Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
39.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)

Aller en bas 
AuteurMessage
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Empty
MessageSujet: JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)   JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) EmptySam 25 Jan 2020 - 6:45

«Il n'y a que deux façons de penser de Johann Wilhelm Hässler (1747–1822), soit comme une note de bas de page à juste titre oubliée dans l'histoire de la musique allemande / russe, soit comme rien de moins qu'un génie mineur. Au cours des neuf longues années qui ont pris pour achever ce projet, j'ai alterné entre ces deux points de vue. Je pense qu'il était un génie mineur maintenant. Cet ensemble de deux CD présente, pour la première fois, le magnum opus de Hässler, 360 Preludes in All Keys, et son second magnum opus, la Grande Sonate. Ce ne sera probablement rien de moins qu'une révélation pour l'auditeur. » - Vitlaus von Horn


JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Gp686-11




En effet ce que dit ce très bon pianiste est très juste et c'est aussi une véritable et très agréable surprise pour moi, avec cette oeuvre qui dure près de 100 minutes,et avec ce compositeur ,contemporain de Mozart (avec qui il s'était confronté à l'orgue) de Haydn, de Beethoven peut être, d'ailleurs ,qui a ensuite été en Russie,ou il finira sa vie .Mais il réunit à lui seul, dans ce vaste panel,beaucoup de choses qu'on entend couramment chez d'autres compositeurs dont le grand sourdingue, qu'on espère qu'il va faire aussi bien,mais non, Beethoven reste le grand Bééthoven et Hässler reste un formidable musicien à découvrir.

Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Empty
MessageSujet: Re: JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)   JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) EmptySam 25 Jan 2020 - 6:48

JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Hassle10


JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822)

Johann Wilhelm Hässler est né à Erfurt, et après une période de tournée en Europe (y compris à Londres, où il a joué des concerts avec Haydn, y compris un concerto de Mozart!), Il s'est retrouvé en Russie, d'abord à Saint-Pétersbourg, puis - pendant plus d'un quart de siècle - à Moscou. Apparemment, il considérait sa réinstallation à Moscou comme une sorte d'expérience «née de nouveau», parce que ses travaux là-bas commencent par l'Op. 1 (ses travaux antérieurs semblent sans numéros d'opus).
https://www.naxos.com/person/Johann_Wilhelm_Hassler/60315.htm

Bon ce que dit Naxos est très juste apparemment, mais résume un peu trop rapidement sa carrière,et il vaut mieux s'en réferer à Wikipedia pour complèter sa biographie.tant pis, pour le pensum!

"Hässler est né à Erfurt, en Allemagne. Il étudie d'abord avec son oncle Johann Christian Kittel, compositeur, organiste à Erfurt et ancien élève de J.S. Bach.
Hässler obtient son premier poste d'organiste à la Barfüßerkirche vers 1762. À la mort de son père en 1769 il gère le commerce de la fourrure de la famille, mais il effectue aussi des tournées de concerts en Allemagne au début des années 1770, puis ailleurs en Europe, entre 1780 et 1790.
En 1780, avec le soutien du gouverneur d'Erfurt, Karl Theodor von Dalberg, les concerts d'hiver. À cette occasion, il fait la connaissance de Goethe.
Le 15 avril 1789, à Dresde, il concourt à l'orgue avec Wolfgang Amadeus Mozart pendant le voyage de celui-ci vers Berlin. Bien qu'ayant perdu, on peut être sûr que Hässler était tenu en haute estime par le fait même d'avoir participé à cette joute.
Au cours de ces tournées, il a également rencontré Johann Nikolaus Forkel, Johann Adam Hiller, Franz Benda, et Carl Philipp Emanuel Bach.
De 1790 à 1792, il est à Londres où il rencontre Joseph Haydn."
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Empty
MessageSujet: Re: JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)   JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) EmptyLun 27 Jan 2020 - 13:41

JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Ttrtr10
Reçu de coffret de 4 Cd des sonates de Hässler et faut dire que je m 'en faisais une joie,après avoir écouté ( Les magnifiques 360 préludes cités plus haut), surtout d'aller plus loin, mais ces sonates ne vont pas plus loin que l'année 1780, avec les 6  sonates,pour clavicorde ou  clavecin et sont dédiées à la baronne Von Richter .Ce sont des sonates très courtes, moins d'une dizaine de minutes et en 3 mouvements , la plupart.Elles ne transcendent pas l'auditeur et sauf les dernières ou l'on sent se dessiner une personnalité .Muchèle Benuzzi, claveciniste italien ,s'en sort très bien et ces sonates font bien leur époque, mais le hélas, pour moi, si on lit ce qui est écrit plus haut sur Naxos et que je recopie
"Johann Wilhelm Hässler est né à Erfurt, et après une période de tournée en Europe (y compris à Londres, où il a joué des concerts avec Haydn, y compris un concerto de Mozart!), Il s'est retrouvé en Russie, d'abord à Saint-Pétersbourg, puis - pendant plus d'un quart de siècle - à Moscou. Apparemment, il considérait sa réinstallation à Moscou comme une sorte d'expérience «née de nouveau», parce que ses travaux là-bas commencent par l'Op. 1 (ses travaux antérieurs semblent sans numéros d'opus).
https://www.naxos.com/person/Johann_Wilhelm_Hassler/60315.htm "
Il est bien expliqué , que c'est à partir de la Russie ,que le compositeur se sent transformé et je ne dirais pas "né -à-nouveau" born again ,comme dirait les anglo-saxons, mais c'est vraiment de là que le vrai Hässler compositeur existe vraiment, comme on peut vraiment  l 'écouter et le découvrir ,dans les  360 préludes, bref je ne sais si c'est pour Brilliant le début d'une intégrale qui ira plus loin que 1780, mais on est avec ce coffret à 100 lieues, musicalement,du double cd "360 Préludes dans tous les tons majeurs et mineurs, op. 47 (1817)" qui est magnifique. On risque quand même sans les années qui viennent,,à mon avis d'avoir des CD de Hässler ,pour la période ou il est le plus créatif et peut être d'avoir de belles surprises?


Dernière édition par gluckhand le Mar 28 Jan 2020 - 8:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Empty
MessageSujet: Re: JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)   JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) EmptyLun 27 Jan 2020 - 13:54

Après Londres où il rencontre Joseph Haydn.Ses tournées le mènent jusqu'à Riga, Saint-Pétersbourg où Catherine la Grande le nomme Kapellmeister de la Russie Impériale (1792). Il s'établit définitivement à Moscou en 1794. Il y donne des concerts, participe à la fondation d'une maison d'édition qui publie des classiques allemands et des compositeurs contemporains russes. Il travaille comme professeur de musique et est considéré comme un compositeur de premier plan. Il y resta jusqu'à sa mort.Wikipedia
Voilà la totalité de ses opus qui est presque totalement consacrée au piano et copiée sur Wikipédia.

Piano seul jusqu'à son départ pour la Russie

6 sonates pour piano (1776)
6 nouvelles sonates pour piano (1779)
6 sonates faciles
Clavier et étude de chant (1782)
6 solos de clavier (1785)
24 sonates faciles (éd. Erfurt 1786-90) - dont une a trois mains et une pour 4 mains

................................................................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Empty
MessageSujet: Re: JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)   JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) EmptyLun 27 Jan 2020 - 13:56

Le reste de sa production.tant pis si c'est barbant, mais ce sont ces oeuvres là qui mériteraient une découverte et il y a de quoi je pense .

Fantaisie et sonate, op. 1
Caprice et sonate, op. 2
Fantaisie et sonate, op. 3 (1795)
Fantaisie et sonate, op. 4 (1795)
Caprice et sonate, op. 5 (1796)
Prélude et sonate, op. 6
Ariette et variations, op. 7
Six Sonates Faciles (1780)
3 Parties, op. 8
Chanson russe variée, op. 10
3 Préludes et 3 ariettes variées, op. 11
Grande Sonate à 3 mains, op. 12
3 Sonates, op. 13
3 Sonates, op. 14
3 Sonates expressives, op. 16 (1803)
Fantaisie et Sonate, op. 17 (1803)
Préambule et divertissement, op. 18
Fantaisie et chanson russe variée, op. 19
Sonatine pour deux pianos, op. 20
2 Sonates, op. 21
3 Sonates, op. 23
Grande Sonate, op. 26
5 Pièces caractéristiques op. 27
Étude en 24 valses, op. 29
Prélude et chanson allemande variée, op. 30
Grand Gigue, op. 31
3 Sonates expressives, op. 32
2 Grandes Sonates, op. 33
Caprice, Divertissement, Romance et Presto, op. 34
2 nouvelles Fantaisies et 2 Sonates anciennes, op. 35
3 parties, op. 37
50 Pièces à l'usage des commençants op. 38
3 Pièces op. 39
Symphonie brillante et 2 sonates instructives op. 41
6 Sonatines, op. 42
3 Sonatines, op. 43
2 Sonatines, op. 44
6 Sonatines, op. 45
32 Pièces progressives, op. 46
360 Préludes dans tous les tons majeurs et mineurs, op. 47 (1817)
3 Préludes, op. 48
Études en vingt-quatre Valses op. 49
Sonate pour clavecin n° 3 en ré mineur
Piano à quatre mains
Pièce, op. 28
Fantaisie et sonate à 4 mains, op. 36
Musique de chambre
6 Pièces pour piano, flûte (ou violon) et violoncelle (1786-1790)
6 Lessons pour piano, flûte (ou violon) et violoncelle
3 Sonates pour piano, violon et violoncelle, op. 15 (1802)
caprice et chanson variée pour piano, violon et violoncelle, op. 22
4 sonatines pour piano, violon et violoncelle, op. 24
Sonate en trio et sonatine pour piano, violon et violoncelle, op. 25
Sonate pour piano, violon et violoncelle, op. 39
Concerto
Grand concert pour piano et orchestre, op. 50 (1817)
Musique Vocale
Cantate Erfurt (1793)
6 lieder
Arias
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3158
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Empty
MessageSujet: Re: JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)   JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) EmptyVen 19 Juin 2020 - 22:55

Écoute du disque cité en ouverture par gluckhand

360 préludes dans tous les tons mineurs et majeurs op. 47
Sonate en la mineur n° 6 (1776, sans opus ...)
Fantaisie et sonate in do majeur, Op. 4
Grande Sonate in mi bémol majeur, Op. 26


Vitlaus von Horn, piano

Spoiler:
 

360 préludes divisés par 15 pour chaque tonalité = 24. Voilà qui nous ramène à des schémas plus connus, où chaque ensemble de quinze est composé de micro variations (parfois quelques secondes) qui forment une unité de couleur, et tonalité. C'est de ce point de vue souvent très réussi, avec des climats caractérisés : le dernier et très développé ensemble en fa mineur, ou mi mineur, ou si mineur. L'on est pas loin de certaines bagatelles ; et l'approche à 360° (non sans humour sans doute) tient plutôt à 24 micro-sonates.
Comme pour le clavier bien tempéré, l'écoute d'une traite gagnerait sans doute à être fragmentée.
Dans le peu que l'on trouve à propos des œuvres de Hässler, il est souligné qu'elles sont à la croisée d'influences, à la charnière entre le baroque tardif et le classicisme (de CPE Bach à Ludwig van Beethoven - ce qui laisse de quoi faire - ), sans que l'on puisse en réduire la teneur à un talent d'imitateur. Au contraire ce sont des œuvres franchement séduisantes, sans qu'elles cèdent à la facilité.

Au jeu réducteur de ces influences (ou tempéraments d'époque, ou de genre) : la sonate n°6, est plus immédiatement du côté de CPE (on pourrait y entendre aussi Galuppi), de même la fantaisie Op.4, alors que la Grande Sonate regarde vers Haydn, voire le jeune Beethoven (après tout 1822, date de l'op.111 est aussi celle du décès d'Hässler). Mais là encore, et contrairement à gluckhand, j'ai trouvé ces œuvres tout à fait intéressantes, dans l'optique, il est vrai d'une exploration un peu plus fouillée de cette période.

Il ne serait pas impossible que Michele Benuzzi en soit un parfait ambassadeur ; il semble avoir défriché pas mal de zones d'ombre.

Vitlaus von Horn donne à cette musique toute sa sève, pour faire de cette écoute un moment majeur d'un génie mineur, selon ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Empty
MessageSujet: Re: JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)   JOHANN WILHELM HÄSSLER  (1747 - 1822) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
JOHANN WILHELM HÄSSLER (1747 - 1822)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: