Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

 

 Jake HEGGIE

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14351
Date d'inscription : 21/01/2007

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyLun 24 Jan 2022 - 16:08

Jake HEGGIE Heggie10


Un sujet consacré à Jake HEGGIE, compositeur américain né le 31 mars 1961 à West Palm Beach, en Floride.
Je ne vais pas m'étendre sur sa biographique que l'on peut trouver facilement sur le net  ainsi que sur son site officiel.

C'est un compositeur que j'ai découvert l'année dernière, et je me suis surtout intéressé pour l'instant au genre "mélodies" qui occupe une bonne place parmi ses compositions.

Quelques repères discographiques pour l'instant, et sur lesquels je reviendrai ultérieurement:
Des albums que j'ai appréciés.

Here/After. Songs of lost voices (l'un de mes préférés)
Jake HEGGIE 61rymm11
Détails:

Passing By
Jake HEGGIE 61yiet13
Détail:

The moon's a gong, hung in the wild
Jake HEGGIE 41febl10
Détails:

Unexpected Shadows (excellent)
Jake HEGGIE 41xnd510
Détails:

Songs for Murdered Sisters (En téléchargement uniquement)
Jake HEGGIE 81rkq510

Connection: Three Song Cycles
Jake HEGGIE 51ojfn10
Détails:

...à suivre. bounce bounce


Dernière édition par Rubato le Mar 25 Jan 2022 - 8:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyLun 24 Jan 2022 - 16:23

Le cycle Statuesque du disque Barton est un petit régal ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14351
Date d'inscription : 21/01/2007

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyLun 24 Jan 2022 - 16:36

DavidLeMarrec a écrit:
Le cycle Statuesque du disque Barton est un petit régal ! Very Happy

Oui, j'aime beaucoup cet album également. Smile

Edit:
Que je viens de réécouter, et tout est intéressant. J'aime beaucoup le chant de Jamie Barton. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14351
Date d'inscription : 21/01/2007

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyLun 24 Jan 2022 - 21:18

C'est vrai que le cycle "Statuesque" qui clot l'album Unexpected Shadows est particulièrement réjouissant.

Il s'achève avec une Jamie Barton bien énervée…

"It's over. It's done. We're through!
Now get out"
 Very Happy

J'ai trouvé une petite ambiance à la Kurt Weill ici.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyLun 24 Jan 2022 - 22:47

Oui, Barton fait vraiment l'effort d'adapter son émission vocale au style, c'est délectable. bounce

Les références visuelles de Statuesque rendent la chose particulièrement plaisante ! Je te rejoins tout à fait sur l'esthétique cabaret (on est assez proche de l'esprit de Bolcom, par exemple, autre figure marquée par Weill !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyMar 25 Jan 2022 - 0:01

Quelle excellente idée, ce fil ! Oui, le disque Barton est exemplaire. Si Statuesques est le clou de cette série, Iconic Legacies (Mary Todd Lincoln si entêtant, et Barbara Bush tellement canaille !!!) et Of Gods and Cats ne sont pas à négliger. Ce dernier, en faux jazz qui parodie de l'opéra ou de la comédie musicale, se rapproche vraiment de l'esthétique de... Bolcom (avec leur ancêtre, Weill).

Comme l'écrit David, si tu es sensible à Heggie, ce serait un autre nom à explorer. On trouve de délicieuses choses dans ses Cabaret Songs : le recueil Ancient Cabaret est très drôle ; la popularité de Toothbrush Time, George ou The Song of Black Max (décalque américain de Weill) n'est pas usurpée. Pour le coup, l'album Surprise proposant des versions orchestrales, chantées par Brueggergosman, est fort recommandable. Attention aux versions chantées par Joan Morris, l'épouse de Bolcom : le son est très vilain.
Et aussi, je me permets de signaler Rorem, qui s'est illustré dans les Songs avec succès et n'est pas si éloigné de Bolcom (quoique dans un genre plus expérimental).

Pour revenir à Heggie, as-tu essayé ses opéras ? Et de ses compositions pour voix, y a-t-il des cycles à tenter prioritairement ? Je connais l'album de Kirchschlager, qui alterne entre cabaret canaille (Euclid) et nocturne éthéré, c'est surprenant. SOn sens de l'humour et la fantaisie de son accompagnement, tout en faisant preuve d'un solide métier, ne cessent de m'étonner.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14351
Date d'inscription : 21/01/2007

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyMar 25 Jan 2022 - 8:20

Je ne connais pas Bolcom; je vais donc faire quelques recherches.

@Mefisto
Sinon, concernant les compositions pour voix, tu peux essayer les albums "Here/After. Songs of lost voices" ( dans lequel il y a aussi des compositions instrumentales), ainsi que "Passing by".

Je n'ai pas encore essayé ses opéras.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyMar 25 Jan 2022 - 12:16

Dead Man Walking et surtout Moby-Dick sont des merveilles, des creusets d'influences très bien domestiquées au service du drame. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14351
Date d'inscription : 21/01/2007

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyMar 25 Jan 2022 - 13:10

Je prends note. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyVen 28 Jan 2022 - 1:25

Quelques retours sur Heggie que j'écoute en boucle depuis 3 jours.

Jake HEGGIE 41xnd510
Tout d'abord, l'album Barton, qui reste le meilleur à mon goût (sélection, réalisation, esthétique). J'en touche deux mots ci-dessus et David en a tressé des couronnes chez lui :

Citation :
Heggie – Unexpected Shadows – Jamie Barton (PentaTone)
→ Très tonal, puisant à tout un imaginaire contemporain grand public, Heggie produit une musique à la fois sophistiquée et très accessible. Cet album ne fait pas exception et Jamie Barton s'y montre déchaînée, déployant de nombreuses facettes sonores de son talent – je ne l'avais jamais entendue aussi bien timbrée, et elle maîtrise fort bien, malgré le vibrato, le genre canaille de la chanson.
→ Hors contexte dramatique (Moby-Dick, Dead Man Walking !), la musique de Heggie ne bouleverse pas autant, mais ce reste un très bel album de musique tonale et vocale d'aujourd'hui, avec des atmosphères quasi-cabaretières tout à fait charmantes (Iconic Legacies autour des quatre First Ladies Roosevelt, Lincoln, Kennedy, Bush).

Jake HEGGIE 61rymm11

Juste derrière, l'album Passing By. J'ai eu du mal à rentrer dedans, du fait de son atmosphère très différente de ce que je connaissais, on est dans quelque chose de plus romantique (voire tragique), impression renforcée par l'accompagnement, souvent cordé.
Camille Claudel - Into the Fire est spectaculaire, et DiDonato splendide. Le mouvement Shakuntala est gorgé de saveurs orientales, La petite châtelaine est doux-amer, The Gossips est une réécriture de Vivaldi entêtante qui plairait aux amateurs de BOF récentes (ostinato infernal). Les deux derniers mouvements sont pratiquement réduits aux cordes seules, poignantes et résignées.
Un aspect que Rubato avait signalé : des pièces de musique de chambre viennent émailler le récital, elles sont délicieuses comme Soliloquy, qui évoque du Caplet (une Arcadie moins évanescente que celle de Debussy), ou plus consistantes comme Fury of Light (le dernier mouvement est un bijou de légèreté malgré ses méandres).
Pieces of 9/11 est vraiment étrange, dans le bon sens du terme (j'en raffole). Pour plusieurs voix, avec un accompagnement qui oscille entre le baroque (la ligne de violoncelle ne citerait-elle pas une suite de Bach ?) et l'ère Debussy, et des mélodies touchantes quand elles n'ont pas l'air de citer Starmania ou Cats, voire Wicked. Le finale (Open Book) semble vraiment tiré d'une comédie musicale par moments! Mais c'est tout le talent d'Heggie de rendre cohérent ce kaléidoscope d'influences, sans jamais tomber dans la parodie ou la facilité.
Friendly Persuasions renoue avec l'esthétique cabaret dont j'étais familier, avec un accompagnement instrumental varié. Et, une fois n'est pas coutume, que pour voix masculine. Le très singulier Wanda Landowska et le terrifiant Paul Éluard sont à ne pas rater.
Rise and Fall propose une expérience mystique, avec la formule magique répétée d'Incantation Bowl, et ce travail de l'écho dans The Shaman qui n'est pas sans rappeler Crumb (même si, Heggie oblige, le ton plaisant et cabaretier revient bien vite).
Enfin, peu de choses à dire à propos de A Question of Light, je n'ai pas accroché, mais pas cherché non plus l'expérience picturale sur laquelle cette série est basée (et j'écoute mon Mussorgsky sans m'infliger Hartmann, merci).

Jake HEGGIE 61yiet13
Passing By est très bien, j'y ai été moins immédiatement sensible. L'esthétique est plus traditionnelle (on sourit moins) et les cycles sont pour des duos. Ceci étant posé, cela est vraiment beau et superlativement chanté. Aux beautés un peu fades de Facing Forward - Looking Back, de Some Times of Day et du cycle sur Ophélie (le plus réussi)  j'ai préféré les idées un peu folles et le drame de Here and Gone : ouverture en chant montagnard, accompagnement aux cordes tantôt qui enfle, tantôt reste mystérieux, je pense aux scintillements de Stars ; clusters qui débouchent sur le motorisme Meiserien de The Factory Window Song.

Jake HEGGIE 41febl10

Enfin, l'album Kirchschlager. Une voix un peu trop Castafiorisante, qui renforce parfois l'effet comique (Winged Victory) — là où Barton sonne plus cabaret — ou vire au pénible, surtout pour les morceaux plus doux (Winter Roses).
Ces réserves faites, nous avons droit à un cycle majeur que je place au pinacle avec Statuesque, à savoir Song to the Moon. Un Prologue enchanté, qui enchaîne sur des textes dignes de Lewis Carroll et des arrangements dans une optique plus cabaret : The Haughty Snail-King sent l'alcool et la fumée malgré ses appels au silence, The Rattlesnake serpente et ondule, siffle un peu ; et effets étonnants : What the Little Girl Said récite en tapant des mains, saute et enchaîne sur le piano bar, le griffon s'emballe, criaille et se gausse. Fascinant, de la première à la dernière note.
Autrement, les pièces isolées sont honnêtes, et Breaking the Waves reste surtout pour son Darkness chaloupé typique (suivi d'un Music lunaire et pratiquement a capella, parfois murmuré).
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14351
Date d'inscription : 21/01/2007

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyVen 28 Jan 2022 - 9:01

@Mefisto
thumright  pour les commentaires.

Je me permets juste de mentionner que Pieces of 9/11 (11/9 pour nous Européens) a été composé en 2011 pour commémorer l'attaque terroriste du 11 septembre 2001.
La première eut lieu le 11-09-2011 à Houston.
Les textes sont de Gene Scheer.
...et ils sont très émouvants. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyVen 28 Jan 2022 - 16:20

Comme je suis assez fan de Kirchschlager, dans un cycle majeur cela fait assez envie… Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15565
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyVen 28 Jan 2022 - 16:28

Essayé le disque Unexpected Shadows...
Pas du tout ma came (pas franchement une surprise hehe ), mais c'est bien fait.
Bon, je vais aller écouter un peu d'orgue Alfvén par Alfvén.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyVen 28 Jan 2022 - 20:52

DavidLeMarrec a écrit:
Comme je suis assez fan de Kirchschlager, dans un cycle majeur cela fait assez envie… Embarassed

Majeur dans ce que j'ai écouté. Dans l'histoire de la musique, cela reste beaucoup plus discutable. Vraisembablement, Into The Fire est plus ambitieux, mais c'est, par son univers et ce que cela essaye, ce qui m'a le plus touché.

Après, pour l'écouter, je suis sûr que cela peut s'arranger facilement ? Very Happy

Benedictus a écrit:
Essayé le disque Unexpected Shadows...
Pas du tout ma came (pas franchement une surprise hehe ), mais c'est bien fait.

Je m'attendais à la discordance des affinités, je suis ravi (et flatté ?) que tu te sois donné la peine d'essayer ET de trouver cela bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyVen 28 Jan 2022 - 22:16

C'est mis sur la liste ! Probable que ça se trouve très simplement, je n'avais même pas conscience que ça existait ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14351
Date d'inscription : 21/01/2007

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyMar 1 Fév 2022 - 9:01

Message déplacé vers le bon sujet


Dernière édition par Rubato le Mar 8 Fév 2022 - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beckmesser
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 16/11/2021

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyDim 6 Fév 2022 - 16:07

Un autre cycle remarquable, qui ne figure pas dans les CD mentionnés plus haut:
The Deepest Desire
Pour mezzo, flûte et piano (2002)
Textes de Sœur Helen Prejean, écrits à la demande de Heggie suite à leur collaboration sur l’opéra Dead Man Walking.

Un Heggie tour à tour lyrique, âpre et méditatif, pour moi l'un de ses cycles les plus inspirés.
Créé par Susan Graham, mais c'est Joyce DiDonato qui en offre le premier enregistrement. Elle y est exceptionnelle, tout comme ses partenaires David Zobel et Frances Shelly (2005: c’était son premier récital solo, avec ce programme original Bernstein/Heggie/Copland)

Jake HEGGIE Didona11

Il existe également une version par Zheng Cao avec Jake Heggie au piano (CD: "Flesh and Stone"), et une version par Joyce DiDonato avec orchestre (Kansas City Orchestra, dir. Michael Stern, dispo uniquement sur iTunes), pas encore écoutées.



Concernant le cycle Camille Claudel: Into the Fire, il existe aussi un Live de DiDonato de 2017 avec le Quatuor Brentano, assez différent de sa version avec le Quatuor Alexander de 2012:
Davantage de transparence, de fini instrumental, de détail de l'instant en studio. Un équilibre voix-quatuor plus naturel, et davantage d'élan et de sens de la dramaturgie en concert.
(Le reste du CD est consacré à des transcriptions de Strauss, Lekeu et Debussy pour voix et quatuor)
Jake HEGGIE Didona10




Un autre CD plus inégal:
Jake HEGGIE Faces_10

"The Faces of Love" n'est pas un cycle, juste le nom donné à cette compilation, publiée en parallèle des 3 volumes de partitions rassemblant les songs d'avant 1999.
L’intérêt est surtout de faire entendre plusieurs pièces par les créatrices/créateurs, toujours avec Heggie lui-même au piano, notamment:
• Frederica von Stade dans Paper Wings et des extraits de Songs to the Moon (plus simple et plus directe que Kirschlager, et géniale dans le blues du Haughty Snail King)
• Nicolle Foland dans des extraits de Natural Selection (le tango torride de Animal Passion, des citations de Tosca et Walküre, un final lyrique… Foland y est idéale, mieux articulée que Regina Zona, et le piano de Heggie plus fluide et nerveux que ce que l'on entend dans plusieurs autres versions)
• Jennifer Larmore dans Gods and Cats (à peine moins sarcastique que Jamie Barton, et vocalement souveraine)
• Brian Asawa dans des extraits de Encountertenor (entre pastiche et citations, à savourer pour celles et ceux qui ont fréquenté des classes de chant. Mais on aurait pu imaginer une approche plus débridée: à quand Fagioli ?)
Les œuvres restent cependant généralement un cran en dessous de l'intensité de The Deepest Desire ou The Work at Hand, de l'originalité des univers sonores de Camille Claudel, ou du surréaliste Statuesque.
Noter que Renée Fleming, citée en tête de liste, ne chante qu’une seul Song sur 26, et pas la plus inoubliable...


En dehors des songs, il y a en effet plein choses à découvrir dans Dead Man Walking, Moby Dick, ou le bouleversant opéra de chambre For a Look or a Touch, pendant musical de la pièce Bent de Martin Sherman.

Mais vu que la production de Heggie n'est pas prête de s'arrêter, et que les enregistrements de cycles ou de songs isolées se multiplient (Talise Trevigne, Lilian Farahani, Lisa Delan, Melissa Davis, Melody Moore, Sasha Cooke, Adèle Charvet, Angel Blue, Scot Weir, Daniel Okulitch...), ça vaudrait peut-être le coup de limiter ce fil au repertoire mélodique, et d'en ouvrir un autre pour les œuvres scéniques.


Dernière édition par Beckmesser le Lun 7 Fév 2022 - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beckmesser
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 16/11/2021

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyLun 7 Fév 2022 - 10:00

Pour ceux qui apprécient Statuesque:

Ne pas manquer les enregistrements de la dédicataire Joyce Castle, certes enregistrée sur le tard, mais tout aussi comédienne que Jamie Barton, et dans la version originale avec ensemble de chambre, qui apporte des touches de couleur particulièrement savoureuses. Par exemple, les méandres flasques du saxophone dans Henry Moore. Les mélismes de flûte dans Hatshepsut pour une Égypte vaguement hollywoodienne — où Castle finit sur un ré grave sépulcral écrit spécialement pour elle (Barton choisit la variante haute). Ou encore Winged Victory, où l'on perd peut-être le coté percussif et aéré du piano seul, mais au profit d'un univers alla Kurt Weill et d'échos Klezmer…

Accessibles sur YT:
• La version audio tirée du CD « Flesh and Stone » (2007).
• Un concert filmé de 2017, avec projection des statues sur écran, où la voix est encore dans une forme étonnante pour 78 ans, et l’interprète absolument irrésistible.


Pour info, l'idée-même de ce cycle est associée à la personnalité de Joyce Castle, artiste peu connue en Europe, mais figure importante aux US, et qui avait déjà plus de 35 ans de carrière derrière elle à l'époque de ce projet, avec un répertoire allant de Mrs Lovett dans Sweeny Todd, à Waltraute et Fricka.
Joyce Castle: “I remember phoning Jake Heggie and asking him if he would be interested in writing a chamber work for me"
Jake Heggie: “What could I possibly compose for her? She’s so … so statuesque! And that’s how the idea of giving life to statues emerged. I contacted the gifted writer Gene Scheer. [...]. Gene went to museums and did extensive research to find five great statues that inspired both of us..."
Source: https://hometheaterhifi.com/features/musician-vocalist-artist-interviews/a-secrets-interview/


Dernière édition par Beckmesser le Lun 14 Fév 2022 - 9:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyMar 8 Fév 2022 - 18:19

Écouté hier, merci ! bounce

Effectivement, la vidéo est hallucinante de santé pour une voix de cet âge ! Et un très bel abattage. (Je n'aime pas forcément davantage en version de chambre qu'au piano, je vais réessayer avec la version CD.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptySam 12 Fév 2022 - 16:39

Merci Beckmesser pour toutes ces pistes, voilà qui fait fort envie !
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyLun 14 Fév 2022 - 1:52

Statuesque par la dédicataire tenté sur YT, c'est en effet très drôle !
Également, version live de Into The Fire, j'aime beaucoup moins. La finition instrumentale est vraiment différente (les phrasés sont plus courts, cf. La petite châtelaine), la voix est plus opératique (que de vibrato dans Shakuntala !). J'imagine que selon les critères d'appréciation personnels, on préférera l'une ou l'autre, car elles proposent des options assez différentes. Je retiens The Gossips, très tendus dans le live (même si les sussurations du studio restent plus à mon goût).

Je note enfin le premier album de DiDonato lorsque l'occasion se présentera, car je n'ai en effet jamais entendu The Deepest Desire.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14351
Date d'inscription : 21/01/2007

Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE EmptyDim 23 Avr 2023 - 8:18

[Playlist]:

Jake HEGGIE 41xnd510

Il me plait cet album! et Jamie Barton n'y est pas pour rien. Very Happy

Et puis, (comme je l'ai déjà dit) ce petit côté Kurt Weill, parfois, n'est pas pour me déplaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Jake HEGGIE Empty
MessageSujet: Re: Jake HEGGIE   Jake HEGGIE Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jake HEGGIE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cabaret XXe-XXIe: Gershwin, Schönberg, Bolcom,Rorem, Heggie…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: