Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Émile PALADILHE (1844-1926)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Connaissez-vous Paladilhe ?
Oui, peut-être
Émile PALADILHE (1844-1926) Vote_lcap16%Émile PALADILHE (1844-1926) Vote_rcap
 16% [ 6 ]
Non, certainement pas
Émile PALADILHE (1844-1926) Vote_lcap76%Émile PALADILHE (1844-1926) Vote_rcap
 76% [ 28 ]
J'ai oublié
Émile PALADILHE (1844-1926) Vote_lcap8%Émile PALADILHE (1844-1926) Vote_rcap
 8% [ 3 ]
Total des votes : 37
 

AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 15:21

Paladilhe est désormais un compositeur assez lourdement oublié, qui a connu de grandes gloires en son temps. Très jeune Prix de Rome, il est surtout connu pour les mélodies qui nous restent dans les vieux disques (il y a quand même la très fade anthologie Hyperion "L'invitation au voyage"), et, dans les livres (lorsqu'il est cité), pour quelques opéras : Patrie, Vanina, Dalila.

C'est un héritier du Grand Opéra, dans sa dernière manière, à la façon de Salvayre et Reyer.

Pour le reste, je restitue un bout de conversation de 'Playlist' avant de poursuivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 15:22

Morloch a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
=> Hirchmann - Hernani (fin du I et affrontement du II)
=> Paladilhé - Patrie (incantation de Rysoor)

Heureusement, Google existe Confused Embarassed

(Encore que, quand on tape "Hirschmann - Hernani", en second choix on tombe sur des déclarations d'Aimé Jacquet hehe )
DavidLeMarrec a écrit:
C'est normal que ça ne soit pas connu, je suis le seul à avoir enregistré ces trucs. Cool [J'écoutais pour voir la tronche que ça avait de l'extérieur...]

Paladilhé, il y a quand même des mélodies dans de vieux récitals (pas terribles d'ailleurs, c'est un peu la veine des mélodies Massenet-Reyer).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 15:25

machinade a écrit:
Paladilhé n'est pas connu. C'est normal. En revanche, Paladilhe, sans accent, sauf l'accent du Midi qu'il devait avoir assez fort, oui, je connais assez bien. Il a été enregistré, notamment son oratorio Les Saintes Maries de la Mer, qui a été "redécouvert" en concert à la Trinité à Paris il y a environ deux ans par l'infatigable Jean-Pierre Loré, suivi d'un CD comme d'habitude. De très beaux passages, évidemment dans l'esprit de l'époque (cf. les oratorios de Massenet et compagnie).
Son opéra Patrie a été un succès triomphal, ce qui fait qu'on en trouve aujourd'hui facilement la réduction pour piano. J'aime bien jouer la grande valse au piano ! C'est pompier, et alors ?
Enfin, sa mélodie Mandolinata a elle aussi acquis une immense popularité, qui a jsutifié d'innombrables transcriptions. Peut-être voudras-tu bien prêter ton bel organe à une nouvelle interprétation de ce tube suranné.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 15:31

machinade a écrit:
Paladilhé n'est pas connu. C'est normal. En revanche, Paladilhe, sans accent, sauf l'accent du Midi qu'il devait avoir assez fort, oui, je connais assez bien. Il a été enregistré, notamment son oratorio Les Saintes Maries de la Mer, qui a été "redécouvert" en concert à la Trinité à Paris il y a environ deux ans par l'infatigable Jean-Pierre Loré, suivi d'un CD comme d'habitude. De très beaux passages, évidemment dans l'esprit de l'époque (cf. les oratorios de Massenet et compagnie).
Son opéra Patrie a été un succès triomphal, ce qui fait qu'on en trouve aujourd'hui facilement la réduction pour piano. J'aime bien jouer la grande valse au piano ! C'est pompier, et alors ?
Enfin, sa mélodie Mandolinata a elle aussi acquis une immense popularité, qui a jsutifié d'innombrables transcriptions. Peut-être voudras-tu bien prêter ton bel organe à une nouvelle interprétation de ce tube suranné.
Merci pour ces substantiels compléments.

Je ne trouve pas Patrie particulièrement pompier, il y a de la retenue, tout de même, jusque dans le patriotisme. La scène de Rysoor dont je parlais est précisément plutôt méditative, alors qu'il s'agit d'une profession de foi patriotique. Si tu veux du pompier, je citerais plutôt la chanson de Charles VI d'Halévy, qui est jouissive, mais totalement excessive. Smile

Effectivement, c'est grâce au grand nombre de réductions piano qu'on peut retrouver trace de certains succès (ou non succès) de cette époque : j'ai pu découvrir Elsen de Mercier ou La Maffia de Seynes dans ces conditions - sans quoi, il est même impossible d'en trouver mention en ligne, il faut aller fouiller dans les bibliothèques.

Mandolinata, tube absolu, je veux bien, mais il faut peut-être mesure garder. hehe
Après ça, je réponds volontiers aux commandes s'il faut exhumer du répertoire ou tout bêtement s'amuser un peu. Si tu me fournis la partition, je peux bien sûr y jeter un oeil, tout en sachant que ça n'apportera rien à la gloire dudit tube...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 16:50

DavidLeMarrec a écrit:

Mandolinata, tube absolu, je veux bien, mais il faut peut-être mesure garder. hehe
Après ça, je réponds volontiers aux commandes s'il faut exhumer du répertoire ou tout bêtement s'amuser un peu. Si tu me fournis la partition, je peux bien sûr y jeter un oeil, tout en sachant que ça n'apportera rien à la gloire dudit tube...

Aussitôt dit, aussitôt fait :
http://cjoint.com/?fhgAB6WfwZ

Et si tu veux la paraphrase qu'a réalisée Saint-Saëns, c'est là :
http://imslp.org/wiki/Paraphrase_sur_Mandolinata_de_Paladilhe_(Saint-Sa%C3%ABns,_Camille)
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 19:46

DavidLeMarrec a écrit:

C'est un héritier du Grand Opéra, dans sa dernière manière, à la façon de Salvayre et Reyer.

Je crois avoir lu Paladhilé dans l'histoire de la musique de Fayart et sur css...

Bien bien... autrement dit ça ressemble à quoi? Salvayre n'est jamais joué et Reyer, il est plus facile de trouver les livrets que le son, c'est dire!!!

Thomas, Massenet?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 20:05

Le traquenard. hehe

Merci beaucoup, je n'avais pas de Paladilhe scénique à mon répertoire pas tout à fait par hasard.

A la lecture, ça semble très sympa à chanter, et simple à accompagner (donc encore plus confortable). Pas sûr que ce soit dans la hauteur originale, parce que ça tombe vraiment bien pour les voix centrales, sans le brillant que rêvent souvent les compositeurs.

Streiiiiiiiiit !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 20:19

Moander a écrit:
Je crois avoir lu Paladhilé dans l'histoire de la musique de Fayart et sur css...
Ah, tiens, j'ai parlé de Paladilhe moi ? Je n'en avais même pas souvenir. Embarassed J'ai peut-être publié une mélodie libre de droits par Martial Singher ?

Citation :
Bien bien... autrement dit ça ressemble à quoi? Salvayre n'est jamais joué et Reyer, il est plus facile de trouver les livrets que le son, c'est dire!!!

Thomas, Massenet?
Ni l'un ni l'autre.

Pour Reyer, j'en ai enregistré un bout pour CSS, à l'époque où Salammbô n'avait jamais été enregistrée (en tout et pour tout un bout d'air par Germaine Martinelli dans les années 40...).

Reyer, c'est du Meyerbeer wagnérisé, mais aussi adouci par le passage de Gounod. Dans Salammbô, il y a même des choses déjà un peu debussystes (un peu j'ai dit).
Donc, pour faire simple, Hamlet de Thomas, avec l'inspiration mélodique et harmonique de Meyerbeer et les couleurs de Wagner. C'est vraiment super chouette. Là aussi, les partitions se trouvent facilement d'occasion.

Salvayre, c'est nettement plus rare. C'est un langage harmoniquement assez riche (moins que Hirchmann bien sûr, qui est déjà dans une autre optique). Là, ça ressemble vraiment à Meyerbeer qui aurait poursuivi son travail harmonique durant le second XIXe. En plus, dramatiquement, la Dame de Monsoreau, c'est une tuerie, ça n'arrête pas. Very Happy


Pour ce qui est de ta remarque sur la disponibilité, je ne veux pas vendre la peau de l'ours, mais je suis justement en train de travailler un certain nombre de ces ouvrages pour pouvoir en publier au moins des extraits, comme j'ai pu faire pour Salammbô. Qu'il existe au moins des traces, même si ce n'est que très imparfaitement.
L'idéal serait de les remonter, mais là, il faudrait d'autres tarés et un peu plus de moyens (je n'ai pas la patience de faire tous les rôles et de monter ensuite les sons obtenus, et ça n'aurait pas grand sens de toute façon).

D'ailleurs, j'ai toujours à découper les Godard, Fijan et Le Borne que j'avais proposés à Machinade, mais le son ne me satisfaisait pas. Cela dit, comme ces oeuvres ne sont pas majeures (du moins pour les deux premières, mais l'autre est fragmentée en petites répliques de multiples personnages, pas évident d'en rendre la saveur tout seul...), je n'ai pas dans l'intention de les travailler sérieusement ces jours-ci. J'ai peut-être plutôt à intérêt à le faire passer en privé, juste pour info aux intéressés.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMar 5 Mai 2009 - 21:08

Paladilhe, Reyer, Salvayre. Décidément, le Sud est à l'honneur, avec Montpellier, Marseille et Toulouse !
De Reyer, outre Salammbo et Sigurd qu'on a pu entendre, n'oublions pas l'enregistrement du Selam, son ode symphonique orientalisante (Marseille, porte de l'Orient !), assez réussie.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyVen 8 Mai 2009 - 16:34

Bien, j'apporte quelques précisions sur Patrie !, dont le livret est coécrit par Sardou et Gallet, rien que ça. Et qui porte explicitement le titre de Grand Opéra.

Comme je n'ai pas très envie de publier les Le Borne / Godard / Fijan que j'avais proposés, et pas le temps de les travailler, je vais plutôt insister sur Patrie.

Ca se passe donc au moment des insurrections hollandaises, de l'autre côté géographique du Don Carlos de Schiller. Rysoor, qui mène les révoltés, est une sorte de Posa, donc - on peut lui attribuer le même type de couleur vocale, ou quelque chose d'un peu plus sombre, puisque ça ne monte pas très haut et, du point de vue du caractère, qu'il n'est pas courtisan.

L'extrait que j'ai choisi est une scène d'espoir patriotique, qui se situe dans le dernier quart de l'ouvrage (épais), au moment de la préparation décisive de l'insurrection.
On entend dans le premier extrait des personnages divers causer, ils se sont retrouvés dans l'ancien Hôtel de Ville.

Enfin Rysoor leur dit de prendre espoir, et accueille Karloo. Celui-ci (le ténor jeune premier) lui annonce que tout est pour le mieux (début de l'extrait 2).

Alors Rysoor entame une profession de foi assez touchante, en contemplant les lieux de l'ancienne démocratie (la création date de 1886...). J'aime beaucoup le choral orchestral qui l'encadre, c'est tout bête, du 1-4-5-1, mais rythmiquement, les doubles pointés donnent vraiment du rebond (blanche, noire double pointée, double-croche).

Les récitatifs sont bien fichus aussi.

http://musicontempo.free.fr/paladilhe_patrie_1_dlm.mp3
http://musicontempo.free.fr/paladilhe_patrie_2_dlm.mp3

Précisions d'usage, on les connaît : c'est un document de travail, ce n'était que la deuxième fois que je me mettais à cet extrait. Inutile de dire que la voix bouge en cherchant les bons appuis de la phrase et que le piano est brouillon. C'est surtout pour avoir une idée de la façon dont ça sonne. bounce
C'est assez facile à chanter pour l'ensemble des rôles, à accompagner aussi ; ce serait accessible à des amateurs de bonne volonté. Il y a beaucoup de rôles à pourvoir, c'est la difficulté technique de l'affaire.


Je serais donc curieux d'avoir vos avis sur ce que vous pensez de cette écriture. C'est à la fois assez épuré, pas la vision d'un immense compositeur, c'est un peu académique sans doute, mais il y a quelque chose, je trouve, de très touchant, de très direct. Vous me direz.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 9 Mai 2009 - 9:36

Je suis en déplacement à Amsterdam pour quelques jours et je peux pas écouter correctement ton enregistrement, mais d'ores et déjà merci pour avoir pris le temps de nous faire découvrir cette musique. Ce que j'avais entendu des Saintes Maries de la Mer cadre bien avec ton appréciation.
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 9 Mai 2009 - 15:25

Je me promenais ce matin dans la bibliothèque de l'Opéra Garnier (Tous à l'Opéra oblige!!)...
On s'y fait beaucoup de mal d'ailleurs vu le nombre de partitions que l'on aimerait voir jouer ou juste les entrouvrir...

Quand je vois qu'un mec d'EMI Music ose dire : "Aujourd'hui, il est indispensable, dans ce marché difficile, où quasiment tout du répertoire a été enregistré, de faire de chaque enregistrement un événement. Lui donner un titre évocateur permet de frapper mieux et plus rapidement les esprits."

Qu'il y fasse un tour et il me dira s'il connaît rien qu'1/4 de ce qu'il y a...

Bon!! C'était le coup de gueule de la journée!!

Pour en revenir à Paladilhe, j'ai pu effleuré les partitions de Diana et l'Amour Africain...
Est-ce que par hasard celles-ci seraient tombées sous la main de quelqu'un pour nous en dire deux mots?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 9 Mai 2009 - 15:35

Ce sont deux opéras comiques. L'Amour africain (le plus ancien) est un Legouvé d'après Mérimée. Diana, l'opéra qui précède Patrie, est lui coécrit par Régnier, dont j'aime bien la poésie (il faut absolument connaître les Odelettes de Ropartz sur ses textes).

Mais personnellement, ce qui me tenterait le plus, ce serait plutôt son premier opéra (Le Passant, en un acte), le livret est de Coppée, ça doit déménager.

De toute façon, si on ajoute Suzanne (autre opéra comique) et Toute la France (cocomposé avec Reyer, Massenet, Dubois et Lepneveu, ça ne doit pas valoir grand'chose), on a fait le tour de ses opéras...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyLun 11 Mai 2009 - 20:41

Bien, j'ai enregistré une bonne heure de Patrie dimanche, alors on continue le feuilleton. En voici cinq nouvelles minutes.
Même remarque que précédemment, absolument aucun travail, vous le découvrez avec moi pour la première fois...

http://musicontempo.free.fr/paladilhe_patrie_entree_rysoor.mp3

On est au début de l'oeuvre. L'opéra est sans ouverture, d'ailleurs, juste une évocation de genre, assez militaire, très peu mélodique, pour commencer, juste avant les premières paroles.

L'extrait se situe un tout petit peu plus loin. Rysoor (baryton), la figure noble et héroïque de l'oeuvre, raconte Trémoille (personnag secondaire que vous entendez peu) la situation : l'Espagne opprime la Flandre.
C'est l'une des nombreuses Scènes de l'oeuvre, c'est-à-dire de véritables récitatifs accompagnés. Très souvent, les numéros eux-mêmes sont "ouverts", je veux dire pas clos sur eux-mêmes.

Rysoor évoque la cruauté du Duc Albe, et l'ingénuité de sa fille (pas si importante que ça en fait, ce n'est pas elle que se disputeront les personnages).


Dernière édition par DavidLeMarrec le Lun 11 Mai 2009 - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyLun 11 Mai 2009 - 20:46

Le passage fait furieusement penser au récit de Rodrigue, pour la même cause, dans Don Carlos ("tout soldat est un bourreau"...).

Avec la touche d'humour du personnage français galant ("je l'ai vue au Louvre, elle est charmante").

--

Pour les curieux, la pièce originale de Victorien Sardou a été adaptée au cinéma en 1945 par Louis Daquin.

Et la pièce elle-même bénéficie d'une excellente critique dans le Journal des Demoiselles (pour couper l'herbe sous le pied de Morloch...). Quand on sait comment y sont traitées les femmes... Je ne vous dévoile pas la fin, mais. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyLun 11 Mai 2009 - 22:23

Je n'arrive pas à les lire... c'est mon quicktime, ma connexion?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyLun 11 Mai 2009 - 22:29

Chez moi, ça fonctionne... Tu fais "enregistrer sous" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMer 17 Juin 2009 - 12:56

J'aime beaucoup l'extrait de l'entrée de Ryzoor que tu as enregistré...

On comprend merveilleusement le texte, le récitatif est fluide... cela semble être de la belle écriture pour la prosodie française!! Par contre, ça me semble peut-être un peu plat pour être excellent (après le piano ne donne pas autant de relief que l'orchestre sans aucun doute)...

En tout cas, l'exposition n'a pas l'air trop longue... et c'est tant mieux!! (je ne sais pas comment Reyer dans Sigurd arrive à nous tenir en haleine pendant 50 minutes car pour le coup, l'exposition est très longue...)

Sinon, je voulais revenir sur Les Saintes Maries de la mer... ça donne quoi ce cd? Est-ce un bon investissement ou mieux vaut attendre pour acheter du Paladilhe?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMer 17 Juin 2009 - 13:24

Merci de ta réaction. Smile

Moander a écrit:
J'aime beaucoup l'extrait de l'entrée de Ryzoor que tu as enregistré...
Je suis un peu étonné, j'aurais pensé que l'arioso patriotique était plus convaincant - et, accessoirement, plus en place.

Citation :
On comprend merveilleusement le texte, le récitatif est fluide...
On ne saurait me faire plus beau compliment. Embarassed Émile PALADILHE (1844-1926) Bonjour25 (j'ai cherché, mais j'ai pas trouvé de révérence correcte)


Citation :
cela semble être de la belle écriture pour la prosodie française!!
Tout à fait, pas énormément de relief par rapport au tranchant d'un Meyerbeer, mais fluide et très naturelle - bien plus juste que du Massenet, par exemple.

Citation :
Par contre, ça me semble peut-être un peu plat pour être excellent (après le piano ne donne pas autant de relief que l'orchestre sans aucun doute)...
Il y a plusieurs facteurs pour ça :
1) l'écriture de Paladilhe n'a clairement pas le relief de Meyerbeer ou Reyer, c'est plus "académique" (ce n'est pas un jugement de valeur dans ma bouche), à rapprocher de Thomas peut-être, encore que ça soit tout de même moins rigide que du Thomas ;
2) je suis en plein déchiffrage, donc le piano hésite, ce qui bride les récitatifs (je viens de réécouter, et je trouve que ça se traîne, ça ne s'enchaîne pas bien, je m'entends lire les accords par les silences Mr. Green ) ;
3) je suis en plein déchiffrage, donc la voix n'utilise pas l'insolence de la déclamation qu'il faudrait ici, c'est un peu prudent en cherchant les notes et le placement.

Avec un peu de travail plus fluide, ça serait déjà mieux, même si ça n'en fera pas des Huguenots bis.

Mais là, ça fait plusieurs semaines que je n'y ai pas touché, ainsi qu'à à peu près tout d'ailleurs.


Citation :
En tout cas, l'exposition n'a pas l'air trop longue... et c'est tant mieux!! (je ne sais pas comment Reyer dans Sigurd arrive à nous tenir en haleine pendant 50 minutes car pour le coup, l'exposition est très longue...)
Oui, surtout la seconde moitié du premier acte, et le deuxième qui n'est que longueurs librettistiques... Sigurd, c'est surtout le quatrième acte, qui est un des sommets de l'opéra français. Et encore, il manque la moitié du grand air de Brunehild (avec la prière à Odin...) et le second duo d'affrontement entre Brunehild et Hilda (Brunehild chante le thème de clarinette que tu entends au moment de la mort de Sigurd - juste avant "les dieux me frappent, moi la femme qu'il aime").


Citation :
Sinon, je voulais revenir sur Les Saintes Maries de la mer... ça donne quoi ce cd? Est-ce un bon investissement ou mieux vaut attendre pour acheter du Paladilhe?
C'est de l'oratorio... ça ressemble assez, en plus mozartien si l'on veut, à la Marie-Magdeleine de Massenet. L'orchestration est extrêmement originale (du piano mêlé à l'orchestre, par exemple), le langage musical, lui, est plus sage.

Pour toi, tu risques trouver que par rapport à l'enjeu dramatique, c'est un peu suave (elles font quand même bien semblant d'être surprises en découvrant le caveau inoccupé hehe ).

Je recommanderais plus si tu aimes les belles couleurs orchestrales contemplatives à la façon de Debussy (Martyre par exemple) ou Pierné.

J'aime bien, moi. Mais ce n'est pas de l'opéra : pas d'urgence dramatique, donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyMer 17 Juin 2009 - 19:31

DavidLeMarrec a écrit:

Moander a écrit:
J'aime beaucoup l'extrait de l'entrée de Ryzoor que tu as enregistré...
Je suis un peu étonné, j'aurais pensé que l'arioso patriotique était plus convaincant - et, accessoirement, plus en place.

Je ne l'avais pas écouté auparavant... et effectivement c'est plus convaincant mais mes remarques ne changent pas vraiment au final!!

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
On comprend merveilleusement le texte, le récitatif est fluide...
On ne saurait me faire plus beau compliment. Embarassed Émile PALADILHE (1844-1926) Bonjour25 (j'ai cherché, mais j'ai pas trouvé de révérence correcte)

Je ne ferais pas le même type de remarque à Chris Merritt en Sigurd (le rôle semble certes beaucoup plus dure)!

Citation :
l'écriture de Paladilhe n'a clairement pas le relief de Meyerbeer ou Reyer, c'est plus "académique" (ce n'est pas un jugement de valeur dans ma bouche), à rapprocher de Thomas peut-être, encore que ça soit tout de même moins rigide que du Thomas ;

Avec un peu de travail plus fluide, ça serait déjà mieux, même si ça n'en fera pas des Huguenots bis.

Au final, pas besoin de faire des Huguenots bis... Après tout, avec moins de relief, on peut nous faire des oeuvres magnifiques comme Hamlet, et ça fonctionne plus que remarquablement bien!!

Pour le reste, tu es excusé... on a du Paladilhe a écouté, hein!!!

Citation :

C'est de l'oratorio... ça ressemble assez, en plus mozartien si l'on veut, à la Marie-Magdeleine de Massenet. L'orchestration est extrêmement originale (du piano mêlé à l'orchestre, par exemple), le langage musical, lui, est plus sage.

Pour toi, tu risques trouver que par rapport à l'enjeu dramatique, c'est un peu suave (elles font quand même bien semblant d'être surprises en découvrant le caveau inoccupé hehe ).

Je recommanderais plus si tu aimes les belles couleurs orchestrales contemplatives à la façon de Debussy (Martyre par exemple) ou Pierné.

J'aime bien, moi. Mais ce n'est pas de l'opéra : pas d'urgence dramatique, donc.

Bien... que des références qui m'échappent!! Si c'est valable, j'essaierais donc!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 18 Juin 2009 - 1:08

Citation :
Je ne ferais pas le même type de remarque à Chris Merritt en Sigurd (le rôle semble certes beaucoup plus dure)!
Oh, la diction est assez nette pourtant ! Oui, le rôle est dur, mais tu préfèrerais sans doute Luca Lombardo et surtout Guy Chauvet.

Je te rejoins tout à fait sur les Huguenots bis : Hamlet n'en est pas, et c'est (déjà) très bien comme ça.

Concernant les Saintes, je précise tout de même que les choeurs chantent sans vibrato (des amateurs manifestement, et pas d'un niveau particulièrement exceptionnel), et que je cherchais à te dire que c'est un peu mou musicalement par rapport au potentiel du sujet, donc que je n'étais pas sûr que ça t'enchante.

Après, c'est orchestré de façon très incongrue, c'est de la belle musique... pourquoi pas, ça fait toujours une découverte.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 18 Juin 2009 - 1:23

Deux pages pour Paladilhe ! cheers

A propos, quand tu dis que tu ferais les mêmes remarques pour les deux extraits, ça porte sur l'oeuvre ou sur l'exécution ? Parce que dans les deux cas, je ne perçois pas les deux extraits comme si proches.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 18 Juin 2009 - 12:05

DavidLeMarrec a écrit:
Deux pages pour Paladilhe ! cheers

A propos, quand tu dis que tu ferais les mêmes remarques pour les deux extraits, ça porte sur l'oeuvre ou sur l'exécution ? Parce que dans les deux cas, je ne perçois pas les deux extraits comme si proches.

Pour l'oeuvre... on y perçoit les mêmes qualités je trouve. Après, tu as un récitatif pur et de l'autre une sorte d'arioso intégré au récitatif donc forcément, dans ce dernier il y a plus de relief.

Vivement que le Centre de Musique Romantique décide d'une année Paladilhe!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 18 Juin 2009 - 12:07

Ah oui, pour les qualités de l'oeuvre ; j'avais pensé à ce que tu disais de la platitude, c'est pour ça que je m'interrogeais. Smile

Sinon, c'est une bonne idée, l'année Paladilhe, ça complètera ma collection, même si, personnellement, je pencherais plus pour du Salvayre ou du Hirchmann, pour en rester à ce qui n'a jamais été remonté.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyDim 11 Oct 2009 - 14:55

J'ai mis en ligne il y a quelque temps une version plus propre de la grande scène patriotique.
http://operacritiques.free.fr/css/radio_farfadets.html

(Pas la peine de prêter attention aux autres trucs, ce sont des illustrations pour CSS ou des commandes particulières.)

Et maintenant, si j'ai bien compris Moander, je suis bon pour faire Psyché de Thomas. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyDim 11 Oct 2009 - 15:34

Ah oui, c'est bien meilleur!!
J'aime vraiment beaucoup...

Pour Psyché, si je suis le seul preneur, ne t'embête peut-être pas!!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyDim 11 Oct 2009 - 23:00

De toute façon, ça prendra un peu de temps, l'air de Mercure est virtuose au chant et mal fichu au piano. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
de Larminat
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 30/10/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: concert évènement :les Saintes Maries de la mer de Paladilhe   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyVen 30 Oct 2009 - 9:41

[b]

Sachez que l'Académie de musique donnera un concert évènement en présentant Les Saintes Maries de la mer d'Emile Paladilhe !!

le 11 décembre à 21h à l'église de la Madeleine et le 17 décembre à 21h à l'église de la Trinité.

Interprétée à l'occasion par un orchestre symphonique grandiose et étonnant avec piano, orgue, harpes, de nombreux solistes et un immense choeur.
Cette oeuvre est magnifique, depuis le début j'assiste aux répétitions et ce concert sera une pure merveille tout simplement.

Pour les réservations:

contact@academie-de-musique.com
www.academie-de-musique.com
01 45 20 82 56
Revenir en haut Aller en bas
http://academie-de-musique.com
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyVen 30 Oct 2009 - 11:05

Acar a écrit:
[b]

Sachez que l'Académie de musique donnera un concert évènement en présentant Les Saintes Maries de la mer d'Emile Paladilhe !!

le 11 décembre à 21h à l'église de la Madeleine et le 17 décembre à 21h à l'église de la Trinité.

Interprétée à l'occasion par un orchestre symphonique grandiose et étonnant avec piano, orgue, harpes, de nombreux solistes et un immense choeur.
Cette oeuvre est magnifique, depuis le début j'assiste aux répétitions et ce concert sera une pure merveille tout simplement.

Pour les réservations:

contact@academie-de-musique.com
www.academie-de-musique.com
01 45 20 82 56

C'est effectivement une très belle oeuvre, qui a déjà été donnée en re-création par Jean-Pierre Loré à la Trinité il y a quelques années, et où elle a été enregistrée pour un CD.
http://www.amazon.fr/Paladilhe-saintes-maries-Franck-Rebecca/dp/B000R4FEXC%3FSubscriptionId%3D0HTPM7G9PR4JWF8QWKG2%26tag%3Dintemusiscorl-21%26linkCode%3Dxm2%26camp%3D2025%26creative%3D165953%26creativeASIN%3DB000R4FEXC
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyVen 30 Oct 2009 - 12:00

Félicitations ! cheers

Ce n'est pas ce que je trouve le plus intéressant chez lui, mais quel plaisir de faire vivre ce patrimoine. Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
franchom
Mélomane averti
franchom

Nombre de messages : 436
Age : 52
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 31 Oct 2009 - 11:39

DavidLeMarrec a écrit:
Félicitations ! cheers

Ce n'est pas ce que je trouve le plus intéressant chez lui, mais quel plaisir de faire vivre ce patrimoine. Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Oui et de découvrir sur ce CD une intégrale de Rebecca de Franck.

Côté musique religieuse
Le Stabat Mater de Paladilhe
http://www.amazon.fr/Stabat-Mater-Emile-Paladilhe/dp/B0018MRB4W/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1256985413&sr=1-2
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel

Nombre de messages : 1512
Age : 32
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 31 Oct 2009 - 12:05

Ouah!! Ce sont des étudiants qui font ça? Sérieusement!!
Allez, j'ai ma place pour le 11!!

C'est bien le Stabat Mater?
Revenir en haut Aller en bas
franchom
Mélomane averti
franchom

Nombre de messages : 436
Age : 52
Localisation : valenciennes
Date d'inscription : 29/01/2008

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 31 Oct 2009 - 12:12

Moander a écrit:
Ouah!! Ce sont des étudiants qui font ça? Sérieusement!!
Allez, j'ai ma place pour le 11!!

C'est bien le Stabat Mater?

Oui je viens de découvrir j ai commandé.

Et oui des étudiants et je félicite celà
Je suis président depuis peu d' un orchestre d' excellents amateurs et en collaboration avec le choeur de l' Université Catholique de Lille nous allons mener des projets interessants

En étude le Ruth de Cesar Franck.

www.les-symphonistes-europeens.com
Revenir en haut Aller en bas
de Larminat
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 30/10/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: concert d'Emile Paladilhe !   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 31 Oct 2009 - 18:06

c'est l'oratorio des Saintes Maries de la mer qui se joue le 11 décembre à la Madeleine et le 17 décembre à la Trinité. Il faut y aller, ça va être superbe, voici le lien:

www.academie-de-musique.com

Encourageons ces initiatives étudiantes (je crois que le choeur sera composé de 300 étudiants, bref grandiose)

A +
Revenir en haut Aller en bas
http://academie-de-musique.com
Biniou
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 10/12/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 4:37

Bonjour tout le monde,

Je suis tombé sur ce forum en faisant des recherches sur Paladilhe, que je ne connaissais pas du tout il y a encore quelques mois. J'y ai trouvé beaucoup d'infos intéressantes, et des enregistrements qu'on a pas l'occasion d'entendre tous les jours! merci de nous faire partager ça.

Je réagis ici car je fais partie du choeur symphonique de l'académie, nous donnerons bien le concert des "Saintes Maries de la Mer" le 11 à la Madeleine et le 17 à la Trinité, si ça peut vous intéresser!
Je confirme que le choeur (et même la plupart de l'orchestre et bon nombre de solistes) est essentiellement formé de jeunes, soit étudiants (comme moi), soit jeunes actifs. Je trouve qu'il s'agit d'une belle initiative de la part de l'académie de nous faire découvrir ce répertoire et de déterrer des oeuvres qui (en tout cas je le trouve) en valent largement la peine!

Bref, tout ça pour dire que je suis bien content de participer à ces concerts et que vous êtes tous les bienvenus pour découvrir cet oratorio!
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 13:57

J'ai prévu d'y aller le 17 - j'ai promis, mais je connais déjà cet oratorio. Il y a de sacrés longueurs dans la 2ème partie, mais les 2 dernières parties valent vraiment le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 14:23

Je suis en train de découvrir PALADILHE avec les extraits de David. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 14:51

C'est quand même un peu cher pour un concert d'amateurs. Confused Du coup, je n'en serai pas vu qu'il ne s'agit pas d'un chef-d'oeuvre ultime non plus.

Pauvre Rubato. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 15:14

DavidLeMarrec a écrit:
C'est quand même un peu cher pour un concert d'amateurs. Confused Du coup, je n'en serai pas vu qu'il ne s'agit pas d'un chef-d'oeuvre ultime non plus.

D'un chef d'oeuvre tout court même, mais il faut bien attiser l'engouement; parce qu'à priori, ce n'est pas du genre à attirer les foules.
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 15:20

DavidLeMarrec a écrit:
C'est quand même un peu cher pour un concert d'amateurs. Confused Du coup, je n'en serai pas vu qu'il ne s'agit pas d'un chef-d'oeuvre ultime non plus.

Les amateurs, qui généralement paient eux-mêmes une cotisation à leur association, ne sont généralement malheureusement pas dispensés de payer la location de l'église, la location de certains instruments, les cachets des solistes et des instrumentistes d'appoint, la publicité et l'impression des tracts, ce qui fait que pour des grands bazars comme ça, l'organisateur de concert rentre à peine dans ses frais. Jean-Pierre Loré, spécialistes de la chose, a été de nombreuses fois en sérieuses difficultés financières à cause de ses projets, surtout si le public boude.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 16:48

DavidLeMarrec a écrit:

Pauvre Rubato. Neutral
Je dois le prendre comment?
Revenir en haut Aller en bas
Biniou
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 10/12/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 17:01

machinade a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est quand même un peu cher pour un concert d'amateurs. Confused Du coup, je n'en serai pas vu qu'il ne s'agit pas d'un chef-d'oeuvre ultime non plus.

Les amateurs, qui généralement paient eux-mêmes une cotisation à leur association, ne sont généralement malheureusement pas dispensés de payer la location de l'église, la location de certains instruments, les cachets des solistes et des instrumentistes d'appoint, la publicité et l'impression des tracts, ce qui fait que pour des grands bazars comme ça, l'organisateur de concert rentre à peine dans ses frais. Jean-Pierre Loré, spécialistes de la chose, a été de nombreuses fois en sérieuses difficultés financières à cause de ses projets, surtout si le public boude.

Je confirme complètement...

ps: les amateurs seront normalement bien entraînés! wait & see ... les membres de l'orchestre ont un niveau minimum 3e cycle et les solistes sont évidemment pros. bon, je vais de ce pas à la générale.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 18:04

Rubato a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Pauvre Rubato. Neutral
Je dois le prendre comment?
Je te plains juste d'en être réduit à écouter des déchiffrages besogneux dans des prises de son atroces pour découvrir Paladilhe. Malheureusement, il n'existe pas trop d'alternatives...

Biniou a écrit:
ps: les amateurs seront normalement bien entraînés! wait & see ... les membres de l'orchestre ont un niveau minimum 3e cycle et les solistes sont évidemment pros. bon, je vais de ce pas à la générale.
Je ne remets pas cela en cause. J'émets juste un avis (c'est le quatrième nouvel inscrit promotionnel sur ce forum pour ce concert, on peut estimer avoir le droit d'émettre un bémol hehe ), qui ne cherche pas à avoir valeur de conseil, je me réjouis que plusieurs ici se déplacent pour aller voir des raretés par des amateurs.

Néanmoins, en ce qui me concerne, si je détaille :
- c'est une oeuvre agréable, mais que je trouve mineure (et qui existe au disque) ;
- trois cents étudiants qui chantent, et dans une église, ça va donner de la bouillie, c'est déjà le cas avec la plupart des choeurs pros quand on fait ça ;
- 24€ pour un fond d'église (et donc mal entendre), ça me fait trop cher, j'investis plutôt pour autre chose.

Sachant que le programme (et donc les textes, s'ils y figurent) ne sont pas offerts.


Je suis extrêmement sensible à la pratique amateur, mais à partir du moment où j'ai déjà accès à l'oeuvre, qu'elle n'est pas extraordinaire, et que les conditions acoustiques seront médiocres, je n'ai pas très envie de débourser un tarif élevé. Ca ne vaut que pour moi bien entendu, c'est très bien de faire ce genre d'entreprise. (Mais au septième message de promo sur ce forum, je me permets tout de même de dire mon avis pour faire bonne mesure. Mr. Green )

Je ne remets surtout pas en cause la qualité de l'exécution : au contraire, c'est un orchestre de très bon niveau, extrêmement engagé de surcroît, et les choeurs sont corrects (le nombre est nécessaire, comme il n'y a pas que des voix travaillées dans le lot). Si on regarde vos vidéos : au Cirque d'Hiver, ça sonnait impeccable ; à la Trinité, on ne devait vraiment rien entendre au milieu de l'église...
Ce n'est pas votre faute, bien sûr, mais ça explique ma réticence.

Question de culture, aussi : j'ai souvent eu l'habitude de concerts amateurs où les tarifs étaient modiques, et où la différence d'expérience se retrouvait dans les prix. On avait l'impression de participer à une bonne oeuvre pour la musique et le plaisir commun. Là, 25€, c'est ce que j'ai payé pour voir Salomé à Bastille, au quatrième rang... et ça me faisait déjà cher dans mon budget...


Mais ne craignez rien, la promotion est déjà assurée sur ce forum, et il y a au moins deux posteurs qui en seront. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9091
Date d'inscription : 21/01/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 10 Déc 2009 - 18:47

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Pauvre Rubato. Neutral
Je dois le prendre comment?
Je te plains juste d'en être réduit à écouter des déchiffrages besogneux dans des prises de son atroces pour découvrir Paladilhe. Malheureusement, il n'existe pas trop d'alternatives...
J'ai trouvé que c'était justement une façon originale, et j'ai sincèrement apprécié! Smile
Et comme tu dis, pas vraiment d'alternative! (j'ai fait quelques recherches)

J'ai pu écouter des extraits "des Saintes Maries de la mer"
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyVen 11 Déc 2009 - 0:20

DavidLeMarrec a écrit:

Question de culture, aussi : j'ai souvent eu l'habitude de concerts amateurs où les tarifs étaient modiques, et où la différence d'expérience se retrouvait dans les prix. On avait l'impression de participer à une bonne oeuvre pour la musique et le plaisir commun. Là, 25€, c'est ce que j'ai payé pour voir Salomé à Bastille, au quatrième rang... et ça me faisait déjà cher dans mon budget...

Dieu merci, il existe des concerts amateurs aux tarifs modiques, mais c'est plus facile pour un concert de piano et voix que pour un concert réunissant un orchestre et des choeurs. Rien que la location du matériel d'orchestre doit être onéreuse, outre les postes déjà mentionnés plus haut.
Je pense ne pas m'avancer beaucoup en disant que si l'association d'amateurs recevait le centième de la subvention accordée à Bastille, non seulement, ils n'auraient pas besoin de faire payer 24€ la place mais ils pourraient la donner, avec même une distribution de bonbons et de livrets en prime. Par ailleurs, pour Salomé à Bastille, non seulement il y a la subvention faramineuse accordée à l'opéra, mais il y a aussi les rentrées assurées par ceux qui payent les places à 165€, ce qui ne doit pas être le cas à la Trinité !
Cependant, du point de vue du consommateur et non de l'organisateur, il demeure que 24€, ce n'est pas une petite dépense, et que cela risque de décourager les bonnes volontés.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 12 Fév 2011 - 23:58

Après avoir exécuté la totalité de l'acte IV de Patrie !, je m'étonne vraiment de sa disparition des scènes et des disques... les qualités sont exactement les mêmes que pour Verdi : personnages très typés, situations denses, paroxysmes permanents, goût pour le truculent au milieu du tragique, grande veine mélodique, exactitude prosodique, sens de la progression dramatique...

Ce serait vraiment un succès grand public à n'en pas douter... L'histoire est chouette, en plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6979
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyDim 13 Fév 2011 - 0:31

je connais bien 3 minutes de cet opéra et j'aime beaucoup Wink
Et musicalement c'est pas du ploum ploum !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 31/08/2010

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 19 Mar 2011 - 13:05

Pour les amateurs, j'ai vu ce matin chez Arioso, la réduction totale de Patrie pour piano seul (i.e. les voix sont intégrées dans le piano) à 5€.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87728
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) EmptyJeu 24 Mar 2011 - 21:57

Ce n'est pas très commode, et surtout assez inutile si on n'a pas déjà fréquenté l'oeuvre, tu ne crois pas ? En plus, vu l'écriture de Patrie !, je doute que ça soutienne totalement l'intérêt indépendamment du contexte dramatique, alors même que la musique est, réellement, de grande qualité !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
hikikomori89
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 09/03/2011

Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Bonjour, un document de Paladilhe qui intéressera peut être    Émile PALADILHE (1844-1926) EmptySam 14 Mai 2011 - 12:32

Bonjour,

J'espère que mon message ne choquera personne, je me permets de poster cette info, car je crois être au "bon endroit" pour signaler ce document. En effet, je suis en possession de la partition originale de Diana, relié en demi-maroquin rouge, mais ce qui est intéressant, c'est que sur la page de garde figure un envoi autographe signé du compositeur, avec deux lignes de musique autographes, qui sont issues de Patrie. Il s'agit d'une partie du rôle de Ryloor...
Je m'apprête à le mettre en vente sur un site d'enchères... Si l'un ou l'une d'entre vous est intéressé, me contacter...
J'espère vraiment que vous ne trouverez pas ce message déplacé, je crois vraiment que votre forum est le meilleur endroit pour diffuser cette info... Merci d'avance donc d'accueillir ce post.
Bien à vous
Benoît Peretti - Libraire expert.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Émile PALADILHE (1844-1926) Empty
MessageSujet: Re: Émile PALADILHE (1844-1926)   Émile PALADILHE (1844-1926) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Émile PALADILHE (1844-1926)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Roi Roger (Szymanowski, 1926)
» Gaétano Donizetti (1797 1848)
» [08.06.2013] Voltage Paris Live - Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: