Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 James DILLON

Aller en bas 
AuteurMessage
dan04
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 01/10/2009

James DILLON Empty
MessageSujet: James DILLON   James DILLON EmptySam 3 Oct 2009 - 2:21

Bonsoir à tous .
J'ai déjà tenté de vous présenter ce compositeur à la rubrique "Musiciens anglais XXeme siecle " sans trop d'écho . Aussi prenant mon courage à deux mains , je tente un nouveau post .

James DILLON est un musicien écossais né en 1950 .
Je ne vous ferais pas sa bio complète , il y en a une bien faite sur le site de l' IRCAM .
Je vous dirai simplement que ses premières oeuvres remontent à 1982 et seraient inspiré de Varese et Xenakis .
L'oeuvre qui m'amène à ecrire ici , a été joué pour la première fois en 2004 , il s'agit de PHILOMELA . Dillon appelle cela "Music-Theatre ".
.
Le livret est tiré d'une tragédie grecque racontant l'histoire de Philomèle , jeune et jolie jeune fille qui sera violé par son beau-frère et qui ensuite lui coupera la langue pour qu'elle ne puisse raconter ses malheurs .Elle tissera donc une toile pour raconter sa triste histoire à sa soeur ( donc si vous avez bien suivi est la femme du violeur ) .
Voilà donc une histoire qui démarre sur les chapeaux de roues .
Dans l'opéra , la toile semble etre remplacée par une robe .

Venons en à la musique .
L'orchestre est assez réduit puisqu'il y a une vingtaine de musiciens seulement . Les chanteurs au nombre de trois :une soprano , une mezzo et un baryton .

J'aurai maintenant des difficultés à décrire sa musique n'étant pas musicien moi-même .
Je dirai qu'elle est plutot atonale me faisant parfois penser au sprechgesang de Schoenberg , parfois plus proche de Webern , peut etre un soupçon de musique spectrale , quelques passages m'ont fait penser à Steve Reich . Vous voyez la variété de musiques j'ai ressenti .
Je l'ai ecouté malheureusement sans le livret , l'ayant acheté par téléchargement .
Malgré cela , je ne me suis pas ennuyé une minute , impressionné par à la fois la richesse et la diversité de l'orchestration .

Je me tais à présent et espère que d'autres sauront mieux decrire par des mots cette musique .
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17267
Date d'inscription : 25/11/2012

James DILLON Empty
MessageSujet: Re: James DILLON   James DILLON EmptySam 28 Déc 2013 - 2:36

James DILLON James-Dillon-008

(beaucoup d’informations ici : http://brahms.ircam.fr/james-dillon )

Associé à l’English New Complexity sans en faire vraiment partie... ce qui est en fait le cas de la plupart des compositeurs qu’on associe d’ordinaire à ce mouvement... La fréquence des formules du type « associé à la New Complexity » est tellement frappante qu’on se demande si ce n’est pas ça, l’E.N.C. : y être associé (et joué par les mêmes interprètes, enregistré par les mêmes éditeurs, etc.) tout en niant en faire partie (« virtuosité / complexité » restant assez péjoratif, certainement !). Difficile en effet de comparer des choses aussi différentes que l’aridité post-sérialoïde de Ferneyhough, l’expressionnisme syncrétique du Finnissy des années 70, le lyrisme quasi-minimaliste d’Emsley, etc. !

J’ai écouté deux œuvres de James Dillon. La première est pour piano seul : The Book of Elements, cycle d’un peu moins d’1h30, en 5 volumes (1997–2002). Ce n’est pas passionnant d’un bout à l’autre, mais... ... J’ai lu à plusieurs endroits que la musique de James Dillon était très inventive en utilisant des techniques traditionnelles. J’ai aussi glané une comparaison avec les Études de Ligeti qui me parait très pertinente. Ce qui me frappe, quant à moi, c’est une espèce de jubilation de la polyrythmie, ici utilisée pour créer des sortes de cellules rythmiques... Le résultat est très ludiqueSurprised 

La deuxième est the soadie waste (2003), pour quatuor à cordes et piano. Vraiment très chouette !

À écouter par ici :
/watch?v=lzHPYnSebHo
/watch?v=ifTirFNVjrI

James DILLON 5023363009126_600  James DILLON 61vngyCu4wL
Revenir en haut Aller en bas
 
James DILLON
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: