Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

 

 Violoncelle(s) baroque(s)

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 3 Juil 2021 - 11:54

Fil pour y parler du violoncelle baroque (sa gestation, sa discographie), et particulièrement des répertoires moins souvent mis en lumière que les justement célèbres et magnifiques suites de Jean-Sébastien Bach, sonates d’Antonio Vivaldi… (qui ont déjà leurs fils)

Dans la continuité des interrogations de David Le Marrec dans le fil  https://classik.forumactif.com/t4565p50-les-oeuvres-pour-violoncelle-seul (page 2). Celles-ci portaient sur la place en retrait du violoncelle par rapport au violon, tant en en qualité qu’en quantité, étonnante au regard des possibilités intrinsèques de l’instrument ; et à la suite de mes propres interrogations sur la période baroque, mettant en avant la longue « maturation » du violoncelle, sa coexistence avec la viole de gambe.

Barrière a déjà un fil (maigrelet, soit !) mais pas Berteau ; Dall’Abaco aussi (peu fourni, il est vrai !), mais pas Vandini ou autre Lanzetti

Cocset a un fil mais pas Elinor Frey, Gaetano Nasillo ou Mario Brunello

Et leur consacrer à tou·te·s un fil serait sans doute un peu présomptueux…

Pour commencer reprise de la suite de la conversation citée plus haut

Nota Arrow
Cocset : https://classik.forumactif.com/t9488-bruno-cocset-explorateur-des-basses-d-archet?highlight=cocset
Dall’Abaco : https://classik.forumactif.com/t9494-dallabaco-le-fils-et-un-peu-le-pere?highlight=Dall%E2%80%99Abaco
Barrière : https://classik.forumactif.com/t3218-jean-barriere-1707-1747?highlight=Barri%C3%A8re
Vivaldi : https://classik.forumactif.com/t4070-vivaldi-oeuvres-instrumentales-sauf-concertos?highlight=vivaldi
Bach : https://classik.forumactif.com/t2086-j-s-bach-suites-pour-violoncelle?highlight=bach


Dernière édition par xoph le Sam 25 Déc 2021 - 18:14, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 3 Juil 2021 - 11:57

Violoncelle(s) baroque(s) Violon45

On peut se dire (tout au moins c'est une question) que 50 ans après les Sonates du Rosaire (qui font preuve d'un violon en telle maîtrise de ses moyens qu'il peut se plier à toutes les extravagances - parfaitement réglées et au service d'un projet), le violoncelle en est presque encore à ses débuts, alors que l'on voit encore éclore deux œuvres majeures pour viole de gambe (pour moi des chefs-d'œuvre), celle de JS Bach (peut-être écrites pour Christian Ferdinand Abel, père de Carl Friedrich) et celle de François Couperin.

Pour en revenir à la question initiale : cette coexistence viole de gambe/violoncelle, la forme encore indécise du violoncelle baroque (on peut penser à la place du violoncelle piccolo dans les cantates de Jean-Sébatien Bach par exemple, ou au disque Tartini/Vandini de Mario Brunello sur violoncelle piccolo) par ailleurs, expliquent aussi sans doute en partie pourquoi le violon (même à l'époque baroque) a une place prééminente (en quantité tout au moins).

PS : tableau à étoffer surtout pour la période concernant la "naissance du violoncelle" par les travaux de Cocset* ou Elinor Frey (La voce del violoncello**, que je n'ai avais pas encore écouté), ou autre Gaetano Nasillo
PS 2 : manque certainement une colonne petites basses de violon, violoncello da spalla, etc… (où pourraient apparaître les suites de Jean-Sébatien Bach) mais à moins de recopier la notice de Marc Vanscheeuwijck dans Cello Stories de Cocset
PS 3 : le tableau se limite aux œuvres pour viole de gambe tardives et marquantes, l'idée étant de montrer la coexistence jusque tard de(s) violoncelle(s) et de la viole de gambe.

*:
**:


Dernière édition par xoph le Dim 26 Juin 2022 - 12:03, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 3 Juil 2021 - 11:57

Dans la suite des questions précédentes : on connait Cocset et son travail avec le luthier Charles Riché ; voici Elinor Frey qui vous présente sa nombreuse famille

https://www.youtube.com/watch?v=80Hve7NyBo4

La traduction des commentaires anglais : pété de rire


Dernière édition par xoph le Dim 8 Aoû 2021 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 17 Juil 2021 - 14:06

A la recherche de …
Anner Bylsma, qui, le premier enregistre Gabrielli, Jacchini, … il me semble.

Cocset, mais aussi Hidemi Suzuki, ou Lucia Swarts, furent ses élèves. Et sûrement beaucoup d'autres.

Lucia Swarts, m'a fait penser à Cocset de par ce "souffle un peu court" (que j'aime) : des phrasés incisifs, dont les finales presque sèches sont des invites à mieux rebondir ; ce grain avec de l’accroche (qui sent la colophane, bien que je ne sache pas si l'usage en soit si conseillé avec des archets baroques, et cordes en boyaux) ; cet allant rythmique qui sait s’effacer devant des courbes si vocales.
Qualités que David Le Marrec notait (sous d'autres termes) à propos de son disque des suites de Bach (et que je retrouve plus ici, quant à moi).

Un fort bel album de découvreuse de ces prémices du violoncelle, à mettre au côté de ceux de Cocset, Gaetano Nasillo ou Elinor Frey mentionnés un peu avant (et Bylsma, bien sûr). Et, pour moi : découverte de Jacchini  I love you .

The Italian Origins of the Violoncello
Domenico Gabrielli (1651/59-1690)
Alessandro Scarlatti (1660-1725)
Giovanni Lorenzo Lulier (1662-1700)
Giuseppe Maria Jacchini (1667–1727)
Giovanni Bononcini (1670-1747)

Lucia Swarts, violoncelle
Richte van der Meer,  violoncelle
Johannette Zomer, soprane
Siebe Henstra, clavecin

Violoncelle(s) baroque(s) 615dzy10 Violoncelle(s) baroque(s) 61gnuf10

PS:


Dernière édition par xoph le Lun 20 Déc 2021 - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyDim 18 Juil 2021 - 21:35

Oh oui, ce disque est tout à fait extraordinaire ! Aussi bien pour le répertoire abordé, varié et de haute inspiration (manière de me faire mentir hehe ) que pour la manière de Swarts ! (Je crois que c'est d'ailleurs après la parution récente de ce disque que je suis allé entendre ses Suites de Bach. Finition peut-être encore supérieure, en effet !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyDim 8 Aoû 2021 - 15:30

Petit retour sur :
> le disque de Cocset  Domenico Gabrielli "Bologna 1689… La Nascita del Violoncello".
> le disque d'Elinor Frey La Voce del Violoncello "Œuvres pour violoncelle seul des premiers compositeurs pour violoncelle"


Ces deux disques, avec celui de Lucia Swarts, offrent un panorama très complet de la naissance du violoncelle (avant sa période vivaldienne Vivaldi, Barrière, Geminiani, …  pour grossir le trait, où le violoncelle seul - mais pas les sonates pour violoncelle - s'estompe). Si complet que j'ai bien dû mettre à jour mon tableau supra, et ça c'est vache toujours un plaisir.

---------

L'un des premiers et très beau disque de Cocset chez agOgique.
Violoncelle(s) baroque(s) 71objq10 Violoncelle(s) baroque(s) 51gkql11

Cocset construit le disque autour de la figure de Gabrielli, le "père" du violoncelle (ici Ricercar et sonates), avec pour comparses Giovanni Battista Vitali, Giovanni Battista Degli Antoni, Giuseppe Maria Jacchini (l’intrépide I love you )

Alternant des pièces pour violoncelle seul avec pièces avec basse continue, on retrouve certains des compagnons de route des Basses Réunies.
Emmanuel Jacques : violoncelle et ténor de violon
Mathurin Matharel : violoncelle
Richard Myron : contrebasse
Bertrand Cuiller : clavecin et orgue
Autant dire : finesse, vivacité, accroche et chant.

Cocset y poursuit sa collaboration avec le luthier Charles Riché : "Les rares instruments du XVIIe siècle qui nous parviennent encore ne sont plus des témoignages fiables, tant ils ont été dénaturés par leurs transformations successives […]. Je jouerai donc ces pièces avec sept instrument différents réalisés par Charles Riche entre 2000 et 2009, tous représentatifs de la richesse organologique d'un XVIIe siècle loin de tout esprit de standardisation."

Le disque, comme il le fera plus tard chez Alpha pour Cello Stories est un livre-disque, magnifique témoignage de la recherche organologique menée par Cocset et Riché.

"La musique de Domenico Gabrielli, Giovanni Battista Vitali, Giovanni Battista Degli Antoni sera une mosaïque de timbres et d'instruments, un puzzle dont Giuseppe Jacchini saura puiser la sève pour nourrir une voix et un discours séducteurs résolument tournés vers le siècle des lumières…"

Absolument épatant, et moi je suis tombé amoureux de Jacchini (que l'on peut aussi écouter sur le disque Lucia Swarts).

---------

Elinor Frey autour du violoncelle comme instrument soliste parfois accompagné d'une basse "Le CD retrace quelque 75 années de ce genre musical, du milieu du XVIIe jusqu'à la mort du napolitain Francesco Supriani en 1750".
Ça alors ! Elinor Frey, chercheuse émérite et spécialiste de dall'Abaco (le fils) - elle a publié une édition critique des sonates - oublie juste de nous dire que celui-ci est mort en 1805 et qu'il tient une place centrale dans ce recueil (presque la moitié des onze Capricci). Comme c'est superbe, on ne lui en voudra pas - et après tout il avait 40 ans en 1750, et peut-être déjà écrit les Capricci…

Le violoncelle en couverture, dont on découvre la volute est de la main du luthier et compositeur Domenico Galli (1649-1697), dont on peut entendre deux sonates sur le disque, et si vous voulez savoir à quoi ressemble la caisse de résonance, vous n'avez qu'à acheter le disque ! ou ouvrir le spoiler !

et ça sonne ?:

et bien l'on en sait rien, car elle joue sur un violoncelle anonyme fin XVIIIème de l'école de Klingenthal avec un archet Ralph Ashmead.

Le disque est construit autour de Colombi, Supriani, Galli, Vitali, Ruvo, Gabrielli et dall'Abaco
Elle est accompagnée pour les pièces avec b.c. par
Esteban La Rotta, théorbe et guitare baroque ;
Susie Napper, violoncelle baroque

Le disque vaut surtout, selon son invitation, comme panorama de l'émergence du violoncelle comme instrument soliste.

Épatant, mais moi je ne suis pas tombé amoureux de d'all'Abaco. Car je l'étais déjà (et que je préfère encore pour les caprices l'interprétation brûlante de Kristin Von der Goltz). Elinor Frey, dans ce très beau projet éditorial m'a semblé parfois trop respectueuse, et manquer un peu de fièvre. Mais on est bien sûr dans l'excellence d'une grande artiste.

Violoncelle(s) baroque(s) 81bz3910 Violoncelle(s) baroque(s) 71go1i10
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyMer 11 Aoû 2021 - 22:49

De ces compositeurs "à la naissance du violoncelle", la discographie sous forme de monographie reste très succincte (ce qui est moins le cas de la période baroque à suivre - autour de Vivaldi).

Domenico Gabrielli, pas tant de chose : Cocset, Swarts, Frey cité·e·s plus haut, Hidemi Suzuki (loué par David Le Marrec, et dont je n'ai pas pu trouver de version accessible) ;
Giuseppe Jacchini  Violoncelle(s) baroque(s) 2661413304 rien il me semble… et ça c'est révoltant !
Angelo Maria Fioré : oui, par Elinor Frey (mais pas dans les "panoramas"). J'avais pas été tout à fait emballé, mais à réécouter, en ce qui me concerne.
Spoiler:
Colombi, Galli, Vitali, Ruvo : rien, il me semble.
Dall'Abaco : hors sujet, hors concours, documenté et il a même son fil ! j'aime beaucoup, beaucoup.
Pas grand chose, ah si : Francesco Paolo Supriani par Guillermo Turina, ou Gaetano Nasillo. Mais on est presque, parfois déjà, dans une atmosphère vivaldienne.

>>>>>>>>>>>

Fancesco Supriani (1678-1753)
Principij da imparare a suonare il violoncello [e con 12 toccate a solo]
Parmi les premières œuvres pour violoncelle seul, et l'un des premiers traités.
Ici quelque unes des toccatas (avec b.c. ou pas, des extraits de cantates, des sonates)

Guillermo Turina, violoncelle baroque
Eugenia Boix, soprane
Tomoko Matsuoka, clavecin

Violoncelle(s) baroque(s) Princi10 Violoncelle(s) baroque(s) 712q-210

et à la réécoute, tout comme à la première Very Happy, voire parfois drunken  (ah! la Toccata decima con diminuzione). Très beau disque.


Dernière édition par xoph le Dim 29 Aoû 2021 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 14 Aoû 2021 - 16:03

xoph a écrit:
De ces compositeurs "à la naissance du violoncelle", la discographie sous forme de monographie reste très succincte (ce qui est moins le cas de la période baroque à suivre - autour de Vivaldi).

Domenico Gabrielli, pas tant de chose : Cocset, Swarts, Frey cité·e·s plus haut, Hidemi Suzuki (loué par David Le Marrec, et dont je n'ai pas pu trouver de version accessible) ;
Giuseppe Jacchini  Violoncelle(s) baroque(s) 2661413304 rien il me semble… et ça c'est révoltant !

J'ai été moi aussi enchanté par Jacchini, et dépité du peu qui se trouve… Néanmoins, outre le disque Swarts dont nous avons déjà parlé ci-dessus, 

Violoncelle(s) baroque(s) 7MNTN005DIG

il existe tout un tas de disques-anthologies avec un peu de Jacchini, si d'aventure tu veux fouiller. 

Pas mal de choix (4 sonate da camera) dans ce disque de Veggetti sur piccolo :

Violoncelle(s) baroque(s) BC95802

Quatre pièces par Bylsma : 

Violoncelle(s) baroque(s) 886444281706


Un concerto (mais c'est pas le même esprit) dans cet autre disque Swarts : 

Violoncelle(s) baroque(s) CC72516

Une sonate et un concerto (de chambre) avec Suárez : 

Violoncelle(s) baroque(s) 7509708051374

Une micro-sonate de trois minutes ici : 

Violoncelle(s) baroque(s) IMCD079

ou là : 

Violoncelle(s) baroque(s) ALPHA099

ou encore là : 

Violoncelle(s) baroque(s) GCD923101

Et encore : 

Violoncelle(s) baroque(s) AM143

Une pièce dans ce disque consacré au violon que je n'ai pas écouté (ni lu), donc je ne comprends pas forcément ce que ça fait là : 

Violoncelle(s) baroque(s) GCD921206

Et même un arrangement pour deux trompettes et orgue hehe 

Violoncelle(s) baroque(s) CDX-25226-2

Des sonates pour deux trompettes, je n'ai pas vérifié si c'était authentique ou transcrit : 

Violoncelle(s) baroque(s) 809274083869


Donc ça fait au moins, à défaut de monographie, 3 à 5 disques (selon si tu comptes les concertos) qui documentent assez généreusement son legs pour violoncelle solo. C'est trop peu et trop fragmentaire, mais pas si mal par rapport à zéro.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 14 Aoû 2021 - 16:44

Merci pour ces pistes ! 🙂
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 21 Aoû 2021 - 12:26

A propos de Giuseppe Maria Jacchini

DavidLeMarrec a écrit:

Pas mal de choix (4 sonate da camera) dans ce disque de Veggetti sur piccolo :
Violoncelle(s) baroque(s) BC95802

En cours d'écoute :  sunny

Citation :
Une micro-sonate de trois minutes ici :
ou là :
ou encore là :

Jacchini a l'air d'être un champion de la forme courte, voire ultra courte  hehe
Aria francese-Allegro Op.3 n°10 : 0'40"
Prestissimo Op.1 n°8 : 0'21"
Adagio Op.1 n°8 : 0'58"
Prestissimo Op.1 n°7 : 0'19"
Adagio Op.1 n°7 : 1'05"
Grave Op.3 n°9 : 0'47"
Mais c'est sans doute plus juste de parler de sonates en un mouvement, avec césures (c'est particulièrement frappant pour la très belle Op. 1 N°8 en la mineur).


Citation :
Et même un arrangement pour deux trompettes et orgue hehe
[…]Des sonates pour deux trompettes, je n'ai pas vérifié si c'était authentique ou transcrit :
… à priori authentiques ; il aurait aussi composé pour trompettes.
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 21 Aoû 2021 - 14:26

Un proto-Kurtág !

Et comment trouves-tu ?  J'avais beaucoup aimé ce que j'avais entendu chez Swarts – quoique moins que Gabrielli, mais c'était l'autre nom qui avait retenu mon attention. Deux styles assez distincts par ailleurs.

(Je te réponds tout en écoutant un concerto pour contrebasse des années 1790, si ce n'est pas cultiver la provocation…)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 21 Aoû 2021 - 16:45

Ce qui y est curieux c'est que le nombre de sonates enregistrées (4 ! dans mes écoutes) semble très limité (à moins que Bylsma.…) alors que le corpus doit comporter une vingtaine de sonates à minima, voire une trentaine (Op. 1 et 3, 2 sans doute…). Fonds perdus, inégalité dans sa production ? Quand on parle de Cocset ou Swarts, on peut difficilement suspecter un manque de curiosité.

Elles sont pourtant très belles, très intenses entre des grave et largo à fendre les pierres, des presto fulgurants ; et si on est pas tout à fait du côté de Kurtág  hehe , on reste dans une forme d’expression brève et dense. Pas très loin de Gabrielli pour autant, et j'aurais sans doute du mal à les discerner parfois (le largo de la sonate version 1 en sol de Gabrielli par Cocset, et le grave de la sonate en sol de Jacchini… on est un peu dans le même et très beau registre de l'imploration, et c'est émouvant dans les deux cas - 0'36" chez Cocset et pourtant  Sad ). On s'éloigne par contre, il me semble, du caractère d'improvisation et de fantaisie des Ricercar de Domenico Gabrielli (qui sont parfois proches du Stylus fantasticus), et de leur part d'invention et de mystère.

Des trois versions écoutées

Veggetti : un peu nasal, très théâtral et avec un continuo un peu brouillon (sans doute du à une prise de son trop réverbérée qui a tendance à noyer, mais guitare baroque, et/ou théorbe, éloquente et bien amenée). J'y vois plus de faiblesses à la réécoute

Swarts : super, avec des inégalités et jeu de dynamiques franches, et souvent surprenantes, qui la mettent parfois à la limite du déséquilibre (ses qualités sont ses défauts). Mais pour rendre vivant un menuet (celui de la sonate en sol) pourtant bien conventionnel, c'est du grand art. Sur un fil

Cocset : bon j'adore, mais c'est un peu un parti pris : finesse, allant, chant. Très beau continuo comme toujours avec les basses réunies. Sur un nuage

Trois belles interprétations et trois beaux disques

Violoncelle(s) baroque(s) Copie_10


Dernière édition par xoph le Lun 23 Aoû 2021 - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyDim 22 Aoû 2021 - 0:47

xoph a écrit:
Ce qui y est curieux c'est que le nombre de sonates enregistrées (4 ! dans mes écoutes) semble très limité (à moins que Bylsma.…) alors que le corpus doit comporter une vingtaine de sonates à minima, voire une trentaine (Op. 1 et 3, 2 sans doute…). Fonds perdus, inégalité dans sa production ? Quand on parle de Cocset ou Swarts, on peut difficilement suspecter un manque de curiosité.

Possible que les autres aient repris celles qui étaient déjà connues… Ne néglige pas non plus les problèmes d'édition, c'est parfois difficile de trouver les originaux, même sales, ils ne sont pas commercialisés, gardés seulement dans certaines bibliothèques de villes secondaires, il faut les autorisations pour les consulter, etc. Possible qu'il y ait quelques sonates publiées dans des anthologies et que le reste nécessite un véritable travail pour être joué. Même en étant très curieux, on n'a pas toujours deux semaines (ni les sous) pour aller chercher les partitions en Italie et les recopier…

J'avais l'impression de Jacchini un peu plus lyrique (un peu plus du côté de Montalbano, dans le genre microsonates très mélodiques), presque dramatique quelquefois, là où Gabrielli atteint une forme de décantation assez exceptionnelle.

Mais si j'ai écouté des intégrales Gabrielli, je n'ai, comme toi, entendu que des miettes de Jacchini. Difficile d'en tirer de grandes lois, ce peuvent simplement être des mouvements de caractère particulier.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyDim 22 Aoû 2021 - 11:01

DavidLeMarrec a écrit:
J'avais l'impression de Jacchini un peu plus lyrique (un peu plus du côté de Montalbano, dans le genre microsonates très mélodiques), presque dramatique quelquefois, là où Gabrielli atteint une forme de décantation assez exceptionnelle.
C'est aussi mon sentiment, accentué par la forme du Ricercar (plus abstraite) utilisée par Gabrielli.

----------------------------
Je signale, à réécouter, l'émission sur France Musique "1689, Domenico Gabrielli compose ses 7 Ricercari pour violoncelle" par Anne-Charlotte Rémond. Autour de Gabrielli et de l'invention du violoncelle.

https://www.francemusique.fr/emissions/musicopolis/1689-domenico-gabrielli-compose-ses-7-ricercari-pour-violoncelle-66606

Pour celles ou ceux qui ne connaissent pas le disque de Cocset, on peut y trouver un bon aperçu.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyDim 19 Déc 2021 - 18:15

Que l’un des plus beaux disques de violoncelle baroque sur cette période (autour de Vivaldi) soit consacré à Tartini, violoniste virtuose, peut sembler curieux, si n’apparaissait en creux la personnalité d’Antonio Vandini. Affinités électives selon le texte de Margherita Canale dans le livret.
Celle qui relie Vivaldi et Vandini : Vandini professeur de violoncelle à l’Ospedale delle Pietà de Venise en 1720 où il aurait rencontré Vivaldi, qui aurait pu lui dédier, ou écrire à son attention certains de ses concertos pour violoncelle.
Celle qui relie Tartini et Vandini : Vandini premier violoncelle de l’Orchestre de la Basilique Saint-Antoine de Padoue en 1721 où Tartini était premier violon et violon/chef d’Orchestre. Les œuvres de Tartini pour violoncelle ont pu, là aussi avoir été écrites en pensant à Vandini.
Pour la petite histoire, les liens tissés entre ces deux compositeurs et interprètes semblent avoir perduré tout au long de leur activité : Vandini s’occupera de Tartini, et habitera chez lui lors de la dernière année de sa vie.

Violoncelle baroque ? On est en plein dans cette incertitude qui préside à un certain nombre des œuvres de cette époque : « Sur la page de titre du concerto en Ré figure la mention « concerto pour Viola » […] En réalité, les deux concertos [de Tartini] n’ont été conçus ni pour la viole de gambe ni pour le violoncelle standardisé que nous connaissons aujourd’hui mais pour le violoncelle piccolo […] souvent appelé viola dans les sources de l’époque. "

Je croirai l’autrice sur parole étant certainement incapable de distinguer entre viola, violoncello, violoto, violetta, … A moins de supposer qu’elle ait été  soudoyée par Mario Brunello, qui est totalement amoureux de son violoncelle piccolo (à quatre cordes). Et c’est vraiment tant mieux, car c’est très très beau. Tout de lyrisme, de vivacité et d’accroche. Les mouvements lents tant chez Vandini que Tartini sont à se damner (ah le mouvement lent de l’unique concerto de Vandini). Brunello tire parfois certains mouvements vers une Venise qui regarde du côté des balkans (le mouvement lent du concerto la majeur de Tartini, ou celui en ré majeur), et c’est étrangement superbe

Giuseppe Tartini (1692-1770)
Antonio Vandini (1690-1778)
Giulio Meneghini (1741-1824)

Concerti et sonates pour violoncelle piccolo

 par Mario Brunello, violoncelle piccolo à quatre cordes
Accademia dell'Annunciata / Riccardo Doni




study https://www.crescendo-magazine.be/les-affinites-electives-de-giuseppe-tartini-et-antonio-vandini/ par Jean Lacroix,
 et :
"La maîtrise instrumentale se conjugue à la plus sincère et subtile sensibilité. [..] L'Accademia dell'Annunciata ne sont pas pour rien dans ce petit miracle : son continuo créatif, naturel, inspiré, son rebond souple et son mordant sont toujours prompts à réagir aux incessantes fièvres du soliste." O. Fourès (Diapason)

Violoncelle(s) baroque(s) 714dju11 Violoncelle(s) baroque(s) 71ly3p11
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyLun 20 Déc 2021 - 18:35

"Pour la prochaine fête de San Venanzio, nous inviterons Tartini (un coup de canon !), nous aurons aussi Don Antonio Vandini (une bombe !)"*

Marc Vanscheeuwijck, incontournable en ce qui concerne l'histoire des violoncelles baroques, prolonge et développe le récit des liens entre Tartini et Vandini, en le détaillant et en partageant son expertise. Il joue par ailleurs sur le disque d'Elinor Frey : Antonio Vandini Œuvres complètes. La tenue de l'archet** est un sujet interrogation pour les violoncellistes de cette époque. Elinor Frey, étangement alterne, par-dessus, par-dessous. On y perd la tête, comme si les piccolo, viola da spalla, et autres curiosités n'y suffisaient pas

Un peu moins de 52' dont le concerto (unique et fort beau) joué aussi par Mario Brunello. C'est pas beaucoup ! mais  peut-être l'imagination de Vandini n'est-elle pas aussi profuse que celle de certains de ses presque contemporains (Vivaldi, pour ne pas le citer). On cherche un peu le mordant et les éclats du disque de Brunello, même si le talent ductile d'Elinor Frey est bien là, et nous invite à ce "parler" intime de Vandini. Certains tempo auraient sans doute gagné à plus d'allant, le continuo à être un peu plus présent. Joli disque néanmoins pour un "petit" maître, sans être la "bombe" promise.

* cité par Marc Vanscheeuwijck

** https://panm360.com/interviews-panm360/elinor-frey-interview-reapprendre-a-jouer-vandini-violoncelle-passacailler/

Antonio Vandini (1691-1778)
Œuvres complètes, sonates violoncelle et concerto violoncelle

Elinor Frey, violoncelle
Patxi Montero, viole de gambe et contrebasse
Marc Vanscheeuwijck, violoncelle
Federica Bianchi, clavecin

Violoncelle(s) baroque(s) Cd_van10 Violoncelle(s) baroque(s) Cd_van11
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyMer 22 Déc 2021 - 11:04

…pas oublier de parler de Lanzetti, faudrait raconter l’utilisation du pouce comme capodastre avant Boccherini ; comment la tenue de l'archet par dessous semble abandonnée à Naples ; relier Naples et le Concert Spirituel ; évoquer Barrière, Corrette ou Berteau ; dire comment il fût redécouvert par Claudio Ronco ; ou pourquoi les plissés napolitains, plus pudiques qu'on ne le croit, sont bienvenus ; comparer une interprétation aux moyens raréfiés et pourtant superbe de tension hallucinée, à une autre vive et colorée où le continuo est charmant ; secouer un peu tout ça et inviter à écouter les sept galettes de haute tenue (avec modération pour en gouter les saveurs) de claudio Ronco le farouche ou Francesco Galligioni l'élégant accompagné par L'Arte Dell'Arco. Non, pas oublier.
A part ça, c'est chouette !

Salvatore Lanzetti (1710-1780)

• 12 sonates pour violoncelle. (2CD)
Claudio Ronco, violoncelle baroque
Emanuela Vozza, violoncelle baroque

Violoncelle(s) baroque(s) 71c5zb10 Violoncelle(s) baroque(s) 91xvi612
study https://www.clicmusique.com/salvatore-lanzetti-sonates-pour-violoncelle-ronco-vozza-p-103070.html

• Intégrale (5CD)
Francesco Galligioni, violoncelle
L'Arte dell'Arco
Guiseppe Barutti, violoncelle
Paolo Zuccheri, violon
Ivano Zanenghi, archiluth, guitare baroque
Roberto Loreggian, clavecin, orgue de chambre

Violoncelle(s) baroque(s) 71etnt11 Violoncelle(s) baroque(s) 714ogi13
study https://www.clicmusique.com/salvatore-lanzetti-sonates-pour-violoncelle-galligoni-loreggian-p-100344.html
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 5 Fév 2022 - 15:07

Autre compositeur violoniste (je pense à Tartini) dont la part la plus inintéressante n'est pas celle de ses compositions pour violoncelle : Francesco Geminiani

Arrow https://classik.forumactif.com/t1843-francesco-geminiani#1209060

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 5 Fév 2022 - 15:18

xoph a écrit:
les plissés napolitains

Qu'est-ce ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 5 Fév 2022 - 15:38

La Pudeur, d’Antonio Corradini (Naples), 1752 – Chapelle Sansevero
Monument funéraire pour Cécilia Gaetani (la mère du commanditaire)

Son interprétation, passé notre regard érotisant moderne, peut être plus complexe.

Je recherche un texte que j'avais trouvé dans une revue de psychanalyse (de mémoire)… et ne le retrouve pas.

Enfin, c'était ta question ? ou elle était plus générale (sur la notion de pli et voile baroque - mais là faut écrire un bouquin et relire Deleuze) ?

PS : celui-ci en attendant
https://www.lemonde.fr/blog/lunettesrouges/2009/01/23/pudeur-et-desillusion/
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 5 Fév 2022 - 16:15

Je croyais que tu parlais, comme pour le pouce-capodastre, d'une technique propre au violoncelle napolitain du XVIIIe siècle. Smile

La Pudicizia, je ne partage pas l'analyse qui en font un témoignage authentiquement pudique… J'y vois vraiment la même motivation rinçage-d'œil que pour la sacristie Vasari de Sant'Anna de' Lombardi, à quelques pas de là !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 5 Fév 2022 - 16:20

DavidLeMarrec a écrit:
Je croyais que tu parlais, comme pour le pouce-capodastre, d'une technique propre au violoncelle napolitain du XVIIIe siècle. Smile
hehe
DavidLeMarrec a écrit:
La Pudicizia, je ne partage pas l'analyse qui en font un témoignage authentiquement pudique…J'y vois vraiment la même motivation rinçage-d'œil […]
hehe Attention, on parle des mères ! (celle du commanditaire)
Les analyses dont je me souviens sont plus ambivalentes (voile/dévoilement, Eros/Thanatos, initiation, tarte à la crème, Bataille et j'en passe, etc…).
Reste néanmoins que c'est quand même un monument funéraire et une représentation de la mère du commanditaire…
Mais je suis beaucoup trop incompétent pour savoir si en ce lieu, dans ce contexte, on peut effectivement y percevoir autre chose que l'érotisme quelle dégage au premier abord
En tout cas pour la pochette du disque, ça interpelle… Shocked et pour vendre 5 galettes de Lanzetti… moins cyniquement, c'est aussi un compositeur napolitain de cette période, et le pli, le voile et le dévoilement sont aussi des figures baroques.

Nota : la photo fait beaucoup pour augmenter la charge érotique. Quand on voit les photos en "pied" c'est autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 5 Fév 2022 - 16:57

Je ne sais pas quelle a été la réaction du commanditaire ni quelle relation il avait avec sa mère, mais ça reste un grand incontournable de la peinture et de la sculpture de tout l'Occident chrétien, les prétextes pour planter des nénés partout… (Et dans beaucoup d'occurrences, dont la sacristie dont je parlais, avec des figures allégories qui montrent leur postérieur en des poses peu équivoques, la dimension proto-pornographique n'est à mon sens pas à exclure.)

Pour celle-ci, j'ai toujours trouvé assez ironique que la Pudeur soit l'une des rares statues à être capable de me faire rougir – sauf si c'est là le projet, susciter la pudeur chez celui qui regarde, par l'impudeur de ce qui est représenté… Je ne sais pas effectivement les tenants et aboutissants du projet de l'artiste, considérant que c'était quand même à disposer dans une église – enfin, j'en ai vu de belles de ce côté, la moitié des Chemins de Croix qu'on trouve sont déjà des manifestes homo-érotiques assez peu discrets…)


En toute hypothèse… ce n'était pas de ça que je parlais à l'origine, puisqu'il n'y a pas de coup d'archet secret appelé le plissé napolitain. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 12 Fév 2022 - 16:47

En complément et en réflexions :

xoph a écrit:

Mefistofele a écrit:

Giuseppe TARTINI: Concerti e Sonate per violoncello piccolo (Riccardo Doni dir., Mario Brunello - violoncelle)
Violoncelle(s) baroque(s) Brunel10
Programme varié, pas de révélation ébouriffante, mais agréable de bout en bout (et c'est un réfractaire au baroque qui écrit cela). Surprenant d'entendre des effets "exotiques"... Je pense au Grave ed espressivo du GT 1.D134 par exemple, ces notes plaintives qui m'évoquent plus l'Orient que l'Italie. Est-ce écrit comme cela ? Cela porte-t-il un nom ?
Définitivement un album auquel je reviendrai.

Content que ça t'ait plu. Pas sûr de pouvoir répondre à ta question. Il y a je crois une part d'improvisation (comme les cadences dans un concerto classique), et une part de mise en valeur. Un projet interprétatif, certainement. Voici quelques arguments que l'on trouve dans la notice de Mario Brunello :
"… briser la chaine qui le relie [Tartini] à la Venise de Vivaldi […] rechercher la métrique et la rime […] "
" [mettre en avant] le besoin d'une riche ornementation, indispensable au rendu expressif […] l'utilisation de gammes et d'intervalles harmoniques, presque de mélismes, qui suggèrent une influence balkanique ou même des origines méditerranéennes plus proches de Constantinople […] "
" Tartini ne s'inspire pas seulement des chants et des danses, mais aussi des aveugles, des violonistes de rue, des vagabonds, presque certainement entendus à Piran, des joueurs de gusla, un instrument populaire dans la région d'Istrie et des balkans […] "


Dernière édition par xoph le Sam 16 Avr 2022 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14284
Date d'inscription : 14/04/2007

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyMar 15 Fév 2022 - 11:42

Violoncelle(s) baroque(s) BC95802

Merci d'avoir attiré mon attention sur ce disque, je suis en train de l'écouter et c'est vraiment très beau, très apaisant.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyMar 15 Fév 2022 - 17:32

WoO a écrit:
Violoncelle(s) baroque(s) BC95802

Merci d'avoir attiré mon attention sur ce disque, je suis en train de l'écouter et c'est vraiment très beau, très apaisant.

C'est même mieux qu'apaisant, c'est de la musique très dense, je trouve !  (en tout cas Gabrielli et Jacchini)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptySam 25 Juin 2022 - 18:11

Ermenegildo Del Cinque (1701-1773)

Un petit nouveau sorti des limbes. Marc Vanscheeuwijck (que l'on est pas particulièrement étonné de retrouver ici) nous en apprend plus dans la notice : Del Cinque est un poète doué, violoncelliste et compositeur, membre de la noble famille Del Cinque-Quintili, installé à Rome.
"[…] Ermenegildo était aussi nommé abate, un titre qui ne désignait alors pas spécifiquement un abbé, mais plutôt, de manière générique, un simple prêtre, un séminariste ou même un laïc (célibataire) autorisé à porter l’habit ecclésiastique.[…] En tant que compositeur, il semble avoir été très respecté, mais sa renommée comme violoncelliste virtuose était encore plus grande, et ce, bien qu’il fût « dilettante »."
Compositeur prolifique (oratorios, 87 cantates, "Componimenti drammatici",…), il laisse environ 300 œuvres pour violoncelle :
"Alors que la plupart de ses cantates, opéras, trios et sonates pour violoncelle sont soit perdus, soit encore introuvables, ses deux œuvres sacrées et les 100 sonates « reliées » pour deux violoncelles, ainsi que quelques sonates « sciolte » pour violoncelle et basse continue et 18 sonates pour trois violoncelles, sont encore conservés dans les bibliothèques de Rome, Bruxelles, Wiesentheid, Münster, Berlin et Moscou."

Sonates pour trois, ou deux violoncelles
Interprétées ici par les excellent·e·s
Ludovico Minasi – premier violoncelle
Cristina Vidoni – second violoncelle
Teodoro Baù – troisième violoncelle
Simone Vallerotonda – archiluth et guitare
Andrea Buccarella – clavecin

Il y de fort belles choses (la sonate n°6, par exemple, mise non sans raison au début du disque), mais on est pas non plus dans une découverte époustouflante ; comme l'écrit sobrement Marc Vanscheeuwijck : "Stylistiquement, ces sonates relèvent clairement de l’idiome du Baroque tardif, plutôt que du style galant napolitain qui se développait alors."

Violoncelle(s) baroque(s) 71waek10Violoncelle(s) baroque(s) 61nvn011


Dernière édition par xoph le Dim 26 Juin 2022 - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4600
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) EmptyDim 26 Juin 2022 - 11:31

Du style galant en veux-tu en voilà, et du meilleur !

Giovanni Bononcini (1670-1747)
Antonio Maria Bononcini (1677-1726)
Sonates pour violoncelle

Bon je croyais que j'allais procéder à la 19éme édition du tableau supra, mais ça attendra car ils y sont déjà, et ça m'évitera aussi de dire quelques bêtises, comme celle-ci par exemple : la remarquable sonate IV en la mineur d'Antonio Maria Bononcini, aussi inventive que chantante (ça on peut laisser)*, dans une veine vivaldienne. Eh bien ça non ! pour une sonate composée autour de 1693 environ, ça le fait vraiment pas (autour de 1725 pour Vivaldi). Il est vrai que la sonate en la mineur également de Giovanni Bononcini, elle, est publiée en 1745…

Mieux vaut donc laisser la parole à des esprits avisés :
"Bien qu’on les connaisse aujourd’hui davantage comme compositeurs de musique vocale et comme représentants majeurs du style galant, Giovanni (Battista) Bononcini (1670-1747) et son frère cadet, Antonio Maria (1677-1726), étaient plutôt considérés par leurs contemporains comme d’extraordinaires virtuoses du violoncelle.[…] Giovanni avait parcouru toute l’Europe avec son instrument, donnant un nouvel essor à l’emploi du violoncelle comme instrument soliste notamment grâce à ses propres compositions musicales, dont les nombreux airs avec violoncelle obligé compris dans ses chefs-d’œuvre de musique vocale."
Guido Olivieri dans le livret

Et très chouette disque, et préquelle autant que suite aux sonates vivaldiennes (dont on ne dira jamais assez combien elles sont superbes)

*Guido Olivieri toujours : "Le style d’Antonio Maria est en effet habituellement plus virtuose et plus complexe que celui de son frère aîné. On peut relever un excellent exemple de l’absence de scrupules techniques du très jeune violoncelliste dans les mouvements rapides de la Sonate IV, en la mineur – incluse dans un recueil de douze sonates que l’on peut dater de 1693 environ –, dans laquelle Bononcini fait un usage fréquent de trémolos, de doubles cordes et de notes répétées, dont la fonction est plutôt harmonique que mélodique. L’utilisation d’accords et de traits rapides, avec des effets d’écho de « perfidies », caractérise pratiquement tous les mouvements de cette oeuvre et en fait l’unité."

Accademia Ottoboni
Marco Ceccato, violoncelle & direction
Simone Vallerotonda,  théorbe
Anna Fontana, clavecin
Rebeca Ferri, violoncelle

Violoncelle(s) baroque(s) Sonate14 Violoncelle(s) baroque(s) Sonate15
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Violoncelle(s) baroque(s) Empty
MessageSujet: Re: Violoncelle(s) baroque(s)   Violoncelle(s) baroque(s) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Violoncelle(s) baroque(s)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poubelle
» Musique romantique et interprétation "baroque"
» La Monnaie 2010-2011
» Présentation des membres
» Le salon des glottes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie-
Sauter vers: