Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-13%
Le deal à ne pas rater :
PC portable 16,1″ Honor MagicBook Pro 16
699 € 799 €
Voir le deal

 

 Hermann Prey (1929-1998)

Aller en bas 
+3
Ravélavélo
Cello
Figaro
7 participants
AuteurMessage
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 923
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyDim 13 Déc 2015 - 18:04

Sauf erreur de ma part, il n'y a pas de fis consacré à Hermann Prey.
C'est pourtant l'un des plus grands barytons allemands du XXème siècle.

Il est né le 11 juillet 1929 à Berlin et il est mort le 22 juillet 1998 à Krailling en Bavière.
Il a mené une carrière très longue, sur plus de 40 ans.

Son timbre de baryton est immédiatement reconnaissable. Il a abordé un répertoire très large, allant du baroque avec Glück (Iphigénie en Tauride et Orphée) au XXème siècle avec Orff et Korngold, en passant par Mozart, Rossini, Verdi, Wargner et Strauss (Johann et Richard). Il est particulièrement à son aise dans l'opérette viennoise. Il a également beaucoup chanté de lieder, proposant une lecture plus "terre à terre" et moins "intellectuelle" que celle de Fischer-Dieskau à qui on l'a souvent opposé dans ce répertoire.

Dans ses grands rôles à l'opéra, on citera en priorité : Papageno (à mon sens le plus grand avec W.Berry) et Harlekin dans Ariane à Naxos(là aussi, inégalable). C'est également "le" grand Figaro (Rossini et Mozart) des années 60/70. Pour celui de Rossini, je dirais que c'est plus par défaut, car depuis la Rossini renaissance, on peut trouver mieux. Pour celui de Mozart, effectivement, c'est l'un des meilleurs parmi les barytons, par contre si on préfère le rôle chanté par une basse, là aussi on trouve mieux (Siepi, Van Dam, Ramey).
Dans ses très grands rôles, je rajouterais également Guglielmo (l'uns de mes préférés), Beckmesser, Wolfram, Eisenstain, Don Giovanni. Quel dommage qu'il n'ait pas enregistré le rôle en studio (en italien) avec Janowitz en Donna Anna Crying or Very sad

Je ne l'ai vu qu'une seule fois sur scène, précisément en Don Giovanni (avec Janowit en Elvira et Studer en Anna) : un très, très grand souvenir cheers

Un aperçu de son abondante discographie :

1954 - Ariadne auf Naxos (R. Strauss) - Herbert von Karajan (Harlekin)
1954 - Der Zigeunerbaron (J. Strauss) - Otto Ackermann (Graf Homonay)
1954 - I Pagliacci (Leoncavallo) - Nello Santi (Silvio)
1956 - Der Barbier von Bagdad (Cornelius) - Erich Leinsdorf (Kalif)
1956 - Die Meistersinger von Nürnberg (Wagner) - Rudolf Kempe (Ein Nachtwächter)
1956 - Iphigénie en Tauride (Gluck) - Joseph Keilberth (Oreste)
1956 - Die Kluge (Orff) - Wolfgang Sawallisch (Zweiter Strolch)
1958 - Der Freischütz (Weber) - Joseph Keilberth (Ottokar)
1959 - Die Schweigsame Frau (R. Strauss) - Karl Böhm (Barbier)
1959 - Il barbiere di Siviglia (Rossini) - Joseph Keilberth (Figaro) DVD
1959 - Rodelinda (Haendel) - Heribert Esser (Bertarido)
1960 - Tannhäuser (Wagner) - Georg Solti (Wolfram)
1960 - Capriccio (R. Strauss) - Robert Heger (Olivier)
1960 - Don Giovanni (Mozart) - Wolfgang Sawallisch (Don Giovanni)
1960 - Der Wildschütz (Lortzing) - Robert Heger (Graf Eberbach)
1961 - Carmen (Bizet) en allemand - Horst Stein (Escamillo)
1961 - Le nozze di Figaro (Mozart) - Carlo Maria Giulini (Il Conte di Almaviva)
1962 - Così fan tutte (Mozart) - Eugen Jochum (Guglielmo)
1962 - Così fan tutte (Mozart) - Karl Böhm (Guglielmo)
1962 - Eugen Onegin (Tchaikovsky) - Joseph Keilberth (Evgeni Oneguin)
1963 - Fidelio (Beethoven) - Herbert von Karajan (Fernando)
1963 - Intermezzo (R. Strauss) - Joseph Keilberth (Robert Storch)
1964 - Fidelio (Beethoven) - Lorin Maazel (Fernando)
1964 - Der Waffenschmied (Lortzing) - Fritz Lehan (Graf von Liebenau)
1964 - Die Zauberflöte (Mozart) - Fritz Rieger (Papageno)
1964 - Le nozze di Figaro (Mozart) en allemand - Otmar Suitner (Il Conte di Almaviva)
1965 - Il barbiere di Siviglia (Rossini) en allemand - Otmar Suitner(Figaro)
1965 - Zar und Zimmermann (Lortzing) - Robert Heger: Hermann Prey (Peter I)
1965 - Iphigénie en Tauride (Gluck) - Rafael Kubelik: Hermann Prey (Oreste)
1965 - La traviata (Verdi) - Giuseppe Patané (Giorgio Germont)
1966 - Hans Heiling (Marschner) - Joseph Keilberth (Hans Heiling)
1966 - Tannhäuser (Wagner) - Carl Melles (Wolfram)
1967 - Undine (Lortzing) - Robert Heger (Kühleborn)
1967 - Eine Nacht in Venedig (J. Strauss) - Franz Allers (Enrico Piselli)
1967 - Der Bettelstudent (Millöcker) - Franz Allers (Oberst Ollendorf)
1968 - Le nozze di Figaro (Mozart) - Karl Böhm (Figaro)
1968 - Martha oder der Markt an Richmond (Flotow) - Robert Heger (Plumkett)
1968 - Il barbiere di Siviglia (Rossini) - Claudio Abbado (Figaro)
1968 - Ariadne auf Naxos (R. Strauss) - Rudolf Kempe (Harlekin)
1969 - Die Zauberflöte (Mozart) - Georg Solti (Papageno)
1969 - Der Zigeunerbaron (J. Strauss) - Franz Allers (Graf Homonay)
1969 - Così fan tutte (Mozart) - Karl Böhm(Guglielmo) DVD
1969 - Madama Butterfly (Puccini) - Giuseppe Patané (Sharpless)
1970 - La Rappresentatione di Anima e di Corpo (Cavalieri) - Charles Mackerras (Corpo)
1971 - Capriccio (R. Strauss) - Karl Böhm (Olivier)
1971 - Il barbiere di Siviglia (Rossini) - Claudio Abbado (Figaro)
1971 - Oberon (Weber) - Rafael Kubelik (Sherasmin)
1972 - Così fan tutte (Mozart) - Karl Böhm (Guglielmo)
1972 - La finta giardiniera (Mozart) en allemand - Hans Schmidt-Isserstedt (Roberto)
1972 - Madama Butterfly (Puccini) - Giuseppe Patané (Sharpless)
1973 - Palestrina (Pfitzner) - Rafael Kubelik (Luna)
1974 - Il barbiere di Siviglia (Rossini) - Claudio Abbado (Figaro) DVD
1974 - Die Zauberflöte (Mozart) - Herbert von Karajan (Papageno)
1974 - Hänsel und Gretel (Humperdinck) - Heinz Wallberg (Peter)
1974 - Così fan tutte (Mozart) - Karl Böhm: Hermann Prey (Guglielmo)
1974 - Le nozze di Figaro (Mozart) - Claudio Abbado (Il Conte di Almaviva)
1975 - Die Fledermaus (J. Strauss) - Carlos Kleiber (Eisenstein)
1975 - Boccaccio (Suppé) - Willi Boskovsky (Giovanni Boccaccio)
1975 - Die tote Stadt (Korngold) - Erich Leinsdorf (Fritz)
1975 - Le nozze di Figaro (Mozart) - Karl Böhm (Figaro) DVD
1976 - Die Drei Pintos (Weber) - Gary Bertini (Ambrosio)
1976 - Zar und Zimmermann (Lortzing) - Heinz Wallberg (Peter I)
1976 - Il barbiere di Siviglia (Rossini) - Thomas Schippers (Figaro)
1977 - Königskinder (Humperdinck) - Heinz Wallberg (Der Spielmann)
1978 - Die Abreise (D'Albert) - János Kulka (Herr Gilfen)
1978 - Die Freunde von Salamanka (Schubert) - Theodor Guschlbauer (Fidelio)
1979 - Die lustige Witwe (Lehár) - Heinz Wallberg (Danilo)
1979 - Schwanda, der Dudelsackpfeifer (Weinberger) - Heinz Wallberg (Schwanda)
1980 - Hänsel und Gretel (Humperdinck) - Georg Solti (Peter) DVD
1981 - Gasparone (Millöcker) - Heinz Wallberg (The stranger)
1983 - Das Liebesverbot (Wagner) - Wolfgang Sawallisch (Friedrich)
1983 - Die Fledermaus (J. Strauss) - Plácido Domingo (Eisenstein) DVD
1984 - Die Meistersinger von Nürnberg (Wagner) - Horst Stein (Sixtus Beckmesser) DVD
1986 - Ariadne auf Naxos (R. Strauss) - James Levine (Musiklehrer)
1992 - Das Nachtlager in Granada (Kreutzer) - Helmuth Froschauer (Ein Jäger)
1994 - Der Trompeter von Säckingen (Nessler) - Helmuth Froschauer: Hermann Prey (Werner Kirchhofer)

Enfin, il s'est également distingué dans Bach : les passions et la Messe en Si où je le trouve toujours très émouvant.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyLun 14 Déc 2015 - 9:30

Figaro a écrit:
... Il a également beaucoup chanté de lieder, proposant une lecture plus "terre à terre" et moins "intellectuelle" que celle de Fischer-Dieskau à qui on l'a souvent opposé dans ce répertoire.

C'est mon cas.

J'aime énormément son Winterreise avec Sawallisch direct et beau alors que je n'ai jamais accroché à DFD, trop théâtral voire maniéré à mon goût.

Hermann Prey (1929-1998) 61w53T9YqcL._SL1056_
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6446
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyLun 14 Déc 2015 - 14:03

Je possède un disque d'Hermann Prey, il est consacré à Brahms, les Chansons populaires allemandes (Deutsche Volkslieder).
All mein Gedanken (1968)
Hermann Prey, baryton
Karl Engel, piano
1 LP DGG 139 375
Hermann Prey (1929-1998) Brahms10
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyLun 14 Déc 2015 - 14:54

Et il a laissé des chants de Noël absolument réjouissants qui sont tout indiqués dans les jours à venir :

Hermann Prey (1929-1998) 4745732
Hermann Prey (1929-1998) 4775759

Plus largement, au-delà de ses Lieder qui sont effectivement à thésauriser (mais tous les cycles ne lui tombent pas aussi bien des les "plis" de la voix et/ou de l'imagination, cf. Winterreise alors qu'il est d'une poésie flamboyante dans le Schwanengesang), on est obligé de s'incliner bien bas devant un artiste extrêmement complet avec des choses remarquables évidemment dans Mozart (mais là c'est proverbial, et peut-être au sens premier du terme ; et c'est peut-être bien par là que ça pêche[rait] un petit peu ?), mais aussi chez Richard Strauss, chez Wagner (un Wolfram qui n'a pas besoin d'incarné, c'est à dire de se faire chaire puisqu'il est déjà à la fois chair et muscle, os et sang même si on peut préférer d'autres voix/voies moins immédiates ; et il ne faut pas, surtout pas, oublier son Beckmesser), etc.

Hermann Prey (1929-1998) 411cQnHZpiL._SX355_

Paradoxalement (ou pas, après tout), cette idée (proverbiale elle aussi, au sens premier du terme ; redondante, peut-être), me le rend extrêmement précieux là où on l'attend moins ; là où on attend des caractères extrêmement typés (dans le sens d'une "typologie"), et par exemple en "baryton-Verdi", cf. son vibrant et puissant Germont chez qui la modulation n'a pas besoin d'être musicale (je veux dire par là que l'affect conduit le chant et, là, la rencontre me paraît évidente ; et justement, pas redondante).

Hermann Prey (1929-1998) 411NXDE20XL

La comparaison avec Fischer-Dieskau n'est pas raison, en revanche, à mon avis ; ou pas tout à fait, jamais complètement. Même si tout ou partie du répertoire se recoupe, l'un a laissé à l'autre (et sans doute Prey à Fischer-Dieskau plutôt que l'inverse ; et peut-être d'ailleurs par "accident" plus que par volonté, je l'ignore) des pans entiers de répertoire plus sombre/introverti ; ou, disons, des pans de répertoire où cette espèce d'extraversion naturelle au chant de Prey (il EST ; j'insiste, nul "paradoxe" du comédien chez lui, le type paraît se livrer tel qu'en lui-même alors que ce n'est peut-être qu'un leurre, un paradoxe du "paradoxe" en somme ce qui m'importe peu, après tout, puisque c'est le résultat que je regarde) trouvait moins à s'employer/être employé : le Strauss "sombre", le Wagner "doloriste". Alors que des voix/voies (là aussi, j'insiste volontairement) absolument divergentes pouvaient amener à des résultats au moins aussi convaincant l'un que l'autre (Germont, Wolfram).

Chanteur très attachant ; et jusque dans sa veine "Sissi", si j'ose dire (Fledermaus et tout le répertoire léger, rpoverbial toujours mais avec quel bonheur cependant).

(EDIT : je suis, en revanche, complètement imperméable à son Figaro de Rossini, dans une version que j'ai par ailleurs toujours trouvée très surévaluée, surtout comparée à Abbado II.)
Revenir en haut Aller en bas
ojoj
Mélomaniaque
ojoj

Nombre de messages : 654
Age : 35
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyLun 14 Déc 2015 - 21:37

Mon premier Papageno dans la célèbre version de Solti I chez Decca. Smile
Ce rôle lui va excellemment. J'admire beaucoup DFD mais il s'est beaucoup moins bien imposé comme l'oiseleur de la Zauberflote comparé à Prey, à mon gout.

Hé oui comme il l'a été signalé plus haut, quel regret que Prey n'ai jamais enregistré un Don Giovanni :s. Même si à titre personnel je le verrais peut être mieux dans le rôle de Leporello que dans la role titre.

A l'égal de DFD, sa voix me touche dans Bach ( passions) ou dans Mahler ( lieder).

Un grand monsieur peut être un peu trop oublié.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyLun 14 Déc 2015 - 22:25

ojoj a écrit:
Mon premier Papageno dans la célèbre version de Solti I chez Decca. Smile
Ce rôle lui va excellemment. J'admire beaucoup DFD mais il s'est beaucoup moins bien imposé comme l'oiseleur de la Zauberflote comparé à Prey, à mon gout.

Typiquement l'exemple où, selon moi, comparaison n'est pas raison. Fischer-Dieskau a enregistré deux fois Papageno : so what ? Evidemment (et j'utilise le terme volontairement : c'est une évidence) Papageno est 100 coudées au-dessus (ou en-dessous ; et, après tout, qui s'en soucie réellement ?) de Fischer-Dieskau, alors que Prey, à mon avis, n'aurait pas été un Sprecher convaincant (et, là aussi, on en a deux par Fischer-Dieskau pour se convaincre de la nécessité "ontologique", de l'impératif-catégorique qu'il impose à ces 10 minutes de musique qui deviennent le point cardinal, au sens propre, la charnière du drame, son basculement).
Deux immenses chanteurs, deux mondes, deux "modes" (au sens antique, cette fois), deux "climats" comme aurait dit Winckelmann et largement de quoi exister pour chacun, artiste ET majeur ET individuel.
(ET irremplaçable, du même coup ; là aussi, par nécessité, par évidence ; comme on votait par acclamation dans certains conciles Hermann Prey (1929-1998) 173236763 !)
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 923
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyLun 14 Déc 2015 - 22:56

Il est également très intéressant de comparer le Comte des Noces par Prey et DFD.
DFD, naturellement noble et hautain, celui de Prey semble nettement plus jeune, dans la ligné de celui du Barbier qui n’hésitait pas à se déguiser en Lindoro pour séduire Rosina. Si celui de DFD semble plus évident, car davantage encré dans la tradition du rôle, celui de Prey se tient tout à fait.

Parmi les rôles dans lesquels on ne l'attend pas forcément, il y a également un très beau Sharpless dans la Butterfly de Patane.
Revenir en haut Aller en bas
pottolo
Néophyte


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/03/2010

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: herman prey   Hermann Prey (1929-1998) EmptyMar 15 Déc 2015 - 10:37

Dietrich Fischer Dieskau ou Herman Prey ? j'ai eu le plaisir de les voir ensemble dans un "Cosi " à Salzbourg en...1972 !!!Le premier,incroyable de présence en Don Alfonso menant le jeu et le deuxième, Gugliemo,confondant de naturel et d'autorité vocale.Très belle soirée.Séance autographes avec Karl Bohm et toute l'équipe...Janowitz,Brigitte Fassbaender,Reri Grist,Peter Schreier.Sourires,plaisanteries sous le ciel étoilé salzbourgeois.Difficile de trouver le sommeil après !!!
Un  Herman Prey inattendu.Don Carlos de Vargas dans "Die macht des schicksals" (la Force du destin"),paru chez "Berlin classics" avec une distribution incroyable...Nicolai Gedda,Gottlob Frick,Helga Dernesch(Preziosila !!!!)...et une Bumbry proprement stupéfiante en Léonora !!!.Dommage qu'il n'y ait que des extraits !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92197
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyMar 15 Déc 2015 - 21:42

Toute la collection des extraits allemands de Berlin Classics est assez vertigineuse, et il y en a beaucoup. (Les Patané-Dresde sont des tueries, en particulier, ou le Rigoletto avec Wixell !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 923
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) EmptyMar 15 Déc 2015 - 21:54

pottolo a écrit:

Un  Herman Prey inattendu.Don Carlos de Vargas dans "Die macht des schicksals" (la Force du destin"),paru chez "Berlin classics" avec une distribution incroyable...Nicolai Gedda,Gottlob Frick,Helga Dernesch(Preziosila !!!!)...et une Bumbry proprement stupéfiante en Léonora !!!.Dommage qu'il n'y ait que des extraits !
Oh, oui !!! Splendide !!!
Deux regrets : que ce soit en allemand et en extraits. Gedda n'est pas inoubliable, mais Bumbry et Prey sont formidables.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hermann Prey (1929-1998) Empty
MessageSujet: Re: Hermann Prey (1929-1998)   Hermann Prey (1929-1998) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hermann Prey (1929-1998)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: