Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 873
Age : 49
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   Mar 18 Jan 2011 - 8:27

Lorsqu’on évoque les oeuvres de compositeurs de ce qu’on appelle les écoles nationales, (compositeurs tchèques, scandinaves ou autres) je lis souvent souvent, sur le forum ou ailleurs dans des chroniques de musique, le terme de folklore ou de folklorisme. Si cela est justifié dans certains cas, cela me chiffonne bien souvent pour des raisons que je voudrais exposer pour ensuite éventuellement en débattre. Ce n’est pas une simple de question de terminologie à mon avis, et il ne s’agit pas pour moi de jouer sur les mots.

J’aimerais d’abord évoquer comme point de départ la notion de folklore dans le champ des musiques traditionnelles ou populaires, pour pouvoir ensuite revenir à cette question dans le cadre de la musioque classique qui nous occupe en priorité sur ce forum. Cette digression avant d’en arriver à ce qui nous intéresse est nécessaire.

- Folklore et tradition.
La tradition c’est un mode de vie, le folklore est une représentation de ce mode de vie.” Je m’explique sur cette phrase : Les musiques traditionnelles sont des musiques de tradition orale, de tradition populaire, liées bien souvent à des événements de la vie en société. Les danses intervenaient dans des mariages, des travaux de la communauté comme des battages agricoles, etc... Par opposition le folklore correspond à une image d’Epinal, une représentation identitaire souvent refabriquée.
Le XIXè siècle a généré nombre de ces cultures “folkloriques”, quand la vraie tradition remonte à un fonds beaucoup plus ancien. A cette époque les folkloristes composent dans un contexte identitaire ou patriotique des chansons qui n’ont rien à voir avec le fonds ancien et dont le caractère est très différent (l’essence même de la musique traditionnelle, ses rythmes en sont souvent absents), et avec souvent des accompagnements qui gomment les modes musicaux utilisés dans ces musiques.
Mais quand Bartók va collecter en dans les campagnes de Hongrie, de Transylvanie des thèmes qu’il réutilisera, il va puiser dans la matière brute, il n’y a rien de folklorique là-dedans. Quand l’association Dastum va collecter en Bretagne des anciens qui chantent des chansons traditionnelles apprises par oralité de génération en génération, ces anciens n’ont pas la prétention de faire de la musique “celtique”, ils chantent les chansons du pays, au sens très local du terme et non régional.

- La différence entre folklore et tradition aujourd’hui dans les musiques traditionnelles.
Dans le domaine des musiques traditionnelles telle qu’elles sont pratiquées aujourd’hui, si dans les années 70 on parlait de courant “folk” , on parle aujourd’hui à juste titre de musiques traditionnelles, le terme de folklore est même devenu péjoratif. Pourquoi ? parce que même chez les musiciens qui modernisent cette musique, la font évoluer, utilisent certains métissages, il y a un souci de puiser dans la tradition (les fameux collectages sont je parlais) et de ne pas être dans le cliché.

[Je vais prendre un exemple que je connais très bien et que certains ici connaissent, celui de la musique bretonne car étant une des musiques traditionnelles les plus vivantes en France aujourd’hui, c’est assez parlant. On pourrait considérer que les cercles celtiques, les bagadoù, et surtout les danseurs en costume donnent une représentation plus ou moins folklorique de ces traditions. Mon propos n’est pas ici de porter un jugement, mais de dire qu’il y a une dimension folklorique liée à ce mode de représentation; on peut considérer que si on replace les danses dans leur contexte d’origine, après un battage par exemple, il y avait bien des coiffes, des habits traditionnels, mais les gens n’étaient pas costumés. Alors aujourd’hui il est sûr qu’on ne pratique plus ces musiques dans leur contexte traditionnel d’origine. Mais lorsqu’on va dans un fest-noz, où il y a un fantastique lien inter-générationel de par la variété des âges de fréquentation, les gens sont habillés en tenue de ville, on a une représentation d’une société actuelle. Si on ajoute une musique qui a évolué de la façon dont je l’ai décrite plus haut, on est dans le contexte de la musique traditionnelle plus que du folklore. (C'est une musique traditionnelle vivante aujourd'hui, plus urbaine, mais des veillées de pays dans la tradition d'autrefois existent toujours.)]

- Alors, folklore ou tradition en musique classique ?
Comme je le disais, quand Bartók ou Kodaly utilisent des thèmes collectés dans les campagnes, il utilise une matière brute, une musique traditionnelle. De même pour Grieg qui a collecté les violoneux de la région du Hardanger en Norvège. Bien sûr l’utilisation en musique savante, la réutilisation, l’aspect profondément identitaire de certaines oeuvres des écoles nationales tendent à la notion de folklorisme; mais cela fait débat pour moi :
- Déjà quand Grieg utilise dans la scène de mariage de la version intégrale de la musique de scène de Peer Gynt un authentique hardingfele (violon du hardanger) joué brut, sans arrangement ni accompagnement, on a un bel exemple de musique traditionnelle dans la musique classique.
- Alors en effet, à partir du moment où les folkloristes composaient une musique populaire fabriquée, on pourrait aussi parler de folkore dès lors qu’un compositeur composent un thème d’inspiration traditionnelle. Sauf que quand Dvořák compose un furiant (6è symphonie par exemple), ou quand Grieg écrit un halling, ils utilisent une structure et rythme de danse existante et s’inscrivent dans une certaine tradition, beaucoup plus que dans le folklore. Au même titre qu’un musicien traditionnel breton peut composer une gavotte aujourd’hui, ou un irlandais écrire un reel, sans faire du folklore.

- L'exemple de la musique espagnole ou d'inspiration espagnole, où on trouve folklore et tradition.
De Falla : Ce qu’on ressent dans le chant chez De Falla, et par extention dans sa musique intrumentale est très profond. C’est pour moi clairement le duende, l’âme du flamenco qui ressurgit ici chez quelqu’un qui est chevillé corps et âme à sa culture. Quand Chabrier écrit la carte postale España, on est clairement dans l’image d’Epinal, soleil et castagnètes. Personnellement je considère cela comme du folklore.

C’est donc pour moi plus qu’une simple question de mots. L’inspiration populaire d’un Falla, d’un Dvořák ou d’un Enesco, de par leur authenticité et leur sincérité, sont une richesse qui constitue en partie la valeur de ce qu’on appelle les écoles nationales. On est pour moi très loin du folklore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   Mar 18 Jan 2011 - 10:16

Merci pour cette belle introduction.

Bartók oppose musique populaire pure et musique savante d'allure populaire. Cette dernière étant celle qui a inspiré Brahms, Liszt, Chopin ; Haydn aurait lui été influencé par une musique populaire authentique. Pour lui la musique populaire pure est directement assimilable à la musique paysanne non influencée par l'urbanité, une musique simplement composée de mélodies. Il considère que la musique populaire pure originelle est un phénomène naturel, et que donc elle est parfaite, idéalement proportionnée. Elle sort d'une masse paysanne non éduquée, alors que la musique savante d'origine populaire est rattachée à des individus particuliers, qui se sont appropriés certains rythmes ou certaines mélodies populaires tout en les adaptant aux exigences du public de la musique savante. Ainsi Bartók montre que la musique savante d'allure populaire hongroise est parfois diatonique alors que les mélodies populaires pures ne le sont jamais. Bartók voit la musique populaire pure comme une source de richesses monumentale, il y retrouve les caractéristiques qu'avaient les chants ancestraux des hongrois, et voit dans le fréquent pentatonisme une réminiscence des origines asiatiques des Hongrois.
Tous les essais que Bartók a écrit sur le sujet sont passionnants, je vous invite à les lire, d'autant plus qu'il utilise plein d'exemples concrets pour définir puis montrer l'éventuelle exploitation de la musique populaire pure.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   Mar 18 Jan 2011 - 10:40

Tu penses à une édition particulière ?
Je connais un petit bouquin sur le sujet (cf. fil Bartok) mais pas les écrits de Bartok lui-même.
Spoiler:
 


Dernière édition par jerome le Mar 18 Jan 2011 - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   Mar 18 Jan 2011 - 10:47

Oui merci pour cette explication.

Le terme 'Folklorique' est souvent péjoratif, j'aime mieux de terme de musique populaire ou régionale. Si on prend les exemples de Bartok et des compositeurs nordiques, ils ont bien fait de puiser dans la musique de leur arbre généalogique, c'est ce qui leur donne une couleur propre.

En France il y a très peu d'exemple de musiques populaires en classique, quelques motifs seulement, mais la musique en France a été étatisée très tôt. Il n'y a guère que Canteloube qui ait exploité la musique régionale d'Auvergne avec plus ou moins de bonheur, et qui est qualifié avec dédain de folkloriste!

Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   Mar 18 Jan 2011 - 11:31

jerome a écrit:
Tu penses à une édition particulière ?
Je connais un petit bouquin sur le sujet (cf. fil Bartok) mais pas les écrits de Bartok lui-même.
Spoiler:
 
Oui c'est ça.
Le catalogue de cet éditeur est fabuleux (Kurtag, Ligeti, Bartok, Webern, Adorno, Dahlhaus, Holliger, Wyschnegrasky,...).
Je suis dans le Bartok en ce moment et c'est éminemment intéressant. Quasiment rien n'avait été traduit en français jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
avatar

Nombre de messages : 4576
Age : 29
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   Mar 18 Jan 2011 - 12:25

Pelléas a écrit:
En France il y a très peu d'exemple de musiques populaires en classique, quelques motifs seulement, mais la musique en France a été étatisée très tôt. Il n'y a guère que Canteloube qui ait exploité la musique régionale d'Auvergne avec plus ou moins de bonheur, et qui est qualifié avec dédain de folkloriste!
La France n'a pas échappée au nationalisme en musique. On peut citer Jean-Baptiste Weckerlin, Bourgault Ducoudray et Vincent D'Indy comme "collecteurs" de chansons populaires. (comme on appelait alors la musique traditionnelle)

De plus, on ne compte pas le nombre d'oeuvre qui réutilisent la musique traditionnelle française dans le dernier tiers du XIXè : d'Indy (Symphonie sur thème montagnard), Massenet (Scènes alsaciennes), Saint-Saëns (Rhapsodie d'Auvergne), et je ne cite que des noms connus. Une multitude de petits compositeurs oubliés ont utilisé ce folklore ou ont imprimés des harmonisations de chansons populaires, et ce, jusque des les années 1930. (et peut être encore au-delà) Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Resigned
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 33
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   Mar 18 Jan 2011 - 14:33

Iskender a écrit:
Quand Chabrier écrit la carte postale España, on est clairement dans l’image d’Epinal, soleil et castagnètes. Personnellement je considère cela comme du folklore.

Aurais-tu d’autres exemples de ce que tu appelles folklore? Car en l’occurrence la différence que je vois avec les musiques traditionnelles, c’est que c’est un musicien écrit sur un pays qui n’est pas le sien. Il y a aussi Iberia de Debussy. L’objectif n’est pas de sonner « authentique » mais de décrire par la musique l’image qu’on se fait du pays, ce qui n’est pas moins noble que de faire du vrai traditionnel. Je vois ça plus comme des fantaisies que comme du folklore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 873
Age : 49
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   Mar 18 Jan 2011 - 17:00

Ce que tu dis est tout à fait vrai. En fait je ne veux pas décerner un label tradition ou folklore, bien ou pas bien pour chaque oeuvre. Je prends l'exemple d'España (pour te répondre directement j'aurais pu citer capriccio espagnol) surtout pour mettre en valeur qu'en comparaison Falla ou Albeniz c'est vraiment ancré dans quelque chose de profond, loin du folklore. Mais on peut en effet décrire quelque chose de l'extérieur de façon réussie (Debussy, Ravel en l'occurrence).
Ce qui me gêne ce n'est pas qu'on ait composé des oeuvres descriptives bien sûr mais qu'on parle de folklore pour des compositeurs et des oeuvres qui prennent racine dans une matière traditionnelle authentique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?
» Stravinsky - Le Sacre du printemps
» Mes PARTITIONS pour clavier et piano
» Qu'est-ce que la musique populaire ?
» Musique savante Musique populaire (3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: