Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Lyon (opéra, etc...)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pio2001
Néophyte


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2007

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 22:36

Siegfried à Lyon (Gerard Korsten - François Girard)

Ne voyant pas de discussion à ce sujet, j'en ouvre une.

Je précise toutefois que mon avis est très personnel, car c'est la première fois que je vois un opéra. D'ailleurs, l'opéra en général est un genre qui ne m'attire pas le moins du monde.

Je suis venu à Wagner par la bande dessinée. Hé oui. Amateur de BD fantastique, et admirateur de Tolkien, j'ai voulu lire l'histoire du Ring (L'Anneau des Nibelungen - Sébastien Ferran, Le Crépuscule des Dieux - Jarry et Djief, puis Siegfired - Alex Alice).
Et puis j'ai appris par hasard que Siegfried était joué à l'Opéra de Lyon. Je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais ! Il fallait que je voie ça.

J'ai commencé par acheter le Ring en CD, pour ne pas "sortir de l'oeuf", et puis pour être sûr que je n'allais pas m'ennuyer pendant quatre heures et demie. Une seule intégrale dispo à la Fnac. Solti. J'ai eu de la chance, il paraît que c'est une très bonne version.

C'est donc avec les images des BD et les voix du CD en tête que j'ai débarqué au milieu du parterre, presque complètement à droite.
Siegfried était donné seul, dans le cadre de la saison 2007-2008 consacrée au thème de la nuit.

Le rideau se lève sur un décor austère. Dépouillé, même.
Au centre, une grande souche. A droite, un trou dans le sol figure la forge, et au-dessus, tout un bric-à-brac d'objets, de fragments ou de corps blancs suspendus dans les airs. Tout le reste est obscur. Même le sol.
Siegfried est assis sur la souche, tranquille, face au public, un tronçon de Notung dans les mains, pendant l'introduction. Comme tous les autres personnages, sauf Brünhilde, il porte un large vêtement blanc sans ornement. Tout est blanc sur fond noir. Pas même une nuance de gris. Le feu sera la seule couleur.

Lyon (opéra, etc...) 01

L'interprétation est impeccable. Siegfried joue juste. Mime est plus musical que dans le CD. Sans difficulté d'ailleurs puisque chez Solti, Mime prend le parti théâtral d'exprimer le caractère disgrâcieux du Nain à travers sa voix.
Quand à Wotan, on dirait qu'il est sorti du CD pour venir sur scène ! C'est la même voix que Hotter. Son interprétation est en même temps plus plate, mais plus juste, car le Hotter de Solti s'autorise quelques écarts pour souligner le contenu du texte.
Rien à dire sur l'orchestre. C'est tout bon.

Lorsque Siegfried contraint Mime à lui révéler son ascendance, les acteurs figurant son père et sa mère, suspendus immobiles au milieu des autres objets, s'illuminent. Belle idée.

Dans l'acte II, le décor est déplacé. Le bric-à-brac hétéroclite forme à présent les parois d'une caverne. La souche est remplacée par une dizaine de figurants étendus sur le sol, dans le même vêtement blanc que les autres personnages. Ce sera le corps du dragon Fafner, pour l'instant endormi.

Alberich est excellent.

La gueule du dragon s'élève de façon interminable... Un acteur, puis deux autres suspendus à ses pieds, puis encoire trois autres. Une pyramide humaine domine Siegfried. Je ne suis pas dépaysé, sa voix est comme dans le CD.

Lyon (opéra, etc...) 02

L'oiseau de la forêt est superbe. Tout en blanc aussi, mais vêtu de manches immensément larges figurant ses ailes. C'est mon personnage préféré dans cette représentation. Une voix pure et cristalline.

Lyon (opéra, etc...) 03

A l'acte III, tout décor a disparu. Un cercle d'une bonne vingtaine de figurants entoure... un secret.
Rein à dire sur Erda. Bonne interprétation.

Siegfried rencontre Wotan. Le bruit de sa lance brisée est un profond tonnerre, bien plus réussi que le pâle bruitage de chez Solti.

Lyon (opéra, etc...) 04

Les figurants, bras levés, sont éclairés de rouge. Siegrfried franchit les flammes, et celles-ci se retirent pour ne laisser que Siegfired en blanc, et Brünhilde en noir sur une scène vide.

J'ai été un peu déçu par le réveil de Brünhilde, car j'ai un faible pour l'inimitable voix de Birgit Nilsson que me l'a fait découvrir. La pauvre Susan Bullock s'est faite assassiner par les critiques, pourtant je n'ai trouvé son jeu ni "strident" ni "faux". Manque sans doute d'expressivité, toute occupée à retenir sa puissance vocale pour ne pas recouvrir l'orchestre !

Et maintenant, si les trois autres opéras de la tétralogie étaient donnés, j'irais volontiers les voir.

Direction musicale : Gerard Korsten
Mise en scène : François Girard
Décors et costumes : Michael Levine
Eclairages : David Finn
Chorégraphie : Donna Feore
Stig Andersen : Siegfried
Robert Künzli : Mime
Matthew Best : Le Voyageur
Pavlo Hunka : Alberich
Kurt Gysen : Fafner
Mette Ejsing : Erda
Susan Bullock : Brünnhilde
Louise Fribo : L'Oiseau de la forêt
George Molnar : L'Ours

Photos extraites du site de l'Opéra de Lyon.

Des extraits filmés probablement pendant les répétitions sont encore en ligne : http://www.opera-lyon.com/uploads/tx_flvplayer/siegfried.flv


Dernière édition par Xavier le Mer 20 Fév 2008 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 22:41

Merci j'aime bien toutes les photos en tout cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84070
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 22:47

Merci pour ce beau compte-rendu!
Et bienvenue en ces lieux. Very Happy

Pio2001 a écrit:

Une seule intégrale dispo à la Fnac. Solti.

Une seule version??
Vraiment étonnant.

Ceci dit, Solti n'est surement pas une mauvaise version, mais pas forcément une des meilleures (par contre c'est indiscutablement une des plus chères), même si c'est ce qu'on lit souvent...


La mise en scène que tu as vue a l'air assez chouette.

D'après ce que tu dis, confirmation qu'un coup de coeur ou un déclic vient souvent du concert ou de la scène. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 22:51

Pas tout à fait d'accord, Xavier : venant de la BD, l'univers de Solti me paraît tout à fait approprié. Plus qu'un vieux Bayreuth en tout cas !

La mise en scène a l'air très chouette, oui, comme je les aime : sobre et expressive.

Je ne suis pas étonné que Pavlo Hunka (qui a également chanté Wotan et le Hollandais) fasse un excellent Alberich, je l'entends tout à fait là-dedans ! Very Happy

Quant à Matthew Best, nul doute qu'il faudra lui envoyer ton texte, il se sentira pousser des ailes. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84070
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 22:59

Dommage, je n'arrive pas à ouvrir le fichier vidéo.

DavidLeMarrec a écrit:
Pas tout à fait d'accord, Xavier : venant de la BD, l'univers de Solti me paraît tout à fait approprié. Plus qu'un vieux Bayreuth en tout cas !

Oui c'est sûr!
Ca reste une bonne version d'approche pour le confort.
Même si tu verras, Pio, qu'il y a des Brünnhilde plus intéressantes que Nilsson!

DavidLeMarrec a écrit:
Quant à Matthew Best, nul doute qu'il faudra lui envoyer ton texte, il se sentira pousser des ailes. Smile

Quoique, personnellement, le Hotter de Solti...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 23:07

Voici pour toi Xavier :
http://www.opera-lyon.com/Plus-Details.335+M5abecb0392a.0.html?&tx_pitoperaconcert_pi1[spectacle]=962 .
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 23:09

Stig Andersen est absolument sublime ! Comme la voix rayonne !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 23:46

Au début de l'extrait on peut lire:

Siegfried, Robert Wagner.

lol!

Bravo à l'opéra de Lyon.
J'espère qu'ils ont donné Siegfried avec les ballets. fleurs


Dernière édition par le Jeu 15 Nov 2007 - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 23:46

Oui, ça a l'air magnifique !

C'est intéressant, Matthew Best serait certainement flatté de la comparaison. Par contre j'ai comme un doute sur la chanteuse bionique qui retient sa voix pour ne pas couvrir l'orchestre wagnérien hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Pio2001
Néophyte


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2007

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 23:50

Xavier a écrit:
Oui c'est sûr!
Ca reste une bonne version d'approche pour le confort.
Même si tu verras, Pio, qu'il y a des Brünnhilde plus intéressantes que Nilsson!

Mais j'ai commandé les DVD de Lévine Smile A 55 € chez Amazon.com, je signe tout de suite.

C'est la version carton-pâte, si je vous ai bien suivi... j'ai vu un extrait sur Youtube (c'est bien celui-ci ? https://www.youtube.com/watch?v=Ob-maaQlmxQ ). Pile ce qu'il me faut. Avec les dieux barbus et des nains décatis Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pio2001
Néophyte


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2007

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyJeu 15 Nov 2007 - 23:55

Morloch a écrit:
Par contre j'ai comme un doute sur la chanteuse bionique qui retient sa voix pour ne pas couvrir l'orchestre wagnérien hehe

En fait, dans ses forte, j'ai tout de suite pensé à la Castafiore, dans les 7 Boules de Crystal. Et puis elle dialoguait avec Siegfried qui avait une voix moins forte.

Bon, d'où j'étais, je ne voyais pas l'orchestre, non plus. J'imagine que des balcons élevés, le rapport des volumes sonores entre l'orchestre et les acteurs est tout différent.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84070
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:01

Pio2001 a écrit:
Xavier a écrit:

Même si tu verras, Pio, qu'il y a des Brünnhilde plus intéressantes que Nilsson!

Mais j'ai commandé les DVD de Lévine Smile

Très bon choix, et là tu auras un bon exemple de Brünnhilde plus intéressante. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:05

Citation :

En fait, dans ses forte, j'ai tout de suite pensé à la Castafiore, dans les 7 Boules de Crystal.
La Castafiore intervient dans cet album? Je ne m'en souviens pas du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84070
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:05

Merci pour le lien David.

DavidLeMarrec a écrit:
Stig Andersen est absolument sublime ! Comme la voix rayonne !

C'est ironique? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Pio2001
Néophyte


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2007

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:16

Sauron le Dispensateur a écrit:
La Castafiore intervient dans cet album? Je ne m'en souviens pas du tout !

Oui, Tintin et Haddock vont au music-hall. Ils sont au balcon. La voix de la Castafiore est représentée par des traits ondulés. Les cheveux ébourrifés, le monocle du Capitaine qui s'envole, ils ont l'air consternés...
"Formidable, hein ?
-Oui, c'est le mot... "
C'est là que Milou se met à hurler à la mort hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88081
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:19

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Stig Andersen est absolument sublime ! Comme la voix rayonne !

C'est ironique? scratch
Non. Là, comme ça, si tu me demandes à brûle-pourpoint s'il existe mieux, je te réponds : "pas du tout !"

Tu ne sens pas cette chaleur et cette aisance ? Enfin un Siegfried qui ne sont pas enfariné et métallique. Qui ait de la noblesse, de l'élan, de la juvénilité...


Ca me fait très envie, et d'ailleurs, vu que ce sera diffusé par France Mu, compte bien que j'irai entendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84070
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:19

Mais ça parle que de Tintin en ce moment sur ce forum ma parole! Laughing
(Pio va faire un tour en Hors-sujet Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:20

Pio2001 a écrit:
Sauron le Dispensateur a écrit:
La Castafiore intervient dans cet album? Je ne m'en souviens pas du tout !

Oui, Tintin et Haddock vont au music-hall. Ils sont au balcon. La voix de la Castafiore est représentée par des traits ondulés. Les cheveux ébourrifés, le monocle du Capitaine qui s'envole, ils ont l'air consternés...
"Formidable, hein ?
-Oui, c'est le mot... "
C'est là que Milou se met à hurler à la mort hehe
Ah oui j'avais complètement oublié qu'elle intervenait dans cet album Smile
Tu es allé voter pour ton album favori dans le sujet dédié? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84070
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:23

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:

C'est ironique? scratch
Non. Là, comme ça, si tu me demandes à brûle-pourpoint s'il existe mieux, je te réponds : "pas du tout !"

Tu ne sens pas cette chaleur et cette aisance ? Enfin un Siegfried qui ne sont pas enfariné et métallique. Qui ait de la noblesse, de l'élan, de la juvénilité...

Ecoute je ne sais pas, je trouve ça dégueulasse, pas beau, pas juste, pas du tout noble ni très vivant justement...
"Enfariné", oui c'est ce que je dirais...
Revenir en haut Aller en bas
Pio2001
Néophyte


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 15/11/2007

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyVen 16 Nov 2007 - 0:47

En même temps, ce n'est probablement qu'une répétition.

L'oiseau, par exemple, était bien meilleur ce mardi 13 novembre que dans la petite vidéo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptySam 17 Nov 2007 - 18:48

Xavier a écrit:
Pio2001 a écrit:

Une seule intégrale dispo à la Fnac. Solti.

Une seule version??
Vraiment étonnant.
Tu n'as pas dû beaucoup fréquenter les FNAC de province Xavier... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84070
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptySam 17 Nov 2007 - 19:13

Oui c'est certain.
Mais une seule version d'une telle oeuvre, c'est quand même très étonnant...
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptySam 17 Nov 2007 - 19:23

C'est pareil dans les Fnac de banlieues... où c'est déjà une chance de trouver un Siegfried... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptySam 17 Nov 2007 - 23:24

Xavier a écrit:
Oui c'est certain.
Mais une seule version d'une telle oeuvre, c'est quand même très étonnant...
A la FNAC de Poitiers il y avait un Tristan et un Parsifal cet été. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
karott109
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 20/02/2008

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Candide de Bernstein à Lyon   Lyon (opéra, etc...) EmptyMer 20 Fév 2008 - 11:39

Candide de Bernstein à Lyon

Opéra comique en 2 actes dirigé par Elizabeth Piaton et mis en scène par Olivier Rougerie.
Les solistes sont des chanteurs de l'Opéra National de Lyon et les choristes sont des passionnés de musique.

On joue 3 soirs à Lyon: dimanche 2 mars à 18h salle Rameau - samedi 5 avril à 20h30 salle Molière - vendredi 11 avril à 20h30 salle Molière.

Prix des places:
sur réservation: 20 euros - 16 pour les étudiants (tel 06 30 12 18 29)
sur place: 22 euros et 20 pour les étudiants.


Dernière édition par Xavier le Mer 20 Fév 2008 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyMer 20 Fév 2008 - 11:45

tiens c'est vrai, il n'y a pas de topic sur Lyon.

Tant qu'à faire des topics pub, je me demande toujours pourquoi ceux qui les font ne les soignent pas. Avec des extraits, des photos, des informations sur la distribution etc... Il y aurait plein de manières de rentre ça plus attractif dès la première lecture.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyMer 20 Fév 2008 - 11:49

en fait si, il y avait un topic sur Lyon Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 52
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) EmptyMer 20 Fév 2008 - 21:29

Morloch a écrit:
tiens c'est vrai, il n'y a pas de topic sur Lyon.

Tant qu'à faire des topics pub, je me demande toujours pourquoi ceux qui les font ne les soignent pas. Avec des extraits, des photos, des informations sur la distribution etc... Il y aurait plein de manières de rentre ça plus attractif dès la première lecture.


Ils ont peur de se faire prendre par xavier keuf .
Ils tapent aussi vite qu'ils peuvent en essayant d'écrire le minimum vital et ils fuient par peur.

Remarque on se met très facilement à leurs places .

Xavier est partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
cerclefeu
Néophyte
cerclefeu

Nombre de messages : 19
Localisation : aix-les-bains (savoie)
Date d'inscription : 20/03/2008

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Lyon, Orchestre des jeunes de l’Arc alpin   Lyon (opéra, etc...) EmptyMar 11 Nov 2008 - 11:38

Lyon, Auditorium-Orchestre National de Lyon
Académie de l’Orchestre National de Lyon
Concert du dimanche 9 novembre 2008 à 17h

Leonard Bernstein, Ouverture de Candide
Aaron Copland, Fanfare for the Common Man
Charles Ives, The Unanswered Question
Antonín Dvořák, Symphonie n°9 en Mi m « du Nouveau Monde »

Orchestre des Jeunes de l’Arc alpin
Jean-François Verdier, direction

Ils étaient 92, âgés environ de 15 à 22ans, tous élèves en 3ème cycle des conservatoires de Lyon, Grenoble, Bourgoin-Jallieu, Chambéry, Annecy… et c’était le dernier concert de la tournée de leur session 2008.

Ce final, tout en beauté, fut à la hauteur d’un programme osé, riche et ambitieux, concocté par leur chef du moment, Jean-François Verdier, qui a déployé un véritable talent en conduisant cet orchestre qui a, dès les premiers accords, montré de surprenantes qualités, comme la beauté, la transparence, le velouté des sonorités et tout particulièrement la cohésion des cordes, la virtuosité des percussions, la musicalité et la sûreté des « solistes » comme le cor anglais dans Dvorak et la trompette dans Copland (deux jeunes filles)), dont les interventions délicates demandaient une maîtrise totale de leur instrument. Je n’oublierai pas pour autant le piccolo, la flûte, le hautbois…

La première partie de ce concert a été en tous points remarquable : fougueuse, éclatante, émouvante et parfois époustouflante. Jean-François Verdier a su maîtrisé avec intelligence cet ensemble de jeunes musiciens venant de lieux différents, en leur donnant la confiance nécessaire et en leur laissant la liberté tout en les contenant pour les amener sans autorité apparente vers l’interprétation souhaitée. Ils ont suivi leur chef avec une remarquable attention.

Rythmes accentués, joie et truculence chez Bernstein, cuivres aux sonorités larges et claires dans la plus parfaite homogénéité chez Copland, solistes remarquables, deux flûtes, un hautbois, une clarinette et une trompette dont la petite phrase répétitive de 4 ou 5 notes fut jouée en toute sûreté dans une parfaite tranquillité, chez Ives, où les cordes assurèrent la trame harmonique en un pianissimo exemplaire, firent de cette première partie du concert, un grand sommet d’émotions partagées.

Le danger d’une œuvre rabâchée ou le manque d’une solide maturité – ce qui paraît normal – la symphonie de Dvorak a semblée bien fade après les prouesses techniques et musicales de ce que nous venions d’entendre. C’était nettement plus tendu, surtout chez les vents. Moins de précisions de la part des bois et, à l’exception du remarquable pupitre de trombone, moins de puissance et d’assurance chez les cuivres. Le redoutable thème du 4ème mouvement qui aurait dû, chez les trompettes, dominer l’orchestre, a été enfoui en permanence dans la masse sonore d’un orchestre moins explosif, revenu à l’état d’excellents élèves, contredisant cette première partie interprétée en futurs et grands musiciens professionnels.

Peu importe, l’Orchestre des jeunes de l’Arc alpin a montré ce que l’on pouvait obtenir avec un enseignement de qualité. Leurs professeurs doivent être associés à cette réussite, ainsi que les musiciens de l’Orchestre National de Lyon ayant encadré ce stage 2008.

Je me pose alors une question. Les professeurs de ces jeunes artistes ont-ils suivi les directives officielles préconisées par le département, la région ou l’état, et transmises par leur directeur, souvent porteur de ces malheureuses initiatives, qui consistent à l’abandon du travail et de la technique aux profits de méthodes laxistes non spécialisées étant sensées apporter le plaisir de la musique ? Non, je ne crois pas. Ces jeunes musiciens ont derrière eux des années et des heures de travail journalier, sans lesquels ils n’auraient pu entrer au sein de cet orchestre, ce qui ne peut que réjouir ceux qui ont encore la conviction que c’est par le travail et la ténacité que l’on peut gagner.
Revenir en haut Aller en bas
http://cahiersmusiqueclassique.blog.ca
cerclefeu
Néophyte
cerclefeu

Nombre de messages : 19
Localisation : aix-les-bains (savoie)
Date d'inscription : 20/03/2008

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: L'Orchestre National de Lyon et Anu Tali   Lyon (opéra, etc...) EmptyDim 16 Nov 2008 - 11:21

L’orchestre National de Lyon, subjugué par Anu Tali, a atteint des sommets d’émotions

Lyon, Auditorium-Orchestre National de Lyon
Concert du samedi 15 novembre 2008, 18h

Six et six

Tüür, Symphonie n° 6, « Strata » (création française)
Tchaïkovski, Symphonie n° 6, en si mineur, op. 74, « Pathétique »

Orchestre national de Lyon
Anu Tali, direction

Si Jun Märkl, Directeur Musical de l’Orchestre National de Lyon, a remarqué et invité depuis deux saisons Anu Tali, jeune chef(e) d’orchestre venue d’Estonie, c’est qu’il a su déceler en elle ce don particulier qui brille de mille feux, déjà remarqué au Festival Berlioz 2008 et confirmé magistralement, hier à l’Auditorium. Anu Tali bouleverse désormais la hiérarchie de la direction d’orchestre, établie depuis des décennies. La référence n’est plus seulement, Abbado, Karajan, Rattle et bien d’autres, elle est aussi Tali, dont la force essentielle est la différence.

Si ce concert était sous le signe du chiffre « six », c’est simplement parce ce que deux « 6ème Symphonie » se partageaient le programme. La première (Tüür) en création française, se jouant de la juxtaposition du tonal et de l’atonal, conflit angoissant entre l’inconscient et le conscient, menant à la victoire chaotique et incertaine ce dernier, dans un foisonnement de sonorités éclatantes et de nuances extrêmes. La deuxième (Tchaïkovski) d’un romantisme exalté, se fondant dans la détresse intérieure d’un compositeur dépressif et malheureux renvoyant à la misère d’un peuple russe asservi et anéanti par le pouvoir absolu. Ces deux œuvres d’un caractère différent furent conduites avec une force et une puissance envoûtantes par une chef(e) qui, c’est le cas de le dire, n’eut pas froid aux yeux. Avec une indécente facilité, une énergie déconcertante, d’un geste tour à tour, large, caressant, enveloppant, dessinant phrasés et respirations, d’un corps sans cesse en mouvement, elle déploya cette énergie flamboyante, électrisant les musiciens qui, subjugués, purent tout à leur aise s’exprimer. Anu Tali a obtenu d’eux ce que peu réussissent, l’osmose complète entre les bois aux sonorités douces et larges, les cuivres clairs et puissants, les percussions précises et éclatantes et les cordes chatoyantes au velouté transparent. Sa direction, sans autorité apparente, laissa aux musiciens les moyens de s’exprimer, de développer leur sensibilité, qui, les mettant à l’aise, donnèrent le maximum de leurs immenses qualités en renvoyant à leur chef(e) la profondeur de ses moindres intentions, avec un talent insoupçonné. Elle a hissé l’Orchestre National de Lyon, au sommet de son art et en a fait un des meilleurs orchestres du moment. Le public ne s’y est pas trompé. Il a vibré des émotions qu’elle a su faire passer avec fougue et passion, et lui a dit son admiration par une ovation à la hauteur de sa prestation.

L’Orchestre National de Lyon et Anu Tali, un grand moment de musique qui sera difficile d’oublier. Anu Tali… Retenez bien ce nom !
Revenir en haut Aller en bas
http://cahiersmusiqueclassique.blog.ca
cerclefeu
Néophyte
cerclefeu

Nombre de messages : 19
Localisation : aix-les-bains (savoie)
Date d'inscription : 20/03/2008

Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: lyon, masterclass du violoniste jean lenert au CNR   Lyon (opéra, etc...) EmptyMar 2 Déc 2008 - 11:22

Lyon, CNR, salle Ninon Vallin
mercredi 10 décembre 2008, 10h30

dans le cadre rencontres & masterclasses

MASTERCLASS par JEAN LENERT, VIOLON

Violoniste de l’Orchestre de Paris, Jean Lenert a joué sous la direction de Charles Munch, Leonard Bernstein, Herbert Von Karajan, Joseph Krips, Seji Ozawa, Claudio Abbado… tout en étant membre du Quatuor Parrenin et fondateur du Quintette de France. Professeur honoraire du Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Paris, il est régulièrement invité à donner des classes de maître en France et à l’étranger, notamment en Finlande, au Brésil, au Japon, en Chine, en Russie…

Jean Lenert est actuellement directeur artistique de l’Orchestre de Chambre du Conservatoire à Rayonnement régional de Montpellier et professeur de violon à la Schola Cantorum à Paris. Nombreux de ses anciens élèves font partie des plus grandes formations symphoniques tels l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, les Orchestres de Paris, Osaka, l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Berlin… En 2001, il a reçu le titre de Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Entrée libre pour les auditeurs

http://www.cnrlyon.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://cahiersmusiqueclassique.blog.ca
Contenu sponsorisé




Lyon (opéra, etc...) Empty
MessageSujet: Re: Lyon (opéra, etc...)   Lyon (opéra, etc...) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyon (opéra, etc...)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: