Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )

Aller en bas 
AuteurMessage
leo
Mélomaniaque
leo

Nombre de messages : 1684
Age : 59
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 29 Oct - 17:36

Qui a déjà écouté les 8 symphonies de cet illustre inconnu ( à mes yeux du moins ) présenté par le critique Harry Halbreich ( dans un n° d'Harmonie de 1981 ) comme l'un des plus grands symphonistes du XXème comparable à Mahler ou Chostakovitch Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboc.forumactif.org/forum.htm
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83031
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 29 Oct - 19:16

Justement sa 6è symphonie était jouée avant la Turangalîla mercredi soir; une musique très chargée (influences d'Hindemith et Berg j'ai trouvé), utilisant des formes traditionnelles (suites, symphonies, fugues...), qui cherche à impressionner j'ai l'impression, mais au final (pour ce que j'ai entendu) c'est assez vide.
J'ai aussi entendu une suite pour violon seul, là aussi c'est très chargé, très contrapunctique, mais un peu vain à mon sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83031
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 29 Oct - 19:17

En tout cas, "comparable à Mahler ou Chostakovitch"... faut pas pousser non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 29 Oct - 20:35

Il faut écouter son dernier opus, inachevé d'ailleurs. Gesangszene pour baryton soliste et grand orchestre. Il est disponible par Dieskau couplé avec la symphonie lyrique de Zemlinski chez Orféo. C'est composé sur un texte de Giraudoux Sodome et Gomorrhe mais traduit en allemand. C'est magnifique et souverain. Techniquement, il n'y a guère que Diskau qui peut chanter un truc pareil.
Il y a le fameux concerto funèbre pour violon et orchestre aussi. Mais je connais moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 29 Oct - 21:54

Citation :
mais au final (pour ce que j'ai entendu) c'est assez vide.

Ah je ne comprend pas, je croyais que tu avais aime? En tout cas, que ce soit sa suite pour violon ou cette symphonie, ca m'a vraiment ennuye. J'ai l'impression qu'il n'y avait pas de forme, juste une succession d'idees et de gestes (comme trop souvent en musique contemporaine en fait). Et puis ses fugues, on peut pas dire qu'elles etaient vraiment interessantes Rolling Eyes Je pense que l'expression #beaucoup de notes pour rien# colle parfaitement a cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83031
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 29 Oct - 22:01

Bezout a écrit:
Citation :
mais au final (pour ce que j'ai entendu) c'est assez vide.

Ah je ne comprend pas, je croyais que tu avais aime?

J'ai dit que c'était pas si mal que ça, parce que ça avait une certaine "gueule" orchestralement, mais ce qu'il en reste quelques heures plus tard c'est pas grand chose finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 29 Oct - 22:02

Et puis c'est sur qu'apres la Turangalila, ce n'est certainement pas Hartmann qu'on a en tete Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaston
Mélomane gaffeur
gaston

Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Dim 30 Oct - 0:34

De Hartmann j'aime beaucoup le concerto pour violon, j'en ai plusieurs versions, ma préférée est sans doute celle de Hans Maile et Alexander Sander chez Koch, il me semble que Christine Erdinger est pas mal aussi, Zehetmair aussi, il faudrait que je réécoute tout mais il y a des différences sensibles d'interprétation entre les versions que je connais. Je conseille aussi un très beau disque de Ingo Metzmacher avec la 1ere symphonie, qui était couplée avec du Nono, Schoenberg et Martinu (EMI 55424, sans doute supprimé).

Et là c'est pas Balladur mais le compositeur Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S
Le Maître est marteau


Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Dim 30 Oct - 4:03

Hartmann, j'adore littéralement.

Son oeuvre la plus touchante est probablement sa première symphonie. À écouter. les interventions de l'Alto solo me font pleurer! Il s'agit d'un Requiem.

Sinon, son concerto pout violon est pas mal du tout. Je l'ai eu en concert aussi. Ça passe mieux dans une salle en affet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83031
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Dim 9 Déc - 4:14

Quelqu'un connaît ses opéras?

Je suis sûr que ça va intéresser Sauron:
http://www.anaclase.com/dvds/articles/hartmann1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86460
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Lun 10 Déc - 18:08

Il n'existe, à ce qu'il me semble, que Simplicius Simplissimus au disque (un disque Wergo de la radio bavaroise, dirigé par Fricke, avec Donath, Klaus König et Büchner). J'avais vu des extraits de cette mise en scène lors de sa diffusion sur Arte ; franchement sinistre. Le prosaïque façon Lager pour le plaisir de ne pas faire du beau...

Sinon, concernant la musique, c'est tonal, mais sombre, comme ses symphonies. Une décadence par le ton plus que par le langage musical. On peut penser à quelque chose entre Schoeck et Hindemith, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Ven 22 Aoû - 2:05

Je viens d'écouter sa Huitième symphonie, oeuvre en deux mouvements relativement brève et ramassée, qui m'a assez plu. L'orchestration, avec tout un tas de percussions variées à la fonction mélodique essentielle, est vraiment délicieuse, très riche et personnelle: ça en jette, c'est moins bourratif que la Turangalila, ça me plaît beaucoup. Après, il est vrai que l'oeuvre a ses bavardages, ses faiblesses, mais ce n'est jamais lassant; le discours rebondit toujours et ne s'enlise pas; de plus, c'est suffisamment varié pour être toujours intéressant, même dans les moments les plus faiblards. Vraiment plaisant à écouter, moderne sans être agressif, agité sans violence excessive - c'est vraiment chouette!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe21
Mélomaniaque
christophe21

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Ven 22 Aoû - 21:38

bravo pour l'écoute spiritus, bonne analyse de cette 8e symphonie, tu pourras écouter aussi à l'occasion la 7e, c'est à peu près le même style de musique, et également en 2 parties, mais avec un finale incorporé Scherzoso virtuoso (furioso, con brio, ma leggiero) qui fait office de 3e mouvement pendant environ 6 minutes.

la plupart des symphonies durent en moyenne 25/30 minutes, à part la 3e qui dure plus de 35 minutes et se termine par un très long adagio. La 2e est la plus concise avec une durée de près de 15 minutes en 1 seul mouvement. J'ai pu remarquer que de la 1re à la 5e, la tendance symphonique est un final assez doux, le changement s'effectue à partir de la 6e symphonie.

Je ne sais pas combien d'interprétation des symphonies existent, j'ai le coffret de chez Wergo, qui outre les 8 symphonies contient également Gezangszene pour bariton et orchestre. Pour l'orchestre, c'est le Symphonie orchester des Bayersischen Rundfunks, dirigé par 4 chefs différents : Rafael Kubelik, Ferdinand Leitner, Zdenek Macal, Fritz Rieger. Ce coffret est sorti en 1980.

voici un petit aperçu des titres et contenus des symphonies :

- symphonie n° 1 - essai pour un Requiem pour contraolto solo et orchestre basé sur des textes de Walt Whitman. Composée en 1935/36.
- symphonie n° 2 - Adagio pour grand orchestre. Composée en 1946.
- symphonie n° 3 - pour grand orchestre, symphonie commandée par la radio de Münich. Composée en 1948/49.
- symphonie n° 4 - pour orchestre à cordes. Basée sur une symphonie pour corde et soprano, écrite en 1938, mais le final vocal original est ici remplacé par un adagio instrumental. Composée en 1947.
- symphonie n° 5 - symphonie concertante pour orchestre. Est le résultat d'une seconde révision du concerto pour trompette et vents de 1932/33. Composée en 1950.
- symphonie n° 6 - pour grand orchestre. Basée sur la symphonie "L'œuvre" d'après une nouvelle de Zola, écrite en 1938, où un seul mouvement survécu de cette œuvre. Composée en 1951/53.
- symphonie n° 7 - pour grand orchestre, symphonie commandée par la fondation Serge Koussevitzky et dédicacée à la mémoire de Serge et Natalie Koussevitzky. Composée entre novembre 1956 et la fin de 1958.
- symphonie n° 8 - pour grand orchestre. Composée en 1960/62. La première exécution était par Rafael Kubelik, comme dans ce coffret, le 25 janvier 1963 à Cologne. Il y a tout un tas de percussion qui nécessite 2 musiciens en plus des timbales.
- scena "Gesangsszene" - pour bariton et orchestre avec des textes de "Sodome et Gomorrhe" de Jean Giraudoux. Composée en 1961/63.

A sa sortie, le coffret a reçu le prix "Académie Charles Cros 1981", et le "Pris der Deutschen Schallplatten Kritik". Les partitions pour orchestre sont toutes disponibles chez Schott à Mayence.

Je suis d'accord avec Xavier pour dire également que ce n'est pas comparable à Mahler ou Chostakovitch, ou alors dans certains extraits qui sont très courts, mais pas par la forme symphonique. En revanche, pour l'emploi d'un nombre assez conséquent de percussions, là Hartman peut rejoindre Mahler ou Chostakovitch. La 7e ou la 8e ont tout de même un language plus contemporain que les symphonies de ces 2 compositeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schwark
Mélomane chevronné
Schwark

Nombre de messages : 2761
Age : 41
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Dim 1 Fév - 21:41

Pour ma part, j'aime beaucoup son concerto pour violon, une oeuvre sombre, élégante et sobre.
J'apprécie aussi le concerto pour clarinette : riche, divertissant,... chantant? et finissant par un beau mouvement mélancolique.
Par contre j'ai contre j'ai écouté la 4ème symphonie et je la trouve assez pénible, bcp de bruit pour rien.
Du coup j'hésite à découvrir les autres symphonies. La 4ème fait-elle figure d'exception? ou bien est-ce assez représentatif de ces autres oeuvres orchestrales?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 8587
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Lun 18 Mar - 15:34

Pas un mot sur ses quatuors à cordes!
...et pourtant, deux très beaux quatuors, très sombres, datant de 1933 pour le 1er, et de 1945-46 pour le second; des révélateurs d'une époque sinistre. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JerMu
Mélomaniaque
JerMu

Nombre de messages : 501
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Ven 13 Juin - 15:09

Amateurs de Hartmann ça devrait vous intéresser. Une intégrale vient de sortir sur Challenge Records :

http://www.challengerecords.com/products/1382707108/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86460
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 14 Juin - 22:19

JerMu a écrit:
Amateurs de Hartmann ça devrait vous intéresser. Une intégrale vient de sortir sur Challenge Records :

http://www.challengerecords.com/products/1382707108/

Et par quel orchestre (Radio Néerlandaise  I love you ) ! Et par quels chefs : Poppen, Metzmacher, Stenz... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
LeKap
Mélomaniaque
LeKap

Nombre de messages : 1405
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 21 Juin - 9:06

DavidLeMarrec a écrit:
JerMu a écrit:
Amateurs de Hartmann ça devrait vous intéresser. Une intégrale vient de sortir sur Challenge Records :

http://www.challengerecords.com/products/1382707108/

Et par quel orchestre (Radio Néerlandaise  I love you ) !  Et par quels chefs : Poppen, Metzmacher, Stenz... Surprised


Un peu de tout  pété de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26064
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Jeu 9 Oct - 21:44

Jaky a écrit:

Hartmann : symphonie n°5 - Metzmacher

Faut pas se moquer du monde…


Surprised Qu'est-ce que tu n'as pas aimé, l'oeuvre ou l'interprétation ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9417
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Ven 10 Oct - 3:11

Mélomaniac a écrit:


Surprised Qu'est-ce que tu n'as pas aimé, l'oeuvre ou l'interprétation ?

L'interprétation n'était pas en cause mais l'œuvre n'est que du babillage, comme fond sonore pour ceux qui aiment les cuivres, peut-être… J'ai vaguement attendu quelque chose qui sorte de "l'ordinaire" : dans les rythmes, les couleurs ou les thèmes. Le comble vient du second mouvement "mélodie", j'ai attendu vainement qu'elle vienne. Je dois même avouer que bien que la symphonie soit courte je n'ai pas écouté le dernier mouvement. Shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26064
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Mar 30 Jan - 1:19

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Karl Amadeus Hartmann (1905-1963) :

Symphonie n°8

= Herbert Kegel, Orchestre symphonique de la Radio de Leipzig

(Eterna, janvier 1971)

Smile  Dernière symphonie de Hartmann, présentée au public l'année de la mort du compositeur,
à Cologne par Rafael Kubelik qui l'enregistra ensuite chez DG avec l'orchestre de la Radio bavaroise.
Une œuvre rhétorique, pugnace, en deux sections. La Cantilène s'élance en débats passionnés et véhéments.
Le Dithyrambe s'annonce lui-même bipartite : un scherzo à variations qui débute par un ostinato goguenard, enflant sans renier son allure dégingandée.
Puis une brève fugue, peu complexe, qui semble marquer le pas, mais dont l'industrie décharge les tensions auparavant accumulées.
Interprétation aussi historique qu'excellente, et prise de son superlative.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudeyaacov
Mélomane averti


Nombre de messages : 124
Age : 72
Date d'inscription : 14/03/2012

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Mar 30 Jan - 9:17

Mélomaniac a écrit:

Karl Amadeus Hartmann (1905-1963)
Symphonie n°8
Herbert Kegel, Orchestre symphonique de la Radio de Leipzig
(Eterna, janvier 1971)
Dernière symphonie de Hartmann, présentée au public l'année de la mort du compositeur,
à Cologne par Rafael Kubelik qui l'enregistra ensuite chez DG avec l'orchestre de la Radio bavaroise.
Une œuvre rhétorique, pugnace, en deux sections. La Cantilène s'élance en débats passionnés et véhéments.
Le Dithyrambe s'annonce lui-même bipartite : un scherzo à variations qui débute par un ostinato goguenard, enflant sans renier son allure dégingandée.
Puis une brève fugue, peu complexe, qui semble marquer le pas, mais dont l'industrie décharge les tensions auparavant accumulées.
Interprétation aussi historique qu'excellente, et prise de son superlative.




Cette version a été rééditée en CD :
BERLIN CLASSICS 0090482BC
1995 [64.50]



Symphonie No.5 "Concertante" (1950)
Symphonie No.6 (1951-55)
Symphonie No.8 (1960-62)
Berlin Symphony Orchestra / Günther Herbig , n°5, n°6
Leipzig Radio Symphony Orchestra / Herbert Kegel, n°8

Enregistrements :
Berlin Christuskirche, April 1979, n°5
Berlin Christuskirche, February 1979, n°6
Leipzig Bethanienkirche, Jan 1971, n°8

Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musiques-regenerees.fr/
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1526
Age : 32
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 17 Mar - 19:53

J'ai assisté à un concert extraordinaire: Jean-Luc Votano, le Quatuor Danel et l'OPRL dans le Kammerkonzert pour clarinette, quatuor à cordes et orchestres à corde. C'est vraiment bouleversant. Et passionnant. J'avais un peu peur de me retrouver face à un truc terne et qui babillard. Mais alors pas du tout. La fin est vraiment à la limite du larmoyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7359
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 26 Jan - 2:28

En Playlist, Benedictus a écrit:

Symphonie nº7 (1957-58)
Ingo Metzmacher / Bamberger Symphoniker
Bamberg, XI.1996
EMI

J’ai adoré cette symphonie: la puissante armature formelle de Hindemith, mais avec un langage harmonique et des couleurs orchestrales qui sont davantage celle de l’École de Vienne autour de 1910 (on peut aussi penser à Henze, mais en plus structuré et moins impressionniste.)
Dommage que la captation opaque (EMI des années 1990) ne rende sans doute pas pleinement justice au travail de Metzmacher - du coup j’ai assez envie d’essayer l’intégrale à six chef (dont Metzmacher - mais aussi Gaffigan, Stenz, Poppen!) parue chez Challenge Classics.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
Rav-phaël

Nombre de messages : 6405
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 26 Jan - 11:00

pitch alléchant ! combien de fois ai–je écouté Hartmann, zéro serait un mensonge mais je n'ose pas dire plus..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rav-phaël
Mélomane chevronné
Rav-phaël

Nombre de messages : 6405
Age : 25
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Sam 26 Jan - 21:27

Eh bien, merci Benedictus pour l'idée !!!

Trois écoutes, et j'étais chaque fois un peu plus amoureux. Symphonie n°7, Symphonie n°8 ; le pitch était juste je ne vais pas faire le perroquet, c'est admirable, j'adore !!! ;



Kammerkonzert. Alors là... La cerise Sad . La Kammerkonzert est d’une déconcertante efficacité, beauté. Les 30 premières sec. présentent toute l’oeuvre : de l’émotion par la noblesse et l'énergie du son, de la manière la plus simple et évidente qui soit. Comme si je n'avais pas eu le choix. !!! . Nous n'avons, je crois, pas le choix que d'être heureux d'écouter cette musique. C'est fort. La clarinette paraît plus merveilleuse que jamais, dans son écrin des cordes suaves ou agressives, jamais hors d'une chaleur bouleversante. 25 minutes qui n'en paraissent que 10. On aboutit naturellement au final des larmes qui doivent couler. Chapeau !

Oui, ce final, "Fantaisie" — après des Danses sous formes de Thème et Variations — il faut l'écouter ! — va me hanter pendant une foule de journées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7359
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Ven 1 Fév - 0:11


Symphonie nº2 «Adagio» (1945-46)
James Gaffigan / Orchestre Philharmonique de la Radio des Pays-Bas
En public, Amsterdam, I.2013
Challenge Classics


Après deux écoutes successives: cette symphonie - en fait un unique mouvement lent d’un gros quart d’heure - est vraiment une pépite! Elle déploie un art absolument incroyable des tuilages et des strates qui lui permet de proposer une sorte d’errance sinueuse et toujours relancée dans les langages symphoniques de la première modernité.

Après un incipit aux dissonances sombres mais colorées qui rappellent le Schoenberg des 5 Orchesterstücke, un beau récitatif onduleux de saxophone introduit une section plus chatoyante, qui se souvient de Stravinsky et de Ravel, mais sourdement agitée par des contre-courants aux cordes - houles, puis tourbillons - qui culmine en un climax qui débouche sur ce qui s’annonce d’abord comme un adagio mahlérien; mais très vite, des ponctuations miroitantes, des clausules modalisantes le font à nouveau bifurquer vers des couleurs plus «ballets russes»... et cela ne cesse ainsi de se relancer de bifurcation en bifurcation, de tension en détente - jusqu’à un récitatif grave qui s’éteint dans le silence...

J’avais beau connaître l’œuvre, j’ai eu le sentiment de la redécouvrir. Il faut dire que les versions Kubelik (Wergo) et Metzmacher (EMI), absolument méritoires souffraient d’une sonorité assez opaque - alors qu’ici, entre la clarté et le sens du détail, l’art des étagements sonores et de la progression de Gaffigan, la finesse de couleurs et de textures du Philharmonique de la Radio de Pays-Bas, servis par une excellente prise de son, permettent d’entendre une écriture incroyablement riche et élaborée, que l’on n’avait jusque là que pressentir.

Rav-phaël, donc, mais tous ceux qui ici sont sensibles aux musiques orchestrales moderno-décadentes riches, complexes et chatoyantes (Xavier, Anaëlle, David, Greg, Arnaud...): vous pouvez y aller!

Si toute cette intégrale est du même tonneau (et avec des chefs comme Stenz ou Poppen, ça semble envisageable), il ne serait pas impossible que la place de Hartmann symphoniste puisse être sérieusement réévaluée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7359
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Dim 3 Fév - 1:04


Symphonie nº7 (1957-58)
Osmo Vänskä / Orchestre Philharmonique de la Radio des Pays-Bas
En public, Amsterdam, I.2013
Challenge


Contre toute attente, la lecture de Vänskä souligne bien davantage que celle de Metzmacher (cf. supra) la modernité de l’écriture de Hartmann.

La direction est en effet très contrastée: dans l’Introduktion und Ricercare, le côté anguleux et dissonant de cette musique est bien davantage accentué (un peu comme le langage de Webern dans les structures de Hindemith), tandis que les bifurcations de l’Adagio mesto cantanto e tranquillo, malgré les tuilages, y ont moins un caractère de sinuosités que de ruptures; et le Finale (sur lequel enchaîne sans pause l’Adagio) est très animé et vigoureux (assez exaltant dans son genre - on sent vraiment la tension du live.)

Les qualités de focalisation et de clarté du Philharmonique de la Radio des Pays-Bas, ses textures au grain très contrasté, une prise de son très détaillée avec beaucoup de présence, participent à la cohérence de cette lecture.

Je préfère peut-être l’approche et les couleurs de Metzmacher (qui fait sonner cette musique plus «décadent»), mais il faut reconnaître que Vänskä retrouve ici l’élan et le sens du détail qui font le prix de ses Symphonies de Nielsen avec le BBC Scottish (chez BIS.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86460
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Mer 6 Fév - 15:18

Benedictus a écrit:
Rav-phaël, donc, mais tous ceux qui ici sont sensibles aux musiques orchestrales moderno-décadentes riches, complexes et chatoyantes (Xavier, Anaëlle, David, Greg, Arnaud...): vous pouvez y aller!

Moui, je trouve finalement ces dissonances assez conventionnelles : c'est de la musique moderne bien faite, mais pas très personnelle ni saillante. J'écoute ça avec plaisir (et je serais très content d'y assister en concert), mais je n'y reviens pas souvent.

J'ai profité de ton message pour réécouter la 2 (Dohnányi) et la 6 (Leitner-SWRFBB). Ça confirme ces impressions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86460
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Mer 6 Fév - 15:22

En revanche, j'en ai profité pour découvrir les Quatuors, et là, grosse claque. (Zehetmair Quartett, chez ECM.)

Le Premier surtout, tranchant, farouche, mais d'une sorte de beauté assez apaisée, très intense, de la décadence souriante. Le Second est plus lyrique, d'un lyrisme là aussi assez décadent (très mélodique et sombre, on dirait le Schönberg du Premier Quatuor), mais très beau aussi, quoique moins original.

À découvrir absolument !

(En plus, pour toi, le 2 est couplé avec le 2 de Holliger, que je trouve d'une atonalité assez -type et conventionnelle, mais qui fonctionne très bien.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7359
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Mer 6 Fév - 19:56

Ah, moi, je viens de me procurer l'enregistrement du Vogler Quartett chez Nimbus (avec l'op. 73 d'Eisler.)

DavidLeMarrec a écrit:
Moui, je trouve finalement ces dissonances assez conventionnelles : c'est de la musique moderne bien faite, mais pas très personnelle ni saillante. J'écoute ça avec plaisir (et je serais très content d'y assister en concert), mais je n'y reviens pas souvent.
Oui, Hartmann s'inscrit dans une tradition plus qu'il ne réalise de percée esthétique ou ne donne à entendre une singularité très forte. Mais quand même, quelle maîtrise du discours orchestral (ça m'étonne que tu ne sois pas plus sensible à ces tuilages et ces bifurcations.)

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai profité de ton message pour réécouter la 2 (Dohnányi) et la 6 (Leitner-SWRFBB). Ça confirme ces impressions.
Dohnányi, ça doit être très chouette, mais Leitner, ce n'est pas un peu opaque ou épais? Tente quand même cette intégrale néerlandaise à plusieurs chefs (Poppen et Stenz, quand même, ils font bien partie de tes chouchous, non?) Je pensais un peu la même chose que toi quand je ne connaissais que par Kubelik et même Metzmacher (Bamberg capté par EMI...), mais là, ça prend vraiment beaucoup en relief et en articulation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 341
Date d'inscription : 13/04/2018

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Mer 6 Fév - 22:01

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai profité de ton message pour réécouter la 2 (Dohnányi) et la 6 (Leitner-SWRFBB). Ça confirme ces impressions.

Pour ma part, je reviens souvent à la Sixième, qui, comme on dit, ne me laisse pas indifférent. En particulier, la frénésie paroxystique (ou les paroxysmes frénétiques) du second mouvement me semble assez irrésistible.
Metzmacher l'a dirigée à Paris il y a quelques années avec le National... en première partie de la "Turangalîla-Symphonie". Comme quoi, il n'y a pas que Gergiev qui est un ogre.

Cela dit, alors qu'en général, je trouve que ce que fait ce chef est tout à fait intéressant, j'ai été un peu déçu par son intégrale Hartmann et avoue donc rester fidèle aux bonnes vieilles anciennes versions de Kubelik, Leitner et autres.

Il se trouve que la Deuxième est peut-être la symphonie qui m'attire le plus après la Sixième. Il y a un enregistrement de la création par Rosbaud qui vaut son pesant de cacahouètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7359
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Mer 6 Fév - 22:59

JosefK a écrit:
Pour ma part, je reviens souvent à la Sixième, qui, comme on dit, ne me laisse pas indifférent. En particulier, la frénésie paroxystique (ou les paroxysmes frénétiques) du second mouvement me semble assez irrésistible. (...)
Il se trouve que la Deuxième est peut-être la symphonie qui m'attire le plus après la Sixième. Il y a un enregistrement de la création par Rosbaud qui vaut son pesant de cacahouètes.
Moi, c'est plutôt les sinuosités de la 2 et des deux dernières que j'aime par-dessus tout. (Je ne connais pas cette version Rosbaud. Et il faudrait aussi que je tente Kegel pour la 6.)

JosefK a écrit:
Metzmacher l'a dirigée à Paris il y a quelques années avec le National... en première partie de la "Turangalîla-Symphonie". Comme quoi, il n'y a pas que Gergiev qui est un ogre.
Ben... un gars qui a Prometeo de Nono dans son fond de répertoire, déjà...

JosefK a écrit:
Cela dit, alors qu'en général, je trouve que ce que fait ce chef est tout à fait intéressant, j'ai été un peu déçu par son intégrale Hartmann et avoue donc rester fidèle aux bonnes vieilles anciennes versions de Kubelik, Leitner et autres.
Oui, l'intégrale Wergo reste très bien (et puis la 1 par Rieger avec Doris Soffel!...) Cela dit, autant je suis d'accord pour dire que Metzmacher n'apportait pas vraiment de plus-value, autant ce que j'ai entendu jusqu'ici de l'intégrale Challenge renouvelle vraiment mon écoute (surtout pour ce qui est de la richesse du contrepoint et de la subtilité des articulations.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 7359
Age : 44
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Jeu 7 Fév - 23:17

En Playlist, Benedictus a écrit:
Suite à des remarques de David (...):


Quatuors à cordes nº1 «Carillon» (1934) et nº2 (1945)
Vogler Quartett Berlin
Monmouth, II.2001
Nimbus

Effectivement, deux vrais grands chef-d’œuvres, plus «décadents» et moins «modernistes» que les symphonies. À réécouter et à détailler. (En passant, le catalogue Nimbus est assez épatant dans le quatuor décadent.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 86460
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   Ven 8 Fév - 2:03

Benedictus a écrit:
Dohnányi, ça doit être très chouette,

Un peu lisse et joli, je trouve. Plus proche de ce qu'il fait à Berg que de ce qu'il fait à Mendelssohn ou Bruckner, je dirais.


Citation :
mais Leitner, ce n'est pas un peu opaque ou épais? Tente quand même cette intégrale néerlandaise à plusieurs chefs (Poppen et Stenz, quand même, ils font bien partie de tes chouchous, non?) Je pensais un peu la même chose que toi quand je ne connaissais que par Kubelik et même Metzmacher (Bamberg capté par EMI...), mais là, ça prend vraiment beaucoup en relief et en articulation.

Je n'ai hélas pas trouvé dans mes fournisseurs habituels les versions que tu recommandais, qui étaient mon premier choix (mais Leitner, c'est toujours épatant, je ne crois donc pas que ce soit le problème). C'est toujours pareil avec Hartmann : son style est assez exactement dans mes inclinations, et j'apprécie beaucoup ce qu'il fait (je serais ravi d'entendre ça en concert !), mais je peine à m'enthousiasmer sincèrement, spontanément, en l'écoutant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karl-Amadeus Hartmann ( 1905 - 1963 )
» Wolfgang Amadeus Mozart
» Please Please Me (1963)
» Emil HARTMANN (1836-1898)
» Keith Jarrett on the Karl Joseph Riepp Baroque Organ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: