Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

 

 PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022

Aller en bas 
+4
Xavier
mickt
Charlym
Rocktambule
8 participants
AuteurMessage
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 28/03/2018

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyJeu 12 Mai 2022 - 15:53

Programme :
Dvořák : Concerto pour violon
Sibelius : Symphonie n°7
Beethoven : Symphonie n°8

Distribution :
Orchestre de Paris
Paavo Järvi, direction
Joshua Bell, violon

Pas une fois Paavo Järvi ne passe à Paris sans que je sois dans la salle. Depuis son départ de l'OP, je ne cesse de regretter qu'il soit parti officier dans d'autres pays. C'est un chef que j'apprécie tout particulièrement, dont j'ai écrit trop de bien ici, au point d'avoir été taxé (probablement à juste titre) d’idolâtrie.

Le concert d'hier n'a, à ce titre, pas atteint son objectif. Je m'attendais à jouir de la profusion mélodique de Dvorak, de me recueillir et d'être bouleversé avec Sibelius et de découvrir cette symphonie de Beethoven dont je n'avais pas souvenir de l'avoir jamais écoutée. Comme souvent, c'est tout l'inverse qui s'est produit !

Contrairement à la veille (Mahler 3 - Oslo/Mäkelä), les conditions d'écoute en salle étaient optimales : voisins silencieux, et à part une sonnerie de portable, pas de toux hurlantes ou de respirations en mode "cafetière déréglée". Le trajet en métro jusqu'à la PP avait néanmoins été éprouvant, ayant rarement été confronté à une telle foule et m'étant même battu avec un imbécile à la Gare de l'Est. Me voilà donc assis en début de concert tout fulminant et transpirant !

Dvorak : attaquer le concert par Dvorak me semblait hardi, ce concerto commençant lui-même très rapidement (pas de longue introduction, pas de portail, directement dans le vif du sujet). Qu'en dire ? C'était magnifiquement interprété, il y avait sûrement tout, mais je n'ai pas été transporté. Manquait un peu de magie. Le qualificatif de "légende vivante de l'Indiana" concernant le violoniste m'a bien fait rire, ils ne savent plus quoi inventer dans le registre dithyrambique. Accompagnement assez relâché, ou en tous cas, très peu typé de Paavo Järvi. On se satisfait, bien sûr, de la profusion de mélodies qui constitue la signature musicale de Dvorak, c'est slave à souhait, c'est varié, coloré, amusant par moment, virtuose et impressionnant à d'autres... Mais bref, pas bouleversé, il ne m'en restera rien du tout.
Pas de rappel.

Sibelius : j'en attendais beaucoup. Gros travail sur la densité du son, notamment chez les cordes, au détriment d'une vision d'ensemble ou d'un véritable point de vue sur l’œuvre. Le morceau coule sans qu'on en comprenne bien le déroulé narratif. J'ai réussi à me satisfaire de la beauté de la pâte sonore, mais ce même chef avec ce même orchestre a déjà fait bien mieux dans cette même symphonie (intégrale Sibelius au disque, notamment). Il ne m'en restera pas grand chose non plus.

Beethoven : sans partition et tout sourire, on sentait que Paavo Järvi était terriblement excité. J'ai retrouvé dans ce dernier morceau la connivence avec l'OP de l'époque de Pleyel. Tout en restant dans son style sobre, sa gestuelle osait des postures inédites (je pense notamment à quelques mesures qu'il a dirigées quasiment accroupi, les cordes le suivant physiquement en jouant tous de leur instrument plus bas, presque sur leurs genoux). J'ai retrouvé aussi ses audaces de tempo, son art des contrastes et de la rupture. Même si le morceau n'est pas dans mon répertoire, c'est le moment du concert que j'ai préféré.

Nouvel uniforme pour les musiciens masculins de l'orchestre : finies les cravates noires en tissu et les vestes amples, bienvenues les jolies vestes slims et les chemises boutonnées jusqu'au col (col droit, avec un bouton ou une perle, difficile à voir depuis ma place). J'avais lu un article à ce sujet (revue Notations n°2, pages 18-19 : https://fr.calameo.com/read/002545952faa187a14296).

Dans l'ensemble, un concert décevant, sauvé par des discussions et des rencontres passionnantes avec les copains autour de la musique !
Revenir en haut Aller en bas
Charlym
Mélomane du dimanche
Charlym


Nombre de messages : 99
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2010

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyVen 13 Mai 2022 - 11:23

De très belles choses quand même dans l'ensemble.
Mais il manquait peut-être pour chaque œuvre ce petit supplément d'âme en effet...
En tout cas une belle symbiose entre l'orchestre et le chef, tout coulait parfaitement avec de jolies couleurs.

La 7ème de Sibelius, malgré des tempi d'ensemble plutôt justes, manquait de précisions et de nuances sur les transitions des différentes parties qui la composent. C'est une symphonie en un seul mouvement mais qui ne doit pas non plus se jouer d'un seul tenant. Et je regrette toujours ce non-respect de la partition à la toute fin où la plupart des chefs jouent un point d'orgue au lieu de la demi-pause finale...(Leif Segerstam et Osmo Vänskä sont les seuls à ma connaissance à respecter cela dans la discographie). Cette conclusion à un sens et participe de l'originalité structurale de cette œuvre dans le répertoire symphonique.

La 8ème de Beethoven commençait plutôt bien, pareil, de bons tempi, mais j'ai été étonné du choix métronomique du dernier mouvement, trop lent par rapport à ce qu'il doit être...C'est une symphonie sans mouvement lent, Beethoven indique de jouer ce dernier mouvement avec un tempo très rapide (ronde à 84 !)

J'ai personnellement eu du mal à passer de Sibelius 7 à Beethoven 8... L'inverse aurait été à mon sens plus judicieux.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyVen 13 Mai 2022 - 15:00

C'est la première fois que j'entendais la symphonie de Sibelius en salle, et pour ma part je me suis complètement laissé aller au plaisir de l'œuvre. Vingt minutes insaisissables, une succession de mirages de toute beauté. compress  Et j'ai malgré tout retrouvé le sens de la construction de Järvi, même si le tout était sans doute trop uni et trop coulé.

Symphonie difficile à programmer, les chefs essaient souvent de ne pas finir avec (Rattle est un spécialiste de la chose, capable de l'associer avec à peu près n'importe quelle pièce du répertoire), sauf quand elle succède à la Sixième. Là, comme Charlym j'ai été un peu frustré de l'enchaînement avec Beethoven. Beethoven justement : conforme à ce que j'attendais, de l'énergie, de la tension, du muscle, de la gaieté. Le son était trop épais et dense aux cordes pour qu'on goûte à tous les détails.

Le Dvořák est quand même bien long par rapport à ses idées musicales, et l'orchestration n'est vraiment pas la plus inspirée de son auteur. Bell m'a surpris en bien, plutôt sobre.

On peut qualifier ça de concert de routine de haut niveau.

Les costumes de ces messieurs : dessinés par l'ancien contrebassiste d'orchestre Gauthier Borsarello, qui travaille désormais chez Fursac, ils sont plutôt chics. Entre autres qualités ils seraient moins chauds que les précédents, Borsarello raconte qu'il est arrivé dans le passé que des musiciens jouent torse nu sous leur veste les soirs de canicule. hehe   L'OP a pas mal communiqué sur ce nouveau look : https://youtu.be/mYItxttdc4A

Et on peut aussi écouter cette jolie interview avec une des cinq musiciennes ukrainiennes qu'on voit maintenant toutes les semaines à l'orchestre : https://youtu.be/jwpNB_2Cp9Y
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 28/03/2018

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyVen 13 Mai 2022 - 16:30

mickt a écrit:
On peut qualifier ça de concert de routine de haut niveau.

Bravo pour la formule, c'est exactement ça !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyLun 16 Mai 2022 - 0:44

Difficile de m'enthousiasmer pour les deux oeuvres encadrant le Sibelius, que je ne serais pas allé entendre sans la présence au programme de l'ultime symphonie de ce dernier.

Et effectivement, ce n'était pas une 7è inoubliable, un peu à l'image du disque de P.Järvi avec le même orchestre, ce n'était déjà pas celle qu'il réussissait le mieux.
Il manquait un petit quelque chose, c'était un peu sage, sans trop de parti-pris.
Après, quel bonheur de l'entendre enfin, ça faisait bien 20 ans pour ma part que je ne l'avais pas entendue en concert.
Me voilà comblé après la très belle 6è entendue récemment au TCE. Smile
(et Tapiola à Radio France en fin de saison)

Le Beethoven était très bien, même si je m'interroge toujours sur les effectifs. (pas aussi importants que pour la 5è par Zweden, mais quand même trop importants ici à mon goût, surtout pour cette salle, avec 8 violoncelles et 6 contrebasses, ça donne quand même de la mélasse dans le menuet notamment)
Revenir en haut Aller en bas
tomseche89
Mélomaniaque
tomseche89


Nombre de messages : 607
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyLun 16 Mai 2022 - 8:41

J'ai vraiment trouvé la 7e de Sibelius enthousiasmante (j'avais raté la dernière à Pleyel), avec un orchestre chauffé à blanc, un lyrisme exalté par Järvi, une vraie progression tout au long de l'oeuvre jusqu'à une fin en apothéose.

Beaucoup aimé la 8e de Beethoven également, peut-être plus musclée que nerveuse, mais avec des accents quand même bien marqué, des tempi rapides et un engagement là aussi total de l'orchestre (je n'avais jamais remarqué le délicieux solo de violoncelle dans le 3e mouvement lors des précédentes écoutes !).

Le Dvorak m'a paru bien long, je n'ai rien trouvé d'intéressant à l'oeuvre, même le finale Crying or Very sad A posteriori, la direction de Järvi était peut-être un peu bourrin. Bell a eu la délicatesse de n'offrir aucun bis mains

Järvi ostensiblement acclamé par l'orchestre. Il pourrait faire un très bon directeur musical.
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 29/04/2021

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyMar 17 Mai 2022 - 14:00

Routine, vous y allez fort !
J'ai beaucoup aimé le concerto de Dvorak, et visiblement je suis le seul !
Il est vrai que la première fois que je l'ai entendu en concert, je n'ai pas accroché. Le problème de cette oeuvre est peut-être
qu'on s'attend à un concerto du niveau de celui pour violoncelle, ce qu'il n'atteint pas, c'est évident.
Mais il y a beaucoup de très belles mélodies (c'est tout de même Dvorak !), et j'aime beaucoup ce violoniste qui joue ces mélodies de façon très lyrique, très naturelle. C'est vrai, Jârvi a joué l'entrée de l'orchestre de façon fort brutale, mais il s'est rattrapé ensuite dans les passages lyriques et pianos avec un accompagnement très discret, s'effaçant devant le violoniste.
Cette entrée de l'orchestre me fait irrésistiblement penser à une oeuvre de Beethoven. Mais je n'arrive pas à trouver laquelle.
Il me semble qu'on y trouve un passage presque identique. Y a t'il ici un beethovénien passionné qui pourrait me dire de quelle oeuvre il s'agit ?
Très belle symphonie de Sibelius, mais c'est vrai, beaucoup trop sage.
Belle symphonie de Beethoven aussi, musclée en effet ; mais le Beethoven de Jârvi est toujours musclé, et ça va bien à Beethoven.
Mais moi non plus je n'avais pas envie d'entendre cela après la symphonie de Sibelius. Il fallait intervertir.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyMar 17 Mai 2022 - 14:31

Ca a fait ça à beaucoup de monde... peut-être que c'est aussi l'emplacement de l'entracte qui n'allait pas?

Sinon le parallèle que tu fais, ça ne serait pas avec le 2è mouvement de la 9è de Beethoven? L'entrée scandée à l'unisson, avec les timbales...
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 29/04/2021

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyMar 17 Mai 2022 - 14:54

Xavier a écrit:
Ca a fait ça à beaucoup de monde... peut-être que c'est aussi l'emplacement de l'entracte qui n'allait pas?

Sinon le parallèle que tu fais, ça ne serait pas avec le 2è mouvement de la 9è de Beethoven? L'entrée scandée à l'unisson, avec les timbales...

Je viens de comparer, non, ce n'est pas ça. Mais c'est peut-être moi qui rêve !
Pour l'impression laissé par le concerto, c'est peut-être ça, oui.
Lorsqu'il y a une oeuvre avant le concerto, un poème symphonique ou une ouverture par exemple, les applaudissements sont rarement
fournis, comme si le public n'était pas encore dans le bain.
De toute façon, je pense que mettre le concerto en premier était une mauvaise idée. J'aurais préféré Beethoven, Dvorak, puis Sibelius.
Revenir en haut Aller en bas
Charlym
Mélomane du dimanche
Charlym


Nombre de messages : 99
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2010

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyMer 18 Mai 2022 - 20:37

tomseche89 a écrit:


Beaucoup aimé la 8e de Beethoven également, peut-être plus musclée que nerveuse, mais avec des accents quand même bien marqué, des tempi rapides et un engagement là aussi total de l'orchestre (je n'avais jamais remarqué le délicieux solo de violoncelle dans le 3e mouvement lors des précédentes écoutes !).


Tempi rapides ? Järvi a joué plus lentement que les indications métronomiques de Beethoven Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyJeu 19 Mai 2022 - 13:00

Pour ma part, pas non plus passionné par le concerto de Dvořák, et encore moins dans cette lecture – seule l'introduction claque, le reste a manqué de répétitions, vraiment un accompagnement fonctionnel et impersonnel. Quant à Bell, toujours le mystère sur sa carrière : on se plaint d'Isabelle Faust, mais le son est bien plus petit ici, pas très beau à mon gré, et toujours dans les mêmes nuances limitées de mezzo forte, avec un goût un peu dégoulinant pas très engageant…
Joué avec une réactivation des emprunts folkloriques, ça aurait pu fonctionner, mais là, ça ne m'a pas touché.

J'ai trouvé la symphonie excellente, mais pour avoir entendu Järvi à Pleyel (miraculeux, vraiment), on sentait ici qu'il n'est plus directeur musical et qu'il n'a pas pu donner la même finition, oui. Ça reste quand même un rare plaisir d'entendre cette symphonie en salle, et à ce niveau ; je n'ai pas du tout ressenti la frustration que vous écrivez même si, oui, il existe plus intense ailleurs.

Pour la Huitième, je suis maintenant trop habitué aux crincrins : avec toutes ces cordes en synthétique, on n'entendait pas bien les contrechants, et malgré la vivacité imprimée par le chef, le résultat était un peu monochrome et massif – par rapport à ce qu'on peut en faire avec des modes de jeu informés, on perdait clairement pas mal d'informations sonores et de nuances. Mais pour du tradi, c'était franchement bien.

Je comprends aussi vos réserves sur l'ordre étrange choisi, mais ça reste secondaire pour moi. D'une manière générale, ne pas respecter la chronologie peut donner l'impression étrange d'entendre des œuvres pauvres, l'harmonie de Beethoven n'étant pas comparable au dernier Sibelius !


Charlym a écrit:
Tempi rapides ? Järvi a joué plus lentement que les indications métronomiques de Beethoven Smile

Oui, comme tout le monde en fait. hehe Ce n'est donc pas un critère très parlant pour définir la vélocité d'une interprétation… (et pose toutes ces questions – et réponses fantaisistes – sur les métronomes, le décompte, la conception et les modes de jeu, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyJeu 19 Mai 2022 - 13:02

Fritelli a écrit:
Cette entrée de l'orchestre me fait irrésistiblement penser à une oeuvre de Beethoven. Mais je n'arrive pas à trouver laquelle.

Ça ne ressemble pas beaucoup à du Beethoven, cette orchestration opaque en gros accords… en revanche je trouve que c'est très proche du début du Concerto pour violon de Schumann… ce ne serait pas cela ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Charlym
Mélomane du dimanche
Charlym


Nombre de messages : 99
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2010

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyJeu 19 Mai 2022 - 16:26

DavidLeMarrec a écrit:


Charlym a écrit:
Tempi rapides ? Järvi a joué plus lentement que les indications métronomiques de Beethoven Smile

Oui, comme tout le monde en fait. hehe  Ce n'est donc pas un critère très parlant pour définir la vélocité d'une interprétation… (et pose toutes ces questions – et réponses fantaisistes – sur les métronomes, le décompte, la conception et les modes de jeu, etc.).

Pourquoi la question du respect des indications métronomiques, d'autant plus quand elles sont du compositeur lui-même, serait-elle fantaisiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14355
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyJeu 19 Mai 2022 - 16:30

Vu la position des tirets d'incise, il est pourtant évident que ce ne sont pas ces questions que David qualifie de «fantaisistes» dans cette phrase, mais bien certaines réponses qui ont pu leur être apportées (j'imagine qu'il pensait en particulier à Maximianno Cobra.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyJeu 19 Mai 2022 - 16:38

Oui, Cobra, et pas mal d'autres, Dadamax nous en avait présenté certains : https://classik.forumactif.com/t7753p100-bachmozartbeethovenfaut-il-dire-amen-a-la-sainte-trinite#1201313 .

Théories qui expliquent qu'on joue tout deux fois trop vite et qu'on a changé plusieurs fois de mode de décompte de métronome sans le dire… elles prennent vraiment la chose à l'envers, à partir des notations métronomiques de Beethoven pour réexpliquer toute l'histoire de la musique.

Mais la question de ces indications, leur relatif mystère et le désir de les respecter, c'est bien sûr très légitime.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 29/04/2021

PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  EmptyLun 23 Mai 2022 - 17:46

DavidLeMarrec a écrit:
Fritelli a écrit:
Cette entrée de l'orchestre me fait irrésistiblement penser à une oeuvre de Beethoven. Mais je n'arrive pas à trouver laquelle.

Ça ne ressemble pas beaucoup à du Beethoven, cette orchestration opaque en gros accords… en revanche je trouve que c'est très proche du début du Concerto pour violon de Schumann… ce ne serait pas cela ?

Non, ce n'est pas Schumann. Il faut que je réécoute tout l'oeuvre orchestral de Beethoven !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022    PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PP - OP/Järvi/Bell - Dvorak/Sibelius/Beethoven - 11/05/2022
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TCE - Järvi - Beethoven Sibelius Tchaïkovski - 13/05/2019
» Pleyel 30/11/11 Wallin/sibelius/PIT Oslo/Bell/Petrenko
» RF - ONF/Honeck / Lisiecki - Grieg/Dvorak - 05/03/2022
» Philharmonie - Sibelius/Chostakovitch - Järvi 29 et 30/11/17
» Philharmonie - Brahms, Sibelius - Vogt Järvi 9-10/09/15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: