Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Super U et ...
Voir le deal

 

 Hermann Scherchen (1891 - 1966)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyMar 2 Aoû 2011 - 9:56

Bertrand67 a écrit:
Ah c'est bien toi aussi ca me rassure Razz (tu me diras j'ai bien les brandebourgeois par Abbado et les 4 saisons par Karajan...)

Bah ! J'ai bien, en vinyl une Water Music par Boulez ! Et Scherchen dans les Quatre Saisons c'est d'une puissance rare et en même temps d'une poésie immanente qu'on rencontre peu, après tout (le largo de l'Inverno).
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyMar 2 Aoû 2011 - 9:59

antrav a écrit:
Le Requiem de Mozart enregistré en 1958 avec l'Orchestre de l'Opéra d'Etat de Vienne. Sena Jurinac, Lucretia West, Hans Loeffler et Frederik Guthrie pour les solistes.

Complètement déjanté comme parfois.
Le parti pris ici est d'en faire une succession de climats indépendants.
Les tempi sont tous extrêmes, tellement lents parfois que le choeur ou les solistes se trouvent surpris, comme souvent on imagine qu'il y a eu peu de répétitions.
C'est une vision. L'impression d'une chevauchée sur place, la lenteur (comme dans le Kyrie, l'Hostia tendu ou le Confutatis) est-elle déjà la paralysie de la mort mais soutenue par l'angoisse qui se décharge dans des passage presque sauvages (dans lequel le choeur est exceptionnel) comme dans le Rex Tremendae ou le Dies Irae ?
Un Lacrimosa sur un tempo de valse, élégiaque...
L'Agnus dei est mystique, suspendu dans les airs... Very Happy

A redire que le choeur est fantastique, tout est clairement compréhensible, comme la houle c'est presque lui qui mène l'affaire. Les solistes m'ont moins marqué mais courageusement se lancent dans l'expérience, chanter parfois si lentement doit éprouver j'imagine. Il y avait longtemps que je n'avais pas pris plaisir à écouter cette oeuvre que je croyais trop ressassée.
L'orchestre semble totalement adhérer à cette vision, léger, les pupitres très équilibrés. On n'est pas loin pour moi du niveau de la Saint Matthieu.

Version géniale qui n'est pas sans me faire penser à Harnoncourt II chez DHM. Le terme de vision me praît très très justement choisi ; rarement aussi approprié. A la fois course vers l'abîme et méditation ; scandée, haletante mais aussi sereine. Peut-être le plus beau Lacrymosa de la discographie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyDim 4 Nov 2012 - 16:00

Scherchen en répétition (mis en ligne par l'éditeur) :

L'anglais est superbe, mais ce qui frappe c'est une certaine autorité, ça ne rigole pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Bateleur131
Néophyte


Nombre de messages : 15
Age : 25
Localisation : Boston
Date d'inscription : 23/11/2015

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyVen 27 Nov 2015 - 2:30

On peut parler de sa deuxieme de Mahler???
Malgre le fait que ce soit une oeuvre resassee, qui peut etre plate, que j'ai ecoutee jusqu'a la nausee, son interpretation est un miracle. J'etais scotche du debut a la fin. Moi qui suis partisan des tempi rapides de Klemperer (Concertgebouw et consorts), ses 25 minutes du premier mouvement ne m'ont pas paru une seconde de trop vu la teneur du message et la foi en la musique. Vraiment un enregistrement unique de nudite a la fois du detail porteur de l'expression la plus extreme, et de la sonorite la plus malleable.
Un autre must est son Heroique de Beethoven, avec l'orchestre de l'opera de Vienne. Les archets des cordes fument sous l'effet de la vitesse - et de la force de conviction de Scherchen. Le dernier mouvement s'apparente a un tourbillon de rhetorique et de logique, une connexion entre humeur et ethos varies qui est fascinante. Le poids habituel du premier mouvement - du essentiellement a sa longueur - est allege, grace a une conscience toute classique et cependant plein de mystere, d'orage, dans le passage et la fluidite de changements. Incroyable. Pas du tout une premiere interpretation - mais un bout du monde, une preuve de la puissance de l'interprete.
Il y a beaucoup a dire sur ses interpretations et sa vie, mais son devouement constant a autant de musiques - misere que c'est rare au 20e siecle!
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28604
Date d'inscription : 21/09/2012

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptySam 12 Mar 2016 - 0:20


bounce A paraître bientôt, coffret de 39 CDs, à l'occasion du cinquantième anniversaire de la disparition de Scherchen

http://www.amazon.it/Art-Scherchen-Box-39-CD/dp/B01B6XEVEA

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 81rzMMhzZKL._SL1500_
Revenir en haut Aller en bas
gazbunap
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 25/02/2019

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: enregistrement mystère, scherchen vivaldi   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyLun 25 Fév 2019 - 16:30

bonjour à tous (oui je suis nouveau)
quelqu'un a-t-il vu, touché un enregistrement stéréo du cimento dell armonia, scherchen?
les quatre saisons se trouvent facilement en stéréo, enregistrement 1958. mais pour le reste, je trouve 1954?
violoniste identique: olevsky
le coffret do-ré-mi est en mono, de même les offres de streaming ou téléchargement archiphon (sauf 4s en stéréo), avec date enregistrement quand même 1958.
MERCI
Revenir en haut Aller en bas
gazbunap
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 25/02/2019

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: bis repetita   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyDim 10 Mar 2019 - 14:45

ah mais, je m'accroche!
tous ces mélomanes, discophages à grandes oreilles, et aucune réponse?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90890
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyDim 10 Mar 2019 - 16:15

J'ai quelque part une version des Saisons de Scherchen (excellentes, ce type avait vraiment une fibre particulière, il sentait des vérités dans cette musique qu'on n'a redécouvertes que bien plus tard), mais en mono en crois. En tout cas je n'en ai qu'une, et sous forme dématérialisée (des fichiers libres de droit mis à disposition par un membre du forum, Vartan je crois), donc je ne puis t'aider, hélas.

Peut-être des précisions sur les sites spécialisés (dédiés au compositeur, ou les sites discographiques comme Discogs.com ?).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyDim 10 Mar 2019 - 17:10

Sur ce pdf : Discographie de Scherchen un seul enregistrement de l'opus 8 existe, de 1959. Les enregistrements indiqués "stéréo" sont peut-être en fausse stéréo.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2341
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyDim 17 Jan 2021 - 14:28

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 51gqlb10



Commandé récemment 3 cd de Scherchen,avec en retour , à l'écoute plutôt deux déceptions et le troisième,qui pour moi,justifie pleinement son achat .Le premier CD,est celui-ci-dessus, mais j'aimerai dire avant, qu'on attend beaucoup trop en général, d'anciens chefs d'orchestre qui ont eu ,une grandé réputation à leur époque et qui ,vu maintenant la grande concurence,s'est beaucoup amoindri,comme si, ils allaient transformer une oeuvre, en ce qu'elle n'est pas,ou bien lui insuffler plus de vie que dans les autres versions.Ainsi avec ce live enregistré par Radio Prague en 1951, avec Scherchen au pupitre et une partie sans doute de l'orchestre philarmonique de Prague.D'abord cette sérénade n°12,K361,et qui pourtant ,il me semble,n'a rien à voir avec la Gran Partita, et ce ne sont qu'une sélection, lecture qui paraît pour moi, vraiment scolaire et sans grande vie, jamais je n'aurai parié , que Scherchen était au pupitre.
La sérénade nocturne,N°8,K239,est toute aussi ennuyeuse et d'une lenteur assez catastrophique dans son menuetto.Bon le son, laisse à désirer, mais je suis très déçu,par cette conception,même si le rondo finale a une certaine agilité et prestance .
Bon passons vite , à la symphonie 29 ,le grand morceau de la soirée.
Le premier mouvement monte en puissance progressivement,et il y a une vraie clarté,dans les développements thématiques;On pourrait même déjà dire ,qu'elle a tout d'une grande cette symphonie.
Scherchen attaque, l'andante très rêveusement,tout est en modération et finesse ,même si ça reste lointain question son.Scherchen s'en tire très bien de cet andante ,dommage que la prise de son, soit pas terrible.
Le petit Menuetto est aussi très équilibré ,Scherchen jouant habilement sur les contrastes.
Par contre, on retrouve le grand Scherchen dans ce dernier et court mouvement,c'est vrai que ce mouvement est assez beethovenien, il fait merveille,vraiment dommage,encore une fois, qu'on ait pas un enregistrement plus clair et plus net.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2341
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyDim 17 Jan 2021 - 17:29

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Strad510

Par contre, pour le disque ci-dessus, je ne peux que tarir d'éloges,pour ce concert de janvier 1964,ou Scherchen avec l'orchestre de la Radio-télévision française,donne une très vivante Pastorale de Beethoven et de superbes Variations pour orchestre de Schoenberg, pourtant un orchestre assez peu familer, avec cette oeuvre, et qui s'en sort, très bien ,vu les nombreux applaudissements qui suivent l'interprètation.Bon encore, une fois, ce sont des archives et on ne peut demander, à ce genre de documents, d'avoir la qualité studio.c'est une assez belle , et vivante Pastorale,avec les vents remarquables de l'orchestre. oui on retrouve Scherchen dans son élément,au meilleur de sa forme.Le miracle, si c'en est un,c'est plutôt les étonnantes Variations pour orchestre de Schoenberg, Scherchen,en fait ressortir toute la richesse et la complexité, mais facilement.J'ai un concert du même acabit, avec Rosbaud à la direction, c'est plus sage,intimidant,plus oeuvre complexe,qui se referme sur elle-même, là, on voit bien la différence de ces deux chefs,l'un va vers l'épanouissement et l'autre ,vers un conservatisme certain, bon ,il faudrait, que je vérifie quand même,c'est de mémoire, je dis peut être des conneries.Quoiqu'il en soit, c'est un pur plaisir , de découvrir cette version, live des Variations et comme je l'ai dit ,plus haut, le public ,vu les applaudissements, y a pris beaucoup de plaisir aussi.On peut aussi , y trouver quelques explications, l'oeuvre n'est pas longue, elle dure une vingtaine de minutes, et puis cette richesse de sons, qui arrivent de partout,ça peut intimider et surprendre agréablement l'auditeur, même si au début, on y comprend sûrement rien.Je le répète ,encore une fois, les gens vous font plus peur, en parlant négativement d'une certaine musique, qu'en la faisant écouter directement. Le discours brouille plus l'intellect, que l'écoute première et sans préjugé ,de la musique elle-même .
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2341
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 EmptyVen 22 Jan 2021 - 10:55

Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 41dkgf10

Un disque ,que j'ai acheté surtout pour la 6ème symphonie d'Hartmann, Scherchen ayant ,une réputation méritée, de créateur exceptionnel,d'oeuvres contemporaines,Hartmann était toujours vivant, puisqu'il est mort en 1963 . La datation de l'enregistrement est de juin 1954 et l'orchestre de la radio de Frankfort.La création de l'oeuvre ,eut lieu, un an avant ,à Munich sous la baguette de Jochum .J'aime beaucoup son enregistrement à  Scherchen,il  sait toujours appuyer, là ou il le faut en général.C'est une oeuvre qui paraît simple de premier abord,et pas très longue, mais qui a ses recoins secrets,sa propre construction organique, et quelque chose presque d'apollinien,mais aussi  tendu et tenace  dans l'adagio.Un curieux adagio pour finir .Etat de chose qui change complètement, avec le mouvement suivant ,ou c'est beaucoup plus bousculé et conflictuel.
La suite  de Pulcinella,est la version,révisée par Stravinsky en 1949, ici avec l'orchestre de Berlin et 3 solistes vocaux, elle est aussi assez surprenante, à son écoute, car Scherchen  met toujours en valeur ,des détails qui sont primordiaux et qui,sans ces simples détails, l'oeuvre n'aurait plus, la même écoute ou la même vision.C'est une oeuvre que ,personnellement j'aime bien, même si elle a été assez vilipendée, pour son néo-classisme baroqueux.Le reste est pour moi (Suite de King Arthur de Purcell et Elisabethan Dances, est pour moi, très secondaire, désolé .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hermann Scherchen (1891 - 1966)   Hermann Scherchen (1891 - 1966) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hermann Scherchen (1891 - 1966)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: