Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de réduction !
Voir le deal

 

 Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1637
Date d'inscription : 05/03/2018

Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 Empty
MessageSujet: Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22   Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 EmptyMar 15 Fév 2022 - 14:42

DIMANCHE 13 FÉVRIER 2022 · 16H00
Salle Wagram, Paris


Britta ByströmPersuasion
Jean SibeliusHumoresques n°1, 2, 3 & 5, pour violon et orchestre
Wilhelm StenhammarFlorez och Blanzeflor, Ballade pour baryton et orchestre
Edvard GriegPeer Gynt, suites d'orchestre n°1 & 2
 
Orchestre Colonne
Marc Korovitch, direction 
Éric Lacrouts, violon
Félix Merle, baryton

Je découvrais ce dimanche la salle Wagram et le vénérable Orchestre Colonne, sans trop savoir à quoi m’attendre, prévenu par des échos défavorables sur l’acoustique, et par un concert peu concluant donné à la sortie du confinement par un autre des grands orchestres associatifs du XIXᵉ, les Lamoureux. Quel plaisir donc d’entendre un bel orchestre, dirigé avec brio et enthousiasme, dans un programme original et cohérent, et dans une acoustique très convenable.

Le concert s’ouvrait par une pièce d’une compositrice suédoise, Brita Byström, née en 1977 : j’y ai entendu avant tout une filiation avec le minimalisme américain, John Adams ou Steve Reich, dans des couleurs brillantes et froides. Le morceau est assez court et prenant. Minimalisme signifie souvent difficulté d’exécution par la rapidité des traits et aussi les changements de tempo, et l’orchestre s’en est très bien tiré.

Suivent quatre courtes pièces de Sibelius pour violon, concertantes et brillantes, légères mais qui conservent l’esprit sibélien. On les entend peu en concert, et Éric Lacrouts, second violon solo de l’ONP, chambriste, soliste, leur a bien rendu justice, dans leur caractère folklorique, et leurs accents mystérieux.

La ballade de Stenhammar, Florez och Blanzeflor, ensuite, d’inspiration entièrement wagnérienne : elle évoque l’Enchantement du Vendredi saint de Parsifal, et un passage plus brillant et cuivré avant la fin fait, lui, plutôt penser à Lohengrin. Le baryton y camperait une sorte de Gurnemanz moins sentencieux que chez Wagner, incarné ici avec sensibilité par Félix Merle, du CRR et bientôt du CNSM de Paris. La ballade est écrite sur un poème d’Oscar Levertin, dont le texte était fourni dans le programme de salle (cool !), mais pas la traduction (euh je ne parle pas suédois ?) : renseignement pris on y trouve un caractère nationaliste de couleur médiévale (deux enfants royaux jouent dans un pré / un couple royal, sa mort).

Après l’entracte, les suites de Peer Gynt, dans le désordre (2 puis 1) : une série de tubes servie avec grand panache. Dès la première entrée on sent que ça a été travaillé (le programme était aussi donné, raccourci, le matin, dans une version pour enfants) et qu’on va y prendre plaisir. La variété d’humeurs, mélancolique, drôle, burlesque, endiablé, de chacun des épisodes est rendue avec générosité. Et quel plaisir de voir Korovitch diriger : un geste très plein, décomplexé (pas de fausse pudeur ici), mais aussi très au point techniquement, précis et insufflant beaucoup de dynamisme à ses troupes. Il a souvent ce petit truc alla Mikko Franck de donner le premier temps d’un coup rapide de baguette vers le haut. Il est à la tête de plusieurs chœurs, dont bientôt celui de l’Orchestre de Paris, je le voyais ici pour la première fois, à la tête d’un orchestre donc (il vient de prendre la direction de Colonne) : et bien il y va carrément, sans peur et sans reproche. (en voilà un qui enfourche le tigre.)

Quant à la salle Wagram : elle est bizarrement fichue, esthétiquement très agréable, on a facilement la tête du voisin devant soi. J’étais excentré mais le son restait très correct,  les percussions sonnant un peu fort dans les passages de Peer Gynt qui les sollicitent. Assis à droite de la scène, c'est les cordes graves qui étaient défavorisées. Dispositif inhabituel : un écran au-dessus de la scène diffuse en direct un plan fixe d’ensemble de l’orchestre. Et puis soudain, dans les tout derniers instants, on a droit à un montage frénétique entre ce plan large et un plan du timbalier, pour un effet assez comique. La salle devait être remplie à peu près à moitié, ce que j’ai trouvé pas mal. De nombreux proches des musiciens, des élèves de conservatoire, le reste du public d’une sociologie difficile à déterminer.

En somme : ce fut l’excellente surprise du dimanche. Allez écouter sans crainte Colonne et Korovitch, qui proposent des programmes tout à fait intéressants. Le prochain le 10 avril : le Festin de l’araignée de Roussel et la Ronde de nuit de Clémence de Grandval, ainsi que d’autre pièces françaises, sous la direction de Laurent Goosaert cette fois-ci.

http://www.orchestrecolonne.fr/index.php/concerts/saison-2021-2022

Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 Img_0111

Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 Img_0112
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 656
Date d'inscription : 28/03/2018

Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 Empty
MessageSujet: Re: Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22   Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 EmptyMar 15 Fév 2022 - 15:22

Mauvais souvenirs d'un concert dans cette même salle, avec ce même orchestre. Moi qui aime prendre de la hauteur, j'avais réservé une place sur la petite estrade, juste avant les colonnes : acoustique horrible ! Il faudrait pouvoir s'asseoir au balcon, et visiblement, sur ta photo, on voit que c'était possible lors de ce dernier concert.
Sinon, il m'est inenvisageable d'être au parterre, dans des rangs très serrés, avec pour seule perspective la tête du voisin de devant, pour tenter d'apercevoir le premier rang des violons, sur une scène trop haute.

Comme l'organisation laissait aussi à désirer, je m'étais promis de ne plus y mettre les pieds !
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 279
Date d'inscription : 29/04/2021

Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 Empty
MessageSujet: Re: Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22   Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 EmptyMar 15 Fév 2022 - 15:25

mickt a écrit:



Quant à la salle Wagram : elle est bizarrement fichue, esthétiquement très agréable, on a facilement la tête du voisin devant soi. J’étais excentré mais le son restait très correct,  les percussions sonnant un peu fort dans les passages de Peer Gynt qui les sollicitent. Assis à droite de la scène, c'est les cordes graves qui étaient défavorisées. Dispositif inhabituel : un écran au-dessus de la scène diffuse en direct un plan fixe d’ensemble de l’orchestre. Et puis soudain, dans les tout derniers instants, on a droit à un montage frénétique entre ce plan large et un plan du timbalier, pour un effet assez comique. La salle devait être remplie à peu près à moitié, ce que j’ai trouvé pas mal. De nombreux proches des musiciens, des élèves de conservatoire, le reste du public d’une sociologie difficile à déterminer.

En somme : ce fut l’excellente surprise du dimanche. Allez écouter sans crainte Colonne et Korovitch, qui proposent des programmes tout à fait intéressants. Le prochain le 10 avril : le Festin de l’araignée de Roussel et la Ronde de nuit de Clémence de Grandval, ainsi que d’autre pièces françaises, sous la direction de Laurent Goosaert cette fois-ci.


Merci de m'avoir remis en mémoire l'Orchestre Colonne que j'avais complèrement oublié !
Le concert du 10 avril m'aurait bien tenté, mais il y a Gergiev dans Prokofiev à la Philharmonie en même temps.
Quant à la salle Wagram, elle a servi longtemps de studio d'enregistrement pour les disques Pathé Marconi / La Voix de son maître.
Elle servait aussi de salle de boxe !
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14444
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 Empty
MessageSujet: Re: Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22   Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 EmptyMar 15 Fév 2022 - 16:36

Fritelli a écrit:
Le concert du 10 avril m'aurait bien tenté, mais il y a Gergiev dans Prokofiev à la Philharmonie en même temps.
D'un autre côté, on peut aussi jouer la sécurité en se disant que les concerts de Laurent Goosaert ne risquent pas d'être perturbés par des manifs de protestation en cas d'invasion de l'Ukraine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 Empty
MessageSujet: Re: Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22   Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagram – Périples nordiques – Colonne, Korovitch – 13/02/22
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle Wagram - Orchestre Colonne - 07/04/2018
» Actualité des orchestres
» Petitgirard et Colonne
» Liszt - Oeuvres sacrées
» Ravel (trio) & Messiaen (QPLFDT) à la Salle Colonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: