Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% ...
Voir le deal

 

 Passage à la postérité d'oeuvres inachevées

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Passage à la postérité d'oeuvres inachevées Empty
MessageSujet: Passage à la postérité d'oeuvres inachevées   Passage à la postérité d'oeuvres inachevées EmptyMar 14 Juin 2011 - 8:44

Inspiré par ce fil: Oeuvres achevées par d'autres

A chaque fois que j'écoute le Concert à quatre de Messiaen, je ne peux m'empêcher d'être un tantinet frustré par le fait qu'il s'agit d'une oeuvre inachevée. Certes, deux bons tiers sont de sa main et elle a été achevée par la personne la mieux qualifiée pour se rapprocher de ce qu'il pouvait avoir l'intention de faire mais bon, ce n'est tout à fait du 100% Messiaen. Et ça m'énerve Mr.Red . Bref, je me suis demandé qu'elle chance ce Concert avait d'être joué voire enregistré régulièrement.

Ca m'a conduit à me demander quels étaient les facteurs qui pouvaient faire qu'une oeuvre inachevée s'inscrive au répertoire en dépit de ce qui est quand même un handicap certain. Il y a des exemples célèbres: le Requiem de Mozart qui est devenu une de ses pièces les plus célèbres par exemple.

Bref, qu'est-ce qui fait qu'une oeuvre inachevée s'impose? La renommée du compositeur (il faut absolument qu'on entende la moindre note pondue par ce génie)? La qualité des fragments qu'on a (il serait dommage que de la musique d'une telle qualité sombre dans l'oubli)? Un peu des deux? Autre chose?

Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32480
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Passage à la postérité d'oeuvres inachevées Empty
MessageSujet: Re: Passage à la postérité d'oeuvres inachevées   Passage à la postérité d'oeuvres inachevées EmptyMar 14 Juin 2011 - 9:02

Il y a qq ch d'extra musical qui se mélange aux qualités de la partoche.

Mozart on l'imagine mourant en train d'écrire un Requiem ... ça participe au succés. Mais ça ne peut pas se faire sans la qualité de partition. Et en l'occurence il s'agit d'une oeuvre de tout 1° plan.

Pareil pour la 10° de Mahler : le fait que cet Adagio décrive à merveille l'état psychologique ... et même l'étape de sa vie dans laquelle il est (alors qu'il ne sait même pas qu'il va bientôt mourir) ... participe au succés. Mais ça n'explique pas tout bien sur. Là aussi il s'agit d'une création comme il y en a peu dans l'histoire.

Pareil pour la 9° de Bruckner : le fait de l'imaginer buter sur ce dernier mouvement de la 9° ... le chiffre de Beethoven ... (Bruckner alla jusqu'à renommé ses deux premières symphonies, 00 et 0 ... où certes il se cherche encore beaucoup - et qu'il considère comme ne méritant pas d'être dans le "cycle" ... pour avoir le chiffre 9 comme Beethov Mr. Green ).

Le Concert de Messiaen c'est pas une oeuvre de l'ampleur de certaines qu'il a entreprit dans le passé, d'où p être le fait que ce soit une oeuvre peu connue. Le fait que ce soit crée en 1990 aussi, ne joue pas en sa faveur hehe
(J'aurais bien aimé qu'il mette ce quadruple concerto au programme à Bordeaux ... mais on va encore se taper - sans moi celà dit - une annéee complète de Mozart-Beethov-Brahms-Mendelssohn ... et du Mahler le plus consensuel).

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Passage à la postérité d'oeuvres inachevées Empty
MessageSujet: Re: Passage à la postérité d'oeuvres inachevées   Passage à la postérité d'oeuvres inachevées EmptyMar 14 Juin 2011 - 11:38

Cololi a écrit:
Il y a qq ch d'extra musical qui se mélange aux qualités de la partoche.

Mozart on l'imagine mourant en train d'écrire un Requiem ... ça participe au succés. Mais ça ne peut pas se faire sans la qualité de partition. Et en l'occurence il s'agit d'une oeuvre de tout 1° plan.

Pareil pour la 10° de Mahler : le fait que cet Adagio décrive à merveille l'état psychologique ... et même l'étape de sa vie dans laquelle il est (alors qu'il ne sait même pas qu'il va bientôt mourir) ... participe au succés. Mais ça n'explique pas tout bien sur. Là aussi il s'agit d'une création comme il y en a peu dans l'histoire.

Ah oui, bien vu. Mais comme tu le signales, ça ne peut marcher qu'avec une oeuvre qui a avant tout de réelles qualités.

Cololi a écrit:
Le Concert de Messiaen c'est pas une oeuvre de l'ampleur de certaines qu'il a entreprit dans le passé, d'où p être le fait que ce soit une oeuvre peu connue. Le fait que ce soit crée en 1990 aussi, ne joue pas en sa faveur hehe

C'est vrai que c'est une oeuvre récente mais bon, il y a déjà deux enregistrements (Loriod-Rostropovitch-Holliger-Cantin et Wiget-Demenga-Holliger encore-Aitken) et elle a été donnée plusieurs fois en concert ces dernières années avec des effectifs différents. La chance de cette partition, outre le fait qu'elle est très séduisante en soi, c'est que pas mal de violoncellistes, de flûtistes et de hautboïstes seraient très contents de mettre un concerto de Messiaen au répertoire.

Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32480
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Passage à la postérité d'oeuvres inachevées Empty
MessageSujet: Re: Passage à la postérité d'oeuvres inachevées   Passage à la postérité d'oeuvres inachevées EmptyMar 14 Juin 2011 - 11:48

Ah mais qu'il y ai des musiciens qui seraient ravis de le jouer en concert, je n'en doute pas Smile
Seulement la programmation des salles de concert ... au moins en province est très très figée.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité




Passage à la postérité d'oeuvres inachevées Empty
MessageSujet: Re: Passage à la postérité d'oeuvres inachevées   Passage à la postérité d'oeuvres inachevées EmptyMar 14 Juin 2011 - 11:50

La fugue à 3 sujets de l'Art de la fugue. L'arrêt de la partition provoque un choc émotionnel, ce climax qui arrive et tout qui s'arrête sans raison Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Passage à la postérité d'oeuvres inachevées Empty
MessageSujet: Re: Passage à la postérité d'oeuvres inachevées   Passage à la postérité d'oeuvres inachevées EmptyMar 14 Juin 2011 - 12:49

Cololi a écrit:
Ah mais qu'il y ai des musiciens qui seraient ravis de le jouer en concert, je n'en doute pas Smile
Seulement la programmation des salles de concert ... au moins en province est très très figée.

Si tu es prêt à voyager, la première australienne est prévue pour cet été:

http://www.limelightmagazine.com.au/Event/244030,west-australian-symphony-orchestra-simone-young-conducts-mahler.aspx

Avec en plus la 10ème de Mahler/Cooke, on dirait que c'est fait exprès hehe .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Passage à la postérité d'oeuvres inachevées Empty
MessageSujet: Re: Passage à la postérité d'oeuvres inachevées   Passage à la postérité d'oeuvres inachevées Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Passage à la postérité d'oeuvres inachevées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Punks et leur postérité...
» Conseils pour jouer Chopin
» La question musicale du jour (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: