socio-professionnels, la caméra à l'épaule ça n'a pas attendu Rosetta non plus. Toute la tradition du cinéma direct, les nouvelle vagues (dans un genre plus formaliste, pas toujours sociale) ont déjà expérimenté ce genre de choses. Le néoréalisme italien est évidemment précurseur, et il y a Loach et le cinéma et la télévision anglaise en général qui ont toujours été a la pointe du côté du "réalisme social". La télévision britannique (dont Loach est issu il a commencé à la BBC avec des films vraiment radicaux sur la forme, c'est assez étonnant de voir comment il s'est "assagit" en passant au cinéma) de ce point de vue là a toujours un laboratoire de formes finalement assez expérimentale et presque toujours passionnant, la fiction télévisé (pas toute bien sur quand même une large part) semble avoir très tôt adopté chercher a être un terrain de revendication politique, d'investigation sociologique directement en prise avec la société britannique, c'est potentiellement vrai de toute production culturelle mais là c'est une posture consciente recherchée par les scénaristes, les réalisateurs et les producteurs eux même.
Il y a parfois une dimension brechtienne dans l'interpellation du spectateur d'ailleurs ouvertement revendiquée par le jeune Ken Loach, Peter Watkins, et je suis sur aussi chez Mike Leigh, Stephen Frears (dont l’œuvre télévisuel est plus riche et excitante que l’œuvre cinématographique) et aussi chez le grand Alan Clarke (dont Gus Van Sant s'est inspiré pour Elephant)!

D'ailleurs, même si c'est sans doute un peu réducteur de la catégoriser dans le "réalisme social" je trouve qu'Andréa Arnold est l'une des meilleure réalisatrice en activité a pratiquer ce type d'esthétique plus ou moins naturaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31524
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 22:22

tu connais pas du tout Brisseau Surprised ?
Je capte pas là

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6500
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 22:49

Non je n'ai jamais vu un de ses films, je le connais de nom de réputation (pour les bonnes et les mauvaises raisons). ça m'a jamais attiré plus que ça, mais il faudra bien que j'essaye un jour
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31524
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 23:04

Parsifal a écrit:
Non je n'ai jamais vu un de ses films, je le connais de nom de réputation (pour les bonnes et les mauvaises raisons). ça m'a jamais attiré plus que ça, mais il faudra bien que j'essaye un jour

Ah oui !!

Perso je préfère La vie comme ça et Céline … mais c'est sûrement trop subjectif.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: ah   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 23:25

Parsifal a écrit:
Emeryck a écrit:

Après, dire qu'ils ont inventé un genre, ça me semble assez excessif : il y a eu Loach, il y a eu un peu avant eux Guédiguian, il y a eu Pialat qui est peut-être un peu moins ouvertement social et puis il y a eu Brisseau avant qu'il fasse n'importe quoi ; dans un versant plus documentaire il y a eu Wiseman et sans oublier tout le courant néo-réaliste italien ; bien sûr, ils ont leur truc à eux mais ce n'est pas colossal.

Merci de le rappeler et même si j'aime bien le peu que j'ai vu des Dardenne et j'ajoute que Loach, Pialat (et je dirais aussi Cantet, a mon avis un cinéaste vraiment important), et bien entendu Wiseman et les néo-réaliste me paraissent des cinéastes d'une toute autre envergure que les Dardenne.

je connais mal Guédiguian et pas du tout Brisseau.

J'ai du mal a voir en quoi les Dardenne ont inventé un genre, le cinéma social qui interpelle directement le spectateur sur des problèmes concrets ça existe depuis longtemps, les acteurs socio-professionnels, la caméra à l'épaule ça n'a pas attendu Rosetta non plus. Toute la tradition du cinéma direct, les nouvelle vagues (dans un genre plus formaliste, pas toujours sociale) ont déjà expérimenté ce genre de choses. Le néoréalisme italien est évidemment précurseur, et il y a Loach et le cinéma et la télévision anglaise en général qui ont toujours été a la pointe du côté du "réalisme social". La télévision britannique (dont Loach est issu il a commencé à la BBC avec des films vraiment radicaux sur la forme, c'est assez étonnant de voir comment il s'est "assagit" en passant au cinéma) de ce point de vue là a toujours un laboratoire de formes finalement assez expérimentale et presque toujours passionnant, la fiction télévisé (pas toute bien sur quand même une large part) semble avoir très tôt adopté chercher a être un terrain de revendication politique, d'investigation sociologique directement en prise avec la société britannique, c'est potentiellement vrai de toute production culturelle mais là c'est une posture consciente recherchée par les scénaristes, les réalisateurs et les producteurs eux même.
Il y a parfois une dimension brechtienne dans l'interpellation du spectateur d'ailleurs ouvertement revendiquée par le jeune Ken Loach, Peter Watkins, et je suis sur aussi chez Mike Leigh, Stephen Frears (dont l’œuvre télévisuel est plus riche et excitante que l’œuvre cinématographique) et aussi chez le grand Alan Clarke (dont Gus Van Sant s'est inspiré pour Elephant)!

D'ailleurs, même si c'est sans doute un peu réducteur de la catégoriser dans le "réalisme social" je trouve qu'Andréa Arnold est l'une des meilleure réalisatrice en activité a pratiquer ce type d'esthétique plus ou moins naturaliste.
Ah oui ? C'est si bien que ça, Cantet ? J'avoue que je n'ai vu qu'Entre les murs qui ne m'a pas séduit - cf. au-dessus ; je vais essayer de le découvrir un peu plus, je n'ai que Foxfire en stock, c'est bien ?

Concernant Brisseau, franchement, dès qu'on passe les années 2000, ça devient assez mauvais - sur tous les plans - mais La vie comme ça, De bruit et de fureur et Un jeu brutal sont pour moi de très grands films ; je suis un peu moins sensible à Céline mais c'est à voir ! C'est un cinéma assez personnel je trouve.

Oui, d'ailleurs, van Sant n'a pas quasiment plagié Clarke pour Elephant ?
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 23:27

Quentin Dupieux : Wrong cops        2013
Votre dernier film visionné - Page 4 207672
Very Happy Very Happy Very Happy +
J'ai plutôt aimé ce film, et certaines scènes m'ont fait beaucoup rire - le personnage de Mark Burnham est vraiment très drôle, et globalement le film a un ton particulièrement humoristique. J'ai l'impression que le film est volontairement fait à l'arrache : l'image est parfois brouillonne, les cuts sont étranges et le scénario n'est pas tellement fouillé (ce n'était donc visiblement pas le but) mais l'aspect un peu étrange habituel chez Dupieux devient ici trop prévisible (puisqu'il accentue simplement les clichés) et l'ennui pointe tout de même parfois le bout de son nez, même si le film ne dure qu'à peine une heure et vingt minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6500
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 23:42

Emeryck a écrit:
Parsifal a écrit:
Emeryck a écrit:

Après, dire qu'ils ont inventé un genre, ça me semble assez excessif : il y a eu Loach, il y a eu un peu avant eux Guédiguian, il y a eu Pialat qui est peut-être un peu moins ouvertement social et puis il y a eu Brisseau avant qu'il fasse n'importe quoi ; dans un versant plus documentaire il y a eu Wiseman et sans oublier tout le courant néo-réaliste italien ; bien sûr, ils ont leur truc à eux mais ce n'est pas colossal.

Merci de le rappeler et même si j'aime bien le peu que j'ai vu des Dardenne et j'ajoute que Loach, Pialat (et je dirais aussi Cantet, a mon avis un cinéaste vraiment important), et bien entendu Wiseman et les néo-réaliste me paraissent des cinéastes d'une toute autre envergure que les Dardenne.

je connais mal Guédiguian et pas du tout Brisseau.

J'ai du mal a voir en quoi les Dardenne ont inventé un genre, le cinéma social qui interpelle directement le spectateur sur des problèmes concrets ça existe depuis longtemps, les acteurs socio-professionnels, la caméra à l'épaule ça n'a pas attendu Rosetta non plus. Toute la tradition du cinéma direct, les nouvelle vagues (dans un genre plus formaliste, pas toujours sociale) ont déjà expérimenté ce genre de choses. Le néoréalisme italien est évidemment précurseur, et il y a Loach et le cinéma et la télévision anglaise en général qui ont toujours été a la pointe du côté du "réalisme social". La télévision britannique (dont Loach est issu il a commencé à la BBC avec des films vraiment radicaux sur la forme, c'est assez étonnant de voir comment il s'est "assagit" en passant au cinéma) de ce point de vue là a toujours un laboratoire de formes finalement assez expérimentale et presque toujours passionnant, la fiction télévisé (pas toute bien sur quand même une large part) semble avoir très tôt adopté chercher a être un terrain de revendication politique, d'investigation sociologique directement en prise avec la société britannique, c'est potentiellement vrai de toute production culturelle mais là c'est une posture consciente recherchée par les scénaristes, les réalisateurs et les producteurs eux même.
Il y a parfois une dimension brechtienne dans l'interpellation du spectateur d'ailleurs ouvertement revendiquée par le jeune Ken Loach, Peter Watkins, et je suis sur aussi chez Mike Leigh, Stephen Frears (dont l’œuvre télévisuel est plus riche et excitante que l’œuvre cinématographique) et aussi chez le grand Alan Clarke (dont Gus Van Sant s'est inspiré pour Elephant)!

D'ailleurs, même si c'est sans doute un peu réducteur de la catégoriser dans le "réalisme social" je trouve qu'Andréa Arnold est l'une des meilleure réalisatrice en activité a pratiquer ce type d'esthétique plus ou moins naturaliste.
Ah oui ? C'est si bien que ça, Cantet ? J'avoue que je n'ai vu qu'Entre les murs qui ne m'a pas séduit - cf. au-dessus ; je vais essayer de le découvrir un peu plus, je n'ai que Foxfire en stock, c'est bien ?

Concernant Brisseau, franchement, dès qu'on passe les années 2000, ça devient assez mauvais - sur tous les plans - mais La vie comme ça, De bruit et de fureur et Un jeu brutal sont pour moi de très grands films ; je suis un peu moins sensible à Céline mais c'est à voir ! C'est un cinéma assez personnel je trouve.

Oui, d'ailleurs, van Sant n'a pas quasiment plagié Clarke pour Elephant ?

Ça serait très exagéré de parler de plagiat, l'Irlande du Nord et Colombine aux États Unis c'est quand même pas la même chose et puis Van Sant propose un film plus "conventionnel" disons qu'il y a des personnages nettement identifié et une narration relativement dévellopé (même si ça ne débouche que sur l'absurde du massacre) alors qu'Elephant c'est vraiment un objet radicale, fascinant par sa radicalité a défaut d'être trés aimable: pas d'histoire, pas de personnages proprement parlé juste des anomymes qui marchent et qui tuent a répétition, en gros Clarke filme a la suite des assassinats politiques en Irlande du nord a l'époque des "troubles" sans donné pour autant le moindre élément de contexte, et ça se répète pendant 40 min. Ce que Van Sant a repris (de manière assez superficiel a mon avis) c'est le dispositif de Clarke filmé en travelling en grand angle ses personnages qui marche dans des espaces dont la banalité est accentué par la photo délibérément grisâtre, et la métaphore du titre: elephant, c'est 'the elephant in the room', le problème évident mais dont tout le monde évite de parler pour faire comme si ça n'existait pas.

Le film de Clarke est très "spécial" tu t'en doute, mais il a fait plusieurs expérimentation comme ça, Christine est terrible aussi le personnage titre une lycéenne se rend de maison en maison chez ses camarades de classes pour leur donner leur shoot d’héroïne et c'est ça pendant 50 minutes (et ils regardent les aventures de l'ours paddington a la télé Mr. Green )

Cantet moi j'aime beaucoup Entre les murs, j'ai également beaucoup aimé les sanguinaires (un téléfilms et je crois son premier long, réalisé au moment du passage a l'an 2000) j'ai bien aimé L'Atelier (malgré les apparences ça vaut mieux que son prétexte sociologisant) Retour a Ithaque aussi est bien, un peu artificiel dans son dispositif très bavard mais au final plutôt évocateur. J'aime beaucoup la mise en scène de Cantet l'a manière dont il rempli le cadre, dont il inscrit ses personnage dans l'espace il y a une grande rigueur je trouve. Vers le sud m'avait bien plus aussi pour la mise en scène et les acteurs, mais le scénarios finit par être trop alambiqué malheureusement.
Foxfire c'est peut être celui que j'avais le moins aimé, c'est bien mais superficiel, surtout au regard du roman de Oates qui lui est vraiment formidable, avec une très belle réflexion sur la narration et la mémoire puisque le roman est censé constituer des écrits "collectifs" de Foxfire, le gang de filles, des notes prises par la narratrice au moment des faits et qu'elle réorganise plusieurs années plus tard en reflechissant sur les difficultés a reconstituer le passé, toute cette dimension là qui est très importante dans le livre puisque les faits deviennent du coup très ambigu passe un peu a la trappe lors du passage a l'écran. Le film m'a donné l'impression d'un récit assez éclaté manquant un peu de nécessité.


Je note vos suggestion pour Brisseau! Smile


Dernière édition par Parsifal le Ven 15 Mai 2020 - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 23:52

Emeryck a écrit:
Quentin Dupieux : Wrong cops        2013
Votre dernier film visionné - Page 4 207672
Very Happy Very Happy Very Happy +
J'ai plutôt aimé ce film, et certaines scènes m'ont fait beaucoup rire - le personnage de Mark Burnham est vraiment très drôle, et globalement le film a un ton particulièrement humoristique. J'ai l'impression que le film est volontairement fait à l'arrache : l'image est parfois brouillonne, les cuts sont étranges et le scénario n'est pas tellement fouillé (ce n'était donc visiblement pas le but) mais l'aspect un peu étrange habituel chez Dupieux devient ici trop prévisible (puisqu'il accentue simplement les clichés) et l'ennui pointe tout de même parfois le bout de son nez, même si le film ne dure qu'à peine une heure et vingt minutes.

Mon Dupieux préféré je crois.
Complètement loufoque et jouissif. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 15 Mai 2020 - 23:52

Adieu poulet

Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptySam 16 Mai 2020 - 4:44

Le Locataire

Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3185
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptySam 16 Mai 2020 - 22:56

Emeryck a écrit:
Gregori a écrit:
Emeryck a écrit:
Pour en revenir aux palmes d'or, bon courage pour 2015, 2003 (une année vraiment étrange quand on voit ce qu'il y avait en compétition  hehe ) et 1999 qui ne sont pas terribles.

Tu fais donc référence à Rosetta, Elephant et Dheepan.

J'ai vu ces trois films et je ne les trouve pas dénués de qualité, en particulier Rosetta (je l'avais vu lors de sa sortie en salle) qui réinvente à mon sens les codes et l'esthétique du film social - beaucoup s'en sont inspirés depuis et le triptyque "caméra à l'épaule-comédiens non professionnels-ambiance glauque du Nord de la France" est presque devenu banal alors que si mes souvenirs sont bons le film avait choqué à l'époque. Les frères Dardenne ont presque inventé un genre et le film vaut comme acte fondateur. Ils ont fait école me semble-t-il, quoi qu'on en pense par ailleurs.
[...] je vais préciser ma pensée : il s'agit plutôt d'un problème esthétique que j'ai avec ce film, la caméra portée à l'épaule, quasiment nauséeuse me semble être d'une littéralité parfois agaçante (ils ont d'ailleurs abandonné cela par la suite) ; en fait, c'est une question que je me pose toujours sur les frères Dardenne (et d'autres comme Cantet pour Entre les murs) et notamment à propos de la légitimité dont ils bénéficient : je ne peux pas m'empêcher d'y voir de l'hypocrisie (pas tant de la part des frères mais plutôt des jurys) mais c'est personnel bien sûr.
Après, dire qu'ils ont inventé un genre, ça me semble assez excessif : il y a eu Loach, il y a eu un peu avant eux Guédiguian, il y a eu Pialat qui est peut-être un peu moins ouvertement social et puis il y a eu Brisseau avant qu'il fasse n'importe quoi ; dans un versant plus documentaire il y a eu Wiseman et sans oublier tout le courant néo-réaliste italien ; bien sûr, ils ont leur truc à eux mais ce n'est pas colossal.

J'ai souvent dit le bien que je pensais des frères Dardenne, et de Rosetta particulièrement ; je ne peux que me réjouir que ce sentiment puisse être partagé par Gregori.

Par rapport aux arguments développés par Emeryck (ou Parsifal) plusieurs questions
> Vouloir mettre en concurrence Loach, Guédiguian ou les Dardenne, vouloir faire de l'un ou de l'autre les plus habilités à rendre compte de faits sociaux dans leurs œuvres, les plus légitimes, ou les premiers à s'y affronter ; voici des questions qui leur sembleraient, sans doute, à tous trois, bien peu à propos.
> Voir dans la reconnaissance qu'ils ont tous trois acquise (Loach n'est pas en reste en fait de palmes) la preuve d'un manque de sincérité : c'est un argument, pardonne-moi Emeryck, un peu facile et qui confond leur parole et sa réception.
> La littéralité agaçante de la caméra dans Rosetta, son aspect nauséeux. C'est certainement un point fort du film. Je n’emploierais pas ces termes, mais l'on parle des mêmes choses. Il y a une caméra débordée par son sujet, par Rosetta, par la contrainte spatiale (la caravane, la baraque à gaufres), par la violence (celle de Rosetta, celle de gratter la terre pour y trouver sa cache). Débordée, qui ne sait plus suivre, ou cadrer ; mais à mon avis jamais mimétique (littérale), jamais empathique (ad nauseam) - c'est, pour moi, une de leurs qualités constante et remarquable.

A mon avis : il y a assez peu de filmographies, qui offre des portraits aussi forts (Rosetta, ‎Marion Cotillard‎ dans Deux jours une nuit - ou même Haenel dans La fille inconnue, que j'aime moins - pour ceux revus récemment). Ils me touchent d'autant plus qu’une telle insistance dans le déroulé d'une œuvre me semble digne d'estime et d'éloges.


Dernière édition par xoph le Sam 16 Mai 2020 - 23:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptySam 16 Mai 2020 - 23:11

Arnaud Desplchin : La forêt        2014
Votre dernier film visionné - Page 4 La_Foret
Very Happy Very Happy Smile
C'est à l'heure actuelle le seul téléfilm de Desplechin, il s'agit d'une adaptation assez libre de la pièce d'Alexandre Ostrovski. Ce cadre semi-théâtral est l'occasion pour le réalisateur de faire ressortir particulièrement ses acteurs mais j'avoue que je suis presque constamment resté en dehors du film, l'histoire ne m'a que très moyennement intéressé ; le décalage conscient qu'y introduit Desplechin est parfois savoureux mais ça n'a pas suffit à captiver mon attention durablement ; heureusement que ça ne dure qu'une heure vingt.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptySam 16 Mai 2020 - 23:36

xoph a écrit:
Emeryck a écrit:
Gregori a écrit:
Emeryck a écrit:
Pour en revenir aux palmes d'or, bon courage pour 2015, 2003 (une année vraiment étrange quand on voit ce qu'il y avait en compétition  hehe ) et 1999 qui ne sont pas terribles.

Tu fais donc référence à Rosetta, Elephant et Dheepan.

J'ai vu ces trois films et je ne les trouve pas dénués de qualité, en particulier Rosetta (je l'avais vu lors de sa sortie en salle) qui réinvente à mon sens les codes et l'esthétique du film social - beaucoup s'en sont inspirés depuis et le triptyque "caméra à l'épaule-comédiens non professionnels-ambiance glauque du Nord de la France" est presque devenu banal alors que si mes souvenirs sont bons le film avait choqué à l'époque. Les frères Dardenne ont presque inventé un genre et le film vaut comme acte fondateur. Ils ont fait école me semble-t-il, quoi qu'on en pense par ailleurs.
[...] je vais préciser ma pensée : il s'agit plutôt d'un problème esthétique que j'ai avec ce film, la caméra portée à l'épaule, quasiment nauséeuse me semble être d'une littéralité parfois agaçante (ils ont d'ailleurs abandonné cela par la suite) ; en fait, c'est une question que je me pose toujours sur les frères Dardenne (et d'autres comme Cantet pour Entre les murs) et notamment à propos de la légitimité dont ils bénéficient : je ne peux pas m'empêcher d'y voir de l'hypocrisie (pas tant de la part des frères mais plutôt des jurys) mais c'est personnel bien sûr.
Après, dire qu'ils ont inventé un genre, ça me semble assez excessif : il y a eu Loach, il y a eu un peu avant eux Guédiguian, il y a eu Pialat qui est peut-être un peu moins ouvertement social et puis il y a eu Brisseau avant qu'il fasse n'importe quoi ; dans un versant plus documentaire il y a eu Wiseman et sans oublier tout le courant néo-réaliste italien ; bien sûr, ils ont leur truc à eux mais ce n'est pas colossal.

J'ai souvent dit le bien que je pensais des frères Dardenne, et de Rosetta particulièrement, je ne peux que me réjouir que ce sentiment puisse être partagé par Gregori.

Par rapport aux arguments développés par Emeryck (ou Parsifal) plusieurs questions
> Vouloir mettre en concurrence Loach, Guédiguian ou les Dardenne, vouloir faire de l'un ou de l'autre les plus habilités à rendre compte de faits sociaux dans leurs œuvres, les plus légitimes, ou les premiers à s'y affronter ; voici des questions qui leur sembleraient, sans doute, à tous trois, bien peu à propos.
> Voir dans la reconnaissance qu'ils ont tous trois acquise (Loach n'est pas en reste en fait de palmes) la preuve d'un manque de sincérité : c'est un argument, pardonne moi Emeryck, un peu facile et qui confond leur parole et sa réception.
> La littéralité agaçante de la caméra dans Rosetta, son aspect nauséeux. C'est certainement un point fort du film. Je n’emploierais pas ces termes, mais l'on parle des mêmes choses. Il y a une caméra débordée par son sujet, par Rosetta, par la contrainte spatiale (la caravane, la baraque à gaufres), par la violence (celle de Rosetta, celle de gratter la terre pour y trouver sa cache). Débordée, qui ne sait plus suivre, ou cadrer ; mais à mon avis jamais mimétique (littérale), jamais empathique (ad nauseam) - c'est, pour moi, une de leur qualités constante et remarquable.

A mon avis : il y a assez peu de filmographies, qui offre des portraits aussi forts (Rosetta, ‎Marion Cotillard‎ dans Deux jours une nuit - ou même Haenel dans La fille inconnue, que j'aime moins - pour ceux revus récemment). Ils me touchent d'autant plus qu’une telle insistance dans le déroulé d'une œuvre me semble digne d'estime et d'éloges.
Par contre, je n'ai pas dit que Guédiguian ou Loach était plus légitime que les Dardenne pour réaliser des portraits sociaux - même si j'avoue que Loach me paraît d'une plus grande sincérité. Mon propos (et Parsifal l'a mieux illustré que moi) était juste que les Dardenne ne font finalement rien de fondamentalement nouveau, rien de plus.
Oui, je ne dis pas le contraire, Loach est devenu légitime (il figure souvent dans la sélection de la compétition cannoise) ; et mon propos n'était pas de dire : parce qu'ils sont légitimes, il leur est impossible de faire du cinéma social, ce que je disais, c'était que la légitimité dont ils bénéficient, c'est un peu douteux de la part des jurys/séléctionneurs, c'était comme s'il s'agissait de faire sa B.A., un peu.
D'accord, c'est certainement pour cela que tu as aimé le film et qu'il m'a agacé. Mais je tiens à rappeler que les Dardenne ne sont pas des cinéastes que je n'aime pas mais je n'ai pas réussi à trouver un film complètement convaincant mais je vais continuer à explorer leur filmographie.

Je ne sais pas trop - en ne citant pas ceux ci-dessus, il y a Cassavetes qui offre des portraits extrêmement forts, Bresson aussi, Bergman bien sûr, Varda et pour citer quelques cinéastes plus récents, il y a Balagov, Zviaguintsev, Audiard dans certains de ses films.
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3185
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 0:03

@ Emeryck
Il y a bien sûr, parmi les cinéastes cité·e·s par toi ou Parsifal, un certains nombres d'auteur·e·s que je connais peu ou pas. Certainement de fort bonnes pistes pour aller plus loin sur ces questions, et comprendre le travail des Dardenne dans une histoire du cinéma social plus ample.
Ce qui ne lui enlève pas forcément la force que je peux y voir.
coucou
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6500
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 2:52

xoph a écrit:


J'ai souvent dit le bien que je pensais des frères Dardenne, et de Rosetta particulièrement ; je ne peux que me réjouir que ce sentiment puisse être partagé par Gregori.

Par rapport aux arguments développés par Emeryck (ou Parsifal) plusieurs questions
> Vouloir mettre en concurrence Loach, Guédiguian ou les Dardenne, vouloir faire de l'un ou de l'autre les plus habilités à rendre compte de faits sociaux dans leurs œuvres, les plus légitimes, ou les premiers à s'y affronter ; voici des questions qui leur sembleraient, sans doute, à tous trois, bien peu à propos.

Ni moi ni Emerick ne nous sommes place sur le terrain de la légitimité a rendre compte des faits sociaux donc je ne vois pas bien ce que ça vient faire ici. Que ces questions leur semble peu a propos ce n'est pas vraiment mon, notre problème, en tant que spectateur on a le droit d'avoir nos préférences et de comparer ce qui nous est offert, de les rationaliser justement pour pouvoir en discuter ça fait tout de même aussi partie d'une démarche critique je n'ai pas évaluer leur degrés de sincérité ni leur légitimité a aborder tel ou tel question, j'ai simplement dit que je trouvais, sur des créneaux parfois assez similaire a ceux des Dardenne, qu'il y avait peut être plus intéressant à connaitre, ça n'engage évidemment que moi et ceux qui voudront bien tomber d'accord.

Comme Emeryck l'a rappelé au départ c'était surtout pour répondre sur la nouveauté des frères Dardenne. Ils n'ont pas inventé le cinéma social, et même leur style cinématographique dans ce cadre précis bien que personnel, n'est pas si original. Après j'ai aimé tous les Dardenne que j'ai vu  (L'Enfant, Rosetta, Le Jeune Ahmed, le fils) et que leur manière n'est certainement pas creuse (et je ne trouve pas qu'ils manquent de sincérité, en tout cas je n'ai jamais ressenti la moindre gène de ce côté là) je ne peux pas dire que je suis enthousiasmé comme je peux l'être par d'autre et je pense qu'on peut quand même émettre des doutes sur les mérites respectifs des artistes et établir des comparaisons sans remettre en question leur légitimité a aborder tel ou tel sujet ni même le caractère personnel de leur cinéma simplement je trouve leur films souvent un peu monotone sur la forme et m'y ennui un peu parfois, ce qui n'est pas le cas avec les autres cinéastes que j'ai cité.

La reconnaissance de ce cinéma par des festival comme Cannes (deux palmes pour les Dardenne et pour Loach) peut légitimement poser question non sur les cinéastes eux même mais sur ces festival Emeryck le dit très bien, ils sont tellement éloignés du monde dépeint par ces films que ça ressemble effectivement a un geste pour se donner bonne conscience.

xoph a écrit:
La littéralité agaçante de la caméra dans Rosetta, son aspect nauséeux. C'est certainement un point fort du film. Je n’emploierais pas ces termes, mais l'on parle des mêmes choses. Il y a une caméra débordée par son sujet, par Rosetta, par la contrainte spatiale (la caravane, la baraque à gaufres), par la violence (celle de Rosetta, celle de gratter la terre pour y trouver sa cache). Débordée, qui ne sait plus suivre, ou cadrer ; mais à mon avis jamais mimétique (littérale), jamais empathique (ad nauseam) - c'est, pour moi, une de leurs qualités constante et remarquable.

Tu en parle très bien en tout cas et je suis d'accord pour dire qu'il y a une vrai force d'expression cinématographique, mais je me retrouve assez dans ce que peu dire Emeryck sur la "littéralité de la caméra" il n'y a pas vraiment d'au delà par rapport a ce qui est filmé chez les Dardenne tout me semble réduit a l'action des personnages que la caméra ne lâche jamais mais sans que ça n'éclaire leur vie intérieur, leur personnages restent des blocs totalement fermé pour moi, a déchiffré de l'extérieur. C'est un choix tout a fait respectable et j'imagine cohérent avec une certaine conception du réalisme mais ça me frustre personnellement et je trouve que ça n'est peut être pas l'option la plus riche. En tout cas c'est souvent ce que je ressent face a leurs films, j'ai peut être tort mais c'est ainsi que je les reçois.

La question de la reconnaissance de Loach ou des Dardennes, d'un cinéma qui se veux avec des problèmes sociaux dans des festivals comme Cannes peut poser effectivement question, non pas de la sincérité des cinéastes mais effectivement des Jury ou des sélectionneurs, je suis aussi d'accord avec Emeryck là dessus, mais là c'est un débat complétement différent ^^
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3185
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 8:38

Disons que j'ai toujours du mal à séparer le bon grain de l'ivraie entre les gens que j'aime (en l’occurrence Loach, Dardenne, Guédiguian).
Mon intervention, en défense des Dardenne (avec comme liminaire : questions), peut se resituer dans le mouvement des posts précédents autour de leur films (je pense aux critiques peu élogieuses d'Emeryck, ou aux miennes qui frisent l'enthousiasme délirant).

Pour en revenir à ta réponse :

Ainsi qu'Emeryck, tu retiens essentiellement de ma première question "le procès en légitimité" alors qu'elle comporte d'autres points et que sa finalité est plutôt de dire que ce procès est hors de propos au vu de leurs travaux respectifs, et du fond commun qui y préside.
Peut-on néanmoins penser en vous lisant que cette critique apparaît (un manque de légitimité à parler du social) ? Si on resitue dans un ensemble de posts, il me semble que oui : pour citer Emeryck à propos de La fille inconnue : "c'est habituellement la présence et l'action qui sont au centre de la caméra toujours au service de revendications (prétendument) sociales dans une esthétique très naturaliste" ou encore "on est moins irrité par l'aspect social un peu plaqué (qui n'a pas la sincérité ni l'évidence de celui d'un Ken Loach) qui peuple habituellement leurs films" ; je lis que le cinéma des Dardenne prétend à des revendications sociales, qu'elles sont plaquées sur leur travail, et font montre d'un manque de sincérité et d'évidence.
La critique que j'entendais est donc à comprendre dans ces échanges, qui ne sont pas limités à ceux de ces derniers jours. J'aurais du le préciser.

Sur la nouveauté et l'originalité : je retiens (avec plaisir et intérêt) vos recommandations. Mais, pour me répéter, je ne crois pas que cela ravalera les larmes que je retiens au "haut les cœurs" quasi-conclusif de deux jours, une nuit. Vous l'avez compris, j'aime leur cinéma.

Sur la confusion entre la sincérité, la légitimité d'un travail et sa réception. Même si les interactions sont certainement intéressantes et importantes à étudier : je crois que nous sommes tous trois d'accord pour dire que l'on ne peut pas glisser de l'un à l'autre, sans plus d'analyse, pour juger d'une œuvre. Mais alors pourquoi est-il besoin d'en parler si souvent pour approcher le cinéma des Dardenne ?

Sur Rosetta, j'ai dit plusieurs fois que j'aimais ce film, et j'espère avoir dit un peu comment et pourquoi, je reviens pas dessus. Juste sur un point : comme souvent, par rapport aux choses auxquelles l'on est sensible : les réticences que d'autres formulent (toi, en l’occurrence) sont parfois au creux de ce qui vous étreint (ou parfois le deviennent par une forme de construction, qui peut s'avérer aussi sclérosante que féconde - aïe, c'est difficile - ). Bref, quand tu écris à propos de Rosetta "la caméra ne lâche jamais mais sans que ça n'éclaire leur vie intérieure, leurs personnages restent des blocs totalement fermés pour moi, a déchiffrer de l'extérieur", pour moi c'est une singularité et une force de leur cinéma. Et sans doute, à mon sens, ce qui le fonde en légitimité. Rosetta est Rosetta, plus forte que les Dardenne, plus vitale, plus sombre, plus définitivement insaisissable.

coucou


Dernière édition par xoph le Dim 17 Mai 2020 - 9:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6500
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 9:12

xoph a écrit:
Disons que j'ai toujours du mal à séparer le bon grain de l'ivraie entre les gens que j'aime (en l’occurrence Loach, Dardenne, Guédiguian).
Mon intervention, en défense des Dardenne (avec comme liminaire : questions), peut se resituer dans le mouvement des posts précédents autour de leur films (je pense aux critiques peu élogieuses d'Emeryck, ou aux miennes qui frisent l'enthousiasme délirant).

Pour en revenir à ta réponse :

Ainsi qu'Emeryck, tu retiens essentiellement de ma première question "le procès en légitimité" alors qu'elle comporte d'autres points et que sa finalité est plutôt de dire que ce procès est hors de propos au vu de leurs travaux respectifs, et du fond commun qui y préside.

Mais c'est bien ce que je conteste ^^
d’abord parce que comme pour n'importe quel art la comparaisons entre les œuvres est inévitable surtout lorsqu'elles se placent sur un terrain assez similaire la question pour moi n'est pas de savoir si les un son plus "légitime" que les autres, simplement de comparer leurs qualités respectives (et il est vrai les évaluer), sans remettre par ailleurs en question leur sincérité a tous, surtout que je ne fait qu'objectiver un ressenti personnel qui est ouvert a la discussion ^^



xoph a écrit:
Sur la nouveauté et l'originalité : je retiens (avec plaisir et intérêt) vos recommandations. Mais, pour me répéter, je ne crois pas que cela ravalera les larmes que je retiens au "haut les cœurs" conclusif de deux jours, une nuit. Vous l'avez compris, j'aime leur cinéma.

et ce n'était surtout pas le but de nos posts, pardon si c'est apparu comme ça. Au départ c'était juste pour répondre a la question de l'originalité effectivement, ils ne le sont pas autant qu'on peut le croire a mon avis, ce qui ne les empêche pas d'être personnel et digne d’intérêt.

xoph a écrit:
Sur la confusion entre la sincérité, la légitimité d'un travail et sa réception. Même si les interactions sont certainement intéressantes et importantes à étudier : je crois que nous sommes tous trois d'accord pour dire que l'on ne peut pas glisser de l'un à l'autre, sans plus d'analyse, pour juger d'une œuvre. Mais alors pourquoi est-il besoin d'en parler si souvent pour approcher le cinéma des Dardenne ?

Peut être parce que leur cinéma se place sur ce terrain là lui même? comme tout film qui se veut proche du "réel", et d'un réel difficile, avec un style volontairement dépourvu d'afféterie qui semble refuser l'artificialité forcément on se pose la question de la sincérité, de l'engagement réel du cinéaste, en tout cas bien plus que par rapport a un film plus ancré dans un monde "fantasmé", je n'ai pas l'impression que ça soit seulement pour les Dardenne, c'est toujours quelque chose qui revient a la sortie de chaque Ken Loach.



xoph a écrit:
Sur Rosetta, j'ai dit plusieurs fois que j'aimais ce film, et j'espère avoir dit un peu comment et pourquoi, je reviens pas dessus. Juste une chose : comme souvent, par rapport aux choses auxquelles l'on est sensible, les réticences que d'autres formulent (toi en l’occurrence) sont parfois au creux de ce qui vous étreint (ou parfois le deviennent par une forme de construction, qui peut s'avérer aussi sclérosante que féconde - aïe c'est difficile - ). Bref, quand tu écris à propos de Rosetta "la caméra ne lâche jamais mais sans que ça n'éclaire leur vie intérieur, leur personnages restent des blocs totalement fermé pour moi, a déchiffré de l'extérieur", pour moi c'est une singularité et une force de leur cinéma. Et sans doute, à mon sens,ce qui le fonde en légitimité. Rosetta est Rosetta, plus forte que les Dardenne, plus vitale, plus sombre, plus définitivement insaisissable.

Et tu as tout a fait raison c'est leur singularité et comme je le disait c'est un choix artistique tout a fait respectable (et donc légitime) mais j'ai parfois l'impression que ça limite un peu la portée de leur film, mais c'est plus un constat sur ce que je recherche moi qu'une critique de leur cinéma. Smile


Dernière édition par Parsifal le Dim 17 Mai 2020 - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3185
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 9:17

coucou Prochain acte, pour moi, aller piocher dans vos références cinématographiques et revoir Le gamin au vélo.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 10:00

Je souscris à ce qu'à répondu Parsifal et concernant Ken Loach, d'ailleurs, la question de la manière dont il raconte les choses se pose aussi - je crois d'ailleurs que j'en avais un peu parlé lorsque j'avais vu Sorry we missed you mais c'est un "problème" (subjectif, bien sûr !) différent des Dardenne : chez Loach (en tout cas dans ses derniers films  - enfin, ceux que j'ai vus, pour être exact), il y a parfois un aspect un peu forcé ou exagérément fataliste (sans doute pour mieux atteindre) dans la façon de dépeindre les choses alors que ce n'est jamais le cas chez les Dardenne, par exemple. Brisseau me semble échapper à tout cela dans La vie comme ça par exemple : c'est tellement présenté tel quel que ce genre de choses sont très réduites. 
Pour Rosetta (ou en fait pour Dheepan ou Elephant puisque c'est de là que la discussion est née), cela traduit simplement mon sentiment de "ah, c'est ça la palme d'or 1999/2003/2015 ..?" et c'est quelque chose (en général, pas seulement pour ces films) qui est très commun (cf. la palme d'or 1987 de Pialat ou celle de 1979 qu'a failli ne pas avoir Apocalypse now car Sagan voulait à tout prix la palme pour Le tambour) ; mais c'est très certainement dû à la mythologie autour de Cannes, de son extrême hiérarchisation qui créé (sans doute naïvement) un sentiment d'attente dont la non-satisfaction donnera lieu sans doute à une réaction plus forte que pour un film quelconque.  

Mais bien sûr, il est intéressant de discuter de tout cela - et en général d'alimenter ce fil en discussions. Le gamin au vélo est pas mal, d'ailleurs ; je crois que c'est l'un de mes préférés avec Le jeune Ahmed (si on enlève la fin).
Revenir en haut Aller en bas
Thelonious
Mélomaniaque
Thelonious

Nombre de messages : 1668
Age : 46
Date d'inscription : 10/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 11:04

Ida Lupino - Le voyage de la peur (1953)

Votre dernier film visionné - Page 4 Le_Voyage_de_la_peur

Un très bon film haletant.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6500
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 11:48

Emeryck a écrit:
Je souscris à ce qu'à répondu Parsifal et concernant Ken Loach, d'ailleurs, la question de la manière dont il raconte les choses se pose aussi - je crois d'ailleurs que j'en avais un peu parlé lorsque j'avais vu Sorry we missed you mais c'est un "problème" (subjectif, bien sûr !) différent des Dardenne : chez Loach (en tout cas dans ses derniers films  - enfin, ceux que j'ai vus, pour être exact), il y a parfois un aspect un peu forcé ou exagérément fataliste (sans doute pour mieux atteindre) dans la façon de dépeindre les choses alors que ce n'est jamais le cas chez les Dardenne, par exemple.

Oui il y a un côté rhétorique chez Ken Loach, il est clairement plus militant que les Dardennes, j'avoue que c'est ça que j'aime bien chez lui cette dimension dramatique qui échappe a l'effet pseudo-documentaire qu'il semble parfois recherché. C'est souvent ce qui gène les gens chez Loach (et je vois tout a fait pourquoi), tout est finalement organisé dans une direction bien précise et pour être tout a fait c'est peut être ça que j'aime bien il y a un côté fable, apologue qui me séduit pas mal.  

Thelonious

je ne sais pas si le premier film que tu vois de cette réalisatrice mais elle est vraiment a découvrir, en tout cas les trois que j'ai vu d'elle m'ont énormément plu: The Hitchiker effectivement est une série B sèche et haletante, une maitrise du suspense incroyable. Et Outrage et The Bigamist sont aussi de grandes réussites, dans un genre assez différent cela dit!


Dernière édition par Parsifal le Dim 17 Mai 2020 - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thelonious
Mélomaniaque
Thelonious

Nombre de messages : 1668
Age : 46
Date d'inscription : 10/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 12:13

Citation :
je ne sais pas si le premier film que tu vois de cette réalisatrice

En tant que réal, c'est le premier, mais je l'ai vu comme actrice. J'ai trouvé ce film très réussi et quelle maîtrise du rythme...
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 23:30

Arnaud Desplechin : Trois souvenirs de ma jeunesse        2015
Votre dernier film visionné - Page 4 557341
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Après Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) et Conte de Noël, Desplechin reprend le personnage de Paul Dédalus et c'est encore une fois un très grand film. Tout d'abord, les acteurs/tries sont remarquables : grande performance de Quentin Dolmaire, mais aussi de Lou Recoy-Lecollinet et bien sûr de Mathieu Amalric notamment dans l'épilogue. Cet opus est encore plus labyrinthique que les deux autres, jouant sur les diffractions (celle du temps mais aussi celle de l'identité) le film déploie un véritable macrocosme : d'abord dans ce qui est présenté à l'image (l'URSS, Israël, Paris, Roubaix, le Bénin ; les fêtes, l'intimité et surtout, les voyages) mais également dans le style (split-screens, scènes très intimistes, cache circulaire autour de l'image) ; et ce qui fonctionne extrêmement bien, c'est que le réalisateur se donne totalement dans l'entreprise : l'esthétique est d'une charge jouissive, absolument sans aucun complexe que ce soit dans les choix esthétiques ou dans la thématique abordée. En plus d'assumer totalement cette thématique, Desplechin fait part d'une véritable croyance en la passion, il y a notamment ce très beau moment où Esther embrasse Paul et lui confirme qu'il s'agit bien de lui alors que ce dernier avait précédemment affirmé qu'il ne "savait pas" qui il était. Ce que j'ai énormément aimé, c'est que malgré la nette prééminence de la troisième partie, il y a quelque chose de très dynamique avec des mots qui cisèlent le récit : il y a ce "je me souviens" qui ouvre chaque partie et il y a cette superbe scène finale qui démontre les sentiments encore persistants et vifs avec ce mot "intact" répété, comme en surimpression - et surtout cette envolée de pages : rappel frontal d'Esther, de ses lettres et de son livre. C'est vraiment un superbe film.  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1409
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 17 Mai 2020 - 23:54

Précisons que ceux qui croiraient voir un presque de Comment je me suis disputé pourront être déçu (ce fut mon cas lors de la sortie, et il a fallu que je le voie à nouveau pour en mesurer toute la force). C'est un Paul Dédalus alternatif à celui du premier film, et c'est aussi une autre Esther.
La scène avec Eric Ruf après le concert de Wolf arrangé par Stravinsky est extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyLun 18 Mai 2020 - 23:34

Denis Villeneuve : Arrival        2016
Votre dernier film visionné - Page 4 3719413
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Ce film est plutôt référencé : les plans de mains de bébé en ouverture et la manière dont ils sont montrés rappelle The tree of life de Malick, l'aspect très monolithique et fermé des vaisseaux rappelle la scène de clôture de 2001 : a space odyssey et dans une moindre mesure Close encounters of the third kind. Malgré cet héritage, Villeneuve fait quelque chose de tout à fait personnel en adoptant un axe plutôt personnel qui va au-delà du traditionnel topos sur le dualisme vie/mort aux accents un peu métaphysiques comme ont pu le faire dernièrement Claire Denis avec High life et James Gray avec Ad astra ; la réflexion de Villeneuve est avant tout centrée sur le langage : comment sortir de son propre langage ? Bon, être étranger dans sa propre langue, ça ne compte pas. Le réalisateur semble plutôt développer la forme cyclique tout au long du film : tout d'abord dans son déroulement, mais aussi dans le langage des extraterrestres qui est formé de cercles ou bien encore dans le prénom de la petite Hannah qui est un palindrome ; on pourrait croire que ça répond négativement à la question d'autant plus que les trajectoires humaines du film sont rectilignes : c'est la marche de la linguiste vers l'écran, c'est l'ascension verticale dans le monolithe et malgré tout, la rencontre se fera. En parlant de rencontre, le titre français me semble bien plus éloquent puisque ce film est également très axé sur la possibilité d'une rencontre, possibilité à mon avis sur laquelle repose toute la tension du film : trajectoire qui consistera sans doute à éclaircir cette paroi rigide entre la linguiste et les extraterrestres - dont la première étape a été le retrait de la combinaison. Dans ce film, il y a également une tonalité assez intimiste (notamment grâce au fait que presque toute l'attention se porte sur la linguiste) qui est plutôt simple mais qui fonctionne - et notamment dans la toute fin du film. En revanche, la scène qui précède cette fin est absolument gratuite et est comme une tache sur le film : cette torsion temporelle n'apporte strictement rien au récit, c'est dommage. Je garde une impression globalement positive de ce film dont la photographie est remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6500
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyMar 19 Mai 2020 - 1:05

Je suis partagé sur ce film, j'ai globalement aimé c'est certainement un bon film, ambitieux thématiquement et esthétiquement, et plutôt prenant. Mais d'un autre côté ça tourne en rond quand même. Je sais que c'est un peu le principe mais justement j'ai l'impression que le film ne dépasse jamais la circularité de son intrigue surtout pour la dimension intimiste il reste cramponné a son anecdote sans rien offrir au delà de la pirouette finale (un peu lourdement préparé avant ça). Mais en même temps c'est un film qui reste en tête. Je serais curieux de lire la nouvelle qui l'a inspiré.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyMar 19 Mai 2020 - 8:58

Parsifal a écrit:
Je suis partagé sur ce film, j'ai globalement aimé c'est certainement un bon film, ambitieux thématiquement et esthétiquement, et plutôt prenant. Mais d'un autre côté ça tourne en rond quand même. Je sais que c'est un peu le principe mais justement j'ai l'impression que le film ne dépasse jamais la circularité de son intrigue surtout pour la dimension intimiste il reste cramponné a son anecdote sans rien offrir au delà de la pirouette finale (un peu lourdement préparé avant ça).  Mais en même temps c'est un film qui reste en tête. Je serais curieux de lire la nouvelle qui l'a inspiré.
Oui, c'est vrai que ce n'est pas un film complètement satisfaisant mais je trouve qu'il dit quelque chose de véritablement différent des autres films de ce genre comme je l'ai dit (il y a notamment ce propos sur le langage) ; après, je pense (peut-être me trompé-je) que Villeneuve n'est pas un champion de la subtilité.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6500
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyMar 19 Mai 2020 - 11:50

Ouais l'hypothése sapir-whorf, bof, après je reconnais qu'il utilise assez bien les possibilités qu'elle peut offrir a la fiction, et mine de rien j'ai l'impression que ça faisait un moment que la SF n'avait pas montrer des extraterrestres pacifique en insistant plutôt sur la possibilité (ou l'impossibilité) de communiquer a part Rencontre du troisiéme type et Mars Attack je ne sais pas si il y a beaucoup de films qui ont exploré cette question, c'est vrai que ça change.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyMar 19 Mai 2020 - 23:23

Ernesto Contreras : Sueño en otro idioma        2017
Votre dernier film visionné - Page 4 81a4f0a377170eca5d41b8ff1ac15bea71ac2c3468ea86c864d29766e33e768d._RI_V_TTW_
Very Happy Very Happy Very Happy / Very Happy Very Happy Very Happy +
Je ne connaissais pas du tout ce réalisateur mexicain et avais choisi le film pour son titre (littéralement "je rêve dans une autre langue") et pour le (très court) synopsis : la disparition d'une langue ; j'ai donc été un peu déçu. Bien sûr, il est question de l'extinction progressive de la culture Zikril jusqu'à ce qu'il ne reste plus que deux anciens amis qui sont maintenant profondément fâchés l'un contre l'autre ; et c'est là que le film va dériver sur le conflit entre les deux hommes et j'avoue que ça ne m'a pas follement intéressé. J'ai cependant beaucoup aimé la photographie très sereine et le rythme du film ; encore une filmographie à creuser !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyMer 20 Mai 2020 - 3:36

Man on the moon

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cricri
Mélomane averti
Cricri

Nombre de messages : 119
Age : 77
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 21/12/2016

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyMer 20 Mai 2020 - 23:09

Joe Wright, Darkest hour (Les heures sombres), avec Gary Oldman, Kristin Scott Thomas, Lily James.

cheers  cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyMer 20 Mai 2020 - 23:16

Paul Dano : Wildlife        2018
Votre dernier film visionné - Page 4 1070330
Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Le film n'est pas d'une originalité folle : il s'agit de porter la déliquescence d'une famille dans l'Amérique des années soixante. Mais justement, cette simplicité va faire fonctionner le film : le film ne va jamais être grandiloquent ni caricatural - peut-être un peu à la fin, éventuellement - tout s'y passe assez naturellement et c'est filmé avec une certaine pudeur. Les personnage de la mère et du fils sont particulièrement intéressants - ce sont, de toute façon, les deux personnages qui sont véritablement développés - la première s'émancipe et est particulièrement mobile dans tout le film, le second est presque une allégorie du regard, la plupart du temps peu loquace et assez solitaire, c'est un véritable témoin ; son travail en tant que photographe est d'ailleurs particulièrement éloquent : d'une part en regard de son statut de témoin et d'autre part concernant ce qu'il prend en photo, il y a notamment une famille, un groupe d'amis, comme s'il s'agissait d'atteindre une vie par l'image - le dernier plan est d'ailleurs très beau, même si un peu facile. C'est un film que j'ai globalement aimé.
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3185
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyMer 20 Mai 2020 - 23:31

Michael Haneke
Happy End

Shocked Hille Perl a une liaison sulfureuse avec Thomas
Question Que va faire Santana de son théorbe ?
Votre dernier film visionné - Page 4 Images12
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85342
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyJeu 21 Mai 2020 - 13:55

La Splendeur des Amberson

Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyJeu 21 Mai 2020 - 22:51

Nader T. Homayoun : Noces d'or        2019
Votre dernier film visionné - Page 4 1393599_poster_scale_480x640
Very Happy Very Happy +
Je n'ai pas beaucoup aimé ce film : tout d'abord, il commence sur une pente dangereuse (des personnages qui sont atteints de la maladie d'Alzheimer, ça sent la libération imminente de la roue) et c'est effectivement un peu ce qu'il se passe : le film juxtapose les éléments absurdes ou totalement improbables. La trame, c'est qu'une femme a perdu la mémoire et trompe son mari malgré elle ; elle se rend à une fête pour ses noces d'or où l'on trouve notamment Giscard ou le premier ministre israélien parmi les invités ; le film semble jouer sur les clichés par accentuation excessive mais c'est tout de même parfois un peu maladroit - par contre, il y a tout de même quelques scènes drôles, notamment la scène finale avec les journalistes. Le sourcil peine à se lever quand on découvre le (mauvais) twist final tant il est pesé par l'ennui ou parfois l'exaspération qui a précédé.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17834
Date d'inscription : 25/11/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 22 Mai 2020 - 20:13

et alors Emi, on l’attend ton film de 2020 !
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 22 Mai 2020 - 20:17

lulu a écrit:
et alors Emi, on l’attend ton film de 2020 !
Non car personne n'a remarqué que je regardais un film par an dans l'ordre chronologique depuis 1992.  Sad
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 22 Mai 2020 - 22:59

Miklós Jancsó : Les sans-espoir        1965
Votre dernier film visionné - Page 4 081325
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
C'est un film vraiment simple dans ce qu'il met en place mais cela ne l'empêche pas d'être puissant : il a même un aspect un peu âpre dans la façon de filmer, couplé à une grande froideur dans la manière de filmer et ça marche très bien. Le réalisateur délocalise l'action au milieu du dix-neuvième siècle mais l'écho à l'insurrection de Budapest neuf ans plus tôt est là. Le film est extrêmement polarisé : d'un côté, on a l'autorité, les individus, les noms ; et l'autre, on a ceux qui obéissent, les groupes indiscernables, les anonymes. La question de l'identité est particulièrement frappante dans ce film notamment lorsqu'un homme doit prouver qu'il n'est pas untel ; et ces flous de dénomination sont nombreux, souligné par ces plans de masses uniformes qui avancent. Il y a également une influence du western américain assez nette (enfin, notamment de Ford à la Grapes of wrath, j'ai l'impression), il y a notamment un plan où un cavalier est sur un monticule de terre sèche orthogonal à l'autre en-dessous. J'ai été frappé par le personnage en cape, qui soutient tout à fait l'ambiance assez glauque du film ; c'est à mon avis l'un des plus grands films du réalisateur hongrois. Je regrette juste que le scénario soit un peu léger et que ça soit donc parfois un peu répétitif.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11219
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 22 Mai 2020 - 23:06

cheers Tu as vu quels autres Jancsó?
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 22 Mai 2020 - 23:15

Benedictus a écrit:
cheers Tu as vu quels autres Jancsó?
Silence et cri, Ah ! ça ira et La bataille pour Mohacs ; je crois que c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11219
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyVen 22 Mai 2020 - 23:34

Moi, Les Sans-Espoir, Rouges et blancs et Silence et cri - j'aime vraiment beaucoup le côté quasi chorégraphique (l'inscription spatiale des corps, la rythmicité des mouvements) (et en effet, les références westerniennes...)

(Aussi Agnus Dei et Psaume rouge, mais il y a très longtemps et je n'avais pas tout capté.)
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptySam 23 Mai 2020 - 6:02

Benedictus a écrit:
Moi, Les Sans-Espoir, Rouges et blancs et Silence et cri - j'aime vraiment beaucoup le côté quasi chorégraphique (l'inscription spatiale des corps, la rythmicité des mouvements) (et en effet, les références westerniennes...)

(Aussi Agnus Dei et Psaume rouge, mais il y a très longtemps et je n'avais pas tout capté.)
J'ai un souvenir un peu vague de Silence et cri mais un souvenir assez beau, cela dit. La bataille pour Mohacs est assez étonnant, même assez comique par moments ; il y a une sorte de machine à remonter le temps qui est une sorte de voiture à pédale un peu camouflée ; très curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptySam 23 Mai 2020 - 23:05

Rebecca Zlotowski : Grand central        2013
Votre dernier film visionné - Page 4 20534616_20130702111026946
Very Happy Very Happy Smile + /  Very Happy Very Happy Very Happy
Des deux films que j'avais vus de Zlotowski, je n'en avais aimé aucun ; je n'ai pas adoré celui-ci mais c'est tout de même d'une autre trempe ! Tout d'abord, la plupart des acteurs/trices sont convaincants (par exemple, Rahim dans un caractère essentiellement différent de celui de son personnage dans Un prophète ; ensuite, il y a des choses bien vues notamment l'utilisation du nucléaire dans le film : ça me semblait assez pertinent en regard de la dimension initiatique du film (pour le personnage interprété par Tahar Rahim) et cette centrale suggère à la fois la naissance et le lien (central, ou nodus le nœud) mais également l'aspect mutatoire du personnage principal ; la mise en scène n'est également pas si mal. Les points qui me posent un problème sont la désagrégation du scénario qui joue un peu sur tous les tableaux et qui se perd, sans finalement rien dire de passionnant ; et surtout, certains dualismes ou certaines métaphores sont vraiment pas subtiles (la pomme et sa chute dans la rivière lors du mariage ou ce dualisme incessant entre la centrale nucléaire et la nature qui accompagne une sorte de dualisme raison/passion) ; c'est quand même dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10233
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 EmptyDim 24 Mai 2020 - 23:12

Dario Argento : Trauma        1993
Votre dernier film visionné - Page 4 TraumaPoster
Very Happy Very Happy
Ce film vient juste après sa collaboration Due occi diabolici avec Romero, et c'est à peu près du même niveau, voire un peu en-dessous : je ne sais pas s'il reste grand-chose de valable dans la filmographie de Dario Argento une fois que l'on passe 1990 ; en tout cas, les trois films que j'ai vus m'orientent vers une réponse négative. Le gros problème de ce Trauma, c'est clairement la longueur : le film n'a clairement rien à dire, il s'agit d'une histoire de vengeance assez fade sur fond de psychanalyse de bas étage ; c'est clairement bordélique, le récit prend plein de détours et c'est d'autant plus inintéressant que l'esthétique est assez plate - bien sûr, il reste des meurtres un peu excentriques mais plus rien de son esthétiques des deux décennies précédentes. Le scénario comportait pourtant suffisamment de choses étranges pour que ça puisse en faire un bon film ; mais là, c'est vraiment un raté... d'autant plus que les acteurs sont tous d'une lissité incommensurable. C'est un Argento à éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Votre dernier film visionné - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre dernier film visionné
Revenir en haut 
Page 4 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: