Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-22%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
140 € 179 €
Voir le deal

 

 Vítězslav Novák (1870-1949)

Aller en bas 
AuteurMessage
Marchoukrev
Mélomane averti
Marchoukrev

Nombre de messages : 431
Age : 24
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

Vítězslav Novák (1870-1949) Empty
MessageSujet: Vítězslav Novák (1870-1949)   Vítězslav Novák (1870-1949) EmptySam 9 Jan 2021 - 19:18

Hello !

J’ai cherché un fil sur Novák et je n’en n’ai pas trouvé, donc j’en crée un.

Très rapidement, Vitězslav Novák est un compositeur tchèque né en 1870 et mort en 1949. Il a été l’élève de Dvořák au conservatoire de Prague, où il a pris la place de son maître comme professeur de composition. Son style se rattache au postromantisme et dans une moindre mesure à l’impressionnisme.

Pour ma part, je ne connais Novák qu’à travers quelques pages orchestrales. A la base, d’ailleurs, je voulais écrire quelques lignes sur ce CD Naxos paru récemment :

Vítězslav Novák (1870-1949) 8_574210

Cet enregistrement comporte deux des œuvres pour orchestre les plus ambitieuses de Novák : la Suite sud-bohémienne et le poème symphonique Toman et la Nymphe des bois.

La Suite comporte quatre mouvements dont les deux premiers ont une ambiance pour le moins pastorale. C’est beau, délicat, l’orchestration est réussie, mais l’ensemble n’est pas non plus très marquant. Je dois dire que je préfère le troisième mouvement, intitulé « Il était une fois : marche des Hussites ». Là on entre dans une ambiance de conte guerrier avec un défilé légendaire qui va crescendo au fur et à mesure que les soldats passent. Toutes proportions gardées, ce passage m’a évoqué la fin des Pins de Rome, mais avec une orchestration plus légère et un parfum slave. La suite s’achève par une très courte apothéose, comme un brillant coucher de soleil.

Toman et la Nymphe des bois est la pièce la plus intéressante du disque. L’action du poème symphonique est des plus simples, et reprend une légende tchèque : Toman, en proie à un doute insupportable, décide d’aller voir son amante et la trouve éprise d’un autre homme ; il se réfugie dans la forêt et meurt dans les bras d’une nymphe. Le morceau de Novák il me semble ne cherche pas vraiment à décrire cette action somme toute assez succincte. Il s’agit plutôt d’une évocation, qui part de mélodies populaires et les transforme au gré de différentes atmosphères (mystérieuse, sylvestre, passionnée, etc). L’orchestration est le point fort de l’ouvrage. Cela m’a évoqué Richard Strauss pour sa sensualité mais en mieux, en moins lourd. Bref, un beau voyage sonore qui a de quoi plaire aux amateurs de musique postromantique (et même impressionniste).

A en croire Naxos, une intégrale commence avec ce CD, ce qui va nous permettre dans les années qui viennent de remplir ce fil ! En ce qui me concerne j’ai hâte de découvrir d’autres œuvres de Novák, en particulier la Symphonie automnale.

Il existe d’ailleurs un autre CD Naxos dirigé par JoAn Falletta avec des poèmes symphoniques. Je l’ai et l’écoute assez régulièrement aussi j’en parlerai sans doute dans les semaines qui viennent.


Dernière édition par Marchoukrev le Sam 9 Jan 2021 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90541
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Vítězslav Novák (1870-1949) Empty
MessageSujet: Re: Vítězslav Novák (1870-1949)   Vítězslav Novák (1870-1949) EmptySam 9 Jan 2021 - 19:24

Oui, Toman est une merveille absolue ! Grand geste lyrique quasi-straussien en effet, mais aussi une manière plus sobre, moins extérieure, davantage fondée sur la progression que les grands épisodes spectaculaires. J'ai adoré ce disque, et en particulier ce poème symphonique.

Sa musique de chambre contient de belles choses également (quatuors).

Merci d'avoir ouvert ce fil. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1200
Date d'inscription : 07/08/2012

Vítězslav Novák (1870-1949) Empty
MessageSujet: Re: Vítězslav Novák (1870-1949)   Vítězslav Novák (1870-1949) EmptyDim 10 Jan 2021 - 9:31

Moi aussi je me suis réjouit que Naxos attaque Novak.

Il y a ce disque ci qu'on peut entendre le concerto pour piano

Vítězslav Novák (1870-1949) 61n2ns10

Novak lui même n'aime pas ce concerto. Il reproche l'incoherence du III trop proche de Dvorak et que le reste et Litzian.

Je le trouve splendide. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1829
Age : 29
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Vítězslav Novák (1870-1949) Empty
MessageSujet: Re: Vítězslav Novák (1870-1949)   Vítězslav Novák (1870-1949) EmptyLun 11 Jan 2021 - 1:11

J'aime beaucoup sa Svatební Košile (Chemise nuptiale) d'après Karel Jaromír Erben, Pan, poème pour piano, ou encore O věčné touze (Du désir éternel) ... Il y a des pépites dans sa musique de chambre aussi.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2008
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Vítězslav Novák (1870-1949) Empty
MessageSujet: Re: Vítězslav Novák (1870-1949)   Vítězslav Novák (1870-1949) EmptyVen 15 Jan 2021 - 17:16

Vítězslav Novák (1870-1949) M0b00012

J'aime beaucoup ce disque là,avec Margaret Fingerhut au piano.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vítězslav Novák (1870-1949) Empty
MessageSujet: Re: Vítězslav Novák (1870-1949)   Vítězslav Novák (1870-1949) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vítězslav Novák (1870-1949)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: