Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Jonathan HARVEY (né en 1939)

Aller en bas 
AuteurMessage
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyDim 4 Mai 2008 - 23:59

Jonathan Harvey, compositeur anglais, mérite sans doute qu'on lui consacre un fil ici. Je ne suis pas un spécialiste, je passe la main à qui veut nous en parler davantage. Son tropisme bouddhiste n'est évidemment pas pour me déplaire.
A lire, cet article intéressant :

http://etincelle.ircam.fr/651.html

Entre électronique et illumination...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyLun 5 Mai 2008 - 0:12

c'est un peu court jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84210
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyLun 5 Mai 2008 - 0:27

Morloch a peut-être plus à dire, il en avait entendu à la Cité. (et pas aimé je crois)
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyLun 5 Mai 2008 - 9:08

Mon ancien prof de violoncelle a assuré la création de quelques-unes de ses oeuvres. Il m'avait passé le CD qu'il avait fait avec son trio.

Jonathan HARVEY (né en 1939) 512KSGghIEL._SS500_

C'était pas mal mais ça ne m'avait pas laissé un souvenir très marquant. Il y avait beaucoup d'électronique si je me rappelle bien...
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyMar 6 Mai 2008 - 8:01

Oui, son utilisation de l'électronique est importante, alors même qu'il exprime à sa façon un chemin spirituel. Qu'en penser ?
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Nécrologie    Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyMer 5 Déc 2012 - 22:19

Après les récents Henze ou Carter. C'est au tour de Jonathan Harvey de nous quitter le 4 décembre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
vinclec
Mélomaniaque
vinclec

Nombre de messages : 628
Age : 37
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyDim 9 Déc 2012 - 16:08

Jonathan Harvey, un hommage...

Je suis triste d'apprendre la mort de ce compositeur dont j'apprécie certaines oeuvres... Très peu connu et peu joué en France, son temps "viendra", comme le veut la formule.

Voici un petit panthéon :

- Tombeau de Messiaen pour piano et bande, rareté de 1994 dédié à notre Olivier national.
- Three Sketches, pour violoncelle (1989)
- Quatre images d'après Yeats, pour piano (1969).

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyDim 9 Déc 2012 - 17:13

"Vivos Voco", une oeuvre électroacoustique très curieuse de Jonathan Harvey
watch?v=nYdRzDx1_J4
Un extrait était utilisé, dans les années 80, par France Musique ou France Culture comme musique de comblement (notamment la partie du carillon du début pontuée par la voix d'enfant)
J'ai mis longtemps à m'acclimater à l'univers de Jonathan Harvey. C'est pour moi un grand créateur qui disparaît.
Revenir en haut Aller en bas
deb76
Mélomane averti
deb76

Nombre de messages : 201
Age : 72
Localisation : Haute-Normandie
Date d'inscription : 30/09/2011

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Décès de Jonathan Harvey le 4 décembre dernier   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyMar 11 Déc 2012 - 12:47

Le compositeur Jonathan Harvey, figure notoire de la musique contemporaine, est décédé le 4 décembre dernier à 73 ans. J'avais eu l'occasion d'assister à la création de Mortuos plango, vivos voco à Lille en 1980 où il avait été programmé dans le cadre du festival de Lille dirigé par Maurice Fleuret alors critique musical au Nouvel Observateur (un an plus tard il deviendra directeur de la musique au Ministère de la Culture). La saison de l'Ircam cette année lui était dédiée. Il travaillait régulièrement avec l'institut : http://brahms.ircam.fr/jonathan-harvey avec lequel il a créé, entre autres, Speakings en utilisant notamment les outils de Composition Assistée par Ordinateurs (CA0) dont Open Music mais aussi l'outil d'orchestration assistée par ordinateur Orchidée.
Ici un lien sur la réalisation de Speakings :
http://forumnet.ircam.fr/tribune/faire-parler-un-orchestre/

et un papier du Monde :
http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2012/12/11/jonathan-harvey-compositeur-d-inspiration-mystique_1804568_3382.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deb8076.eu/OpenMusicST/TransCombMultBoulez.html
vinclec
Mélomaniaque
vinclec

Nombre de messages : 628
Age : 37
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyMar 11 Déc 2012 - 15:13

deb76 a écrit:
Le compositeur Jonathan Harvey, figure notoire de la musique contemporaine, est décédé le 4 décembre dernier à 73 ans.

Encore ?Peut on mourir deux fois ?Sans doute est ce possible pour un ;ystique ( Smile voir plus haut dans le fil)

On perd un grand createur  Sad    merci pour les liens qui constituent une bonne introduction a son univers !
Revenir en haut Aller en bas
deb76
Mélomane averti
deb76

Nombre de messages : 201
Age : 72
Localisation : Haute-Normandie
Date d'inscription : 30/09/2011

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyMar 11 Déc 2012 - 17:28

vinclec a écrit:
deb76 a écrit:
Le compositeur Jonathan Harvey, figure notoire de la musique contemporaine, est décédé le 4 décembre dernier à 73 ans.

Encore ?Peut on mourir deux fois ?Sans doute est ce possible pour un ;ystique ( Smile voir plus haut dans le fil)

On perd un grand createur  Sad    merci pour les liens qui constituent une bonne introduction a son univers !

Oups, désolé, j'ai lu trop rapidement ton message que j'avais assimilé dans la suite de la découverte de Jonathan Harvey alors que tu annonçais son décès. Oui, comme toi, je considère qu'on perd un grand créateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deb8076.eu/OpenMusicST/TransCombMultBoulez.html
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 9416
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyLun 9 Fév 2015 - 16:59

Benedictus, dans le fil Playlist, a écrit:
Harvey: The Angels (a). Ashes Dance Back. Marahi. The Summer Cloud’s Awakening
Chœur de la Radio de Lettonie / Kaspars Putiniņš (a), James Wood.
Hyperion, 2005 (a) et 2008
Une musique chorale contemporaine tout à fait prenante, plutôt sur le versant «planant» (là où Rihm et Nono seraient sur un versant «expressionniste»). Les deux œuvres a capella (The Angels et Marahi), très consonantes, déploient des harmonies à la Messiaen; les autres, qui font appel à l’électronique, évoqueraient davantage Ligeti - mais avec des traits d’écriture spécifiques à Harvey: l’inscription dans la tradition chorale anglicane (surtout dans The Angels) et des recherches sur la résonance et la circularité qui tiennent au bouddhisme du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Savary
Mélomane du dimanche
Thomas Savary

Nombre de messages : 54
Age : 46
Localisation : Ceinture d'astéroïdes (je viens de déménager)
Date d'inscription : 09/03/2016

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Deo. Pièces chorales par Andrew Nethsingha   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyLun 30 Mai 2016 - 21:23

Jonathan HARVEY (né en 1939) 0635212045626_600

Au menu :
I Love the Lord
Magnificat    
Nunc Dimittis
Toccata for Organ and Tape
Come Holy Ghost    
Praise ye the Lord
Missa Brevis
The Royal Banners Forward Go
Laus Deo
The Annunciation

http://www.qobuz.com/fr-fr/album/jonathan-harvey-deo-various-artists/0635212045626

J’avoue ne pas être un grand admirateur de ce qu’est devenu le chœur de St. John’s College (Cambridge) — bien que les hommes soient vraiment excellents, peut-être même les meilleurs de toutes les maîtrises britanniques, il y a longtemps que les trebles ont perdu le timbre caractéristique qu’avait su façonner George Guest. Si le chœur fut longtemps un des rares pôles de résistance à la « king’s-collégialisation » des maîtrises britanniques, c’en est malheureusement bien fini. Le chant des trebles d’Andrew Nethsingha est presque aussi droit et monochrome que celui de leurs voisins du King’s, avec tout de même une qualité précieuse qui fait défaut aux garçons de Stephen Cleobury : une dynamique bien plus grande.

Je n’en salue pas moins le courage du chef actuel. Non seulement j’aime généralement beaucoup sa direction, mais ses choix en matière de répertoire sortent souvent des sentiers battus, et ce dernier enregistrement en est une nouvelle fois la preuve. Adorant Jonathan Harvey, j’attendais avec impatience la sortie de cet enregistrement.

Même moi, toutefois, j’ignorais que la grande majorité sinon la totalité de ces pièces chorales avaient été composées pour des maîtrises : le chœur de Winchester Cathedral, celui de Westminster Abbey et celui du St. John’s College, nous apprend le livret. Les anglicans ont décidément bien de la chance !

Voilà donc à ma connaissance le premier album intégralement consacré à la musique religieuse de Harvey avec « les voix originales ».

L’interprétation d’I Love the Lord ici proposée est de loin la meilleure que j’aie entendue à ce jour. Le chant droit des trebles m’apparaît même ici comme un avantage, et j’avoue en outre avoir été très agréablement surpris d’entendre pour la première fois de la part des garçons d’Andrew Nethsingha des graves « encanaillés » que je n’avais entendus de la part des jeunes Anglais qu’à Westminster Cathedral du temps de David Hill ou chez les Oxoniens d’Edward Higginbottom. La technique vocale associée à cette esthétique du chant droit des garçons montre tout de même ses limites dans l’extrême aigu, très serré, avec au moins un des solistes à la limite du cri.

Come Holy Ghost est une autre pièce très enregistrée, et à juste titre : une œuvre véritablement cosmique, comme certaines pièces de Pärt, encore que dans un tout autre style, évidemment. C’est également une réussite, même si cette fois j’avoue que je lui préfère la version d’Edward Higginbottom dans l’anthologie In Excelsis chez Erato.
Jonathan HARVEY (né en 1939) 1387555_orig

Le Magnificat, que je découvrais, est une expérience… éprouvante, mais pas dans le mauvais sens du terme. J’aime à être secoué, parfois. C’est le Magnificat le plus tourmenté qu’il m’ait été donné d’entendre. La détente relative qu’apporte la première partie du Nunc dimittis qui lui succède est de courte durée : le chœur fait une brève entrée tourmentée que vient clore l’orgue sombrement. Reprise du « Glory » du Magnificat, « Amen» fortissimo.

La Missa brevis avait été déjà enregistrée par Rachid Safir et les Jeunes Solistes. Je lui préfère nettement la version des troupes de Nethsingha.

Dans l’ensemble, les affinités de ce dernier avec la musique de Jonathan Harvey sont évidentes. Malgré les aigus trop tendus d’un ou deux jeunes solistes, un grand disque, que je ne saurais trop recommander aux admirateurs du compositeur.

Je ne fais pas plus long ce soir… Le travail, toujours…


Dernière édition par Thomas Savary le Lun 30 Mai 2016 - 21:26, édité 1 fois (Raison : Oubli de mettre un lien vers l’album en question)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.compo85.fr
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyDim 16 Juil 2017 - 11:53

lucien a écrit:

Jonathan Harvey (1939–2012) : Tranquil Abiding pour orchestre de chambre (1998)
Galina Ustvolskaya (1919–2006) : Symphonie nº2 Vraie et éternelle félicité pour voix et petit orchestre (1979)
Jay Schwartz (1965–)Quaerendo invenietis, Music for Orchestra V (2015)
Pierre Boulez (1925–2016) : Mémoriale pour flute et 8 instruments (1985/93)
Friedrich Goldmann (1941–2009) : De profundis pour orchestre (1975)
Mark Zak, voix / Michael Faust, flute
WDR Sinfonieorchester Köln (Matthias Pintscher)



Rav-phaël a écrit:


Jonathan Harvey


Tranquil abiding  Wink
White as Jasmine


Jonathan HARVEY (né en 1939) MI0001180312.jpg?partner=allrovi


lucien a écrit:
ah oui, c’est vrai que ça existe en cd (mais je ne l’ai pas).
cela dit, je ne suis pas tellement fan de Harvey, même si c’est une belle œuvre, j’ai trouvé.


Rav-phaël a écrit:

Ah, oui, c'est que j'ai cherché "ton cd" sans le trouver  Smile .
Je me suis rabattu sur du cas par cas. En commençant par Harvey. J'aime beaucoup ce compositeur, quoi que ça dépende de l'oeuvre.
Celle–là effectivement, Tranquil abiding, est assez intéressante. J'ai bien apprécier aussi !
White as Jasmine est plus "quelconque", même si ça ne veut pas dire grand chose, mais ne manque pas de potentiel séducteur. L'avantage c'est que ce n'est pas très long.



J'écoute surtout ce compositeur pour ses Quatuors à cordes :

Jonathan HARVEY (né en 1939) 3760058369753_600

Je suis curieux de savoir ce que tu en penses
En particulier le troisième.
(si tu les connais, bien entendu Smile )
Le Troisième quatuor à cordes possède un pouvoir de fascination sur moi assez fort. Ce début, comme des petites touches de couleurs, espacées de silence, on croirait, déposés sur une table en verre, tout un jeu de petites pierres précieuses taillées avec un grand raffinement. On est dans des manières assez précieuses. Le silence est surexploité. Peut–être un bluff pour se donner un genre, façon "m'as–tu–vu", mais alors je tombe dans le panneau parce que j'ai envi de croire que c'est de la très grande musique !

Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17341
Date d'inscription : 25/11/2012

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyDim 16 Juil 2017 - 12:09

Oui, je connais, mais ça date.
Je réécouterai le troisième en priorité. Smile

Je ne crois pas que je pourrais citer une œuvre de Harvey qui m’ait vraiment convaincu, qui aurait quelque chose de plus pour me parler intimement. C’est un figure certes intéressante, assez caractéristique d’une certaine école (internationale) de Cologne, avec un fond sériel audible dans les œuvres anciennes surtout, très marqué par Stockhausen, quelques affinités avec le Feedback Studio également, et bien sûr la musique spectrale, et le mysticisme, etc. Mais je n’ai jamais vraiment eu de coup de cœur jusqu’à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Mandryka
Mélomaniaque
Mandryka

Nombre de messages : 735
Date d'inscription : 03/04/2010

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyLun 24 Juil 2017 - 9:38

J'ai un léger coup de cœur pour The Summer Cloud's Awakening.
Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore

Nombre de messages : 2380
Age : 54
Date d'inscription : 06/01/2012

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyJeu 26 Déc 2019 - 16:42

Jonathan HARVEY (né en 1939) 41e5kPlag%2BL

Harvey: Wheel of Emptiness (Ictus, Georges-Elie Octors).

Harvey: Tombeau de Messiaen (Jean-Luc Plouvier, piano).

Harvey: Ricercare una Melodia 1 (Piet Van Bockstal: hautbois).

Harvey: Advaya (François Deppe: violoncelle).

Harvey: Ricercare una Melodia 2 (Philippe Ranallo: trompette).

Harvey: Death of Light, Light of Death (Ictus, Georges-Elie Octors).

De Jonathan Harvey, je ne connaissais à ce jour qu’une seule pièce: Mortuos plango, vivos voco (1980), découverte jadis sur un CD Erato de l’Ircam. Elle était basée sur l’analyse spectrale du son d’une cloche et de la voix de son jeune fils, et ça m’avait beaucoup plu.

Wheel of Emptiness (1997) pour seize instrumentistes, supposément inspiré de la notion bouddhiste de vide, marie sons instrumentaux et sons électroniques. L’écriture en est extrêmement éclatée et, à première audition en tout cas, on en est réduit à vivre l’événement sonore isolément pour lui-même. J’avoue trouver cela assez frustrant.

C’est un peu le même problème avec Advaya (1994) pour violoncelle, clavier numérique et électronique. Une ligne de violoncelle solo est accompagnée par les sons issus de l’analyse spectrale du timbre du violoncelle. Certains sont produits en temps réels, d’autres sont enregistrés et résultent d’un traitement approfondi. Le problème est le même qu’avec la pièce précédente. Au-delà de l’intérêt provoqué par les sonorités « inouïes », on reste un peu sur le carreau quand on cherche à percevoir la logique d’un discours organisé.

La situation est différente avec les deux versions de Ricercare una Melodia (1984), l’une pour hautbois, l’autre pour trompette. L’instrument soliste exécute une ligne mélodique tandis que le dispositif électronique produit en temps réel un contrepoint issu mécaniquement de ce que joue l’instrumentiste. Ici, le discours est bien sûr tout à fait intelligible, mais aussi assez scolaire dans la mesure où la production du Ricercare est purement mécanique.

Deux oeuvres m’ont par contre beaucoup plu.

D’abord le Tombeau de Messiaen (1994) pour piano et bande, en hommage au compositeur français. Le piano y entre en dialogue avec une bande « composée de sons de piano, accordés chacun sur une des douze séries d’harmonique correspondant à chaque note de la gamme (Harvey, programme du concert du 20 juin 1998 à l’Ircam)». L’avantage ici, c’est que les sons de la bande demeurent discrets et qu’Harvey arrive à leur imposer une logique discursive immédiatement intelligible à l’audition, … pour mon plus grand plaisir. C’est assurément beaucoup plus difficile à réaliser sur un continuum sonore indistinct …

L’oeuvre qui m’a le plus séduit est néanmoins la dernière Death of Light, Light of Death (1998), pour cinq instrumentistes, d’après le Retable d’Issenheim. C’est assurément la plus poétique et la plus puissamment suggestive, à défaut d’être la plus originale. Elle veut évoquer les cinq personnages du retable de Grünewald (Jésus, Marie Madeleine, Marie, l’apôtre Jean et saint Jean-Baptiste). Le hautbois (aussi cor anglais), la harpe (aussi tam-tam), le violon, l’alto et le violoncelle créent des atmosphères très contrastées cherchant à épouser les spécificités de chaque personnage. Le propos est ici non seulement intelligible mais réellement prenant. J’ai beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore

Nombre de messages : 2380
Age : 54
Date d'inscription : 06/01/2012

Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) EmptyMer 8 Jan 2020 - 16:58

Jonathan HARVEY (né en 1939) 2Q==

Harvey: Bhakti pour quinze instruments et bande (Ensemble Spectrum, Guy Protheroe).

Bhakti, oeuvre composée en 1982 pour l'IRCAM, est un cycle de douze pièces pour quinze instruments et bande magnétique quadriphonique, inspirées de douze versets du Rig-Veda. L'écriture (source: site de l'IRCAM) est atonale mais libérée du sérialisme. L'harmonie est en réalité basée sur un accord de douze sons, centré sur deux notes pivots, sol et la bémol, autour desquelles les autres notes s'étagent, vers le grave ou vers l'aigu, selon des intervalles rigoureusement symétriques. Les sons de l'accord sont par ailleurs utilisés tout autant verticalement (usage harmonique) qu'horizontalement (usage mélodique). Il s'ensuit pour mon plus grand bonheur un discours parfaitement cohérent, audible et intelligible, que l'on suit sans trop de peine. Mais le propos de l'oeuvre tient dans la confrontation entre les quinze instruments et la bande produite à partir de la transformation électronique des sons des mêmes instruments. Et la réussite est à mon sens totale, semblable à celle de Mortuos plango, vivos voco. Certaines pièces sont purement instrumentales ; d'autres purement électroniques ; d'autres sont mixtes. Et dans ce dernier cas, on peine parfois à distinguer les sons instrumentaux et les sons enregistrés et transformés, ce qui montre que le passage des uns aux autres est des plus fluides.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette oeuvre. Les douze pièces (elles sont décrites en détail sur le site de l'iRCAM), qui charrient notamment les influences de Scelsi, de Messiaen ou du sérialisme de Darmstadt, sont très diversifiées et constituent en même temps une totalité très unifiée. Le discours en est assez immédiatement intelligible, sans jamais tomber dans la facilité et, grâce au foisonnement tout à fait magique des timbres, génère une poésie de tous les instants. Une belle découverte pour ma part...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty
MessageSujet: Re: Jonathan HARVEY (né en 1939)   Jonathan HARVEY (né en 1939) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonathan HARVEY (né en 1939)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: