Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

 

 Les grandes contraltos

Aller en bas 
+5
Cololi
Polyeucte
Fuligo
DavidLeMarrec
gluckhand
9 participants
AuteurMessage
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2704
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 4:12

Contralto / dans la musique classique occidentale, un contralto est le type de voix féminine dont la tessiture est la plus grave. Wikipedia.
Perso j'ai toujours été ému,en plus de son destin tragique par la sublime voix de Kathleen Ferrier , je ne sais ce que ça remue en nous ce genre de voix, peut être un mélange asexué homme-femme, peut être la dualité éros-thanatos, j'en sais trop rien mais pourquoi pas un sujet sur les contralto d'autant que si je dis pas de bêtises , les haute-contre sont des contraltos à leur manière non?
SAns parler d'Isobel Baillie la contralto anglaise , il y a eu d'autres contraltos célèbres dont on a des enregistrements , Emmi Leisner ou Rosette Anday!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95078
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 4:29

Les hautes-contre sont des ténors (baroque français). Tu parles sans doute des contre-ténors, qui chantent en voix de fausset ; la plupart chantent effectivement à la même hauteur que les altos (certains autres, plus rares, sont carrément sopranistes). Mais techniquement, l'émission n'est pas la même puisqu'ils sont en voix de tête (mécanisme léger) alors que les contraltos utilisent au contraire le mécanisme lourd de leur voix poitrinée. Smile

Mais je suis d'accord, il y a une couleur étrange, troublante, profonde du contralto, sans doute du fait de ces frontières que tu mentionnes très bien. mains
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Fuligo
Déesse du scalpel
Fuligo


Nombre de messages : 3788
Age : 42
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 5:12

C'est certainement mon type de voix préféré. Surtout car j'ai du mal d'une façon quasi physique avec les voix extrêmes (surtout dans les aigus, le haut du registre des soprano peut être carrément désagréable pour moi). Mais je suis aussi particulièrement sensible a cette ambigüité dont tu parles, Gluckhand.

Depuis que j'ai entendu Sea pictures par Gladys Ripley, c'est a cela que je pense quand j'entends 'contralto'. Malheureusement, il n'y a pas beaucoup d'enregistrement de Ripley disponibles.

Ferrier bien sur, une de mes obsessions de 'discopathe anonyme'. Elle m'a permis de découvrir, et parfois d'aimer, des œuvres de compositeurs pas du tout évidents pour moi (période classique).

J'aime aussi beaucoup Maureen Forrester.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2704
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 5:27

Merci pour vos réponses interessantes David et Fuligo , je viens de me dire que j'aurais dû ajouter contre-ténors aussi au titre de ce post car je suis pas insensible non plus à sa voix, malgré sa carrure impressionante à Alfred Deller ou d'Henri Ledroit qui a trop vite disparu hélas!
Pour Maureen Forrester, je suis totalement d'accord avec toi Fuligo, et son Des Knaben Wunderhorn, un des plus beaux disques mahlèriens!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95078
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 13:19

gluckhand a écrit:
Henri Ledroit
... qui est un ténor « lyrique léger » (haute-contre). Il utilise donc une émission mixte entre la voix d'homme standard et le fausset, et pas le fausset intégral comme les contre-ténors (Deller par exemple, qui était un baryton normal dans la vie de tous les jours).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2704
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 13:44

Il y a une belle voix dont on a parlé ici celle de Jarouski, une sorte de Klaus Nomi, c'est émouvant de l'entendre aussi car ce genre de voix ne paraît pas naturel, un peu la castrature du cercle?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 14:07

Quand je pense contralto, je pense immanquablement à Eva Podles et Evgenia Verbitskaya!

La première triomphe dans Rossini (rôles travestis) mais aussi dans la baroque, dans Malher, et maintenant dans Wagner, Strauss (Erda ou Klytemnestre... grandioses!
La seconde est beaucoup moins connue, chanteuse russe des années 50 tombée dans l'oublie... mais comment pour moi oublier sa découverte avec Ratmir dans Ruslan et Ludmilla?

Quelques idées des voix :
Podles : /watch?v=qAueXMs29IM (La Cieca, dans La Gioconda de Ponchielli)
Podles toujours : /watch?v=kodZCKeIaxc (Alexander Nevsky, de Prokofiev)
Et pour terminer : /watch?v=0-few7k3cwg (Arsace, dans Semiramide de Rossini)

Pour Evgenia Verbitskaya, malheureusement peu de choses... Une dame de pique sur Youtube... mais c'est pas ce qu'elle a fait de mieux...
/watch?v=rBKsB8x4GOw

Et puis ne pas oublier aussi toutes ces russes, peut-être pas tout à fait alto, mais d'une profondeur troublante : Sophia Preobrazhensaya, Nadezhda Obukova, Elisaveta Antonova... et plus proche de nous une Larissa Diadkova...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32477
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 14:31

Podles en Polinesso : /watch?v=84gR6JoK8WE
Podles en Klytemnestra : /watch?v=gqZ8zqJTq0Q

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95078
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 19:14

Polyeucte a écrit:
Et pour terminer : /watch?v=0-few7k3cwg (Arsace, dans Semiramide de Rossini)
Ça, c'est un rôle de mezzo en revanche (elle a chanté les deux du fait de sa voix exceptionnellement longue).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 20:46

DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
Et pour terminer : /watch?v=0-few7k3cwg (Arsace, dans Semiramide de Rossini)
Ça, c'est un rôle de mezzo en revanche (elle a chanté les deux du fait de sa voix exceptionnellement longue).
Oui, mais je voulais mettre quand même un peu de Rossini... or j'ai pas vraiment trouvé de rôle de pur alto...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32477
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 21:09

Moins connue que les grands noms cités :

Delphine Galou, dans Erbarme dich : /watch?v=BBeXF_lnj_M

(j'avoue un plus que très gros faible pour cette version, qui me transporte comme aucune autre)

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 21:12

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Polyeucte a écrit:
Et pour terminer : /watch?v=0-few7k3cwg (Arsace, dans Semiramide de Rossini)
Ça, c'est un rôle de mezzo en revanche (elle a chanté les deux du fait de sa voix exceptionnellement longue).
Oui, mais je voulais mettre quand même un peu de Rossini... or j'ai pas vraiment trouvé de rôle de pur alto...
Mais l'alto est-ce que ça existe réellement chez Rossini (à part peut-être les rôles pour Velluti) ?
Disons Calbo qui flatte bien tous les registres de Podles : /watch?v=GjmCgOIkhPY ?
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 21:13

On m'appelle ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95078
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 21:15

Je ne vois pas non plus d'alto chez Rossini. Au mieux le contraltino comme Isabella.

Cololi a écrit:
Moins connue que les grands noms cités :

Delphine Galou, dans Erbarme dich : /watch?v=BBeXF_lnj_M
C'est une mezzo, clairement, malgré le son très sombre et androgyne. D'ailleurs, Polyeucte me disait justement off the record qu'on ne l'entendait pas très bien en vrai – elle doit être vraiment basse dans sa tessiture dans ces airs d'alto.

Très belle version, c'est vrai, merci de l'avoir signalée ! J'aime beaucoup Galou de toute façon, toujours très magnétique, au moins en retransmission.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyDim 20 Oct 2013 - 21:17

Cololi a écrit:
Moins connue que les grands noms cités :

Delphine Galou, dans Erbarme dich : /watch?v=BBeXF_lnj_M

(j'avoue un plus que très gros faible pour cette version, qui me transporte comme aucune autre)
Attends... tu veux dire que Verbitskaya est un "grand nom"? Very Happy

Youhou!!!!!!!!

Sinon, plus sérieusement, Galou, pour l'avoir entendu hier, ça me semble quand même une voix particulièrement "artificielle"... je n'ai pas entendu la jeune fille parler, mais j'ai l'impression d'une voix totalement construite sans partir vraiment d'une assise véritablement grave... Confused
Après oui, c'est beau... mais pour moi on est plus dans la mezzo que dans l'alto...

bAlexb a écrit:
Mais l'alto est-ce que ça existe réellement chez Rossini (à part peut-être les rôles pour Velluti) ?
Disons Calbo  qui flatte bien tous les registres de Podles : /watch?v=GjmCgOIkhPY ?
Beh pas vraiment je pense... mais je ne suis pas un pro de Rossini... je ne connais pas tout! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyLun 21 Oct 2013 - 3:03

Nathalie Stutzmann est une contralto assez particulière. Elle semble avoir deux voix différentes, tout comme la mezzo (?) Huguette Tourangeau, qui a enregistré plusieurs opéras avec Joan Sutherland.
Revenir en haut Aller en bas
Roderick
Mélomane chevronné
Roderick


Nombre de messages : 3456
Age : 47
Date d'inscription : 10/06/2013

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyLun 21 Oct 2013 - 8:24

Pour Rossini il y a quand même Tancredi avec Ewa Podles ou Bernadette Manca di Nissa, ou n'est-ce pas un rôle de contralto ?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32477
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyLun 21 Oct 2013 - 8:35

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Moins connue que les grands noms cités :

Delphine Galou, dans Erbarme dich : /watch?v=BBeXF_lnj_M
C'est une mezzo, clairement, malgré le son très sombre et androgyne. D'ailleurs, Polyeucte me disait justement off the record qu'on ne l'entendait pas très bien en vrai – elle doit être vraiment basse dans sa tessiture dans ces airs d'alto.

Très belle version, c'est vrai, merci de l'avoir signalée !  J'aime beaucoup Galou de toute façon, toujours très magnétique, au moins en retransmission.
Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
Moins connue que les grands noms cités :

Delphine Galou, dans Erbarme dich : /watch?v=BBeXF_lnj_M

(j'avoue un plus que très gros faible pour cette version, qui me transporte comme aucune autre)
Attends... tu veux dire que Verbitskaya est un "grand nom"? Very Happy

Youhou!!!!!!!!

Sinon, plus sérieusement, Galou, pour l'avoir entendu hier, ça me semble quand même une voix particulièrement "artificielle"... je n'ai pas entendu la jeune fille parler, mais j'ai l'impression d'une voix totalement construite sans partir vraiment d'une assise véritablement grave... Confused
Après oui, c'est beau... mais pour moi on est plus dans la mezzo que dans l'alto...
Bizarre, moi dans cette vidéo je la trouve au contrairement terriblement à l'aise dans cette tessiture.
Par "pas d'assises graves" Poly, tu entends en fait moins de poitrinage et d'harmoniques graves ... ce qui est vrai ... et ça me semble d'autant plus beau. C'est le côté androgyne de cette voix justement. En revanche sombre non je vois pas.

Je suis complètement d'accord sur le côté magnétique de cette chanteuse. Je suis vraiment accro !

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos EmptyLun 21 Oct 2013 - 9:23

Cololi a écrit:
Bizarre, moi dans cette vidéo je la trouve au contrairement terriblement à l'aise dans cette tessiture.
Par "pas d'assises graves" Poly, tu entends en fait moins de poitrinage et d'harmoniques graves ... ce qui est vrai ... et ça me semble d'autant plus beau. C'est le côté androgyne de cette voix justement. En revanche sombre non je vois pas.

Je suis complètement d'accord sur le côté magnétique de cette chanteuse. Je suis vraiment accro !
Non non... je ne parle pas de poitrinage... une vraie contralto ne poitrine au final pas tant que ça dans le grave.
Mais ce que j'ai entendu vendredi, c'était des graves bien peu sonores et presque parlés, loin des graves d'une vraie contralto pour moi (Mingardo par exemple aussi en ce moment...)
Androgyne? Oui... un peu dans le sens où pour moi ça ressemble un peu à un contre-ténor...
Magnétique, sûrement... mais là je suis un peu passé à côté à bien des moments vu qu'elle se faisait noyer par l'orchestre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les grandes contraltos Empty
MessageSujet: Re: Les grandes contraltos   Les grandes contraltos Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les grandes contraltos
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les grandes lignes de basse
» Ces grandes voix que le disque et la gloire ignorent.
» Beethoven :Grandes oeuvres chorales et vocales
» Les parodies de grandes œuvres ou de grands musiciens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: