Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -30%
Maillot de Football de l’Équipe de France
Voir le deal
63 €

 

 Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87071
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptySam 29 Mai 2021 - 22:27

Sergueï Prokofiev
Concerto pour piano n° 2

Nikolaï Rimski-Korsakov
Schéhérazade

Orchestre de Paris
Stanislav Kochanovsky, direction
Alexandre Kantorow, piano


J'y étais mercredi soir, mon premier concert depuis plus de 7 mois.
Replacé au 1er balcon latéral courbe impair. (le nuage)

La répartition du public était étrange, avec un parterre assez garni et le reste beaucoup moins. (des rangées vides au 1er balcon latéral ainsi qu'au 2è)

Sans forcément s'en réjouir, on s'est habitué au masque, mais on peut se réjouir de l'éradiquation des tousseurs qui est vraiment spectaculaire!

Pour ce qui est de l'horaire et de la modification du programme, le respect du couvre-feu était juste de façade, la dernière note ayant résonné à 20h45.
Donc à moins d'habiter à moins de 100 mètres de la salle... (je suis rentré chez moi à 22h15)
Du coup il aurait été plus logique de laisser l'Apprenti sorcier et d'enlever le concerto de Prokofiev (mais j'imagine que ça ne se fait pas de retirer le soliste), ça aurait fait un programme d'une heure tout juste au lieu d'1h30, en plus ça aurait évité le changement de plateau (plus de 10 minutes), sans compter le bis de 5 minutes. (un intermezzo de Brahms)

J'ai beaucoup apprécié le son très creusé de Kantorow (étonné par le début très lent), remarquable dans la mise en valeur de la polyphonie (on sent à quel point ça peut se rapprocher de Scriabine finalement par moments) ainsi que la lisibilité de l'orchestre dans le concerto de Prokofiev, et d'une manière générale il m'a semblé que le concert avait été très bien préparé.
J'ai tendance à trouver le finale un peu moins intéressant, alors que dans le 3è concerto c'est vraiment le point culminant de l'oeuvre, je trouve.

Dans Schéhérazade (que je n'avais pas entendu en concert depuis au moins 10 ans, si ce n'est plus), très heureux de retrouver de magnifiques soli d'Eric Picard et des bois admirables. (en particulier flûte et hautbois)
C'est Eiichi Chijiiwa qui officiait en tant que 1er violon solo.

Un très beau concert avec une saveur particulière.


Dernière édition par Xavier le Sam 29 Mai 2021 - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 993
Date d'inscription : 05/03/2018

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptySam 29 Mai 2021 - 23:02

J'y étais le même soir que Xavier. Mêmes impressions dans l'ensemble. Première fois que j'entendais Kantorow (enfin, non, dans le Quatuor de Mahler mais ça ne compte pas vraiment), très impressionnant, avec une puissance et un volume rares chez nos pianistes français, jouant sur des dynamiques très larges mais où tout reste lisible. Et puis il insuffle un vrai souffle à toute l'œuvre. Côté orchestre j'ai mieux apprécié toutes les petites magies d'orchestration de Prokofiev, notamment aux cordes auxquelles il ménage de petits effets brillants.

Magnifique bis aussi (1ère ballade Op. 10 de Brahms).

Shéhérazade : lecture franche et élancée, où les contrebasses, les trompettes et trombones se sont illustrés. Je retiens comme Xavier Éric Picard et Vincent Lucas. Et j'étais content d'entendre Eiichi Chijiwa en premier solo, lui qu'on a toujours l'habitude de voir à gauche des titulaires du poste.

Kochanovsky a donné le dernier concert en public de l'OP l'automne dernier et c'était de nouveau lui pour la réouverture. Quel timing...

Fin du concert à 20:45 et aucune précipitation particulière du public qui a applaudi comme si de rien n'était. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87071
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptySam 29 Mai 2021 - 23:04

mickt a écrit:
Je retiens comme Xavier Éric Picard

Il n'y a pas beaucoup de musiciens où ça me fait ça: chaque note est ciselée, chaque note est un bijou.

mickt a écrit:

Magnifique bis aussi (1ère ballade Op. 10 de Brahms).

Ah voilà j'ai dit une connerie. Smile

Sinon il me semble que Shéhérazade c'est Ravel, et chez Rimsky c'est Schéhérazade. (après, pour quelle raison?... Idea )
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92188
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptySam 29 Mai 2021 - 23:16

Mon hypothèse : plus de versions allemandes ou destinées au marché allemand de Shéhérazade de Rimski, d'où la translittération en « sch ». Sinon, aucune raison évidemment, ce n'est pas du tout une règle.

En revanche, je me suis toujours demandé pourquoi c'était Shéhérazade plutôt que Chéhérazade en français – et ce, dès Galland !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 993
Date d'inscription : 05/03/2018

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptySam 29 Mai 2021 - 23:34

Scheherazade, c'est ce qu'écrivent les Anglais et les Allemands, ce qui explique que ce soit ce qu'on retrouve souvent pour les disques de Rimski et parfois dans les programmes de salle.

Par contre ça a l'air assez compliqué en français : là je tombe sur cette édition de 1832 (version Galland) qui écrit Scheherazade (et on retrouve des noms comme Schahriar ou Schahzenan), et en remontant c'est bien ce qui apparaît dès l'origine chez Galland. À quel moment Shéhérazade s'est-il imposé ?  scratch

https://gallica.bnf.fr/essentiels/galland/mille-nuits/premiere-nuit-scheherazade (1832)
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1510939m/f56.double (1726)

Chez Mardrus c'est Schahrazade... Mais pour rendre compte de sa traduction on pourra écrire Shahrazade. What the fuck ?!?

https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Livre_des_milles_nuits_et_une_nuit/Tome_01/07
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k155400/f162.image
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92188
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptyDim 30 Mai 2021 - 0:06

On peut aussi écrire Shérazade en français.

(Ah tiens, j'avais pas remarqué le « c » en lisant Galland, pourtant j'avais dû lire dans l'édition d'origine, avec les graphies correspondantes…)

Je suppose que ça peut provenir de l'opposition de sons chuhintants voisins dans la langue persane ? Il y aurait ainsi un « ch » et un « s(c)h » ?

Ou bien c'est juste un effet orientalisant, réservant le « ch » aux origines latines.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rocktambule
Mélomane averti
Rocktambule

Nombre de messages : 346
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptyLun 31 Mai 2021 - 9:18

Très très grand plaisir de retrouver Kochanovsky avec l'OP, que j'avais quittés sur un Lac des cygnes, en octobre 2020, particulièrement réussi, et avec des souvenirs de concerts autour des concertos de Rachmaninov quelques saisons auparavant. J'avais déjà dit tout le bien que je pense de ce chef. Ce concert soulevait chez moi de très grandes espérances. Le programme était également pour me plaire : le concerto de Prokofiev est l'un de mes préférés et plutôt rarement entendu, et Schéhérazade m'a toujours laissé d'excellents souvenirs en concert (alors qu'en disque, je trouve ce morceau répétitif, j'y reviendrai).

Comme vous, les copains, j'y étais mercredi soir. J'étais tellement enthousiaste à la sortie que j'ai presque tout tenté pour trouver un billet pour le lendemain, mais j'avais déjà réservé pour Radio France (compte rendu à venir…).

Prokofiev : première rencontre avec Alexandre Kantorow. Par je ne sais quel réflexe tordu, je me méfie naturellement des jeunes pianistes dont tout le monde dit toujours du bien (même syndrome que Lucas Debargue, par exemple). Le peu entendu de lui jusque-là ne m'avait pas convaincu (live Arte piano day, extraits de Brahms sur le CD promo Diapason…). Voilà une excellente occasion ! Débarque une silhouette un peu sans âge, chemise noire un peu froissée, démarche d'oiseau mazouté, à la fois échevelé et un peu dégarni, mi-rêveur mi-souffreteux… Une fois au piano, un son assez métallique, notamment au début du premier mouvement. Le toucher est ciselé, précis, extrêmement net, au point que j'entends pour la première fois certaines notes jusque-là floues, englouties dans le déluge de son. Le tempo est bien plus lent que les versions que j'ai l'habitude d'entendre au disque (Matsuev, Wang, Paik…), mais au profit d'une densité sonore assez incroyable. La fameuse cadence semble le faire souffrir particulièrement, expressions de visage torturées. Mais, il faut bien le reconnaître, tout est là : vraie compréhension de l'œuvre, souffle, lisibilité, précision, lecture personnelle, sens de l'interprétation… Accompagnement très soigné de Kochanovsky (quel soulagement sonore que ces cuivres ronds, puissants, en sortie de cadence !). Les mouvements s'enchaînent et on commence à voir quelques sourires sur le visage du pianiste.
Une grande réussite ! J'ai maintenant hâte de l'entendre dans les concertos de Saint-Saëns, la saison prochaine à Radio France !

Rappel sur Brahms, dont je n'ai pas de souvenir, tant j'étais sonné par le concerto.

Rimski-Korsakov : Schéhérazade est un morceau vraiment à part. On sait qu'on va passer un bon moment, c'est coloré, bien typé, facile à écouter. Et pourtant, je n'ai jamais réussi à trouver une version au disque qui me fasse ressentir ces émotions ressenties en concert : chez moi, je trouve le morceau répétitif, vraiment, et souvent dans des prises de son passant du très faible au très fort, ce qui suppose de l'écouter avec la main sur le variateur. A l'inverse, en concert, ce serait typiquement un morceau à faire écouter à quelqu'un qui découvrirait la musique classique : thèmes typés faciles à identifier et repérer, ensemble harmonieux, profondeur, pas de lassitude…
La version de mercredi était bouleversante : radicale dans sa facilité d'écoute, un immense tourbillon, dansant, chatoyant, particulièrement précis, avec des solos magnifiques (peut-être que le premier violon dans la thème de Schéhérazade n'est pas vraiment un poète, et que la première exposition du thème manquait de souplesse, mais même lui a réussi à se faire emporter, et les expositions suivantes étaient déjà bien meilleures). Cette soirée dégageait une certaine magie : le chef, les musiciens et le public prenaient un réel plaisir. Les musiciens sans masque souriaient, les masqués marquaient leur plaisir d'être là par le regard, le chef aussi prenait visiblement plaisir à être là, et autre symptôme : pas un bruit dans la salle (je reste persuadé que les bruits divers sont un des symptômes de l'ennui du spectateur).

Premier retour à la réalité : Kochanovsky, très rappelé, nous a indiqué l'heure en tapotant son poignet… Retour au couvre-feu, à la réalité… Sorti en sifflotant de la PP, me voilà dans un métro à problèmes, avec une ligne 5 bondée et arrêtée, dans un trajet anormalement long faisant largement dépasser ce couvre-feu… Mais, l'émerveillement était tel que rien ne pouvait m'atteindre.
Vraiment un magnifique concert, à retenir. Pour moi, probablement l'un des plus beaux de la (courte) saison.

La connexion entre Kochanovsky et l'OP est évidente. Certes, il revient régulièrement (prochains concerts en janvier 2022). Mais, on n'aurait pas un mandat à Paris pour lui ? J'ai l'impression qu'il n'a pas d'orchestre et qu'il est facilement à Paris (il a remplacé Sokhiev au pied-levé en octobre 2020).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87071
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptyLun 31 Mai 2021 - 11:38

Rocktambule a écrit:
Accompagnement très soigné de Kochanovsky (quel soulagement sonore que ces cuivres ronds, puissants, en sortie de cadence !).

Ah quand même, ça a été le gros point noir pour moi cet enchaînement: pas d'enchaînement justement, un gros blanc avant que piano et orchestre se lancent ensemble dans la suite, alors que pour moi, très clairement, ça doit être l'aboutissement de la cadence, là j'ai trouvé que ça cassait tout.
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomane averti
Rocktambule

Nombre de messages : 346
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptyLun 31 Mai 2021 - 11:55

Xavier a écrit:
Rocktambule a écrit:
Accompagnement très soigné de Kochanovsky (quel soulagement sonore que ces cuivres ronds, puissants, en sortie de cadence !).

Ah quand même, ça a été le gros point noir pour moi cet enchaînement: pas d'enchaînement justement, un gros blanc avant que piano et orchestre se lancent ensemble dans la suite, alors que pour moi, très clairement, ça doit être l'aboutissement de la cadence, là j'ai trouvé que ça cassait tout.

Justement, je me suis demandé si cette pause était dans la partition ou non. Je me souviens d'une vidéo par Elisabeth Leonskaïa qui finissait sa cadence (dans la souffrance), gros blanc et qui regardait le chef totalement désespérée, chef qui se réveille brusquement et lance l'orchestre.
Ton message semble indiquer que c'est bien un défaut et non ce qui est inscrit en partition.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87071
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptyLun 31 Mai 2021 - 12:12

Il suffit de vérifier: https://ks.imslp.info/files/imglnks/usimg/6/66/IMSLP66128-PMLP04521-Prokofiev_-_Piano_Concerto_No._2,_Op._16_(orch._score).pdf

Ca se passe pages 30-31. (128-129 sur les numéros de page)

Aucune respiration particulière n'est indiquée, donc à mon avis c'est vraiment fait pour être enchaîné.
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomane averti
Rocktambule

Nombre de messages : 346
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptyLun 31 Mai 2021 - 15:35

Merci ! La pause de mercredi a eu lieu juste entre les deux pages. Or, si je lis bien, c'est au pianiste d'attaquer directement l'octave de ré fff juste après les accords do dièse. D'ailleurs, l'octave ré est fff, suite au crescendo des accords do dièse, donc comme une fin de phrase, la pause est d'autant plus inadéquate.
Bref, est-ce imputable au pianiste ou au chef ? Je dirais au pianiste…
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 87071
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptyLun 31 Mai 2021 - 16:47

C'est sûr que c'est une décision entre les deux, il y a quand même les contrebasses qui doivent rentrer tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 993
Date d'inscription : 05/03/2018

Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 EmptyLun 31 Mai 2021 - 19:28

J'ai remarqué cette pause aussi, comme un flottement. Pas trop su à quoi l'attribuer mais ça semblait volontaire..?

(merci en tout cas Rocktambule pour ces comptes rendus détaillés. Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21   Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Philharmonie - Prokofiev Rimsky - Kochanovsky 26/05/21
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: