Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 Clara Iannotta (*1983)

Aller en bas 
AuteurMessage
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19100
Date d'inscription : 25/11/2012

Clara Iannotta (*1983) Empty
MessageSujet: Clara Iannotta (*1983)   Clara Iannotta (*1983) EmptyLun 3 Jan 2022 - 21:43

(un sujet réclamé par l’un de nos membres. Mr. Green )

Clara Iannotta (*1983) Iannot11

Compositrice italienne née en 1983. Son parcours l’a amenée à Paris, puis entre Berlin et Boston.

* J’ai entendu plusieurs fois Iannotta parler des œuvres qu’elle a écrite pour Wilhem Latchoumia et donc pour le piano. Elle dit toujours la même chose, à savoir qu’il lui est impossible d’écrire pour le piano « normalement », c’est-à-dire en ne touchant que les touches : elle a besoin de trifouiller dans les cordes pour aller chercher autre chose. On pourrait alors croire que sa démarche s’apparente à celle d’un « regard critique sur les ruines de la modernité » à la Lachenmann, ou penser à Spahlinger quand il disait « Si les grattements derrière le chevalet était enseignés dans les conservatoires, je n’écrirais plus que des sons normaux. » Pourtant je pense que Iannotta ne pourrait jamais prononcer cette phrase. En fait, elle appartient à une nouvelle génération plus optimiste de compositeurs (avec, par exemple, Marina Khorkova, avec qui je lui trouve quelques points communs) qui s’ils sont bel et bien engagés dans une recherche incessante de sons autres, ne s’intéressent pas tant à eux pour leur potentiel de subversion dialectiques des catégories historiques etc., ni dans une pure démarche destructrice/négative, mais simplement pour écrire du son, écrire du bruit, créer des univers sonores propres et beaux.

* Car ce qui pose problème avec les touches du piano, ce n’est pas tellement leur poids historique que leur limitation technique. Iannotta, elle, préfère les cordes, qui sont largement dominantes dans son œuvre. Avec les cordes et l’archet, toutes les continuités sont possibles : pas seulement le glissando, mais par exemple l’espace continu entre le tasto et le ponticello, ou tout ce qu’un esprit créateur et inventif peut imaginer, et en définitive la continuité entre le bruit et le son. Et en effet il n’y a que ça chez Iannotta, des sons, bruits, textures qui se métamorphosent de façon continue. (C’est bon, j’ai assez dit continu ?)

* L’univers sonore de Iannotta, sa poétique, est en majeure partie fait de petits sons, parfois jusqu’à la limite de l’imperceptible, avec une affinité particulière pour l’aigu et l’hyperaigu. Elle imagine et crée des mondes intérieurs en sourdine, voir étouffés, mais qui abritent toute une vie presque animale (ou insecte) quand on y prête attention. Iannotta a souvent un langage imagé pour parler de ses œuvres, ce qui se retrouve aussi dans les titres : par exemple, elle parle des profondeurs sous-marines « où la pression constante et le mouvement perpétuel semblent façonner l’immobilité du temps. » Je l’ai aussi entendue évoquer son acouphène, et je trouve l’image de l’acouphène très parlante pour décrire sa musique.


Dernière édition par lulu le Mar 4 Jan 2022 - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19100
Date d'inscription : 25/11/2012

Clara Iannotta (*1983) Empty
MessageSujet: Re: Clara Iannotta (*1983)   Clara Iannotta (*1983) EmptyLun 3 Jan 2022 - 21:52

discographie

On compte actuellement trois monographies.

Clara Iannotta (*1983) R-799410

Intent on Resurrection — Spring or Some Such Thing pour 17 musiciens (2014)
Limun pour violon, alto et deux tourneurs de pages (2011)
D’après pour 7 musiciens (2012)
Àphones pour 17 musiciens (2011)
A Failed Entertainment pour quatuor à cordes (2013)
Al di là del bianco pour ensemble (2009)
The people here go mad. They blame the wind pour clarinette basse, violoncelle, piano et 12 boites à musique (2013–14)


Clara Iannotta (*1983) Cover123

Dead wasps in the jam-jar (iii) pour quatuor à cordes préparé et ondes sinusoïdales (2017–18)
You crawl over seas of granite pour quatuor à cordes désaccordé amplifié (2019–20)
A Failed Entertainment pour quatuor à cordes (2013)
Earthing – dead wasps (obituary) pour quatuor à cordes, transducteur et électronique (2019)


Clara Iannotta (*1983) Iannot13

MOULT pour orchestre de chambre (2018–19)
paw-marks in wet cement (ii) pour piano, deux percussionnistes et ensemble amplifié (2015–18)
Troglodyte Angels Clank By pour ensemble amplifié (2015)
dead wasps in the jam-jar (ii) pour orchestre à cordes, objets, et ondes sinusoïdales (2016)
Revenir en haut Aller en bas
 
Clara Iannotta (*1983)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alberto Ginastera (1916-1983)
» Clara Wieck-Schumann (1819-1896)
» Werner EGK (1901-1983)
» William WALTON (1902-1983)
» Georges Auric (1899-1983)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: