Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur le Pack enceintes Home Cinéma JAMO PACK
649 € 1099 €
Voir le deal

 

 Hölderlin et la musique

Aller en bas 
+2
Rubato
Benedictus
6 participants
AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 11649
Date d'inscription : 21/01/2007

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Hölderlin et la musique   hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 EmptyMar 16 Juin 2020 - 13:24

Reçu ce midi:

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Holder11

J'aurai l'occasion d'en dire deux mots.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 11649
Date d'inscription : 21/01/2007

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Hölderlin et la musique   hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 EmptyMar 16 Juin 2020 - 21:13

Première écoute de l'album de Mitsuko Shirai et Harmutt Höll / Hölderlin Gesänge (voir ci-dessus).

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 173236763 hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 173236763 hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 173236763

Juste deux mots: un bijou!

Avec cette diversité de compositeurs (Benedictus en a donné le détail en début de sujet) et de styles (quoique), ceci n'empêchant pas d'avoir une belle homogénéité quant à l'ambiance générale de l'album.

Aucune faiblesse dans la succession de ces Lieder.
C'est comme si chaque compositeur avait donné le meilleur de lui-même pour servir la poésie d'Hölderlin.
Je connaissais ceux de Pfitzner, d'Eisler, et de Britten; pour les autres c'est une découverte.

La charge émotionnelle est intense sur toute la durée de l'album, et difficile d'écouter autre chose après...

Mitsuko Shirai est sublime et le piano d'Harmutt Höll est très beau.

J'y reviendrai peut-être plus en détails après de nouvelles écoutes.

Merci à Benedictus pour le conseil discographique. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12848
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Hölderlin et la musique   hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 EmptyMer 17 Juin 2020 - 16:09

Écouté aujourd’hui:

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Holder11
Viktor ULLMANN: Drei Hölderlin Lieder (1943): Abdenphantasie. Der Frühling
Mitsuko Shirai (mezzo-soprano), Hartmut Höll (piano)
Heidelberg, V.1986 & X.1993
Capriccio


hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Ullman11
Viktor ULLMANN: Drei Hölderlin Lieder (1943)
Christine Schäfer(soprano), Axel Bauni (piano)
X & XII.1994, I.1995
Orfeo « Mudisca Rediviva »


(Étrangement, Mitsuko Shirai et Hartmut Höll dans leur disque Hölderlin Gesänge excluent le bref Sonnenuntergang - mais je crois qu’ils ont enregistré les trois dans leur monographie Ullmann, que je devrais recevoir incessamment, je l'avais aussi commandé pour l'adaption sous forme de mélodrame de Die Weise von Liebe und Tod des Cornets Christoph Rilke.)

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Killma12
Wilhelm KILLMAYER: Hölderlin-Lieder, II. Zyklus (1983-87, version pour orchestre)
Peter Schreier (ténor), Bernhard Klee / Radio-Philharmonie Hannover des NDR
Hanovre, X.1992 & VI.1993
Wergo


hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Hauer_10
Joseph Matthias HAUER: Hölderlin-Lieder, op. 6, op. 12, op. 23, op. 21 n°2 et n°5, op. 32 n°3 et op. 40 n°3 (1914-25). Klavierstücke mit Überschriften nach Worten von Friedrich Hölderlin, op. 25 (1923)
Holger Falk (ténor), Steffen Schleiermacher (piano)
Marienmünster, IX.2010
MDG


À propos du disque Hauer de Falk et Schleiermacher, lulu a écrit:
C’est un beau disque je trouve, où on sent fortement l’ambigüité entre l’aspect ludique et naïf du formalisme de son langage et en même temps quelque chose qui tire vers le répertoire décadent mais comme épuré, rendu artificiel.
Je souscris absolument. Un disque magnifique, très dense - on a l’impression que les idiosyncrasies de Hauer (pas du tout spectaculaires, mais assez irréductibles), telles que les décrit lulu, y sont comme condensées.

Drosselbart a écrit:
Je me suis d'ailleurs toujours étonné que tant de compositeur aient mis Hölderlin en musique. Si on me demandait le nom d'un poète qui ne s'y prête pas du tout, c'est bien le sien que je donnerais.
Rubato a écrit:
Avec cette diversité de compositeurs [...] et de styles (quoique), ceci n'empêchant pas d'avoir une belle homogénéité quant à l'ambiance générale de l'album.
Aucune faiblesse dans la succession de ces Lieder.
C'est comme si chaque compositeur avait donné le meilleur de lui-même pour servir la poésie d'Hölderlin.
[…] La charge émotionnelle est intense sur toute la durée de l'album, et difficile d'écouter autre chose après…
À écouter ces disques, je crois pouvoir avancer quelques pistes de réflexion pour répondre à Drosselbart et Rubato.

Comme le dit Drosselbart, c’est un poète qui se prête très difficilement à une mise en musique: l’espèce de structure rhétorique extrêmement dense (syntaxiquement, notamment) des poèmes de Hölderlin et leur arrière-plan très allusif en font effectivement un «objet de langue» qui paraît multiplier des contraintes quasiment impossibles pour une mise en musique. En les lisant, on imagine plutôt quelque chose qui serait de l’ordre d’une «déclamation proférée» assez complexe que de lignes vocales d’un mélodisme très évident. Ce qui explique d’ailleurs largement, comme je le disais, que cette poésie ait été mise en musique par des compositeurs du XXᵉ: je crois qu’on ne peut guère répondre à ces contraintes prosodiques que par des écritures vocales «modernes» ou «décadentes» - déclamation frontale en quasi-Sprechgesang ou lignes a-mélodiques complexes à l’harmonie sinueuse et/ou tendue.

Ce qui explique, du coup, la relative homogénéité dont parle Rubato, et impose une grande concentration de moyens: c’est une poésie dont la densité d’écriture est telle qu’elle ne laisse pas une grande place au déploiement des idiosyncrasies mélodiques et harmoniques des compositeurs. C’est souvent, me semble-t-il, dans l’accompagnement, que celles-ci peuvent résider, tandis que l’écriture vocale conserve une dimension essentiellement déclamatoire, voire hiératique. Ça me semble particulièrement sensible chez Killmayer, où cela atteint presque une forme de disjonction (sans doute accentué par l’orchestration - je n’ai pas encore reçu la version pour voix et piano de Prégardien et Mauser), ou dans ce que lulu désigne justement comme le caractère artificiel à force d’épure chez Hauer.

Ces contraintes justifient aussi, je pense, une forme d’extrême concentration des moyens musicaux qui explique cette absence de «faiblesse» dont parle Rubato, «comme si chaque compositeur avait donné le meilleur de lui-même pour servir la poésie»: difficile de produire quelque chose de superficiel ou d’un peu relâché avec un texte aussi serré.

Et ce primat accordé à la profération d’un texte aussi dense, cet effet de concentration (ou de condensation autour du texte) des moyens musicaux me semble aussi expliquer ce sentiment de «charge émotionnelle intense», effectivement encore accentué par une interprète aussi tournée vers l’expressivité que l’est Mitsuko Shirai - à cet effet, la manière beaucoup plus détachée de Christine Schäfer (comme toujours chez elle, cette expression de sourire distant) propose une vraie alternative.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 11649
Date d'inscription : 21/01/2007

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Hölderlin et la musique   hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 EmptyMer 17 Juin 2020 - 17:06

Je vais certainement me procurer le Hauer dont j'ai déjà écouté des extraits.

@Benedictus: J'ai écouté le Killmayer de Prégardien et Mauser. Ça me plait beaucoup. Je te laisse le soin d'en faire un commentaire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 11649
Date d'inscription : 21/01/2007

hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Hölderlin et la musique   hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 EmptyMer 17 Juin 2020 - 17:13

Pour info:

Deux poèmes d'Hölderlin sur cet album
hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 91fwes10

An die Parzen
Der Tod für Vaterland
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Hölderlin et la musique   hölderlin - Hölderlin et la musique - Page 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hölderlin et la musique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: