Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
-30€ KIDKRAFT – Maison de poupées Kayla en bois + 11 pièces à ...
104.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Airain
Mélomane averti
Airain


Nombre de messages : 158
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/06/2011

Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011 Empty
MessageSujet: Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011   Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011 EmptyMer 14 Sep 2011 - 22:01

Hector Berlioz - Le corsaire, Ouverture Op.21 (1844)
Frédéric Chopin - Concerto N°1 en Mi mineur Op.11 (1830)
Ludwig van Beethoven - Symphonie n°5 en Ut mineur Op.67 (1807,1808)

Jan Lisiecki (piano)
Paavo Järvi - Orchestre de Paris


Ouverture de saison pour l'Orchestre de Paris et son directeur musical Paavo Järvi. Un programme très classique décliné sur deux soirées avec l'ouverture du Corsaire, l'un des deux concertos de Chopin joué par un artiste dont c'est la première à Paris et la 5e en conclusion. Demain soir ce sera donc au tour de Khatia Buniatishvili dans le 2e de Chopin.

Je vais commencer par le gros ratage pour moi de la soirée, à savoir le concerto de Chopin. Je n'avais jamais entendu Jan Lisiecki donc je n'attendais rien mais ce n'était vraiment pas sa soirée. A sa décharge, on peut imaginer un coup de mou ou un gros coup de pression pour le premier concert parisien de ce très jeune pianiste (16 ans) qui, semble-t-il, a brillé cet été dans les festivals (La Roque, Montpellier). Mais bon. Beaucoup d'ennui pour moi et quelques accrochages pour lui dans le premier mouvement. Järvi le couve du regard quasiment d'un bout à l'autre, pressentant peut-être la suite. Des idées glissées ça et là dans le second mouvement qui se termine sur un savonnage douloureux : le gamin le nez dans son piano qui cherche ses notes et Järvi, pas paniqué mais pas rassuré, qui essaye de raccrocher l'orchestre. Forcément, après ça, le troisième ne ressemble plus à grand chose. C'était pas super agréable à entendre et surtout un peu triste à voir. Le public lui réserve au final un bon accueil et Lisiecki offre deux bis (Valse en do dièse mineur op. 64/2 et Aria des Goldberg). Le Chopin me fait dire qu'il a de la ressource, le Bach qu'il est encore un peu vert.

Avant Chopin, ouverture du Corsaire de Berlioz. Mon écoute et mon souvenir ont été un peu perturbés par la voisine de derrière qui racontait sa journée à son petit ami. J'en retiens cependant les belles démonstrations de vents et des cordes explosives. Je garde le sentiment, cependant, que Järvi doit encore explorer son Berlioz. Je ne serais d'ailleurs pas étonné d'apprendre que parmi ses motivations à diriger l'ODP, sa volonté d'approfondir le répertoire français figure en bonne place. D'ailleurs, si l'alchimie prend si bien entre l'orchestre et son chef, on peut imaginer que c'est parce qu'ils ont beaucoup à apprendre de l'autre.

La preuve, selon moi, vient en seconde partie avec la 5e de Beethoven. J'avais été très très impressionné en mars dernier par la 4e donnée par Järvi et l'ODP. Je n'ai pas été déçu hier soir. Une version fulgurante (à peine trente minutes) et extrêmement claire. La symphonie est tournée en concerto pour orchestre avec des notes acides, des saillies des vents et des cuivres, des précipités, de l'humour même… Comme si Järvi voulait digérer l'héritage des lectures de Gardiner ou d'Harnoncourt en en tirant une nouvelle inspiration pour "grand orchestre", d'une part, pour un son français d'autre part. Et pour moi, ça marche. Forcément, c'est très très différent des recherches de Christian Thielemann et du retour à des nappages voluptueux qui fleurent bon les seventies. Paris n'est pas Vienne, ni Berlin, bien sûr, mais hier on n'avait pas à s'en plaindre. Et si l'applaudimètre n'est pas forcément pertinent, la qualité d'écoute du public trompe, je trouve, rarement et elle m'a semblé hier bien plus intense dans Beethoven que dans Chopin.

Je ne vais pas essayer de faire semblant de vous faire une lecture "technique" de tout cela, vu que je sais pas Very Happy Mais je serais curieux de savoir ce qu'en pensent certains des habitués du forum qui eux savent de quoi ils parlent (ça fait un peu lèche non ?). En tout cas, si cela suscite de la curiosité chez vous, il y a session de rattrapage ce jeudi soir. Et vous pouvez vous rabattre sur le concert à la réécoute sur le site de France musique.

Enfin, pour l'anecdote, Järvi a passé plusieurs mesures au début du troisième mouvement de la 5e à essayer de se débarrasser du bout gaffer qui était collé sous sa semelle. Le tout sans perdre de vue l'orchestre. Le gaffer a passé un sale moment, le technicien de France mu qui l'a oublié a du en passer un autre.
Revenir en haut Aller en bas
kewnapse
Mélomane du dimanche
kewnapse


Nombre de messages : 82
Age : 34
Localisation : Paris/Lyon
Date d'inscription : 20/07/2010

Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011 Empty
MessageSujet: Re: Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011   Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011 EmptyJeu 15 Sep 2011 - 19:05

J'y étais ce soir (jeudi). Pour le deuxième concerto de Chopin, je peux difficilement émettre un jugement tranché car j'étais au 3ème rang de l'orchestre (rang CC et non C) excentré sur la gauche, donc pas idéal du tout pour entendre le piano. Il m'a quand même semblé que Khatia Buniatishvili avait un jeu assez limpide, précis, sachant être fougueuse ou délicate, selon les passages. La salle l'a chaleureusement applaudie.

Avec la cinquième de Beethoven, j'ai globalement passé un bon moment, mais je note toutefois quelques imprécisions générales, et en particulier des ratés ponctuels de bois ou de cuivres (une flûte a complètement raté un passage avant de retomber sur ses pieds). Manque de temps de répétition ? Je suis peut-être un peu tatillon, mais j'ai le souvenir d'une cinquième de Beethoven dirigée par Chung en septembre 2010 vraiment incroyable, pour l'interprétation d'une part, et pour la précision quasiment digne d'un enregistrement studio.
Le public a assez applaudi mais sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011 Empty
MessageSujet: Re: Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011   Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011 EmptyDim 18 Sep 2011 - 12:35

J'étais au concert gratuit du samedi après-midi, avec une salle mal remplie (premier balcon non comble, deuxième balcon fermé !). Mais pour ma part bien placé, rang F.
Par contre, la placement se fais via une distribution de billet, mieux vaut ne pas venir trop en premier ou trop dans le mou ; sans quoi on fini au premier rang ou dans les horrible fond des parterre (accoustique raplapla). Mon idée originelle était un avant de premier balcon, tans pis, j'ai quand même eu de la chance.

Donc, programme :

- Beethoven - S5
- Berlioz - Ouverture du Corsaire

La cinquième est peu convaincante, plombée par un premier mouvement presque hachée, aux dynamiques manquants de cohésion et comme routinière sous des tempis assez rapides.
Cette vision semble coincée entre des possibilités plus "baroqueuse" et un héritage plus romantique à grand orchestre, sans réussir à véritablement créer quelques chose d'accompli.
Le deuxième mouvement, plus inventif, se déstresse un peu avec quelques efforts d'inventivité appréciable ; mais la mayonnaise ne monte pas si évidemment.
Enfin les deux derniers mouvements, enchainés, parviennent enfin à se libérer en trouvant une alchimie et un naturel dans l'énergie ; il était temps ! De toutes façon, ce final est très payant en concert.
J'en garderait quand même un arrière goût d'un manque criant de vie dramatique, ça sonne vraiment musique de concert. Bel orchestre cependant, bien maitrisé et sonorités plutôt colorées ; gros couac très sonore d'une flûte au troisième là où il ne fallait pas, semblant même prendre de court le chef et instrumentistes qui après un instant de surprise relancent la machine pour évacuer.

Dans Berlioz, l'orchestre semble bien plus à son aise avec des sonorités magnifiques de couleurs (cordes superbes !), des vents (cuivres !!) parfaitement dans le style ; et une interprétation qui marche très bien malgré une lenteur initiale un poil trop loin prolongée dans la durée (mais la dernière phase enfin lancée fais vite oublier cette attente).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Contenu sponsorisé





Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011 Empty
MessageSujet: Re: Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011   Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pleyel 12&13/10/2011 Tubin/PIT/Rott OP/Järvi/Kavakos
» Philharmonie - Week-end A.Pärt - P.Järvi - Septembre 2015
» Pleyel - Septembre 2014 - Igudesman & Joo
» Grieg, Chostakovitch - Järvi 23-05-12 Pleyel
» Salomé - Bastille - Septembre 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: