Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Quelle version préférez-vous parmi les quatre proposées page 3?
La première (AGC1.mp3), je ne sais pas pourquoi.
50%
 50% [ 2 ]
La deuxième (AGC2.mp3), on dirait vraiment le gramophone de ma grand-mère !
0%
 0% [ 0 ]
La troisième (AGC3.mp3), on se croirait un soir d'été dans le midi...
0%
 0% [ 0 ]
La quatrième (AGC3.mp3), ÇA c'est du vrai son pourri !
25%
 25% [ 1 ]
Aucune, on n'a pas inventé le laser pour écouter ces m...
25%
 25% [ 1 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mer 22 Avr 2009 - 21:18

Quelle est votre attitude face aux enregistrements antérieurs aux années 60, opéras, instrumentaux, symphoniques? Cherchez vous systématiquement l'enregistrement le plus récent, ou le plus ancien (dedicated to Mariefran Mr. Green ) ? La mono, le son "live", vous aimez ? Ou au contraire aimez vous profiter du son le plus pur possible, ce qui se défend.

Et les artistes de ces années là, vous les aimez ? (cf salon des glottes et autres) [NDLR = "ces années là", en gros de 1930 à 1960]

C'est un petit sondage que je lance, et aussi un débat sur les vieux enregistrements : j'ai croisé des gens qui m'affirmait ne jamais écouter d'enregistrements avant 1960, toujours en stéréo, en affirmant que les artistes de ces années là pouvaient être remplacés par Sutherland, Solti... Laughing (vous imaginez ma réaction)

Personnellement, vous commencez à bien me connaître : j'adore les années aprés-guerre dans l'opéra, tous les Callas, Corelli, di Stefano, Gobbi, del Monaco, Schwarzkopf, Hotter, Windgassen...etc et j'en achète le plus possible, sans perdre de vue que les conditions sonores sont importantes. J'ai une bonne tolérance à tout ce qui est live et autres effets du réel, du moment que l'orchestre et les chanteurs sont audibles de façon optimale. Le live me parait de plus en plus préférable au studio, mais cela se joue au cas par cas.

Dans le symphonique, je préfère les années suivantes : les 60-70 avec tous les Karajan, Böhm, Bernstein...etc en appréciant quand même ce qui est anterieur.

Voilà. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 12:57

Il y a plusieurs sujets dans ton post, mais il n'est pas facile de tout démêler.

********************


Le contexte général est le suivant : l'histoire du disque à commencé il y a environ un siècle, et il n'est pas impossible qu'elle soit aujourd'hui à sa fin. En tout cas, ce qui est certain, c'est que ce secteur est en pleine mutation.

Cette histoire du disque a probablement connu son apogée dans les années 1960. A cette époque, après la montée en puissance et la démocratisation des matériels des années 1930, les maisons de disques n'ont jamais été aussi puissantes, aussi professionnelles et capables de marketing élaboré.

C'est à cette époque que se créent les "grands noms" de l'histoire du disque classique, de façon d'autant plus simple qu'on ne réalise pas aujourd'hui à quel point il y avait en réalité une offre très limitée. Quelques professionnels reconnus qui enregistraient les grandes pièces du répertoire, tout cela très mal distribué. Dans un magasin de disque d'une ville moyenne, on devait trouver, en gros, les Valses de Chopin par Cortot, la cinquième de Beethoven par Klemperer et les Pêcheurs de perles de Bizet par la troupe de l'Opéra comique. Pour plus de choix (après s'être fait traiter de snob prétentieux par le vendeur dudit magasin), prière d'aller dans une grande ville et surtout à Paris.

Je peux me tromper, je n'ai pas connu directement cette époque mais je crois ne pas être si loin de la réalité.

Cet âge d'or que tu te figures était surtout un âge d'offre très limitée.

Les maisons de disques maitrisent tout, et de grands producteurs peuvent lancer leurs "stars" et développer leur carrière sans une concurrence trop rude. Attention, ce n'est pas un dénigrement des vedettes des années 50 ou 60 : les maisons de disque ne les choisissaient pas par hasard, loin de là (en réalité, tout se passait au concert, c'est là qu'on choisissait les grands à promouvoir).

Les années suivantes verront la continuation de cette politique, avec l'idée géniale dans les années 1980 de changer de support et de demander à tout le monde de renouveler sa discographie. Cette époque est aussi l'ère Karajan, dont je crois qu'on ne mesure plus aujourd'hui la chape de plomb qu'elle était dans le monde de la musique classique (j'étais très jeune, mais les souvenirs que j'en ai sont assez gratinés).

Les années 1990 voient toute cette belle mécanique se détraquer, les maisons de disque vivent sur la rente de situation qu'elles ont créées dans les décennies précédentes, il y a beaucoup moins de lancements de stars de la musique classique. L'ensemble des ventes chute et les petits labels mènent une politique de francs tireurs qui est un succès. C'est aussi l'explosion des interprètes sur instruments anciens, méprisés au départ, puis intégrés au système des majors dans la panique de celles-ci qui s'aperçoivent, avec retard, qu'à force d'inertie, elles ont été dépassées par les évènements.

La seconde moitié des années 1990 et les années 2000 sont des années étranges. Multiplication des labels, des enregistrements, des rééditions, explorations de nouveaux répertoires... L'emprise des majors vacille de plus en plus, et celles-ci sont incapables de s'adapter à la nouvelle donne technologique : graveurs de CD puis démocratisation d'Internet et téléchargement massif. Il est de moins en moins facile de lancer des interprètes au rang de star, d'ailleurs on ne cherche plus trop à le faire. Les majors préfèrent la navigation à vue et choisissent la facilité en bradant leurs fonds de catalogues pour gagner, une dernière fois, de l'argent avec leurs grandes campagnes marketing des années 1960. Après les dirigeants actuels, le déluge.

La génération qui accède aux postes de direction dans le domaine de la musique enregistrée va devoir tout réinventer.

***************


Pourquoi ce laïus (bourré de généralités abusives ) ?

En partie parce que je crois que tu ne perçois pas bien cette évolution, et que tu t'imagines que tout cela est le fait d'un monde idéal, dans lequel des compagnies de disques bienfaitrices de l'humanité, dirigées par des gens compétents et esthètes, ont fait œuvre de philanthropie en enregistrant les plus grands interprètes de tous les temps dans leur meilleur rôles, et que, naturellement, la renommée de ceux-ci s'est répandue de par le monde, éblouis que nous étions tous par cet âge d'or de l'interprétation auquel on nous donnait généreusement accès.

Alors que les interprètes plus jeunes doivent, bien entendu, leur relatif incognito du fait d'une baisse générale du niveau qui rend d'autant plus éclatant le génie des grands anciens.

Je ne pense pas que cela soit aussi simple, surtout quand le niveau des jeunes instrumentistes n'a jamais été en moyenne aussi élevé, les orchestres aussi techniques et les jeunes chanteurs aussi libres de voyager et de se confronter aux chanteurs des autres pays (quittes à se retrouver perdus au milieu de nulle part, souvent).

*******************

Ce laïus terminé, tu auras remarqué que j'ai éludé une partie de ton post.

Donc, sinon, je suis d'accord avec toi, je préfère le live au studio.

Je suis très tolérant aux mauvaises qualités d'enregistrements.

Je pense que la musique doit être quelque chose de vivant. Le mieux est d'en jouer, mais quand comme moi, on est un peu poussif sur la question, il faut aller au concert. Comme cela coûte cher, prend du temps, que les salles ne sont pas équitablement réparties de par le monde et de par notre beau pays, que les programmations de ces salles sont souvent très routinières et que des milliers de choses ne sont jamais jouées, que les sièges de ces salles font mal aux fesses, que les interprètes du passé sont souvent passionnants, on doit se résoudre à écouter des disques, en gardant à l'esprit que c'est un pis-aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80504
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 13:42

Guillaume a écrit:
Quelle est votre attitude face aux enregistrements antérieurs aux années 60, opéras, instrumentaux, symphoniques? Cherchez vous systématiquement l'enregistrement le plus récent, ou le plus ancien (dedicated to Mariefran Mr. Green ) ? La mono, le son "live", vous aimez ? Ou au contraire aimez vous profiter du son le plus pur possible, ce qui se défend.

Et les artistes de ces années là, vous les aimez ? (cf salon des glottes et autres) [NDLR = "ces années là", en gros de 1930 à 1960]

Grosso modo: je n'aime pas davantage ni moins les artistes des années 50 que ceux des années 60 ni que ceux des années 70, etc...
Il y a incontestablement du très bon à toutes les périodes.
Je connais moins ceux des années 30 et 40.
Je préfère avoir un son confortable, mais il y a des prises de son excellentes dès les années 50. (avant, c'est plus rare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5492
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 14:57

Je me méfie un peu de tout ce qui est antérieur aux années 60. Ce n'est pas tant que les artistes "anciens" étaient mauvais, loin de là mais bon, je l'avoue tout net, j'aime mon confort auditif. Les enregistrements qui grattent, je n'en veux pas, ça me gâche le plaisir. La mono, je ne suis pas fan du tout. Les live par contre, je n'y suis pas opposé mais il faut que ça reste écoutable (cracheurs de poumons chroniques, direction l'hôpital, merci Arrow ).

Comme je ne suis pas du genre à décortiquer des dizaines d'interprétations pour trouver la meilleure, je me contente d'une bonne interprétation avec un bon son, plutôt que d'aller chercher une version exceptionnelle quasiment inaudible ou gâchée par les éléments que j'ai cités plus haut. Après tout, on a le choix et il y a plein d'excellentes choses récentes.

Morloch a écrit:
... Cette époque est aussi l'ère Karajan, dont je crois qu'on ne mesure plus aujourd'hui la chape de plomb qu'elle était dans le monde de la musique classique (j'étais très jeune, mais les souvenirs que j'en ai sont assez gratinés)

J'étais jeune aussi mais c'est vrai qu'il était LA figure mythique au point d'être le seul que je connaissais (avec Abbado, peut-être). Je baignais pourtant dans un milieu où la musique classique était très valorisée. Le résultat, c'est que Karajan a longtemps été mon chef par défaut, celui vers qui je me tournais spontanément quand je découvrais une oeuvre. Avec des résultats aléatoires (Le Sacre du Printemps par exemple Neutral). Il m'a fallu du temps pour oser aller voir ailleurs. Je ne le rejette pas, il reste quand même une référence pour tout le répertoire germanique du 19ème et je ne sais pas si je parlerais de chape de plomb mais je suis content d'avoir élargi mes horizons de ce point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80504
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 15:27

Cello a écrit:
Je me méfie un peu de tout ce qui est antérieur aux années 60. Ce n'est pas tant que les artistes "anciens" étaient mauvais, loin de là mais bon, je l'avoue tout net, j'aime mon confort auditif.

Je t'assure qu'il y a des merveilles de prises de son dans les années 50.
Ecoute les Reiner chez Mercury, ou les Bartok de Dorati au tout début des années 60.
C'est même souvent mieux que ce qu'on fait aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 15:41

Merci, Morloch, pour ce brillant historique (et après on s'étonnera qu'il ne se passe rien chez toi, sale mécène !).

Sinon, je ne suis pas d'accord sur le disque pis-aller. A titre personnel, je préfère de loin pouvoir m'immerger à loisir dans une oeuvre, la faire tourner dans tous les sens, plutôt que m'asseoir pour écouter de façon relativement passive l'oeuvre que ce soir-là on a mise au programme.

Les deux se complètent très bien, mais je pourrais, le temps aidant de plus en plus, sans problème me passer du concert.

[Oui, je prépare mes pions pour le moment où on me traitera de blasé, l'an prochain...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
nmalleus
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 27
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 21/04/2009

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 15:45

Guillaume a écrit:
Cherchez vous systématiquement l'enregistrement le plus récent, ou le plus ancien ? bounce

Je ne suis pas un passionné d'enregistrements anciens, mais quand il existe une version d'une pièce par le compositeur lui même, il n'y a pas à hésiter (quelque soit le style, de Rachmaninov à Bechet).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/nlmalleus
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 15:51

J'ai tendance à penser le contraire, les compositeurs n'étant pas en principe (et la pratique le confirme souvent silent ) des chefs professionnels ou des pianistes concertistes.

Une grosse exception pour Stravinsky qui dirigeait n'importe comment, mais super inspiré. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 15:58

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai tendance à penser le contraire, les compositeurs n'étant pas en principe (et la pratique le confirme souvent silent ) des chefs professionnels ou des pianistes concertistes.

Oui, les symphonies d'Arnold dirigées par le compositeur sont par exemple catastrophiques. Rien de tel pour Stravinsky dirigeant ses propres oeuvres, c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 16:00

Ah oui, la Première d'Arnold par Arnold, c'est proprement inécoutable ! On dirait qu'il n'a rien compris à ce qu'il a écrit (de magnifique). hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28892
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 16:02

Et Boulez : grand chef ou grand compositeur Mr.Red Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 16:04

Bien vu, c'est une bonne exception. Généralement, il dirige bien ses pièces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80504
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 16:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pianissimo
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 30
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 17:34

Une chose est sûre, c'est qu'à l'époque l'enregistrement devait se faire d'une seule traite.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 18:30

Citation :
En partie parce que je crois que tu ne perçois pas bien cette évolution, et que tu t'imagines que tout cela est le fait d'un monde idéal, dans lequel des compagnies de disques bienfaitrices de l'humanité, dirigées par des gens compétents et esthètes, ont fait œuvre de philanthropie en enregistrant les plus grands interprètes de tous les temps dans leur meilleur rôles, et que, naturellement, la renommée de ceux-ci s'est répandue de par le monde, éblouis que nous étions tous par cet âge d'or de l'interprétation auquel on nous donnait généreusement accès.

Alors que les interprètes plus jeunes doivent, bien entendu, leur relatif incognito du fait d'une baisse générale du niveau qui rend d'autant plus éclatant le génie des grands anciens.


Exactement, surtout pour le premier paragraphe ! Je suis un idéaliste Laughing

Et sinon, d'accord avec David : le disque c'est super, et même parfois mieux que le concert, même si le coté vivant passe à la trappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 18:36

A propos, Guillaume, quelle est ta position par rapport aux enregistrements des années vingt ? Tu as écouté les Urnes parues chez ton label préféré, par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 18:38

Non, pas encore, mais ça viendra. Je réfléchi déja aux années 30-40 bayreuthiennes. cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 18:40

Le vrai problème, c'est qu'il n'y a pas d'intégrales, c'est sûr. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 18:45

Si, pour les années quarante, il existe plusieurs Walkyrie et un/deux Tristan.

Aprés, les années 20, non on doit pas avoir d'intégrales...les intégrales c'est vers 1949 que c'est arrivé, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28892
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 19:06

Bayreuth tu trouveras ton bonheur à partir de 1951 date de réouverture du Festival.
En 49 ... il n'y a pas eu de Festival.
Bizarrement il n'existe pas d'enregistrement pour les années récentes de Bayreuth, j'entend par là des enregsitrements commerciaux, officiels ...
Sinon il y a des bons pirates qui trainent ^^ (et oui j'ai enfin réussi à obtenir le seul Siegmund de Domingo à Bayreuth cool-blue )
Il parait que le Ring de Thielmann sortira en CD ...
Toujours est il qu'il traine en bonne qualité sur le net grace aux enregistrements radios.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 19:09

Oui, je parlais des années vingt, parce que dès les années trente on trouve quelques intégrales, dans un son pas si ignoble d'ailleurs (même si le détail de l'orchestre...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 19:55

Guillaume a écrit:
Exactement, surtout pour le premier paragraphe ! Je suis un idéaliste Laughing

Je ne crois pas que ce soit ce que j'ai écrit... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Jeu 23 Avr 2009 - 22:46

Et ben tu vois Xavier que le topic marche ! bounce

Effectivement, 51 pour la réouverture du Festival, mais l'Abigaille de Callas, les Mexico se trouvent bien avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 11:51

Guillaume a écrit:
Quelle est votre attitude face aux enregistrements antérieurs aux années 60, opéras, instrumentaux, symphoniques? Cherchez vous systématiquement l'enregistrement le plus récent, ou le plus ancien (dedicated to Mariefran Mr. Green ) ? La mono, le son "live", vous aimez ? Ou au contraire aimez vous profiter du son le plus pur possible, ce qui se défend.

Et les artistes de ces années là, vous les aimez ? (cf salon des glottes et autres) [NDLR = "ces années là", en gros de 1930 à 1960]

C'est un petit sondage que je lance, et aussi un débat sur les vieux enregistrements : j'ai croisé des gens qui m'affirmait ne jamais écouter d'enregistrements avant 1960, toujours en stéréo, en affirmant que les artistes de ces années là pouvaient être remplacés par Sutherland, Solti... Laughing (vous imaginez ma réaction)

Personnellement, vous commencez à bien me connaître : j'adore les années aprés-guerre dans l'opéra, tous les Callas, Corelli, di Stefano, Gobbi, del Monaco, Schwarzkopf, Hotter, Windgassen...etc et j'en achète le plus possible, sans perdre de vue que les conditions sonores sont importantes. J'ai une bonne tolérance à tout ce qui est live et autres effets du réel, du moment que l'orchestre et les chanteurs sont audibles de façon optimale. Le live me parait de plus en plus préférable au studio, mais cela se joue au cas par cas.

Dans le symphonique, je préfère les années suivantes : les 60-70 avec tous les Karajan, Böhm, Bernstein...etc en appréciant quand même ce qui est anterieur.

Voilà. bounce
Pas d'attitude préconçue. J'ai apprécié le piano de Schumann avec Y. Nat et C. Haskill et les concertos de Mozart avec E. Fischer. Et j'aime bien A. Tharaud.
Il est vrai que, comme je suis légèrement plus agé que toi, ces enregistrements anciens ne me paraissaient pas être des antiquités lorsque je les ai découverts.
Mono vs stéréo ? Pour du piano solo, ce n'est pas gênant, pour du symphonique ou de l'opéra, un peu plus ; sur du bon matériel pas sur un iPod !
Par contre, j'ai du mal avec des enregistrements qui grattent, des live dans lesquels on entend plus courir que chanter les chanteurs, des voix qui semblent venir de sous un oreiller...
La qualité des chanteurs n'est pas affaire d'époque. Il y en a d'aussi bons aujourd'hui qu'il y a 30 ou 50 ans. Par contre, le style a changé et tu sembles aimer ce style des 40-50's. Affaire de goût, mais aussi d'habitude dont il faut essayer de sortir. Je reste moi-même très attaché à de vieilles cires, pas seulement pour des raisons très objectives.
Il n'y a plus, aujourd'hui, que très peu de production (d'opéra) en studio, réduction des coûts oblige. L'avantage du live maintenant, c'est qu'il ouvre à d'autres oeuvres que les sempiternels Verdi, Bizet, Wagner (que je ne dénigre pas) et "déstarise" un peu le système. Ce sont moins maintenant les grandes maisons de disques qui font les chanteurs que les chanteurs eux-mêmes qui organisent leur promotion (Dessay, M et Mme Gheorghiu, pardon Alagna), ce qui ne retire rien à leurs qualités mais peut les rendre légèrement agaçants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 13:07

Ce que tu dis est infiniment juste à propos du DVD : à cause de la négociation des droits et du marché encore relativement peu fourni, ce sont parfois de petites maisons ou des chanteurs peu connus qui seront largement vendus, à l'inverse du disque qui ne se vend que sur des noms célèbres (c'est particulièrement horrible, dans le baroque, de voir que les meilleurs chanteurs se font remplacer par des stars, parfois même pas spécialistes du tout, pour rendre le produit viable économiquement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Toxic
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 13:35

DavidLeMarrec a écrit:
(c'est particulièrement horrible, dans le baroque, de voir que les meilleurs chanteurs se font remplacer par des stars, parfois même pas spécialistes du tout, pour rendre le produit viable économiquement).
Tu penses à Villazon dans Händel ? hehe Sur lequel je me garderai de porter un jugement, car je ne l'ai pas écouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 13:38

Non, je pensais à Staskiewicz remplacé par deux fois dans des opéras où elle tenait les premiers rôles, plus que brillamment, à la scène (Callirhoé puis Sémélé). Mais il y a des tas de cas comme cela (Randi Stene qui chante dans Thora, alors qu'elle ne participait pas aux représentations, même si le résultat est génial). Keenlyside qui remplace Spagnoli dans le CD des Noces de Jacobs, etc.

Pour Rolando, ma foi, j'ai bien aimé son CD Haendel. C'est bizarre, tout n'est pas réussi, mais il y a vraiment du caractère, l'objet est sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 13:40

Villazon, je le sens sincère dans toutes ses démarches. Et dans tous les répertoires, de Monteverdi à Massenet en passant par Verdi et Haendel, il fait du Villazon, c'est son personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 14:39

Bien sûr, mais Domingo dans le baroque, ça ne donnait pas du tout la même chose.

Il avait trop de voix sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
avatar

Nombre de messages : 9162
Localisation : AnDingMen
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 15:19

ah mais je pense qu'il a beaucoup bossé sur le style, j'aime bien d'ailleurs (Monteverdi aussi), ce n'est pas un fumiste le Rolando.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 15:24

Oui, il a dit lui-même qu'il avait beaucoup travaillé sur le sujet. Le résultat n'est pas tout à fait probant de ce point de vue, mais il ne le chante pas comme du Verdi, c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 18:06

Je suis en train de réécouter tout le Ring de Moralt. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 18:07

C'est quoi ce Ring ? Question Un Ring ancien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 18:09

48-49 à Vienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 21:56

C'est raplapla orchestralement, mais il y a un plateau de folie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Ven 24 Avr 2009 - 22:37

C'est assez lent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 12:19

Xavier a écrit:
Plus émouvante et parfaite techniquement.

Pourquoi tu préfères Callas dans ce cas?


En général tout le monde préfère Callas dans ceci dans cela - pourquoi ?
mystère - peut-être par respect de l'artiste - ce qui est sûr c'est qu'au niveau beauté vocale on a fait beaucoup mieux - sa présence sur scène devait être quelque mais je ne l'ai jamais vu.

C'est la même chose avec toutes les vieilles lunes genre Furtwangler , Walter - Schnabel - Gieseking c'est artistes sont excellents certes mais on a fait tout aussi bien si pas mieux avec le qualité sonore en plus

Je trouve curieux que certains peuvent s'extasier devant des enregistrements qui datent de matuzalem - le son casse l'interprétation bien souvent.

Maintenant ce qu'on peut concevoir c'est que les anciens ( très anciens) ont débuter leurs amours classiques avec ces artistes et que ce son s'est gravé dans leur cerveau à jamais

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6766
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 12:30

LeKap a écrit:
Maintenant ce qu'on peut concevoir c'est que les anciens ( très anciens) ont débuter leurs amours classiques avec ces artistes et que ce son s'est gravé dans leur cerveau à jamais
pas seulement! il y a de réels monuments parmi ces artistes qui sont de vraies références et peu importe que le son ne soit pas celui d'aujourd'hui.
La plus value sonore actuelle ne signifie nullement qu'on doit jeter aux oubliettes les grands du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 12:39

Otello a écrit:
LeKap a écrit:
Maintenant ce qu'on peut concevoir c'est que les anciens ( très anciens) ont débuter leurs amours classiques avec ces artistes et que ce son s'est gravé dans leur cerveau à jamais
pas seulement! il y a de réels monuments parmi ces artistes qui sont de vraies références et peu importe que le son ne soit pas celui d'aujourd'hui.
La plus value sonore actuelle ne signifie nullement qu'on doit jeter aux oubliettes les grands du passé.

Bonjour Otello - je n'irais pas juste qu'à dire qu'il faille les jeter aux oubliettes
il faut même les écouter comme documents de temps en temps - mais tu avoueras qu'une qualité sonore est indispensable , il faut écouter dans de bonne conditions sans être dérangé par des souffles intempestifs , des avions qui passent , un son comme perdu au fond d'un gouffre , bref çà coupe tous nos effets

Si on avait que des chiens écrasés avec du beau son là je suis d'accord vaut mieux écouter un veritable artiste quitte à devoir supporter un son dégeu mais ce n'est pas le cas - nous avons la chance d'avoir quantités d'artistes ayant repris le flambeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6766
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 12:59

LeKap a écrit:
il faut même les écouter comme documents de temps en temps - mais tu avoueras qu'une qualité sonore est indispensable , il faut écouter dans de bonne conditions sans être dérangé par des souffles intempestifs , des avions qui passent , un son comme perdu au fond d'un gouffre , bref çà coupe tous nos effets
comme documents ça c'est certain mais pas seulement car dans ces documents il y a de véritables références toujours valables de nos jours et qui, en tant qu'interprétations, sont gravées dans le marbre.
Par ailleurs, l'interprétation est prioritaire sur la qualité purement technique de la prise de son (même si je reconnais que c'est une plus value de confort)
Un enregistrement génial sur le plan de l'interprétation et plutôt médiocre dans sa prise de son aura toujours plus de valeur qu'un enregistrement passable sur le plan de l'interprétation et génialement enregistré par l'ingénieur du son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 13:05

Je suis d'accord avec ton argumentation - mais actuellement on a des enregistrements qui reprennent à la fois les qualités artistiques et les qualités techniques - donc pourquoi s'en priver au prix d'un seul de ces éléments - sauf dans des cas particuliers ou comme versions historico-sentimentale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80504
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:01

J'ai déplacé en attendant mieux, je pense qu'il y avait déjà un sujet sur la question. (si quelqu'un le retrouve...)

LeKap a écrit:
Otello a écrit:
LeKap a écrit:
Maintenant ce qu'on peut concevoir c'est que les anciens ( très anciens) ont débuter leurs amours classiques avec ces artistes et que ce son s'est gravé dans leur cerveau à jamais
pas seulement! il y a de réels monuments parmi ces artistes qui sont de vraies références et peu importe que le son ne soit pas celui d'aujourd'hui.
La plus value sonore actuelle ne signifie nullement qu'on doit jeter aux oubliettes les grands du passé.

Bonjour Otello - je n'irais pas juste qu'à dire qu'il faille les jeter aux oubliettes
il faut même les écouter comme documents de temps en temps - mais tu avoueras qu'une qualité sonore est indispensable , il faut écouter dans de bonne conditions sans être dérangé par des souffles intempestifs , des avions qui passent , un son comme perdu au fond d'un gouffre , bref çà coupe tous nos effets

Si on avait que des chiens écrasés avec du beau son là je suis d'accord vaut mieux écouter un veritable artiste quitte à devoir supporter un son dégeu mais ce n'est pas le cas - nous avons la chance d'avoir quantités d'artistes ayant repris le flambeau

Sauf qu'avec l'habitude on peut (en tout cas certains y arrivent) faire abstraction le plus possible d'une qualité sonore moyenne, ce qui fait que Callas ou Furtwangler devient une interprétation à comparer d'égal à égal avec nos artistes vivants. (ce qui fait qu'on peut tout à fait préférer Callas ou Furtwangler)
Pour ma part je suis un peu de ton avis, dans le sens où je préfère écouter des artistes enregistrés dans de bonnes conditions (c'est-à-dire après 1955 la plupart du temps), mais d'un autre côté il serait dommage de se priver de ce qui existe avant qui peut parfois être fabuleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:23

Je ne dénigre en rien les anciens - il est dommage qu'ils n'aient pas bénéficié des techniques modernes mes appréciations actuelles sur certains artistes "modernes" en seraient probablement changées

Mais je veux juste dire que personnellement il m'est impossible de faire abstraction de bruits parasites lors d'une écoute concentrée - c'est comme si je finissais par n'entendre plus que cela

Les qualités artistiques ne sont nullement mises en cause dans mon opinion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:25

Je voudrais juste ajouter , que pour un professionnel l'écoute est certainement différente car l'approche de l'oeuvre et le rendu de l'artiste passe en premier plan - la technique d'enregistrement n'arrivant qu'en complément

Je le répète je ne suis qu'un auditeur attentif et passionné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurele
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22856
Age : 26
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:26

Pour certains artistes, les lives sont malheureusement essentiels. Il suffit de citer pour cela Leyla Gencer qui n'a pas eu le droit aux honneurs du studio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18891
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:29

C'est aussi une habitude à prendre... au début, je n'arrivais pas à faire abstraction de la qualité sonore du Parsifal de 51 de Bayreuth (oui oui!!) : je trouvais ça terne et gris, sans relief...

Maintenant, je peux écouter des transferts de mauvaise qualité de 78 tours sans soucis et des enregistrements en direct piratés depuis la salle avec bonheur quand la prestation en vaut la peine!


Et sinon, je suis un inconditionnel des vieilles cires... Embarassed Même si je trouve d'autres intérêts à des enregistrements de meilleure qualité. Par exemple, comment départager Kitège entre Niebolsin et ses chanteurs au charisme immense ainsi que le climat qui s'instaure et la version Gergiev où trône une Gorchakova magnifique, une qualité sonore parfaite rendant l'orchestre superbe mais un manque de magie?
Personnellement je ne peux pas et vais chercher dans les deux... et c'est ce que j'essaye de faire dans bien des cas! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81927
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:29

LeKap a écrit:
Je suis d'accord avec ton argumentation - mais actuellement on a des enregistrements qui reprennent à la fois les qualités artistiques et les qualités techniques - donc pourquoi s'en priver au prix d'un seul de ces éléments - sauf dans des cas particuliers ou comme versions historico-sentimentale
C'est juste, et je suis assez d'accord sur le principe, mais je vois qu'en pratique je reviens vers certains enregistrements où on entend moyennement. Je crois qu'il y a un paramètre important en supplément : le style. Il a beaucoup changé, et ça peut totalement métamorphoser une façon d'aborder les oeuvres.

Donc c'est de toute façon différent, et la prise de son accroît cet exotisme intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80504
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:30

aurele a écrit:
Pour certains artistes, les lives sont malheureusement essentiels. Il suffit de citer pour cela Leyla Gencer qui n'a pas eu le droit aux honneurs du studio.

C'est pas trop le sujet, il y a des live d'excellente qualité sonore et des studios mal enregistrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeKap
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1326
Age : 60
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:30

aurele a écrit:
Pour certains artistes, les lives sont malheureusement essentiels. Il suffit de citer pour cela Leyla Gencer qui n'a pas eu le droit aux honneurs du studio.

je ne connais vraiment pas - est-ce un cas du genre Bonisolli qui n'a pas eu souvent les honneurs du studio

on devrait faire un topic sur Bonisolli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
avatar

Nombre de messages : 28126
Age : 46
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   Mar 10 Aoû 2010 - 14:31

Et très souvent les enregistrements en live sont bien plus vivants que les sudios. Comment peux tu préférer la froideur parfois glaciale d'un CD enregistré en studio à un CD capté lors de représentations ou de récitals?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enregistrements "anciens" (antérieurs aux 60's)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réédition de 1995 de tous les albums antérieurs à X factor
» Enregistrements libres de droits en libre écoute (3)
» Enregistrements libres de droits en libre écoute (2)
» Henri Duparc
» vitesse des enregistrements de robert johnson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie-
Sauter vers: