Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 ...
Voir le deal
564 €

 

 RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 28/03/2018

RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  Empty
MessageSujet: RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022    RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  EmptyLun 25 Avr 2022 - 16:43

Programme :
BRAHMS : Double concerto pour violon, violoncelle et orchestre
BARTÓK : Le Mandarin merveilleux, ballet intégral
BRAHMS : Chant du destin

Distribution :
HILARY HAHN violon
SOL GABETTA violoncelle
CHŒUR DE RADIO FRANCE
NICOLAS FINK chef de chœur
ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE RADIO FRANCE
ANDRÉS OROZCO-ESTRADA direction

Concert annoncé complet depuis plusieurs mois (oui, ça arrive parfois à RF !). Bien que me connectant tous les jours, je n'ai fini par trouver une place que la veille à minuit (j'avais presque renoncé), place de catégorie 4 complètement pourrie (moins d'un tiers de scène visible). Replacement assez technique, mais plutôt facile pour qui commence à bien maîtriser l'architecture du lieu (il me manque encore un passage secret pour aller du rez-de-chaussée au premier balcon et inversement, sans ressortir bien sûr, car jusqu'à présent, je n'ai réussi qu'à me retrouver soit dans le hall d'entrée, soit carrément dehors, avis aux sachants !).

Brahms (double concerto) : on nous a annoncé un casting de grande classe, avec deux solistes aux fortes personnalités. Grande complicité entre Hahn et Gabetta, un plaisir palpable à jouer ensemble et aussi à s'écouter l'une l'autre (pas de tentative ici de prendre le dessus sur sa copine). Accompagnement d'orchestre plutôt bien soutenu, avec des passages et des envolées particulièrement viriles et denses. C'était très beau dans l'ensemble. Je retiens malheureusement le défaut de projection sonore de Sol Gabetta (est-ce son instrument ou son style ?) : malgré l'engagement évident qu'elle y met, je l'entends à peine, depuis le 2ème rang du premier balcon de face... Souvenirs de l'intégrale des concertos pour violoncelle de Saint-Saëns à la PP cet automne, où je n'avais pas entendu grand chose non plus.
Morceau intéressant que je ne connaissais pas, mais manquant peut-être de thèmes accrocheurs ou faciles à retenir. Pas certain que l’œuvre restera dans mon oreille bien longtemps.
Saluts avec de grosses embrassades (soit elles surjouent, soit elles sont vraiment copines).

Rappel : annoncé en anglais par Hahn, mais totalement incompréhensible (je n'ai compris que 3ème mouvement de sonate). Heureusement, le site de RF donne l'info : Kodály - Duo pour violon et violoncelle op. 7 : 3. Presto). Relativement inécoutable, surtout après un concerto romantique. Pas certain que le format violon / violoncelle soit très heureux (souvenirs d'une sonate de Ravel, toujours à RF, horrible).

Bartok : assez partagé sur cette œuvre, par moments insignifiante et étale, et par moments poignante et fascinante. Par instants, l'atmosphère viciée d'un bordel humide saturé d'opium est parfaitement rendue. Plus on avance vers la fin de l’œuvre, plus la musique se densifie, jusqu'à en devenir terrifiante. Certaines mesures m'ont fait penser au Sacre. Direction qui m'a semblé assez solide et rapide. Chef sans charisme particulier, que je voyais assez mal de ma place (fameuses barrières de RF...), mais qui faisait largement le travail qu'on attendait de lui. J'aimerais réentendre cette œuvre pour l'approfondir.

Brahms (chant du destin) : joué à la suite du Mandarin et sans transition. Sans bien connaître ni l'une ni l'autre œuvre, et sans que l'orchestre ait marqué plus de deux secondes de pause, on comprend instantanément qu'on a changé de style. Beau morceau, dans un premier temps apaisé, puis passant par une angoisse exacerbée, pour revenir sur la fin à un apaisement plus inquiet qu'au début (un résumé un peu cynique de la vie ?). Très agréable à écouter, mais comme pour le double concerto, pas certain qu'il m'en reste un souvenir dans quelques semaines.

Un concert dont je suis sorti avec des envies de découvertes. Chez moi, je n'ai retrouvé qu'un disque du Mandarin (Alsop - Bournemouth) dans lequel je n'ai pas retrouvé mes émotions du concert.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  Empty
MessageSujet: Re: RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022    RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  EmptyLun 25 Avr 2022 - 18:03

Rocktambule a écrit:
Bartok : assez partagé sur cette œuvre, par moments insignifiante et étale

J’en connais un qui va avoir des ennuis…
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  Empty
MessageSujet: Re: RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022    RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  EmptyLun 25 Avr 2022 - 19:43

J'y étais aussi, assez fatigué et distrait (comme au concert de Salonen la veille d'ailleurs, très bon mais je n'ouvre pas de sujet). Le concerto n'est tout de même pas très marquant. Hahn et Gabetta jouaient ensemble pour la première fois, beaucoup de regards complices pour trouver une entente. Leurs jeux sont dépareillés mais c'était un moment agréable. Beaucoup aimé le bis qui permettait surtout d'apprécier la puissance et la vélocité infaillibles de Hahn.

Bartók : ça m'a semblé très bon. Les contrastes, les tuttis, les solos de Jérôme Voisin à la clarinette (plus sourd et sobre que Moraguès, qui faisait plus ressortir un certain côté folklorique la veille). C'était l'intégrale avec chœur, on se demande un peu à quoi rime la présence de ce dernier : juste une courte intervention à la fin.

En revanche l'enchaînement sans transition avec le Chant du destin ne m'a pas trop convaincu : l'humanité chaleureuse et le recueillement de Brahms juraient trop avec les ambiances irritantes de Bartók. Une œuvre magnifique en tout cas.

Rocktambule a écrit:
il me manque encore un passage secret pour aller du rez-de-chaussée au premier balcon et inversement, sans ressortir bien sûr

Itou. Il faut travailler à Radio France pour ce genre d'opérations. batman

Une critique enthousiaste : https://bachtrack.com/fr_FR/critique-hahn-gabetta-orozco-estrada-orchestre-philharmonique-radio-france-auditorium-maison-de-la-radio-paris-avril-2022
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  Empty
MessageSujet: Re: RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022    RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  EmptyMar 26 Avr 2022 - 1:07

J'y allais pour le Bartok et rien que pour le Bartok. (évidemment je sais que ce n'est pas ça qui a rempli la salle, d'ailleurs je n'avais jamais vu l'auditorium aussi plein)

Le double concerto est une oeuvre aimable qui ne me passionne pas beaucoup; c'était bien sûr très bien joué.

Pour le bis j'ai cru reconnaître Kodaly mais je n'étais pas sûr (effectivement Hahn l'a bizarrement prononcé), c'est une oeuvre que j'aime bien mais que je n'ai pas écouté si souvent, en tout cas après vérification, nous avons bien entendu le 3è et le 4è mouvement du duo, bis généreux et superbe, qui m'a beaucoup plus passionné!
Gabetta l'a enregistré avec Kopatchinskaja.

Pour le Mandarin j'ai été comblé: version intégrale tout à fait intégrale, c'est-à-dire la dernière édition de la partition qui reprend les mesures que Bartok a coupées juste après la première, ça ne fait qu'une ou deux minutes de plus, mais c'est toujours ça!
Tout cela avec le choeur (parfois supprimé) et avec l'orgue. (parfois remplacé par autre chose, même au disque! Ecouter Dorati Détroit pour se rendre de son importance dans l'introduction)
Et c'était parfaitement exécuté, jouissif même.
Le choeur a une intervention très courte mais sublime, c'est surement sa brieveté qui fait qu'on se donne rarement le luxe de l'avoir, ce qui est dommage.
(ce n'est que la 2è fois que j'entends l'oeuvre en entier, la première c'était au siècle dernier!)
Un altiste a cassé une corde en plein milieu, il a semblé désemparé, est finalement parti avant de revenir quelques minutes avant la fin.
J'ai été surpris de reconnaître la très jeune et talentueuse Aino Akiyama parmi les seconds violons.
( https://classik.forumactif.com/t9583-jeunes-talents-2021-2022 )

Enchaînement complètement foireux avec le Chant du destin de Brahms, après même pas 2 secondes de silence. (par contre on peut applaudir entre les mouvements du concerto, logique...)
Ca m'a vraiment embêté, car je voulais vraiment goûter au silence après la fin du Mandarin, et en sortir avant d'écouter autre chose.
Vraiment la fausse bonne idée, ou plutôt la vraie mauvaise idée.
Je ne vois vraiment pas l'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  Empty
MessageSujet: Re: RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022    RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  EmptyMar 26 Avr 2022 - 10:43

Xavier a écrit:
J'ai été surpris de reconnaître la très jeune et talentueuse Aino Akiyama parmi les seconds violons.
Enchaînement complètement foireux avec le Chant du destin de Brahms, après même pas 2 secondes de silence. Je ne vois vraiment pas l'intérêt.

C'était l'alto solo, Marc Desmons. Au moment de revenir il a recommencé à jouer avant même de s'être rassis sur son siège, la grande classe.

Citation :
J'ai été surpris de reconnaître la très jeune et talentueuse Aino Akiyama parmi les seconds violons.

Neuf étudiants du CNSMDP sélectionnés sur audition se joignent aux pupitres de l’Orchestre Philharmonique de Radio France pour ce concert. Smile

Citation :
Enchaînement complètement foireux avec le Chant du destin de Brahms, après même pas 2 secondes de silence. Je ne vois vraiment pas l'intérêt.

Complètement d'accord, les deux œuvres y perdaient. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  Empty
MessageSujet: Re: RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022    RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
RF - OPRF/Orozco-Estrada - Brahms / Bartok - 22/04/2022
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PP - OPRF/Orozco-Estrada/Capuçon Elfman/Mahler - 20/05/2022
» RF - OPRF - Summertime - Peltokoski - 29/04/2022
» RF - OPRF/Franck - Compositrices/Ravel - 18/02/2022
» RF - OPRF/Franck - Ravel - Moussorgski - 07/01/2022
» RF - OPRF/Alsop - Dvorak-MacMillan-Barber - 21/01/2022

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: