Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers la fin du CD ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Vous et la musique par téléchargement
Ouais... super... je suis complètement client !
16%
 16% [ 12 ]
Pourquoi pas... si on peut aussi acheter des CD !
27%
 27% [ 20 ]
Hein ? Bof, je n'y crois pas vraiment... surtout pour le classique !
3%
 3% [ 2 ]
Ah non, alors ! moi, je tiens au support disque...
44%
 44% [ 32 ]
Je ne me sens pas concerné, je m'en fiche...
4%
 4% [ 3 ]
O tempora, o mores...
1%
 1% [ 1 ]
Quand j'entends le mot "portable", je sors mon revolver...
4%
 4% [ 3 ]
Total des votes : 73
 

AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80664
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Ven 24 Nov 2006 - 17:57

C'est vrai que pour prendre ça au premier degré faut le vouloir! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: De la fin des supports physique   Jeu 11 Juin 2009 - 13:20

Tout les experts, annoncent la fin des supports physique en matière musicale (le CD donc). Bien sur il y a la question du piratage, mais il faut aller au delà : pourquoi veux t-on nous imposer la mort du CD ?

Un CD c'est un objet ... parfois très réussi esthétiquement, auquel on s'attache forcément si on aime la musique.
Evidemment la musique dématérialisée c'est l'inverse : télécharger en mp3 une symphonie de Mozart ... quelle tristesse !!!

Ceux qui écoutent vraiment de la musique râleront p être ... mais que faire pour enrayer ce phérnomène ?
Car il ne faut pas s'y tromper : si toute la varitoche devient dématérialisée, je vois mal le classique échapper à la règle ... pour des raisons économiques ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 13:48

Je ne suis pas non plus pressé de voir le CD disparaître mais... est ce que c'est inévitable? L'argument que tu donnes - l'effet d'entrainement de ce qui se passe avec la variété - est en effet inquiétant mais d'un autre côté, il faut voir.

Il y a l'aspect technologique. J'écoute beaucoup de choses sans support physique, en MP3, sur Musicme, Deezer ou Youtube... etc. Mais si je tombe ainsi sur quelque chose qui me plaît, je l'achète parce que le son sur l'ordinateur n'est pas extraordinaire. Est-ce que ça peut s'améliorer? Peut-être, peut-être pas.

Et puis, il y a l'aspect "fétichiste", faute d'un meilleur adjectif. J'ai beau avoir pas mal de musique sur mon PC ou accessible via Internet, si j'aime vraiment quelque chose, il me faut le CD sinon, je n'ai pas le sentiment de posséder vraiment l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82098
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 13:52

Cololi a écrit:
forcément
Non. Smile

Le problème, c'est surtout qu'en passant par la dématérialisation, la qualité sonore diminue et toutes les notices disparaissent. Ils vendent les CDs, mais sans même la liste complète des interprètes, juste le son. Shocked

Le CD n'est pas disparu pour demain, parce qu'il y a tout un public, et pas seulement audiophile, et pas seulement de classique, qui apprécie le support, et qui a investi dans des chaînes, qui ne dispose pas forcément d'un système de reproduction performant sur PC, etc.

C'est pas demain quand même.

Par ailleurs, il faut graver pour ne pas perdre les données, donc ça en revient au même. Pour que ça fonctionne bien, il faudrait que le fournisseur, en cas d'accident, nous redonne accès aux fichiers déjà payés. Là, il y aurait véritable dématérialisation et ce serait intéressant, une sorte de licence à vie sur les fichiers achetés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 13:59

Je redoute également la fin des supports physiques, et c'est peut-être pour cela que j'ai du mal à y croire : une sorte d'incrédulité tendant plus à nier une réalité inéluctable et désagréable plutôt qu'à se baser sur des éléments rationnels...

Cependant, quelques points méritent d'être soulevés.

Le premier, c'est qu'en effet ce sont avant tous les éditeurs qui veulent voir disparaître le disque. La musique immatérielle serait plus facile à gérer, moins coûteuse, bref ils raisonnent en simple terme de stocks et de distribution. Pour autant, un certain nombre d'usagers, et pas des moindres, est réfractaire à cette idée de musique sans support. Et cela s'observe beaucoup dans le classique. Il me semble d'ailleurs que, contrairement à d'autres secteurs, les ventes de cds dans le domaine du classique sont tout à fait satisfaisantes. J'observe également que, sur les réseaux P2P, s'il est d'une facilité déconcertante de trouver le dernier album de Madonna quelques jours après (parfois avant) sa sortie, il est très très très difficile (voire impossible) de dégoter le dernier Telemann édité par Harmonia Mundi, ou autres. J'imagine qu'il existe des structures plus adaptées au classique dans le registre du télécharment illégal, mais ce dernier est très rare dans les réseaux généralistes. Ce qui me semble une preuve supplémentaire que le « consommateur » de classique est bien plus en faveur du support cd que le consommateur de variétoche. Et cela peut faire la différence.

Il n'est pas exclu d'envisager une situation hybride, où certains types de musique continueront à être exploités sur format cd là où d'autres se dirigeront principalement vers des formats immatériels. Nul doute que ces derniers conviennent mieux à tous ces singles aux succès éphémères, générateurs de beaucoup de profit en peu de temps, sans que le souci de la qualité artistique ou de la créativité soit au rendez-vous.

Paradoxe intéressant : on nous annonce en effet la mort du cd, et en même temps on nous annonce, enfin, pour la fin de l'année, une réédition remasterisée et plus respectueuse du format graphique originel des albums des Beatles. Ce coup-ci, ce n'est pas une rumeur, c'est confirmé. Et ces mêmes albums des Beatles continuent d'ailleurs à coûter la peau des fesses. Si l'éditeur les vend aussi cher, c'est bien que cela lui rapporte encore de l'argent. Les Beatles, pour ne citer qu'eux, font peut-être partie de ces groupes dont les amoureux veulent un support cd ! Avec beaucoup d'autres, il y a de fortes chances qu'ils survivent encore un sacré bout de temps sous ce format.

C'est pourquoi cette situation hybride me semble être celle qui va se développer. Après, elle évoluera, naturellement. Mais je ne pense pas que la fin du cd soit si proche que certains veulent bien le dire. Je l'espère, en tout cas !

A noter d'ailleurs que cette annonce de la fin du support physique relève aussi de la pure idéologie : à l'image des positivistes qui ne juraient que par la science, certains ne jurent plus que par le virtuel. On ne sait pas trop pourquoi : ils ont décidé de s'en faire une sorte de religion. Et veulent imposer cette foi un peu ridicule par le biais de ce genre d'annonces pas toujours très rationnelles...

Il y a dix ans, on nous expliquait que le livre allait être remplacé par l'e-book. Certains l'affirmaient avec une morgue extraordinaire, et regardaient quiconque allait encore fouiner dans les bouquineries comme des dinosaures. Mais le e-book a fait un flop monumental. Ils tentent aujourd'hui de le remettre au goût du jour. On verra ce que cela donne. Mais quand les gens sont attachés, pour des raisons de confort, à un certain type de support, il n'est pas si facile de les en faire changer, aussi déplaisant cela soit-il pour les éditeurs et les distributeurs...

Bref, je garde espoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 14:03

Les points que vous soulevez seront hélas résolus :

- concernant la liaison PC : déjà rien n'empêche de relier un PC à un bon ampli. Une bonne carte son si on est en analogique, et dans le cas du numérique ... une bonne carte son n'est même pas necessaire. Et qui dit qu'on aura toujours besoin d'un PC pour ça ? Je n'en suis pas convaincu. On voit que déjà les consoles de jeux téléchargent des jeux du net ... alors pourquoi pas une sorte de "jukebox" numérique demain ? tout ça fait peur ...

- Concernant la qualité ... hélas ça sera résolu aussi. Il y a déjà des offres de téléchargement sans perte de qualité. Et avec les connexions qui sont de plus en plus rapides ... ça deviendra la règle.

- concernant le public "attaché au support" : à mon avis ça ne représente (hélas) pas grand monde.
Car oui quid aussi de la belle pochette, du livret, des photos.

Le vrai pb concerne la sauvegarde.
Mais finalement personne n'y pense franchement à celà parmis les industriels, ni les particuliers d'ailleurs ...
Ne pas oublier qu'un CD grévé à une durée de vie de 3 ans ... en moyenne ... un CD pressé comme vendu dans le commerce c'ets entre 50 et 100 ans de durée de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82098
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 14:11

Citation :
Le vrai pb concerne la sauvegarde.
Mais finalement personne n'y pense franchement à celà parmis les industriels, ni les particuliers d'ailleurs ...
Oui, tout à fait.

Citation :
Ne pas oublier qu'un CD grévé à une durée de vie de 3 ans ... en moyenne ... un CD pressé comme vendu dans le commerce c'ets entre 50 et 100 ans de durée de vie.
Je n'ai pas osé aborder ce point, parce que je ne l'ai pas vraiment constaté comme tel.

Cololi a écrit:
Les points que vous soulevez seront hélas résolus :

- concernant la liaison PC : déjà rien n'empêche de relier un PC à un bon ampli. Une bonne carte son si on est en analogique, et dans le cas du numérique ... une bonne carte son n'est même pas necessaire. Et qui dit qu'on aura toujours besoin d'un PC pour ça ? Je n'en suis pas convaincu. On voit que déjà les consoles de jeux téléchargent des jeux du net ... alors pourquoi pas une sorte de "jukebox" numérique demain ? tout ça fait peur ...
Perso, ça ne me fait pas plus peur que ça, mais il y a quand même une grosse inertie matérielle, beaucoup de gens ont acheté une chaîne et veulent l'amortir.

Citation :
- Concernant la qualité ... hélas ça sera résolu aussi. Il y a déjà des offres de téléchargement sans perte de qualité. Et avec les connexions qui sont de plus en plus rapides ... ça deviendra la règle.

- concernant le public "attaché au support" : à mon avis ça ne représente (hélas) pas grand monde.
Car oui quid aussi de la belle pochette, du livret, des photos.
Sisi, ça concerne pas mal de monde...
Mais si on nous offre de la qualité sans perte avec un PDF complet, et une garantie de pouvoir retélécharger si la maison brûle ce sont des choses qui arrivent, je ne vois pas pourquoi on se plaindrait de l'offre. Surtout si ça permet d'avoir accès d'un coup à tous les catalogues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 14:14

Mais moi, je n'arrive pas à bien écouter de la musique avec les ventilos de mon ordinateurs qui tournent...
Et je déteste lire sur un écran...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 14:15

DavidLeMarrec a écrit:
Sisi, ça concerne pas mal de monde...
Mais si on nous offre de la qualité sans perte avec un PDF complet, et une garantie de pouvoir retélécharger si la maison brûle ce sont des choses qui arrivent, je ne vois pas pourquoi on se plaindrait de l'offre. Surtout si ça permet d'avoir accès d'un coup à tous les catalogues.

Justement c'est tout l'objet de ma remarque : un CD c'est un objet ... pas des fichiers informatiques ...
Je suis très attaché à celà. Et j'espère que nous serons assez nombreux pour enrailler celà Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 14:19

L'autre question est: y'a t-il une limite à la fixation au disque de certaines oeuvres ?
Dans 50 ans, quand on aura un bon millier de 5e de Beethoven enregistrées, quel intérêt cela aura de continuer ?
Mais ça rejoint un autre paradoxe: si on stoppait totalement aujourd'hui la production de nouveaux enregistrements, on aurait assez de quoi tenir toute une vie de plaisirs et découvertes musicales sans un besoin de nouveautés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 14:23

Kia a écrit:
L'autre question est: y'a t-il une limite à la fixation au disque de certaines oeuvres ?
Dans 50 ans, quand on aura un bon millier de 5e de Beethoven enregistrées, quel intérêt cela aura de continuer ?
Mais ça rejoint un autre paradoxe: si on stoppait totalement aujourd'hui la production de nouveaux enregistrements, on aurait assez de quoi tenir toute une vie de plaisirs et découvertes musicales sans un besoin de nouveautés...

Mais on ne demande pas non plus d'enregistrer encore les symphonies de Beethoven et de Mahler dont il existe des centaines de versions.
Seulement, si le CD disparait, tout disparaîtra ... pas seulement la 5° de Beethov ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cello
Chtchello
avatar

Nombre de messages : 5500
Age : 42
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 14:47

Picrotal a écrit:
Il y a dix ans, on nous expliquait que le livre allait être remplacé par l'e-book. Certains l'affirmaient avec une morgue extraordinaire, et regardaient quiconque allait encore fouiner dans les bouquineries comme des dinosaures. Mais le e-book a fait un flop monumental. Ils tentent aujourd'hui de le remettre au goût du jour...

... et ça pourrait enfin marcher cette fois-ci. J'ai longtemps été très opposé à l'idée de l' e-book mais après m'être renseigné sur le sujet, les progrès récents sont vraiment prometteurs. Ce qui a plombé les premiers modèles, c'est l'écran: éclairé donc fatiguant pour les yeux. Maintenant, on a développé l'e-ink. Je ne rentre pas dans les détails mais cela permet de reproduire la lecture à l'ancienne: on lit les caractères non parce que l'écran brille mais parce qu'ils absorbent la lumière extérieure comme avec un livre study . De plus, les nouveaux e-books seront fins et, c'est important, souples. Enfin, quand on pense à la quantité de choses qui seraient disponibles gratuitement et qu'on ajoute l'argument écologique, je commence vraiment à être séduit. Ce qui nous ramène à...

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:


- concernant le public "attaché au support" : à mon avis ça ne représente (hélas) pas grand monde.
Car oui quid aussi de la belle pochette, du livret, des photos.
Sisi, ça concerne pas mal de monde...
Mais si on nous offre de la qualité sans perte avec un PDF complet, et une garantie de pouvoir retélécharger si la maison brûle ce sont des choses qui arrivent, je ne vois pas pourquoi on se plaindrait de l'offre. Surtout si ça permet d'avoir accès d'un coup à tous les catalogues.

Vu comme ça, c'est nettement plus acceptable pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lejoker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 320
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:07

Je suis moi aussi très attaché au support CD, j'en ai des tonnes...

Mais finalement, la musique est un art tout ce qu'il y a de + dématérialisé... Le son, c'est "l'anti-objet" par excellence.
Donc finalement, même si ça m'attristerait, la disparition du support physique ne me paraît pas être un sacrilège...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80664
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:07

DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
Ne pas oublier qu'un CD grévé à une durée de vie de 3 ans ... en moyenne ... un CD pressé comme vendu dans le commerce c'ets entre 50 et 100 ans de durée de vie.
Je n'ai pas osé aborder ce point, parce que je ne l'ai pas vraiment constaté comme tel.

Certains de mes CD gravés il y a 10-11 ans sont en partie défectueux, d'autres marchent très bien.
On peut penser que la qualité des CD vierges vendus a progressé, mais je ne sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:10

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Citation :
Ne pas oublier qu'un CD grévé à une durée de vie de 3 ans ... en moyenne ... un CD pressé comme vendu dans le commerce c'ets entre 50 et 100 ans de durée de vie.
Je n'ai pas osé aborder ce point, parce que je ne l'ai pas vraiment constaté comme tel.

Certains de mes CD gravés il y a 10-11 ans sont en partie défectueux, d'autres marchent très bien.
On peut penser que la qualité des CD vierges vendus a progressé, mais je ne sais pas...

La durée de vie est très variable en fait, et dépend de plusieurs facteurs :
- l'exposition à la lumière
- l'humidité
- et surtout la qualité du support

La qualité a progressé ? Je n'y crois pas; On cherche à vendre moins cher ... la qualité s'en ressent forcément. (d'autant qu'il y a une taxe sur ces supports censé allez aux maisons de disque ...)
Tout celà plaide en faveur du support pressé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:11

Je ne veux pas faire dévier le débat sur l'e-book, mais je voudrais juste dire que l'argument écologique est relatif : après tout, les livres ne sont pas fabriqués grâce à la déforestation de l'Amazonie... Je crois savoir que le parc forestier français se porte très bien... Et les composants électroniques étant souvent très polluants, sait-on vraiment si on va y gagner avec l'e-book... Bref, je ne dis pas cela pour contredire bêtement, j'émets juste une petite objection de principe.

Pour autant, je suis très attaché au papier, ne serait-ce que pour son odeur, mais si les conditions de lecture d'un e-book sont aussi confortables que celle l'un livre lambda, pourquoi ne pas envisager sa co-existence avec le format papier, en effet...

Après tout, je réclame la pérennité du cd et du livre, tout en tapant des mots sur mon clavier et en écoutant de la musique depuis mon ordinateur... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82098
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:23

Cololi a écrit:
Justement c'est tout l'objet de ma remarque : un CD c'est un objet ... pas des fichiers informatiques ...
J'ai bien compris. Mais personnellement, ce qui m'intéresse, c'est le contenu. Si les fichiers informatiques comprennent les livrets quadrilingues et les thèses de doctorat correspondantes, ça peut bien avoir l'aspect de la confiture moisie que je m'en fiche. Smile

Kia a écrit:
Mais moi, je n'arrive pas à bien écouter de la musique avec les ventilos de mon ordinateurs qui tournent...
Tu as donc la chance d'être dans un appartement bien insonorisé ! Dans ma grotte, j'ai effectivement la chance que ça soit à peu près le seul bruit qu'on perçoive si je veux. Mais pour ça, il faut une discipline de fer : couper la VMC, avoir chassé les voisins à force de procès, avoir tué les ours, bâillonner Madame, et assommer les petits (un vélo, ça marche pas mal aussi).

Citation :
Et je déteste lire sur un écran...
Très honnêtement, je n'aimais pas non plus, et ça n'a certes pas le confort du livre de poche, mais on s'y fait vraiment.

Et puis à présent qu'on a accès à des éditions originales grâce à Gallica, Google Books et tout le tintouin, il est difficile de s'en priver. Ca a des tas d'avantages, à commencer par le stockage (et le prix !).

Après, c'est sûr que si on m'offrait les Ballard originaux, je n'irais pas les lire sur écran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82098
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:33

Kia a écrit:
Dans 50 ans, quand on aura un bon millier de 5e de Beethoven enregistrées, quel intérêt cela aura de continuer ?
Celui de faire vendre les nouveaux. On se souviendra de Weingartner et de Thielemann, on aura oublié Kleiber et Haitink, et donc on fera toujours le buzz avec les nouveautés de la vieille idole des foules Karlheinz Spiritus.

Citation :
Mais ça rejoint un autre paradoxe: si on stoppait totalement aujourd'hui la production de nouveaux enregistrements, on aurait assez de quoi tenir toute une vie de plaisirs et découvertes musicales sans un besoin de nouveautés...
A condition qu'on les maintienne au catalogue ! Et ça, ce n'est pas évident, parce que lorsque Bongiovanni, Hyperion, Timpani et CPO ne seront plus disponibles, on aura l'air malins.

Mais c'est sûr qu'on produit de façon vertigineuse.

Age d'or, je vous dis.


Cello a écrit:
... et ça pourrait enfin marcher cette fois-ci. J'ai longtemps été très opposé à l'idée de l' e-book mais après m'être renseigné sur le sujet, les progrès récents sont vraiment prometteurs. Ce qui a plombé les premiers modèles, c'est l'écran: éclairé donc fatiguant pour les yeux. Maintenant, on a développé l'e-ink. Je ne rentre pas dans les détails mais cela permet de reproduire la lecture à l'ancienne: on lit les caractères non parce que l'écran brille mais parce qu'ils absorbent la lumière extérieure comme avec un livre study . De plus, les nouveaux e-books seront fins et, c'est important, souples. Enfin, quand on pense à la quantité de choses qui seraient disponibles gratuitement et qu'on ajoute l'argument écologique, je commence vraiment à être séduit. Ce qui nous ramène à...
Oui, je n'étais pas du tout enthousiaste (surtout au vu de l'offre très minime en nombre de titres), mais à présent, ça commence à devenir très séduisant. En attendant, je fais avec mon PC.


Picrotal a écrit:
Je ne veux pas faire dévier le débat sur l'e-book, mais je voudrais juste dire que l'argument écologique est relatif : après tout, les livres ne sont pas fabriqués grâce à la déforestation de l'Amazonie... Je crois savoir que le parc forestier français se porte très bien... Et les composants électroniques étant souvent très polluants, sait-on vraiment si on va y gagner avec l'e-book... Bref, je ne dis pas cela pour contredire bêtement, j'émets juste une petite objection de principe.
Les composants électroniques ne sont pas changés pour chaque livre, c'est ça qui est fabuleux. Les quelques milliers de pages que j'ai lues ces dernières semaines n'ont pas pris la moindre place physique ni détruit la moindre matière.

Je n'ai pas eu à me déplacer pour aller les chercher, ni à les faire venir par la Poste.

Pour le bilan écologique, la seule chose qu'il faudrait compter, c'est la consommation électrique et son origine. A mon avis, on est très gagnant tout de même, d'autant plus que ça ne coûte pas plus si dans le même temps on laisse tourner du téléchargement sur Musique Ouverte, écoute de la musique envoyée par Mariefran ou défragmente le disque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:35

DavidLeMarrec a écrit:
Les composants électroniques ne sont pas changés pour chaque livre, c'est ça qui est fabuleux. Les quelques milliers de pages que j'ai lues ces dernières semaines n'ont pas pris la moindre place physique ni détruit la moindre matière.

Moi aussi j'aime les arbres, mais je le répète, la fabrication des livres ne se fait pas par le biais de la déforestation sauvage de la planète non plus... hehe

Après, il serait bon en effet que j'attende de voir un e-book pour me faire une opinion constructive. Seulement, j'ai aussi le plaisir d'accumuler les bouquins dans une bibliothèque. Un livre, c'est aussi un objet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:54

Picrotal a écrit:

Le premier, c'est qu'en effet ce sont avant tous les éditeurs qui veulent voir disparaître le disque. La musique immatérielle serait plus facile à gérer, moins coûteuse, bref ils raisonnent en simple terme de stocks et de distribution. Pour autant, un certain nombre d'usagers, et pas des moindres, est réfractaire à cette idée de musique sans support. Et cela s'observe beaucoup dans le classique.
Les amateurs de classique sont très attachés au support matériel comme tu le dis, moi le premier, ne serait-ce que par l'aspect "bibliothèque" physique qui donne une image flatteuse de culture, contrairement à un disque dur.
Mais quand tu dis que ce sont les éditeurs qui veulent la disparition du disque, je sursaute: ils ont au contraire freiné des quatre fers autant qu'ils l'ont pu. C'est une célèbre marque d'ordinateurs qui les a mis au pied du mur, après d'âpres négociations, à l'époque où il était évident que plein d'internautes échangeaient à tire-larigot des mp3 pour remplir leur baladeur: il fallait contrer cela par un magasin légal. Et là encore les éditeurs ont imposé des contraintes: présence de DRM, fichiers incompatibles avec certains lecteurs ou certains systèmes d'exploitation - des choses dont "l'offre" illégale n'a cure depuis longtemps (j'imagine cependant qu'on trouve peu de choses à télécharger illégalement en classique).
Ce modèle commercial a de nombreux avantages tout de même pour le client: accès immédiat, catalogue vaste, pochettes en pdf, de moins en moins de DRM, prix inférieur à l'objet physique, encodage de qualité en hausse ces derniers temps. J'y ai eu recours plusieurs fois pour des disques que je ne trouvais pas physiquement, certes on perd l'objet physique mais l'essentiel est là: la musique. Néanmoins il reste un problème: pour le client, ça fait quand même cher pour un simple paquet de données binaires, parce que le coût en termes de serveurs et de bande passante est énorme, et que le but du magasin initial était de faire acheter des iPods: il est donc à peine rentable en soi.
Il me semble que le changement radical que les éditeurs sont en train de subir, ce n'est pas vraiment celui de la dématérialisation de la musique, c'est celui de la notion de distribution. Un magasin physique ou un magasin en ligne, finalement c'est la même chose, c'est de la distribution, ça coûte cher. La force de "l'offre" illégale, c'est la notion de partage: les coûts en bande passante sont partagés par les utilisateurs, chacun est à la fois serveur et client. J'imagine que la solution pourrait être un système de vente utilisant légalement une architecture logicielle de partage de type bittorrent: les coûts seraient moindres à la fois pour le vendeur et pour le client et tout le monde y gagnerait. Ça passerait aussi éventuellement par un changement à terme des protocoles de connexion à internet, l'adsl étant par définition asymétrique, c'est à dire pensé sous forme de relation de serveur à client (le débit ascendant est faible). Oui, je sais, ce n'est pas pour demain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
avatar

Nombre de messages : 12605
Age : 41
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:57

emmanuel a écrit:
Mais quand tu dis que ce sont les éditeurs qui veulent la disparition du disque, je sursaute: ils ont au contraire freiné des quatre fers autant qu'ils l'ont pu. C'est une célèbre marque d'ordinateurs qui les a mis au pied du mur, après d'âpres négociations, à l'époque où il était évident que plein d'internautes échangeaient à tire-larigot des mp3 pour remplir leur baladeur: il fallait contrer cela par un magasin légal.

J'ai certainement parlé trop vite, comme souvent... Au temps pour moi. Wink

La marque en question, j'imagine que c'est Apple ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82098
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 15:59

Picrotal a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Les composants électroniques ne sont pas changés pour chaque livre, c'est ça qui est fabuleux. Les quelques milliers de pages que j'ai lues ces dernières semaines n'ont pas pris la moindre place physique ni détruit la moindre matière.

Moi aussi j'aime les arbres, mais je le répète, la fabrication des livres ne se fait pas par le biais de la déforestation sauvage de la planète non plus... hehe
Ca fait quand même largement plus que lorsque tu ne le fais pas...

Moi, ce qui me préoccupe, c'est plutôt l'extermination des encriers pour faire les livres. Ca repousse vite, les poulpes ?

Le seul truc où on a plus de mal à remplacer le papier, c'est pour les partitions : il faut pouvoir les tourner efficacement, et l'espacement des vrais éditeurs n'a pas encore été égalé par les logiciels grand public (même Lilypond qui en fait son argument principal).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 16:01

Picrotal a écrit:
emmanuel a écrit:
Mais quand tu dis que ce sont les éditeurs qui veulent la disparition du disque, je sursaute: ils ont au contraire freiné des quatre fers autant qu'ils l'ont pu. C'est une célèbre marque d'ordinateurs qui les a mis au pied du mur, après d'âpres négociations, à l'époque où il était évident que plein d'internautes échangeaient à tire-larigot des mp3 pour remplir leur baladeur: il fallait contrer cela par un magasin légal.

J'ai certainement parlé trop vite, comme souvent... Au temps pour moi. Wink

La marque en question, j'imagine que c'est Apple ?
Oui, dans le but, comme je l'ai dit, de vendre des iPods, la musique servant de produit d'appel - je crois que ce magasin n'est toujours pas rentable, à vérifier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 16:02

David> C'est quoi, Lilypond ? C'est toujours un vrai casse-tête de suivre ou de déchiffrer une partition pdf shaking

EDIT : je suis allé faire un tour sur le site.
Leur exemple de musique contemporaine est rigolo Smile
Spoiler:
 


Dernière édition par jerome le Jeu 11 Juin 2009 - 16:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Passage
De passage pour longtemps
avatar

Nombre de messages : 2134
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 16:03

jerome a écrit:
David> C'est quoi, Lilypond ? C'est toujours un vrai casse-tête de suivre ou de déchiffrer une partition pdf shaking
Logiciel libre d'édition de partitions, en ligne de commande: il y a un lien dans la rubrique "liens", justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kia
vomi
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 31
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Jeu 11 Juin 2009 - 16:17

DavidLeMarrec a écrit:
et donc on fera toujours le buzz avec les nouveautés de la vieille idole des foules Karlheinz Spiritus.
hehe et avec David Foster-Jenkins !

Mais plus largement avec le numérique, c'est le casse-tête entre les innombrables facilités nouvelles et le besoin d'une proximité avec la vie réelle...
Toutes ces choses apportent clairement des avantages mais finalement ça présente le défi intéressant à l'humain de choisir et de faire la part des choses, par exemple va-t-il continuer à faire ses courses avec le transport fastidieux des sacs plastiques et les queues de supermarchés et le bruit...ou va t-il tout commander par telemarket.fr mais perdre de son autonomie et de sa confrontation avec l'exterieur...et c'est la même chose pour toutes les nouvelles technologies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Froberger
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: disque   Sam 12 Nov 2011 - 16:11

Digression issue du sujet "sombres perspectives pour EMI":

discobole a écrit:
Conseil : bondissez sur la musique anglaise chez EMI parce qu'Universal ne va pas rééditer du Vaughan Williams, du Tippett, du Britten et du Walton alors que ça ne se vend quasiment pas hors de Grande Bretagne. Et bondissez aussi sur les réédition à bas prix EMI parce que l'équivalent des coffrets Karajan, Callas ou Samson François chez DG, ça n'est édité qu'au Japon et avec quatre chiffres sur l'étiquette en euros.
Il y aura toujours de la place pour ces raretés sur un site innovant tel que Qobuz. Tiens au passage personne n'a noté qu'ils faisaient du streaming qualité CD maintenant ?

Guillaume a écrit:
Il faut voir à quelle vitesse les 2500 à 5000 exemplaires des superbes livre-disques Glossa [...] s'écoulent.
Tu as des statistiques ? Parce que bon, le livre de Callirhoé, tiré à 3099 exemplaires et sorti début 2006, est encore disponible à la vente. Je ne dis pas que Glossa n'est pas un bon label, mais je pense que tu surestimes leur succès. Par ailleurs, je ne dirais pas non plus qu'Hervé Niquet est un chef inconnu...

Guillaume a écrit:
Moi je serais pour une production et une médiatisation moindre
C'est exactement ce que permet la musique numérique, ce que tu ne sembles pas comprendre. Tout change pour la distribution à partir du moment où on est pas obligé de parier qu'on va écouler X exemplaires et les tirer. Si tu peux vendre à la demande, alors tu peux produire des musiciens peu connus, et s'ils se vendent bien tant mieux, sinon, t'as pas perdu grand chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 16:35

Citation :
C'est exactement ce que permet la musique numérique, ce que tu ne sembles pas comprendre. Tout change pour la distribution à partir du moment où on est pas obligé de parier qu'on va écouler X exemplaires et les tirer. Si tu peux vendre à la demande, alors tu peux produire des musiciens peu connus, et s'ils se vendent bien tant mieux, sinon, t'as pas perdu grand chose.

Ah oui, mais le problème avec la musique numérique est que le livret n'existe pas, pas plus que le disque d'ailleurs. Imagines-tu les Glossa en PDF ? Shit C'est, comme le livre numérique, largement déprimant sur le plan du support, en tous cas pour moi. Mais on a déja eu ce débat, et ma position (comme la tienne je suppose) n'a absolument pas évolué, au contraire, elle s'est largement renforcé.

En plus, le problème que tu soulèves peut être pris à l'envers : vu la baisse très large du coût du pressage et de l'édition, on peut choisir de tirer un petit nombre d'exemplaires et de les placer à un prix légèrement plus élevé tout en misant sur une stratégie de promotion par le biais d'un concert, de la radio...etc. Ca se vendra certainement, surtout si c'est bien !

Et puis le problème n'est pas là : le problème, c'est le consommateur, sa formation, l'éducation de son goût musical. Tant qu'on aura pas amélioré l'acheteur, on améliorera pas le marché !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 56
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 16:42

Tu es un dinosaure, Guillaume… cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 16:50

Un diplodocus certes, mais au moins j'ai une vraie discothèque et une vraie bibliothèque, pas un alignement de fichiers périssables (d'ailleurs mon premier disque dur est déja plein...). Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7075
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 16:52

Guillaume, ton obsession pour l'augmentation des prix est quand même étonnante. Je ne sais pas si tu appartiens à une riche famille où on te finance sans sourciller tes achats hebdomadaires de DVD à 40 euros (sans compter les opéras rares à 300 ou 900 euros sur le marché de l'occaze Mr.Red ) mais en ce qui me concerne avec un salaire de fonctionnaire (débutant) quand je me retrouve face à un CD ou à un DVD à ce prix-là, il faut vraiment que ça me fasse très très très envie pour que je saute le pas sans rechigner. Et pourtant je me considère - certes pas parmi les plus "psychopathes" du forum de ce point de vue - mais comme quelqu'un de relativement porté sur le domaine "culturel" au sens large, dans lequel j'engloutis depuis des années la très grande majorité de la part des revenus qu'il me reste hors frais "forcés" (loyer, nourriture, factures, impôts...). "Améliorer le consommateur", je veux bien, mais le coût de la vie ne cesse d'augmenter et demander au "budget loisirs" d'augmenter aussi de son côté c'est pas franchement crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Froberger
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 863
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 16:56

Guillaume a écrit:
Ah oui, mais le problème avec la musique numérique est que le livret n'existe pas, pas plus que le disque d'ailleurs. Imagines-tu les Glossa en PDF ? Shit C'est, comme le livre numérique, largement déprimant sur le plan du support, en tous cas pour moi. Mais on a déja eu ce débat, et ma position (comme la tienne je suppose) n'a absolument pas évolué, au contraire, elle s'est largement renforcé.
Ça fait plus d'un an que Glossa vend ses disques numériques avec le livret en haute définition vectorielle :
http://www.qobuz.com/label/glossa/telechargement-ecoute-albums
Et je cite Qobuz parce que c'est ce que je connais, mais Diverdi/Glossa fournit ses livrets numériques ailleurs aussi.

Guillaume a écrit:
En plus, le problème que tu soulèves peut être pris à l'envers : vu la baisse très large du coût du pressage et de l'édition, on peut choisir de tirer un petit nombre d'exemplaires et de les placer à un prix légèrement plus élevé tout en misant sur une stratégie de promotion par le biais d'un concert, de la radio...etc. Ca se vendra certainement, surtout si c'est bien !
Encore une fois, le problème est que "la baisse très large du coût du pressage et de l'édition", tout comme "la vente fulgurante des livres Glossa" ce sont des choses qui n'ont réalité que dans tête. C'est assez énervant de mon point de vue, étant donné que je connais personnellement plein de petits labels dont le prochain disque risque toujours d'être le dernier s'il ne se vend pas bien (et de connaitre des labels qui ont effectivement dû mettre la clef sous la porte).

Un jour, il faudra que tu te demandes ce que, pour toi, sont les divers coûts de la production d'un album. Puis que tu demandes à quelqu'un du milieu pour qu'il puisse te corriger ta copie. J'ai l'impression que tu habites dans un monde où l'économie est régie par un milliard de Guillaume !!! Smile

Guillaume a écrit:
Et puis le problème n'est pas là : le problème, c'est le consommateur, sa formation, l'éducation de son goût musical. Tant qu'on aura pas amélioré l'acheteur, on améliorera pas le marché !
Je ne suis pas complètement en désaccord avec ce que tu viens de dire. D'un autre côté, considérer que c'est le client qui a tort (qui ne sait pas ce qu'il veut, qui n'est pas assez éduqué), c'est un peu du suicide commercial.

Octavian a écrit:
Guillaume, ton obsession pour l'augmentation des prix est quand même étonnante.
C'est le seul point avec lequel je suis en parfait accord avec Guillaume : la musique a connu une inflation anormale à cause du piratage, mais son prix de production est beaucoup plus élevé, et si l'on veut que le marché prospère à nouveau, il faudra tôt ou tard accepter de payer plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 17:04

Octavian a écrit:
Guillaume, ton obsession pour l'augmentation des prix est quand même étonnante. Je ne sais pas si tu appartiens à une riche famille où on te finance sans sourciller tes achats hebdomadaires de DVD à 40 euros (sans compter les opéras rares à 300 ou 900 euros sur le marché de l'occaze Mr.Red )

Euh non, je n'ai jamais acheté un opéra rare à plus de 45 euros. tutut

Citation :
"Améliorer le consommateur", je veux bien, mais le coût de la vie ne cesse d'augmenter et demander au "budget loisirs" d'augmenter aussi de son côté c'est pas franchement crédible.

Par améliorer le consommateur, je parle qualitativement bien sûr, pour que la musique classique représente 50% du marché du disque et que tout le monde se rue sur un mur de DVDs d'Atys affichés à l'entrée des RNAC. Voilà l'Utopie selon Guillaume. albino

Citation :
Ça fait plus d'un an que Glossa vend ses disques numériques avec le livret en haute définition vectorielle :

Haute-définition vectorielle, ça veut dire qu'ils nous l'envoient par la poste, ou alors que les pixels deviennent matière sous nos yeux ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 17:50

Quelques mots pour notre jeune dinosaure :

- Mes fichiers ne sont pas périssables du tout, la façon dont je les entretiens et stocke les rendent certainement bien moins sujet à l'abîme que ta collection physique. Car un CD est périssable à très long terme, certainement pas mes données entretenues avec backup divers (dont l'un en RAR avec clé de contrôle MD5 et algorithme de réparation parfaite des secteurs défectueux) ; et que mes dispositions leurs permettent de survire à une destruction localisée (effacement accidentel, incendie, que sais-je ...).

- La facilité de gestion et d'accès au contenu est plus facile en numérique bien classé que pour toutes discothèque physiques bien classé.

- Le livret avec le CD existe de plus en plus en numérique. Je le crois en outre accessoire aux qualités essentielles du produit (la musique). Rien ne t'empêche de tout imprimer sur papier glacé et de bien ranger dans de belles pochettes. Mois j'ai tout en numérique.
Tout les livrets ne sont pas disponible en téléchargement légal (l'illégal est, c'est incroyable, meilleur de ce point de vue) ; mais ça progresse, il faut encourager.



Dernière édition par Siegmund le Sam 12 Nov 2011 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 17:56

Guillaume a écrit:

Citation :
Ça fait plus d'un an que Glossa vend ses disques numériques avec le livret en haute définition vectorielle :

Haute-définition vectorielle, ça veut dire qu'ils nous l'envoient par la poste, ou alors que les pixels deviennent matière sous nos yeux ? scratch

Non, cela veut dire que le format n'utilise pas la notion de pixel, mais de description mathématique parfaite des éléments. Tu peux l'imprimer taille de l'arc de triomphe si ça te chante avec une qualité parfaite du texte, lignes, courbes ... Sauf bien sûr les photos éventuellement inclue dans le format vectoriel qui reste des exception pixelisés.
Accessoirement, le fait que ce soit vectoriel, permet aussi les copier-coller des textes et images (même les pixelisés, car leurs emplacements sont vectorielle-ment définis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 17:58

Mouais, c'est de l'artisanal tout ça, et ça doit prendre beaucoup de temps pour organiser, alors que les disques, on les a pour très longtemps sans entretien ou tripatouillage informatique particulier. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18954
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 17:59

Le vectoriel, il n'y a que ça de vrai!!! A bas le raster! hehe



_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 18:00

Siegmund a écrit:
Guillaume a écrit:

Citation :
Ça fait plus d'un an que Glossa vend ses disques numériques avec le livret en haute définition vectorielle :

Haute-définition vectorielle, ça veut dire qu'ils nous l'envoient par la poste, ou alors que les pixels deviennent matière sous nos yeux ? scratch

Non, cela veut dire que le format n'utilise pas la notion de pixel, mais de description mathématique parfaite des éléments. Tu peux l'imprimer taille de l'arc de triomphe si ça te chante avec une qualité parfaite du texte, lignes, courbes ... Sauf bien sûr les photos éventuellement inclue dans le format vectoriel qui reste des exception pixelisés.
Accessoirement, le fait que ce soit vectoriel, permet aussi les copier-coller des textes et images (même les pixelisés, car leurs emplacements sont vectorielle-ment définis).

C'est totalement logique en fait. Puisque le texte est retenu comme texte ... et non comme une somme de pixel. Donc rien n'empêche de le grossir à l'infini sans perte.
L'image évidemment tu ne peux pas traiter celà de la sorte ... sauf si bien sur tu es l'auteur de l'image et que l'a fabriqué toi même avec un logiciel de dession vectoriel.
Mais ça sera une image spéciale : ce sera un ensemble (fini) de formes, de couleurs et effets divers.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Sam 12 Nov 2011 - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18954
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 18:01

Guillaume a écrit:
Mouais, c'est de l'artisanal tout ça, et ça doit prendre beaucoup de temps pour organiser, alors que les disques, on les a pour très longtemps sans entretien ou tripatouillage informatique particulier. siffle

Artisanal? Tu sais que dans les entreprises qui gèrent des données informatiques importantes (fichiers, base vecteurs et autres données numériques), c'est ce genre de système qui est utilisé? Alors dire que c'est "artisanal" et du "tripatouillage informatique", ça me fait bien rire quand même! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
avatar

Nombre de messages : 6534
Age : 29
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 18:03

Guillaume a écrit:
Mouais, c'est de l'artisanal tout ça, et ça doit prendre beaucoup de temps pour organiser, alors que les disques, on les a pour très longtemps sans entretien ou tripatouillage informatique particulier. siffle

Je suis certainement aussi maniaque avec mon numérique que toi avec tes disques. Tout le monde n'est pas obligé d'être aussi extrême que moi, quelques simples mesures de bon sens permettent d'éviter à de très hautes certitudes la perte de ses donnés. Alors que le CD, même en chambre froide à l'abri de toutes lumières finira inexorablement par mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.julien-boudry.net
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 18:34

En même temps, on sera tous mort en 2012. Alors à quoi bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 18:42

frere elustaphe a écrit:
En même temps, on sera tous mort en 2012. Alors à quoi bon ?

Bah bah bah ... il n'y a que ceux qui écoutent de la fausse musique qui mourront Very Happy

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:03

... et ceux qui tuent le disque en téléchargeant sur Qobuz, quel sort leur sera-t-il réservé ? Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:07

Guillaume a écrit:
... et ceux qui tuent le disque en téléchargeant sur Qobuz, quel sort leur sera-t-il réservé ? Twisted Evil Twisted Evil

La mort ... lente ... par l'écoute de Glass et de lully jusqu'à ce que mort s'en suive.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:09

Mais avec LULLY ils faire voir leur allégresse (surtout quand ce sont des copains de Christie Mr.Red ), ce n'est pas tout à fait l'effet espéré. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:15

Ce message de Pelléas date de 1 an :

Pelléas a écrit:
Je pense qu'on ne peut être que pessimiste sur l'avenir de l'édition de disques classiques. Depuis plus de 35 ans que je pratique l'achat de disques classique, j'ai vu tant de changements, et surtout depuis peu, une diminution des rayons disques classiques dans les Fnac. C'est un peu une "peau de chagrin" avec une offre qui se réduit.

et bien je suis allé récemment sur les Champs-Elysées et j'ai pu voir que la FNAC et le Virgin Megastore avaient complètement réorganisé leurs rayons : au Virgin Megastore la taille du rayon classique a été divisée par trois au moins ! Quant à la FNAC le rayon classique n'existe plus (divisé par quatre ou cinq...). Il n'y a quasiment plus que des Alagna "Pasion", Netrebko, etc. en tête de gondole.
Je le savais depuis longtemps mais j'ai quand même eu un petit pincement au coeur en me disant que, cette fois-ci, le disque était bel et bien mort...

Heureusement, il reste internet, la vente en ligne, le téléchargement et le streaming. Mais une page est tournée.


Dernière édition par WoO le Sam 12 Nov 2011 - 19:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28988
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:18

Il nous reste encore un peu de temps pour faire continuer à faire des stocks de CD Wink
Il faut se jetter sur les réédition éco qu'on ne possède pas.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:20

Une note d'espoir, j'étais à la Fnac des Halles récemment, et le rayon n'est pas si mauvais que ça... je le croyais plus petit, mais ils ont tout de même un bon choix.
Peut-être que quand il n'y aura plus du tout de disquaires, ce sera le moment de tous nous associer et de fonder un disquaire Classik avec rien que des disques recommandés par le forum. Au rez-de chaussée, les nouveautés des petits labels, au premier étage les tragédies lyriques, au deuxième étage l'opéra français, au troisième l'opéra allemand, au quatrième les autres opéras, au cinquième les symphonies, au sixième les concertos [...] et au douzième étage, les nouveautés d'Alagna et de Netrebko. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:28

Il reste la Fnac des Halles (qui a toujours été plus chère que les autres FNAC d'ailleurs...) et j'avais été agréablement surpris une fois en découvrant par hasard la Fnac Saint Lazare qui, bien que de taille réduite, avait un rayon très sympa. Mais bon, la tendance générale ne tend pas vers l'agrandissement, voire le simple maintien, des rayons "classique", en dehors des "blockbusters" du type Alagna, André Rieu, Callassothérapie, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier le normand
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 45
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   Sam 12 Nov 2011 - 19:30

@Cololi:

Complètement d'accord avec toi!

Précipitez-vous sur les réédition à bas prix des majors et autres, dans quelques années, que dis-je, quelques mois, le Cd aura disparu, je crois!

Peut-être qu'on en trouvera encore sur les sites en ligne, mais dans les magasins type FNAC ou Virgin, ce sera fini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers la fin du CD ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers la fin du CD ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Remix du Blues vers le Funk version longue
» La Mine de Rien - La Tête allant vers
» Transposition facile de G ou A vers D ou E
» Adaptateur PCI Express x1 vers PCI pour une carte son ???
» Festival skabazac (vers Rodez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: