Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 3:34

Ne me souvenant plus qu'elle était ma version préférée de ce Prelude, je me suis amusé à écouter toutes les versions que je possède pour en faire un petit palmarès. Je vous livre ici ce que j'en pense

Ernest Ansermet




Version à mon avis à oublier. Un peu comme un Svetlanov dans le Poème de l'Extase, il prend alternativement l'oeuvre très très vite, puis très lentement, pour revenir hyper vite. Bref, ça donne une lecture destructurée, qui casse tout l'édifice de ce morceau. On a l'impression d'avoir affaire à un collage, on sort d'une structure pour être largué dans une autre. L'orchestre ne sonne pas super bien, ça me parait assez pauvre, sec. La prise de son Decca, pourtant légendaire, arrive à peine donner de la chaleur, c'est dire à quel point c'est à côté de la plaque (la faute au chef, je pense). C'est curieux, c'est pourtant un chef qui a connu Debussy, et qui devrait maitriser sa musique, non?


-----

Ingelbrecht, disques Montaigne. ONF live au TCE (1962)

L'ONF dans toute sa splendeur, c'est à dire avec ses cuivres toujours à rater leurs attaques, et à chercher la justesse en tournant autour de la note à raison d'environ un ton (bon j'exagere un peu, ça sonne le plus souvent "quart de ton"). Pas besoin d'en dire plus sur l'orchestre, ça sonne très mal, c'est hideux. La direction est moyenne, sans aucune nuance
, très lourde. J'avoue ne pas avoir voulu écouter en profondeur cet enregistrement. Le son et la qualité de jeu étant tres mauvais, ça suffit pour condamner cet enregistrement aux oubliettes...


----

Boulez



Sans être archi mauvais, ce n'est quand même pas une belle version. C'est vraiment dans le style de Boulez, c'est à dire une direction métronomique, plate et sans vie, mais très précise et qui permet de rentrer au coeur de la partition, cependant au détriment de l'aspect artistique de l'oeuvre.
La prise de son est assez mauvaise, on sent bien que c'est du DG de la mauvaise période (debut année 90). Le son est tout plat, tout étriqué, sans aucune nuance ni dynamique. Une version pas vraiment indispensable, du moins pour se faire plaisir

---

Haitink



C'est.... lent. Pour ma part, c'est ultra pénible à écouter, heureusement que je n'ai pas débuté Debussy par cette version On a l'impression que ça n'avance pas, que l'on fait du sur place. Il y a pourtant un joli son d'orchestre, avec de la nuance et de la précision, parfois ça semble s'emporter, comme si l'oeuvre allait reelement commencer, mais on a toujours ce sentiment que ça retombe, c'est vraiment frustrant. En fait c'est juste trop soporifique, on dirait presque une berceuse pour s'endormir, et c'est à mon avis completement à côté de l'oeuvre (c'est un Faune qui veut se taper des Nymphes quand même, il ne s'endort qu'a la fin par épuisement ! Very Happy). Rien à redire sur la prise de son, Philips sont des maîtres en la matière, comme Decca ou Mercury.

----

Tilson Thomas




C'est pas mal, une belle version, mais qui n'a pas ma préférée à cause de quelques petits détails. Par exemple le rubato dans l'exposition du thème, que je ne trouve pas très maligne, ou alors au numéro 6 (autour de la mesure 54 environ), alors que c'est indiqué "tres soutenu" sur la partition. Ca gache un peu la structure, surtout que la suite ne rattrape pas vraiment, je trouve tout le climax (mesure 63 à 70) assez laid, avec les bois qui appuient beaucoup trop leur accent, ou qui disparaissent pour laisser place aux triolets aux cordes, pour revenir ensuite. Bref, une lecture qui semble vouloir trop en faire, et qui oublie un peu de faire sonner l'orchestre avec du "beau son". C'est un peu frustrant car c'est le climax, mais le reste est quand même bien réalisé. A noter que la prise de son est un peu aggressive, avec beaucoup trop de gros plans sur les pupitres. Ca ne va pas non plus dans le sens du "beau son".

---

Charles Munch - ORTF 1968 - Edition Fnac Classique

Là on rentre dans le domaine des très grandes interpretations. C'est à mon avis une des plus réussies avec l'Abbado à venir. Elle me semble vraiment parfaite, je trouve qu'elle colle extremement bien à l'esprit de l'oeuvre, c'est vraiment incroyable. Elle me fait un peu penser au poème de l'extase par Maazel, c'est une grande envollée completement folle, avec le très beau climax (mesure 63 encore) où l'orchestre semble planer au dessus de tout.. c'est vraiment très très beau. Le seul hic, c'est le son ARCHI pourri. A mon avis, c'est du côté de la Fnac qu'il s'est passé quelque chose, car j'ai beaucoup de mal à croire que l'ORTF en 68 ait pu réaliser un son aussi mauvais. Il faudra que je cherche s'il n'y a pas la même version mais remasterisé par un autre éditeur (et je crois l'avoir en vinyl aussi). En tout cas, malgrès le son affreux, la musique passe au travers, c'est très saisissant.

---

Claudio Abbado

LSO - DG 1987
La demoiselle élue, Prleude, et Ibéria

Vraiment affreux. Il n'y a pas d'autres mots, Abbado à completement raté cette interprétation. C'est plat, sans vie, sans aucune nuance, c'est à croire qu'il n'a lu que les notes de la partition sans preter attention aux indications d'expressions. On a l'impression que l'ensemble glisse sur du liquide vaisselle, c'est completement dégoulinant, et le climax semble être un gros morceau de coton qui éponge le tout. Une interpretation à la ramasse, à fuir (avec un son du même niveau que le Boulez, c'est DG année 90 environ....)



A peu près 15 ans après, Abbado retente le Prélude. Et ça n'a strictement rien à voir avec son 1er coup d'essai. Cette fois ci il anime d'une grande vitalité l'orchestre, il fait respecter à chaque instrument ses nuances, on dirait qu'il a tout travaillé dans le moindre détail pour que l'ensemble s'emboite à la perfection. Perfection, c'est peut être un peu fort, mais on en est proche. C'est vraiment incroyable, c'est le strict opposé de sa version de 87. On dirait qu'entre temps il est parvenu à maturité, comme si il avait compris tout ce qu'il ne fallait pas faire. Bref, à mon sens une référence au côté de Munch. Bon point pour DG qui ont eux aussi changé leur politique de qualité du son, pour faire quelque chose de pas mal, même si on atteind pas les sommets que sont Mercury et Decca.

--

Manuel Rosenthal - Orchestre de l'Opera de Paris
Adès (pas noté la date)


C'est par ce coffret que j'ai commencé Debussy à l'orchestre, donc je ne suis peut être pas très objectif. La direction est plutôt pas mal, proche d'un Munch, mais un peu trop réservé. Quelques "fautes", comme par exemple avec ce rubato à l'approche du climax, qui coupe completement la progression vers ce dernier. Le gros point faible vient de l'orchestre. C'est beaucoup moins la catastrophe qu'Ingelbrecht, mais c'est loin d'être parfait, il y a beaucoup de pains, d'attaques et de justesses foireuses, etc...

--

Guido Cantelli



Ca me parait très correct, mais j'avoue n'avoir écouté ce disque que deux fois (l'année derniere, et ce soir...). La raison, c'est en mono, et j'aime pas ça Rolling Eyes Pourtant le son est bon (1954), mais je suis trop habitué à la stéréo pour apprecier. En tout cas la direction et l'orchestre me semblent tout deux tres bon, sans pourtant être transcendant. Après 5h à reécouter des versions que je connais mieux, j'avoue que là mon avis est un peu superficiel. Si quelqu'un a des choses plus pertinentes à dire sur lui... Very Happy

--

Saraste - Rotherdam Phil Orchestra - Orchestral Works - Virgin Classics 1995

A mon avis une très belle version, même si elle n'arrive pas pour autant à la hauteur de Munch ou Abbado. La direction est assez libre et passionée, avec beaucoup d'emphase, et surtout pas mal de parti pris (par exemple enchainer tres rapidement les parties sans marquer de rupture). Le genre d'interpretation qui peut diviser les auditeurs, on aime ou on aime pas. Mais dans l'ensemble ça passe très bien, certainement une bonne version pour découvrir cette oeuvre de Debussy.


--

Karajan




Une bien drôle de version, certainement la plus originale que j'ai pu entendre. A la fois mystérieuse et Hollywoodienne, avec le gros son cher à Kajaran et au Philharmonique de Berlin (qui est vraiment excelent). Encore une version qu'on aime ou non, mais je trouve l'idée et la personalité de cette interprétation personnelle vraiment interessante. Ce n'est peut être pas "Debussyste", ça ne ressemble vraiment pas à Munch, mais ça se défend, et c'est surtout très sympathique à écouter.

--

Paul Paray



J'aime bien la vitesse de Paray dans les Nocturnes, mais là ça ne va vraiment pas, c'est vraiment très laid. Vu la fatigue je n'ai pas envie de m'attarder dessus, mais c'est très pénible d'avoir la sensation d'écouter l'oeuvre en acceléré, comme si c'était emballé/pesé/vendu. Là c'est insupportable. A oublier donc...


Bon, vais me coucher moi, si vous avez d'autres versions, n'hésitez pas. Et si vous n'êtes pas d'accord, ça n'engage que moi, pas la peine d'hurler Very Happy


Dernière édition par le Mer 2 Aoû 2006 - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christia
Invité



MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 9:15

Pour parler du peu de versions que je connais :

:

Je ne connais pas hyper bien Daniel Barenboim mais je pense qu'il me semble plus doué dans le musique germanique ou post-sérielle (Boulez par exemple) que chez Debussy, son "Faune" est d'une lenteur pachydermique... toute la souplesse et la sensualité qu'on trouve par exemple chez Boulez (qui le joue à mon sens beaucoup trop vite par contre, c'est un peu l'inverse de Barenboim) disparaît un peu chez Barenboim qui dirige d'ailleurs les Nocturnes un peu de la même façon... par contre, Barenboim est fabuleux pour pouvoir suivre la musique de Debussy avec la partition, c'est tellement lent qu'on arrive à se repérer facilement Wink

:

rien à dire, le tempo semble totalement naturel, Serge Baudo me parait mille fois plus à l'aise avec l'élégance debussyste que Barenboim, je n'arrive pas à trouver des défauts à son Faune, il est sensuel, chaleureux, émouvant... un MUST pour ma part (avec celui de Karajan que j'aime beaucoup aussi).
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 10:40

Dis-moi Bezout, tu possèdes vraiment treize versions du prélude à l'après-midi d'un faune dans ta discothèque ? C'est fou !! Moi j'en ai ... une ... Et pourtant j'adore cette oeuvre. Je vous en parlerais plus tard d'ailleurs, là j'ai pas le temps.

Citation :
Un peu comme un Svetlanov dans le Poème de l'Extase, il prend alternativement l'oeuvre très très vite, puis très lentement, pour revenir hyper vite. Bref, ça donne une lecture destructurée, qui casse tout l'édifice de ce morceau. On a l'impression d'avoir affaire à un collage, ou sort d'une structure pour être largué dans une autre, enfin bref.

Tiens tu n'aimes pas cette version ?? Je peux le comprendre, c'est vrai qu'elle est spéciale. Moi je l'aime beaucoup.


Dernière édition par le Ven 9 Sep 2005 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 11:55

Merci Christian, il faudra que j'écoute ça (en priorité Baudo).

Par contre "toute la souplesse et la sensualité qu'on trouve par exemple chez Boulez", là je ne suis pas d'accord. C'est surtout très raide chez Boulez, à l'oppose de l'oeuvre. Ceci dit, il en a fait plusieurs versions, on ne parle peut être pas de la même.


Pour Ouannier, écoute le Poeme par Maazel ou Asheknay. Ca n'a strictement rien à voir, et tu te metteras à detester Svetlanov Smile
Sinon ce n'est pas beaucoup 13 versions du Prelude...faune. J'ai encore plus de disques pour les Preludes pour piano (mais c'est trop galère pour faire une synthèse vu que tout les pianistes sont plus ou moins innégal suivant les Preludes).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christia
Invité



MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 12:18

Bezout a écrit:
Par contre "toute la souplesse et la sensualité qu'on trouve par exemple chez Boulez", là je ne suis pas d'accord. C'est surtout très raide chez Boulez, à l'oppose de l'oeuvre. Ceci dit, il en a fait plusieurs versions, on ne parle peut être pas de la même.
je ne connais que celle ci (en K7) - avec le New Philharmonia Orchestra :

Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 12:22

Connais pas celle là. M'enfin bon, c'est Boulez, ça m'interesse pas trop Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 13:06

Juste pour remercier Bezout de cette belle étude comparative qui a dû lui monopoliser une bonne partie de sa nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Bloom
Ancien bagnard
avatar

Nombre de messages : 1221
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 13:30

Je n'ai que deux versions, Karajan et Boulez 70's. Je trouve la version Boulez très réussie. La finesse de la direction convient à la musique de Debussy et un certan lyrisme transparait malgré le détachement typique de Boulez. Je trouve que d'habitude Boulez en fait trop dans la froideur, mais ici il fait ressortir toute la modernité de l'oeuvre, et n'en fait pas une musique francaise de plus comme certains chefs. Karajan a l'opposé offre une version pleine de chair... il y en a effet quelque chose d'hollywoodien, qui fait ressortir le côté exotique de la partition. Les deux versions sont intéressantes.
Je vais écouter Munch.

En tout cas Bezout a eu une bonne idée, mais je n'ai personnellement aucune oeuvre en suffisamment de versions pour le suivre.

A noter qu'il existe deux versions du poème de l'extase par Svetlanov.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 14:17

J'avais fait cette écoute il y a longtemps, mais pourla moitié des disques. Comme récement j'ai recupéré plein de nouvelles versions, il fallait de nouveau que je refasse ce travail. En tout cas, j'ai tourné un millier de fois les pages de ma partition hier, c'est tout corné maintenant Very Happy

Citation :
A noter qu'il existe deux versions du poème de l'extase par Svetlanov.

Elles sont assez similaire je trouve, celle de l'ONF peut être moins extrème que l'orchestre de Russie.

Pour les prochaines écoutes, j'hésite entre Pelléas et les Nocturnes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christia
Invité



MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 14:23

Mr Bloom a écrit:
Jmais je n'ai personnellement aucune oeuvre en suffisamment de versions pour le suivre.
idem... tous le monde n'est pas Encolpio, Leo ou Tahar Sad

(parce eux, j'ai l'impression qu'ils ont l'équivalent des plusieurs voitures de luxe si on fait le total de tous les CDs, vynils et medias divers qu'ils accumulent depuis sans doute leur adolescence Wink - bon j'exagère mais à peine)
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



MessageSujet: Re: Prelude à l'après midi d'un faune - Ecoute comparative   Ven 9 Sep 2005 - 14:26

Bezout a écrit:
oups, j'avais zappé sur ce CD, je connais aussi et j'adore, une autre très très grande version pour moi (avec Karajan et Baudo)
Revenir en haut Aller en bas
leo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1684
Age : 58
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 14:41

christian a écrit:
Mr Bloom a écrit:
Jmais je n'ai personnellement aucune oeuvre en suffisamment de versions pour le suivre.
idem... tous le monde n'est pas Encolpio, Leo ou Tahar Sad

(parce eux, j'ai l'impression qu'ils ont l'équivalent des plusieurs voitures de luxe si on fait le total de tous les CDs, vynils et medias divers qu'ils accumulent depuis sans doute leur adolescence Wink - bon j'exagère mais à peine)


Pour ma part, c'est bien possible puisque par choix personnelle, je ne conduis pas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 14:57

christian a écrit:
tous le monde n'est pas Encolpio, Leo ou Tahar Sad
Je vais te mettre un blâme chaque fois que tu prononces ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christia
Invité



MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 15:17

Achille a écrit:
christian a écrit:
tous le monde n'est pas Encolpio, Leo ou Tahar Sad
Je vais te mettre un blâme chaque fois que tu prononces ce nom.
pourtant c'est loin d'être le pire parmi nos "chères" butineuses, non ? Wink (il parait juste un chouia snob et hautain... mais juste un chouia)
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 15:33

S'il vous plait, arretez de parler d'Abeille et de Tahar un peu partout, ça devient pénible, surtout dans topics "sérieux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80306
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 15:37

Bezout a écrit:
S'il vous plait, arretez de parler d'Abeille et de Tahar un peu partout, ça devient pénible, surtout dans topics "sérieux".

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christia
Invité



MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 15:38

désolé, on ne recommencera plus...
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 15:43

(si Xavier pouvait supprimer ces derniers messages ou les deplacer dans un topic "Abeille" Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RandallBoggs
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 680
Localisation : Planqué quelque part
Date d'inscription : 07/08/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 16:07

Sur fr.rec.arts.musique.classique, il y a trois ans, Jean Toulet, un des piliers de ce forum Usenet, a réalisé le grand projet dit « Défi du faune », à savoir de recueillir le maximum d'interprétations possibles de cette oeuvre (un nombre assez hallucinant au final, plus de 80 à la relecture rapide des archives, il me semblait que ça dépassait la centaine pourtant). Je pense qu'en le contactant en privé, il y aurait moyen pour l'amateur de se les procurer (en MP3).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://22vlalesmonstres.game-host.org/
christia
Invité



MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 16:21

RandallBoggs a écrit:
Sur fr.rec.arts.musique.classique, il y a trois ans, Jean Toulet, un des piliers de ce forum Usenet, a réalisé le grand projet dit « Défi du faune », à savoir de recueillir le maximum d'interprétations possibles de cette oeuvre (un nombre assez hallucinant au final, plus de 80 à la relecture rapide des archives, il me semblait que ça dépassait la centaine pourtant). Je pense qu'en le contactant en privé, il y aurait moyen pour l'amateur de se les procurer (en MP3).
tout à fait RandallBoggs, je me rappelle parfaitement de cette histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Achille
Monsieur Claude
avatar

Nombre de messages : 1031
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 9 Sep 2005 - 19:24

Bezout a écrit:
S'il vous plait, arretez de parler d'Abeille et de Tahar un peu partout, ça devient pénible, surtout dans topics "sérieux".
(C'est bien ce que signifiait mon message.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80306
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Mar 7 Fév 2006 - 4:00

Recensement des 149 versions disponibles, avec durées et parfois critiques d'époque:
http://patachonf.free.fr/musique/debussy/faune.php
Avec également une assez longue présentation de l'oeuvre et la partition disponible en ligne. thumleft

Sinon, je vais prochainement me réécouter les versions que j'ai pour comparer avec les avis de Bezout.
Même si je me souviens qu'en gros mes versions préférées sont Tilson-Thomas, Haitink puis Karajan... (j'en oublie peut-être)
La version Boulez 2 (chez DG) est à mon sens supérieure à la première, pour le coup vraiment froide.
D'une façon générale les Debussy et Ravel réalisés par Boulez avec DG sont meilleurs que ses premières gravures, on sort un tant soit peu de la platitude et du métronome.
Et pourtant j'ai découvert Debussy avec ses premiers disques! Laughing

D'après mes souvenirs, Rosenthal c'est un peu à la Boulez mais avec un orchestre catastrophique...

Entre parenthèses, j'encourage tout le monde à renouveler ce genre de topics... (tiens j'ai combien de versions du Sacre, moi? Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jolan
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 392
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Mar 7 Fév 2006 - 15:24

Oui, surtout pour de telles oeuvres.
J'encourage aussi.

Je vais me réécouter toutes mes versions, essayer d'en écouter d'autres et donner mon avis.
Il y a deux jours, j'écoutais une version de MÜNCH ( pourtant mon chef préféré ) et je l'ai trouvée trop rapide, j'étais un peu décontenacé.
Bref, des réécoutes attentives s'imposent.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Mar 27 Juin 2006 - 14:46

Je rajoute cette version:



Ce n'est pas mal, une version assez plaisante à écouter, dont le parti pris est plutôt tourné vers la sensualité sonore que les grandes envolées du Faune. Pas vraiment le genre d'interprétation que j'aime particulièrement, on lui reprochera un manque de vivacité, un côté trop "impressioniste" (au sens péjoratif du terme, c'est loin d'être toujours très clair). Mais ça reste une version honorobale, rien à voir avec des horreurs citées plus haut.

A noter, la prise de son pas toujours très réaliste, où l'on sent les micros d'appoints sur les pupitres. Ce n'est pas très homogène, ça manque un peu d'air pour laisser les instruments respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BEN
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Mar 27 Juin 2006 - 15:12

Jolan : "Il y a deux jours, j'écoutais une version de MÜNCH ( pourtant mon chef préféré ) et je l'ai trouvée trop rapide, j'étais un peu décontenacé."

MÜNCH m'a toujours déçu , bizarre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaston
Mélomane gaffeur
avatar

Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 17 Juil 2006 - 1:47

Boulez 1967 New Philharmonia, Boulez 1991 Cleveland, Cantelli 1955. Désolé pour Bezout Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80306
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 17 Juil 2006 - 2:05

Oui mais Bezout, lui, a argumenté... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaston
Mélomane gaffeur
avatar

Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 17 Juil 2006 - 16:21

Xavier a écrit:
Oui mais Bezout, lui, a argumenté... Wink
Normal, c'est son topic, je n'ai fait que résumer des notations affinées au fil des écoutes.
Doncques... J'ai beaucoup moins de versions en magasin, mais Boulez chef me parle parfaitement de cette musique, avec son sens analytique (je ne dirai pas métronomique ici) du détail et de la stricte pureté de la ligne mélodique. Munch est plus "gras", d'autres entendus ici et là pêchent par des intonations moins "françaises" (à défaut d'autre terme)... Ce n'est pas pour autant que je vénère aveuglément Boulez dans tout Debussy (la Mer par exemple qui demande plus de volupté), mais cette oeuvre me semble particulièrement lui convenir. Quant aux enregistrements Cleveland, le sommet me semble en être la 1e rapsodie pour clarinette et orchestre, pour un Franklin Cohen superlatif :clown:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bezout
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 17 Juil 2006 - 16:56

C'est quoi la stricte pureté de la ligne mélodique?
Sinon pour l'analytique, autant lire la partition, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaston
Mélomane gaffeur
avatar

Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 17 Juil 2006 - 18:10

Bezout a écrit:
autant lire la partition, non?
Laughing Certes, certes... Mais pour les crétins communs et les non-voyants, Dieu dans sa Grande sagesse inventa l'Orchestre. Le deuxième jour il inventa aussi le Boulez, pour le diriger, et le CD pour les enregistrer.

Le dernier jour il créa le Mrawinski, pour en donner une des pires versions (personne ne l'avait cité celui-là) :clown:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Mar 3 Aoû 2010 - 23:32

J'ai beaucoup aimé le disque récent de Mikko Franck...


Dernière édition par Cornélius le Dim 10 Oct 2010 - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Dim 10 Oct 2010 - 17:55

... et je m'aperçois que personne n'a cité ma version préférée entre toutes: celle de Pierre Monteux avec l'Orchestre Symphonique de Londres...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oudread
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Dim 10 Oct 2010 - 20:05

Bezout a écrit:






----

Boulez



Sans être archi mauvais, ce n'est quand même pas une belle version. C'est vraiment dans le style de Boulez, c'est à dire une direction métronomique, plate et sans vie, mais très précise et qui permet de rentrer au coeur de la partition, cependant au détriment de l'aspect artistique de l'oeuvre.
La prise de son est assez mauvaise, on sent bien que c'est du DG de la mauvaise période (debut année 90). Le son est tout plat, tout étriqué, sans aucune nuance ni dynamique. Une version pas vraiment indispensable, du moins pour se faire plaisir.
Very Happy

Pas du tout d'accord ! Et je ne peux pas laisser dire cela sans réagir; tout particulièrement pour ce qui est de la prise de son (d'une grande transparence ! avec un relief saisissant - comment ça, "tout plat" ??!), de la direction de Boulez, parfaite (on a envie de dire "comme - presque - toujours), et des remarquables qualités orchestrale du Cleveland. De loin, ma version préférée. Et les Images (Iberia !) ne sont pas en reste, du point de vue qualité d'enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28752
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Dim 10 Oct 2010 - 20:18

Tout à fait d'accord avec toi : ma version préférée aussi.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/ En ligne
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 11 Oct 2010 - 10:14

Oudread a écrit:
Bezout a écrit:






----

Boulez



Sans être archi mauvais, ce n'est quand même pas une belle version. C'est vraiment dans le style de Boulez, c'est à dire une direction métronomique, plate et sans vie, mais très précise et qui permet de rentrer au coeur de la partition, cependant au détriment de l'aspect artistique de l'oeuvre.
La prise de son est assez mauvaise, on sent bien que c'est du DG de la mauvaise période (debut année 90). Le son est tout plat, tout étriqué, sans aucune nuance ni dynamique. Une version pas vraiment indispensable, du moins pour se faire plaisir.
Very Happy

Pas du tout d'accord ! Et je ne peux pas laisser dire cela sans réagir; tout particulièrement pour ce qui est de la prise de son (d'une grande transparence ! avec un relief saisissant - comment ça, "tout plat" ??!), de la direction de Boulez, parfaite (on a envie de dire "comme - presque - toujours), et des remarquables qualités orchestrale du Cleveland. De loin, ma version préférée. Et les Images (Iberia !) ne sont pas en reste, du point de vue qualité d'enregistrement.

Moi aussi, j'aime vraiment beaucoup ce premier disque Debussy-Boulez chez DG (alors que je n'aimais pas du tout ses enregistrements CBS-SONY des années 1960). C'est très transparent, lumineux, irisé et satiné, et je ne partage pas les réserves concernant la prise de son.
Il y a moins de rubato, c'est plus rapide et c'est moins "langoureux" que d'autres versions (par exemple Abbado-Berlin très "tristanesque", magnifique aussi mais dans une optique opposée) mais l'équilibre de la forme est parfait, les couleurs nacrées sont un enchantement et la polyrythmie du climax n'a jamais été rendue avec une respiration aussi naturelle.

J'aime moins le second disque Debussy-Boulez-DG: le dernier mouvement de la Mer est vraiment trop décevant (contrôlé et bridé à ce point, avec ces rallentis intempestifs, cela n'a vraiment plus rien d'une tempête) et le choix des tempis des Nocturnes est vraiment très suprenant (des nuages très rapides s'enchainant sans contraste avec des fêtes lentes). Pour moi, Abbado-Lucerne dans la Mer et Haitink-Concertgebow dans les nocturnes sont nettement préférables.

Le meilleur moment du second disque Boulez-DG est indubitablement la Rhapsodie avec clarinette... enregistrée la même année que son disque précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/09/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 11 Oct 2010 - 13:27

Une version que personne n'a encore citée : celle de Martinon, très sensuelle dans son intégrale Debussy avec l'ON de l'ORTF chez EMI (et quelle flûte !). Une interprétation qui se défend même pour les oeuvres les plus rabâchées comme celle-ci, La Mer, Ibéria...

Je suis vraiment surpris que le premier disque d'Abbado (avec la Damoiselle élue et Ibéria) en prenne autant pour son grade, car je le trouve autant envoûtant que son intégrale Ravel avec le même orchestre...

Munch à Boston reste une valeur sûre.

Karajan me paraît vraiment trop empâté (même dans sa version DG des années 60), je n'ai jamais réussi à écouter une de ses versions sans décrocher au bout d'une minute ou deux.

J'ai aussi Beecham, sur un Cd EMI que j'ai acheté pour les autres oeuvres... heureusement parce que son faune a l'air d'être assis dans son salon.

J'ai besoin que le "faune" me fasse rêver, et ce n'est pas vraiment le cas des versions analytiques comme Boulez, ou lapidaires comme Toscanini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 11 Oct 2010 - 13:35

Walther a écrit:

J'ai besoin que le "faune" me fasse rêver, et ce n'est pas vraiment le cas des versions analytiques comme Boulez, ou lapidaires comme Toscanini...

Monteux-Londres, c'est le top du top : aussi féérique que son "Ma mère l'Oye" de Ravel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo B
Mélomane averti


Nombre de messages : 446
Age : 33
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Lun 11 Oct 2010 - 16:18

Moi je suis d'accord, surtout pour Monteux, Boulez II (je n'ai pas I) et Cantelli. Je crois que personne n'a cité deux autres très belles versions : Mravinsky et la dernière Bernstein (DG). Cette dernière est particulièrement touchante, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 22 Oct 2010 - 10:16

Résultats de mon écoute comparée de cette oeuvre qui compte parmi les oeuvres de ballet les plus magistrales (il faut le rappeler...):

1 (S'il faut choisir une version)/ Abbado
2 (Fabuleux)/ Prévin, Bernstein, Monteux (Londres), Toscanini (NBC)
3 (Bien)/ Boulez (DG), Haitink, Solti
4 (Bof)/ Boulez (Sony)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 22 Oct 2010 - 12:42

Percy Bysshe a écrit:
cette oeuvre qui compte parmi les oeuvres de ballet les plus magistrales (il faut le rappeler...)
Euh... certes elle a inspiré un ballet célèbre (pour ne pas dire "historique") à Diaghilev, mais ce n'est pas du tout pour ça qu'elle avait été composée deux décennies plus tôt par Debussy... Du coup il me semble difficile de parler d'œuvre de ballet sauf à faire rentrer aussi bien sous l'appellation le Boléro de Ravel (chorégraphie de Béjart...) et en fait à peu près toute musique ayant servi à un moment ou à un autre à illustrer un ballet.... ça va faire une assez grosse masse de références, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 22 Oct 2010 - 12:57

Ma proposition s'inscrivait dans une vaste campagne de popularisation du ballet sur ce forum, et il s'agissait plus de dire que cette musique compte parmi les plus grandes musique ayant fait l'objet d'une chorégraphie plutôt que de dire simplement que cette musique a simplement fait l'objet d'une chorégraphie, ce qui est banal effectivement.

Aigri, va!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 22 Oct 2010 - 13:08

Percy Bysshe a écrit:
Aigri, va!
Oh oui !! Si tu savais... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Ven 22 Oct 2010 - 20:44

Octavian a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
cette oeuvre qui compte parmi les oeuvres de ballet les plus magistrales (il faut le rappeler...)
Euh... certes elle a inspiré un ballet célèbre (pour ne pas dire "historique") à Diaghilev, mais ce n'est pas du tout pour ça qu'elle avait été composée deux décennies plus tôt par Debussy... Du coup il me semble difficile de parler d'œuvre de ballet sauf à faire rentrer aussi bien sous l'appellation le Boléro de Ravel (chorégraphie de Béjart...) et en fait à peu près toute musique ayant servi à un moment ou à un autre à illustrer un ballet.... ça va faire une assez grosse masse de références, non ?
Heu... le Boléro de Ravel, c'est bien dès l'origine une musique de ballet. C'était une commande d'Ida Rubinstein. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 6943
Age : 33
Localisation : Aix / Marseille
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Sam 23 Oct 2010 - 12:49

Moi et ma grande..... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Sam 23 Oct 2010 - 14:20

Percy Bysshe a écrit:
Résultats de mon écoute comparée de cette oeuvre qui compte parmi les oeuvres de ballet les plus magistrales (il faut le rappeler...):

1 (S'il faut choisir une version)/ Abbado
2 (Fabuleux)/ Prévin, Bernstein, Monteux (Londres), Toscanini (NBC)
3 (Bien)/ Boulez (DG), Haitink, Solti
4 (Bof)/ Boulez (Sony)

Lequel des deux Abbado? Berlin (plus passionné et "tristanesque") ou Londres (plus "modern-style")

On oublie trop souvent Prévin qui est pourtant nettement plus intéressant que Dutoit dans ce répertoire.

Haitink est vraiment trop lent et morose pour moi.

Entre les deux versions Boulez, c'est vraiment le jour et la nuit. Sa version Sony n'est vraiment pas passionnante, en effet.

N'oubliez pas Cantelli, parmi les historiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Sam 23 Oct 2010 - 15:03

Cornélius a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Résultats de mon écoute comparée de cette oeuvre qui compte parmi les oeuvres de ballet les plus magistrales (il faut le rappeler...):

1 (S'il faut choisir une version)/ Abbado
2 (Fabuleux)/ Prévin, Bernstein, Monteux (Londres), Toscanini (NBC)
3 (Bien)/ Boulez (DG), Haitink, Solti
4 (Bof)/ Boulez (Sony)

Lequel des deux Abbado? Berlin (plus passionné et "tristanesque") ou Londres (plus "modern-style")

On oublie trop souvent Prévin qui est pourtant nettement plus intéressant que Dutoit dans ce répertoire.

Haitink est vraiment trop lent et morose pour moi.

Entre les deux versions Boulez, c'est vraiment le jour et la nuit. Sa version Sony n'est vraiment pas passionnante, en effet.

N'oubliez pas Cantelli, parmi les historiques.

Pour Abbado, il s'agit de Berlin.

Je vais écouter Cantelli. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornélius
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Sam 23 Oct 2010 - 17:11

Percy Bysshe a écrit:

Je vais écouter Cantelli. Wink

N'oubliez pas Mikko Franck parmi les réussites récentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Sam 23 Oct 2010 - 17:16

Cornélius a écrit:
Percy Bysshe a écrit:

Je vais écouter Cantelli. Wink

N'oubliez pas Mikko Franck parmi les réussites récentes.

Vous me vouvoyez? Surprised

J'ai beaucoup aimé Cantelli et son lyrisme exacerbé. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3438
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Jeu 30 Juin 2011 - 0:45

Pour ma première version de l'œuvre, et après lecture de ce fil, j'ai opté pour la version Abbado II.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 21
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   Jeu 30 Juin 2011 - 21:40



J'adore, l'orchestre semble se réveiller petit à petit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Debussy - Prélude à l'après midi d'un faune
» Debussy - La mer & Autres
» W9 : ABSOLUMENT JOHNNY ... cet après-midi
» Le samedi après-midi...
» Après-midi goûté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: