Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Attila (Verdi, 1846)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 19:59

keane a écrit:
Merci pour le lien, Elvira. Mais franchement les pianissimi de Dimitrova dans Abigaille, je n 'en vois pas des masses et son timbre n'est vraiment pas flatteur. Mais tu la défends avec tant de passion et d'humour qu'on rend les armes...En revanche, on sera peut être d'accord pour dire que Cappuccilli est bouleversant d'intensité dans Nabucco...

Ah oui, Cappuccilli est très bien. (et c'est peut-être, objectivement, celui qui est le plus "dans son rôle")

Mais si tu le veux bien, je peux te montrer que Dimitrova peut avoir une voix qui ne soit pas tout en force. D'ailleurs, dire que son Abigaille n'est que crier, ça me semble quand même un chouillat exagéré : disons que c'est très frustre. (mais quand on aime, ça met de très bonne humeur bedo )
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 20:36

Ya pas un fil sur Nabucco par hasard What the fuck ?!? carton rouge ? Sinon z'avez qu'à le créer, ici on parle d'Attila
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 20:39

Oh, ça va ! On n'a fait qu'une petite digression. Ce n'est pas comme si toi tu en faisais jamais. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 21:08

(Oh, Ghena c'est vaillant, mais je ne trouve jamais ça fruste : c'est très large, pas très contrasté - homogène sur les couleurs, homogène sur les affects -, mais pas vulgaire, pas forcé non plus.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 21:41

DavidLeMarrec a écrit:
(Oh, Ghena c'est vaillant, mais je ne trouve jamais ça fruste : c'est très large, pas très contrasté - homogène sur les couleurs, homogène sur les affects -, mais pas vulgaire, pas forcé non plus.)

Je parlais de l'interprétation. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 21:42

Moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 21:43

DavidLeMarrec a écrit:
Moi aussi.

tongue

Je parle de la manière dont elle habite le rôle, et sa résultante sur la voix.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 21:49

Mais moi aussi, enfin !

Tu es agaçante, à la fin, de dénigrer Dimitrova comme ça ! carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 21:55

Parce que Ghna chante Odabella Mr. Green ? Y a un enregisrement peut-être hehe ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 21:56

Oui, mais pas officiel bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2010 - 22:00

En tout cas, elle a enregistré deux liberamente.

Et sur un site bien connu, on peut entendre la cabalette et le liberamente. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20478
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 16:41

Je me suis remis dans Attila récemment, enchaînant le DVD de la Scala et le disque de Vienne en 80... la comparaison est très intéressante!


En Foresto, on reste dans les deux cas à du assez terne. Rien d'indigne, mais il reste totalement écrasé par les autres chanteurs!
Ezio voit la confrontation Zancanaro/Cappuccilli... Le premier est certes très noble... mais je le trouve trop sobre, trop sur la retenue. Cappuccilli au contraire fonce dans la partition, déchaîné comme rarement. Ce n'est pas que glotto son chant parce qu'il se dégage un orgueil immense.
Odabella est chantée par Studer/Zampieri... Houlala... Studer est vraiment impressionnante. Elle prend des risques fous, tente tout... et y arrive. C'est vraiment très impressionnant par la force qu'elle montre, une force désespérée. Zampieri en face est toute aussi déchaînée! La viox est plus dure, plus autoritaire. Et plus électrique aussi! Du coup, je suis plus fasciné par cette dernière. Dans les passages lents, elles proposent toutes les deux de magnifiques choses!
Et puis Ramey/Ghiaurov... Ghiaurov, il faut bien le dire, est quand même un peu en mauvaise voix ce soir là... c'est gris par moments et les aigus sont difficiles. Après, les confrontations avec Cappuccilli montrent toujours un affrontement digne des plus grands. Malgré cette usure, son Attila possède la stature et la voix qui vont bien. Mais il faut bien avouer que Ramey est impérial à côté! Il se promène là dedans comme si il chantait une petite chanson... Aucune tension, un timbre splendide, une autorité souveraine... Wahou!!

Entre Mutti et Sinopoli, je préfère la fougue de ce dernier à la direction certes très théâtrale de Mutti, mais moins volcanique...

Dur dur de choisir donc entre les deux. Disons deux supers versions! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 21:22

Tu connais l'Attila de big Sam? Il est hors compet', une fois de plus Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 21:26

C'est aussi génial que son Bertram ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 21:32

Je connais pas son Bertram, mais son Attila c'est de l'or en barre I love you
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7157
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 21:58

calbo a écrit:
Je connais pas son Bertram, mais son Attila c'est de l'or en barre I love you
Comme à peu près tout ce que Ramey a chanté! drunken
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:10

Guillaume a écrit:
C'est aussi génial que son Bertram ? Mr.Red
C'est admirablement, mais nettement moins bien. Bertram est le rôle de sa vie (avec Assur et Maometto II).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:12

DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est aussi génial que son Bertram ? Mr.Red
C'est admirablement, mais nettement moins bien. Bertram est le rôle de sa vie (avec Assur et Maometto II).

Nan mais dis donc, tu me casses tout la tutut carton rouge . J'essaie de faire son éducation à ce petit lapin pour qu'il n'ait pas que du Meyerbeer dans ses petites n'oreilles fouet
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:17

Je viens de citer deux rôles rossiniens et tu te plains ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:20

Farpaitement, je me plains tongue
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:21

Attention, ton grade à toi aussi pourrait changer... siffle
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:22

Tu oserais me faire ça Shocked ? A mais je proteste carton rouge fesse
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:23

Non seulement tu caches mal que tu as très peur...





















































mais en plus tu floodes.

Ca mérite une punition...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:26

DavidLeMarrec a écrit:
Je viens de citer deux rôles rossiniens et tu te plains ! Laughing

DavidLeMarrec a écrit:
Attention, ton grade à toi aussi pourrait changer... siffle

DavidLeMarrec a écrit:
Non seulement tu caches mal que tu as très peur...





















































mais en plus tu floodes.

Ca mérite une punition...

Et ca c'est quoi alors? Et pis d'abord, si t'aimes pas Big Sam dans Attila, alors on a un problème mon petit Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90832
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:27

Si tu pouvais éviter de citer mes délires en entier, ça éviterait de pourrir complètement ce fil. Mr. Green

Par ailleurs, à propos de son Attila :
DavidLeMarrec a écrit:
C'est admirable
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 22:32

C'est juste histoire de te faire tiquer hehe . Et en général quand je taquine quelqu'un c'est parce que j'aime bien ma "victime" thumright .

Pour la suite tu me la copieras 1000 fois hehe
Revenir en haut Aller en bas
Zémire
Mélomane averti
Zémire

Nombre de messages : 492
Age : 64
Date d'inscription : 18/07/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 5 Nov 2010 - 23:49

Polyeucte a écrit:
Je me suis remis dans Attila récemment, enchaînant le DVD de la Scala et le disque de Vienne en 80... la comparaison est très intéressante!

Je ne connais pas la version de Vienne, j'ai le CD de la Scala chez Emi dirigé par Muti avec Ramey ... je suppose que c'est le même que le DVD

Citation :
En Foresto, on reste dans les deux cas à du assez terne. Rien d'indigne, mais il reste totalement écrasé par les autres chanteurs!

Le Foresto de Milan, c'est Neil Schicoff ... moi, j'aime assez bien. Il m'arrive bien souvent de trouver son interprétation vocale insuffisante mais ce chanteur arrive toujours à m'émouvoir et ici aussi particulièrement (ainsi que dans les Contes d'Offenbach).

Citation :
Studer (Odabella) est vraiment impressionnante. Elle prend des risques fous, tente tout... et y arrive. C'est vraiment très impressionnant par la force qu'elle montre, une force désespérée.

Impressionante est certainement le mot ... et je suis contente de le lire parce que j'ai souvent lu des critiques défavorables pour cette interprétaton.

Pour ce qui est de Ramey ... c'est ... pffffffffff !!!!! I love you I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20478
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptySam 6 Nov 2010 - 0:18

Zémire a écrit:
Le Foresto de Milan, c'est Neil Schicoff ... moi, j'aime assez bien. Il m'arrive bien souvent de trouver son interprétation vocale insuffisante mais ce chanteur arrive toujours à m'émouvoir et ici aussi particulièrement (ainsi que dans les Contes d'Offenbach).

Dans le DVD, c'est un autre ténor... moins intéressant que Schicoff...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptySam 6 Nov 2010 - 9:07

Attila fait partie des "jeunes Verdi" qui m'embarquent le plus ; souvenir mémorable, dans ma prime jeunesse, d'une production (Cheek, Demerdjev, entre autres) au son de "A mort le metteur en scène" parce qu'Auvray plaçait l'action dans une Yougoslavie très contemporaine à l'époque !

En grattant bien il y a quelques versions/personnalités dont je n'arrive pas à me décoller.

La version Giulini, d'abord ; très coupée mais bien drivée, avec un Tajo qui phrase royalement, une Mancini fielleuse (et pas tellement dépassée, en fait, même par son "nel fuggente" ; l'entrée est titanesque !) et Penno (bel instrument et grande conscience). On est en 51, les festivités de l'année Verdi suscitent chez chacun des exaltations diverses (et diversement stylées Wink) mais la troupe présente une belle unité qu'on ne retrouvera pas toujours.

J'aime l'Attila de Christoff ; même si on est dans de l'over-Christoff ; et pour la couleur générale, je suis plutôt sensible à l'Odabella de Roberti (dir. Bartoletti).

Muti en live me séduit infiniment plus qu'en studio (en dépit de la leçon de Bergonzi, pourtant un peu lisse, à mon goût, en Foresto). Raimondi, j'adore, je suis infiniment client de sa "première manière" (celle de la basse-baryton assumée) et Stella, même légèrement indurée (sur la forme et sur le fond) reste l'un des instruments qui, pour le "fuggente" au moins, me ravit (au sens propre du terme) le plus !

Au rayon instrument(s), j'ai envie de mettre tout en haut de ma friable pyramide, le live Van Dam/Janowitz ; pour beaucoup de raisons dont certaines frôlent la thérapie freudienne, d'ailleurs. Janowitz est tranchante comme une dague et l'instrument, une fois en situation, me semble l'un des plus démonstratifs de la confrontation. Les tensions sont assumées et la ligne parfaitement souveraine, même (surtout) dans les éclats (et le quatuor drunken ) ! C'est parfaitement irraisonné de ma part ; et eut-être la version que j'emmènerais sur l'île déserte.

Et je n'oublie pas Varady, qui a cette couleur d'Europe centrale qui, pour moi, fait les grandes verdiennes chez qui l'exotisme n'est un paradoxe qu'en apparence puisque c'est, à mon goût, la dernière école dans laquelle perdure (a perduré ?) les fastes d'une morbidezza à la fois éminemment calculée et parfaitement naturelle !

Quelqu'un connait la version 100 % hongroise de Gardelli ? Pour Sass (même si c'est une Sass tardive), je serais très curieux de l'entendre bounce .
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptySam 6 Nov 2010 - 11:20

Polyeucte a écrit:
Zémire a écrit:
Le Foresto de Milan, c'est Neil Schicoff ... moi, j'aime assez bien. Il m'arrive bien souvent de trouver son interprétation vocale insuffisante mais ce chanteur arrive toujours à m'émouvoir et ici aussi particulièrement (ainsi que dans les Contes d'Offenbach).

Dans le DVD, c'est un autre ténor... moins intéressant que Schicoff...

Tiens c'est curieux, Schicoff ne m'emballe pas du tout dans Attila et pourtant il chante dans deux de versions que je connais plutôt pas trop mal celle avec Ramey et celle avec Raimnodi(qui date des années '70 me semble-t-il).
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20478
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptySam 6 Nov 2010 - 12:05

calbo a écrit:
Tiens c'est curieux, Schicoff ne m'emballe pas du tout dans Attila et pourtant il chante dans deux de versions que je connais plutôt pas trop mal celle avec Ramey et celle avec Raimnodi(qui date des années '70 me semble-t-il).

Je ne connais pas Schicoff là dedans. Mais juste d'un point de vue voix, l'autre est assez transparent quand même...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptySam 6 Nov 2010 - 13:47

Et c'est qui dans la version DVD?
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2010 - 16:45

Alors Polyeucte, c'est qui dans le DVD Confused ? Y te faut 5 jours pour retrouver un seul nom Shocked ?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20478
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2010 - 16:55

Kaludi Kaludov

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2010 - 16:57

Merci Very Happy . Je ne connais pas du tout ce Kadulov, mais il me semble quand même difficile de faire pire que Schicoff
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20478
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2010 - 17:01

calbo a écrit:
Merci Very Happy . Je ne connais pas du tout ce Kadulov, mais il me semble quand même difficile de faire pire que Schicoff

C'est pas mauvais, c'est juste inodore et incolore... donc face à Studer et Ramey, il fait l'effet d'un gentil choriste sans charisme...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7157
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2010 - 17:52

Polyeucte a écrit:
calbo a écrit:
Merci Very Happy . Je ne connais pas du tout ce Kadulov, mais il me semble quand même difficile de faire pire que Schicoff
C'est pas mauvais, c'est juste inodore et incolore... donc face à Studer et Ramey, il fait l'effet d'un gentil choriste sans charisme...
c'est un peu sévère ça. Je l'ai déjà entendu à la scène et c'était d'excellente facture vocalement parlant. Ceci dit il était mieux que dans ce DVD qui est pourtant antérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20478
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2010 - 20:01

Otello a écrit:
c'est un peu sévère ça. Je l'ai déjà entendu à la scène et c'était d'excellente facture vocalement parlant. Ceci dit il était mieux que dans ce DVD qui est pourtant antérieur.

Ah mais d'un point de vue vocal, je n'ai pas grand chose à lui reprocher... c'est juste qu'il n'en fait rien du tout!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2010 - 21:46

Donc bon chanteur mais mauvais comédien alors Confused ?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20478
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyMer 10 Nov 2010 - 22:17

calbo a écrit:
Donc bon chanteur mais mauvais comédien alors Confused ?

Chanteur correcte disons!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23412
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 7:13

@ Otello : Je suppose que tu dois beaucoup aimer la version de studio de Gardelli n°1, en particulier pour l'Odabella de Deutekom et le Foresto de Bergonzi. Je pense que je regarderai néanmoins avant d'écouter cette version le live de La Scala dirigé par Muti que j'ai en DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7157
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 7:36

aurele a écrit:
@ Otello : Je suppose que tu dois beaucoup aimer la version de studio de Gardelli n°1, en particulier pour l'Odabella de Deutekom et le Foresto de Bergonzi.
tout à fait mais aussi pour Raimondi (même si Ramey lui est supérieur) et pour Milnes.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 8:58

Otello a écrit:
aurele a écrit:
@ Otello : Je suppose que tu dois beaucoup aimer la version de studio de Gardelli n°1, en particulier pour l'Odabella de Deutekom et le Foresto de Bergonzi.
tout à fait mais aussi pour Raimondi (même si Ramey lui est supérieur) et pour Milnes.



Mais Raimondi me semble encore meilleur en live, avec Muti ; pas grossi pas la prise de son, beaucoup plus naturel et, partant (c'est paradoxal, je sais), beaucoup plus naturellement théâtral !

Vous m'en voulez si je m'auto-reposte ?

bAlexb a écrit:
Attila fait partie des "jeunes Verdi" qui m'embarquent le plus ;
souvenir mémorable, dans ma prime jeunesse, d'une production (Cheek,
Demerdjev, entre autres) au son de "A mort le metteur en scène" parce
qu'Auvray plaçait l'action dans une Yougoslavie très contemporaine à
l'époque !

En grattant bien il y a quelques versions/personnalités dont je n'arrive pas à me décoller.

La version Giulini, d'abord ; très coupée mais bien drivée,
avec un Tajo qui phrase royalement, une Mancini fielleuse (et pas
tellement dépassée, en fait, même par son "nel fuggente" ; l'entrée est
titanesque !) et Penno (bel instrument et grande conscience). On est en
51, les festivités de l'année Verdi suscitent chez chacun des
exaltations diverses (et diversement stylées Wink) mais la troupe présente une belle unité qu'on ne retrouvera pas toujours.

J'aime l'Attila de Christoff ; même si on est dans de l'over-Christoff ; et pour la couleur générale, je suis plutôt sensible à l'Odabella de Roberti (dir. Bartoletti).

Muti en live me
séduit infiniment plus qu'en studio (en dépit de la leçon de Bergonzi,
pourtant un peu lisse, à mon goût, en Foresto). Raimondi, j'adore, je
suis infiniment client de sa "première manière" (celle de la
basse-baryton assumée) et Stella, même légèrement indurée (sur la forme
et sur le fond) reste l'un des instruments qui, pour le "fuggente" au
moins, me ravit (au sens propre du terme) le plus !

Au rayon instrument(s), j'ai envie de mettre tout en haut de ma friable pyramide, le live
Van Dam/Janowitz ; pour beaucoup de raisons dont certaines frôlent la
thérapie freudienne, d'ailleurs. Janowitz est tranchante comme une
dague et l'instrument, une fois en situation, me semble l'un des plus
démonstratifs de la confrontation. Les tensions sont assumées et la
ligne parfaitement souveraine, même (surtout) dans les éclats (et le
quatuor drunken ) ! C'est parfaitement irraisonné de ma part ; et eut-être la version que j'emmènerais sur l'île déserte.

Et
je n'oublie pas Varady, qui a cette couleur d'Europe centrale qui, pour
moi, fait les grandes verdiennes chez qui l'exotisme n'est un paradoxe
qu'en apparence puisque c'est, à mon goût, la dernière école dans
laquelle perdure (a perduré ?) les fastes d'une morbidezza à la fois éminemment calculée et parfaitement naturelle !

Quelqu'un
connait la version 100 % hongroise de Gardelli ? Pour Sass (même si
c'est une Sass tardive), je serais très curieux de l'entendre bounce .

Et je m'aperçois que j'avais oublié un regret (mais de taille) ; une fois n'est pas coutume, j'aurais aimé que Sutherland, dans les années 60, aborde plus que le seul air d'entrée qui est absolument saisissant, crane, investi par des forces qui tiennent autant de l'artiste que de l'humain, d'une concentration de timbre rare, etc. Elle aurait réuni tout ce qui fait le caractère éminemment "sympathique" de l'Odabella de Deutekom (la technique, le galbe, le brillant) sans l'étrangeté attachée au timbre de cette dernière et que peut déplaire !
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7157
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 9:13

Ah mais ça c'est clair que dans cet air d'entrée particulièrement meurtrier, Sutherland est absolument fabuleuse et on entend avec elle l'Odabella idéale qu'on aurait pu avoir si elle l'avait abordée intégralement car effectivement il y a tout: la largeur des moyens, l'arrogance, la technique brillante, le slancio et la diction y est satisfaisante.
Mais l'Odabella de Deutekom est tout aussi magnifique de voix comme de moyens techniques comme d'investissement avec cette petite touche supplémentaire risorgimentale qu'elle était l'une des rares à avoir.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 9:20

Otello a écrit:
Ah mais ça c'est clair que dans cet air d'entrée particulièrement meurtrier, Sutherland est absolument fabuleuse et on entend avec elle l'Odabella idéale qu'on aurait pu avoir si elle l'avait abordée intégralement car effectivement il y a tout: la largeur des moyens, l'arrogance, la technique brillante, le slancio et la diction y est satisfaisante.
Mais l'Odabella de Deutekom est tout aussi magnifique de voix comme de moyens techniques comme d'investissement avec cette petite touche supplémentaire risorgimentale qu'elle était l'une des rares à avoir.

Tiens, c'est marrant, je ne l'avais jamais entendue comme ça ; tu qualifies comment ce "truc-en-plus" ?
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7157
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 9:32

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
Ah mais ça c'est clair que dans cet air d'entrée particulièrement meurtrier, Sutherland est absolument fabuleuse et on entend avec elle l'Odabella idéale qu'on aurait pu avoir si elle l'avait abordée intégralement car effectivement il y a tout: la largeur des moyens, l'arrogance, la technique brillante, le slancio et la diction y est satisfaisante.
Mais l'Odabella de Deutekom est tout aussi magnifique de voix comme de moyens techniques comme d'investissement avec cette petite touche supplémentaire risorgimentale qu'elle était l'une des rares à avoir.
Tiens, c'est marrant, je ne l'avais jamais entendue comme ça ; tu qualifies comment ce "truc-en-plus" ?
la franchise arrogante des attaques, l'impulsion, la pulsation, la dynamique de la voix et du chant, le percutant de la projection vocale, l'insolence technique, l'incroyable densité sonore du registre aigu et suraigu sont des caractéristiques spécifiques du chant verdien de la période dite risorgimentale notamment dans Nabucco, I Lombardi, Attila, Alzira, I Due Foscari, La Battaglia di Legnano, Il Corsaro,... et qu'on retrouve encore dans le rôle d'Elena des Vespri siciliani.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 9:47

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
Ah mais ça c'est clair que dans cet air d'entrée particulièrement meurtrier, Sutherland est absolument fabuleuse et on entend avec elle l'Odabella idéale qu'on aurait pu avoir si elle l'avait abordée intégralement car effectivement il y a tout: la largeur des moyens, l'arrogance, la technique brillante, le slancio et la diction y est satisfaisante.
Mais l'Odabella de Deutekom est tout aussi magnifique de voix comme de moyens techniques comme d'investissement avec cette petite touche supplémentaire risorgimentale qu'elle était l'une des rares à avoir.
Tiens, c'est marrant, je ne l'avais jamais entendue comme ça ; tu qualifies comment ce "truc-en-plus" ?
la franchise arrogante des attaques, l'impulsion, la pulsation, la dynamique de la voix et du chant, le percutant de la projection vocale, l'insolence technique, l'incroyable densité sonore du registre aigu et suraigu sont des caractéristiques spécifiques du chant verdien de la période dite risorgimentale notamment dans Nabucco, I Lombardi, Attila, Alzira, I Due Foscari, La Battaglia di Legnano, Il Corsaro,... et qu'on retrouve encore dans le rôle d'Elena des Vespri siciliani.

Elena qui échappe, historiquement parlant (plus que par les enjeux de la narration, elle-même, c'est vrai) à la stricte périodisation du Risorgimento, pourtant.

Ceci dit, ton raisonnement se défend ; même si d'autres artistes, par ailleurs éminemment différents, s'étant illustré(e)s brillamment dans les Verdi de jeunesse (pêle-mêle Bruson, Gencer, Bergonzi, Ricciarelli, Sass, etc.) cela amène à imaginer un curseur plus "mobile", à mon avis. Mais retiens l'idée Wink !
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23412
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 14:51

Dans son disque "Bel Canto Arias" enregistré en 1985 sous la direction de son époux, Sutherland a enregistré le deuxième air d'Odabella "Liberamente or piangi...Oh! nel fuggente nuvolo". Malgré une diction floue et une voix qui a mûri, c'est vraiment sublime. Dans le 1er air, elle est incroyable. On ne peut que regretter qu'elle n'ait pas enregistré le rôle en intégralité.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7157
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptyVen 28 Jan 2011 - 21:20

bAlexb a écrit:
même si d'autres artistes, par ailleurs éminemment différents, s'étant illustré(e)s brillamment dans les Verdi de jeunesse (pêle-mêle Bruson, Gencer, Bergonzi, Ricciarelli, Sass, etc.) cela amène à imaginer un curseur plus "mobile", à mon avis. Mais retiens l'idée Wink !
ah ben évidemment qu'il y a eu plusieurs chanteurs à brillamment défendre les Verdi de jeunesse et il faut d'ailleurs rajouter à ceux que tu cites Antonietta Stella et Franco Corelli et aussi Montserrat Caballé.
Mais au regard des exigences des partitions qui sont d'une écriture vocale complètement délirante de difficulté technique, de ce que Verdi disait vouloir comme voix, de la pulsation de sa musique, de la violence dramaturgique de ses livrets, seuls des chanteurs comme Gencer, Deutekom ou Corelli ou d'autres voix hors normes genre Marisa Galvany ou Adelaide Negri (cette dernière dans les années 70 et 80 essentiellement) réunissent au maximum les caractéristiques vocales des emplois verdiens de la période risorgimentale.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 EmptySam 29 Jan 2011 - 9:28

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
même si d'autres artistes, par ailleurs éminemment différents, s'étant illustré(e)s brillamment dans les Verdi de jeunesse (pêle-mêle Bruson, Gencer, Bergonzi, Ricciarelli, Sass, etc.) cela amène à imaginer un curseur plus "mobile", à mon avis. Mais retiens l'idée Wink !
ah ben évidemment qu'il y a eu plusieurs chanteurs à brillamment défendre les Verdi de jeunesse et il faut d'ailleurs rajouter à ceux que tu cites Antonietta Stella et Franco Corelli et aussi Montserrat Caballé.

Stella dans Attila et dans la Battaglia sunny !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Attila (Verdi, 1846)   Attila (Verdi, 1846) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Attila (Verdi, 1846)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: