Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000€ sur TV OLED Philips OLED+ 934 65″ – 65OLED934
2199 € 3199 €
Voir le deal

 

 Votre dernier film visionné

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyDim 2 Aoû 2020 - 5:41

Melancholia

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10148
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyDim 2 Aoû 2020 - 17:24

Xavier a écrit:
Paris, Texas

Very Happy Very Happy Very Happy Smile
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10148
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyDim 2 Aoû 2020 - 18:07

Jean Rollin : La rose de fer        1973
Votre dernier film visionné - Page 14 La_Rose_de_fer
Very Happy Very Happy Very Happy +
Il s'agit sans doute du meilleur film de Rollin que j'ai vu avec Lèvres de sang, il est assez différent des autres, en fait. Ce film est inspiré à la fois par le poète Tristan Corbière et par le poète Charles Baudelaire - Corbière est d'ailleurs une influence capitale pour Rollin - l'ambiance sera alors très romantique-un-peu-torturé. Le film est très simple puisqu'il ne se déroule quasiment qu'en un lieu (le bal initial n'est qu'une amorce pour installer le lit du film à travers la diction du poème) : un cimetière abandonné. Rollin va alors parler d'une histoire d'amour fou et immédiat en jouant beaucoup sur le dualisme vie/mort de plusieurs façons. Tout d'abord, le titre bien sûr : la rose de fer est un élément important puisqu'elle est présentée pour la première fois sur la plage de Pourville-lès-Dieppe qui constitue une sorte de lien géographique entre tous les films de Jean Rollin, souvent présentée au début ou à la fin ; la rose de fer sera également utilisée pour fermer à chaque fois ; elle résume d'ailleurs cette dualité eros/thanatos puisque c'est une rose non-organique, dévitalisée. Cette dualité se retrouve également dans l'emploi même du cimetière. Il y a aussi une séquence que j'aime beaucoup, c'est une sorte de délire du personnage féminin où les images du cimetière et de Pourville-lès-Dieppe se mêlent, si bien qu'on aperçoit d'immenses croix sur la plage. C'est une exploration thématique assez commune mais tout à fait réussie, il y a en plus des séquences vraiment belles avec même des beaux mouvements de caméra (alors que Rollin utilise ordinairement des caméras assez statiques) et le minimalisme du scénario fait que Rollin ne se perd pas dans des circonvolutions dangereuses et va à l'essentiel ; belle découverte, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10148
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyDim 2 Aoû 2020 - 19:05

Sidney Lumet : Fail-safe        1964
Votre dernier film visionné - Page 14 MV5BNjcyZjA1NzktYmNmYy00M2UwLWFmNTktNzRmNjNiZWUyZGI1XkEyXkFqcGdeQXVyMDI2NDg0NQ@@._V1_
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Encore une très belle trouvaille dans la filmographie de Lumet, qui n'est pas si éloigné que ça de 12 angry men : huis-clos très dépouillé en noir et blanc. La scène d'ouverture est au prime abord assez étonnante : une sorte de cauchemar de tauromachie - d'ailleurs, le noir et blanc aux contrastes assez extrêmes rend très bien cette ambiance hallucinée - qui annonce ce qui va venir. Ce film parle de la guerre froide (eh oui, comme Dr. Strangelove sorti la même année - d'ailleurs, Kurbick n'a pas hésité à attaquer Lumet pour plagiat...) et plus globalement la question de la capacité destructrice de l'homme. Plus le film avance et plus il prend un caractère implacable, augmentant la tension graduellement avec seulement deux ou trois lieux différents. Il faudrait que je revoie ce film en étant pleinement réveillé pour le saisir pleinement, c'est vraiment un grand film.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10148
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyDim 2 Aoû 2020 - 23:16

Éric Toledano & Olivier Nakache : Le sens de la fête        2017
Votre dernier film visionné - Page 14 570288
Very Happy Very Happy + /  Very Happy Very Happy Smile
Je m'attendais un peu à quelque chose pour ce film, dont on m'avait plutôt parlé en bien ; pourtant, j'ai eu l'impression de ressentir un peu le même agacement (parfois et en moins intense) que face à Place publique d'Agnès Jaoui. Ce film est vraiment fait à la manière d'une sorte de mosaïque mécanique : il y a un personnage principal qui sert d'axe central (joué par Bacri) et autour se trouvent plein de types en grand nombre de telle sorte que chacun(e) d'eux/elles soit essentiel(le) au bon fonctionnement de la chose ; ça pourrait amener quelque chose d'intéressant mais je trouve que c'est le plus gros défaut du film : les personnages sont extrêmement univoques et n'ont à peu près qu'un trait de caractère : le photographe fanatique de l'argentique, son stagiaire discipliné, le magicien foireux, le DJ un peu stupide, le gars qui corrige systématiquement les gens sur les mêmes choses, les vieux qui ne savent pas se servir de leur téléphone portable ni de leur ordinateur ; et ce qui pourrait servir le comique de répétition n'a fait que m'agacer. Pourtant, il y a des acteurs que j'apprécie beaucoup notamment Vincent Macaigne et William Lebghil mais malgré quelques répliques drôles et bien senties, ça ne suffit pas à sauver le film.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyHier à 3:42

Ah oui, moi j'avais bien aimé, j'avais trouvé ça drôle avec des dialogues qui faisaient mouche.


Sisters

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10148
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyHier à 11:46

Céline Sciamma : Tomboy        2011
Votre dernier film visionné - Page 14 19697284
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Avant toute chose, ce film est d'une grande intelligence et je n'ai encore jamais vu de film aborder ce sujet, cela en fait déjà un film important. Tomboy est un terme qui désigne une fille qui s'habille comme un garçon et aime des activités traditionnellement associées aux garçons, un "garçon manqué" comme on dirait en français ; cette terminologie est d'ailleurs encore plus nauséabonde comme si une telle personne essayait de devenir un garçon mais ne pouvait y arriver en raison de son sexe de naissance, qui apparaît alors comme quelque chose de déterminé pour toujours ; ce film parle admirablement de cette question du genre en confrontant deux générations. Dans le film, on suit une fille qui s'identifie au genre masculin. Ce qui est déjà remarquable, c'est qu'il n'y a pas de justification à ce choix - alors quelqu'un n'aurait jamais l'idée de demander à quelqu'un pourquoi il est cisgenre. Le film montre également que le triomphe du cisgenrisme est quelque chose de culturel (et institutionnel, bien sûr puisque tous les papiers s'ouvrent la plupart du temps sur les cases M. ou Mme.) notamment lorsque la mère de Laure/Mickaël découvre ce qu'il se passe, elle lui demande pourquoi iel fait ça et à un moment, iel tape un garçon qui a poussé sa petite sœur et s'excuse la première fois sur la demande de sa mère ; ensuite, sa mère lui demande "Pourquoi tu as fait ça ??" (et par le contexte, on pense à son acte de défense et en fait, elle parle du fait qu'iel s'habille comme un garçon), elle lui impose ensuite le port d'une robe et tient à ce qu'iel aille s'excuser à nouveau dans cette tenue et dise à la fille dont iel était amoureux/se que son sexe est féminin ; on voit que la mère n'est pas tant mue par une conviction personnelle que par la convention tacite du cisgenrisme. D'ailleurs, cet aspect arbitraire contraste avec la spontanéité des enfants lorsqu'ils sont entre eux : la fille qui va devenir l'amoureuse de Mickaël/Laure ne se pose au début pas tant la question du genre de Mickaël/Laure ; et sa petite soeur accepte sans lui demander la moindre justification et sans le/la juger - la scène du baiser sous pression témoigne d'ailleurs à nouveau de cet aspect arbitraire et même parfois hostile (à l'égard des sexualités queer et particulièrement à l'égard du transgenrisme que l'on emprisonne (alors qu'il est plus vaste) parfois sous le terme travestissement comme s'il s'agissait de trahir une vérité profonde)) puisque le garçon frappé par Mickaël/Laure dit à son amoureuse "tu embrasses une fille, c'est dégueulasse, hein ?" après un moment d'hésitation troublée elle confirme. Ce film est également très original puisque ordinairement, le questionnement sur la sexualité (sa représentation au cinéma) intervient  durant l'adolescence (cf. la filmographie de Larry Clark) alors qu'ici, Mickaël/Laure se pose déjà des questions sur son genre : c'est un peu différent car le langage est différent mais il y a énormément de séquences présentant son corps (ces scènes de regard ou de miroir sont capitales chez Sciamma, notamment l'une de celles qui ouvre presque la filmographie de la réalisatrice où Adèle Haënel s'apprête devant un miroir à trois faces, comme une réminiscence de la femme fatale) et il y a notamment la séquence où iel est invité(e) à la piscine et se confectionne un pénis en pâte à modeler - on a également le témoignage du rejet social du transgenrisme. Ce film est également un film touchant et très immédiat sur l'enfance, la direction d'acteurs est maîtrisée. C'est en tout cas pour moi un film absolument remarquable, très sobre et remarquablement intelligent, je le répète.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyHier à 14:33

Breaking the waves

Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10148
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyHier à 16:54

Paul Thomas Anderson : Phantom thread        2017
Votre dernier film visionné - Page 14 3149649
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Pour la seconde fois, on retrouve (pour notre plus grand bonheur) Daniel Day-Lewis devant la caméra d'Anderson dont le caractère du personnage n'est d'ailleurs pas si éloigné de son personnage de There will be blood : il joue ici un couturier très froid et assez agaçant par son aspect tyrannique qui a une composante œdipienne assez développée puisqu'il est hanté par la mort de sa mère - il l'inscrit en secret dans les coutures des robes qu'il confectionne ; il dit d'ailleurs à la femme qu'il rencontre qu'on peut cacher toutes sortes de choses en les cousant sur un vêtement. Il a été difficile pour moi de ne pas penser à Saint Laurent de Bonello et par-là même d'être un peu déçu. Au fond, Anderson n'a pas envie de parler de mode mais plutôt de montrer l'évolution progressive d'une figure qui semblait immuable ; je pense que le choix du milieu de la couture est cependant intéressant puisque c'est le couturier qui habille les gens (c'est une forme de contrainte) mais à la fois, la personne reste assez libre et cette duplicité se retrouve dans le film à travers cette querelle entre le couturier et Alma ; d'ailleurs, lors de leur première soirée ensemble, il prend toutes ses mesures, ça en dit long sur le personnage. En fait, Alma est la seule figure qui va contre lui (de manière assez cocasse et piquante, d'ailleurs) - heureusement car les autres sont un peu en mode "il est dur mais bon... c'est un génie" - et même pas complètement (cf. ses aspirations finales). La mise en scène est par contre vraiment remarquables, aussi bien en terme de lumières que de cadres, vraiment très bien. J'ai globalement bien aimé le film mais le scénario est un peu bancal et certaines choses semblent parfois un peu sorties de nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyHier à 20:28

Wrong

Very Happy Very Happy Very Happy Smile

Je trouve génial qu'on donne à un réalisateur les moyens de faire des choses aussi absurdes.
Revenir en haut Aller en bas
Emeryck
Mélomane chevronné
Emeryck

Nombre de messages : 10148
Age : 22
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyHier à 23:36

Billy Wilder : The fortune cookie        1966
Votre dernier film visionné - Page 14 51WDnmcKGSL._AC_
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Ce film est un peu particulier dans sa structure : il est composé de seize petites saynètes qui forment un tout continu. J'ai trouvé que ça marchait et que ça insufflait une dynamique effrénée au récit qui tire sur tout ce qui bouge, tout y passe : les avocats, les médecins, les compagnies d'assurance, les racistes ; malheureusement, il y a une petite partie misogyne (ou peut-être simplement essentialiste, difficile de savoir dans cette rafale généralisée). Les dialogues sont vraiment écrits de façon admirable, et l'idée de la mise en abîme par la compagnie d'assurance est une idée fertile, notamment avec la scène juste avant la fin, totalement délirante et extrêmement drôle. Ce n'est sans doute pas au niveau des plus grandes réussites de Wilder mais c'est tout de même vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 EmptyAujourd'hui à 1:27

Selfie

Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Votre dernier film visionné - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Votre dernier film visionné - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre dernier film visionné
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: