Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
PNY – CS900 – SSD – 1 To – 2,5″
56.99 € 82.05 €
Voir le deal

 

 Anton Dermota

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 13:20

Je me souviens que l'évocation du Tamino de Dermota avait suscité, ici, de forts clivages assez révélateurs, finalement, de tout ce qu'une certaine école mozartienne "Mitteleuropa" peut attiser, aujourd'hui, comme dissensions (Seefried, Schwarzkopf, Kunz, Güden, etc.).

Un bel article revient sur l'artiste et sa carrière ; exemplaire, à mon sens :

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=2768&cntnt01origid=57&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=29
Revenir en haut Aller en bas
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi


Nombre de messages : 872
Age : 50
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 14:30

Merci !
C'est vraiment un magnifique artiste avec, pour nous aujourd'hui, un grand charme un peu désuet.
Autant Schwarzkopf m'agace (je la trouve empruntée, peu naturelle, pas sincère), autant il y a chez Dermota une grâce à laquelle je suis sensible. C'est très propre, dessiné, tout en conservant beaucoup de naturel je trouve : il fait confiance à la musique, sans en rajouter, c'est tout simple.

Le seul reproche que je lui ferais concerne son italien, qui n'est pas parfait (des ô trop fermés... mais je chipote)
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 14:35

C'est amusant parce que, moi, je le trouve tout sauf désuet ; au contraire, même, je lui trouve une prégnance, une franchise très contemporaine (comparé avec, par exemple, Gedda ou Simoneau pour des contemporains chassant sur les mêmes terres). J'aurais tendance à le rapprocher de Walther Ludwig ou Kmennt pour l'héroïsme ; quant à la lumière prodigieuse de l'instrument, je ne vois guère de ténors qui tiennent la comparaison (Haefliger dans une moindre mesure).

Pour Schwarzkopf, je crains qu'on ne soit pas copains ; mais ça n'est pas le lieu de creuser les tranchées Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi


Nombre de messages : 872
Age : 50
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 14:45

bAlexb a écrit:
une franchise très contemporaine
Oui, je suis tout à fait d'accord.
Mais bon je ne connais ni Simoneau ni Walther Ludwig ni Kmennt. Confused
A la réflexion, mon impression est sans doute due à la pauvre qualité de l'enregistrement du son des orchestres.

En ce qui concerne Schwarzkopf, c'est vraiment une question de goût. Je la trouve agaçante, mais je reconnais qu'il y a beaucoup d'honnêteté dans ce qu'elle fait (sans que ce terme ne soit dépréciatif). Pour moi, ça manque d'émotion et de spontanéité.
Revenir en haut Aller en bas
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi


Nombre de messages : 872
Age : 50
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 14:57

J'ai écouté Léopold Simoneau (je comble mes lacunes...)
"Un'aura amorosa", "Dalla sua pace" et l'air des pêcheurs de perles.

Mamma mia, que c'est beau ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20717
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 15:04

Oh que oui... un vrai rayon de soleil cette voix et ce phrasé. sunny sunny

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 15:04

Fiordiligi a écrit:
bAlexb a écrit:
une franchise très contemporaine
Oui, je suis tout à fait d'accord.
Mais bon je ne connais ni Simoneau ni Walther Ludwig ni Kmennt. Confused
A la réflexion, mon impression est sans doute due à la pauvre qualité de l'enregistrement du son des orchestres.

En ce qui concerne Schwarzkopf, c'est vraiment une question de goût. Je la trouve agaçante, mais je reconnais qu'il y a beaucoup d'honnêteté dans ce qu'elle fait (sans que ce terme ne soit dépréciatif). Pour moi, ça manque d'émotion et de spontanéité.

Quant à la spontanéité, je suis d'accord ; on ne peut pas nier l'évidence. Ou plutôt, je parlerais d'une spontanéité éminemment travaillée ; ce qui n'est pas forcément paradoxal puisque l'effet est sensé suffire, dans ces conditions. En revanche, l'émotion, elle, justement parce que le chant est d'un contrôle total, me paraît parfaitement immanente chez Schwarzkopf.

Comme elle l'est, d'ailleurs, chez Dermota ; émotion très contrôlée, elle aussi, mais qui passe, à mon avis, plus par le vecteur du timbre, avec son rayonnement sombre (je pense à son sublime Winterreise). Le soin porté au mot étant moins spécifiquement maniaque que celui de Schwarzkopf (plus de ligne et peut-être moins de sens "névrotique", j'ai envie de dire). Les deux s'appariant par ailleurs idéalement, comme cela a été rappelé, dans Fidelio, par exemple.

Parce qu'on ne redira jamais trop comme Dermota est, aussi, l'homme des duos et comme il se confond (ce n'est pas péjoratif, dans mon esprit) avec une certaine idée de la qualité d'ensemble. Je pense à ses Mozart, naturellement (le Cosi de Böhm, en live, surtout) et à cette manière de se faire le miroir de l'autre, d'apparier ses couleurs, sa ligne, etc. Y compris avec des natures/timbres aussi différents que ceux de Della Casa, Seefried, Grümmer, Welitsch, etc.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 15:10

Fiordiligi a écrit:
J'ai écouté Léopold Simoneau (je comble mes lacunes...)
"Un'aura amorosa", "Dalla sua pace" et l'air des pêcheurs de perles.

Mamma mia, que c'est beau ! ! !

Indubitablement, oui, il faut l'entendre dans Ottavio (avec Mitropoulos ; une évidence), dans Belmonte et même dans Tamino (Böhm ou Szell, à hauteur égale), rôle dans lequel il a pourtant plutôt mauvaise presse (l'allemand, notamment, est perfectible).

Même si, de plus en plus, il me semble qu'une dimension du chant mozartien lui échappe, peut-être par excès de lumière et/ou de joliesse ; affaire de nature/naturel, peut-être. Défaut que l'on ne rencontre pas chez Dermota, chez qui le rayonnement du timbre, le phrasé, créent un chant direct (ou son illusion, peut-être ; ce qui, en soi, est déjà du très grand art), immédiat qui est à la fois réflexion et démonstration, là où d'autres restent dans l'abstraction d'une ligne idéale/idéalisée.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20717
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 15:26

Et l'écouter aussi dans tous les répertoire français qu'il a abordé, ainsi que l'italien si rare, mais si beau en extraits (La Traviata bien sûr, mais aussi Tosca par exemple! Very Happy)
Le couple vocal qu'il formait avec sa femme était superbe!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 15:52

Polyeucte a écrit:
Et l'écouter aussi dans tous les répertoire français qu'il a abordé, ainsi que l'italien si rare, mais si beau en extraits (La Traviata bien sûr, mais aussi Tosca par exemple! Very Happy)
Le couple vocal qu'il formait avec sa femme était superbe!

Oui, mais là on parle de Dermota Evil or Very Mad Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20717
Age : 40
Date d'inscription : 03/07/2009

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 15:58

Alors pour raccrocher, je dois dire que j'ai été moyennement séduit par son Ottavio dans le film dirigé par Furtwangler... loin de la beauté élégiaque d'autres ténors! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyLun 22 Aoû 2011 - 16:12

Polyeucte a écrit:
Alors pour raccrocher, je dois dire que j'ai été moyennement séduit par son Ottavio dans le film dirigé par Furtwangler... loin de la beauté élégiaque d'autres ténors! Mr.Red

C'est vrai oui ; très incarné et tout sauf victime victimisante ! Mais l'ensemble de la production, me semble-t-il, affiche des personnalités déterminées, des caractères proche d'un certain expressionnisme, etc. J'ajoute que dans mon souvenir, la prise de son accentuait le caractère métallique de certains instruments (Grümmer d'acier ; Della Casa plutôt pauvre même si, dans l'idéal, c'est plutôt une Anna, pour moi).

Dermota/Ottavio, c'est plutôt chez Fürt' I que j'irais l'attraper au (haut) vol ; ou chez Böhm 55 (peut-être bien quelque chose qui s'approcherait de l'équipe idéale, pour moi, n'était un Burlador pas tout à fait assez affûté : http://www.arkivmusic.com/classical/album.jsp?album_id=309983). Là résident et la leçon de chant, de tenue et le personnage, en creux et en reliefs !
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 42
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota EmptyMar 23 Aoû 2011 - 9:17

Il faut aller chercher, du côté de l'édition viennoise de Koch, des trésors dans les années 30-40, pour se rendre compte de l'ambivalence/polyvalence de ces artistes qui savaient tout faire et, généralement, excellement bien.

Ainsi, pour Dermota, on trouvera des extraits de Falstaff, Friedenstag, Daphne, Salome, Cappriccio, Prince Igor ; il apparaît, également, des les mythiques Flûte et Meistersinger de Toscanini à Salzburg. Tout cela, donc, avant la "mozartiannisation" de l'artiste ; ce qu'on peut, peut-être, regretter au regard des Strauss, Mahler, Pfitzner qu'il a laissés par ailleurs (peut-être LE meilleur David de la discographie dans les Meistersinger de Knappertsbusch, par exemple ; l'un des Winterreise les plus évidents laissés à la postérité, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Anton Dermota Empty
MessageSujet: Re: Anton Dermota   Anton Dermota Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anton Dermota
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anton Dermota
» livres sur Anton Bruckner
» Anton Ferdinand Titz
» Anton Webern (1883-1945)
» Anton BRUCKNER - Oeuvres symphoniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: