Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : où le précommander ...
17.25 €
Voir le deal

 

 PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1637
Date d'inscription : 05/03/2018

PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty
MessageSujet: PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22   PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 EmptyJeu 3 Mar 2022 - 23:42

Grande salle Pierre Boulez, Phiharmonie de Paris

MARDI 1ER MARS 2022 – 20H30

Vivian Fung — Earworms (création française)*
Claire-Mélanie Sinnhuber — Hedera Helix I (création)
Piotr Ilitch Tchaïkovski — Symphonie n° 4

MERCREDI 2 MARS 2022 – 20H30

Anna Thorvaldsdottir — Metacosmos (création française)**
Claire-Mélanie Sinnhuber — Hedera Helix II (création)
Piotr Ilitch Tchaïkovski — Symphonie n° 5*

JEUDI 3 MARS 2022 – 20H30

Helen Grime — Everyone Sang (création française)***
Claire-Mélanie Sinnhuber — Hedera Helix III (création)
Piotr Ilitch Tchaïkovski — Symphonie n° 6 « Pathétique »

Orchestre de Paris

Marin Alsop, direction
Rebecca Tong, direction*
Holly Hyun Choe, direction**
Stephanie Childress, direction***
Eiichi Chijiiwa, violon solo


Un petit mot sur cette série de trois concerts (je n'ai assisté qu'au dernier, jeudi). Ils se sont ouverts par un bref texte de soutien à l'Ukraine lu par une musicienne de l'OP, suivi de l'hymne ukrainien (qui en lui-même est assez épouvantable et sonne très faux, mais passons).

La construction des trois soirées était plutôt intéressante : trois lauréates du concours de direction La Maestra s'y sont succédées, chacune choisissant une pièce récente d'une compositrice, d'une dizaine de minutes. Puis on avait passé commande à Claire-Mélanie Sinnhuber de trois courts morceaux, devant servir d'introduction aux trois symphonies de Tchaïkovski. Enfin la symphonie. Soit un format court (on sort de la salle avant dix heures), auquel je suis favorable. J'aime bien aussi qu'on puisse brasser plus de répertoire sur une semaine.

Everyone Sang de Helen Grime : pièce agréable, d'une écoute facile, aux couleurs et aux timbres vifs et brillants. De nombreuses lignes s'y superposent sans heurter l'oreille, les bois font entendre des sortes de chants d'oiseaux, et le final est d'une nature plus recueillie. Ça m'a paru bien mené par Stephanie Childress, en particulier les transitions sur la fin qui sonnaient avec fluidité et évidence.

La petite pièce de Sinnhuber (3-4 minutes) était aussi plutôt plaisante, mais, comme on pouvait le craindre, les 50 minutes de vers d'oreille tchaïkovskiens me l'ont presque fait oublier. C'est un morceau rapide où  de courtes cellules circulent dans l'orchestre. La note de programme indique que c'est en 5/4 comme la valse du 2e mouvement de la Pathétique, mais j'avoue que je n'aurais pas entendu la référence tout seul. En revanche la fin du morceau commence clairement à ébaucher la mélodie introductive du basson de Tchaïkovski.

Malheureusement la symphonie a un peu gâché la fête : la transition avec Sinnhuber (c'est fait pour être joué enchaîné) ne m'a pas semblé réussie, ça allait beaucoup trop vite et il manquait le recueillement et la solennité adéquats. De manière générale j'ai trouvé les tempi trop rapides, la respiration insuffisante, le geste pas assez large, les transitions amenées de façon beaucoup trop rude. Ce n'était pas mal joué mais assez incohérent dans la construction et la sonorité. Ni fait ni à faire, peut-être la faute au temps de répétition réduit. Par ailleurs Alsop sortait de quatre heures de jury de concours et a sans doute eu mille choses à faire cette semaine.

Un dernier mot sur le port du masque : il n'est plus obligatoire, dans l'orchestre il n'y a plus qu'un musicien qui le conserve, dans le public, très jeune ce soir, il est déjà nettement minoritaire.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94198
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22   PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 EmptyVen 4 Mar 2022 - 1:48

Et puis bon, Alsop dans une pièce délicate et poétique, c'était pas trop là où on l'attendait non plus. hehe Mais comme tu dis, on se demande où elle a pu répéter tout ça, avec le jury de La Maestra simultanément. (Tu as regardé le concours comme promis ? Moi j'irai peut-être demain soir.)

Pour le port du masque : très minoritaire au parterre (pourtant pas tout jeune) de Radio-France ce soir aussi. C'est juste que mardi dernier les gens n'osaient pas encore.
J'ai gardé le mien vu l'âge du public environnant. #CitoyenModèle
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
tomseche89
Mélomaniaque
tomseche89


Nombre de messages : 614
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22   PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 EmptyVen 4 Mar 2022 - 8:40

Je suis tout à fait d'accord avec le compte-rendu de mickt, qui s'applique aussi au premier concert du mardi (j'ai raté celui du mercredi).

Les deux créations principales (Fung et Grime) avaient le mérite de ne pas être désagréables et assez courtes.
Je n'ai en revanche pas compris l'intérêt du triptyque "Hedera Helix" de Sinnhuber. La pièce du jeudi était très abstraite tandis que celle de mardi citait de manière très explicite un thème de la 4e de Tchaikovski mais en version grinçante et dissonante. Mais ces 3x3 minutes étaient-elles bien utiles? Et pourquoi cette manie d'enchaîner la symphonie dans la foulée? Ca m'a un peu gâché le début de la 4e et de la 6e.

Ensuite, Alsop a fait du Alsop : elle fait sonner l'orchestre avec générosité, elle cherche et obtient de la gravité chez les cordes mais échoue à donner de l'émotion, en particulier dans une Pathétique trop standard et effectivement trop rapide, où toutes les séquences s'enchainent sans rupture.
Ca fonctionnait mieux dans la 4e, intense et puissante, avec de superbes passages plus recueillis dans les deux premiers mouvements  grâce à une petite harmonie d'une formidable douceur.
Mais globalement on sentait un manque de travail de détail, tout cela ressemblait à un premier filage entre artistes de haut niveau. Il faudrait savoir si l'orchestre a eu un temps de répétition allongé (je ne pense pas) pour ces 3 programmes, certes courts (1h05 de musique).

Quelques remarques en vrac :
- Grand soulagement de ne plus porter le masque ! Mais cela a-t-il effrayé le public plus âgé? Salle très vide les deux soirs, guerre plus de 500-600 personnes à mon avis (quasiment exclusivement des jeunes et des novices qui applaudissaient entre chaque mouvement). Le 2nd balcon était même fermé le jeudi.
- Le public s'est progressivement levé pour l'hymne ukrainien hier soir, ce qui n'était pas le cas mardi.
- Les deux soirs, Alsop est revenue sur scène une fois que la plupart de l'orchestre avait quitté la scène, pour discuter avec les vents qui rangeaient leur instrument, conversion très chaleureuse, pas comme celle que décrivait Rocktambule le mois dernier à Radio France. Il m'a semblé que le jovial timbalier Azanza Ribes lui a lancé "See you next year" !
- Sur le concept de ces 3 soirées qui s'inscrivaient dans le cadre du concours La Maestra : j'ai trouvé un peu cavalier le fait d'expédier les jeunes cheffes après une création de 10 petites minutes. Il aurait été plus audacieux de leur confier les chevaux de bataille du programme (et on n'aurait pas forcément perdu au change hehe ).
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 656
Date d'inscription : 28/03/2018

PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22   PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 EmptyVen 4 Mar 2022 - 12:42

J'étais aux trois concerts, et contrairement à ce que je pensais au départ, il fallait les considérer comme un seul et même spectacle. Déjà parce que l’œuvre créée Hedera Helix ne pouvait être donnée que dans un tel cadre (on ne risque pas de l'entendre à nouveau de sitôt !), et puis surtout parce qu'il y avait un développement logique entre les trois soirées.

Tout d'abord, je vais faire bande à part : contrairement à ce qu'il semble être de bon ton, j'aime beaucoup Alsop. Elle a une personnalité attachante, charismatique et qui va bien au-delà du "bon forgeron" qu'on veut bien nous décrire. C'est une hyper-chef, elle dirige tout, elle est partout, très attentive à chaque pupitre sans aucune exception. C'est une passionnée qui démontre, dans les quelques concerts que j'ai pu voir d'elle, un investissement assez impressionnant. Certes, son répertoire de prédilection semble plutôt se restreindre à la musique américaine du XXème, mais dans plusieurs enregistrements, elle a des propositions intéressantes pour le répertoire romantique (Carmina Burana, Brahms 2, Dvorak 8...). Par certains aspects, elle me fait penser à Krivine qui était bon dans le répertoire français et qui ne rêvait que de jouer du Brahms ou du Tchaïkovski...
Viscéralement attachée à la scène, je l'ai vue assise pile en face de la porte plusieurs minutes avant le début, cachée en coulisse pour écouter lorsqu'elle ne dirigeait pas, et surtout incapable de quitter la scène après les saluts. Pour être tout à fait exact, elle ne revient pas sur scène, elle ne la quitte pas : elle fait semblant de partir, et elle fonce directement vers le fond de la scène. Elle salue TOUS les musiciens qu'elle croise, elle a un mot pour chacun. Serrages de main, éclats de rire. J'ai fait plein de photos de ces moments. Visiblement, les musiciens en étaient friands. L'ambiance était largement différente des tensions que j'ai ressenties à RF dans le dernier compte rendu évoqué par tomseche89. Je pense qu'elle est juste tellement passionnée qu'elle a du mal à finir et à partir, alors que... c'est fini ! Je trouve ça sincèrement attendrissant. C'est un comportement anti-star au possible.

Ambiance très relâchée de la part de l'OP : mardi, c'était la cour de récré sur scène, avec des musiciens détendus, rigolards, se faisant des clins d’œil, des signes entre pupitres, voire même des discussions pendant la symphonie ; mercredi, j'ai surtout ressenti leur immense plaisir de jouer ensemble, avec des regards explicites entre eux ; jeudi, c'était l'orchestre sérieux et appliqué que l'on connaît. Même Eiichi Chijiiwa ne pouvait pas se retenir de sourire, alors qu'il est un professionnel de l'exercice (pour l'anecdote, je l'ai retrouvé sur le quai du métro, il s'est fait reconnaître par un groupe de spectateurs et il ne savait plus où se mettre quand ils l'ont félicité et applaudi).

Sur le remplissage : effectivement, c'était particulièrement vide. J'avais réservé des places à 10 € il y a plusieurs mois, en 6ème catégorie, et en téléphonant, on me les a changées pour des places de 1ère catégorie dans le cadre de la promo du Mardi... Au final, je n'ai pas occupé les places réservées et j'ai pu me replacer à la perfection. Le 2ème balcon n'était pas fermé, il s'est progressivement rempli des quelques retardataires. Il faut dire que nous sommes en vacances scolaires, que les programmes n'étaient pas franchement faciles et assez courts, peut-être pas assez roboratifs, sauf pour les stakhanovistes comme moi. Public très jeune effectivement, et principalement des novices : j'ai entendu deux fois dans les escaliers et les couloirs "on voulait se faire un concert de classique depuis tant d'années, maintenant c'est fait". Le tarif à 10 € la catégorie 1 a dû aider.

En effet, le masque n'est plus obligatoire, et j'ai noté que vraiment très très peu de monde le portait ! Pour ma part, je le garde encore... On verra par la suite !

Hymne ukrainien : trois soirs d'affilée, ça m'a un peu fatigué... Personne debout le mardi, quelques personnes mercredi, et une petite moitié de salle le jeudi. Orchestre jouant debout pour les instruments qui le peuvent. Du coup, c'est un hymne que j'ai bien dans l'oreille !

Fung (mardi) : œuvre protéiforme qui se veut un "hommage" ou un clin d’œil aux musiques qui nous trottent dans la tête en permanence, avec des citations de chansons pour enfants que je n'ai pas reconnues, du Lady Gaga et surtout de la Valse de Ravel, largement citée, voire même recopiée pendant plusieurs minutes, ce qui m'a rendu le morceau agréable, dans la mesure où j'adore cette valse ! J'ai apprécié le concept de l’œuvre, moins son rendu global. Compositrice dans la salle, qui s'est fait prendre en photo dans la salle avec toute sa famille.

Thorvaldsdottir (mercredi) : j'ai été subjugué par ce morceau, qui se veut une figuration en musique de l'aspiration de la matière par un trou noir. On ressent tout le "paysage", statique au début, avec l'apparition de l'objet hors norme à l'horizon, au loin, et l'attraction progressive irrépressible qu'il exerce. On est littéralement aspirés par la musique, jusqu'à un climax extraordinaire porté par des percussions de grande beauté (Emmanuel Hollebeke, notamment). Une fois aspirés et digérés par ce boucan titanesque, on ressort essorés et l’œuvre se finit par une note tenue, fragile et vacillante du violon solo. Long silence dans la salle avant les applaudissements. C'était vraiment bouleversant, je n'ai pas pu retenir mon émotion.
Il faut que j'explore la discographie de cette compositrice.

Grime (jeudi) : œuvre dont il ne me restera rien du tout, à part le souvenir de superpositions assez difficiles à distinguer.

Sinnhuber : trois pièces courtes en prélude aux trois symphonies (4, 5 et 6) de Tchaïkovski, avec l'exercice de respecter scrupuleusement le même effectif et les motifs. C'est un ouvrage assez anecdotique. Il n'en restera pas grand chose non plus, mais ça faisait une aimable transition avec les programmes précédents.
Le programme de salle indique que l’œuvre a été composée en 2021 et 2022 : c'est donc du tout frais ! Et ça a donc aussi été composé après avoir été imprimé sur les brochures de saison !
Compositrice dans la salle chaque soir, pour saluer après les symphonies (elle ne pouvait pas saluer avant, mais c'était assez bizarre du coup).

Les trois jeunes chefs (je n'aime pas l'esthétique du mot "cheffe") n'ont pas été spécialement rappelées. C'était assez étrange au fond que cette répartition des rôles entre elles et Alsop, et je pense que cette dernière aurait été ravie de diriger les créations ! Ça ressemblait aux premières parties des concerts de variété. Pourquoi pas !

Tchaïkovski :
4 : j'ai été désarçonné par le parti pris par Alsop : étaler et ralentir les passages lents et densifier au maximum les passages intenses. Ce qui aurait pu se transformer en déséquilibre ne l'était finalement pas. Finalement, c'était assez jouissif ! Le troisième mouvement était particulièrement réussi, j'adore ce passage !
5 : la vraie réussite de ces concerts ! Tempo rapide, voire très rapide, beaucoup d'engagement, cordes d'une rare densité. C'était fiévreux, passionné, avec un final lumineux et jouissif ! Un grand moment !
6 : la moins réussie des trois. Je ne sais pas si la faute en était à attribuer au tempo, comme vous le décrivez. Je n'ai enfin ressenti de l'émotion qu'au dernier mouvement, lui, particulièrement beau ! Dans les autres mouvements, je n'ai pas compris le propos. Quatrième mouvement enchaîné très rapidement, pour éviter l'effusion des applaudissements à la fin du troisième... alors que les trois soirs, chaque mouvement a été applaudi. Après l'exceptionnelle soirée de mercredi, difficile d'être au niveau de l'émotion. Peut-être a-t-on aussi trop entendu cette 6ème ?

Programmes courts permettant de rentrer effectivement plus tôt que de coutume, mais où j'ai dû faire finalement plus de métro que de musique. Aucun regret ! "See you next year ?" mains
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1637
Date d'inscription : 05/03/2018

PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22   PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 EmptyVen 4 Mar 2022 - 13:17

DavidLeMarrec a écrit:
La Maestra simultanément. (Tu as regardé le concours comme promis ?  Moi j'irai peut-être demain soir.)

J'ai promis de zapper dessus en ligne. Il y en a quand même pour huit heures de quarts de finale. Mr.Red  J'ai regardé la candidate russe, Maria Kurochkina, qui ouvrait le bal et j'ai trouvé qu'elle se sortait bien du mouvement de Farrenc qu'elle avait choisi.

tomseche89 a écrit:
- Sur le concept de ces 3 soirées qui s'inscrivaient dans le cadre du concours La Maestra : j'ai trouvé un peu cavalier le fait d'expédier les jeunes cheffes après une création de 10 petites minutes. Il aurait été plus audacieux de leur confier les chevaux de bataille du programme (et on n'aurait pas forcément perdu au change hehe ).

Je suis assez d'accord, mais ça permettait tout de même de voir trois cheffes différentes dans des pièces qu'elles ont dû avoir le temps de travailler correctement avec l'orchestre. L'alternative aurait peut-être été de faire un programme standard dont une moitié aurait été dirigée par Alsop et l'autre par une (seule) cheffe.

Rocktambule a écrit:
Tout d'abord, je vais faire bande à part : contrairement à ce qu'il semble être de bon ton, j'aime beaucoup Alsop. Elle a une personnalité attachante, charismatique et qui va bien au-delà du "bon forgeron" qu'on veut bien nous décrire. C'est une hyper-chef, elle dirige tout, elle est partout, très attentive à chaque pupitre sans aucune exception.

Je précise que je trouve aussi qu'Alsop est une personnalité attachante et estimable. Les deux autres concerts d'elle que j'ai vus, tous les deux avec l'OP, Chosta 5 et Dvořák 7 étaient plus convaincants, sans être mémorables : des interprétations intègres servies par un son d'orchestre généreux. Par contre, j'ai aussi remarqué ce côté hyper-chef que tu décris et j'ai trouvé que ça la desservait vraiment jeudi soir : ça manquait de respiration, d'émotion, de relâchement.

Merci en tout cas pour tes commentaires et observations sur les trois soirées ! (je vais tâcher d'écouter l'œuvre de Thorvaldsdottir. On a dit du bien de ses pièces chorales aussi sur le forum ces derniers temps.)

Rocktambule a écrit:
En effet, le masque n'est plus obligatoire, et j'ai noté que vraiment très très peu de monde le portait ! Pour ma part, je le garde encore... On verra par la suite !

Je m'étais dit que je le garderais encore un certain temps, par égard pour les spectateurs qui pourraient être plus inquiets, mais comme très peu de monde le porte, ma motivation s'étiole déjà.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94198
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22   PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 EmptySam 5 Mar 2022 - 11:58

Rocktambule a écrit:
contrairement à ce qu'il semble être de bon ton

Je ne crois pas qu'il faille le voir ainsi : on a tous envie d'aimer cette femme, l'une des rares de sa génération à avoir fait une carrière majeure de chef, qui est tellement active (là, entre ses concerts avec trois programmes différents, elle est jury du concours de direction, 4h par jour !), versée dans la musique d'aujourd'hui, et apparemment appréciée de ses orchestres.

Si l'on parle du résultat, à part précisément dans la musique américaine où elle a fait de très belles choses (en tout cas meilleures que la concurrence), ce n'est clairement pas une cheffe qui me passionne.

(Mais je ne crois pas l'avoir jamais entendue en concert, et je n'étais pas là pour cette série.)


Citation :
Thorvaldsdottir (mercredi) : j'ai été subjugué par ce morceau, qui se veut une figuration en musique de l'aspiration de la matière par un trou noir. On ressent tout le "paysage", statique au début, avec l'apparition de l'objet hors norme à l'horizon, au loin, et l'attraction progressive irrépressible qu'il exerce. On est littéralement aspirés par la musique, jusqu'à un climax extraordinaire porté par des percussions de grande beauté (Emmanuel Hollebeke, notamment). Une fois aspirés et digérés par ce boucan titanesque, on ressort essorés et l’œuvre se finit par une note tenue, fragile et vacillante du violon solo. Long silence dans la salle avant les applaudissements. C'était vraiment bouleversant, je n'ai pas pu retenir mon émotion.
Il faut que j'explore la discographie de cette compositrice.

Je connais surtout sa musique chorale (du nordique planant sympa, qui ne ressemble pas du tout à ce que tu évoques).
er.


Citation :
Les trois jeunes chefs (je n'aime pas l'esthétique du mot "cheffe") n'ont pas été spécialement rappelées. C'était assez étrange au fond que cette répartition des rôles entre elles et Alsop, et je pense que cette dernière aurait été ravie de diriger les créations ! Ça ressemblait aux premières parties des concerts de variété. Pourquoi pas !

C'est sûr que ce n'est pas avec ça que le public va les distinguer… mais ça gonfle quand même joliment leur CV, avoir dirigé l'OP dans la Grande Salle. Et affermité leur carnet d'adresses.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14444
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22   PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 EmptySam 5 Mar 2022 - 12:53

DavidLeMarrec a écrit:
Et affermité leur carnet d'adresses.
Ségolène, sors de ce corps!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22   PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PP – Sinnhuber, Tchaïkovski – OP, Alsop et al. – 1-2-3/03/22
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (PP) OdP, Alsop, Buniatishvili - Beethoven, Chostakovitch
» Philharmonie - Poulenc-Dvorak - Labèque-Alsop - 04/12/2019
» RF - OPRF/Alsop - Dvorak-MacMillan-Barber - 21/01/2022
» TCE - Kopatchinskaja/Sinaisky-Tchaikovski/Strav.-22/03/22
» 24/10 - OP - Rozhdestvensky - Tchaïkovski / Chostakovitch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: