Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-54%
Le deal à ne pas rater :
BOSH – Aspirateur Balai sans fil et sans sac – Readyy’y 2 en 1 ...
91.09 € 199.99 €
Voir le deal

 

 Charles TOURNEMIRE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4363
Age : 920
Date d'inscription : 27/11/2008

Charles TOURNEMIRE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Charles TOURNEMIRE - Page 5 EmptyLun 26 Fév 2018 - 17:08

Cololi a écrit:
Je préfère largement Tournemire à Bach hehe

Ah tiens? Je croyais que c'était LULLY, Bach puis les autres dans le limbes de ta mémoire hehe
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Megistocera
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 23/05/2020

Charles TOURNEMIRE - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Charles TOURNEMIRE   Charles TOURNEMIRE - Page 5 EmptySam 30 Mai 2020 - 12:34

\"DavidLeMarrec en 2006 a écrit:



    4.8. La Huitième Symphonie Op.49, « Le Triomphe de la Mort »

Composée de 1920 à 1924, elle est la dernière symphonie de Tournemire, composée à la mort de sa femme avec la dédicace suivante : « Pour ma femme à jamais dans les hauteurs ».

Commentaire DLM

Une œuvre très surprenante, en cinq mouvements attacca, qui se veut sombre mais qui n’échappe pas aux couleurs optimistes par réflexe de Tournemire. L’usage des bois est prédominant (dont des réponses de saxophone), et surmonte les abîmes de profondeur des cordes, qui vibrent dans l’extrême grave la certitude du trépas. Par moment, certains unissons étranges rappellent le Prélude de Fortabelsen/Antichrist de Langgaard.
La structure est comme de coutume fondée sur des motifs repris, mais la continuité semble plus difficile à saisir, fondée sur des pépiements et des échos, tandis que les motifs eux-mêmes paraissent scandés jusqu’à l’obsession, se contentant de changer d’aspect ou simplement de pupitre.

Sans doute la symphonie la plus française de ton de Tournemire, la plus énigmatique aussi, avec des bribes de chants populaires à la Le Flem qui émergent sur cet océan de déploration presque badine. Très surprenant.

Charles TOURNEMIRE - Page 5 B00000464Y.01._AA130_SCMZZZZZZZ_V1057209484_
Couplée avec la Troisième dans le disque Marco Polo. Voir ci-dessus.


Ajoutons que toutes les versions Almeida sont très réussies, fort bien mises en place, dans une prise de son tout à fait claire.



J'écoute de temps en temps cette symphonie que je trouve globalement apaisante et très satisfaisante dans ses recherches de pâte et teinte sonore.
Revenir en haut Aller en bas
 
Charles TOURNEMIRE
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: