Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD 55 » à 369,99€
369.99 € 620.54 €
Voir le deal

 

 Philadelphie -- PP -- 6-7/9

Aller en bas 
+3
Mailman
DavidLeMarrec
Patzak
7 participants
AuteurMessage
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 804
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyMer 7 Sep - 18:11

Orchestre de Philadelphie avec Y Nézet-Seguin

Mardi soir 6/9:

Samuel Barber
*Knoxville: Summer of 1915

Valerie Coleman
*This Is Not a Small Voice (création française)

*Angel Blue soprano

Ludwig van Beethoven
Symphonie no 3 « Eroica »

Mardi soir Barber, Coleman, Beethoven 3 donc.

Pas le temps d'en parler longuement, mais tres beau concert de rentrée. Orchestre absolument impeccable, discipline parfaiite à tous les pupitres, du tres haut niveau (je les entendais pour la 2e fois).

Tres belle Eroique, vive et naturelle, pas d'esbrouffe ni ostentation. Décidement, Beethoven aussi gagne à etre joué par un orchestre de tout premier plan.... Ma seule complainte est le choix de YNS de faire jouer avec vibrato réduit des cordes, sans doute selon la théorie plus que fumeuse que Beethoven aurait préféré un son sec et un peu reche, plutot que chaud et velouté....

Barber court, assez beau, belle prestation de Angel Blue. Coleman quelconque mais pas désagréable et porté par une excellente chanteuse. Et la voix de Angel Blue épouse parfaitement les sonorités assez particulieres du Volapuk....

En bis, un morceau pour cordes de Florence Price.... Permet de bien entendre ces pupitres...

Salle à 1/2 ou 2/3 pleine, public enthousiaste, assez naif (applaudissements entre mouvements....)

Annonce de la mort de Lars Vogt au début.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyJeu 8 Sep - 9:47

coucou Patzak !

J'y étais le lendemain. (Aucun applaudissement entre les mouvements, presque pas de toux et même de beaux silences à la fin des morceaux.)

Clairsemé aussi, mais moins que la veille. d'après ce qu'on m'a dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyJeu 8 Sep - 9:48

Szymanowski : Concerto pour violon n°1
Chausson : Poème pour violon et orchestre
Bis 1 : Machavariani, Doluri
Bis 2 : Debussy, transcription de Beau soir (avec Nézet-Séguin au piano)

Dvořák : Symphonie n°7
Bis 3 : Silvestrov, Prière pour l’Ukraine
Bis 4 : Brahms, extrait de la Danse hongroise n°21

Encore une fois saisi par les violons & altos tellement caressants, soyeux, transparents de Philadelphie, et par l'irrésistible force cursive (plutôt que dramatique) de Nézet-Séguin, dans ce final de Dvořák qui semble être un empilement de codas furieuses ! 🥰

Programme particulièrement réjouissant, avec le concerto le plus chatoyant et onirique de tout le répertoire, et l'étrange forme assez stimulante (et très passionnée !) de la 7 de Dvořák.

(en revanche, bien qu'adorant absolument Arthus et la Tempête, ce Chausson-là me laisse toujours froid, combinant l'abstraction avec des lignes larmoyantes pour les solos et une orchestration opaque)
(mais je crois que d'autres ont été très séduits ! 👍 #BruitsDeCouloir )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mailman
Mélomane averti



Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 26/09/2020

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyJeu 8 Sep - 9:58

DavidLeMarrec a écrit:
Szymanowski : Concerto pour violon n°1
Chausson : Poème pour violon et orchestre
Bis 1 : Machavariani, Doluri
Bis 2 : Debussy, transcription de Beau soir (avec Nézet-Séguin au piano)

Dvořák : Symphonie n°7
Bis 3 : Silvestrov, Prière pour l’Ukraine
Bis 4 : Brahms, extrait de la Danse hongroise n°21

Encore une fois saisi par les violons & altos tellement caressants, soyeux, transparents de Philadelphie, et par l'irrésistible force cursive (plutôt que dramatique) de Nézet-Séguin, dans ce final de Dvořák qui semble être un empilement de codas furieuses ! 🥰

Programme particulièrement réjouissant, avec le concerto le plus chatoyant et onirique de tout le répertoire, et l'étrange forme assez stimulante (et très passionnée !) de la 7 de Dvořák.

(en revanche, bien qu'adorant absolument Arthus et la Tempête, ce Chausson-là me laisse toujours froid, combinant l'abstraction avec des lignes larmoyantes pour les solos et une orchestration opaque)
(mais je crois que d'autres ont été très séduits ! 👍 #BruitsDeCouloir )

Oui public très concentré ! Mais deux sonneries de téléphone, dont une en plein pendant la cadence du concerto...
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 295
Date d'inscription : 29/04/2021

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyJeu 8 Sep - 23:27

Mailman a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Szymanowski : Concerto pour violon n°1
Chausson : Poème pour violon et orchestre
Bis 1 : Machavariani, Doluri
Bis 2 : Debussy, transcription de Beau soir (avec Nézet-Séguin au piano)

Dvořák : Symphonie n°7
Bis 3 : Silvestrov, Prière pour l’Ukraine
Bis 4 : Brahms, extrait de la Danse hongroise n°21

Encore une fois saisi par les violons & altos tellement caressants, soyeux, transparents de Philadelphie, et par l'irrésistible force cursive (plutôt que dramatique) de Nézet-Séguin, dans ce final de Dvořák qui semble être un empilement de codas furieuses ! 🥰

Programme particulièrement réjouissant, avec le concerto le plus chatoyant et onirique de tout le répertoire, et l'étrange forme assez stimulante (et très passionnée !) de la 7 de Dvořák.

(en revanche, bien qu'adorant absolument Arthus et la Tempête, ce Chausson-là me laisse toujours froid, combinant l'abstraction avec des lignes larmoyantes pour les solos et une orchestration opaque)
(mais je crois que d'autres ont été très séduits ! 👍 #BruitsDeCouloir )

Oui public très concentré ! Mais deux sonneries de téléphone, dont une en plein pendant la cadence du concerto...

Assez d'accord, oui. Ce concerto est véritablement ensorcelant, et je me demande pourquoi on ne le joue pas davantage. Lisa Batiashvili s'est taillé un beau succès avec ces deux oeuvres rares au concert.
Je trouve juste que le Poème était dirigé par Nezet-Seguin un peu trop au premier degré, sans cette mélancolie, cette inquiétude que je ressens dans toutes les grandes oeuvres de Chausson

Public clairsemé, faut pas exagérer ! Et après tout, est-ce grave si la salle n'est pas toujours pleine ? C'est parce qu'on veut des salles toujours pleines, qu'on entend toujours les mêmes oeuvres.
Mais il est vrai que dans une région de 12 millions de personnes, on devrait pouvoir trouver 2400 personnes pour remplir cette salle !

Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89127
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyVen 9 Sep - 7:06

Ebloui par le concerto de Szymanowski évidemment, pas si rarement joué que ça, en tout cas moins rarement que ses symphonies ou ses oeuvres sacrées: il sera rejoué en novembre par les Dissonances de Grimal!
Si tu veux dire qu'il devrait être autant joué que les concertos de Beethoven, Brahms ou Tchaïkovsky, je suis d'accord. Smile

Nézet-Séguin joue ici la carte de la finesse (5 contrebasses au lieu de 8 dans la symphonie de Dvorak), petite frustration pour les climaxs qui auraient pu être encore plus scotchants, et j'ai trouvé les cors souvent trop timides dans leurs interventions les plus importantes, on les entendait à peine.
Quelques imprécisions chez les bois (mais c'est horriblement difficile!) alors que tout est nickel dans l'enregistrement (que je vous recommande chaudement!), mais sinon, c'était renversant de beauté. Very Happy
Ce n'est que la 2è fois que j'entends du Szymanowski dans cette salle (la première c'était le 2è concerto en 2019 je crois), mais évidemment c'est idéal pour tout entendre.
J'ai été encore frappé à quel point cette musique est à la fois romantique, impressionniste, et moderne.

Le reste du concert était formidable également, j'ai moi aussi été frappé par la fin de la 7è de Dvorak, étouffante.
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 680
Date d'inscription : 28/03/2018

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyVen 9 Sep - 14:49

DavidLeMarrec a écrit:
Szymanowski : Concerto pour violon n°1
Chausson : Poème pour violon et orchestre
Bis 1 : Machavariani, Doluri
Bis 2 : Debussy, transcription de Beau soir (avec Nézet-Séguin au piano)

Dvořák : Symphonie n°7
Bis 3 : Silvestrov, Prière pour l’Ukraine
Bis 4 : Brahms, extrait de la Danse hongroise n°21.

J'y étais mercredi soir également. J'ai du mal à commenter ce concert, tant mon sentiment tranche avec l'unanimité des avis des copains. Il faudrait réussir à séparer ce qui relève de l'énervement d'une journée particulièrement difficile, de la lassitude musicale ressentie lors de cette rentrée qui me questionne beaucoup, et de tous les éléments d'ambiance, de la qualité intrinsèque du concert.

Szymanowski : je suis resté en dehors. Je regrette de n'avoir pas été capable d'en déceler les qualités que vous avez tous entendues. Dommage !

Chausson : un style de répertoire qui m'est plus familier, mais pour autant, je n'ai pas accroché. A l'inverse du morceau précédent, c'était peut-être trop facile, trop tonal, pas assez agressif mélodiquement et harmoniquement.

Beaux rappels (je me demande s'ils n'étaient pas dans l'ordre inverse), dont il ne me restera pas grand chose. Je regrette d'être passé à côté : c'est une violoniste que j'aime beaucoup au disque, j'avais hâte de la voir.

Dvorak : Dvorak a sauvé ma soirée. Version très rapide, jouée avec enthousiasme. De tous les concerts et disques entendus, c'était la version la plus rapide et sûrement celle avec le plus d'allant. Diaboliquement efficace ! Finale incroyable ou la symphonie d'en finit pas de finir, relancée à chaque fois après plusieurs cadences parfaites conclusives. C'est génial, toujours surprenant. Certainement de la musique beaucoup plus facile à écouter que la première partie, une interprétation pas forcément en finesse, ce qui m'a fait dire que mes goûts allaient sûrement vers de la musique un peu vulgaire et non vers l'élégance délicate. L'orchestre et le chef m'ont impressionné. Parfaitement jouissive, la symphonie m'a un peu reconnecté avec les plaisirs que je viens chercher au concert, il était temps !

Rappels assez convenus, dont je me serais personnellement bien passés. N'existe-t-il pas d'autres morceaux que cette (certes très belle) prière ou l'hymne ukrainien ? La guerre avait déjà été évoquée avec la tenue de la violoniste (haute jaune, jupe bleue). La danse hongroise sonnait concert du nouvel an, dispensable !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyVen 9 Sep - 19:09

Fritelli a écrit:
Mais il est vrai que dans une région de 12 millions de personnes, on devrait pouvoir trouver 2400 personnes pour remplir cette salle !

Peut-être pas chaque soir pour un répertoire qui reste une toute petite niche…

Mais je suis toujours fasciné qu'on puisse faire 100 dates d'un spectacle de théâtre, parfois assez exigeant (on peut remplir avec du Racine, du Rostand, du Ionesco…), et qu'un seul concert très prestigieux ne remplisse pas toujours (il y avait, oui, des places même pour Berlin !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 958
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyVen 9 Sep - 20:26

J'ai beaucoup aimé Knoxville, bien servi par Angle Blue. La pièce de V. Coleman est assez plaisante, mais d'un intérêt limité.

L'Eroica m'a laissé sur ma faim. Les cordes étaient éteintes et la symphonie souffrait d'un défaut d'assise grave (l'entrée des contrebasses dans la fugue de la marche funèbre était anecdotique). Et puis, malgré le tempo rapide, le premier mouvement souffrait d'attaques un peu molles et n'a pas décollé. Même impression de manque de poids dans la marche funèbre. Scherzo et finale sans histoires, mais l'essentiel était déjà dit. Et les cordes ont retrouvé leur velouté dans la bluette de Florence Price jouée en bis.

Le concerto de Szymanowski devrait effectivement être donné plus souvent. Je le connais mal, j'ai peu d'avis sur l'interprétation, qui m'a semblé très bonne. Plus de réserves sur la tonitruante 7e de Dvorak, très extérieure, parfois à la limite de la vulgarité (l'apogée à la fin du mouvement lent), avec un orchestre aux équilibres pas toujours impeccables. YNS était remonté dans mon estime après des opéras en concerts récents (FroSch et Rheingold), mais je suis nettement moins convaincu dans le répertoire symphonique, et pas pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Mailman
Mélomane averti



Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 26/09/2020

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyVen 9 Sep - 20:46

J’avoue avoir été partagé moi aussi. J’ai beaucoup aimé le concerto, me suis un peu embêté pendant Chausson, et ai un avis très réservé sur la symphonie. L’interprétation m’a paru assez vulgaire, avec une accentuation excessive des contrastes au détriment de la ligne d’ensemble. Je garde un meilleur souvenir de Kavakos avec le philharmonique de RF il y a quelques années, où bien plus loin de Maazel et Pittsburgh en tournée au TCE il y a 30 ans dont je garde un souvenir ébloui.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 EmptyVen 9 Sep - 22:09

Ce que vous dites sur le Chausson manquant de fond ou de mystère, n'est-ce pas tout simplement lié à l'œuvre ? Pas le Chausson le plus nourrissant, même si ça bouge beaucoup. L'impression de simplicité / pauvreté évoquée par Rocktambule tient aussi au fait que le programme était dans l'inverse chronologique, ce qui fait qu'on avait vraiment l'impression de musiques délavées lorsqu'on changeait de style (au tout début bien sûr, après on est plongé dans le nouveau style !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty
MessageSujet: Re: Philadelphie -- PP -- 6-7/9   Philadelphie -- PP -- 6-7/9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Philadelphie -- PP -- 6-7/9
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actualité des orchestres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: