Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike Jordan Air 200E
Voir le deal
67.47 €

 

 Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1714
Date d'inscription : 05/03/2018

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyVen 20 Mai 2022 - 1:21

Salle Cortot, Paris

CONCERT N°1 — 17 mai 2022 – 20h30

Claude Debussy — Sonate pour violon et piano
Liya Petrova, violon ; Beatrice Rana, piano

César Cui — Cinq petits duos pour flûte, violon et piano op. 56
Emmanuel Pahud, flûte ; Maja Avramović, violon ; Massimo Spada, piano

Darius Milhaud — Le Boeuf sur le toit, version piano à 4 mains
Beatrice Rana, Massimo Spada, piano

Mel Bonis — Suite en trio pour flûte, violon et piano, op.59
Emmanuel Pahud, flûte ; Liya Petrova, violon ; Beatrice Rana, piano

Claude Debussy — Syrinx
Emmanuel Pahud, flûte

César Franck — Sonate pour violon et piano
Liya Petrova, violon ; Alexandre Kantorow, piano


CONCERT N°2 — 20 mai 2022 – 20h30

Germaine Tailleferre — Quatuor à cordes (1917)
Quatuor Mona

Reynaldo Hahn — « Encor sur le pavé sonne mon pas nocturne », « L'heure exquise »
Fernand Halphen — « Le jour succombe », « Colloque sentimental »
Gabriel Fauré — « Clair de lune»
Ernest Chausson — « Les heures »
Jules Massenet — « Nuit d'Espagne »
Isabelle Druet, mezzo-soprano ; Johanne Ralambondrainy, piano

Ernest Chausson — Pièce pour violoncelle et piano, op.39 (1897)
Christophe Morin, violoncelle ; Théo Fouchenneret, piano

Maurice Ravel — Trio avec piano M.67
Daishin Kashimoto, violon ; Claudio Bohorquez, violoncelle ; Éric Le Sage, piano


CONCERT N°3 — 21 mai 2022 – 20h30

Lili Boulanger — D’un vieux jardin (1914)
Éric Le Sage, piano

Gabriel Fauré — Élégie pour violoncelle et piano
Aurélien Pascal, violoncelle ; Éric Le Sage, piano

Gabriel Fauré — Quatuor avec piano n°1, op.15
Liya Petrova, violon ; Adrien Boisseau, alto ; Aurélien Pascal, violoncelle ; Adam Laloum, piano

Camille Saint-Saëns — Sonate pour violoncelle et piano n°2, op.123
Victor Julien-Laferrière, violoncelle ; Théo Fouchenneret, piano

César Franck — Quintette avec piano, op.42
Daishin Kashimoto, violon ; Liya Petrova, violon ; Adrien Boisseau, alto ; Claudio Bohorquez, violoncelle ; Éric Le Sage, piano



La Musikfest est un festival organisé par la violoniste Liya Petrova. J'ouvre le sujet pour attirer l'attention sur les concerts de vendredi et samedi. Le premier, au programme modifié (le clarinettiste Paul Meyer a attrapé vous-savez-quoi), a été de toute beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89203
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyVen 20 Mai 2022 - 2:51

Merci d'avoir ouvert ce sujet! Very Happy

CONCERT N°1 — 17 mai 2022 – 20h30

Claude Debussy — Sonate pour violon et piano
Liya Petrova, violon ; Beatrice Rana, piano

César Cui — Cinq petits duos pour flûte, violon et piano op. 56
Emmanuel Pahud, flûte ; Maja Avramović, violon ; Massimo Spada, piano

Darius Milhaud — Le Boeuf sur le toit, version piano à 4 mains
Beatrice Rana, Massimo Spada, piano

Mel Bonis — Suite en trio pour flûte, violon et piano, op.59
Emmanuel Pahud, flûte ; Liya Petrova, violon ; Beatrice Rana, piano

Claude Debussy — Syrinx
Emmanuel Pahud, flûte

César Franck — Sonate pour violon et piano
Liya Petrova, violon ; Alexandre Kantorow, piano

On pouvait regretter de ne pas entendre la Rhapsodie de Debussy et les pièces de Maurice Emmanuel par Paul Meyer, et j'ai aussi regretté que le Ravel soit remplacé par Franck... mais sinon! Shocked

2 petites curiosités sympathiques, surtout Bonis, un Milhaud qui m'ennuie un peu sur la durée, et trois chefs d'oeuvre merveilleusement interprétés.
Epoustouflante Liya Petrova, une des meilleures violonistes que j'aie pu entendre en salle, qui nous a donné des interprétations enthousiasmantes des sonates de Debussy et Franck, intensité, engagement, précision, sens de la forme, tout y était, encore plus dans Franck grâce au piano de Kantorow alors que dans Debussy Rana était un peu floue (on dira généreuse!) sur sa pédale.
Et Syrinx donné dans l'obscurité totale par Emmanuel Pahud, où comment distiller autant de poésie, de mystère et de sensualité en moins de 3 minutes, avec une dernière note d'une durée invraisemblable qui se termine ppppp, incroyable.
Une seule envie, qu'il le rejoue immédiatement...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89203
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptySam 21 Mai 2022 - 16:08

CONCERT N°2 — 20 mai 2022 – 20h30

Germaine Tailleferre — Quatuor à cordes (1917)
Quatuor Mona

Reynaldo Hahn — « Encor sur le pavé sonne mon pas nocturne », « L'heure exquise »
Fernand Halphen — « Le jour succombe », « Colloque sentimental »
Gabriel Fauré — « Clair de lune»
Ernest Chausson — « Les heures »
Jules Massenet — « Nuit d'Espagne »
Isabelle Druet, mezzo-soprano ; Johanne Ralambondrainy, piano

Ernest Chausson — Pièce pour violoncelle et piano, op.39 (1897)
Christophe Morin, violoncelle ; Théo Fouchenneret, piano

Maurice Ravel — Trio avec piano M.67
Daishin Kashimoto, violon ; Claudio Bohorquez, violoncelle ; Éric Le Sage, piano

2è concert moins bien rempli que le premier.
Et un peu moins enthousiasmant.
Entracte de 5 minutes seulement, du coup ça a fini à 22h05, avec l'impression d'un concert moins généreux que celui de mardi soir.

Le quatuor de Tailleferre a été une assez bonne surprise, on sent par moments que le modèle est Ravel, ce n'est pas du même niveau mais c'est joli et court. Et ici splendidement joué. (j'étais au 1er rang au centre, ce qui est assez jouissif et impressionnant en l'occurrence)

Les mélodies étaient bien choisies et très bien interprétées, on en aurait voulu peut-être un peu plus.

La pièce de Chausson pour violoncelle et piano est assez méconnue je crois, une belle découverte, là aussi avec d'excellents musiciens et notamment le violoncelle très expressif de Théo Fouchenneret.

Le Trio de Ravel était très bien dans l'ensemble, mais je ne sais pas pourquoi je n'ai pas réussi à rentrer totalement dedans, pourtant j'adore cette oeuvre.
Un peu déçu par Le Sage avec le même défaut que Rana l'autre jour au niveau de la pédale, pour moi 5 harmonies ravéliennes mélangées dans la même pédale, ça n'est pas possible.
Parfois des tentatives de demi-pédales, mais ça ne marchait pas, ça restait tout embrouillé.
Peut-être un léger manque de préparation...
Quelques grosses basses bien manquées aussi, mais il faut dire que c'est extraordinairement difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 29/04/2021

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyDim 22 Mai 2022 - 18:26

Xavier a écrit:
Merci d'avoir ouvert ce sujet!  Very Happy

CONCERT N°1 — 17 mai 2022 – 20h30

Claude Debussy — Sonate pour violon et piano
Liya Petrova, violon ; Beatrice Rana, piano

César Cui — Cinq petits duos pour flûte, violon et piano op. 56
Emmanuel Pahud, flûte ; Maja Avramović, violon ; Massimo Spada, piano

Darius Milhaud — Le Boeuf sur le toit, version piano à 4 mains
Beatrice Rana, Massimo Spada, piano

Mel Bonis — Suite en trio pour flûte, violon et piano, op.59
Emmanuel Pahud, flûte ; Liya Petrova, violon ; Beatrice Rana, piano

Claude Debussy — Syrinx
Emmanuel Pahud, flûte

César Franck — Sonate pour violon et piano
Liya Petrova, violon ; Alexandre Kantorow, piano

On pouvait regretter de ne pas entendre la Rhapsodie de Debussy et les pièces de Maurice Emmanuel par Paul Meyer, et j'ai aussi regretté que le Ravel soit remplacé par Franck... mais sinon! Shocked

2 petites curiosités sympathiques, surtout Bonis, un Milhaud qui m'ennuie un peu sur la durée, et trois chefs d'oeuvre merveilleusement interprétés.
Epoustouflante Liya Petrova, une des meilleures violonistes que j'aie pu entendre en salle, qui nous a donné des interprétations enthousiasmantes des sonates de Debussy et Franck, intensité, engagement, précision, sens de la forme, tout y était, encore plus dans Franck grâce au piano de Kantorow alors que dans Debussy Rana était un peu floue (on dira généreuse!) sur sa pédale.
Et Syrinx donné dans l'obscurité totale par Emmanuel Pahud, où comment distiller autant de poésie, de mystère et de sensualité en moins de 3 minutes, avec une dernière note d'une durée invraisemblable qui se termine ppppp, incroyable.
Une seule envie, qu'il le rejoue immédiatement...

En effet, très belle découverte de cette violoniste que je ne connaissais pas.
Gros regret de ne pas entendre la très belle sonate de Maurice Emmanuel (le dernier mouvement est un régal) ; l'occasion de l'entendre ne va pas se représenter de sitôt.
Et le César Cui ne vaut pas tripette !
J'avoue ne pas avoir été gêné par la pédale de Betrice Rana. Celle d'Eric Le Sage samedi sera bien plus problématique !
Jusqu'à maintenant pas très convaincu par les oeuvres de Mel Bonis, j'ai fait une belle découverte avec sa très charmante Suite en trio.
Cela m'a donné envie d'écouter d'autres oeuvres et je conseille "Soir, matin", très influencé par Fauré.
La version du Boeuf sur le toit pour piano à 4 mains m'a semblé aussi belle que qu'une version pour orchestre. C'était très clair, très articulé.
Et ce fut une agréable surprise de réécouter la sonate de Franck, entendue il y a quelques semaines par Capuçon et Argerich.
Deux très belles versions très différentes, en particulier chez les pianistes Je dirais que Argerich joue alla Chopin et Kantorow alla Brahms.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94731
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyDim 22 Mai 2022 - 18:45

Fritelli a écrit:
Gros regret de ne pas entendre la très belle sonate de Maurice Emmanuel (le dernier mouvement est un régal) ; l'occasion de l'entendre ne va pas se représenter de sitôt.

Stéphanie Moraly l'avait donnée avec Romain David vers 2014, je dirais, à la Cité des Arts (couplage avec la Sonate de Koechlin notamment I love you ). Mais en effet, c'est très peu donné (ou enregistré, d'ailleurs).

Pour Bonis, il faut creuser le catalogue, il y a des choses un peu aimables et puis quelques authentiques chefs-d'œuvre, à commencer par la Sonate violoncelle-piano, digne des plus grands. La musique chorale recèle des pépites également.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89203
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyDim 22 Mai 2022 - 19:07

DavidLeMarrec a écrit:
Fritelli a écrit:
Gros regret de ne pas entendre la très belle sonate de Maurice Emmanuel (le dernier mouvement est un régal) ; l'occasion de l'entendre ne va pas se représenter de sitôt.

Stéphanie Moraly l'avait donnée avec Romain David vers 2014, je dirais, à la Cité des Arts (couplage avec la Sonate de Koechlin notamment I love you ). Mais en effet, c'est très peu donné (ou enregistré, d'ailleurs).

Sauf que là c'était la sonate pour flûte, clarinette et piano qui était prévue. (avec Paul Meyer donc, c'est pour ça qu'on l'a pas eue)

Le programme initialement prévu est toujours en ligne ici: http://www.sallecortot.com/concert/la-musikfest-paris-belle-epoque-1-.htm?idr=34910
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1714
Date d'inscription : 05/03/2018

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyDim 22 Mai 2022 - 21:02

Xavier a écrit:
Le Trio de Ravel : Peut-être un léger manque de préparation...

Même pas, les trois musiciens ont fait une petite tournée ensemble où ils jouaient le trio.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1714
Date d'inscription : 05/03/2018

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyDim 22 Mai 2022 - 21:22

Je suis allé aux concerts #1 et #3. Comme Xavier très enthousiasmé le premier soir, avec en point d'orgue une sonate de Franck (non inscrite au programme) franchement extraordinaire, habitée, engagée. Petrova et Kantorow l'ont souvent jouée et on sent à quel point ils la possèdent de bout en bout. Le reste du concert très bien aussi, César Cui certes dispensable et légère mais qui s'écoute sans déplaisir. Les pièces de Bonis courtes mais plus denses et intéressantes. Le Bœuf sur le toit un poil trop long mais c'était joliment interprété.

Et puis Syrinx, joué avec plénitude par Pahud, qui emplissait la petite salle. Un grand moment.

Comme la violoniste Maja Avramović s'est jointe à la partie à la dernière partie, pour Cui, le festival a fini par prendre des airs de récitals des musiciens des Berliner (Pahud, Kashimoto, Avramović).

Troisième et dernier concert hier soir : après deux pièces de mise en bouche, de Lili Boulanger et Fauré (par Le Sage seul puis rejoint par Aurélien Pascal au violoncelle), le premier quatuor de Fauré, avec Adam Laloum au piano. J'ai trouvé ça intense, pas chichiteux, enthousiasmant. Après l'entracte Victor Julien-Laferrière et Théo Fouchenneret sont venus donner une version ébouriffante de la 2e sonate de Saint-Saëns, Julien-Laferrière d'une aisance totale dans ses traits. Enfin le quintette de Franck, là encore d'un grand engagement. C'était moins "construit" que la sonate mardi, mais porté par le souffle de musiciens qui se relancent sans cesse l'un l'autre. Kashimoto impressionnant par sa puissance, par sa capacité à graduer brutalement les dynamiques. J'ai aimé la sonorité sombre du violoncelle de Claudio Bohorquez. Très bel alto d'Adrien Boisseau. Et puis bien sûr Liya Petrova, qui par sa flamme a animé tout le festival.

Bref, deux magnifiques soirées, j'espère vivement que ce festival connaîtra d'autres éditions. À celui de Liya Petrova il faut ajouter le nom de Philippe Bernhard, ancien du Quatuor Modigliani et directeur de la manifestation.
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 29/04/2021

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyLun 23 Mai 2022 - 20:52

J'étais moi aussi au 3ème concert (un empêchement de dernière minute m'a privé du second).
Cela a commencé mollement par une très jolie pièce de Lili Boulanger noyée par l'excès de pédale d'Eric Le Sage, puis par une Elégie de Fauré un peu pâle..
Mais l'interprétation des 3 oeuvres suivantes fut exceptionnelle, enflammée comme rarement, ébouriffante, le mot est juste.
L'ensemble des cordes dans Fauré et Franck avait une puissance incroyable, surtout dans cette salle à l"acoustique très sonore. Et l'entente était parfaite.
Même chose pour Victor Julien-Lafferrière, jamais entendu auparavant qui a rendu presque géniale la sonate de Saint-Saëns, qui n'est vraiment pas ce qu'il a fait de mieux en musique de chambre (pardon David !)
Cette sonate m'a permis de découvrir un pianiste que je ne connaissais même pas de nom : Théo Fouchenneret. Son jeu est d'une présence qui m'a fasciné. J'espère vite le réentendre.
Adam Lalloum était excellent aussi, s'effaçant parfois trop derrière les cordes.
Seul Eric Le Sage m'a paru à nouveau un cran en dessous. Je l'avais déjà entendu dans du Fauré (un quatuor ou un quintette, je ne sais plus), et il m'avait déjà déçu. Il confirme.
J'ai du mal à comprendre pourquoi ce pianiste me laisse froid : trop de pédale, bien sur, son toucher un peu mou, ça ne rebondit pas ? C'est dommage car j'aime beaucoup son répertoire.
Si des amateurs de piano ont des avis ici sur Eric Le Sage, je serais heureux de les lire, et de comprendre ce qui cloche.
En conclusion, moi qui suis davantage un amateur de musique symphonique, j'ai trouvé dans ces trois oeuvres ainsi interprétées une intensité que je ne croyais pas possible de trouver dans la musique de chambre.
Vraiment dommage qu'il faille attendre un an pour avoir un nouveau festival.
Et, éternelle question,  je me demande pourquoi on ne joue pas davantage cette musique de chambre française : des dizaines d'oeuvres attendent d'être jouées. Et les interprètes sont là.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1714
Date d'inscription : 05/03/2018

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyLun 23 Mai 2022 - 22:21

Fritelli a écrit:
Cette sonate m'a permis de découvrir un pianiste que je ne connaissais même pas de nom : Théo Fouchenneret. Son jeu est d'une présence qui m'a fasciné

Et il y a aussi le frère, Pierre, violoniste.

Citation :
L'ensemble des cordes dans Fauré et Franck avait une puissance incroyable, surtout dans cette salle à l"acoustique très sonore.

J'ai été soufflé aussi par la puissance. Du premier rang ça n'avait rien à envier à un orchestre. Et quelle intensité.


Pour avoir parcouru les pages sur la musique de chambre de Fauré du forum, je ne pense pas que Le Sage trouve beaucoup de défenseurs par ici. Il doit être très bon camarade. Cela dit il ne m'a rien gâché dans le quintette de Franck (il faut dire qu'il était très couvert par le quatuor).
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 29/04/2021

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyLun 23 Mai 2022 - 23:29

mickt a écrit:
Fritelli a écrit:
Cette sonate m'a permis de découvrir un pianiste que je ne connaissais même pas de nom : Théo Fouchenneret. Son jeu est d'une présence qui m'a fasciné

Et il y a aussi le frère, Pierre, violoniste.

Citation :
L'ensemble des cordes dans Fauré et Franck avait une puissance incroyable, surtout dans cette salle à l"acoustique très sonore.

J'ai été soufflé aussi par la puissance. Du premier rang ça n'avait rien à envier à un orchestre. Et quelle intensité.


Pour avoir parcouru les pages sur la musique de chambre de Fauré du forum, je ne pense pas que Le Sage trouve beaucoup de défenseurs par ici. Il doit être très bon camarade. Cela dit il ne m'a rien gâché dans le quintette de Franck (il faut dire qu'il était très couvert par le quatuor).

Il est vrai qu'il était entraîné par les cordes. Mais imagine ces mêmes cordes avec Fouchenerret !
Je n'ai pas osé me mettre au premier rang.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94731
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyLun 23 Mai 2022 - 23:38

mickt a écrit:
Et il y a aussi le frère, Pierre, violoniste.

Encore plus fabuleux s'il est possible.

Citation :
Pour avoir parcouru les pages sur la musique de chambre de Fauré du forum, je ne pense pas que Le Sage trouve beaucoup de défenseurs par ici.

Il me semblait, à moi, que son intégrale Schumann avait été très favorablement accueillie. Ce n'est pas forcément tempêtueux ou singulier, mais d'une sobriété très appréciable. (Dans Fauré, plutôt de bons souvenirs dans les pièces de chambre même s'il y a plus incroyable dans la discographie.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94731
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyLun 23 Mai 2022 - 23:41

Fritelli a écrit:
Même chose pour Victor Julien-Lafferrière, jamais entendu auparavant qui a rendu presque géniale la sonate de Saint-Saëns, qui n'est vraiment pas ce qu'il a fait de mieux en musique de chambre (pardon David !)

Je ne me sens vraiment pas offensé : les Quatuors à cordes ou avec piano sont largement plus exaltants que les Sonates, plus formelles et banales quoique fort jolies.


Citation :
En conclusion, moi qui suis davantage un amateur de musique symphonique, j'ai trouvé dans ces trois oeuvres ainsi interprétées une intensité que je ne croyais pas possible de trouver dans la musique de chambre.
Vraiment dommage qu'il faille attendre un an pour avoir un nouveau festival.

Dans ce cas, il faut venir aux auditions de musique de chambre au CNSM, des tueries, on en entend souvent !


Citation :
Et, éternelle question,  je me demande pourquoi on ne joue pas davantage cette musique de chambre française : des dizaines d'oeuvres attendent d'être jouées. Et les interprètes sont là.

En général, ça remplit très mal. Cercle vicieux : le public n'est pas habitué, donc il ne vient pas, donc on n'en programme pas, donc le public n'est pas habitué…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94731
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyMar 24 Mai 2022 - 12:06

Xavier a écrit:
La pièce de Chausson pour violoncelle et piano est assez méconnue je crois, une belle découverte, là aussi avec d'excellents musiciens et notamment le violoncelle très expressif de Théo Fouchenneret.

Lui c'est le pianiste ; Christophe Morin au piano. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94731
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyMer 8 Juin 2022 - 14:00

Fritelli a écrit:
Et, éternelle question,  je me demande pourquoi on ne joue pas davantage cette musique de chambre française : des dizaines d'oeuvres attendent d'être jouées. Et les interprètes sont là.

Théo Fouchenneret (et son frère Pierre au violon) font déjà une belle carrière, ils sont tout le temps à Jeunes Talents, ils sortent des disques, ils sont en résidence à Singer-Polignac. Pierre peut toujours finir par intégrer un jour un orchestre, mais Théo, tu n'auras pas de mal à le réentendre dans les prochaines semaines / années.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1714
Date d'inscription : 05/03/2018

Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 EmptyMer 8 Juin 2022 - 16:07

Au fait je m'aperçois que Liya Petrova et Alexandre Kantorow vont redonner ce dimanche 12 juin la sonate de Franck, ainsi que celle de Debussy et la 2e de Brahms, à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis dans le cadre du Festival de Saint-Denis. I love you

https://festival-saint-denis.com/concert/220612_liya-petrova-alexandre-kantorow/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty
MessageSujet: Re: Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22   Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cortot—Musikfest Paris Belle Époque—dir. Liya Petrova—mai 22
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Phillharmonie de Paris / Orchestre de Paris saison 15/16
» Concertos pour piano Beethoven
» Toute une époque !
» Brahms sur instruments d'époque
» Beethoven sur instruments d'époque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: