Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

 

 TCE – Mahler LvdE – Losier, Staples, Herreweghe – 15/05/22

Aller en bas 
AuteurMessage
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1635
Date d'inscription : 05/03/2018

TCE – Mahler LvdE – Losier, Staples, Herreweghe – 15/05/22 Empty
MessageSujet: TCE – Mahler LvdE – Losier, Staples, Herreweghe – 15/05/22   TCE – Mahler LvdE – Losier, Staples, Herreweghe – 15/05/22 EmptyLun 23 Mai 2022 - 17:59

DIMANCHE 15 MAI 2022 — 20H00
Théâtre des Champs-Élysées, Paris


Gustav MahlerDas Lied von der Erde

Orchestre des Champs-Élysées
Philippe Herreweghe, direction
Michèle Losier, mezzo-soprano
Andrew Staples, ténor


Concert donné dans le cadre de la célébration des 30 ans de l'Orchestre des Champs-Élysées, fondé par Herreweghe. C'est Magdalena Kožená qui était prévue mais elle a été remplacée au pied levé par Michèle Losier. Kožená avait néanmoins assuré les précédentes dates de la tournée.

Mahler est devenu depuis quelque temps (vingt ans ?), le compositeur-phare des grandes formations symphoniques, et, pour une oreille de spectateur habituée aux démonstrations de rutilance, de raffinements, de dynamiques, il est assez difficile de se faire aux sonorités d'époque de l'orchestre de Herreweghe. Je commencerai donc par ce qui m'a manqué : surtout de la densité et de l'épaisseur aux cordes, qui manquaient de volupté. Néanmoins la disposition des contrebasses, alignées derrière les vents en fond de scène, donnait une certaine assise à l'ensemble.

Mahler, ce sont aussi tous ces tuilages, ces flux et reflux qui animent la partition : ici, c'est la direction minimaliste de Herreweghe (il ne donne que quelques indications d'entrées et imprime un tempo général) qui m'a semblé toucher ses limites. Dans le dernier mouvement en particulier, les contrastes entre les différentes sections, les progressions, n'ont pas tous été assez éloquents. Le manque de répétition avec Losier s'est aussi fait sentir : la fin a été hésitante et ratée : «Ewig, ee[eeuuhh??]wig».

Voilà pour les reproches, mais l'ensemble a malgré tout été touchant : beaucoup de bien à dire des timbres de l'orchestre. Une flûte qui ose des pianissimi dans le dernier mouvement remarquables, la belle sonorité des clarinettes lorsqu'elles sont accordées plus graves qu'au diapason moderne, les bruits impudiques du contrebasson, la verdeur des cuivres qui, malgré de légers problèmes de justesse, assurent l'essentiel.

Andrew Staples, qu'on a souvent entendu à Paris, garde son joli timbre, sa puissance, son soin du texte. Et il faut vraiment saluer Michèle Losier, qui ne prend même pas sa partition lorsqu'elle va s'asseoir entre ses interventions, et elle aussi est attentive au texte et à l'expression.

Et Herreweghe offre une vision recueillie et sincère de l'œuvre.


Ici une critique enthousiaste de Tristan Labouret : https://bachtrack.com/fr_FR/critique-chant-de-la-terre-herreweghe-losier-staples-orchestre-des-champs-elysees-theatre-des-champs-elysees-paris-mai-2022
Revenir en haut Aller en bas
 
TCE – Mahler LvdE – Losier, Staples, Herreweghe – 15/05/22
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout sur Bruckner
» André CAMPRA (1666-1744)
» Philippe Herreweghe
» Mozart requiem et symphonie N°41 OCE/Herreweghe TAP 18/10/18
» Orchestre des Champs Élysées Herreweghe/Hallenberg 25/09/14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: