Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur la barre de son Yamaha YAS-108
179.99 € 299.99 €
Voir le deal

 

 Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 18 Jan 2008 - 20:41

Modérateur vert : (tiré du fil sur la 3e école baroque française)

DavidLeMarrec a écrit:
Quoi de Boismortier ? Pour ma part, c'est surtout Don Quichotte qui est incontournable, moins la musique de chambre et les motets avec symphonie.
Don Quichotte justement Very Happy

Je suis tombé sous le charme des motets avec symphonies enregistrés par Niquet et réédités en 2004 chez Accord. J'avais envie d'approfondir la question.


Dernière édition par WoO le Mar 27 Nov 2012 - 16:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 18 Jan 2008 - 21:23

WoO a écrit:
Don Quichotte justement Very Happy
Un bijou Exclamation Peut-être l'opéra qui rend le plus justice à la nature de l'oeuvre de Cervantes. Et une fête permanente, pleine de fantaisie. Stephan van Dyck est superbe.

Peut-être le chef-d'oeuvre comique du baroque français. Je trouve ça bien plus réjouissant que Platée, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 18 Jan 2008 - 21:27

Tu me mets l'eau à la bouche !

Les quelques extraits entendus sur Amazon étaient déjà bien appétissants...


Dernière édition par WoO le Mar 25 Mar 2008 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 18 Jan 2008 - 21:36

Ce qui est formidable aussi, c'est la transposition de la langue très dépouillée de Cervantes dans le cadre classique français. Sans perdre une once d'esprit.

DON QUICHOTTE, abattant le sanglier
Expire sous mes coups, discourtois enchanteur !
Mon bras, à défaut du tonnerre,
des monstres sait purger la terre.

SANCHO
Tout cède à notre valeur.

DON QUICHOTTE
J'ai vaincu le géant, vivez Altisidore,
Jamais en vain l'on ne m'implore.

ALTISIDORE
Un géant ?

SANCHO
Les géants malins
A leur gré changent de figure ;
Un jour déguisés en moulins,
Ils nous ont disputé l'honneur d'une aventure.


Formidablement condensé !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge

Nombre de messages : 6307
Age : 31
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 18 Jan 2008 - 21:42

Oui, ce disque est un petit bijoux.

Avis aux admins, pour poursuivre plus loin cette conversation dans un sujet "Boismortier"...
Revenir en haut Aller en bas
bouddha
Mélomane averti
bouddha

Nombre de messages : 265
Age : 75
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/03/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMer 6 Fév 2008 - 18:16

Concernant Boismortiers

sa musique de chambre mérite également une écoute bienveillante et attentive.
Boismortier J-B. de Perreau S. - flûte Variations en mineur Pierre Verany PV 702111
Boismortier J-B. de Badinage Sonates p. flûte, hautbois, bassons, clavecin Meridian CDE 84335
Boismortier J-B. de Ensemble baroque italien 6 sonates p. Flûte Nuova Era 7197
Boismortier J-B. de (2 CD) Concert Sprituel - H. Niquet Sérénades françaises, 4 suite p. clavecin, 3 suites p. flûte, basse et clavecin Naxos 8.554456/57

quant à Corette, il ne faut pas oublier ses Sauvages, un morceau d'anthologie
Corette M. Ensemble Stradivaria Concerti p. orgue, flûte, musette de cour, cor, comiques 3, 7, 10, 14 Adès 205432
Corette M. P. Caroll - flûte, basson, hautbois Sonates et suites Meridian CDE 84325
Corette M. / Boismortier J-B. / Hasse Suzuki Hidemi - violoncelle Concerto, sonates Ricercar 205972

Ne pas oublier aussi dans cette école française J-M. Leclair. F. Devienne, H. Jadin, J. André...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bouddha.ch/Hifi/hifi.htm
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 25 Mar 2008 - 12:33

DLM en avait déjà parlé, WoO me l'avait rappelé. Je l'ai enfin reçu et écouté.
Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Boismortierzz0

Mon dieu !!!!!!!!!!!!!! .
bounce . Oui c'est vrai c'est un chef d'oeuvre. C'est effectivement épique et mirifique. Style musical élevé ramiste et des formes savantes lullyssienne le tout sur un ton parfois très amusant .
On ne s'ennuie pas du début à la fin.
Tout est absolument parfais.Comme à l'habitude Van Dyck est absolument monumentale, une clarté et un timbre a couper le souffle, il est en tête de mon hit parade des ténors bounce cheers.
Même si on est pas baroqueux dans l'âme cet album est à posseder d'urgence.
Accessible à tous. et ce pour une poignée de figues 4 euros sur amazone.
Jetez vous dessus.


Ce boismortier est réellement a posseder


Dernière édition par atomlegend le Jeu 3 Avr 2008 - 9:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 25 Mar 2008 - 12:40

DavidLeMarrec a écrit:
La musique de chambre de Boismortier a surtout l'intérêt de faire entendre, dans les enregistrements les plus récents, du cromorne solo. Sinon, ça reste tout de même assez charmant et superficiel, jusque dans ses ballets.

Ses motets sont assez banals également, c'est vraiment son Don Quichotte qui est à connaître impérativement.

tutut Pas du tout d'accord pour les motets, l'enregistrement de Niquet est une petite merveille et Véronique Gens et J-P Fouchécourt y sont splendides. Motets beaucoup plus brillants et séduisants que ceux de Rameau en tout cas.

Pour la musique instrumentale de JBdB je suis en pleine découverte et j'accroche assez : de la musique facile et charmante, très enjouée, très dansante, variée, noble et sautillante à souhait. Le disque des ballets de village (Niquet / Naxos) gagne à être connu avec une très jolie Sérénade, que je trouve complètement ramiste pour ma part.

Sinon le Don Quichotte est en effet un petit joyau et Atom m'a donné envie d'y replonger. Une fois que je me serai rafraichi la mémoire je vous dirai ce qui constitue pour moi les grands moments de cet opéra de poche.


Dernière édition par WoO le Mar 25 Mar 2008 - 14:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 25 Mar 2008 - 12:51

Avec tous les nouveaux arrivant nos admins sont débordés .
Et vartan qui prend des vacances fesse carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 25 Mar 2008 - 13:37

Je pensais justement que ce Boismortier serait une excellente initiation par l'humour aux codes de la tragédie lyrique, plus court, dynamique et compréhensible que Platée, où la mécanique n'est pas aussi apparente.

P.S. : J'ai sonné un admin.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mar 25 Mar 2008 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 1:53

Mais je ne connaissais pas ce DonQuichotte ? Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked
C'est un petit chef d'oeuvre de finesse et d'élégance bien que le ton soit parodique. Malgré le sujet quelque peu fantaisiste (que lui a-t-il pris d'aller chercher un tel monument pour en tirer de quoi en faire cette comédie, du courage), de Boismortier s'est défoncé à composer danses et airs des plus raffinés et inventifs qui soient. Des surprises et de la vraie bonne humeur. J'aime beaucoup le dragon. A côté Fafner peut aller se rhabiller.
Bien des passages me rappellent Destouches, les lignes de chant très expressives, un son, une clarté, un discours continu malgré les danses tout s'enchaîne à merveille. Le Rameau de Pygmalion également.

Une très belle découvert. J'en suis à la troisième écoute. I love you

Et merci à Atom et Entropie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
entropie
Muet ventriloque
entropie

Nombre de messages : 4234
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 13/05/2006

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 2:13

Tu pense quoi du livret ? Question
Revenir en haut Aller en bas
http://autourdelatartemoder.forumactif.org
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 2:23

Je ne l'ai pas encore suivi de visu, mais il est assez délirant d'après ce que j'ai compris et toujours dans un second degré hilarant.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 2:26

Ce disque est absolument magnifique et Boismortier est en passe de devenir un de mes compositeurs fétiches du XVIIIème français.

Très inventif sur le plan instrumental il s'est essayé à tous les types de formations possible et a écrit pour quasiment tous les instruments de son époque. J'ai écouté récemment ses 6 concerti pour 5 flûtes traversières seules (sans basse continue) construites sur le schéma italien du concerto en trois mouvements et j'ai trouvé ça très intéressant. Je n'avais jamais entendu rien de semblable auparavant (concerto pour 5 flûtes seules Shocked ). De même, le disque intitulé "sonates pour basse" dégage un punch extraordinaire, avec au programme violoncelle, théorbe, basson, viole de gambe, clavecin ; celui-ci a également été enregistré par Niquet et son équipe. Il faut vraiment rendre hommage à ce dernier qui lui a consacré de nombreux disques : 1 disque de musique religieuse (superlatif) chez ADDA/Accord, 5 chez Naxos, 2 chez Glossa : la pastorale Daphnis et Chloé et ces fameuses "sonates pour basse". Espérons que cette aventure continue.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 2:35

Le livret est comique tout en laissant aussi la place a d'autres sentiments. Du divertissement pur dont Niquet et toute son équipe ont parfaitement saisi l'esprit. Ils mettent la gomme sur les bruitages, et le rythme est, comme toujours avec le Concert Spirituel, trépidant en diable.

Un de mes passage préféré (1er divertissement - piste 7) :

Sancho Pança
Du passé point de souvenir,
Point de souci pour l'avenir,
Au présent il faut s'en tenir.
Je veux rire, je veux boire,
Aimer quand le coeur m'en dit.
Bon, bon, celà me suffit,
Bien moins de gloire,
Plus de profit !


Cool Comme quoi, Don Giovanni et Mozart peuvent aller se coucher ! Razz

C'est de ce ballet comique qu'est aussi issue mon ancienne signature :
"Et périsse dans la caverne Ton infante du Toboso" (Acte II, Sc.3, piste 15) Laughing
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 15:44

vartan a écrit:
Malgré le sujet quelque peu fantaisiste (que lui a-t-il pris d'aller chercher un tel monument pour en tirer de quoi en faire cette comédie, du courage),
Je ne suis pas d'accord, c'est en fait l'adaptation musicale de Don Quichotte de très loin la plus fidèle que je connaisse !

De toute façon, DQ est une oeuvre par essence parodique, ça me semble bien mieux se prêter à ce type de théâtre dans le théâtre (de même que Cervantes joue de narrations simultanées et contradictoires) qu'aux traitements romantisés de l'Idéaliste Quichotte, comme on les connaît le plus souvent (Massenet, Ravel et Ibert bien sûr, parmi pas mal d'autres).

Boismortier reprend juste les épisodes moins célèbres des machinations de la Duchesse (les coups du désenchantement, les déguisements), avec le petit rôle d'Altisidore en protagoniste loquace, et y mêle deux épisodes antérieurs du Second Quichotte : l'enchantement fictif de Dulcinée selon Sancho et la grotte de Montésinos.

C'est surtout la fin qui est du délire pur, avec le joli gentil sapajou (oui, être changé en Sofro, ça fait peur) et la fête extrême-orientale.

Je trouve vraiment ce livret extrêmement réussi. Sans parler de la musique !

Citation :
J'aime beaucoup le dragon.
C'est un sanglier ! Laughing

Citation :
Bien des passages me rappellent Destouches, les lignes de chant très expressives, un son, une clarté, un discours continu malgré les danses tout s'enchaîne à merveille. Le Rameau de Pygmalion également.
Oui, plutôt Pygmalion que Calli, je trouve. Smile

Citation :
Une très belle découvert. J'en suis à la troisième écoute.
Et je te garantis qu'on ne s'en lasse pas ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 16:01

DavidLeMarrec a écrit:
je te garantis qu'on ne s'en lasse pas ! Very Happy

Je l'ai réécouté aujourd'hui : le sanglier déchaîné, les tams-tams quand est évoquée "l'infante du Congo", les sapajous bien sûrs, le japonais qui chante... à la chinoise, le coup de gong du divertissement final... Laughing

Oui le livret est génial et la musique abonde de trouvailles (de Boismortier ou de Niquet).

Boismortier a été raillé par ses contemporains pour ses facilités d'écritures et sa production abondante qui lui rapportait beaucoup d'argent. Musique légère, divertissante, un brin superficielle, tournée vers l'Italie et qui colle parfaitement à l'esprit que je me fais de l'ambiance "Régence" ou "Louis XV". Au sein de cette production Don Quichotte est vraiment un chef d'oeuvre. Mais le reste est très plaisant à écouter et on aurait tort de n'y voir que superficialité. Boismortier c'est un peu une sorte de Telemann français. bounce
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 16:17

scratch J'aime pas télémann
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 11 Avr 2008 - 16:25

C'est vrai ? Sad

Moi j'adore Telemann. sunny

Mais je le comparais à lui uniquement pour l'inventivité, la facilité d'écriture, la production pléthorique et la réceptivité aux modes et aux différents courants musicaux de son temps. Une musique plus légère et joyeuse aussi, moins austère que la musique savante de son contemporain JS Bach.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 12 Avr 2008 - 14:51

D'un autre côté j'ai pas grand chose de lui mais ce que j'ai ne me fait pas envie d'aller voir plus loin, il me faudra jeter un oeil sur son fil .
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyDim 13 Avr 2008 - 9:24

atomlegend a écrit:
D'un autre côté j'ai pas grand chose de lui mais ce que j'ai ne me fait pas envie d'aller voir plus loin, il me faudra jeter un oeil sur son fil .
Telemann est, en nombre d'opus, le compositeur le plus prolixe de tous les temps (le double de Bach à peu près...). Du coup, il y a des choses très diverses et aussi du déchet. Je suis sûr que tu dois pouvoir trouver ton bonheur. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Romain
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 49
Age : 33
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 18/04/2008

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 19 Avr 2008 - 22:11

Je viens d'écouter Don Quichotte, je reste sans voix!
Une fluidité mélodique et harmonique qui sonne très bien!
Bref de la bonne musique...!!!
Evidemment, je ne suis pas chauvin mais bon, on est bon quand même hein?!
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 19 Avr 2008 - 22:34

Romain a écrit:
on est bon quand même hein?!

On le fut ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 19 Avr 2008 - 23:26

définir "on"... cat

bon inutile d'épiloguer sans doute, certes la stature de Boismortier se trouve considérablement grandie par cette interprêtation excellente. Il n'était pour moi jusqu'alors que l'auteur d'exercices pour flute et clavier fort ennuyeux.
Il bénéficie de plus d'un excellent livret: c'est amusant et même assez moderne comme conception du divertissement.
Maintenant, musicalement, ce n'est vraiment pas mon univers. Je ne perçois pas grand-chose de plus original que chez Rameau dans les danses, rien de plus émouvant musicalement que dans les pochades comiques de Purcell.
A première écoute, oui c'est parfait, tout est bien place, tout coule sans ennui irrémédiable, mais rien qui sorte du lot comme chez Charpentier ou même Pignolet que j'avais beaucoup apprécié (si! le clavecin est tout de même beaucoup trop en avant, mais c'est peut-être la prise de son, ça me donne souvent l'impression dans le baroque français d'une sorte de parasite radio qui ne cesse que rarement de couvrir les subtilités du discours orchestral; est-ce vraiment écrit comme ça dans le détail?).
Les derniers numéros de l'acte 2 sont assez intéressants, mais c'est si bref: je redoute cette juxtaposition de séquences brêves qui sont certes amusantes dans l'instant, mais, qu'en est-il de la conception d'ensemble. Un kaléïdoscope de choses charmantes (comme les curiosités exotiques du dernier acte) mais pas un accident harmonique, pas la moindre modulation surprenante... à chaque fois qu'il semble qu'il va enfin se passer quelquechose (musicalement) poum, cadence et c'est fini, on passe à autre chose.

Citation :
Evidemment, je ne suis pas chauvin mais bon, on est bon quand même hein?!
je ne vois qu'une seule explication: "Nous autres, ceux d'alors, ne sommes plus les mêmes" comme disait Nazim Hikmet.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyDim 20 Avr 2008 - 0:40

sud273 a écrit:
définir "on"... cat

bon inutile d'épiloguer sans doute, certes la stature de Boismortier se trouve considérablement grandie par cette interprêtation excellente. Il n'était pour moi jusqu'alors que l'auteur d'exercices pour flute et clavier fort ennuyeux.
Il bénéficie de plus d'un excellent livret: c'est amusant et même assez moderne comme conception du divertissement.
Maintenant, musicalement, ce n'est vraiment pas mon univers. Je ne perçois pas grand-chose de plus original que chez Rameau dans les danses, rien de plus émouvant musicalement que dans les pochades comiques de Purcell.
A première écoute, oui c'est parfait, tout est bien place, tout coule sans ennui irrémédiable, mais rien qui sorte du lot comme chez Charpentier ou même Pignolet que j'avais beaucoup apprécié (si! le clavecin est tout de même beaucoup trop en avant, mais c'est peut-être la prise de son, ça me donne souvent l'impression dans le baroque français d'une sorte de parasite radio qui ne cesse que rarement de couvrir les subtilités du discours orchestral; est-ce vraiment écrit comme ça dans le détail?).
Les derniers numéros de l'acte 2 sont assez intéressants, mais c'est si bref: je redoute cette juxtaposition de séquences brêves qui sont certes amusantes dans l'instant, mais, qu'en est-il de la conception d'ensemble. Un kaléïdoscope de choses charmantes (comme les curiosités exotiques du dernier acte) mais pas un accident harmonique, pas la moindre modulation surprenante... à chaque fois qu'il semble qu'il va enfin se passer quelquechose (musicalement) poum, cadence et c'est fini, on passe à autre chose.

Citation :
Evidemment, je ne suis pas chauvin mais bon, on est bon quand même hein?!
je ne vois qu'une seule explication: "Nous autres, ceux d'alors, ne sommes plus les mêmes" comme disait Nazim Hikmet.

OUi j'abonde dans ton sens l'interprétation est vraiment excellente .

Maintenant, musicalement,si ce n'est vraiment pas ton univers, il est complétement normal que tu ne perçoives rein de plus que chez rameau dans la musique.

Pour la simple et bonne raison que la musique de rameau est bien plus riche. En ce qui concerne l'aspect lyrique/ comique de purcell, ici rien de moins que chez purcell enfin je crois pas . Développe ou argumente sinon .



Oui a la première écoute tout est parfait et c'est encore mieux aux suivantes Laughing
est-ce vraiment écrit comme ça dans le détail?
DLM répondra, on est pas des archéologues hehe

mais pas un accident harmonique, pas la moindre modulation surprenante... à chaque fois qu'il semble qu'il va enfin se passer quelquechose (musicalement) poum, cadence et c'est fini, on passe à autre chose.

A mon avis pas de but intellectuel ici, juste une oeuvre charmante pour charmer .
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyDim 20 Avr 2008 - 0:48

Citation :
Oui a la première écoute tout est parfait et c'est encore mieux aux suivantes Laughing
est-ce vraiment écrit comme ça dans le détail?
DLM répondra, on est pas des archéologues hehe
C'est plutôt WoO qui répondrait ça. Mr. Green

Non, ce n'est pas écrit comme cela dans le détail, l'oeuvre est largement co-réinventée par Niquet. Pour notre plus grand émerveillement.

Dans les partitions, il y a juste les lignes principales de notées. Les gongs, les accents orientaux, les monstres rugissants, les percussions diverses, rien de tout cela n'est noté.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyDim 20 Avr 2008 - 0:49

ce n'était pas des critiques malveillantes, en effet ce n'est pas vraiment le répertoire que j'écoute habituellement: j'ai passé un bon moment, comme avant dans la journée avec le Don Giovanni Tenorio de Carnicer, qui est un mélange de références à Mozart et à Rossini.
Simplement pour moi, comment dire? le vin est un peu claret, c'est frais et agréable comme un bon rosé d'été, mais il vaut mieux prévoir un accompagnement pour que je sorte de table pleinement satisfait.
Et puis, je n'étais pas assez dans une veine comique et légère peut-être pour apprécier pleinement. Mais je réessayerai.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyDim 20 Avr 2008 - 0:55

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Oui a la première écoute tout est parfait et c'est encore mieux aux suivantes Laughing
est-ce vraiment écrit comme ça dans le détail?
DLM répondra, on est pas des archéologues hehe
C'est plutôt WoO qui répondrait ça. Mr. Green

Non, ce n'est pas écrit comme cela dans le détail, l'oeuvre est largement co-réinventée par Niquet. Pour notre plus grand émerveillement.

Dans les partitions, il y a juste les lignes principales de notées. Les gongs, les accents orientaux, les monstres rugissants, les percussions diverses, rien de tout cela n'est noté.

Tout cela sonne tellement bien à mes oreilles que j'avais oublié que c'était pas boismortier en personne qui le jouait. Suis je bourde des fois.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyLun 21 Avr 2008 - 22:40

J'ai pu écouter ce Don Quichotte de Boismortier et Atomlgend a bien raison, un bon moment de plaisir!

bounce
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 22 Avr 2008 - 18:57

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Frontbackgv8

Sous les conseils avertis de WoO, j'ai enfin écouter ces grands motets .
Encore du niquet ici , donc pas de surprise, une interprétation parfaite.
Voix, choeurs, musique tout est parfaitement audible.
c'est tonique et enlevé .l' atmosphère solennel et religieuse est bien rendu et assez légère.
Comme dans les grands motets de mondonville et pour reprendre l'expréssion vartanesque on est ici plus séduit par la forme que par le fond. Mais ceci dans une musique moins nourrie .
Mais certains morceaux sont de toutes beauté et on se laisse facilement transporter . thumright
Certaines plages on le regret d'être un peu trop pompeuses à la manière des souper du roi de De Lalande.
Le -Haute-contre et choeur est divin . (plage 4 ).
Du tout bon et du moins beau.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 22 Avr 2008 - 19:40

Je trouve ces oeuvres désespérément plates et convenues, moi. Confused De la mauvaise sérénade.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 22 Avr 2008 - 19:46

DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve ces oeuvres désespérément plates et convenues, moi. Confused De la mauvaise sérénade.

L'ensemble ? Tu l'as peut être écouté il y a 18 siècles ?
hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 22 Avr 2008 - 19:48

atomlegend a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve ces oeuvres désespérément plates et convenues, moi. Confused De la mauvaise sérénade.

L'ensemble ? Tu l'as peut être écouté il y a 18 siècles ?
hehe
scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 22 Avr 2008 - 20:42

Je me disais que tu l'avais peut être entendu dans ta toute jeunesse ce qui laisse présager: il y a très longtemps.

Rien , pas un seul morceau ne t'as interpellé ici ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 22 Avr 2008 - 20:44

atomlegend a écrit:
Je me disais que tu l'avais peut être entendu dans ta toute jeunesse ce qui laisse présager: il y a très longtemps.
Vraiment ? Mr. Green

Citation :
Rien , pas un seul morceau ne t'as interpellé ici ?
Ben... C'est aimable, disons.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMar 22 Avr 2008 - 21:40

DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve ces oeuvres désespérément plates et convenues, moi. Confused De la mauvaise sérénade.

J'hésite : Mad ou Rolling Eyes ?

Ca y est j'ai trouvé !

zen

atomlegend a écrit:
Certaines plages on le regret d'être un peu trop pompeuses

Tu penses à la ritournelle instrumentale qui ouvre l'oeuvre et à l'omniprésence de trompettes et timbales ? On pourrait trouver la même chose dans un Te Deum : le caractère est enjoué et triomphal d'abord parce que le texte s'y prête, ensuite parce que la musique religieuse de cette époque est théâtrale par nature. Mais nous sommes ici manifestement en présence d'une musique clairement pensée pour le concert : il faut se souvenir de la naissance du Concert Spirituel au XVIIIème siècle et l'accélèration de la "profanisation" de cette musique qui s'ouvre de plus en plus à l'influence italienne. Chaque numéro doit pouvoir frapper les esprits. Ca se sent particulièrement dans l'air de dessus (piste 5) qui est un véritable air d'opéra et aussi dans le choeur de la piste 6 que tu as dû trouver particulièrement lourd et à la limite du vulgaire. Je n'aime pas tellement ce passage, surtout avec cet accompagnement de flûtes, heureusement le choeur des voix de dessus qui prend le relais permet d'échapper à cette pesanteur éléphantesque.

Apparemment ce motet n'aurait jamais été exécuté, ni en concert ni ailleurs, même si la question reste posée (des indications de noms de chanteurs nous sont parvenus).

atomlegend a écrit:
Le -Haute-contre et choeur est divin . (plage 4 ).
Du tout bon et du moins beau.

C'est aussi mon passage préféré et c'est dans ce répertoire que je préfère Jean-Paul Fouchécourt : son timbre singulier, sa diction parfaite et maniérée y font vraiment merveille.

Les 6 motets pour voix seule, d'esprit complètement italien, et chantés par Véronique Gens sont de petits bijoux. Le Motet pour le Saint Sacrement et le Motet pour le Roy sont merveilleux mais tous les autres valent l'écoute. D'ailleurs ils sont peut-être ce que le disque contient de plus beau (avec la fameuse piste 4) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyMer 2 Juil 2008 - 13:31

J'écoute l'Oeuvre pour Clavecin de Boismortier, par Béatrice Martin.
Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) 41EDCDN33QL._SL500_AA240_

C'est à la hauteur de ce que j'attendais en ayant dans la tête la joie dans laquelle me met Don Quichotte. C'est du grand Boismortier, des beaux portraits, qui peuvent faire penser à Rameau parfois... Je ne sais pas quoi dire, il faut l'entendre pour comprendre.
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 5 Sep 2008 - 0:16

Allez, je me joins aux louange sur ce Don Quichotte : j'ai adoré !
L'avalanche de thèmes superbes, le livret vraiment drôle et son format condensé très efficace, l'énerge qu'y met Niquet et son utilisation géniale des percussions... Bref, une magnifique découverte, je pense aussi pouvoir difficilement m'en lasser ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 5 Sep 2008 - 22:04

Wolferl a écrit:
Allez, je me joins aux louange sur ce Don Quichotte : j'ai adoré !
L'avalanche de thèmes superbes, le livret vraiment drôle et son format condensé très efficace, l'énerge qu'y met Niquet et son utilisation géniale des percussions... Bref, une magnifique découverte, je pense aussi pouvoir difficilement m'en lasser ! Very Happy

C'est je crois quand une des rares oeuvres du baroque français à faire l'unanimité ( sur ce forum, enfin je crois).
Justement parce l'approche est magnifiquement simple ( je dis pas qu'on aime pas le reste parce que c'est compliqué mais ça me parait tellement plus direct et plus "musicale" ). C'est du grand tape à l'oeil et qui marche à 100% . Oeuvre vivante et pleine d'allant. On peut jeter le livret à terre et juste se laisser transporter par la vivacité de Niquet et/ ou de Boismortier . Bref du vrai Rock n' Roll pour un immense moment de divertissement. I love you
(Et dire que Xavier ne l'a jamais entendu rambo )
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 12 Sep 2008 - 20:14

Je vais tenter de parler de ce Daphnis et Chloé mais WoO ferait bien de prendre la suie pour compléter mes propos. Smile

Tout d'abord ce n'est plus du tout le même registre que Don Quichotte, évidemment, on est ici dans la tragédie pastorale, le ton n'est plus du tout le même. De fait, j'ai trouvé le récit assez mal mené : il ne se passe rien sur scène et ce n'est finalement qu'une intrigue galante assez banale. C'est assez court pour ne pas ennuyer mais niveau théatre c'est franchement décevant.
Musicalement, le début m'a paru un peu laborieux, on reconnait presque la réputation de Boismortier à écrire des thèmes à la pelle sans pour autant qu'il aient beaucoup d'intérêt. Mais à partir de la fin d premier acte j'ai trouvé ça beaucoup mieux (ou peut être mon attention s'était-elle accrue ?), plus inventif et original, et ce jusqu'au dernier acte qui est magnifique de bout en bout. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 12 Sep 2008 - 20:38

Wolferl a écrit:
De fait, j'ai trouvé le récit assez mal mené : il ne se passe rien sur scène et ce n'est finalement qu'une intrigue galante assez banale. C'est assez court pour ne pas ennuyer mais niveau théatre c'est franchement décevant.

C'est normal, c'est le principe même d'une pastorale. Smile

Exit la tragédie et bonjour les (gentils) rebondissements.

On peut aimer à condition d'apprécier les bonbonnières de grand-maman et les angelots enrubannés et poudrés. Sinon il vaut mieux s'abstenir et passer son chemin en effet. hehe

Le livret est relativement insipide mais si on s'en passe l'oeuvre perd tout son intérêt, car il y a malgré tout une histoire. Aussi mince qu'un papier à cigarette, mais il y en a bien une, avec tout plein de gentils bergers, d'horrible pirates qui kidnappent une jolie bergère, deux pères-rois indignes et enfin un magnifique happy end, aussi improbable que bienvenu.

La musique est moins contrastée que celle de Rameau mais on sent bien la patte de Boismortier et de la troisième école. Niquet et toute son équipe la sert magnifiquement. Certains airs sont très beaux : la déploration de Daphnis "Troupeaux chéris", "Vents orageux éloignez-vous", les retrouvailles de Daphnis & Chloé sur l'île "Que l'absence coûte en aimant", avec le choeur des bergers, etc.

Bref, si vous aimez comme moi toute l'oeuvre de Boismortier (et pas seulement Don Quichotte qui reste son chef d'oeuvre) vous aimerez à coup sûr ce charmant petit divertissement XVIIIème. Un vrai tableau de Boucher mis en musique.

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Daphnis_and_Chloe_Wallace_1745

Boucher, Daphnis & Chloé
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 12 Sep 2008 - 21:06

WoO a écrit:


Bref, si vous aimez comme moi toute l'oeuvre de Boismortier (et pas seulement Don Quichotte qui reste son chef d'oeuvre) vous aimerez à coup sûr ce charmant petit divertissement XVIIIème. Un vrai tableau de Boucher mis en musique.

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Daphnis_and_Chloe_Wallace_1745

Boucher, Daphnis & Chloé
Je l'ai mis sur ma liste
Edit:
http://www.amazon.fr/Boismortier-Daphnis-et-Chloe/dp/B00007E8MS/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=music&qid=1221246532&sr=8-1

A ce prix je vais m'en passer
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 12 Sep 2008 - 21:23

Je trouve tout de même plus de fermeté et de rondeurs dans un Boucher que dans Boismortier où je vois des lignes qui sans être déjà néoclassiques, ont quelque chose de plus schématique. Boismortier, à la rigueur, ce serait plutôt Louis Michel Vanloo ou bien Doyen. Certes, dans des sujets sont plus du Greuze (ou du Boucher) que de du grand genre, évidemment. Pure question d'imaginaire personnel sans doute.

Boucher, étrangement, je l'entends plus dans les sinuosités de Lorenzani...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 12 Sep 2008 - 21:35

WoO a écrit:
Le livret est relativement insipide mais si on s'en passe l'oeuvre perd tout son intérêt, car il y a malgré tout une histoire. Aussi mince qu'un papier à cigarette, mais il y en a bien une, avec tout plein de gentils bergers, d'horrible pirates qui kidnappent une jolie bergère, deux pères-rois indignes et enfin un magnifique happy end, aussi improbable que bienvenu.
Mais on ne voit même pas les horrible pirates ! On en entend à peine parler au début, c'est à dire que dans la situation initiale le noeud de l'intrigue est déjà formé. Toutes les actions sont donc rapportées mais il ne se passe quasiment rien sur scène (un peu comme chez Wagner finalement Mr. Green). Sauf dans le troisième acte, c'est aussi pour ça que je l'ai préféré, puisqu'il y a une dernière petite "péripétie", enfin ce ne sont plus des situations arrêtées où les personnages nous font part de leurs transports. Mais la happy end est tout ce qu'il y a de plus attendue, avec la lourde référence dès le début à untelqui a abandonné son fils et untel qui a abandonné sa fille...
Ca ne me dérange en général pas du tout qu'il n'y ait pas d'action ou bien que l'intrigue soit presque exclusivement galante, mais ici je trouve ça mal structuré.

Citation :
Certains airs sont très beaux : la déploration de Daphnis "Troupeaux chéris", "Vents orageux éloignez-vous", les retrouvailles de Daphnis & Chloé sur l'île "Que l'absence coûte en aimant", avec le choeur des bergers, etc.
Oui, ou bien "Si le rang" ou le dernier air "Vole, amour, vole" qui reprend presque à l'identique le dernier air de la Japonaise dans Don Quichotte.

Sinon ton rapprochement avec Boucher et en particulier ce tableau est très juste, c'est exactement ce que j'ai ressenti. Smile
même si en général Boucher n'est pas trop ma tasse de thé
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptyVen 12 Sep 2008 - 21:45

Wolferl, les pastorales répondent à un goût qui a totalement disparu aujourd'hui. Comptent essentiellement la couleur locale et l'exaltation des sentiments. Nous qui aimons l'action et l'urgence, nous ne comprenons pas ce gâchis.

Pour info, dans le même genre campagnard téléphoné, mais un peu plus tard, il existe un Paul & Virginie de Lesueur (qui a d'ailleurs été dirigé récemment par Niquet), ou encore Toinon & Toinette de Gossec, Tom Jones de Philidor Jr... Bref, tout l'opéra comique de la fin du XVIIIe. Mais il est vrai que les livrets de Favart tiennent à peu près la route.


Il n'empêche que je trouve que beaucoup d'opéras sous-exploitent les capacités d'urgence du genre, qui fait toujours gagner en qualité. Il existe des exceptions pour certains livrets pas très rapides mais très littéraires (Salomé, les Stigmatisés...) ou riches en émotions (Tiefland), mais je regrette assez que les Allemands et les contemporains à l'heure du film ne s'intéressent pas à la densité qu'on trouve chez Verdi, Marschner, Hérold, Meyerbeer, dans le Vaisseau... et bien sûr les trois Da Ponte (avec Martin y Soler, c'est nettement moins génial).


Voilà, Wagner dans Boismortier, c'est fait. Je cale un peu pour Desmarest...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 13 Sep 2008 - 1:35

DavidLeMarrec a écrit:
Boucher, étrangement, je l'entends plus dans les sinuosités de Lorenzani...

Ah oui là c'est très étrange scratch

Wolferl a écrit:
Mais la happy end est tout ce qu'il y a de plus attendue, avec la lourde référence dès le début à untelqui a abandonné son fils et untel qui a abandonné sa fille...

Oui, c'est magnifique ! Laughing

ô ciel ! ô divine surprise ! Surprised

DavidLeMarrec a écrit:
Nous qui aimons l'action et l'urgence, nous ne comprenons pas ce gâchis.


Non, non, moi je m'en fiche ! Mr. Green

Un peu d'eau de rose et de naiveté ne fait pas de mal de temps à autre dans ce monde si sombre fleurs

DavidLeMarrec a écrit:
Pour info, dans le même genre campagnard téléphoné, mais un peu plus tard, il existe un Paul & Virginie de Lesueur (qui a d'ailleurs été dirigé récemment par Niquet), ou encore Toinon & Toinette de Gossec,

Le titre (ou la direction pour le premier) fait envie ! hehe

Sinon pour les niaiseries pastorales il y a bien entendu Le Devin du Village de Jean-Jacques, mais ce serait presque faire injure à Boismortier que de l'évoquer dans ce fil.

DavidLeMarrec a écrit:
Tom Jones de Philidor Jr... Bref, tout l'opéra comique de la fin du XVIIIe. Mais il est vrai que les livrets de Favart tiennent à peu près la route.

Ah oui celui-là je connais, mais c'est de la comédie de boulevard (enfin un pur opéra comique avec quelques rares parties chantées, mais surtout beaucoup de blabla). J'ai trouvé ça vraiment très moyen (Malgoire ou les comédiens y sont-ils pour quelque chose ?) et stylistiquement on est déjà plus du côté de Mozart que de Rameau.

Boismortier est encore complètement baroque I love you
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 13 Sep 2008 - 2:07

J'ai "joué" un de ses quatuors pour flûtes. Mis à part le fait que ça m'a amusé et qu'on a beaucoup rigolé, ça sonne tout de même très baroque !
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 13 Sep 2008 - 2:09

Bezout a écrit:
J'ai "joué" un de ses quatuors pour flûtes. Mis à part le fait que ça m'a amusé et qu'on a beaucoup rigolé, ça sonne tout de même très baroque !

Normal il est complètement baroque Smile

Pourquoi ces guillemets ? pété de rire
Vous l'avez massacré c'est ça ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 13 Sep 2008 - 7:27

WoO a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Boucher, étrangement, je l'entends plus dans les sinuosités de Lorenzani...

Ah oui là c'est très étrange scratch
Pas tant que ça : il y a dans beaucoup de motets de Lorenzani une forme de galanterie un peu hors de propos - à la façon des crêches à baldaquin de Boucher... Mr. Green

Pour moi, Lorenzani est tout à fait dans cette profusion de couleur et dans ce décalage un peu moelleux avec des sujets plus sérieux.

Et je le trouve tout aussi avenant ! cheers


Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
Pour info, dans le même genre campagnard téléphoné, mais un peu plus tard, il existe un Paul & Virginie de Lesueur (qui a d'ailleurs été dirigé récemment par Niquet), ou encore Toinon & Toinette de Gossec,

Le titre (ou la direction pour le premier) fait envie ! hehe
Je l'avais, mais je crois que croyant dans les promesses mensongères de Mediafire, je l'avais stocké uniquement chez eux... Et comme elles étaient mensongères...


Citation :
Sinon pour les niaiseries pastorales il y a bien entendu Le Devin du Village de Jean-Jacques, mais ce serait presque faire injure à Boismortier que de l'évoquer dans ce fil.
C'est très bien, mais là, on est quand même en effet dans une esthétique totalement grétriste, on s'éloigne de Jojo.


Citation :
Ah oui celui-là je connais, mais c'est de la comédie de boulevard (enfin un pur opéra comique avec quelques rares parties chantées, mais surtout beaucoup de blabla). J'ai trouvé ça vraiment très moyen (Malgoire ou les comédiens y sont-ils pour quelque chose ?) et stylistiquement on est déjà plus du côté de Mozart que de Rameau.
C'est le cas de tous ceux que j'ai cités, mais Lesueur en particulier conserve un petit côté un peu plus archaïsant (aussi en raison des exécutants...). C'était surtout pour illustrer l'engouement pour ces sujets, qui prolongent assez l'esprit de la pastorale. Il aurait peut-être été plus judicieux de parler de l'avant (ou de te répondre sur Desmarest Embarassed ).

Pour Tom Jones, oui, la musique est sans intérêt et Malgoire un peu limité techniquement. Mais c'est intéressant à connaître. Et puis ça me fait enfin des enregistrements de théâtre, même si c'est du mauvais théâtre (il n'y en a pas tant que cela sur le marché si on s'éloigne de Phède et de Cinna Neutral ).


Citation :
Boismortier est encore complètement baroque I love you
Dans sa musique scénique, oui. Pour le religieux et la chambre, ça commence à se classiciser un peu. Mais je ne conteste pas, c'est sûr, bel et bien baroque.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) EmptySam 13 Sep 2008 - 12:21

Citation :
Pourquoi ces guillemets ? pété de rire
Vous l'avez massacré c'est ça ? hehe

Ben je n'ai dû toucher à une flute traversière qu'une dizaine d'heure dans ma vie... avec un tel niveau je te laisse imaginer le résultat Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty
MessageSujet: Re: Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)   Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph BODIN DE BOISMORTIER (1689-1755)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: