Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Rheingold - TCE - 23/4/22

Aller en bas 
+2
DavidLeMarrec
Patzak
6 participants
AuteurMessage
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyJeu 21 Avr 2022 - 11:37


Yannick Nézet-Seguin à la maneuvre, ca devrait etre bien, malgré un orchestre peut-etre un peu limité. Belle distribution:

Michael Volle | Wotan
Gerhard Siegel | Loge
Samuel Youn | Alberich
Thomas Ebenstein | Mime
Wiebke Lehmkuhl | Erda
Stephen Milling | Fasolt
Mikhail Petrenko | Fafner
Jamie Barton | Fricka
Issachah Savage | Froh
Thomas Lehman | Donner
Christiane Karg | Freia
Iris van Wijnen | Wellgunde
Maria Barakova | Flosshilde
Erika Baikoff | Woglinde

Yannick Nézet-Séguin | direction
Rotterdams Philharmonisch Orkest

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyJeu 21 Avr 2022 - 18:13

Limité ? Ils sont fabuleux, ils l'ont déjà montré à Paris dans Mahler 2 ou la Femme sans ombre. (Et la distribution est vraiment all-star…)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyJeu 21 Avr 2022 - 18:20

DavidLeMarrec a écrit:
Limité ?  Ils sont fabuleux, ils l'ont déjà montré à Paris dans Mahler 2 ou la Femme sans ombre. (Et la distribution est vraiment all-star…)

Entendus une seule fois, à vrai dire, dans du symphonique il y a pas mal d'années, avec YNS déja, et je ne les avais pas trouvé fabuleux du tout, plutot prosaiques et appliqués, mais c'était une seule soirée pas bien récente. FROSCH pas mal, en effet, maintenant que tu le dis, meme si l'orchestre y était souvent trop fort. Je suis évidemment ouvert à de nouvelles impressions.... Tant mieux si tu es plus proche de la réalité.

En tout cas, il reste pas mal de places apparemment.....
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyJeu 21 Avr 2022 - 22:49

Je n'en ai que des souvenirs émerveillés : l'orchestre, intrinsèquement, n'est pas le plus voluptueux ou impressionnant du monde (mais le TCE est peu favorable aux beaux timbres d'orchestre de toute façon), mais j'ai toujours été frappé par la discipline et la vision d'ensemble. (Une Frosch aussi propre et intense, c'est pas souvent. Leur Mahler 2 aussi était d'une conduite parfaitement nette et élancée.)

Donc Rheingold + excellent orchestre + excellent distribution, aucune garantie que ce soit la soirée d'une vie, mais on ne devrait pas passer un mauvais moment en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyVen 22 Avr 2022 - 18:50

Tu as raison que ca va etre tres bien. Je suis d'accord qu'un orchestre peut-etre un peu moins virtuose que l'ONP (amha) mais motivé et emmené par un tres bon chef, a des chances d'etre bien. Et puis il y a surtout l'oeuvre.... Smile
Revenir en haut Aller en bas
fb
Mélomane averti
fb


Nombre de messages : 465
Age : 61
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/02/2011

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Un concert fabuleux   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyDim 24 Avr 2022 - 0:56

De Tous les Ring auxquels j’ai assisté en live (Berlin, Vienne, Paris, Bayreuth)c’est la plus belle interprétation vocale d’un Rheingold que j’ai jamais entendue.
La direction était parfaite, le seul bémol c’est l’orchestre qui avait du mal à suivre le niveau malgré les efforts du chef…
Une soirée inoubliable.
Revenir en haut Aller en bas
http://souzix.daportfolio.com/
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyDim 24 Avr 2022 - 8:46

Tres géné par le Alberich guignolesque de Samuel Youn. Aux rares moments où il chante, on voit qu'il a une tres belle voix, mais qu'il utilise plutot pour crier et aboyer, hélas. Il nous a littéralement cassé les oreilles pendant tout le Nibelheim Sad

Dommage, car tout le reste était tres, tres bien, en effet. Bel orchestre, tres belle direction de YNS, dieux juste parfaits, bon Loge, tres bons géants, etc etc. Le couple Volle-Barton était spécialement bon! Froh et Erda aussi! (ce n'est pas un couple, je sais...)
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyDim 24 Avr 2022 - 12:41

J'ai passé une grande soirée : contrairement à Patzak j'ai beaucoup aimé Youn qui a donné une vraie dimension théâtrale et même comique à son rôle. Il jouait véritablement, se déplaçait de part et d'autre de la scène, et il a rendu très drôles ses transformations.

Nézet-Séguin d'une énergie assez incroyable, toujours soucieux de dynamiser et de colorer l'œuvre. C'était très extraverti et débridé, rapide aussi (j'ai trouvé que l'orchestre s'en tirait dans l'ensemble très bien), mais le prélude et le final étaient poignants et d'une grande beauté sonore.

L'ensemble du plateau était formidable, plusieurs voix surpuissantes. Je retiens l'Erda de Wiebke Lehmkuhl et la Flosshilde de Maria Barakova.

La prestation de la veille à Rotterdam est visible sur medici.tv, celle du TCE sera diffusée le 21 mai sur France Musique. Pourra-t-on entendre la suite dans deux ans ?

(cela dit, Rheingold n'est pas le Wagner que je préfère.)
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyDim 24 Avr 2022 - 14:21

Mince, alors, si meme les connaisseurs (Mickt, FO, d'autres) plébiscitent ce genre de Alberich, alors je suis fichu....

Sur Forum Opéra: "en attendant la suite de l’aventure, à la fréquence d’un épisode toutes les deux saisons, soit 2023-24 pour La Walkyrie." Donc Walkure dans deux saisons (et sans Alberich!) Smile

Je trouve vraiment dommage de faire un Alberich expressionniste, qui crie sans arret, alors que Rheingold n'est quand meme pas Lulu.... Il vaut mieux le rapprocher plus de Hagen (ou Hunding). La métaphore de l'or versus l'amour parait amusant quand on découvre Rheingold vers 12 ans, mais on comprend bien ensuite qu'on parle de concilier (ou non) des valeurs centrales sur lesquelles chacun fait des choix de vie souvent graves.... Du coup, une vision "bouffe" ou 1er degré est dommzge.... Il faudrait envoyer Youn faire un stage chez Gottlob Frick ou Kurt Moll (mais c'est trop tard je crois....) Peut-etre Albert Dohmen est dispo.....


Dernière édition par Patzak le Dim 24 Avr 2022 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyDim 24 Avr 2022 - 15:07

mickt a écrit:
Je retiens l'Erda de Wiebke Lehmkuhl et la Flosshilde de Maria Barakova.

La prestation de la veille à Rotterdam est visible sur medici.tv

Merci de l'idée: https://www.medici.tv/fr/concerts/yannick-nezet-seguin-conducts-wagners-das-rheingold/

Côté féminin, idem que toi, Lehmkuhl est une splendeur, chaque note est ciselée, un régal. (je mets à l'instant la vidéo juste pour la réécouter d'ailleurs)

Impossible de passer à côté de Youn, je ne sais pas si c'est tout à fait mon type d'Alberich préféré, et effectivement, je comprends qu'on trouve que ça penche trop du côté de l'histrionisme, mais c'était fait avec panache et avec art. (tout du long j'ai oscillé entre "c'est génial" et "il en fait trop, c'est trop surjoué et crié")

J'aimerais entendre le Wotan de Volle dans les autres volets.

Siegel n'est pas un grand Loge à mon sens, je l'ai trouvé limité et peu passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyDim 24 Avr 2022 - 15:49

Patzak a écrit:
Mince, alors, si même les connaisseurs (Mickt, FO, d'autres) plébiscitent ce genre de Alberich, alors je suis fichu....

C'est gentil de me classer parmi les connaisseurs, mais à part poster sur ce forum et aller souvent au concert je ne suis pas bien sûr de mériter ce titre. rabbit

Sur Youn, je comprends qu'on n'adhère pas à son interprétation, mais c'était fait avec un tel panache que je n'ai pas fait la fine bouche. Et puis la dimension comique est si rarement mise en avant dans les mises en scène que ça apportait quelque chose de nouveau. Peut-être un Alberich qui anticipe les ridicules de Mime ?

Citation :
Sur Forum Opéra: "en attendant la suite de l’aventure, à la fréquence d’un épisode toutes les deux saisons, soit 2023-24 pour La Walkyrie." Donc Walkure dans deux saisons (et sans Alberich!)

Donc Götterdämmerung en 2028, ça laisse le temps de se préparer. Surprised

Xavier a écrit:
Siegel n'est pas un grand Loge à mon sens, je l'ai trouvé limité et peu passionnant.

Je l'ai trouvé un peu fatigué, et moins inspiré, par rapport à ses prestations récentes à l'ONP. Il faut dire qu'ils ont enchaîné deux Rheingold vendredi et samedi, peut-être que ça a joué. De façon plus anecdotique, c'était le seul à ne pas avoir le physique du rôle (on avait un géant très grand et imposant, un Wotan noble, une belle Freia, un Alberich à l'allure assez démoniaque).
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyDim 24 Avr 2022 - 16:04

mickt a écrit:
Sur Youn, je comprends qu'on n'adhère pas à son interprétation, mais c'était fait avec un tel panache que je n'ai pas fait la fine bouche.

N'oublions pas ce que disait Shakespeare lui-meme (par la bouche de Hamlet):

"it offends me to the soul to hear a robustious, periwig-pated fellow tear a passion to tatters, to very rags, to split the ears of the groundlings (...). I would have such a fellow whipped for o’erdoing Termagant. It out-Herods Herod. Pray you, avoid it."

Smile


Dernière édition par Patzak le Mer 27 Avr 2022 - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyDim 24 Avr 2022 - 23:29

J'ai tout trouvé parfait, et mieux encore.

L'œuvre d'abord, évidemment, vraiment un des Wagner les plus complètement géniaux et équilibrés. Ça regorge de trouvaille et ça avance plutôt bien – j'ai été frappé par l'efficacité du livret, en fin de compte.

Orchestre et chef le plus complètement engagés possible, pour une lecture sans cesse élancée, exactement ce que j'attendais de Nézet, il n'a pas déçu.

Plateau fabuleux de bout en bout (même Floßhilde m'a époustouflé). Siegel était le seul à paraît un peu gêné vocalement, tout en force, il ne pouvait pas nuancer autant que d'habitude, mais ça restait impeccable.

Et coup de cœur énorme pour Samuel Youn : il faut les oser, ces sons largement sans vibrato (parfaitement justes !), ce texte à nu, cet histrionisme jubilatoire – faire rire une salle dans Wagner, je lui tire mon chapeau ! Chaque mot était croqué, chaque ligne paraissait évidente, et il bondissait partout, dans une réalisation vocale absolument exemplaire, pas un son forcé ni crié… Pour moi c'est un peu le sommet de ce qu'on peut faire à l'Opéra.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyLun 25 Avr 2022 - 8:13

DavidLeMarrec a écrit:
Et coup de cœur énorme pour Samuel Youn : (...) réalisation vocale absolument exemplaire, pas un son forcé ni crié… Pour moi c'est un peu le sommet de ce qu'on peut faire à l'Opéra.

Quoi?!?! Il criait la moitié du temps! Shocked Shocked

En fait, il peut crier s'il veut, mais je voudrais qu'il le fasse sur les notes de la partition!

(D'ailleurs tu étais où? Je ne t'ai pas apercu.)
Revenir en haut Aller en bas
Charlym
Mélomane du dimanche
Charlym


Nombre de messages : 99
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2010

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyMer 27 Avr 2022 - 9:43

Une soirée rare et exceptionnelle en effet !

La direction de Nézet-Séguin fabuleuse, dramatique et colorée, précise avec un très beau déploiement de la ligne narrative, dynamique et avec un vrai souci du détail harmonique. On sent qu'il comprend et aime la musique de Wagner.

Volle donne vraiment envie d'être entendu dans la suite du Ring ! Ce chanteur est vraiment génial.

Complètement d'accord avec Patzak, Youn m'a cassé les oreilles, pas toujours juste à trop forcer et à en faire des tonnes, je n'ai pas compris cette interprétation "bouffe" et hors-sujet, c'est le gros bémol de la soirée pour moi (avec un Fafner un peu en dessous également).

Et on peut regretter avec ce casting presque parfait de ne pas avoir entendu un meilleur orchestre...
Nézet-Séguin à Bayreuth aurait été formidable !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94073
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyMer 27 Avr 2022 - 17:29

Patzak a écrit:
Quoi?!?! Il criait la moitié du temps! Shocked Shocked

En fait, il peut crier s'il veut, mais je voudrais qu'il le fasse sur les notes de  la partition!

Je n'ai pas vérifié s'il respectait les hauteurs écrites (justement, Alberich n'est pas le rôle qui entre le mieux dans l'oreille, et les parties que j'ai travaillées au piano ou au chant n'étaient pas celles où il intervenait), mais les hauteurs qu'il faisaient, en tout cas, était parfaitement justes. C'était assez incroyable, faire ça sans vibrer.

Ce que Charlym et toi appelez cris, ce ne sont vraiment pas des cris d'un point de vue technique : simplement il utilise avec parcimonie le vibrato, ce qui procure cette impression de tension. Mais il n'y a pas émission plus saine que ça… Même d'un point de vue strictement technique, je trouve ce qu'il fait hallucinant – indépendamment du fait que ça rendait tout tellement plus présent et incarné… C'est une des plus complètes incarnations que j'aie vues dans ma vie de spectateur.


Citation :
(D'ailleurs tu étais où? Je ne t'ai pas apercu.)

Corbeille latérale. Mais j'ai pourtant beaucoup traîné au B2 avant le concert et devant le théâtre dès la fin et jusqu'à la fermeture totale. Je ne t'ai pas vu non plus. Sad


Charlym a écrit:
pas toujours juste

Honnêtement : si, c'était vraiment très juste, rare d'avoir des attaques aussi nettes justement.


Citation :
je n'ai pas compris cette interprétation "bouffe" et hors-sujet

Pourtant, les lignes fragmentées et le côté « pauvre type » d'Alberich, tout cela est explicitement présent. Il le poussait très loin (jusqu'à faire le crapaud hehe ), mais ça ne me paraît absolument pas un contresens.

Ce n'est pas comme tous ces chanteurs et metteurs en scène qui font de Mime le méchant…


Citation :
Et on peut regretter avec ce casting presque parfait de ne pas avoir entendu un meilleur orchestre...

Vraiment ? Tu as trouvé l'orchestre juste bien ? Ils étaient formidables de bout en bout, je ne vois pas ce qu'on pouvait espérer de mieux, à part tel ou tel son si on aime plutôt ceci ou cela…

Et en plus, discipline et réactivité lorsque Froh part (beaucoup trop) en avance…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyMer 27 Avr 2022 - 17:52

DavidLeMarrec a écrit:
Patzak a écrit:
Quoi?!?! Il criait la moitié du temps! Shocked Shocked

En fait, il peut crier s'il veut, mais je voudrais qu'il le fasse sur les notes de  la partition!

Je n'ai pas vérifié s'il respectait les hauteurs écrites (justement, Alberich n'est pas le rôle qui entre le mieux dans l'oreille, et les parties que j'ai travaillées au piano ou au chant n'étaient pas celles où il intervenait), mais les hauteurs qu'il faisaient, en tout cas, était parfaitement justes. C'était assez incroyable, faire ça sans vibrer.

Ce que Charlym et toi appelez cris, ce ne sont vraiment pas des cris d'un point de vue technique : simplement il utilise avec parcimonie le vibrato, ce qui procure cette impression de tension. Mais il n'y a pas émission plus saine que ça… Même d'un point de vue strictement technique, je trouve ce qu'il fait hallucinant – indépendamment du fait que ça rendait tout tellement plus présent et incarné… C'est une des plus complètes incarnations que j'aie vues dans ma vie de spectateur.


Citation :
(D'ailleurs tu étais où? Je ne t'ai pas apercu.)

Corbeille latérale. Mais j'ai pourtant beaucoup traîné au B2 avant le concert et devant le théâtre dès la fin et jusqu'à la fermeture totale. Je ne t'ai pas vu non plus. Sad


Charlym a écrit:
pas toujours juste

Honnêtement : si, c'était vraiment très juste, rare d'avoir des attaques aussi nettes justement.

Pour moi non, c'était souvent un chouilla faux, et même, je pense que c'était fait exprès.

Je suis vraiment partagé entre vos avis "extrêmes" (génial/crié, histrion)... dans l'ensemble ça m'a convaincu, même enthousiasmé, mais il y a quand même des moments où je me suis dit qu'il en faisait trop, que c'était trop crié et trop souvent pas les notes...
Ce n'est pas la première fois qu'on a ce type d'Alberich, mais là c'était poussé très loin, mais quand même bien fait à mon sens...
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyMer 27 Avr 2022 - 18:02

DavidLeMarrec a écrit:
Ce que Charlym et toi appelez cris, ce ne sont vraiment pas des cris d'un point de vue technique : simplement il utilise avec parcimonie le vibrato, ce qui procure cette impression de tension.

Je suis d'accord, la voix est toujours bien placée, et sans vibrato. "Cri" c'est un ressenti. ("Aboiement" est un peu méchant...) Il faudrait écouter la retransmission avec la partition pour voir s'il n'est pas à coté (mon ressenti là encore). Apres, je n'adhere PAS DU TOUT à son choix "bouffe", mais c'est parfaitement respectable, c'est sur.  Pour moi c'est poussé beaucoup trop loin; le Alberich de Gergiev me convenait parfaitement par exemple. (Je ne suis pas un gros fan de Neidlinger non plus mais ca passe encore.... Ce que je voudrais c'est Kipnis ou Frick en Alberich.... Je ne sais pas s'ils l'ont chanté.)

Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyMer 27 Avr 2022 - 19:29

Je constate qu'il existe sur le forum un lobby pro-Nibelung, minoritaire mais actif. Dès qu'un interprète prend quelques libertés et donne une image peu reluisante de l'idole, on se récrie. Pas touche à Alberich !
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyMer 27 Avr 2022 - 21:55

Ha ha!
Revenir en haut Aller en bas
Charlym
Mélomane du dimanche
Charlym


Nombre de messages : 99
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2010

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyJeu 28 Avr 2022 - 9:32

Xavier a écrit:

Pour moi non, c'était souvent un chouilla faux, et même, je pense que c'était fait exprès.

...

il y a quand même des moments où je me suis dit qu'il en faisait trop, que c'était trop crié et trop souvent pas les notes...
Ce n'est pas la première fois qu'on a ce type d'Alberich, mais là c'était poussé très loin, mais quand même bien fait à mon sens...

Nous avons entendu la même chose.

DavidLeMarrec a écrit:

Ce que Charlym et toi appelez cris, ce ne sont vraiment pas des cris d'un point de vue technique : simplement il utilise avec parcimonie le vibrato, ce qui procure cette impression de tension. Mais il n'y a pas émission plus saine que ça… Même d'un point de vue strictement technique, je trouve ce qu'il fait hallucinant – indépendamment du fait que ça rendait tout tellement plus présent et incarné… C'est une des plus complètes incarnations que j'aie vues dans ma vie de spectateur.

J'entends bien cette histoire de vibrato, mais en plus des quelques faussetés sur certaines hauteurs de notes, j'appelle "cri" le fait qu'il ne canalisait pas toujours la puissance et le niveau d'émission de certains sons, cela peut devenir pénible pour certaines oreilles très sensibles à ces fluctuations dynamiques non contrôlées, pour moi c'est un défaut qui peut être rédhibitoire dans le chant (ou dans un orchestre). Si je produis un enregistrement de cette prestation, j'ajoute un compresseur sur sa voix au mixage sans hésiter !

DavidLeMarrec a écrit:

Charlym a écrit:
pas toujours juste

Honnêtement : si, c'était vraiment très juste, rare d'avoir des attaques aussi nettes justement.

Non, des notes tenues (sans vibrato en effet) étaient fausses, c'était très perceptible d'où j'étais placé en tout cas.

DavidLeMarrec a écrit:

Charlym a écrit:
je n'ai pas compris cette interprétation "bouffe" et hors-sujet

Pourtant, les lignes fragmentées et le côté « pauvre type » d'Alberich, tout cela est explicitement présent. Il le poussait très loin (jusqu'à faire le crapaud hehe ), mais ça ne me paraît absolument pas un contresens.

Alberich a un côté "pauvre type" mais il ne doit en aucun cas passer pour un idiot, ni paraître faible (il ne faut pas oublier qu'il soumet les Nibelungen), sinon la malédiction qui suit ainsi que la menace que cette dernière pèse sur le monde des Dieux ne sont pas du tout crédibles... ce qui était malheureusement le cas j'ai trouvé après les nombreuses bouffonneries de Youn dans ce Rheingold...

DavidLeMarrec a écrit:

Charlym a écrit:
Et on peut regretter avec ce casting presque parfait de ne pas avoir entendu un meilleur orchestre...

Vraiment ?  Tu as trouvé l'orchestre juste bien ?  Ils étaient formidables de bout en bout, je ne vois pas ce qu'on pouvait espérer de mieux, à part tel ou tel son si on aime plutôt ceci ou cela…

Oui on peut toujours espérer mieux. Surtout quand la précision, l'attention particulière sur certains détails et l'intelligence globale de la vision de Nézet-Séguin auraient pu être sublimés par un orchestre supérieur, nous n'avions ni Bayreuth ni l'Opéra de Vienne samedi dernier, même si c'était très satisfaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 769
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 EmptyJeu 28 Avr 2022 - 9:42

Charlym a écrit:
Alberich a un côté "pauvre type" mais il ne doit en aucun cas passer pour un idiot, ni paraître faible (il ne faut pas oublier qu'il soumet les Nibelungen), sinon la malédiction qui suit ainsi que la menace que cette dernière pèse sur le monde des Dieux ne sont pas du tout crédibles...

Absolument. Il devrait etre effrayant (comme le Mime de Chereau dans Siegfried); voir aussi son caractere et sa musique sobres et sombres dans le Crépuscule avec Hagen. La menace contenue est plus inquiétante que les gesticulations...

Apres, jusqu'à quel point il doit nous toucher humainement? Pour moi, l'émotion arrive quand on est face à des gens/nains/géants/dieux qui ont un coté humain: par exemple il est beaucoup plus effrayant d'etre maudit par un "humain" (ou nain humanoide Smile ) que par un monstre extra-terrestre....

(cf encore Hannah Arendt à propos des nazis: "Ce qu'ils avaient d'inhumain, c'est leur humanité"... !!)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty
MessageSujet: Re: Rheingold - TCE - 23/4/22   Rheingold - TCE - 23/4/22 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rheingold - TCE - 23/4/22
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wagner - Ring - Simon Rattle Aix 07 (et amours de B.)
» Blind-Test n°58 / Das Rheingold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: