Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -42%
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable ...
Voir le deal
319.99 €

 

 Anja Harteros

Aller en bas 
+12
Otello
Polyeucte
elisabeth
Pelléas
AlfredoGermont
PIT
Wagneropathe
bAlexb
calbo
DavidLeMarrec
Richard
aurele
16 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyMar 8 Mai 2012 - 0:43

calbo a écrit:
Il est aussi fou cinglé que ses collègues concernant Trovatore. Si Kaufman survit à cette série (est ce une prise de rôle?) ca sera déjà beaucoup.

Oh non... je le pense assez intelligent pour ne pas forcer ses moyens... mais du coup, ça risque d'être un peu plat... enfin bon, on verra bien... Là j'ai Alvarez en DVD qui m'attend alors tout va bien! bounce (en plus, y a Hvorosvtovsky et Radvanovsky! zen cheers )

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyMar 8 Mai 2012 - 1:14

Kaufmann dans le concert avec Netrebko l'été dernier dans "Miserere" n'était pas très intéressant, contrairement à elle. Ce n'est pas le rôle dans lequel il m'intéresse le plus. Cela va lui servir de test pour Otello dans quelques années, 3-4 ans tout au plus à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 53
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyMar 8 Mai 2012 - 12:44

Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyDim 30 Juin 2013 - 21:40

Tacea la notte placida : /watch?v=HHza5emV640

D'amor sull'ali rosee : /watch?v=bhqLfs65Ad0

Il s'agit de deux extraits de la captation récente de Munich. Concernant le deuxième air de Leonora, on a malheureusement pas la cabalette. En tout cas, c'est magnifique. Avec elle et Netrebko, on tient certainement les deux grandes Leonora actuelles même s'il faut attendre la prise de rôle en entier de la soprano russe pour se faire une idée définitive. Je trouve Harteros beaucoup plus rigoureuse cependant. Cela confirme ce que je pense et que je ne suis pas le seul à penser. C'est pour moi une des meilleures sopranos pour servir le répertoire verdien aujourd'hui, sans le vibrato difficilement supportable d'une Radvanovsky et avec une voix plus belle que cette dernière ainsi qu'une plus grande maîtrise technique. En revanche, je trouve la direction de Carignani insupportable de mollesse.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyDim 30 Juin 2013 - 22:20

Alors là... toi qui taxe constamment Fleming d'être maniérée, qu'est-ce que c'est ici?? J'entends des poses plus qu'une vraie interprétation... Alors c'est peut-être propre et bien chanté, mais alors qu'est-ce que c'est plat! Un enchaînement des notes diminuées ou gonflées sans que ça n'est vraiment d'à propos avec le texte, quelque chose de très prudent et lunaire...

Non, franchement, on est à 100 lieux de Radvanovsky... qui n'a pas un vibrato, mais un vibratello... chose assurément différente!
De toute façon, la plus grande Leonora actuellement, c'est Fleming (dans mes rêves bien sûr... malheureusement...)
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 53
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyDim 30 Juin 2013 - 22:24

Polyeucte a écrit:
Alors là... toi qui taxe constamment Fleming d'être maniérée, qu'est-ce que c'est ici?? J'entends des poses plus qu'une vraie interprétation... Alors c'est peut-être propre et bien chanté, mais alors qu'est-ce que c'est plat! Un enchaînement des notes diminuées ou gonflées sans que ça n'est vraiment d'à propos avec le texte, quelque chose de très prudent et lunaire...

Non, franchement, on est à 100 lieux de Radvanovsky... qui n'a pas un vibrato, mais un vibratello... chose assurément différente!
De toute façon, la plus grande Leonora actuellement, c'est Fleming (dans mes rêves bien sûr... malheureusement...)

pété de rire pété de rire Tu plaisantes j'espère pété de rire pété de rire  ? Ce n'est plus de l'amour là c'est de la rage hehe 
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyDim 30 Juin 2013 - 22:32

Polyeucte a écrit:
Alors là... toi qui taxe constamment Fleming d'être maniérée, qu'est-ce que c'est ici?? J'entends des poses plus qu'une vraie interprétation... Alors c'est peut-être propre et bien chanté, mais alors qu'est-ce que c'est plat! Un enchaînement des notes diminuées ou gonflées sans que ça n'est vraiment d'à propos avec le texte, quelque chose de très prudent et lunaire...
Non, franchement, on est à 100 lieux de Radvanovsky... qui n'a pas un vibrato, mais un vibratello... chose assurément différente!
De toute façon, la plus grande Leonora actuellement, c'est Fleming (dans mes rêves bien sûr... malheureusement...)
Pardon ????? Harteros délivre ici une immense leçon de chant verdien! La meilleure Leonora de ces 20 dernières années. Moi qui aime pourtant beaucoup Radvanovsky, ben là elle peut aller se rhabiller. Avec Harteros, on renoue enfin avec les vraies grandes voix verdiennes! Enfin!!!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyDim 30 Juin 2013 - 22:36

Otello a écrit:
Pardon ????? Harteros délivre ici une immense leçon de chant verdien! La meilleure Leonora de ces 20 dernières années. Moi qui aime pourtant beaucoup Radvanovsky, ben là elle peut aller se rhabiller. Avec Harteros, on renoue enfin avec les vraies grandes voix verdiennes! Enfin!!!

kiss 

@ Polyeucte : Fleming dans son disque ou en live dans "Tacea la notte placida...Di tale amor" est maniérée.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 9:41

Otello a écrit:
Pardon ????? Harteros délivre ici une immense leçon de chant verdien! La meilleure Leonora de ces 20 dernières années. Moi qui aime pourtant beaucoup Radvanovsky, ben là elle peut aller se rhabiller. Avec Harteros, on renoue enfin avec les vraies grandes voix verdiennes! Enfin!!!

Une leçon de chant, je veux bien... mais sinon, où est la flamme? Où est la passion de la jeune Leonora...
Moi j'entends uniquement une chanteuse qui se pose, qui fait très bien les notes... mais sans aucun drame ni aucun lyrisme particulier!


aurele a écrit:
@ Polyeucte : Fleming dans son disque ou en live dans "Tacea la notte placida...Di tale amor" est maniérée.
En quoi... argumente... parce que franchement...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 10:16

Plus que Harteros, je voudrais entendre Hartelius là-dedans. Mr. Green

Je n'aime pas beaucoup Harteros, et toujours pour les mêmes raisons qu'on entend ici :
- vibrato asymétrique qui blanchit considérablement le timbre ;
- souvent à la limite du 'criaillement' dans l'aigu (ni éclatant ni moelleux) ;
- pas d'implication dramatique ou scénique.

Dans son air, c'est certes impeccable, tout est précis, mais alors un rubato de malade, pas une vocalisation où elle n'alanguisse en divisant le tempo par deux - franchement je ne blâmerai pas Carignani pour la mollesse, c'est déjà miracle que les musiciens puissent suivent ce bazar ! -, tout est vocal et poseur. Je déteste cette façon de prendre le belcanto (Trovatore en est-il encore, d'ailleurs) pour du ad libitum permanent.

Par ailleurs, la voix m'a l'air bien retenue en arrière, je ne suis pas sûr que ce soit si sonore et glorieux que ça en vrai.


A l'inverse, Radvanovsky a un peu vieilli (avec un vibrato, aléatoire selon les soirées, quelquefois excessif - pas la majorité des cas, loin s'en faut !), mais alors quel impact sonore, et quel engagement dramatique !  Ca, pour moi, c'est une grande Leonora - même si, dans l'absolu, je n'attends pas forcément des moyens aussi larges pour le rôle.

Je ne suis pas suspect d'être un inconditionnel de Fleming, mais son Tacea la notte placida au Met en 2006 était tout à fait sobre et direct ; pas forcément très dramatique, mais au moins direct, sans toutes les courbes et contre-courbes affectées de Harteros.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 12:52

DavidLeMarrec a écrit:
Dans son air, c'est certes impeccable, tout est précis, mais alors un rubato de malade, pas une vocalisation où elle n'alanguisse en divisant le tempo par deux - franchement je ne blâmerai pas Carignani pour la mollesse, c'est déjà miracle que les musiciens puissent suivent ce bazar ! -, tout est vocal et poseur. Je déteste cette façon de prendre le belcanto (Trovatore en est-il encore, d'ailleurs) pour du ad libitum permanent.

Sans aller jusqu'à la détestation, comme David, c'était ma principale/seule réserve lors du concert genevois avec Janowski (où Harteros, d'ailleurs, avait chanté le premier air du Trovatore avec la cabalette). La substance était fameuse, le parfum superbement équilibré entre fleurs et benjoin, une tubéreuse entêtante mais le mot était plutôt faible et la pose assez systématique. A posteriori et passé l'émerveillement de la découverte en live, je me dis que je serais vraisemblablement plus critique, en tout cas ici.

bAlexb a écrit:
Une réserve, alors ? J'ai trouvé un peu de mollesse dans l'élocution ; peu de dentales en fait (il faut dire que l'accompagnement était plus construit comme une ligne indéfiniment enflée ou amenuisée que comme une architecture réelle avec ses scansions, ses lignes de rupture, etc.). Et un chant, dès lors, qui ne se construit et n'existe "que" par les moyens musicaux, par ces gradations infinies, par les ressources du phrasé, etc. En cela, je dirais que le chant reste très allemand par le rôle donné aux voyelles ; ce qui, d'ailleurs ne manque pas de charme, en-dehors d'une adaptation nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 13:37

DavidLeMarrec a écrit:
Je n'aime pas beaucoup Harteros, et toujours pour les mêmes raisons qu'on entend ici :
- vibrato asymétrique qui blanchit considérablement le timbre ;
- souvent à la limite du 'criaillement' dans l'aigu (ni éclatant ni moelleux) ;
- pas d'implication dramatique ou scénique.
pas d'accord du tout! Rien de blanchi ni de près ni de loin dans son timbre! L'aigu n'est en rien criaillé!! il est souverain de rondeur et de plénitude sonore. Et je trouve ça justement très impliqué

DavidLeMarrec a écrit:
Dans son air, c'est certes impeccable, tout est précis, mais alors un rubato de malade, pas une vocalisation où elle n'alanguisse en divisant le tempo par deux - franchement je ne blâmerai pas Carignani pour la mollesse, c'est déjà miracle que les musiciens puissent suivent ce bazar ! -, tout est vocal et poseur. Je déteste cette façon de prendre le belcanto (Trovatore en est-il encore, d'ailleurs) pour du ad libitum permanent.
ce n'est pas de l'alanguissement, c'est de la retenue tant dans un vrai rubato que dans le départ de la vocalisation et 1) elle revient enfin à la manière dont on chantait Verdi jusqu'à il y a 20 ans et 2) c'est complètement dans le style verdien et dans la volonté vocalement interprétative du compositeur.

Enfin Harteros nous rend la meilleure part de ce qu'elle tient à la fois de Renata Tebaldi et Antonietta Stella dont elle est la digne relève.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 18:37

Otello a écrit:
pas d'accord du tout! Rien de blanchi ni de près ni de loin dans son timbre! L'aigu n'est en rien criaillé!! il est souverain de rondeur et de plénitude sonore.
L'aigu ? Ca ressemble à Cerquetti en méforme (et aphone Mr. Green ). Bof, quoi.

Citation :
1) elle revient enfin à la manière dont on chantait Verdi jusqu'à il y a 20 ans et 2) c'est complètement dans le style verdien et dans la volonté vocalement interprétative du compositeur.
Ce n'est pas vraiment la question : une de mes références pour cet air est Tucci, et elle ne se prive pas pour le rubato... mais il arrive à des moments forts, ce n'est pas un accordéon systématique lent-accéléré-lent-encorepluslent.

Citation :
Enfin Harteros nous rend la meilleure part de ce qu'elle tient à la fois de Renata Tebaldi et Antonietta Stella dont elle est la digne relève.
Vocalement, on est très, très loin de ces standards ; je ne parle même pas de qualité, l'émission est beaucoup plus postérieure, vraiment rien à voir avec la franchise d'autrefois. Une parenté avec Plowright ou Kabaivanska, pourquoi pas, mais certainement pas Tebaldi et Stella !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 18:54

DavidLeMarrec a écrit:
Vocalement, on est très, très loin de ces standards ; je ne parle même pas de qualité, l'émission est beaucoup plus postérieure, vraiment rien à voir avec la franchise d'autrefois. Une parenté avec Plowright ou Kabaivanska, pourquoi pas, mais certainement pas Tebaldi et Stella !
Ben tu as franchement tout faux là!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 20:53

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Vocalement, on est très, très loin de ces standards ; je ne parle même pas de qualité, l'émission est beaucoup plus postérieure, vraiment rien à voir avec la franchise d'autrefois. Une parenté avec Plowright ou Kabaivanska, pourquoi pas, mais certainement pas Tebaldi et Stella !
Ben tu as franchement tout faux là!
Chouette, un débat.

Déjà, le son. J'ai pris un endroit qui avantageait Harteros du point de vue du placement (le médium étant clairement plus éteint et tassé), les suraigus. Déjà, je crois que le son parle tout seul :
http://musicontempo.free.fr/trovatore1.mp3
http://musicontempo.free.fr/trovatore2.mp3
http://musicontempo.free.fr/trovatore3.mp3

On voit bien où se situe la parenté.

Au passage, les aigus de Harteros, tout de même... vibrato de plus en plus irrégulier puis absent (un peu comme les suraigus de Callas), ralentissement systématique de tout ce qui est aigu, alors que les autres le font en concordance avec la métrique musicale...

Spoiler:

Par ailleurs, sur l'émission elle-même. On entend très nettement dans cet extrait qu'à part les aigus (toutes vont au moins les chercher dans les sinus éthmoïdaux, voire plus haut), Tebaldi est tout le temps assez frontale, utilisant clairement les sinus maxillaires, alors que les deux autres sont beaucoup plus tassées - ça va au mieux dans les sphénoïdaux, et encore, pas tant que ça.

Déjà, le larynx est beaucoup plus bas (ça sonne même écrasé, en comparaison, chez Harteros, même vis-à-vis de Plowright). Ce sont clairement des voix qui rayonnent moins. C'est à mon avis dû à la généralisation des techniques de haute impédance, très à la mode ces dernières décennies, et qui sont par essence moins "verticalisées".

Anja Harteros - Page 2 Tebaldi

Spoiler:


Attention, hein, je ne suis pas en train de dire que Harteros chante mal, elle fait une très belle démonstration de tenue vocale et de longueur de souffle dans cet air... mais dire que ça ressemble à Tebaldi et Stella, je ne vois pas trop comment on peut le soutenir, à part sur le plan de la pure subjectivité.

Otello, vous avez la main. Anja Harteros - Page 2 3641590030
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:00

bAlexb a écrit:
Sans aller jusqu'à la détestation, comme David
Détestation ? scratch

Non, pas du tout. Son timbre, sa manière ne me plaisent pas vraiment, mais je ne suis pas non plus outré, je suis loin de souffrir en l'écoutant, ça reste du très beau chant.

Je pourrais détester quelque chose qui défigurerait la langue, ferait les mêmes alanguissements avec une voix un peu stridente ou tout à fait éteinte - Machaidze dans les Pêcheurs de Perles était beaucoup plus proche de ce cahier des charges. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:22

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
Sans aller jusqu'à la détestation, comme David
Détestation ? scratch

Non, pas du tout. Son timbre, sa manière ne me plaisent pas vraiment, mais je ne suis pas non plus outré, je suis loin de souffrir en l'écoutant, ça reste du très beau chant.

Je pourrais détester quelque chose qui défigurerait la langue, ferait les mêmes alanguissements avec une voix un peu stridente ou tout à fait éteinte - Machaidze dans les Pêcheurs de Perles était beaucoup plus proche de ce cahier des charges. Mr. Green

Je répondais juste à ça :

DavidLeMarrec a écrit:
Je déteste cette façon de prendre le belcanto.

En général, j'aurais pu développer à peu près comme tu l'as fait, puisque c'est peu ou prou la nuance que je m'étais imposée moi-même au sortir du concert de Genève (alors même que j'étais absolument émerveillé par l'instrument et la présence naturelle de la chanteuse) ; pardon pour le raccourci Embarassed !
Dans l'absolu, c'est dans le répertoire germanique qu'Harteros m'intéresse ; beaucoup moins dans Verdi (parce qu'après tout, elle ne chante guère que Verdi en matière de bel canto ; et encore, tout son Verdi n'y ressortit pas, cf. Desdemona, Amelia Grimaldi voire Leonora de la Forza). Peut-être parce que la chanteuse a besoin, à mon avis, de ces longues périodes qui flattent ses miroitements, qui lui permettent d'asseoir son vibrato sans, justement, avoir besoin de recourir au rubato que tu décris (et puis, chez Strauss, chez Wagner, quelle intelligence native de la langue et de la langue en musique, quel modelé du son par le mot et inversement, quel sens de l'arche vocale, ployée/éployée, portée/transportée drunken).
Mais c'est difficile, culpabilisant de donner l'air d'écorner ainsi l'image parfaite d'une chanteuse comme Harteros (chanteuse "à l'ancienne" un peu lointaine, aristocratique ; ce que j'ai aussi beaucoup de mal à expliquer) ; on a tellement l'impression de pinailler devant le plat somptueux d'un restaurant étoilé pale !


Dernière édition par bAlexb le Lun 1 Juil 2013 - 21:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:25

Ah oui, le style vers lequel elle le tire, oui, je déteste ça... mais elle est loin de se réduire à quelques points d'orgue pas très bien amenés.

Citation :
Peut-être parce que la chanteuse a besoin, à mon avis, de ces longues périodes qui flattent ses miroitements, qui lui permettent d'asseoir son vibrato sans, justement, avoir besoin de recourir au rubato que tu décris (et puis, chez Strauss, chez Wagner, quelle intelligence native de la langue et de la langue en musique, quel modelé du son par le mot et inversement, quel sens de l'arche vocale, ployée/éployée, portée/transportée drunken).
[/quote]
Je n'aime pas non plus (et même encore moins) en Elsa ou en Arabella. Dans Verdi, finalement, avoir un bel instrument peut suffire, la musique est très dramatique, les tessitures mettent en valeur les techniques solides... Chez Wagner et Strauss, les exigences sont assez supérieures.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:36

DavidLeMarrec a écrit:
Chez Wagner et Strauss, les exigences sont assez supérieures.

Là où elle peut être "seulement" instrumentale, dans des rôles passifs où l'échauffement se fait par les entours (telle qu'elle la présente, Elsa, victime y compris d'elle-même, n'existe que par/pour les autres par exemple, je trouve), dans Alcina, dans les lieder de Strauss, dans la Maréchale, elle m'est infiniment précieuse (dans tous les sens du terme, d'ailleurs).
Et en récital, distanciée et statufiée, avec tout l'artifice de ses bras chorégraphiques, sans l'enjeu de la scène mais avec tout le luxe de son instrument modelé en pleine pâte, de ses dégradés millimétrés, de sa palette dynamique enflée et diminuée à l'envi, etc. , elle touche à des dimensions tout autres ; elle "est" muse et poésie en même temps !
J'admire ; mais je suis incapable, pourtant, de dire si j'adhère réellement Anja Harteros - Page 2 2661413304.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:42

DavidLeMarrec a écrit:
Chouette, un débat.

Otello, vous avez la main. Anja Harteros - Page 2 3641590030
ouhla! calme ta joie! aucun débat en perspective pour la simple et bonne raison que ça va être un dialogue de sourds vu qu'on ne parle pas du tout de la même chose.
Je maintiens ce que j'ai dit à l'écoute de tes extraits en rajoutant simplement que la pauvre Plowright ne tient pas la comparaison ni avec Tebaldi ni avec Harteros tant la voix est indurée dès le haut medium et le chant vite impossible (une vraie daube!! et définitivement une des plus mauvaises Leonora de toute la discographie!). Pour le reste, il y a vocalement une vraie parenté globale entre Tebaldi (mais c'est encore plus évident avec Stella) et Harteros (et je n'ai pas parlé de similitude!) quant au timbre et au style et ça n'est en rien subjectif.
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe


Nombre de messages : 10071
Age : 64
Date d'inscription : 17/12/2006

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:52

Je suis désolée mais ça ne vaut pas Ricciarelli.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:54

bAlexb a écrit:
Là où elle peut être "seulement" instrumentale, dans des rôles passifs où l'échauffement se fait par les entours (telle qu'elle la présente, Elsa, victime y compris d'elle-même, n'existe que par/pour les autres par exemple, je trouve), dans Alcina, dans les lieder de Strauss, dans la Maréchale, elle m'est infiniment précieuse (dans tous les sens du terme, d'ailleurs).
Et en récital, distanciée et statufiée, avec tout l'artifice de ses bras chorégraphiques, sans l'enjeu de la scène mais avec tout le luxe de son instrument modelé en pleine pâte, de ses dégradés millimétrés, de sa palette dynamique enflée et diminuée à l'envi, etc. , elle touche à des dimensions tout autres ; elle "est" muse et poésie en même temps !
C'est très beau... mais, malheureusement, je ne parviens pas à percevoir du tout ce que tu décris là. Et quand même, les bras chorégraphique en récital, pour une actrice aussi raide, tu jettes comme un soupçon sur le degré de rêve contenu dans le reste. Surprised

Otello a écrit:
Je maintiens ce que j'ai dit à l'écoute de tes extraits en rajoutant simplement que la pauvre Plowright ne tient pas la comparaison ni avec Tebaldi ni avec Harteros tant la voix est indurée dès le haut medium et le chant vite impossible (une vraie daube!! et définitivement une des plus mauvaises Leonora de toute la discographie!).
Je ne parlais pas de qualité, mais de parenté. Au demeurant, l'extrait montre une remarquable maîtrise technique de Plowright (juste dans le trille !), très loin de l'image d'incompétence qu'on veut souvent en donner. Ensuite, la voix a effectivement ses zones ternes, mais le placement est pourtant moins tassé vers l'arrière que Harteros !

Citation :
Pour le reste, il y a vocalement une vraie parenté globale entre Tebaldi (mais c'est encore plus évident avec Stella) et Harteros (et je n'ai pas parlé de similitude!) quant au timbre et au style et ça n'est en rien subjectif.
Ok, très bien, j'attends juste que tu m'en dises un peu plus. Là, tu m'affirmes que tu es objectif et que donc tu as raison. C'est un peu court. Quoi dans le timbre, quoi dans le style ?

J'ai donné une explication possible pour le timbre : deux rapports très différents à la notion d'impédance pardon pour la cuistrerie, qui correspondent à deux époques très différentes. Il suffit de comparer la parole de Roosevelt et celle d'Obama (ça marche aussi avec De Gaulle et Chirac) pour voir combien le placement du son a changé.

J'ai donné une illustration sonore du style : Tebaldi beaucoup dans le mouvement, presque pressée ; Harteros ralentissant chaque aigu, indépendamment de la métrique musicale. Le cas de Plowright-Giulini est sans doute le plus raffiné des trois, d'ailleurs.

Je ne prétends même pas avoir raison, mais si tu te contentes de dire que j'ai tort, ça ne va pas grandement apporter à mon petit cheminement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:56

frere elustaphe a écrit:
Je suis désolée mais ça ne vaut pas Ricciarelli.
Joli troll, on voit que tu as étudié la glottophilie comparée auprès de grands maîtres.

Moi j'aurais dit Mady Mesplé, ça aurait été trop visible, trop grossier, trop proverbial. Ricciarelli, c'est du grand art, parce que tu en trouveras toujours un pour aimer, ou bien s'élèvera un débat ardent pour déterminer à quel moment elle s'est fourvoyée. hehe

Respect.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 21:56

L'enregistrement ne flatte pas l'aigu d'Harteros mais en écoutant les trois extraits, je ne trouve absolument pas que ce soit proche de Plowright qui fait quelque chose de très moche.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 22:00

DavidLeMarrec a écrit:
frere elustaphe a écrit:
Je suis désolée mais ça ne vaut pas Ricciarelli.
Joli troll, on voit que tu as étudié la glottophilie comparée auprès de grands maîtres.
Moi j'aurais dit Mady Mesplé, ça aurait été trop visible, trop grossier, trop proverbial. Ricciarelli, c'est du grand art, parce que tu en trouveras toujours un pour aimer, ou bien s'élèvera un débat ardent pour déterminer à quel moment elle s'est fourvoyée. hehe
Respect.
Mais Ricciarelli y est effectivement très bien!!!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 22:02

aurele a écrit:
L'enregistrement ne flatte pas l'aigu d'Harteros mais en écoutant les trois extraits, je ne trouve absolument pas que ce soit proche de Plowright qui fait quelque chose de très moche.
on est bien d'accord: Plowright, c'est immonde! Le vrai chant verdien est partout sauf là!!! pale 
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33084
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 22:03

DavidLeMarrec a écrit:
frere elustaphe a écrit:
Je suis désolée mais ça ne vaut pas Ricciarelli.
Joli troll, on voit que tu as étudié la glottophilie comparée auprès de grands maîtres.

Moi j'aurais dit Mady Mesplé, ça aurait été trop visible, trop grossier, trop proverbial. Ricciarelli, c'est du grand art, parce que tu en trouveras toujours un pour aimer, ou bien s'élèvera un débat ardent pour déterminer à quel moment elle s'est fourvoyée. hehe

Respect.

C'est tellement bien ajusté que s'en est suspect Mr. Green 

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23541
Age : 33
Date d'inscription : 12/10/2008

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 22:04

En me basant sur que je connais de sa Leonora et de ce que je connais d'elle dans d'autres rôles verdiens, c'est certainement avec Desdemona et Amelia Grimaldi les meilleurs rôles verdiens de Ricciarelli. Désolé pour le HS.
Même si le personnage ne me plaît pas, j'ai hâte d'entendre ce que peut donner Harteros en Leonora di Vargas.
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe


Nombre de messages : 10071
Age : 64
Date d'inscription : 17/12/2006

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 22:08

Otello a écrit:

Mais Ricciarelli  y est effectivement très bien!!!
Tout s'explique !Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyLun 1 Juil 2013 - 22:42

DavidLeMarrec a écrit:
[Et quand même, les bras chorégraphique en récital, pour une actrice aussi raide, tu jettes comme un soupçon sur le degré de rêve contenu dans le reste. Surprised[/size]

Je t'assure ; et c'était justement d'autant plus étonnant que c'était absolument inattendu. Autant de personnages qui s'incarnaient dans ces deux bras tantôt repliés, tantôt ballants, tantôt largement étendus, etc. Alors même que le corps restait imperturbable, comme pour laisser toute sa place à la soufflerie.
Revenir en haut Aller en bas
opera
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 18/02/2014

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyMar 18 Fév 2014 - 18:08

Anja Harteros a annulé sa participation à un concert du Liceo la semaine dernière. Elle reporte maintenant un concert qui était prévu à Essen le 21 février.

http://philharmonie-essen.de/news/920.htm
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyMar 29 Juil 2014 - 22:37

Après avoir regardé un petit bout de la Foza enregistré à Munich avec elle (et Kaufmann...) et puis là je suis tombé sur la fin d'Alcina...
Et bon, je pense que je n'y arriverai jamais avec la voix mais aussi l'attitude sur scène.

Pour le scénique d'éjà, j'ai retrouvé exactement les poses fabriquées, les attitudes outrées et un visage totalement figé... rien ne se passe, tout est calculé à mes yeux...

Et puis vocalement, ce qui reste le plus important...
Alors dans la Forza ça manque cruellement de chaire et d'embrasement, tout reste totalement sous contrôle sans que jamais la voix ne se libère d'une bonne technique mais qui manque d'âme. Et puis dans Alcina, ce n'est toujours pas plus vivant mais en plus là ça manque de ciselé et de virtuosité...

Non, vraiment je pense que je resterai toujours hermétique à cette chanteuse...
(alors que Kasarova malgré ces multiples voix... ça donne en Rugiero! drunken)
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1013
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 EmptyMer 21 Sep 2016 - 13:47

La superbe Tosca parisienne d'hier soir (à tous les points de vue) m'a permis de comparer Harteros avec mes souvenirs éblouis de sa Desdemone parisienne d'il y a 5 ou 6 ans. Roles très différents, bien sur, mais je n'ai pas été décu: c'est bien une des chanteuses marquantes du moment, plusieurs crans au-dessus de Martina Serafin dans la meme production par exemple. Faut-il la comparer à Tebaldi ou Freni? Il faudrait les entendre dans les memes conditions (je vais acheter l'Aida de Pappano). Mais je ne vois pas qui peut aujourd'hui chanter mieux Tosca. Pas de minauderies hier soir, du tres beau chant et beaucoup d'engagement. Relisant certains commentaires anciens, je ne vois  vraiment pas....
voix blanchie? pas du tout
aigus criés ou stridents? justement pas du tout (alors que Tosca est un long piege pour sopranos hurleurs)
pas engagée, placide ("bovine" meme selon David)? archifaux hier soir en tout cas.
C'est vrai qu'un moment magique de sons filés comme son Vissi d'arte peut sembler trop "pur" à certains, mais pour moi en tout cas la tension entre "fond et forme" était à peu pres parfaite.
Apparemment, nous avons des chances de la réentendre à Paris dans les prochaines années (à commencer par celle-ci: Andrea Chenier + le recital à Garnier)..... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Anja Harteros - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Anja Harteros   Anja Harteros - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anja Harteros
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Anja Silja
» Garnier - Harteros, lied - 18/06/17
» Philharmonie 22/I Harteros-Gergiev+MPO Tchaiko.Wagner.Straus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: