Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors

Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Empty
MessageSujet: M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors   M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors EmptyLun 18 Juil 2022 - 22:30

Maddalena Laura Lombardini Sirmen (1745-1818) est une figure majeure de la musique de chambre du second XVIIIe que, vogue pour les compositrices aidant, on commence doucement à mieux documenter.

Désargentée quoique de noble naissance, elle étudie à l'un des quatre orphelinats à Venise (Saint-Lazare-des-Mendiants, qui existe toujours dans le sextier de Castello). Elle suit les leçons de Tartini, qui finance ses études. Alors qu'elle commence à effectuer des tournées hors de Venise, elle épouse Lodovico Sirmen, autre violoniste soliste – qui la laisse se produire en public et publier de la musique (sous leur nom conjoint initialement, mais les musicologues ont depuis établi qu'elle était l'autrice de ces œuvres).

Son legs est à mon sens important à plusieurs titres.

1) D'abord, elle figure parmi les premiers compositeurs de quatuors. Boccherini publie les premiers siens en 1761, l'opus 1 de Haydn paraît quelque part entre 1764 et 1768… c'est vraiment la naissance du genre ! (Le mot de quartetto, conçu comme genre autonome, n'arrive que pour la réédition parisienne de 1767 chez Boccherini, et chez Haydn que pour son opus 9, en… 1769.)

Et par rapport à ces modèles, je suis frappé par la maturité de Lombardini : j'aurais donné 10 à 20 ans de plus à ces œuvres, d'une langue classique sans équivoque, mais dénuée des formules toutes faites qui lassent parfois, ou limitent du moins le style personnel. On y trouve à la fois tous les codes de la perfection apollinienne et une qualité d'invention rare dans la période. Accompagnements en trémolos, contrechants très mélodiques, fusées… c'est en permanence la fête !  

(Ce n'est pas une preuve, certes, mais je les préfère à la plupart de ceux que je connais de la période, si l'on excepte la poignée de meilleurs Haydn et Mozart. Qualité de mélodie, d'atmosphères, variété du propos où l'on ne sent pas du tout de répétitions purement formelles…)

2) Elle a laissé des duos pour violons qui concentrent, à mon sens, toutes les qualités qui prévalent dans ses quatuors, mais en les réduisant à leur essence en quelque sorte : des mélodies doubles qui s'enlacent avec alacrité et générosité. Inspiration ininterrompue, c'est à mettre au crédit de cette formation au même titre que les duos de Bartók ou Berio. Moins tournée vers la virtuosité que le style italien habituel, c'est plutôt le caractère qui domine aussi – ils sont d'ailleurs, comme la majorité des quatuors, écrits en deux mouvements, un lent et un vif (ou un menuet).

Les concertos pour violon sont très réussis, mais ne laissent pas la même empreinte à mon sens.

Je reviens pour la discographie.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Empty
MessageSujet: Re: M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors   M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors EmptyLun 18 Juil 2022 - 22:56

Discographie

Duos

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors 8007194105797_600
Maddalena Laura Lombardini Sirmen – Duetto pour violons Op.1 n°6 – Matteo Zanatto et [Giovanni Guglielmo ou Alessia Turri] (Tactus 2014)
→ Hormis celui-ci, je n'ai pas trouvé ses duos au disque (entendus en concert par Stéphanie-Marie Degand et ses élèves, à couper le souffle). On peut en entendre d'autres sur YouTube (par exemple le Cinquième : https://www.youtube.com/watch?v=Q_M-T8jLe1E ).


Trios à cordes

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors K09mi2obef0da_600
Maddalena Laura Lombardini Sirmen – Trio à cordes Op.1 n°5 – Infusion baroque (Leaf Music 2022)
→ Un single disponible uniquement en dématérialisé, pas encore écouté.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Empty
MessageSujet: Re: M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors   M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors EmptyLun 18 Juil 2022 - 23:01

Quatuors

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors 8007194101317_600
M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors 8007194106565_600
Maddalena Laura Lombardini Sirmen – intégrale des 6 Quatuors à cordes – Accademia della Magnifica Comunità (Tactus 2013, réédition 2017)

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Osyji0ziz6bja_600
Maddalena Laura Lombardini Sirmen – intégrale des 6 Quatuors à cordes – Allegri SQ (Signum 2019) 

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Tt8ltxvrza2ib_600
Maddalena Laura Lombardini Sirmen – intégrale des 6 Quatuors à cordes – Lombardini SQ (CPO 2022)
→ Épouse du violoniste Sirmen, l’œuvre fut publiée sous leurs noms conjoints, mais l’on a désormais établi qu’elle fut écrite par Madame. 
→ Corpus parmi les plus ambitieux de son temps (publié en 1769, on pourrait à l’écoute croire 30 à 40 ans plus tard !), ici sur instruments d’époque. (J’aime davantage les versions parues chez Signum, pourtant très tradi, et surtout Tactus, qui procurent davantage d’ampleur que sur instruments anciens.)
→ Particularité : quatuors en deux mouvements, un lent et un vif (ou un menuet), comme ses duos de violons – qui sont ce qu’il faut impérativement écouter d’elle, d’une inspiration ininterrompue.


Trois intégrales en peu d'années… Aucune ne se hisse au niveau d'exécution et de décantation qu'on pourrait espérer comme pour les autres grands quatuors du temps, mais ce sont tout de même des propositions très cohérentes. La version CPO, d'une bonne finition sonne très baroque-germanique, un peu acide, timbres sombres, pas très expressif ; j'aime donc davantage les deux versions tradis, et surtout la Magnifica Comunità, plus sensible, moins hédoniste que l'Allegri SQ chez Signum. 


On trouve aussi des quatuors en séparé : 

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Nhpoocpm1bbha_600
Bononcini, Sonata da camera a 4 
A. Scarlatti, Sonate a 4 senza cembalo  
Maddalena Laura Lombardini Sirmen, Quartetti 
– Musica Fiorita (Pan Classics 2020)
→ Album passionnant qui documente le passage de la Sonate de chambre à 4 jusqu'au quatuor sans basse continue. 
→ Véritables origines du quatuor à cordes que ces sonates pour 2 violons, alto et basse continue… sans clavecin ! Très beau projet. 
→ Les œuvres demeurent dans la veine « décorative » de la musique de chambre baroque, sans l'ambition formelle de l'ère classique ni bien sûr émotionnelle des romantiques. Mais suivre la filiation dans une exécution aussi nette est passionnant !
→ La fugue lente de la Deuxième Sonate de Scarlatti est remarquable, dans un genre cependant très rétro, davantage évocateur du premier XVIIe, voire de la Renaissance, que de l'avenir du quatuor. Et pourtant les couleurs harmoniques obtenues évoquent le taciturne n°16 de Beethoven !
→ Lombardini Sirmen écrit déjà en revanche, une langue classique, sans formules toutes faites, vraiment stimulant – ce mériterait réécoute pour mesurer son apport au genre, mais ce ne me semble pas du tout anodin. 
→ Exécution informée et de haute tenue. 


M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors R4qruplxl14ka_600
Maddalena Laura Lombardini Sirmen – un Quatuor à cordes – EnAccord SQ (Etcetera 2021)
→ Pas encore écouté.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Empty
MessageSujet: Re: M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors   M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors EmptyLun 18 Juil 2022 - 23:06

Concertos

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Savaria-baroque-orchestra-pal-nemeth-piroska-vitarius-six-violin-concertos-op-iii-Cover-Art
Maddalena Laura Lombardini Sirmen – les 6 concertos pour violon Op.3 – Piroska Vitárius ; Savaria Baroque Orchestra, Pál Németh (Hungaroton 2007)
→ Très beau concertos de l’ère classique – qui n’atteignent pas au sublime de ses duos pour violon ni à la qualité d’écriture de ses quatuors, mais tout de même plutôt parmi les meilleurs concertos pour violon de son temps !
→ Version qui ne sonne pas vraiment sur instruments anciens malgré ce qu'annonce la pochette : conception tradi-légère d'Europe orientale, pas du tout déplaisante ici.

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors 0629048174728_600
Maddalena Laura Lombardini Sirmen – Concerto Op.3 n°3 – EnAccord SQ (Early-music.com 2014)
→ Belle version isolée. 

M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors E3hin1n4gky8b_600
Benda, Graun, Saint-George, Lombardini-Sirmen, Mozart – Concertos pour violon – Zefira Valova, Il Pomo d’oro (Aparté 2022)
→ À part l’adagio du Concerto en ré de Saint-George (dont le début du thème évoque beaucoup le duo de l’acte II de L’Amant jaloux de Grétry, beaucoup de tournures mozartiennes orchestrales également), déjà plusieurs fois documenté au disque, peu de pépites à mon sens – le concerto de Lombardini est beau, mais ce n’est absolument pas aussi fulgurant que ses duos ou mêmes ses précoces quatuors. Et Il Pomo d’oro n’est pas du tout survolté comme dans ses grands jours (à l’Opéra, généralement…).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Empty
MessageSujet: Re: M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors   M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
M. L. Lombardini Sirmen, parmi les premiers quatuors
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maddalena Lombardini (1745-1818)
» Vous cherchez le titre d'une oeuvre? Ca se passe ici! (3)
» Comment "débuter" dans l'univers du classique (2)
» FAQ du forum (à lire avant de poster vos premiers messages)
» Premiers opéras germaniques (pré-)romantiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: